Partagez
 

 Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
Invité



Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 Empty
MessageSujet: Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13   Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 EmptyVen 10 Mar - 23:02

Are you lost in the world like me?

H03-112 & H03-13

Cinquième jour dans la Ruche. C'était long, si long. Il ne savait même pas quoi faire de ses journées, il agissait comme un automate tout en évitant consciencieusement les gens d'ici. 112 était comme qui dirait extrêmement mal à l'aise et incontrôlable. Il ne savait pas pourquoi mais la perte de souvenir avait libéré quelque chose au fond de lui, quelque chose qu'il devait sûrement muselé depuis des années puisqu'il se sentait inhabituellement en colère, tous le temps. Son manque de sommeil, qu'il n'arrivait toujours pas à rattraper, son manque de nutrition et son manque de contact avec les autres commencer à peser lourd sur ses épaules. Il se laissait quasiment mourir alors qu'il ne le voulait pas mais cet endroit foutait tous ses instincts à la poubelle. Il se lécha légèrement la lèvre avant de venir s'asseoir sur le fauteuil de la salle commune, pas loin des ascenseurs. En affaires personnels, on ne pouvait pas dire que le jeune était servi, tout ce qu'il avait pu dénicher c'était un carnée avec un crayon et comme il n'était pas Picasso, il se contentait de recensé les derniers évènements qui lui était arrivé au sein du complexe sur cette feuille de papier. Mais il n'y avait pas grand-chose d'écrit. Il n'était pas un écrivain puisqu'il n'avait pas le réflexe de vouloir détailler quoi que ce soit, il posait les choses dessus comme ci il avait faire un rapport à son supérieur, ça faisait sûrement partit de son boulot d'une façon ou d'une autre.  

Son corps se crispa subtilement lorsque quelqu'un passa près de lui. Une particularité qu'il avait remarqué aussi c'était qu'il était constamment en alerte, il n'avait confiance en strictement personne et il se sentait en danger lorsque quiconque s'approchait trop prêt. Il avait de la force et d'une façon ou d'une autre il savait se battre mais si il pouvait éviter de déboiter l'épaule d'une fille juste parce qu'elle l'avait frôlé ça l'arrangerait grandement. Il passa une main dans ses cheveux en regardant les alentours, la salle commune n'était pas extrêmement remplis, il fallait dire qu'il n'était que huit heure, plusieurs résident dormait encore à poing fermer mais avec son insomnie ça allait être compliqué de faire une nuit entière de sommeil. Il s'était déjà réveiller à six heure, il avait fait une bonne centaine de pompe pour réveiller ses muscles avant d'aller prendre sa douche, il avaler un bol de lait et deux tranches de pin avant de commencer à rôder dans la Ruche. Son sport de la journée, bien qu'il soit en manque de nourriture et de sommeil, se faisait le soir avant de dormir, comme ça il s'épuisait un maximum et arrivait à avoir quelque heure de sommeil même si c'était très peu. Son coude se posa sur le bord du siège alors qu'il regardait la porte de l'ascenseur un peu rêveusement, qu'est-ce que ça ferait si il retournait au niveau un ? Il n'avait jamais pensé à regarder si un bouton était justement dans l'ascenseur, peut-être qu'il devrait ? 112 finit par sursauté lorsque l'ascenseur s'ouvrit, il était tellement concentré sur la porte qu'il n'avait même pas remarqué les chiffres de l'étage au dessus.  

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 Empty
MessageSujet: Re: Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13   Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 EmptySam 11 Mar - 11:40


Are you lost in the world like me ?

H03-13 et H03-112



Le jeune châtain était toujours assit contre le mur de la pièce où il s'était réveillé péniblement... La blancheur de la pièce et les néons commençaient vraiment à lui faire mal aux yeux et son mal de tête ne cessait d’empirer. Quelqu’un comptait venir le chercher ou il était censé mourir ici ? Il chercha de vue et tant bien que mal un indice qui lui indiquerait la présence d’une caméra mais ne trouva rien. Juste du blanc, du blanc partout. Il allait finir par détester cette foutue couleur trop pure.

Il fit claquer sa langue contre son palet, agacé, avant de souffler bruyamment. Bon, il n’allait pas non plus rester assit comme un idiot à attendre son heure, il y avait surement un moyen de sortir de là où il était. Il tenta de se relever, non sans grimacer de douleur. Il ne savait pas vraiment ce qu’il avait fait avant d’atterrir ici mais il avait mal aux cotes… Ce n’est qu’une fois debout qu’il entendit une sorte de cliquetis. Surprit et légèrement paniqué, il tourna la tête en direction du dit bruit : un encadrement de porte venait d’apparaître. Il fronça les sourcils, méfiant. Devait-il vraiment la franchir et découvrir ce qu’il se cachait derrière ? Ne devrait-il pas plutôt rester dans cette pièce immaculée sans vie ? Et si tout cela n’était qu’un piège ?

Le jeune homme resta debout un moment, hésitant. Il fit quelques pas prudents en direction de la porte et décida finalement de la franchir. Il passe d’abord sa tête, puis un côté de son corps. Il se retrouva alors dans un long couloir… blanc. Décidément ! Il en leva les yeux au ciel. Il aurait dû s’en douter après tout. En observant le couloir il aperçu au loin ce qui ressemblait à une porte d’ascenseur. Il voulut s’en approcher mais se stoppa net dans son élan. Son sang ne fit qu’un tour. Cette fois, il perdait vraiment la boule, il était en train de rêver… du moins c’est ce qu’il espérait.

Une espèce de bras mécanique venait de sortir d’une des parois du mur en face de lui. Dans le plus grand des calmes et sans un bruit, elle s’avançait doucement vers lui, avec ce qui semblait être un bout de papier dans la main. Le châtain recula au fur et à mesure, jusqu’à ce retrouver coincée contre l’autre paroi du couloir.

« Bonjour H03-13, bienvenue dans la Ruche. »

La voix électronique le fit frissonner. C’était quoi, un robot ? Et pourquoi l’avait-il appelait H03-13 ? Ce n’était pas un nom ça, c’était un simple numéro. Comme un matricule de l’armée… Etait-il dans une base secrète qui formait les futurs tueurs d’un nouveau monde ? Le garçon se claque mentalement… n’importe quoi. Il avait aussi parlé de la Ruche. Alors l’endroit où il était s’appelait comme ça. Soit. La curiosité piquée il avait du mal à contenir ses questions, si bien qu’elle finir par franchir ses lèvres sans qu’il ne puisse les contrôler plus longtemps.

« Comment je m’appelle ? C’est quoi la Ruche ? Je suis où et vous êtes qui ? »

Il attendit un moment mais n'obtient aucune réponse mais le bras articulé bougea doucement, lui tendant un bout de papier. Il le prit à contre cœur, espérant secrètement que je bras ne décide pas de l’attraper et de le broyer en deux. Il le lu rapidement et comprit qu’il s’agissait des règles à respecter dans cette fameuse Ruche. Ce qui l’intriguait surtout c'était le nom qu'on lui avait donné...

Le bras de l’Intelligence Artificielle se retira d’où il était venu et le jeune garçon se retrouva seul avec lui-même dans ce même couloir. Il regarda de nouveau la feuille, tentant de mémoriser des règles plus bêtes les unes que les autres. Il savait déjà que certaines seraient dures à respecter… Il froissa finalement le papier en le gardant en main et s’avança rapidement vers l’ascenseur. Visiblement il n'y avait pas d'issue à par ce dernier et il fallait bien qu'il quitte ce couloir. Il attendit que les portes s'ouvre et observa l'intérieur. Plusieurs chiffres étaient écris sur ce qui semblaient être des surfaces tactiles. Il appuya par instinct sur le chiffre le plus petit, le 2 et attendit.

Il ne put s’empêcher de faire bouger sa jambe droite par anxiété… il n’avait aucune idée du lieu dans lequel il allait débarquer, ni même s'il allait tomber sur d'autres personnes. Dans un sens il espérait que non. Malheureusement pour lui, lorsque les portes s’ouvrir son corps se raidit. Il venait d’arriver devant une salle éclairée d’une lumière un peu jaunâtre. La salle était grande et ressemblait à ce qu’il aurait qualifié de salle commune. Il ne devait pas y avoir plus de 5 ou 6 personnes à l’intérieur mais c’était déjà bien trop pour le châtain. Qui étaient ces gens ? Il déglutit et fit un pas dans la pièce, les portes de l’ascenseur se refermant derrière lui. Il ne pu s’empêcher de scruter chaque détail. Une large bibliothèque, des livres noirs, des crayons un peu partout, des canapés et un piano. Lorsque son regard se posa de nouveau vers la bibliothèque qui lui semblait la plus accueillante, il tomba sur le regard d’un autre garçon qui semblait le fixer. Il fronça les sourcils, se demandant bien ce qu’il lui voulait et s’il était dangereux. Il déglutit de nouveau et fini par avancer doucement à travers la pièce, poings serrés, sur ses gardes. Les autres semblaient l’ignorer mais on n’est jamais trop prudent…

Il repéra une place dans un canapé près de la bibliothèque. Il se maudissait de ne pas trouver plus loin du garçon qui le fixait depuis son arrivée. Il se l’était jurait depuis qu’il s’était réveillé : observer, rester discret, comprendre, ne prendre aucune initiative. Attendre de voir comment les choses se passent. Il s’assit donc au fond d’un canapé, ramenant ses jambes contre lui en observant de nouveau les alentours, gardant un œil méfiant sur le garçon châtain et manifestement bien bâti non loin.

Mais où avait-il atterri ?

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 Empty
MessageSujet: Re: Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13   Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 EmptySam 11 Mar - 21:43

Are you lost in the world like me?

H03-112 & H03-13

C'était une pure coïncidence que son regard se fixe sur ce gars, sérieusement il se fichait des autres dans ce bâtiment, à vrais dire il était méfiant envers toute les personnes qu'il pouvait croiser et il fait que son regard ce soit poser sur ce mec c'était juste parce qu'il regardait l'entrée de la mort en réalité. Cela dit il le fixa un peu plus longtemps en fronçant les sourcils. Quelque chose clochait, pourquoi est-ce que ce gars marchait comme si tout allait bien ? Il venait forcément du niveau un, c'était la seule entrée à ce niveau possible donc c'était forcément un nouveau résident et pourtant il était bien portant alors que lui à son arriver il avait réellement cru qu'il allait crever, il avait une dose de drogue dans son corps assez puissante pour que ses jambes tremblent encore deux heures après son réveil et lui il marchait comme ci il venait de sortir d'une délicieuse nuit de sommeil, ce n'était pas vraiment juste de son point de vue. Il continua cela dit de fixer la porte lorsqu'il avança, bien que son regard le suivit très légèrement. Un baillemet le tira finalement de sa contemplation alors qu'il arrêtait de fixer l'ascenseur, ça ne servait à rien de le regarder fixement comme ça, même si il se mettait à courir pour rentrer à l'intérieur lorsqu'il s'ouvrait, parce que c'était sûrement la seule sortie, les IAs le bloqueraient à l'intérieur sans moyen de fuir. Nan, il était encore trop tôt pour tenter de s'échapper. 112 se réinstalla correctement sur le fauteuil avant de voir le jeune homme de tout à l'heure juste en face de lui. Tiens donc, il était sûr pourtant de l'avoir fait flipper quelques minutes plus tôt.  

Il essaya d'y faire abstraction, sentant malgré lui la crainte faire un chemin dans son corps pour lui crisper totalement les muscles. Il était peut-être à un canapé de différence mais il était quand même stressé à l'idée de rester trop près des autres. Surtout que le gars était en pleine forme alors qu'il s'était fait kidnappé et balancer dans une ruche, sérieux, où était les effets de la drogue dans cette histoire ? C'était vraiment injuste ça !  

« Je suis 112. »

Son regard se figea dans celui du gars en face de lui. Il ne se sentait pas à l'aise et ne le serait sûrement jamais dans cette foutue Ruche mais cela dit il était curieux et il avait remarqué que c'était un horrible défaut qu'il avait constamment, son manque de fatigue et de force rendait ce défaut encore pire, presque maladif. Il devait sûrement paraître intrusif mais il s'en branlait que de la dernière pluie.  

« Tu t'en fou sûrement d'ailleurs de qui je suis. Bref peu importe. Tu ne te sens pas mal ? Fragile ? Les jambes en coton ? Sans aucun souvenir ? »

112 n'engageait jamais la conversation en temps normal mais il était fatigué alors pour une fois il faisait un effort, quitte à se prendre un vent derrière, ce n'était pas si grave, personne ne pourrait lui reprocher d'être bloquer dans un mutisme, seul dans sa chambre, parce que oui depuis qu'il était arrivé il campait dans sa chambre comme si c'était l'endroit le plus sécurisé du complexe alors qu'en réalité il était en sécurité nulle part, que ce soit sous sa couverture que dans cette salle.  

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 Empty
MessageSujet: Re: Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13   Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 EmptyDim 12 Mar - 10:46


Are you lost in the world like me ?

H03-13 et H03-112




Le jeune châtain restait en alerte depuis qu’il s’était assit. Il ne connaissait personne ici et visiblement, personne n’était perturbé de le voir débarquer au beau milieu de cette salle. Du canapé où il s’était installé, il essaya d’analyser chacun d’eux, peinant à comprendre à qui il avait à faire. La situation semblait surréaliste !

Sa mâchoire se crispait à mesure qu’il se rendait compte qu’il ne contrôlait rien du tout. Quelques instants passèrent quand finalement il décida de légèrement baisser sa garde, relâchant quelque peu les minces muscles de son corps. Il grimaça aussitôt et se claqua mentalement de ne pas réussir à garder cette douleur pour lui. Quand il était sorti de la pièce blanche, l’adrénaline lui avait fait oublier qu’il avait mal… aux jambes qui lui brulaient, aux côtes qui faisaient discrètement siffler sa respiration et sa tête, devenu grosse comme une enclume. Génial.

Il avait fini par regarder en face de lui. Tombant directement sur le garçon qui le regardait quand il était entré dans la pièce. Ce dernier semblait observer la salle, comme lui plus tôt. Le châtain ne se rendit pas compte qu’il le fixait depuis un moment, détaillant les traits de son visage et de sa carrure. Ce n’est que lorsqu’il entendu sa voix qu’il comprit qu’il était resté un peu trop longtemps à l’observer. Bravo pour la discrétion…

« Je suis 112. »

Il avait marqué un arrêt, le jeune homme le regardant légèrement stoïque. 112 ? Pourquoi il n’avait pas un matricule comme lui ? Il fronça les sourcils et l’écouta parler.

« Tu t'en fou sûrement d'ailleurs de qui je suis. Bref peu importe. Tu ne te sens pas mal ? Fragile ? Les jambes en coton ? Sans aucun souvenir ? »

H03-13 hésita un instant à lui répondre. Il venait de piquer sa curiosité. Alors comme ça il n’était pas le seul à ne plus avoir de souvenirs ? Les autres aussi avaient eu mal ? Il se mordit la lèvre inférieure et se fit violence pour lui répondre, brisant sa propre promesse.

« Si. J’ai mal partout. C’est comme si on m’avait drogué… je pense à du GHB. J’ai l’impression que l’adrénaline me fait résister. »

Il déplia ses jambes doucement, crispant la mâchoire et les poings pour ne pas laisser son visage transposer qu’il avait mal. Il ne savait pas pourquoi, mais il avait comme l’impression qu’on lui avait apprit à cacher ses émotions… peut être que c’était une information clé pour retrouver qui il était. Le jeune homme finit par craquer et dire ce qu’il avait sur le bout des lèvres.

« H03-13. Enfin il parait. Alors comme ça toi aussi tu te souviens de rien ? T’es là depuis longtemps ? »

Il ne baissait pas sa garde mais avait décidé intérieurement que si ce gars était venu l’aborder de lui-même, autant en profiter pour en apprendre un peu plus sur les lieux et la raison de leur présence ici. Il avait toujours le bout de papier avec les règles de la Ruche dans l’un de ses poings et le regarda un instant avant de reporter son attention sur 112, attendant de voir s’il allait continuer de lui parler.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 Empty
MessageSujet: Re: Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13   Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 EmptyDim 12 Mar - 14:56

Are you lost in the world like me?

H03-112 & H03-13

Donc finalement, il était dans le même cas que lui sauf que l'adrénaline avait duré plus longtemps sur son corps. Ou nan en fait étant donné que lui de son côté il était resté plus d'une heure dans cette pièce blanche à baliser et forcer sur sa tête pour avoir un quelconque souvenir. Donc non en réalité c'était ça, ce gars avait juste du partir quasiment aussitôt de la pièce pour explorer les alentours à l'inverse de lui. Il passa une main dans ses cheveux avant de faire un léger sourire en coin en l'entendant. Ce mec semblait moins perdu que lui lorsqu'il était arrivé, il semblait du genre à être courageux, quel genre de mec pouvait-il être dans la vie de tous les jours ? Parce que oui, parfois il détaillait les gens et il se demandait quel genre de personne ils pouvaient bien être mais la plus grande énigme de toute rester qui il était. Il n'était pas idiot, il savait que de base il faisait un métier qui demande une condition physique quasi parfaite, de plus il savait qu'il avait apprit des sports de combat tel que la boxe qu'il frappait lorsqu'il allait s'entraîné à la salle de sport.  

« Profite tant que l'adrénaline fait encore son effet, j'étais une loque lorsque j'ai vraiment commencé à sentir les effets. »  

Dit-il avant de refermer son carnet et son crayon pour les poser sur la table basse. Ce mec était aussi un H03, est-ce que ça avait quelque chose à voir avec leur arriver ? Certain avait d'autre chiffre et il ne savait pas encore exactement ce que c'était censé vouloir dire mais il allait bien finir par l'apprendre à un moment ou l'autre.  

« Une dizaine de jour à peu près. Je suis arrivé avec le cerveau vide, sans aucun souvenir de qui je suis, de ce que je fais. J'ai juste des impressions, je sais me battre et je suis naturellement ... hm … suspicieux envers les gens. C'est des choses qui date d'avant mon arriver ça. Tu finiras par te rendre compte de certaine chose aussi au fil du temps je pense. »

Et il l'espérait grandement pour lui parce que de son côté, c'était les seules repères qu'il avait, savoir qu'il était capable de se défendre était déjà un énorme point rassurant dans sa pseudo vie. Si il avait incapable de se défendre il l'aurait probablement vécue encore plus mal qu'actuellement, au moins maintenant il savait que quel que soit l'occasion il pouvait trouver le moyen de survivre à ça. Surtout que dans cette ruche il avait l'air de se passer pas mal de chose, c'était plus qu'indispensable de savoir ça.  

« Et toi, t'as pas déjà .. certaine impression sur quoique ce soit qui te concerne ? »

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 Empty
MessageSujet: Re: Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13   Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 EmptyDim 12 Mar - 16:44


Are you lost in the world like me ?

H03-13 et H03-112




H03-13 ressenti presque du soulagement de voir que 112 continuait de lui répondre. Il s’était promis de rester en retrait un maximum mais ce garçon semblait connaître plus de choses que lui et il redoutait en réalité le moment où il se retrouverait seul avec lui-même, à ressasser le fait qu’il n’avait aucun souvenirs…

Ce que le jeune homme lui annonça le rassura encore moins. Donc une fois l’adrénaline – et la peur, il ne fallait pas se voiler la face – atténué, il aurait encore plus mal ? Définitivement la meilleure journée de sa vie… Il grimaça légèrement en imaginant la douleur qui allait le prendre plus tard avant de se claquer mentalement. Il aurait tout le temps d’y penser plus tard en insultant son corps de tous les noms d’oiseaux possibles. Il reporta son attention sur le garçon qui rangeait un cahier noir et un crayon.

Ecoutant la suite de ses propos, il avait penché légèrement la tête sur le côté, comme un animal attentif. Il n’était pas arrivé depuis si longtemps que ça finalement… Il l’écouta parler de ses impressions, les constats qu’il avait faits sur lui-même depuis son arrivée. Une idée un peu trop optimiste se fraya un chemin dans son esprit : peut être que lui aussi se souviendrait de quelque chose ou ressentirait quelque chose d’ici une dizaine de jours. Mais une dizaine de jours c’était long quand même… Le garçon lui confirma que des détails devraient lui revenir et il fut légèrement soulagé. Tout n’était pas perdu alors.

Il eu également un léger sourire en notant ce dont 112 se souvenait. Lui aussi était suspicieux envers les autres ? Ca leur faisait un point commun, bien qu’il supposer que toute personne un tant soit peu censé se soit méfié de tout le monde en arrivant. Il réfléchit un instant à la question logique qui suivit les pensées de 112.

Il passa une main des ses cheveux, tentant de réfléchir à tout ce qu’il avait pu ressentir depuis qu’il s’était réveillé. Il était arrivé il y a moins d’une heure et il n’avait très clairement pas vécu grand-chose pour le moment. Néanmoins…

« J’espère retrouver des souvenirs ou avoir des impressions comme toi. La seule chose que je sais sur moi actuellement c’est que j’ai les cheveux châtains foncé, un corps fin assez pâle et une belle balafre sur la hanche droite. »

Il s’était légèrement redressé pour lui montrer, grimaçant en constatant que bouger commençait à le faire souffrir plus qu’avec. Sous son t-shirt et à la limite de son pantalon on pouvait observer une cicatrice plus foncée que sa peau, en diagonale. Il n’avait aucune idée de comment il s’était fait ça.

« Elle a l’air un peu ancienne mais je ne sais pas d’où elle vient. J’ai aussi une fâcheuse tendance à observer tout ce qui se passe autour de moi, à tout analyser. Voilà tout ce que je sais. Je ne connais même pas la couleur de mes yeux pour te dire ! »

Il tentant d’en rire mais le son qui sortait de sa bouche ressemblait plus à une plainte agacée. Il détestait se sentir vulnérable comme ça. A croire que dans sa vie d’avant il faisait en sorte de tout contrôler, d’avoir plusieurs coups d’avance et qu’il se débrouillait pour tout savoir… peut être, après tout il ne savait rien de lui.

« Est-ce que tu sais pourquoi on nous a donné des matricules au lieu de nous donné des prénoms ? 112 pour toi, H03-13 pour moi… C’est… Ca me donne l’impression d’être un cobaye. »

Son contrariété pouvait se lire sur son visage. Il n’aimait pas l’idée de devoir apprendre des chiffres et des combinaisons et les placer sur des visages. Quoi qu’au moins, ils pourraient tous s’identifier plutôt que de rester de vulgaires anonymes…

Il reporta son attention sur le papier dans sa main, le déplia et le montra à son vis-à-vis. Il y avait un numéro en bas de la feuille qu’il n’arrivait pas à comprendre : #1001.

« Toi aussi t’as eu une liste de règles toutes plus débiles les unes que les autres à respecter ? On risque quoi si on n’a pas envie d’être un petit chiot docile ?  J’ai un chiffre aussi en bas, mais je ne sais pas ce qu’il signifie. Toi tu sais peut être ? »

Il avait tendu le papier à l’autre garçon, tout en restant à une distance raisonnable. Déjà d’une parce qu’il avait mal aux bras maintenant et de deux parce que même si ce garçon semblait sympa, il restait quelqu’un qu’il avait rencontré il n’y a que quelques minutes. D’autant plus que le dit garçon lui avait apprit qu’il savait se battre alors que H03-13 ignorait s’il savait ne serait-ce que coller un pain sans s’éclater la moitié de ses phalanges.
Sans s'en rendre vraiment compte, le jeune homme venait de poser beaucoup de questions à la fois...
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 Empty
MessageSujet: Re: Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13   Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 EmptyDim 12 Mar - 20:10

Are you lost in the world like me?

H03-112 & H03-13

Pour être plus à l'aise, le jeune homme ramena ses jambes contre son torse sur le canapé alors qu'il posait sa tête dessus en fixant le brun en face de lui, il semblait être attentif à ce qu'il lui disait, il était suspicieux, aucun doute là-dessus mais il avait l'air de le croire et c'était assez rassurant, ce mec ne pouvait pas être un espion infiltré ou quelque chose du genre puisqu'il sortait du niveau un. N'est-ce pas ? Il passa une main sur sa nuque pour se gratter doucement la peau, bordel, il ne savait pas avec quel fibre ces tissus étaient fait mais c'était vachement désagréable par moment. Ou c'était peut-être juste parce qu'il était un peu stressé en ce moment et qu'il ne dormait quasiment pas, ouais ça devait pas mal jouer sur ses émotions ça aussi. De toute façon, depuis qu'il était arrivé dans la Ruche, son esprit n'était qu'une tornade d'émotion, parfois il était énervé, parfois il était neutre, d'autre fois il était même d'humeur triste, comme un empathique qui arrivait à intercepter toutes les émotions des autres mais lui il ne l'était pas. Il était juste un mec super indécis comme gars et vachement sensible à cause de son manque de sommeil.  

« Aoutch, elle est pas très belle mais elle ne semble pas vraiment être récente donc tu sais que ça ne vient pas de la Ruche. Mais normalement les impressions devraient vite arrivé, dès la première journée je savais que j'étais doué dans quelque chose. Pas artistiquement parlant mais quelque chose de plus violent tu vois et dès que j'ai vu qu'il y avait une salle de sport, j'ai pu vérifier tu vois ? Peut-être que tu es doué aussi dans le combat qui sais ? »

Il pourrait même l'accompagner un jour pour qu'il puisse voir par lui-même, de toute façon il allait à la salle de sport pratiquement tous les jours, ne serait-ce que pour se fatiguer et arriver à dormir quelque heure par la suite. Par automatisme et parce qu'il n'aimait pas n'avoir rien dans les mains, 112 se pencha vers la table pour récupérer son carnet, rattrapant de justesse les feuilles à l'intérieur pour qu'elles ne partent pas en volant, il se sentirait un peu idiot si quelqu'un venait à lire ce qu'il avait écrit dans son carnet, c'était ses impressions, ses sentiments par rapport à la ruche. Il avait même dedans écrit des hypothèses telle que celle où la ruche est en réalité un vaisseau spatial qui serait logé en orbite ou même celle où il pensait qu'en réalité ils étaient tous dans une expérience contractuel et qu'ils avaient tous accepté cette situation en échange d'un revenu mais celle-ci était quand même moins plausible donc ses impressions, hypothèses bizarre restaient secrètes pour l'instant au cas où les gens se moquerait de lui en apprenant ses idées. Il hocha finalement la tête en l'entendant avant de faire un petit sourire en coin.  

« Tu as les yeux bleus, mais genre un bleue océan. T'as des yeux assez uniques en son genre. »

Dit-il doucement, mais il comprenait ce qu'il voulait dire, de son côté il ne savait rien à propos de son corps, il n'avait pas de tatouage sur les zones apparente de son corps et n'avait pas senti de cicatrice sur sa peau, il n'y avait que le dos qui restait une zone mystérieuse mais il avait l'impression qu'elle était vide de tout encre. Il pencha finalement la tête sur le côté en l'entendant avant de secouer la tête de gauche à droite, il n'avait strictement aucune idée du pourquoi du comment des matricules donné en réalité.  

« Aucune idée, probablement pour que ce soit moins difficile de faire ça à des êtres humains si ils portent tous des numéros. C'est plus facile si ils veulent nous exécuter, comme du bétail mais pour l'instant j'ai vu personne mourir donc c'est qu'une idée. Et je suis pas juste 112, je suis H03-112 mais comme on est nombreux à avoir le même début de matricule je dis juste 112, suis mon conseil, tu verras c'est plus simple de se souvenir sans le début. »

Bon après, ça restait toujours difficile de se souvenir de la tête des autres mais ce n'était qu'une question d'habitude après, il suffirait qu'il s'habitue à appeler les gens par des numéros, c'était la même chose dans le fond. Il prit la feuille qu'il venait de lui tendre avant d'hocher la tête, ouais, il avait eut la même et il avait finit par la comprendre.  

« C'est ton numéro de logement, tu es au niveau 10. Quant aux règles, je n'ai aucune idée de ce qu'il se passe, j'ai vu quelqu'un se faire attraper par un bras robotique qui sortait d'un mur juste parce qu'il avait dépassé le couvre-feu de cinq minutes mais je ne sais pas ce qu'il lui est arrivé. Sérieusement, tu imagines te faire chopper dans ta chambre juste parce que tu grignote de la brioche en dehors des heures de repas ? C'est débile. »

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 Empty
MessageSujet: Re: Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13   Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 EmptyMer 15 Mar - 20:42


Are you lost in the world like me ?

H03-13 et H03-112




« Aoutch, elle est pas très belle mais elle ne semble pas vraiment être récente donc tu sais que ça ne vient pas de la Ruche. Mais normalement les impressions devraient vite arrivé, dès la première journée je savais que j'étais doué dans quelque chose. Pas artistiquement parlant mais quelque chose de plus violent tu vois et dès que j'ai vu qu'il y avait une salle de sport, j'ai pu vérifier tu vois ? Peut-être que tu es doué aussi dans le combat qui sais ? »

Le jeune châtain écoutait toujours attentivement ce que le jeune homme en face de lui lui disait. Etrangement, les informations qu’il lui apportait arrivaient à le rassurer plus qu’il n’y aurait cru. Il avait de plus en plus l’impression que ne rien savoir était dérangeant pour lui. Très dérangeant. Comme si par le passé il avait l’habitude de tout contrôler… 112 avait raison, les impressions allaient arriver vite.

A la notion de combat le jeune homme pencha légèrement la tête sur le côté. Intrigué. Après tout ce n’était pas parce qu’il ne savait pas s’il était capable de se battre qu’il n’était pas doué. Dans le fond son vis-à-vis avait peut-être raison, il était peut-être doué pour ça. Une chose était sûre, il devrait essayer. Il nota dans un coin de sa tête d’aller faire un jour un tour à la salle de sport. Mais pas maintenant, il devait d’abord en apprendre plus sur les lieux et ses habitants. Et puis de toute manière, son corps devrait d’abord éliminer toute la drogue qui n’arrêtait pas de se manifester à chaque mouvement qu’il tentait désormais de faire.

« Tu as les yeux bleus, mais genre un bleue océan. T'as des yeux assez uniques en son genre. »

Bleus. Alors comme ça il avait les yeux bleus, bleus océans en plus. Il se dit qu’avec des cheveux châtains foncés et une peau pâle, il savait enfin à peu près à quoi il ressemblait. Il nota tout de même qu’il fallait vraiment qu’il parte à la recherche d’un miroir pour voir les traits plus détaillés de son visage…

Il eut un sourire à l’intention de son interlocuteur, comme une manière de le remercier pour les réponses qu’il lui apportait. Plus il y pensait et plus il se disait qu’il avait eu de la chance de tomber sur quelqu’un de patient, calme et ouvert à la conversation. Dans le fond il avait l’impression de ressembler à ce gars. Ils avaient cette même façon d’être méfiant et sur leurs gardes, de garder un peu leurs distances et d’observer les évènements au fur et à mesure.

« Aucune idée, probablement pour que ce soit moins difficile de faire ça à des êtres humains si ils portent tous des numéros. C'est plus facile si ils veulent nous exécuter, comme du bétail mais pour l'instant j'ai vu personne mourir donc c'est qu'une idée. Et je suis pas juste 112, je suis H03-112 mais comme on est nombreux à avoir le même début de matricule je dis juste 112, suis mon conseil, tu verras c'est plus simple de se souvenir sans le début. »

La dessus pas de doutes, les numéros étaient parfaits pour déshumanisés n’importe qui. Il avait l’impression d’être une bête parmi un troupeau. Il se demandait d’ailleurs de plus en plus s’ils ne faisaient pas tous partis d’une expérience psychosociale à grande échelle avec pour périmètre la Ruche, une variable indépendante qui était leur mémoire et la variable dépendante… le temps qu’ils mettraient tous à récupérer des morceaux de leur passé. Restait à voir quand l’expérience serait terminée… si elle se terminait un jour ! Rien que d’y penser, H03-13 avait la nausée. Il fronça cependant les sourcils en entendant les dernières informations que 112 lui apporta.

Alors comme ça il valait mieux réduire son matricule… Soit. Il serait donc 13, en toute logique. Ironie du sort. Il ne savait pas si ce chiffre allait lui apporter bonheur ou malheur. Seul le temps le lui dirait.

« C'est ton numéro de logement, tu es au niveau 10. Quant aux règles, je n'ai aucune idée de ce qu'il se passe, j'ai vu quelqu'un se faire attraper par un bras robotique qui sortait d'un mur juste parce qu'il avait dépassé le couvre-feu de cinq minutes mais je ne sais pas ce qu'il lui est arrivé. Sérieusement, tu imagines te faire chopper dans ta chambre juste parce que tu grignote de la brioche en dehors des heures de repas ? C'est débile. »

Son intérêt grandit encore un peu au fur et à mesure qu’il emmagasiné des informations. Décidemment ce lieu était complexe. Il allait devoir rester vigilant et observer l’intégralité de son environnement s’il voulait en comprendre le fonctionnement. Il n’était pas sorti de l’auberge…
L’évocation d’un bras robotique le fit frissonner aussitôt. Il venait de se souvenir de celui qui lui avait tendu la dite feuille des règles. Des robots habitaient donc les lieux. De mieux en mieux. Il se croyait maintenant au beau milieu d’un film de science fiction !

« Okay. Donc si j’ai bien compris, moi c’est 13 et je loge à l’étage 10 dans la chambre #1001. »

Jusque là, il arrivait à digérer à peu près l’intégralité des nouveautés.

« L’intégralité des règles sont débiles si tu veux mon avis. J’ai l’impression d’être un enfant de 5 punis dans une aire de jeu géante mais sans possibilité de m’amuser. Et puis entre nous, à quoi ça sert de mettre des règles si ce n’est pas pour nous pousser à les franchir ! C’est là tout le but rechercher je pense. Ou alors les personnes derrières les robots sont d’une naïveté plus que désespérante. »

Il n’avait pu s’empêcher de lever les yeux au ciel, agacé. Les règles… au fond de lui il avait l’intime conviction qu’il n’aimait pas ça du tout. Il ne devait pas en avoir respecté beaucoup dans sa vie.

« Je crois que j’ai jamais aimé les règlements ou les choses imposées en fait. C’est peut être important concernant ma personnalité passée… Ta chambre est à quel étage toi ? Tu as fais des connaissances ici depuis ton arrivée ? Y’a des personnages que je devrais éviter à tout prix ? »

La question pouvait sembler bête mais autant avoir le point de vue de quelqu’un de plus ancien que lui. Il se chargerait de vérifier par lui-même les impressions, conseils et mises en garde qu’on lui donnerait mais il fallait bien commencer quelque part de toute façon.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 Empty
MessageSujet: Re: Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13   Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 EmptyVen 17 Mar - 20:11

Are you lost in the world like me?

H03-112 & H03-13


Le jeune homme hocha doucement la tête à sa phrase, il se sentait encore assez perdu dans cet endroit et 13 le serait sûrement encore aussi dans quinze jours mais le fait qu'il ait un endroit ou se cacher lorsque c'était trop dur de supporter tout ça était assez réconfortant. Lui-même passait pas mal de son temps dans sa chambre au niveau 6 et c'était encore assez bizarre par moment mais il commençait à s'habituer à la Ruche.  

« Oui c'est ça. Mais si 13 ne te plait pas tu peux toujours de trouver un surnom. Comme … hm … Skye pour tes yeux ou Lagon ? N'importe quoi peut devenir un prénom lorsque tu n'as pas de souvenir. »  

Dans son cas, il n'avait pas de souvenir ni même de prénom, il était juste 112 et il avait horreur de s'appeler ainsi. Il avait l'impression d'être une bête qui pouvait se faire abattre n'importe quand et c'était foutrement horrible ça, il n'avait plus aucune identité dans ces lieux et il ne serait pas surpris de découvrir un jour qu'il avait été pucer ou une autre connerie dans le genre. Il passa une main dans ses cheveux alors qu'il l'écoutait parler, un fin sourire venu se loger sur son visage à la fin de sa tirade. Ce mec avait déjà tout compris, ou du moins il avait une logique assez similaire à la sienne sans pour autant qu'elle soit exactement pareil.  

« Les règles sont faites pour mettre de l'ordre et les trois quarts des gens n'oseraient jamais faire quelque chose qui les mettrait dans une situation incontrôlable. Mais les règles sont aussi faite pour cacher des choses. Par exemple, pourquoi est-ce qu'on ne pourrait pas manger en dehors des repas ? Est-ce que c'est pour ne pas détraqué quelque chose de notre corps ? Pourquoi est-ce qu'il est interdit de s'en prendre au matériel ? Avec une construction pareil ils ont forcément les moyens de le changer. Ce que je pense c'est que nous sommes des petites souris, des souris de laboratoires plus précisément. Et que nous sommes évaluer à chaque minute de notre existence. »  

Dit-il en détournant légèrement le regard, c'était pour ça qu'il n'arrivait pas à dormir la nuit, il avait la sensation d'être épié à chaque minute et ça l'empêcher de se comporter correctement, chaque mouvement était analysé, chaque parole, chaque rencontre, chaque pas. Il avait horreur d'être suivit du regard comme ça et pourtant c'était ce qui se passait et il était au bord de la crise de panique de savoir ça par moment. Il serra ses jambes contre son torse, posant la tête dessus en fixant le brun en face de lui. Il semblait être un mec assez curieux finalement le petit nouveau, ce n'était pas une mauvaise chose dans ce genre d'endroit.  

« J'ai pas rencontré grand monde, les gens sont discret ici en fait. A part une blonde au départ, 137 je crois et mes coloc, 11 et 33, je n'ai pas rencontré énormément de gens, qui m'ait marqué du moins. Je suis au niveau 6 de mon côté. Pour les personnes à éviter, c'est pas bien compliquer, les IAs principalement et certaine personne ici ne donne pas vraiment confiance, ne t'approche pas d'eux si il t'inspire de la crainte ici. Être enfermé peut faire ressortir par moment des comportements assez animal. »

De son point de vu en tout cas, certaine personne dont il ne citerait pas le nom pouvaient provoqué un sentiment de malaise, de peur même et bien qu'il soit assez baraqué, il ne s'aventurait pas à aller leur parler, ce n'était pas son but. Si il pouvait juste survivre ici et éventuellement essayer de se faire une petite routine qui incluait de la nourriture et du sommeil alors il ne se plaindrait tout simplement pas.  

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 Empty
MessageSujet: Re: Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13   Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 EmptySam 1 Avr - 20:12


Are you lost in the world like me ?

H03-13 et H03-112





13 avait patiemment attendu que le brun en face de lui digère la tonne de questions qu’il venait de lui poser. C’était plus fort que lui, il détestait l’inconnu. Son instinct le pousser à vouloir comprendre très vite ce qu’il se passait ici pour se sentir un minimum en sécurité… bien que sur ce coup là, il ne pensait pas être un jour en sécurité ici. Depuis qu’il avait intégré que des espèces de robots géraient les lieux, il ne pouvait s’empêcher de rester sur ses gardes. Il n’avait pas spécialement confiance dans les technologies, mais alors dans des intelligences artificielles encore moins ! Pour lui ces choses étaient incapables de ressentir la moindre émotion et c’était bien ça qui les rendaient particulièrement dangereuses… Il devrait à tout prix s’en méfier…

Le brun avait finalement commencé à répondre à chacune de ses questions. Le jeune châtain avait tout écouté, attentivement.

D’abord à propos des noms et surnoms. Il avait prit un temps pour réfléchir… un surnom serait pas mal oui, mais il n’avait aucune idée duquel choisir. Après tout il n’avait aucune idée de l’endroit d’où il venait, de son passé, de qui il était. Etre un numéro donnait l’impression d’être du bétail certes… mais il aurait peur être cette impression de détruire qui il était si on l’appelait autrement…Il ne savait pas trop.

« Je ne sais pas si j’arriverais à me donner un surnom. Je veux dire, les surnoms sont généralement donnés par les autres que tu côtoie. J’aurais l’impression d’effacer ma vie d’avant si je m’en donnais un arbitrairement… Je ne suis pas prêt à abandonner mon passé sans même avoir cherché à le retrouver. Je ne sais pas si tu comprends ce que je veux dire. »

La suite des paroles de 112 étaient tout aussi intéressantes. Il n’avait pas tord du tout concernant les règles. Et encore moins sur le fait qu’ils étaient de foutues souris de laboratoire. 13 en était convaincu lui aussi. Il était persuadé de participer à une espèce d’expérience de psychologie sociale tordue. Tout ça pour voir comment des amnésiques pouvaient évoluer dans un milieu confiné, fermé à l’extérieur et complètement aseptisé. Génial. L’idée du siècle. Et dire qu’il s’était retrouvé dans ce merdier…

Et puis 112 avait raison. Les robots avaient surement de quoi remplacer chaque chose abimée. Il ne pensait pas être fou en disant qu’avant il était capable de manger n’importe quand. Pas à ces horaires à la noix qu’on lui avait donné. Il se jura même intérieurement de tenter de chopper quelque chose à la cafétéria pour transgresser cette règle. Il voulait savoir ce que ça lui ferait de manger en dehors des horaires. Après tout, on ne le mettrait pas non plus au trou pour avoir mangé une simple pomme non ? Peut-être, il verrait bien.

13 le vit finalement ramener ses jambes contre lui, posant sa tête dessus. C’était étrange mais ainsi il paraissait moins imposant musculairement parlant. Presque plus fragile… comme un enfant qu’il fallait protéger. Etrangement 13 se disait que ce gars avait dû s’attirer pas mal de problèmes par le passé…

Il sortit de ses pensées en l’entendant parler des résidents. Oulah… Il allait devoir se faire à tous ces chiffres… cela n’allait pas être tous les jours faciles. Il pressentait que son cerveau n’était pas un grand fan de mathématiques. Tant pis, là encore il devrait faire avec, pas le choix. Il nota l’évocation de colocataires et se renfrogna un petit peu. Génial, il allait peut être se retrouver avec un psychopathe ambulant ou une personne complètement antipathique. Cette perspective l’enchantait déjà…et un rire jaune sortit d’entre ses lèvres.

« En espérant ne pas avoir de colocataires trop psychopathes ou violent. Remarque… une cinglée trop optimiste me taperait aussi sur les nerfs. Je ne suis pas sûre que ce soit la bienvenue de se taper dessus d’entrée de jeu avec ses colocataires. Les tiens sont cool ? Je ne sais pas si j’arriverais à dormir à côté de parfait inconnus… N’importe qui peut cacher un vrai taré en puissance. »

Il avait frissonné légèrement à cette idée. Ou alors était-ce la fièvre qui commençait à lui monter à la tête ? Surement la deuxième hypothèse. La drogue reprenait peu à peu de la puissance sur son adrénaline qui elle s’estompait peu à peu. Sa tête commençait à lui faire mal et ses yeux lui piquaient de plus en plus. En réalité il se prenait le contre coup de son réveil brutal. Il prit néanmoins la peine de continuer la conversation, trouvant la compagnie du jeune garçon agréable et rassurante. Après tout il n’avait pas cherché à l’embrouiller, il avait répondu à toutes ses questions et il lui donnait même plein de petites informations qui lui seraient surement cruciales pour la suite de sa vie ici.

« Je note tous tes conseils en tout cas ! Je suppose que si tu me dis ça c’est que certains leur physique parle pour eux… je ne sais pas si j’ai vraiment hâte de rencontrer d’autres résidents. Déjà je vais me contenter de voir si j’ai des colocataires… t’as déjà eu des altercations ici ? »

13 commençait à avoir du mal à se concentrer, sa tête lui tournant de plus en plus. Il ferma même un instant les yeux pour se reprendre, mais le regretta bien vite. Il s’agrippa légèrement à l’accoudoir du canapé pour éviter de voir la pièce tourner de trop. Ce qui ne marcha pas vraiment. Il mit un instant avant de retrouver une vue à peu près correcte et un 112 qui n’avait pas deux clones. Il se dit qu’il valait peut être mieux pour lui se reposer avant d’en apprendre un peu plus sur la Ruche. Il pourrait en plus commencer l’exploration des différents espaces quand il aurait récupéré. Se trainer dans cet état n’était pas franchement une bonne idée.

« Je crois que la drogue est en train de reprendre le dessus. Je vais pas tarder à essayer de rejoindre ma chambre… j’aimerais pas m’évanouir devant toi, j’aurais pas l’air malin face aux autres. »

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 Empty
MessageSujet: Re: Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13   Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 EmptyMar 4 Avr - 14:18

Are you lost in the world like me?

H03-112 & H03-13


Le châtain n’était pas vraiment surpris de devoir répondre à une avalanche de question, après tout si il avait pu il aurait fait la même chose à son arrivé mais malheureusement il était juste tomber sur une autre fille dans le même cas que lui. Il avait du se débrouiller seul pour rejoindre sa chambre, seul pour comprendre le système de ce lieu et ce n’était pas plus mal. Il était grand, il n’avait plus besoin des autres pour trouver son chemin, enfin il était pratiquement sûr d’être du genre à ne pas demander de l’aide aux autres. Il passa une main dans ses cheveux, hochant la tête en l’entendant. Il pouvait comprendre son point de vue, après tout lui non plus n’était pas sûr de vouloir de surnom, son but principale était de se souvenir de son prénom et si il se murait dans un prénom qui n’était pas le sien, il ne verrait plus le but de retrouvait sa vie d’avant. C’était difficile de se dire qu’il n’était qu’un chiffre mais c’était pire encore de se donner une autre appellation, il voyait les chiffre comme une façon d’être identifier, comme lorsqu’on travailler dans un boite avec énormément de gens, ce n’était pas censé définir qui il était, ce n’était qu’un matricule.

« Totalement, à vrais dire je ne veux pas de surnom non plus, je ne sais pas qui je suis et je ne veux pas prétendre être quelque d’autre avec un surnom en fait. Mon identité finira par revenir, plusieurs personne de la ruche on déjà réussir à se souvenir de leur prénom en fait, ce n’est qu’une question de temps avant que nous n’en fassions autant je pense. »

Dit-il en regardant finalement un bout du fauteuil où il était installé, il ne le disait pas de vive voix mais c’était foutrement horrible de ne pas se souvenir de qui il était. Parfois lorsqu’il se couchait il restait une bonne heure à forcer sur son cerveau, pour avoir une bride, n’importe quoi qui lui reviendrait mais il n’y arrivait tout simplement pas et ça l’agacer au plus au point. Quand est-ce qu’il allait enfin connaître son identité bon sang ? Il ne pouvait pas rester ainsi éternellement. Un léger rire sortit de ses lèvres en l’entendant, si les siens étaient cool ? A vrais dire il n’était pas vraiment capable d’expliquer comment ils étaient. Il ne se sentait juste pas à l’aise avec eux, surtout avec la petite 33.

« Si t’es comme moi, tu ne pourras pas dormir en sachant qu’ils peuvent rentrer dans ta chambre. Personnellement j’avais bloqué l’accès à la porte avec la commode pour être sûr que personne ne me dérange et je n’étais pas sortit pendant plus de deux jours. Pourtant mes colocs sont pas méchant juste .. différent de moi. Par exemple il y a cette fille, 33, je ne la connais pas et pourtant je la déteste, je ne sais même pas pourquoi mais dès que je la vois j’ai envie de lui faire manger le mur, comme si je la connaissais d’avant. Et puis y a l’autre gars, 11, lui il s’impose comme le chef et je dis rien, je m’en fou, mais je l’écoute pas. C’est compliqué en fait. Qui que ce soit, tu leur trouveras des défauts. »

Dit-il en hochant la tête pour lui même, il ne supportait pas ses colocs mais ça ne voulait pas dire pour autant qu’il regrettait d’avoir été mit dans cette chambre. Il était même plutôt rassurer parce qu’il y avait l’air d’avoir de sacré taré ici et il ne voulait certainement pas changer pour se retrouver avec un psychopathe qui rentrerait dans sa chambre ou se serait intrusif dans sa vie. Au moins, l’avantage de ses colocataires c’est qu’ils ne le faisaient pas chier et ça c’était un point clairement non négligeable, il préférait rester avec eux que de changer pour tomber sur quelqu’un de mauvais.

Il fronça légèrement les sourcils en l’entendant parler, mettant sa main sur sa mâchoire pour toucher son léger début de barbe. Non, il n’avait jamais eu d’altercation avec qui que ce soit, il ne pouvait pas considérer des discutions animer par des altercation à son goût.

« Non, je me suis déjà disputer avec quelqu’un mais ça s’est vite arrangé. Donc non mais généralement les gens ne cherchent pas à se faire des ennemis, du moins avec ceux que j’ai rencontré. Ça ne fait pas bien longtemps que je suis là non plus donc je ne vais probablement pas pouvoir t’être de grand conseil de ce côté là. »

Son regard descendu sur sa main qui agrippait l’accoudoir, l’adrénaline semblait être en train de s’évaporer vu son état avancé, il ne pourrait pas rester longtemps ainsi, le mieux c’était sûrement qu’il rejoigne sa chambre maintenant quand qu’il ne soit incapable de se lever ou de marcher correctement. Est-ce qu’il pouvait encore le faire actuellement ? Peut-être qu’il devrait l’aider sur sa façon de fermer les yeux. Il se leva du canapé, rangeant son carnet et son stylo dans sa poche avant de s’approcher de lui, sans le toucher bien évidemment.

« Je vois ça en effet, tu veux que je te donne un coup de main ? Au cas où tu t’écroulerais sur le chemin de ta chambre ? »

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 Empty
MessageSujet: Re: Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13   Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 EmptyDim 9 Avr - 19:03


Are you lost in the world like me ?

H03-13 et H03-112




La conversation allait bon train. Elle était des plus banales, mais cela suffisait amplement pour 13, du moins pour le moment. Il avait l’impression que son cerveau ne pourrait pas en encaisser plus de toutes manières.

Il avait donc écouté les réponses de 112, aussi attentivement qu’il le pouvait encore. Il était d’accord avec lui sur pas mal des propos qu’il avançait. Celui des surnoms notamment. Il comprenait parfaitement cette envie de retrouver qui il était, son passé. Il avait cette même envie et il ne s’était réveillé il n’y a que quelques heures. Il imaginait parfaitement bien qu’au fil des jours passés ici… l’envie devenait de plus en plus forte. Du moins c’est ce qu’il pensait. Il pourrait émettre un jugement plus tranché quand il aura à son tour vécu quelques temps ici.

Ils n’étaient pas des numéros. Ils étaient des êtres humains et ils méritaient de le revendiquer. Et puis pour donner un surnom à quelqu’un, il fallait le connaître un minimum. Au moins le côtoyer en tout cas. C’était pour lui le minimum. Et puis de toute manière, le brun lui avait dit : les souvenirs reviendraient, leur prénom avec. Leur identité toute entière peut être même un jour.

Il n’ajouta donc rien sur le sujet, préférant découvrir la suite de ses réponses à ses autres questions. Parce que oui… il avait été bavard et s’était lâché de ce côté-là. Il ne savait pas si c’était le fait d’être fraichement débarqué dans la Ruche ou s’il était comme ça dans la vraie vie… mais il n’avait pas arrêté de questionner le garçon. Quand il y pensait, il se disait qu’il avait bien de la chance d’être tombé sur quelqu’un qui ne l’avait pas envoyé chier au premier mot. Il faudrait qu’il pense à le remercier, un jour, plus tard dans ces lieux.

Le sujet des colocataires refit surface et 13 ne pu qu’hocher positivement la tête. En effet, il avait vu juste. 13 aurait surement du mal à s’endormir dans une pièce avec des inconnus qu’il connaissait à peine. De surcroit maintenant qu’il savait que certains étaient complètement barrés, bizarres et à éviter. Il savait d’avance qu’il ne pourrait s’endormir tranquillement sur ses deux oreilles. Son corps et son esprit resteraient éveillés malgré lui. Il ne pourrait pas y faire grand-chose.

Il nota le fait que 112 avait l’impression de connaître certains des résidents et notamment la petite 33. Des impressions de déjà vus… Il ne savait pas si ces impressions étaient fondées ou bonnes, mais nota qu’il devait se préparer à se retrouver dans la même situation. Après tout, s’il avait l’impression de la connaître, s’il avait vraiment envie de lui faire manger un mur… peut être que c’était parce que justement il la connaissait d’avant. Cette idée l’interpella un instant. Non. Pas possible. On ne les avait quand même pas enfermés avec des personnes de leur passé, là comme ça, juste sous leurs nez quand même ?! Ce serait… sadique. Sadique… mais pas improbable du coup. Il chassa cette idée de son esprit bien rapidement et continua d’écouter le brun en face de lui. Il ne devait pas perdre le fil ou il risquait de divaguer complètement, voir de se sombrer de sommeil ou de fatigue – il ne savait pas trop.

Il se contenta de faire une remarque qui ne demandait pas vraiment de réponse. Après tout, pour lui c’était une affirmation qui ne pouvait être débattue.

« Hum… ça c’est sûre, tout le monde à des défauts. »

Il suivit le geste de sa main qui venait gratter sa légère barbe et nota seulement maintenant sa présence. C’était fou à quel point il avait du mal à se concentrer au fil du temps. Pourtant, il était persuadé qu’en temps normal, il aurait relevé chaque détail et s’en serait très bien souvenu…

Il laissa tomber bien vite pour écouter la suite. Alors comme ça les altercations étaient peu fréquentes ? 13 trouva tout de suite ça étrange. Des gens qui ne se connaissait plus et qui ne se connaissaient pas entre eux… il aurait juré que cela aurait donné des étincelles. Et pas qu’un peu ! Et même très régulièrement ! Peut être que son vis-à-vis avait juste évité les problèmes jusqu’à présent. Ou peut être que les résidents évitaient tous le conflit… à voir. 112 lui avoua qu’il n’était pas là depuis assez longtemps pour le renseigner sur le sujet. Il aurait largement le temps de vérifier ça dans les jours qui suivraient de toute manière et ne s’en formalisa donc pas plus que ça.

Sa tête lui tourna encore. Son interlocuteur sembla le remarquer puisqu’il lui proposa même son aide. Définitivement aimable avec lui ce 112. 13 hésita un instant, se demandant s’il n’allait pas un peu trop abuser de sa gentillesse. Il le vit se rapprocher et se dit que ce serait quand même plus sûr d’accepter. S’il se retrouvait au beau milieu d’un couloir et qu’il lui prenait la soudaine envie de s’évanouir… il aurait l’air malin !

Il fit donc une petite mine avant de s’appuyer sur le rebord du canapé pour s’aider à se lever. Il y arriva  sans trop de difficultés, heureusement. Un léger tournis le prit mais il disparut après quelques instants. Finalement il se passa une main dans les cheveux avant de répondre.

« Je veux bien un chaperon pour éviter de me perdre et finir par pourrir dans un coin. La carte de la sécurité pour mon premier jour, ça vaut mieux ! Merci en tout cas. »

Il se contenta de suivre 112 après qu’il lui ait rappelait le numéro de sa chambre qui était inscrit sur le papier qu’il avait encore à la main. La #1001. Il lui indiqua donc le chemin petit à petit et 13 essaya comme il le put de retenir le trajet. Finalement il abandonna, jugea qu’il aurait largement le temps plus tard de mémoriser tout ça. Il était ici pour un bout de temps dans tous les cas…

Il avait enfouit ses mains dans ses poches et le trajet se passa finalement plus rapidement que ce qu’il ne pensait. En un rien de temps il fut accompagné devant sa chambre, sans qu’il ne ressente de violents vertiges. Il avait juste vu flou à un moment, mais c’était passé. 13 remercia donc sa première rencontre d’une poignée de main et lui souhaita une bonne soirée, non sans lui promettre de le retrouver un jour dans la Ruche pour papoter.

Une fois ce dernier parti, il ouvrit doucement la porte de sa chambre. Deux lits. Aucun camarade. Peut être n’avait-il pas de colocataire alors… Ou ce dernier n’était pas encore rentré. Il n’en savait rien et s’en fichait un peu. Il prit la direction d’un lit qui semblait vide de tout occupant récent et s’affala dessus. Il ne se préoccupa même pas de rester habillé, il n’en avait franchement rien à faire. Il voulait juste se laisser sombrer, et c’est ce qu’il fit. Il aviserait le lendemain ce qu’il ferait.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 Empty
MessageSujet: Re: Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13   Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Are you lost in the world like me ? | H03-112 & H03-13
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Archives :: Rp-
Sauter vers: