Partagez | 
 

 [EVENT] The ghost of a troubled past || H01-172 & F03-137

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
H01-9
H01-9
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: [EVENT] The ghost of a troubled past || H01-172 & F03-137   Mer 3 Mai - 22:51

C'est la morsure d'un courant d'air frais contre ta jambe qui t'a fait t'éveiller. Frissonnant de ne plus sentir l'agréable bulle de chaleur engendrée par la couverture. Tu as bien essayé de la tirer vers toi, mais rien n'y fait. Elle ne bouge tout simplement pas. Tu te dis que celui que tu entends respirer près de toi l'a probablement coincé quelque part. T'empêchant par le fait même d'avoir ta juste part pour te réchauffer ne serait-ce qu'un peu. Tu ne te poses tout de même pas davantage de questions. L'esprit encore bien trop enroué par le sommeil. Tu ne te souviens pas même t'être endormi près de quelqu'un la veille alors de toute évidence tu n'as pas toute ta tête à cette heure du matin. Heure que tu ne pourrais là encore pas même nommer. C'est probablement pour le mieux. Cet état de plénitude te manque toujours depuis que les premiers souvenirs ont fait leur apparition. Cet instant où la tête est vide de toute autre chose que cette non envie de sortir du lit. Ce moment où elle n'aspire qu'à retourner palper le parfois trop réconfortant monde des rêves. Sans se soucier de tout le reste. Sans penser à la vie. À ce qu'il faudra prendre en compte au moment de se lever. Juste le vide et le néant porteur d'un peu d'espoir pour ton pauvre esprit malmené. Ce que tu donnerais parfois pour tout oublier de nouveau. Pour n'être que l'exemple même de l'ignorance. La si belle innocence des nouveaux arrivants troublés par ce cadeau empoisonné qu'ils n'apprécient pas. L'oublie. Le néant. Pas de regrets. Pas de peines ou de misères pour troubler le sommeil. Le bonheur de la naïveté forcée.

Un fin soupire t'échappe alors qu'instinctivement tu te tournes pour te plaquer contre la chaleur du corps près du tient. Enfouissant ton visage au creux de son cou où tu sens cette odeur bien trop familière. Profitant de cette présence contre laquelle tu veux simplement resté un peu plus longtemps. Fixer l'instant dans le temps comme si rien d'autre n'importait outre ce moment. Rien de plus que son cœur pulsant contre ton torse. Son souffle au bruit... étrange... Étirant le bras, tu amorces un mouvement pour le passer par dessus ton voisin avant de te figer lorsque tes doigts effleurent vaguement autre chose. Quelqu'un d'autre... Surpris, tu te redresses d'un bond pour regarder à côté de toi et y trouver deux formes. Deux personnes. Il y a deux personnes. Cet homme que tu ne reconnais pas sous le coup de l'adrénaline et une femme que tu ne crois pas avoir déjà croisé. « C'est quoi ce bordel!? » Tu descends rapidement du lit, malgré la fraîcheur et le fait que tu ne portes qu'un boxer. Tu n'as tout de même pas... Vous n'avez pas...

Croisant les bras contre ton torse tu les fixes sans comprendre. Comme si le fait de serrer tes bras contre toi allait suffire à te réchauffer. Comment est-ce que tu as pu atterrir dans ce lit avec deux inconnus? Des gens que tu ne crois pas connaître, mais pourtant. Cette odeur... Cet homme... Ce n'est pas celui qui a essayé de t'étrangler il y a des semaines de ça? Et si c'est lui, pourquoi est-ce que sa présence te semblait visiblement trop appréciable. Bien trop agréable. Ce n'est pas normal. Comme tout le bordel de cet endroit. Tu en as marre de cet endroit et ses surprises de merde!

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Will I always be define by my mistakes?


BADGES:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Qui es-tu petite abeille?

MessageSujet: Re: [EVENT] The ghost of a troubled past || H01-172 & F03-137   Sam 6 Mai - 4:35

Quelque part entre le sommeil et l'éveil. Une situation qui pourrait me sembler étrange si j'en étais consciente. Ou peut-être que je me dirais que c'est juste l'effet de la couette qui entoure mon corps et me laisse croire à de doux rêves de tendresse. Rêve ou souvenir ? Mais je suis là, à dormir et je ne pense pas, je ne réfléchis pas. Je vis tout simplement l'instant sans me poser de question, une infime conscience sachant que c'est un rêve. Je suis là, entourée de bras chauds et rassurants, épousant un autre corps. La familiarité des odeurs et de la peau ne peut me tromper. Je saurais en me réveillant que je rêvais et que je rêvais de quelque chose proche d'une réalité passé. De quelqu'un avec qui j'ai partagé mes songes, un jour. Qui a plongé avec moi dans un monde onirique qui n'appartient pourtant qu'à nous. Mais il était là, physiquement. Et je n'ai jamais si bien dormi. Alors pourquoi lutter ?
Je rapproche plutôt sa main, la couette - bien que le toucher soit si réaliste - de mon ventre, la glissant sous le tissus. Machinalement.

Tout en rêve a une fin. Et celle-ci s'appelle « C'est quoi ce bordel ?! ». Une voix d'homme, inconnu, qui vient perturber mon rêve. Et la conscience s'éveille, doucement puis très vite. Cette voix ne vient pas de ma tête et quelqu'un bouge derrière moi. J'ai senti quelque chose d'ailleurs avant qu'elle ne parle. Et bon sang, cette couette a des doigts. Des doigts, un bras et un corps collé contre le mieux. Brutalement, je tombe du lit en voulant me lever, comprenant alors que j'étais au bord du précipice depuis... Depuis combien de temps ?

Je me relève, le regard brumeux. Deux hommes, dans mon lit. Pardon ?! L'incompréhension est telle que je me fige. Telle une IA en plein bug. Que font-ils dans ma chambre ? Jusqu'à ce que je réalise que les meubles ne sont pas dans la même disposition. Ce sont les mêmes mais là où aurait dû être la porte, il y a un placard et le lit est du mauvais côté. Qu'est-ce que je fais dans sa chambre ? Je conclus vite et mal. Un plan à trois et je ne me souviens de rien. On m'a droguée. Avec un inconnu qui plus est. La colère me monte au nez. Nez que je pince en les fusillant du regard. Je n'ai pas franchement envie de rester là, à écouter peu importe ce qu'ils auraient à dire sur le sujet. Ou pire, un quelconque commentaires sur ce que nous avons fait cette nuit.

Alors même que l'évidence me pend au nez. Il n'y a pas de drogues ici, du moins aucunes que nous puissions nous donner entre nous. Et pourquoi serais-je encore affublée de cette horrible ensemble blanc ? Sans parler de leur tête à eux aussi. J'enrage, je déteste tellement ne pas avoir le contrôle. Ne pas me réveiller là où je me suis endormie. Sans rien dire, le visage contrit et rouge, je fuis à grand pas. La chambre d'abord, et puis le logement, j'entends bien.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-172
H01-172
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: [EVENT] The ghost of a troubled past || H01-172 & F03-137   Dim 7 Mai - 18:48

Le sommeil, une douce activité à laquelle Viper se soumet le plus de temps possible. Lui permet de ne pas penser à des souvenirs qui le prenne à la gorge, lui permet de se persuader durant quelques minutes ? Quelques heures qu'il n'est pas dans un endroit étrange. Alors dès qu'il le peut, il s'y plonge, même avec les nombreux feuilles tachés de traits grisâtres qui inondent son lit et le drap qui recouvre plus le sol que son corps. Mais ça ne le dérange pas... ne le dérange plus. Déjà beaucoup trop de soucis à son goût. Cependant, il ne peut pas nier qu'il sent depuis quelques temps deux sensations étranges. De chaque côté de son corps. Droite et gauche. Une respiration qui s'échoue contre son cou avec un corps pressé contre lui, mais aussi de l'autre côté. Avec la respiration en moi. Il est tenté de se convaincre que la chaleur vient des deux oreillers pour se replonger dans des songes. Mais il ne peut pas prétendre que la respiration vient de l'oreiller. Aux risques de réellement perdre la tête au point de devenir complètement fou. Et un cri ne tarde pas se faire entendre. Masculin. Il n'est pas certain de vouloir ouvrir les yeux. Inquiet de ce qu'il pourrait découvrir. Quelle connerie il a encore fait ? Pourtant il est certain de s'être endormi seul la veille ! Oui ! L'autre n'aurait tout de même pas osé occupé son lit sans même lui demander tout de même ? ! Et la forme numéro deux s'échappe. S'éloigne avec sa chaleur.  Ce qui le fait grogner. N'aimant franchement pas la fraîcheur, même si elle n'est pas si grande. Ses yeux s'ouvrent. Un instant. Se pose sur le plafond. Toujours le même. De l'agitation, juste à côté de lui. Alors qu'il ne semble pas en avoir conscience, qu'il est présent sans réellement l'être. Pourtant, il s'installe de sorte à être désormais assit sur le lit. Ne manque pas de baisser le regard. Pas de haut. Heureusement qu'il a le pantalon. Éviter de passer pour le nudiste.

Ses prunelles se posent sur l'homme. Debout juste à côté du lit. Certainement celui qui s'est permit de s'exclamer. Et il avale sa salive. Mal à l'aise. Les brides de quelques rêves. Ou devrait-il des souvenirs. Néfaste. Malsaine. Il n'arrive même pas à croire que cette personne était réellement lui. Hypocrisie. Il le sait. Parfaitement. Il peut l'être. Ce type assez mauvais pour effectuer des actes particulièrement horribles sur un être humain. Sans être mortel. Et il détourne le regard. Préfère prétendre que ce n'est pas vrai. Devant la seconde personne. Celle qui est visiblement sa femme. Putain ! La vie est décidément une belle chienne ! Comment a-t-il pu se retrouver dans une telle situation ? Certain de n'avoir jamais montré son appartement et encore moins sa chambre à la femme qui partage sa vie. « Merde. » Il se lève, tant bien que mal. « Tu vas où ?! » Prêt à demander des explications, comme un homme trompé, bafoué alors qu'il ne se souvient de rien. « Et sérieux, tu fous quoi dans mon pieu toi ?! » La facilité. Accusation. Prétendre être une victime. N'est même pas certain que c'est chez lui.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-9
H01-9
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: [EVENT] The ghost of a troubled past || H01-172 & F03-137   Sam 13 Mai - 10:54

Ton souffle saccadé ne parvient pas à calmer la panique te vrillant les veines. Te donnant un mal de cœur que tu peines à maîtriser. Ça pourrait sembler exagéré, mais compte tenu de ta vie et ton bordel tu as toutes les raisons du monde de ne pas te sentir dans le meilleur des états. D'avoir une peur bleue de la réaction de Caïn s'il apprend que tu as... tu as... fait quoi exactement? Parce qu'il est si facile de présumer compte tenu de la situation. De présumer qu'il s'est passé quelque chose entre vous trois. Pour quelle autre raison te serais-tu éveillé dans un lit avec deux autres personnes? Avec ce mec que tu as envie de tuer sur place tant le goût amer de la vengeance commence à se frayer passage dans tes muscles. Dans tes poings que tu serres tout aussi fermement que tes bras contre toi. Tu lèves pourtant le regard sur la jeune femme. Espérant probablement trop qu'elle aura une explication à fournir à tout ceci puisque de ton côté tu ne te souviens pas. Tu ne te souviens de rien du tout encore une fois et ça commence à sérieusement jouer avec ta tête. Espérance qui s'évapore en une fraction de seconde en la voyant presser le pas pour sortir de la chambre à grandes enjambées. Pour te laisser seul avec l'homme en présence de qui tu ne dois assurément pas rester seul. Parce que tu sens que tu as encore quelque chose à régler avec lui. Sans pourtant savoir si c'est réellement ton besoin de vengeance bien que tu le sentes plus que présent ou autre chose. La raison pour laquelle sa présence te semblait bien trop familière. Trop agréable. Trop... prenante. Tout comme cette larme qui t'avais échappé la première fois que tu l'as vu. Comme cette envie de violence qu'il est le seul à avoir généré en toi depuis que tu es ici. Pourquoi est-ce que tu le sens dans tes tripes qu'il y a plus? Qu'il y a quelque chose qui te dépasse totalement comme tout de ce putain d'endroit? « Merde. » Tu l'observes se lever sans avoir prononcé un mot de plus. Te demandant quoi faire de ton côté. « Tu vas où ?! »

Si seulement tu pouvais te recoucher dans le lit, fermer les yeux et te réveiller de ce cauchemar. Forcément ça serait trop simple. « Et sérieux, tu fous quoi dans mon pieu toi ?! » Tu le fusilles du regard en approchant de la porte à grands pas à ton tour. « Qu'est-ce que moi je fou dans ton pieu? T'es sérieux là? Tu crois pas que c'est peut-être toi qui est dans le mien!? » Tu files dans le couloir pour rattraper la jeune femme et lui attraper le bras. « Tu crois aller où toi? C'est pas vrai que tu vas te tirer sans un mot. Tu fois quoi ici? » Question que tu poses sans même avoir la réponse en ce qui te concerne. Est-ce que cette saleté d'ordinateur vous a attrapé? Est-ce qu'elle vous a coincé dans le plafond comme elle l'a fait pour d'autres? Vous a déposé ici ensuite? Comment le savoir alors que personne ne parle de ça? Tu relâches l'inconnue pour t'attraper la tête à deux mains et te retenir de hurler alors que tu fais demi tour et marche en direction de l'aire commune. Te contentant de fortement grogner. C'est impossible que tu aies couché avec eux. Impossible. Tu n'es pas suicidaire à ce point. Tu n'as pas bu. Tu n'as pas le souvenir d'avoir pris quoi que ce soit pour te mettre dans cet état. Alors pourquoi est-ce que tu ne te souviens de rien entre hier soir et ce moment bordel? Ce n'est pourtant pas compliqué! À voir la tête des autres la réponse risque d'être la même de leur côté. Ils ne sauront pas non plus. Ne pourront pas écarter la possibilité que... Ce putain de jeu sadique c'est ridicule. À croire qu'on vous fou dans la merde volontairement pour le simple plaisir de la chose, mais qui?

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Will I always be define by my mistakes?


BADGES:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-172
H01-172
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: [EVENT] The ghost of a troubled past || H01-172 & F03-137   Mar 13 Juin - 9:25

A croire qu'’il la déjà vécu. Cela. Se disputer avec cet homme. Bien sûr qu'’il la fait. Il en est certain, Il sait qu'’il la fait, il s’est vu. Revivre les disputes. Si violente. Si passionnée, à croire que la barrière entre la haine et l’amour n’avait pas de limite. Passant d’un côté à l’autre. Sans cesse. Sans réussir à se décider. Il est chamboulé, il a l’envie de se reculer, de se mettre dans un coin et prétendre que tout cela ne veut rien dire, que cela n’a rien à voir. Que ce type n’existe pas. Ça serait tellement simple, tellement facile. Malheureusement, il est bien trop fier. Et lui fait face. Le menton levé. Prêt à lui rentrer dedans à tout moment. S’il lui laisse une quelconque brèche où s’engouffrer. Il va en profiter. Encore et encore. Un rire moqueur, étouffé. « Tu prends tes rêves pour des réalités toi. » Il croise les bras sur sa poitrine, sourire moqueur, lueur qui malicieuse qui fait briller ses iris. Il aurait pu. Il semble assez fou pour cela. Mais certainement pour le tuer. L’étrangler et prendre sa revanche. Qu'’il crève sous ses bras. En plus, il connait sa chambre. Il sait quel numéro c’est. Il y a été durant les premiers jours dans cet endroit. Ne s’est aucunement gêné. Comme toujours. A croire que tout lui appartient. Il vit ainsi. Il sait désormais qu'’il est une telle personne. Il est pourtant mal à l’aise. Faire face au type qu'’il a aimé. Qu'’il aime encore ? Il ne sait même pas ce qu'’il ressent. L’évidence, c’est qu'’il ignore qu'’elle est la meilleure stratégie à suivre. L’autre ne se souvient de rien. Il le regarde toujours comme le type qu'’il a frappé. Celui avec qui il s’est battu. Rien à voir avec de l’amour empoissonné. Il ne devrait pas oser. Pensait à cela. Alors qu'’il a une femme qui vient de partir en courant, comme si elle avait le diable à ses trousses. N’est pas assez prétentieux pour se considérer comme l’étant. Ou juste un peu. Petit sourire au coin.

Il a bien l’envie de la rattraper et pensait être à deux doigts de la protéger comme un chevalier servant. Le rôle qui ne lui va vraiment pas. Il préfère être le dragon qui grogne et met à mal quiconque. Beaucoup plus drôle. Surtout pour lui. La situation est vraiment étrange. Et pourtant, il semble être le plus calme. Certainement parce qu'’il les connait. Marche d’un air tranquille en direction de la pièce principale, une main dans ses cheveux, laissant les doigts caresser le cuir chevelu tandis qu'’il observe la scène comme s’il n’était pas présent, d’un air détendu. Qu’ait très loin d’avoir intérieurement. Va certainement exploser dans les minutes à venir. « Qu'’est-ce que tu... » Il essaye d’effectuer un quelconque mouvement en direction de la blonde qui s’enfuie désormais dans une des chambres. Beaucoup trop vite pour qu'’il ait le temps de l’attraper. « Revient ici putain ! » Il tape contre la porte, essaye de l’ouvrir. Sans succès bien évidemment. « T’es sérieuse là ? » N’est-ce pas plus facile d’essayer de trouver une façon de s’en sortir ? Plutôt que de s’enfuir ? Soupir. Il se retourne en direction de la seconde compagnie. Visiblement perdu. « T’as pas mal au cul n’est-ce pas ? » Finit-il par dire dans un ton calme, comme s’il n’était pas en train de parler d’un certain sujet. « Alors on a pas couché ensemble. » De plus, il doute fortement être capable d’accepter que quiconque touche à sa compagne. A ses yeux, elle est complètement sienne. Même si elle essaye de prétendre que ce n’est pas le cas. Il est perdu dans des pensées qui sont totalement contraire à la personne qu'’il fixe des yeux. Qu'’il ne quitte pas. Encore chamboulé par ses propres souvenirs. Il a vraiment été amoureux d’un tel type ? Certes, il est plutôt beau garçon, mais il repense à leur première rencontre. A cette larme versée. Qui lui a permit de lancer la première bombe. « Tu te souviens pas de moi hein. » Il n’a pas pu retenir. Joue certainement avec le feu.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-9
H01-9
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: [EVENT] The ghost of a troubled past || H01-172 & F03-137   Dim 25 Juin - 15:40

Tu as les nerfs à cran et tu le sais trop bien. Tu sens que ta patience est loin d'être au summum de ses capacités en ce moment et ça joue probablement sur le ton de ta voix que tu as bien malgré toi employé. Ce qui s'approche davantage d'un hurlement enragé qu'une simple question posée à la jeune femme. La blonde qui fuit sans même vous jeter le moindre regard. Encore moins en prenant la peine de répondre à cette question à laquelle tu n'as toi-même pas la moindre réponse. Tout ce que tu sais c'est que tu es coincé en boxer dans cet endroit avec ce mec qui a essayé de t'étrangler. Celui-là même que tu as eu une envie folle de frapper. Envie que tu sens toujours te vriller les veines à simplement l'observer. Tu te contentes pourtant de croiser les bras en l'observant lorsqu'il décide visiblement de s'adresser de nouveau à toi. « T’as pas mal au cul n’est-ce pas ? » Un bref soupire t'échappe alors que tu roules des yeux. S'il savait... Des jours oui qu'avoir mal aux fesses est ta seconde nature et ce n'est en rien grâce à lui tu en es certain. Plutôt grâce à Caïn que tu soupçonnes de vouloir t'occuper l'esprit bien plus que le reste à en juger par la façon qu'il a de vouloir te garder captif. Comme une petite bête qu'on veut préserver de faire la moindre bêtise. Une chose qu'on veut marquer comme on marque son territoire. Une attitude qui te fait te questionner même si tu te tais pour le moment. Tu attends. Tu observes. Tu le laisses peut-être un peu trop croire que tu feras tout ce qu'il veut alors qu’intérieurement tu te braques parce que quelque chose chez lui te perturbe autant qu'il t'attire sans doute bien trop. Ça et sa promesse de tuer Trois si tu l'approches que tu ne doutes pas s'étendre au reste de la population de l'endroit. Alors aller spontanément coucher avec d'autres pour une raison ou pour une autre est donc totalement improbable. Pour leur survie comme la tienne. « Alors on a pas couché ensemble. » Tu restes tout de même silencieux un moment face à ses propos avant de simplement afficher un mince sourire. Espérant peut-être un peu trop voir sa tête s'il croyait un instant que ça peu être le cas.

« Tu te souviens pas de moi hein. » Un fin rire t'échappe alors que tu t'approches de lui. « Tu crois vraiment que j'ai réussi à oublier le mec qui a essayé de m'étrangler? Je suis pas encore sénile désolé. » Tu soupire en le bousculant de l'épaule pour te rendre dans l'aire commune et farfouiller dans l'armoire s'y trouvant pour attraper un pantalon et un haut à enfiler. « Toi visiblement tu m'as pas oublié connard. » Vêtements enfilés, tu retournes près de lui. Stoppant tes pas juste devant lui pour l'observer. « J'imagine que c'est difficile d'oublier le mec qu'on a essayé de tuer sans la moindre raison. Toujours aussi chiant je présume? Vaut probablement en rester là tu crois pas? » Tu souris de nouveau brièvement avant de te diriger vers la porte pour en tourner la poignée et la trouver verrouillée. « C'est quoi ce bordel encore? »

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Will I always be define by my mistakes?


BADGES:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-172
H01-172
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: [EVENT] The ghost of a troubled past || H01-172 & F03-137   Lun 26 Juin - 18:59

Un rire. Il doute durant quelques secondes. Peut-être qu'il sait. Qu'il veut juste faire semblant. Prétendre que ce n'est jamais arrivé. Pour mieux-vivre. Est-ce que cela est mieux ? Pas pour lui. Nier son passé n'est franchement pas la meilleure solution. Même avec sa femme coincée dans une des chambres et son – visiblement – ex petit-ami juste en face. Merde. À croire que le foutre dans la merde est un passe-temps particulièrement amusant. Une nouvelle confrontation ? Aussi intense que la première. Comme les autres. Ou plutôt celle dont il se souvient ? Il essaye de garder la tête froide. Essaye de prétendre que rien ne le trouble. Même lorsque l'autre se rapproche de lui. Avec cet air si certain. Si hautin. Il a déjà l'envie de lui claquer la face dans le mur pour qu'il perde ce sourire plein de suffisance et le soulagement le prend. Parce qu'il est toujours fixé sur l'agression. Ou plutôt la défense. Oui ! Lys' jurerait qu'il n'a que fait se défendre ce jour-là. Sa joue se souvient encore un peu de la douleur qu'il avait ressentit à cause du coup venant de nul part. Tout ça parce qu'il avait... un peu trop ouvert, sa gueule. Une fois de plus. Pourtant, ce petit sourire léger ne disparaît pas. Non pas du tout. Au contraire. Il est amusé. Face à l'attaque dont il est victime, mais qui ne lui fait pas grand chose. S'il se fiait à ses souvenirs, il a subi bien pire de cet être. Comme quoi, la haine pure n'est pas si cruelle que celle mélangée à autre chose. « Bah non, je rêve de toi, je risque pas de t'oublier. » Ton cynique et pourtant véridique. Malheureusement pour lui. Déjà l'envie de se tirer une balle dans la tête. Où est le flingue ? Et le pire, c'est qu'il se retrouve enfermé dans cette pièce. Qu'il ne peut empêcher son regard de s'attarder sur sa personne. Parce qu'il sait quelque chose ! Parce que lui se souvient distinctement de ce qu'ils sont. De ce qu'ils ont étés plutôt. Il a conscience qu'il a quelques années de plus que durant ses souvenirs. Combien ? 2 ? 3 ? 4 ? Tant de questions. Sans réelle réponse. Pas très important. Non. C'est bien plus drôle de se jouer de lui. De le rendre fou au point de l'énerver. Mais d'une façon un peu plus sournoise que d'habitude.

« Un coup-de-poing n'est pas une raison suffisante ? Mince alors, je croyais. » Ton ironique qu'il se plaît à surjouait. Le silence qui suit ensuite. Il ne parle pas. Laisse l'autre s'énerver, fait autre chose. De plus sournois. S'approche de lui. Doucement. Dans le silence. Une main posée sur la porte, à plat. Non loin de la tête tandis que leurs corps sont s'y proche. Il sourit. Doucement. Légèrement. Le laisse se rendre compte du piège dans lequel il est enfermé. Reprends le rôle qui lui va si bien. Dès l'instant où il se retourne. Grâce à un seul geste. Un geste. Mouvement qui a été sans aucun doute renouvelé plusieurs fois dans le passé. Un scellement. De deux bouches rosées. L'une contre l'autre. Un simple contact. Qui se prolonge juste grâce à une pression plus forte. Plus appuyé. Puis il se recule. S'éloigne. Effectue une moue boudeuse. Comme s'il réfléchissait. « Ouais, j'avais raison. » Et se fût tout ce qu'il dit alors qu'il tournait les talons. L'action qu'il voulait tant faire désormais faite. Semblant notamment satisfait, il se dirigea en direction de la salle de bain. Malgré le fait qu'il se retrouvait dans une situation dite désagréable, il n'allait pas oublier les quelques actions qu'il effectuait chaque matin. Une brosse à dent en main, l'autre appuyée sur le lavabo.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?

MessageSujet: Re: [EVENT] The ghost of a troubled past || H01-172 & F03-137   Ven 30 Juin - 7:48

FIN DE L'EVENT
explication

Un déclic. Simple petit bruit vous indiquant que la porte s'est déverrouillée. Voilà bien la seule chose vous indiquant que vous êtes de nouveau libre. Pourquoi étiez-vous enfermé? Dans quel logement vous trouvez-vous? Comment êtes-vous arrivé là? La Ruche n'a visiblement pas terminée de jouer avec vous...

Suite de l'event
Puisqu'il s'agit d'un event n'étant pas associé à une fête en particulier et dans le but de vous accommoder en raison des nombreux ralentissements depuis le début de ce dernier pour des raisons d'examens, vacances, etc. voici le fonctionnement que nous vous proposons. Ce rp est désormais archivé puisque désormais associé à l'event. Ainsi, vous en êtes libres si vous le souhaitez. Si au contraire vous aimeriez poursuivre, nous vous invitons à ouvrir un rp régulier dans le niveau des logements de votre choix en postant le lien vers ce rp au tout début pour les petits curieux qui vous stalkent.




Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT] The ghost of a troubled past || H01-172 & F03-137
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Windriver Ghost
» (f) - RACHEL BILSON ► the past belongs to it, the future belongs to us
» [Résolu] norton ghost
» [31/03/2017] Ghost in the Shell
» delai d'attente dépassé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Archives :: Events-
Sauter vers: