Partagez
 

 #1006 [808]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
Invité



#1006 [808] Empty
MessageSujet: #1006 [808]   #1006 [808] EmptyJeu 23 Mar - 18:59

Est-ce qu'elle était asociable de nature ? Les jours passants, si elle avait le malheur de parler à quelqu'un, c'était pas le plus triste hasard. Des discussions non désirées. Était-elle réellement incapable de s'adapter à cette simili société sans porte de secours ? Non, il était clair qu'elle surjouait et qu'elle aimait se sentir inaccessible, fermée à toute forme d'attachement. Une femme fragile au premier regard, puis entièrement libre et indifférente à tout attachement. Ne pas se lier, c'était une forme de rejet de la situation qu'on lui imposait. Qu'on leur imposait à tous. Même s'il était évident que des affinités se créaient déjà avec quelques rares élus, des affinités qu'elle aurait souhaitée fuir pour la plupart.

S'il n'y avait pas de sortie, il y avait un havre de paix : sa chambre. Dans ce logement elle était entièrement libre d'être elle-même. Du moins, le ressentait-elle ainsi. Elle pouvait pleurer, crier, rire, avoir peur, danser, chanter. Elle pouvait mais ça n'était pas pour ça qu'elle le faisait. Il y avait quatre chambres dont deux qui avaient été occupé lors de son arrivée. Mais depuis, l'un de ses colocataires avait mystérieusement disparu. Elle ne lui avait jamais parlé et son départ soudain ne fut qu'un soulagement. Même si elle s'était méfiée les premiers jours qu'il ne refasse pas surface. Et puis elle avait appris que les disparitions étaient monnaie courante, ce qui chassa son soulagement. Cet endroit...

La deuxième chambre était fermée et aucun son n'en émanait. Elle avait même fini par admettre que le logement était tout à elle et n'hésitait plus à s'y lâcher loin de tous les regards (ou presque) indiscrets. Pleurer, crier, faire les cents pas en s'énervant et en exprimant sa peur était ce qui lui arrivait le plus souvent. Elle s'y sentait tellement chez elle qu'elle avait laissé son carnet trainer sur la table basse de la pièce commune. Carnet qui de toute façon ne contenait qu'un trait par chaque jour qui passait.

Et puis un jour, elle revint à son appartement et une tête brune et bien garnie occupait l'un des fauteuils. La chambre était ouverte. La jeune femme interdite s'avança avec prudence vers l'homme étonnamment grand et bien bâti. Elle prit place sur le deuxième fauteuil, l'étudiant de long en large.

« Hmm... Bonjour... » finit-elle par dire, gênée. Elle avait laissée trainer des affaires un peu partout et même un sous-vêtement. Un constat qui fit tourner ses joues à l'écarlate. De quoi égayer les murs au moins.

Ou bien était-ce parce qu'au fond d'elle, elle était contente de trouver quelqu'un ici ? De partager ce logement et peut-être les confidences qu'elle a balancé aux murs ? Comme si son esprit avait décidé qu'il était temps de mettre fin à cette asociabilité et de passer à l'étape suivante. Le renfermement ne menait pas vers la sortie, c'était certain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



#1006 [808] Empty
MessageSujet: Re: #1006 [808]   #1006 [808] EmptyVen 24 Mar - 16:09

Petit à petit Morphée accepta de me rendre au monde des mortels et je me réveillais alors après une bonne grosse nuit comme je les aimait. Je m'assis sur le bord du lit et fus prit d'une vive douleur lorsque mes pieds touchèrent le sol. J'attrapais le fautif et me contorsionnais pour voir si par hasard je n'avais pas marché sur une écharde ou quelque chose comme ça... Je scrutais rapidement la plante de mon pied puis je vis une cicatrice d'environ 2 à 3 centimètres. Je restais un instant incrédule à la regarder... je ne l'avais pas pourtant en me couchant hier ? Je l'effleurais doucement de mon pouce mais celle-ci m'arracha une petite mine de douleur, eh beh, ça allait être sympa la journée.

Je me levais et tentais de faire abstraction du tiraillement de la cicatrice et me dirigeais dans le salon.
Revenir en haut Aller en bas
 
#1006 [808]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Archives :: Rp-
Sauter vers: