Partagez | 
 

 Last night of the rest of your life. || Ft. H03-14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Last night of the rest of your life. || Ft. H03-14   Mer 3 Mai - 18:34

Last night of the reste of your life.
Ft. H03-14


Grande soirée. Grosse soirée. Le mariage? Bien sur que non. Plus gros encore! L’enterrement d'Andy! Enfin, pas son enterrement sous terre. Plutôt tourner la page, mettre dans le rétro-viseur de sa vie son passé. En réalité j'avais jamais vraiment compris le concept de ce cap à passer. Pour moi, il n'y avait pas de promesse à faire, pas de "à partir de tel jour" tout change. Alors qu'y avait-il à enterrer? Ou alors c'était peut être simplement le moyen de l'assommer pour le traîner jusqu'à l'autel. Chris serait content tient. Un Andy assommé au mariage. Témoin en carton.

Ok jeune homme... - Je saisissais le tissus qui bandait ses yeux mais ne tirais pas de suite. - Donc, j'espère que tu as conscience que ça jamais été mon fort ce genre de choses. Juste... garde bien en tête que tu m'aimes et que je suis parfait à tes yeux. - On avait quand même passé la journée à tourner en ville pour enchaîner les défis et les conneries, mais je préférais prévenir. Je commençais à tirer sur le tissus mais m'arrêtais avant de finir. - Ah, et tout ce qui se passera ce soir... Ne sera jamais arrivé. - Je tirais sur le tissus pour lui permettre d'ouvrir les yeux.

Il pouvait alors découvrir, ou plutôt redécouvrir l'établissement. Un pub de Brooklyn auquel on était souvent allé quelques années plus tôt avant que la vie ne nous cantonne à de plus... calmes soirées. Calme étant bien sur une vaste blague vu les soirées qu'on se faisait mais bref, ça faisait longtemps et ce lieu avait son importance. Et en tant que pub typique, plein de bois, de chaleur et de bière, c'était encore mieux.

Certes c'est pas grand chose, mais c'est important. On pouvait pas fêter tout ça sans passer par ici. Et puis je sais que t'es pas fan des graands trucs. Enfin à part Chris. - Bah quoi. Il est grand, non? - Et puis on a bien mériter une bière! - C'est sur, c'était notre récompense pour avoir réussi à boire toutes les autres avant ça. Je faisais un pas en avant et me retournait vers lui, le regardait, le regard vide, et me grattais la tête. - On a mangé ou pas? J'ai perdu la liste de ce que j'avais prévu quand on était avec les otaries et que tu portais ta jolie tiare. - Oui, je m'étais débrouillé pour nous avoir une heure à jouer avec les otaries du zoo de Central Park. Je levais mon regard sur sa tête. - Tu l'as mise où d'ailleurs? - J'entendais le son des verres qui s'entrechoquaient à l'intérieur, entre musique et voix, et je haussais les épaules. - Oh et puis peu importe. - J'attrapais son bras et le tirais avec moi. - Time to be burried!

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H03-14
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Last night of the rest of your life. || Ft. H03-14   Lun 8 Mai - 21:19



Last night of the rest of your life.

H01-003 & H03-14


C’était la journée. La journée que Claire, Adélaïde et Doom avaient préparé depuis déjà plusieurs jours, voir semaines, il n’en savait trop rien au final. La journée qui devait définitivement enterrer leur vie de jeune garçon, à Chris et lui.

Bon sang… et dire qu’il allait se marier. Avec le grand blond qu’il avait collait depuis ses neuf ans. Ce gars pour qui il avait joué les meilleurs amis chiant, emmerdant et impulsif. Ce gars pour lequel il était tombé amoureux comme un con, sans jamais oser lui avouer avant que la guerre les pousse à se bouger les fesses.

Il avait encore du mal à réaliser que Chris l’avait finalement demandé en mariage. C’était le symbole d’une promesse : pour le meilleur comme pour le pire. Sauf que cette promesse ils se l’étaient déjà faite silencieusement, sans même y songer. Mais malgré ça, cette étape restait symbolique pour tous les couples. Comme une façon de faire savoir aux autres que le champ n’était pas libre, en permanence. Alors Andy avait hâte, même s’il angoissait à propos de toute la cérémonie et les préparatifs.

L’enterrement de vie de jeune garçon tombait donc à point. Il n’avait jamais trop pigé pourquoi il fallait enterrer sa vie de jeune garçon. Dans sa tête, il était resté le même, même une fois qu’il était officiellement devenu le petit copain de Chris. Ils avaient tellement passé d’années ensemble qu’il n’avait pas vu de différences majeures. Ils étaient restés eux-mêmes et c’étaient juste contenté de profiter un maximum des avantages d’être en couple.

Mais cette soirée restait une très bonne excuse pour s’amuser, décompresser et fêter ça. Andy n’avait pas beaucoup d’ami à par Doom,les amis et la famille de Chris, mais ça lui convenait parfaitement. Cette soirée à deux il l’avait imaginait de mille et une façons, se demandant ce que le châtain avait bien pu lui préparer. Il se demandait aussi dans quel état il allait finir. Ils en faisaient souvent des soirées… et parfois, tout partait très vite en cacahuètes !

Mais il s’en fichait. C’était son enterrement de vie de garçon, tout était permis – tant qu’on ne lui demandait pas de toucher quelqu’un d’autre que Chris, tout pouvait être amusant.

Et la journée s’était d’ailleurs jusqu’ici passé merveilleusement bien. Ils avaient été joués avec les otaries du Zoo de Central Park, Andy s’était clairement éclaté. Ils s’étaient lancé plein de défis débiles dans la ville et avaient fait une tournée des bars. Ils avaient d’ailleurs déjà bien bu ! Au point qu’Andy s’était laissé mettre une tiare sur la tronche, telle une princesse. Il prierait plus tard pour qu’aucune photo ne soit prise en souvenir. Puis Doom lui avait bandé les yeux et l’avait emmené il ne savait trop où, prétextant une surprise.

Les avertissements du châtain l’avait d’ailleurs fait rire. Ce n’était peut être pas son truc mais il le connaissait plus que bien. Ils étaient comme frères. Et même s’ils faisaient beaucoup de conneries ensemble, Andrew avait une totale confiance en lui. Il savait d’avance que ce qu’il lui réservait lors de cette soirée serait génial, mémorable même. Et même si certaines choses lui sembleraient surement insensées au début, ils finiraient par en rire plus tard.

« Promis, tout ce qu'il se passe dans cet enterrement, reste dans cet enterrement ! »

Il avait rigolé avant de sentir enfin le tissu du bandeau glisser contre son visage. Il avait papillonnait un instant des yeux avant de découvrir la devanture d’un bar qu’il connaissait très bien. Sans même être à l’intérieur, il avait revu des images du dit bar : beaucoup de bois, des lumières chaudes et une chaleureuse sensation de repères connus. C’était leur bar, le bar où ils allaient souvent tous les deux pour discuter et où Doom avait prit l’habitude de conseiller et re booster Andy quand il en avait besoin.

Un grand sourire s’afficha sur son visage alors qu’il sentait l’odeur de bière flotter allègrement dans l’air. Ça faisait du bien de revenir ici ce soir ! Un autre rire sorti de sa gorge quand Doom commença à parler du fait qu’il n’aimait pas les trop grands trucs, à par Chris. Ils avaient déjà fais quelques bars et l’alcool se baladait déjà dans le sang d’Andrew, si bien qu’il ricana mesquinement avant de répondre, saisissant la perche qu’on lui avait tendu.

« Oh si tu savais, y’a pas que ça taille qui est grande chez lui ! »

En temps normal il se serait passé de ce genre de commentaires, mais l’alcool avait effacé la barrière qu’il avait entre son cerveau et ses lèvres… Son frère continua de le questionner.

« C’est parfait, c’est notre bar. Et on n’a pas mangé je crois. Fin je suis pas sûre. Mais ouais, on mérite bien des bières ! »

Il s’était mis à chercher la tiare, un sourire aux lèvres, qu’il avait sur la tête plus tôt avant de se rendre compte qu’elle avait glissé contre le col de sa veste en cuire. Il la refit basculer sur sa tête alors que Doom lui agrippait le bras pour le trainer à l’intérieur du bar.

Ils franchirent la porte en un instant et Andy ne put qu’être heureux en découvrant que l’endroit n’avait pas changé du tout. La même ambiance, les mêmes murs, probablement les mêmes verres. Il semblait d’ailleurs y avoir une bonne ambiance et il ne semblait pas être le seul à fêter sa vie de jeune non marié. Une jeune femme était entourée d’une bande de filles dans un coin de bar. Il était à peu près sûr qu’être habillé en écolière sexy faisait d’elle une future mariée. Dieu merci, il avait échappé aux déguisements bizarres !

Il avait rigolé avant qu’ils atteignent finalement au comptoir. Ils prirent place sur des tabourets, Andrew balançant légèrement sa tête au rythme de la musique entrainante des lieux. Bon sang, ce que c’était cool de revenir ici !

« Bon alors champion, je te mets la misère et tu finis saoul et raide avant moi ou la vieillesse t’empêche de plier un coude ? »

La journée avait commencé sous le signe des défis, autant continuer sur cette lancée.
Codage par Libella sur Graphiorum

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

The pianist man, i know him.
I don't remember my past. Just that I suffered a lot. I was tortured. He destroyed me ... But then I met him. I don't remember everything, but I know. I know I need him. I know he can help me. He can fix me
 
© sweet peach

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Last night of the rest of your life. || Ft. H03-14   Dim 14 Mai - 15:23

Last night of the reste of your life.
Ft. H03-14


J'avais immédiatement vu son regard lorsqu'il avait ouvert les yeux, et encore plus lorsqu'on était entré et qu'il avait redécouvert cette salle qui en avait vu de belles. Parce que c'était notre point de chute lorsqu'on était en ville en même temps, d'abord juste nous, au début, de nombreuses fois. Puis Chris était venu avec nous quand ils s'étaient enfin mit ensemble. Et là encore, de nombreuses soirées, de nombreuses fois. Mais quoi qu'on ait pu faire, qui qu'on ait pu avoir avec nous, cet endroit était le notre et le patron nous connaissait depuis le temps. Même si ça faisait longtemps qu'on était pas venu, nos visages étaient gravés et pas uniquement sur quelques photos spéciales, collées parmi tant d'autres sur l'un des murs de l'endroit. Il était d'ailleurs derrière le comptoir lorsqu'on s'était installé et nous avait accueilli les bras ouverts. - « Heeeeey vous deux!! Vous voilà enfin! » - C'était un grand type d'une cinquantaine d'années à la voix forte, épais et solide sans être gros, avec une poigne de fer mais un regard rieur.

Je me penchais par dessus le comptoir pour le saluer et on s'installait. - « Bon alors champion, je te mets la misère et tu finis saoul et raide avant moi ou la vieillesse t’empêche de plier un coude ? » - Mon regard dérivait vers le patron en un sourire choqué. - Non mais tu l'entends le jeune?! - « Ces jeunes ont plus aucun respect! » - J'acquiesçais dans un rire et me tournais vers Andy. - La vrai question c'est de savoir sous combien de table tu vas rouler avant qu'on rentre! - Enfin, si on rentrait. C'était pas gravé dans la pierre ça non plus. - Comme d'habitude patron! - Avais-je lâché comme à la maison, et le gars s'exécutait, nous rapportant de quoi étancher notre immense soif. - « Je vous ai bloqué une table dans le coin, pas loin des filles! » - Je lui lançais un clin d’œil en guise de remerciement et embarquais les pichets, laissant à Andy le loisir de prendre les verres. - Ramène toi, on va s'installer!

On traversait la distance et montait deux marches avant d'arriver. Il s'agissait d'un espace séparé, surélevé de cinquante centimètres qui comprenait trois banquettes. L'une d'elle était pour nous, une vide au milieu et au fond une autre où des filles dont une en tenue d'écolière faisait pas mal de bruit. Je posais les pichets sans m'asseoir. - Sers nous, je reviens. - Et je m'éloignais pour me diriger... vers la meute. - Salut les filles! - Ni une ni deux je me retrouvais avec les regard de 7 magnifiques jeunes femmes posés sur moi et mon sourire étincelant. J'avais pas besoin d'attendre longtemps pour que deux d'entre elles me fassent du rentre dedans. - Ah désolé, mais moi c'est déjà fait. - Avais-je dis dans un sourire en désignant l'anneau à mon doigt. - Alors.. laquelle d'entre vous est en charge ce soir? - L'une d'elle, au bord, se désignait et je m'accroupissais pour lui parler à l'oreille. Lorsque j'avais terminé, elle avait légèrement rougi mais affichait un grand sourire. - Et bonne soirée mesdemoiselles!

Je revenais vers Andy, pas certain de savoir s'il avait entendu quoi que ce soit avec le bruit et la musique, même s'il avait certainement vu. Pas bien grave qu'il ait vu ça, puisque le secret était toujours sur. Je me laissais tomber sur la banquette à côté de lui et attrapais mon verre. - Désolé, rien d'important. Où on en était?! - Je le regardais, regardais sa tiare, puis me souvenais. - Ah oui! Santé mon frère! - Et nos verres s'entrechoquaient avant de rejoindre nos lèvres. C'était le début de la soirée, soirée qu'on avait entamée dans la matinée, nuit qu'on finirait probablement deux jours plus tard. Le premier de nombreux verres à venir entrecoupés des snacks que le patron nous avait fais préparer en voyant à quel point on avait pas du tout manger. Parce que oui, ça se voyait.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H03-14
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Last night of the rest of your life. || Ft. H03-14   Dim 25 Juin - 19:16



Last night of the rest of your life.

H01-003 & H03-14


Andrew avait rigolé aux réactions de Doom et du barman, ce dernier qu’il avait salué, bien content de le revoir. Ce bar lui avait vraiment beaucoup manqué. Les soirées à s’en retourner le cerveau, à s’en courbaturer les muscles et s’en brouiller la vue. Que de bons souvenirs dans ce lieu. C’était le lieu de leur soirée, de leur retrouvaille quand Doom ou lui revenait de mission. Le lieu dans lequel ils s’étaient échangés leurs états d’âmes mais aussi leur connerie respective, qui n’étaient pas en reste.

Etre ici, en ce jour et ce soir si spécial ne pouvait que rendre Andy encore plus joyeux qu’il ne l’était. Son frère avait parfaitement bien choisi leur point de chute et il n’aurait pas pu trouver mieux de toutes manières ! Ils étaient chez eux et ils allaient encore vider le bar, rouler sous les tables, chanter à en faire chier le quartier. Ouais. Le brun finit par rire, clairement réaliste sur la finalité de cette soirée.

« La question c’est plutôt combien de temps on va mettre en roulant pour rentrer, ouais ! »

Le patron du bar leur prépara la même chose que d’habitude et Andy attrapa les verres avant de suivre Doom à l’endroit indiqué par le patron. La joie de vivre se répandait dans les lieux comme le pollen au printemps. Le fameux groupe de filles semblait bien joyeux et déjà entamé par l’alcool. Le bruit fusait de toute part et donnait automatiquement le sourire.

Andrew prit place sur la banquette avant de foncer les sourcils en entendant ce que son frère lui disait. Qu’est-ce qu’il allait faire ? Il le regarda partir en direction des jeunes filles tout en attrapant un des verres et un pichet. Il tentait de comprendre et entendre ce qu’il se disait à quelques mètres de lui mais entre les discussions et la musique, le bruit ambiant masquait la discussion. Damn. Qu’est-ce que le châtain préparait encore comme connerie !

Il le vit revenir, sourire aux lèvres alors que le brun avait rempli deux des verres. Il haussa un sourcil en le regardant fixement, soupçonneux mais trop content d’être là pour vraiment s’offusquer de tant de cachotteries. Quand il lui demanda où ils en étaient, Andy lui tendit simplement l’un des verres avant qu’ils ne trinquent et ne commencent à boire. Bon sang, la soirée s’annonçaient mouvementée et longue, une soirée inoubliable en sommes !

Mais au bout de quelques minutes, Andrew ne réussit pas à se contenir, ou plutôt à contenir sa curiosité qui était déjà de base maladive chez lui. Il craqua et alors qu’il terminait déjà son premier verre, d’un léger cul sec, il pointa du doigt son frangin.

« Toi ! Aller, dis-moi tout. Qu’est-ce que t’es allé leur susurrer aux minettes d’à côté ? Je suis sûr que t’en as mandaté une pour me pousser sous la table quand je serais plus en état de faire autre chose que de rouler ! »
Codage par Libella sur Graphiorum

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

The pianist man, i know him.
I don't remember my past. Just that I suffered a lot. I was tortured. He destroyed me ... But then I met him. I don't remember everything, but I know. I know I need him. I know he can help me. He can fix me
 
© sweet peach

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Last night of the rest of your life. || Ft. H03-14   Mar 27 Juin - 18:05

Last night of the reste of your life.
Ft. H03-14


Je portais le verre à mes lèvres après avoir trinqué pour en boire trois longues gorgées. C'est qu'il faisait grand soif! Je n'avais pas pu rater l'air suspicieux qu'Andy m'avait lancé, de toute façon son visage n'avait aucun secret pour moi, mais je n'avais pas réagis. Pas un geste ni un regard. Hors de question de lui donner satisfaction. J'avais seulement siroté ma bière sans rien ajouter, attendant avec impatience le plat de snacks qui n'allait pas tarder à nous rejoindre. Et puis finalement, comme je m'y attendais, il ne pouvait se retenir de poser des questions et j'explosais exagérément de rire.

Je suis le seul à être légitimement autorisé à te pousser sous les tables. Ce serait de l'hérésie de laisser quelqu'un d'autre le faire! - On avait nos habitudes quand même, un peu de dignité! Je buvais une nouvelle gorgée, plus courte pour bien marquer mon silence. - Et je te dirais rien du tout. Bois, je gère le reste! - J'avais dû parler plus fort pour me faire entendre mais mon sourire malicieux était sans équivoque. Et il le connaissait trop bien pour savoir que quelque chose l'attendait. Ou alors c'était juste ma tronche normale de Moi bourré. Je pouvais pas savoir, je voyais pas ma tronche.

Je m'étais rapproché de lui pour ne pas avoir à m'égosiller et lorsque l'un des employés nous amenait enfin la divine nourriture, je m'exclamais un peu trop fort. Oignons ring, bâtonnet de fromage, frites et poulet épicé avec sa sauce. Rien de bien diététique mais la bière compensait. Oui, la bière c'est des céréales, c'est bon pour le corps les fibres. Non? - Bon appétit! - Avais-je dis, déjà un bout de poulet entre les dents. J'étais affamé. Une bouchée, une gorgée, j'atteignais dangereusement le fond du verre mais là encore, on était connu pour avoir une bonne descente. Imaginez nous ensemble maintenant... C'était comme si on cherchait à savoir qui allait finir son verre le plus vite, à part qu'on cherchait pas. On buvait juste comme ça.

C'était festif au moins!

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H03-14
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Last night of the rest of your life. || Ft. H03-14   Ven 30 Juin - 18:58



Last night of the rest of your life.

H01-003 & H03-14


Andrew avait regardé Doom avait insistance en attendant une réponse et de pieds fermes. Mais rien. Le jeune châtain avait simplement rigolé en rétorquant que seul lui était autorisé à le faire rouler sous une table. Et dans le fond, il n’avait pas tort. Même en soirée ils avaient leurs habitudes et ils veillaient l’un sur l’autre. Sobres ou torchés, il ne pouvait pas leur arrivé grand-chose de grave. Seulement quelques conneries et embrouilles de broutilles faciles à régler et gérer. Il n’empêche que cette journée était spéciale. C’était son enterrement de vie de garçon et ils étaient tous les deux. C’était déjà un enterrement de vie de garçon peut conventionnel mais il était sûr que Doom le rendrait encore plus spécial.

Le châtain avait surement une idée en tête et il se marrait rien que d’y penser. Cependant, il ne voulait pas lui en parler et il ne lui lâcherait pas le morceau. Merde. Il voulait savoir lui ! Et sa curiosité maladive ne l’aidait pas à garder patience. Il fit une moue clairement boudeuse quand ce dernier vient lui confirmer que non, il ne saurait rien. Alors il continua de boire sa bière en maugréant, mécontent, tel un gamin de cinq ans. C’est ce qu’il était parfois avec ses amis. Un pauvre petit garçon qui profitait de son statut de plus jeune. Autant que ça lui serve un peu hein !

La frustration passa cependant rapidement, merci l’alcool ! Au bout de quelques verres et quelques petits encas à grignoter pour éponger un peu et contenter leurs estomacs demandeurs, Andy rigolait un peu pour tout et n’importe quoi. Il avait clairement une tronche de « je suis content d’être là, il est content Gaëtan » et ne se rendait pas tellement compte qu’il commençait un peu à être ivre. Alors qu’il était en train d’avaler un énième bâtonnet de fromage, il attrapait un nouveau verre… Il ne savait plus franchement à combien il en était et il s’en fichait un peu. Il allait se marier, avec Chris, autrement dire le mec qu’il avait rêvé d’avoir plus des trois quart de sa vie. Il avait retrouvé Doom et rien n’avait changé, leur lien fraternel s’était même renforcé. Il avait de nouveaux amis, qu’il considéré comme sa nouvelle famille, une belle sœur marrante et gentille, une amie tout aussi sympa avec Adélaïde, ses collègues de l’armée. Il n’aurait clairement pas pu rêver mieux comme vie et comme projets.

Et c’est sur cette pensée qu’il termina un autre verre, cul sec, avant de s’essuyer grossièrement les lèvres de sa main, un sourire idiot sur le visage.

« Putin, je vous aime. Je sais pas ce que je ferais sans vous, sans toi. »

Il resta un moment avec un air bête sur le visage avant d’éclater de rire.

« Je serais sobre je crois, autant dire que ma vie serait bien trop triste ! »
Codage par Libella sur Graphiorum

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

The pianist man, i know him.
I don't remember my past. Just that I suffered a lot. I was tortured. He destroyed me ... But then I met him. I don't remember everything, but I know. I know I need him. I know he can help me. He can fix me
 
© sweet peach

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Last night of the rest of your life. || Ft. H03-14   Ven 30 Juin - 21:19

Last night of the reste of your life.
Ft. H03-14


Manger. Boire. Boire. Manger. Boire encore. Je perdais le fil au fur et à mesure du temps et des verres jusqu'à entendre Andy s'exclamer sur un ton assez bancal. - « Putin, je vous aime. Je sais pas ce que je ferais sans vous, sans toi. » - Je sursautais en l'entendant, le gratifiant d'un large sourire au regard vaseux. - « Je serais sobre je crois, autant dire que ma vie serait bien trop triste ! » - Tu te ferais chier sans n... OOOOH!

Je bondissais sur la banquette, me raidissant en subissant de plein fouet le frisson qui remontait dans mon dos. J'avais oublié quelque chose! - J'ai oublié, j'ai oublié, j'ai oublié... ATTEND! J'AI OUBLIÉ! - Qu'il m'ait demandé ce que je foutais ou non, d'ailleurs. Je fouillais mes poches, palpant même des zones qui n'avaient pas de poches... ou des poches totalement inappropriées.  On ne pose pas de questions.

Je finissais par trouver ce que je cherchais dans la poche intérieure de la veste que j'avais posé à côté de moi. - Ok! J'ai! J'ai trouvé ça y'a un petit moment mais je voulais te le montrer que ce soir. Parce que ce soir c'est important. Et pi ça aussi c'est important. - Dans ma main je tenais une vieille photo mais je ne lui présentais que le côté blanc, gardant pour moi encore quelques secondes ce qu'elle montrait.

Une acclamation se faisait entendre dans la salle. - Vos gueules, je raconte! - Je revenais à Andy. - Quand j'étais petit je vivais à la campagne, tu le sais ça. J'avais un copain, il habitait à côté de chez moi et on passait presque toute notre temps ensemble. - Je me rapprochais de lui sur la banquette, gardant toujours la photo pour moi. - J'étais tout jeune quand il est né et tous les jours on se retrouvait, derrière chez nous.

Je tapais sa cuisse sans douceur pour attirer son attention, que j'avais déjà. - Tu sais pas quoi? Quand t'étais petit, t'avais un copain. Il habitait à côté de chez toi... - Je lui donnais la photo. - ... et tu passais tout ton temps avec lui. Il était légèrement plus vieux que toi et tous les soirs tu le retrouvais derrière chez vous. - Sur la photo on pouvait observer deux garçons de 5 et 9 ans, assis par terre en short et t-shirt, leurs vêtements salis par la terre et l'herbe dans lesquelles ils jouaient. Deux petits bruns aux yeux bleus. Si jeunes et pourtant si reconnaissables. - Chez nous. - Mon sourire m'aurait fait mal si je n'avais pas été sous l'influence de l'alcool. - Mon petit frère.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H03-14
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Last night of the rest of your life. || Ft. H03-14   Sam 1 Juil - 17:04



Last night of the rest of your life.

H01-003 & H03-14


Andy était tout heureux, comme un idiot du village ce soir. Il se sentait vraiment à sa place, un avenir tout tracer, bien entouré et des projets plein la tête. Clairement, il ne pouvait pas vraiment rêver mieux actuellement. Quand Doom commença à répondre, il avait déjà deviné ce qu’il allait dire et il avait raison, sans eux il se ferait clairement chier. Mais le châtain avait bondi sans crier garde sur la banquette, manquant de renverser deux verres que le brun réussit à rattraper miraculeusement… Quand il s’agissait d’alcool hein, même saoul, on connaissait les priorités de soirée. Il l’avait donc regardé en haussant un sourcil alors qu’il portait un verre à ses lèvres. Ne pas comprendre sa réaction ne l’empêcherait pas d’avoir une bonne descente, ça non.

Le plus jeune ne comprenait donc rien. Qu’est-ce qu’il avait oublié à la fin ? Eteindre le gaz ? Non… ça, ça ne pouvait pas se trouver dans ses poches. Il le regarda donc s’afférer et fouiller l’intégralité de ses vêtements, poches ou non, ce qui le fit rire tout en continuer de siroter une boisson spécialement conçue par le propriétaire et dont il avait dit qu’ils devraient lui en donner des nouvelles. Avec une paille, rien de mieux pour avoir l’air bête et pour faire monter l’alcool plus vite.

« Mais qu’est-ce que tu fou ? »

Avait-il rigolé en le regardant s’agiter comme un asticot. Le spectacle était sympathique, mais Andy n’était pas réputé pour sa patience légendaire, mais plutôt pour sa curiosité maladive. Le châtain semblait enfin avoir trouvé ce qu’il cherchait puisqu’il arrêta de bouger dans tous les sens et commença à s’expliquer.

Okay, quelque chose d’important, mais quoi ? Le brun avait beau réfléchir, il ne voyait pas franchement de quoi il voulait parler. Tout ce qu’il avait réussi à voir avant de se concentrer sur les mots de Doom, c’était un morceau de papier glacé blanc, comme le dos d’une photo. Quoi, il avait déniché une pépite à présenter lors d’un mariage et il voulait le préparer psychologiquement à une future humiliation made in témoin de mariage ? Ca le faisait rire d’avance, rien que d’y penser.

Mais son ton semblait tout de même trop sérieux pour que ce qu’il tienne dans sa main soit de cet ordre. Et même en étant sérieux, il restait joyeux… C’était assez déstabilisant, déjà que les verres qu’il avait descendu n’aidaient pas…

Il fut aussi attentif qu’il le pouvait au moindre de ses mots, cherchant à comprendre avant de se rendre compte que l’histoire qu’il racontait avait clairement un goût de déjà-vu. Il était un peu en train de lui expliquer une histoire que lui-même avait déjà vécue. Tout petit, quand ses parents et lui habitaient encore à la campagne et non pas dans le quartier de Brooklyn. Il savait aussi que Doom avait habité à la campagne, il s’était d’ailleurs dit que leur passé similaires les avaient rapproché et faisaient qu’ils s’entendaient si bien. Mais ce qu’il disait était troublant. Lui aussi il rejoignait un ami derrière chez lui à la campagne… Et Doom semblait le savoir, qu’est-ce que…

Il lui avait passé la photo et Andrew avait enfin pu voir l’autre face, celle colorée avec deux petits garçons qui semblaient heureux, assis par terre, tous sales. Il ne fallut pas bien longtemps au brun pour se reconnaître sur la photo et encore moins de temps pour comprendre qui était la deuxième personne sur la photo. C’était Doom ? Mais… Cette époque… Ces deux enfants…

Son regard fit un va et vient entre la photo et le visage de Doom qui affichait un grand sourire. Ces derniers mots raisonnaient dans son esprit et il eut besoin de quelques secondes pour être capable de réagir, légèrement choqué par cette révélation. La gamin un peu plus vieux que lui, qu’il considéré comme son grand frère et qu’il avait perdu de vue à cause de son déménagement pour Brooklyn… C’était Doom ? Il en avait pleuré pendant plusieurs semaines, tout jeune qu’il était. Il en avait fait la gueule à ses parents pendant des mois. Il s’était renfermé sur lui-même et n’avait plus eu personne pour tempérer son sale caractère…. Et voilà qu’il apprenait que ce garçon de son enfant était devant lui, depuis tout ce temps ?

Andy avait passé un doigt sur le visage du petit garçon plus âgé que lui, fixant la photo avec attention, se rappelant de plein de moments géniaux qu’il avait passé avec lui à cette époque, avec le garçon qui avait clairement le rôle de grand frère depuis sa naissance.

Un « Mon grand frère » sorti d’entre ses lèvres, comme un murmure avant qu’il se rende compte que sa vue se brouillait doucement, humide. Il reporta son attention sur le châtain qui arborait un sourire à s’en décrocher la mâchoire et Andy craqua. Purée, c’était lui. C’était la même personne. A l’époque il avait écarté l’idée d’une telle coïncidence à cause des années, plusieurs personnes pouvaient porter le même prénom, et le sien n’était pas non plus si rare que ça aux Etats-Unis.

« T’es le même Elijah ?! C’est toi le gamin sur la photo ? »

Il ne savait même pas pourquoi il posait la question. Ce n’était pas comme si le doute était possible, il avait cette photo en sa possession, ils se comprenaient et s’entendaient tellement bien. Il aurait même dû s’en rendre compte plus tôt ! Surtout avec les prénoms. Mais qu’importe. Il garda la photo dans sa main avant d’attraper son frère dans ses bras, quelques larmes roulant sur ses joues. Il n’était pas triste, juste heureux. C’était des larmes de joie.

« Mais pourquoi tu ne me l’as pas dit plus tôt ? Tu le sais depuis combien de temps ? »

Il s’était reculé légèrement, essuyant ses yeux d’un revers de main, un sourire aux lèvres. Bon sang, qui l’aurait cru.

« Faut fêter ça ! »
Codage par Libella sur Graphiorum

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

The pianist man, i know him.
I don't remember my past. Just that I suffered a lot. I was tortured. He destroyed me ... But then I met him. I don't remember everything, but I know. I know I need him. I know he can help me. He can fix me
 
© sweet peach

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Last night of the rest of your life. || Ft. H03-14   Sam 8 Juil - 12:08

Last night of the reste of your life.
Ft. H03-14


« T’es le même Elijah ?! C’est toi le gamin sur la photo ? » - Mon sourire ne me quittait pas, il s'élargissait même, si c'était encore possible. Bien sûr que c'était moi, mais je ne m'embêtais pas à répondre. Je savais qu'il avait très bien compris. Il fondait sur moi pour me prendre dans ses bras et je le serrais encore plus fort, comme des retrouvailles. Des retrouvailles de longues dates.

« Mais pourquoi tu ne me l’as pas dit plus tôt ? Tu le sais depuis combien de temps ? » - Fêter ça? Mais c'était déjà le cas, non? - Ça fait quelques semaines! Je suis allé fouiller dans les albums photos chez tes parents mais je voulais garder la surprise pour ce soir. - Je me laissais retomber sur la banquette et attrapais mon verre. Il pouvait garder la photo, après tout elle ne m'appartenait pas. Il fallait seulement... ne pas la perdre.

Mon verre s'entrechoquait avec le sien et je buvais une longue gorgée. Je posais finalement le verre et me penchais pour observer Andy dans les yeux. - Ok, je pense que t'es prêt maintenant. Faut faire ça avant de rouler sous les tables! Bouges pas! - Je me levais et me retournais vers le groupe de fille qu'on avait un peu oublié depuis le temps. J'étais pas certain du temps qui s'était écoulé depuis qu'on était arrivé mais dans ce genre de soirée on comptait plutôt en verre qu'en minutes et lorsque j'arrivais à leur table, je voyais les verres empilés.

Et re-salut les filles! - La meute était en feu et je sentais une main hasardeuse attraper mon jean pour me tirer sur le banquette. Je perdais l'équilibre et me laissais attirer. En temps normal j'aurais dis stop, mais là... Là je laissais faire en sachant que ça n'irait pas plus loin. En tout cas moi. Je posais mon regard sur la jeune femme en charge, la seule encore en état d'ailleurs, et lui faisais signe que c'était l'heure. Je réussissais à me défaire des mains piégeuses de la jeune femme et me relevais. - Alors les filles, vous comptez rester là toute la soirée ou aller danser un peu?! - Ça gueulait au défi et je m'éloignais dans un sourire.

A peine de retour à ma table je voyais le regard suspicieux d'Andy, suspicieux et vaseux. Combo gagnant. - Bouges ton cul, les filles nous défient de danser! - Je ne dansais pas souvent, ça aurait déjà dû lui mettre la puce à l'oreille... Mais je comptais sur l'alcool pour régler ce soucis. - Je te demande pas ton vis, viens! - J'attrapais son bras et le tirais pour le lever.

On abandonnait notre table pour rejoindre les danseurs et la musique. Les filles étaient passées par l'autre côté et on finissait par se retrouver au milieu. Je jetais un regard au dj et me retournais vers Andy avant de me rapprocher de lui, ma bouche de son oreille. - Oublie pas ce que je t'ai dis tout à l'heure, tu m'aimes trop pour me détester! - Sur ces mots je m'éloignais dans la cohue et me rapprochais du dj. Le mot était passé. Le processus enclenché.

La musique changeait, dans une transition un peu bancale d'ailleurs, et des lumières venues du plafond se mettaient à bouger un peu dans tous les sens avant de se stabiliser au milieu de la piste. Au centre des cercles blancs, la jeune femme en écolière et mon alcoolisé de frère, Andy. Deux chaises glissaient sur le sol de bois et on les y assaillait. Moi je voyais tout ça depuis la cabine du dj et je descendais d'ailleurs pour me rapprocher.

Le signal était la musique. Ils avaient été prévenu que lorsque cette musique passerait, il faudrait se mettre au boulot. J'avais improvisé ça pour les filles en me disant qu'elles pourraient en profiter aussi, après tout, ils étaient là de toute façon. Qui ça "ils"? Des strip-teasers bien sur. Au nombre de trois, beaux et musculeux à souhait dont un grand black particulièrement désirable. Et ils étaient déjà en action quand je revenais, le black assigné à Andy. Oh il me détesterait plus tard, pour le moment il était trop occupé.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H03-14
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Last night of the rest of your life. || Ft. H03-14   Mar 1 Aoû - 14:06



Last night of the rest of your life.

H01-003 & H03-14


Andrew passait définitivement une bonne soirée. De base, boire et faire des conneries avec Doom était quelque chose qu’il aimait tout particulièrement. Mais la nouvelle qu’il venait de lui apprendre rendait cette soirée encore plus spéciale, en dehors du fait qu’il s’agissait de son enterrement de vie de garçon. Bordel, tout semblait rouler comme sur des roulettes dans sa vie  ces derniers temps.

Il allait épouser le mec qu’il aimait depuis qu’il était adolescent, ils avaient une belle maison, des amis supers, et il venait d’apprendre que celui qu’il considérait déjà comme son frère depuis quelques années l’était en réalité vraiment puisqu’il s’agissait du petit gars qui l’avait littéralement vu naître et qui lui avait appris tout ce qu’un grand frère digne de ce nom pouvait bien apprendre à un petit frère. Tout était parfait. C’était ce qu’il pensait en serrant la photo dans ses doigts un instant avant qu’il n’aille la glisser dans son portefeuille.

« Ta surprise est réussie ! Ma mère a dû te sauter dessus si tu lui as appris la nouvelle. »

Il avait rigolé avant de continuer à trinquer à cette soirée et à boire comme un mec qui enterrait dignement sa vie de jeune garçon. Andy continuait de trinquer à chaque nouveau verre, jusqu’à ce que finalement Elijah lui sorte que c’était bon et qu’il était prêt. Il en aurait pu cracher sa bière – mais l’alcool ça ne se gâche pas non mais – mais finalement il s’était contenté de lui gueuler un « Quoi ?! » en le regardant partir de nouveau à la table des filles. Elles semblaient toutes un peu éméchées, comme lui en fait. Il vu de loin une des jeunes filles essayaient d’alpaguer Doom et ricana dans son coin en avalant encore un peu de sa boisson. Définitivement une bonne soirée, ouais. Il vit le châtain gueuler un truc sur de la danse et tout se passa un peu trop vite pour le pauvre brun qui commençait déjà à avoir les effets de l’alcool.

Doom était venu le tirer de la banquette pour lui parler de défis de danse. Non mais, depuis quand il acceptait les défis qui impliquaient de danser d’abord ? Il était sûr, ou presque, que même beurré, Doom n’était pas un fana de danse. Il ne put cependant pas lutter, trop pinté pour vraiment dire non et puis après tout, c’était une soirée spéciale, il pouvait bien en profiter. Tout le monde serait trop éméché pour rapporter ce qu’il se passait ce soir, non ? Il comptait en tout cas là-dessus.

Ni une, ni deux, Andrew se retrouva au milieu de la piste avec Doom et d’autres nana. Mais cet instant fut de courte durée puisque ce dernier venait déjà lui glisser un mot à l’oreille. Et quel mot. Hein ? Qu’est-ce qu’il lui racontait à la fin ?

« Mais de quoi tu parles Eli ? »

Trop tard. La musique changea et Andrew n’eut pas le temps de comprendre ou même de réagir avant de se retrouver le cul sur une chaise, au milieu de la piste de danse, la lumière des projecteurs braqués sur lui et sur la jeune fille qui devait aussi enterrer sa vie de jeune fille. C’était quoi ce plan à la Doom encore ?

Andy n’eut pas à attendre longtemps puisque pendant qu’il regardait Doom près du DJ, avec un air de teubé paumé plaqué sur le visage, des danseurs arrivèrent sur la piste de danse. Et pas n’importe quels danseurs, non, non. De beaux morceaux, très beaux, très grands et très bien foutus. Ouais, ouais, rien que ça. Andy avait froncé les sourcils en les voyant s’approcher avant de brusquement comprendre, lui donnant comme l’effet d’une claque.

« Oh putin de merde ! »

Doom avait osé ! Le salopio avait osé lui faire un coup pareil ! DES STRIP-TEASERS ! Il lui envoya un regard plein de reproche mais aussi de surprise. Il était sur le cul, complètement. Encore plus quand le grand black s’approcha de lui, le faisant reculer un peu plus dans sa chaise.

« Oh purée. »

Okay, il avait l’habitude de la carrure de Chris, plus imposante que la sienne mais alors là… C’était pas le même niveau. C’était même carrément intimidant. Andy se sentait soudainement tout petit, et complètement piégé. Merci Doom !

Les danseurs commencèrent leur travail et pour ainsi dire leurs mouvements et leurs frottements l’air de rien. Par reflexe, le brun avait levé les mains au niveau de son torse, l’air de dire qu’il était innocent et pour éviter de toucher quoi que ce soit. Bon okay, c’était tentant, mais aussi intimidant. Et puis il allait se marier, ce n’était pas franchement le moment de faire des écarts de conduite, même le soir de son enterrement de vie de jeune garçon.

Sa concentration fut balayée par un mouvement un peu trop appuyé. L’alcool n’aidait vraiment pas à lui faire garder l’esprit clair, ni ses gestes, ni ses mots. Déjà qu’en temps normal c’était compliqué… Un nouveau rapprochement de la part du grand danseur lui fit poser ses mains sur ses pectoraux, comme pour le retenir d’avancer un peu trop près.

« Woh, woh, doucement mon beau ! Je les ai vu tes pectoraux et… et le reste. C’est sympa, tu danses bien hein, je ne dis pas ! Mais y’a… mais y’a des trucs tu vois, l’alcool toussa toussa, je suis humain moi hein, y’a des trucs qui se contrôle pas trop trop. »

Le danseur semblait amusé, comme s’il avait l’habitude et que ça faisait amplement partie de son boulot. La plaie. Doom allait lui payer ça un jour ! Surtout quand il sentit deux mains atterrir sur ses cuisses. Mains qu’il attrapa bien vite, les yeux écarquillés.

« Woooh, tout doux ! Ça va devenir très vite gênant pour moi si tu continus par-là toi. DOOM ! Bordel, je vais te tuer. Tu t’es bien marré, c’est bon j’ai compris, je suis coincé ! Mais dis-lui d’arrêter un peu ou je vais avoir besoin de Chris et très vite, si tu vois ce que je veux dire. »

Et il ne plaisantait qu’à moitié. Bien qu’impressionnant, le gars était tout de même canon. Et bien qu’il était et serait toujours fidèle à Chris, sous l’emprise de l’alcool il ne contrôlait que difficilement les réactions de son corps.
Codage par Libella sur Graphiorum

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

The pianist man, i know him.
I don't remember my past. Just that I suffered a lot. I was tortured. He destroyed me ... But then I met him. I don't remember everything, but I know. I know I need him. I know he can help me. He can fix me
 
© sweet peach

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Last night of the rest of your life. || Ft. H03-14   Mar 1 Aoû - 19:32

Last night of the reste of your life.
Ft. H03-14


Je voyais la gêne sur son visage. Ses joues rougir à vu d’œil. La jeune femme y allait à fond mais Andy se retenait. Rien d'étonnant de mon point de vue. Et en temps normal j'aurais cherché à lui éviter ça. Peut-être. Mais pas là. Là mes bras étaient croisés et j'étais mort de rire. Je le voyais tentais de le repousser, les mains en avant, et je voyais le grand black en profiter pour prendre ses mains et les poser contre son torse. Chaque mouvement d'Andy était détourné par le danseur et à chaque fois j'en perdais mes moyens.

« Woooh, tout doux ! Ça va devenir très vite gênant pour moi si tu continus par-là toi. DOOM ! Bordel, je vais te tuer. Tu t’es bien marré, c’est bon j’ai compris, je suis coincé ! Mais dis-lui d’arrêter un peu ou je vais avoir besoin de Chris et très vite, si tu vois ce que je veux dire. » - J'explosais de rire. S'était-il rendu compte de ce qu'il venait de dire devant tant de monde? A ce moment-là le danseur s'était retourné, lui présentant le bas de ses reins, en profitant pour diriger son regard vers moi, et moi d'acquiescer. Hors de question qu'il s'en échappe. Ce soir c'était le soir de toutes les folies, je serais le dernier à freiner les choses.

Alors le danseur, Dwayne de son prénom, fléchissait les jambes et son pantalon allait rejoindre sa chemise: par terre.
Ses fesses frôlaient les jambes d'Andy te remontaient. En l'espace de quelques secondes, la danse était devenue plus tactile et proche sans en devenir insolente ou indécente. Seulement légèrement plus sensuelle, et c'était le but. Et devant le regard de mon frère, Dwayne souriait, amusé par la situation.

Andy qui venait de réaliser que je ne ferais rien et qu'il était coincé.

Les choses devenaient alors plus intéressante et Dwayne s'était à nouveau retourné. Il avait attrapé les mains d'Andy pour les faire glisser sur son corps sculpté tout en frôlant celui du brun avec la poche bien remplie de son petit slip noir.
De l'autre côté, les deux autres danseurs avaient eux aussi abandonnés leurs vêtements pour prendre soin de la jeune femme et l'un des deux, un grand mec, moins que le black, musclé sec avec les yeux un peu trop bleu contournait la chaise pour venir poser ses mains sur les épaules d'Andy et frotter son torse contre sa tête.

Moi je n'en pouvais plus, je manquais d'air, j'avais chaud, mes joues et mes abdos me faisaient un mal de chien et pourtant je ne pouvais pas détourner le regard. C'était un souvenir que je ne pourrais jamais oublier. La vision de son visage qui se décomposait lorsque le black venait se frotter sur le haut de ses cuisses pendant que le gars aux yeux bleus glissait dans son dos. Lorsque je comprenais à voir sa tronche que quelque chose se passait "en bas" et que j'explosais de rire, incapable de me contenir.

Et la danse continuait, et les frottements inconvenants et hilarants se poursuivaient, et mon rire m’asphyxiait et lorsque la musique prenait fin, que tous applaudissaient - moi aussi d'ailleurs - et que les deux gars posaient sur chaque joues d'Andy un baiser innocent mais qu'il restait immobile sur la chaise, je me rapprochais. Le sourire innocent sur mes lèvres était trahis par le rouge de mes joues et les larmes au coin de mes yeux. - Alors, c'était bien? - La jeune femme était déjà parti avec ses amies mais Andy était toujours là et je remerciais le ciel qu'il soit un homme au corps fonctionnel, sinon je serais déjà entrain de me faire courser par un militaire bourré.

Et ça court vite ces trucs là. Pas toujours droit, mais vite.

Je sais que t'as aimé de toute façon, ça se voit. - Oui bah oui, la bosse elle se voyait. - Rooh allez viens! Y'a un verre qui t'attend! - Un, deux, trente, je savais même plus où en étaient les comptes et c'était pas le patron qui me le dirait. Et de ce que je voyais, les filles allaient fini la soirée avec nous, ou nous avec elles. Pas sur de l'ordre dans cette situation là.
Mais d'un autre côté, qu'est-ce qu'on s'en fout tant que la bière coule à flot et que la bosse dégonfle? Hein? Enfin, si elle dégonfle. On sait pas.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas
 
Last night of the rest of your life. || Ft. H03-14
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SMOOTH.NIGHT
» problème life time map updater
» Trailer: Fate stay night
» Bloody Night Rabbit rpg
» Night Wolves RPG'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: IL ÉTAIT UNE FOIS :: Flashback-
Sauter vers: