Partagez | 
 

 Le flot de notre ennui (F04-738)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


Qui es-tu petite abeille?

MessageSujet: Le flot de notre ennui (F04-738)   Dim 14 Mai - 21:34

Le flot de notre ennui
H03-271 & F04-738
Clore aseptisé piquant ses narines il ne sait si l'odeur des premières heures arrive réellement à le conforter ou le faire paniquer. Souffle bien trop rapidement coupé en la moindre manifestation anormale dans cette entièreté d'irréel pulsant de la blancheur bien trop importante. Dans le mutisme il s'isole pour se faire une tête sur l'endroit qu'il ne peut s'approprier. Prisonnier d'une fataliter qu'il est impossible de modeler selon ses envies et ses besoins qu'il ne peut pas même nommer au plus intrpide jugeant bon de venir lui parler. Êtres coincés dans la carapace qui s'est formé pour protéger leurs esprit perturbés de cet endroit. Il rend fou à n'en point douter et irrémédiablement la folie commence à s'incruster dans son esprit. Impossible de repousser ce qui n'est palpable ou enchaînable autrement qu'en se laissant totalement submerger par l'immondice tentaculaire s'aggrippant sans merci à son cerveau. Une grossière image ayant en soit générée une idée qu'il ne peut qu'essayer à défaut d'avoir mieux pour soulager la peur grandissante en ses nerfs vibrants de désepoir. Masse calme en son étendue humectée de l'air pesant de propreté la piscine sembla parfaite pour tenter d'évacuer ce mal rongeant ses os comme une bête galeuse. En quête de la moindre once de viande et d'agréable dont se sustenter dans cet environnement qu'il exècre de chaque pore de sa chaire suffocant sous les vêtements qu'il sait devoir retirer. Les souliers d'abord trouvèrent la bordure glacée du grand bassin où chaussettes vinrent se loger. Il fixa la noirceur prétextant ne pas avoir pensé à cette bien mauvaise idée de trouver le niveau humidifié à une heure où les autres dorment. La solitude il a recherché pour se conforter dans le silence diminuant le stress du bruit habituel.

Fessier trouvant à son tour la glaciale bordure de piscine ses pantalons il pris le temps de rouler pour ne pas les mouiller en ce geste suivant. Inspirant pour combler la peur chronique qu'il tente d'apprivoiser une à une ses orteilles dans l'eau il remua. Laissant l'eau finalement englober la totalité de son épiderme. Mains posées près de lui pour le retenir de sombrer à la main de toute créature pouvant se trouver dans le sombre paysage se dessinant à ses yeux. Fasciné par les vagues créées il fixa avec attention le moindre petit remou en soupirant de contentement. Bien plus qu'une balade nocturne loin de l'agitation de cet endroit il y trouva un peu de tranquillité bien méritée. Une raison de se conforter dans le si calme des flots qu'il ne trouvait pas perturbé. L'hésitation se fit prenante sur ses muscles tendu un moment jusqu'à ce que ses mains se portent au bas de ce haut si blanc le couvrant. D'un geste lent et mesuré il le retira posément pour le placer près de lui afin de ne pas le perdre. Penchant la tête à l'arrière et yeux fermés il profite.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
F04-738
F04-738
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Le flot de notre ennui (F04-738)   Mer 24 Mai - 22:06

le flot de notre ennui
F04-738 & H03-271

Tu croyais avoir passé ce stade ... Celui de l'insomnie, mais visiblement, tu avais tort. Après quelques nuits de sommeil profond, quelques semaines peut-être même ? Morphée t'a définitivement rejetée et tu n'arrives plus à trouver le sommeil. Toujours seule dans ta chambre, tu peux bien faire les cent pas, une fois de plus, mais tu sais fort bien que cela ne te mènera à rien. Tu n'en trouveras pas plus l'envie de dormir. Tu soupires. Que pourrais-tu donc faire à une heure pareille ? Les autres doivent dormir et as-tu vraiment envie de te balader seule dans la Ruche ? À quoi bon ? Le résultat serait le même que faire les cent pas dans ta chambre ... Mais le décor en serait certainement plus intéressant, même si le blanc te suivrait, peu importe l'endroit choisi. Ici ou ailleurs. Tu t'arrêtes un moment, fixant la porte de ton logement.

Bon, allez, tu risques rien après tout. Tu quittes ta chambre, non sans te demander où tu peux bien aller ... Tu hausses les épaules. Pas besoin d'y songer, laisse tes pas te porter là où ils le voudront, de toute manière, y'a peu de chances que tu croises quelqu'un à cette heure ... Il est quelle heure d'ailleurs ? Il est tard, c'est ça l'important. Tu descends de quelques étages, ne souhaitant pas te promener toute la nuit dans les couloirs des logements ... Il y a quelques endroits, plus bas, que tu n'as pas eu encore la chance de visiter, l'un d'eux pourrait s'avérer accueillant à cette heure. Tu passes devant l'infirmerie, continuant ton chemin, tu fais la même chose en passant devant l'aire de jeux et tu t'arrêtes un moment au niveau 13 ... Frissonnante. Tu ne sais pas si tu y retourneras un jour, ton expérience sur ce niveau s'est avérée étrange. Tu passes ton chemin pour te retrouver au dernier étage accessible de la Ruche. La piscine. Tu y pénètres discrètement, même si en théorie, tu ne devrais déranger personne.

En théorie, oui ... Car en pratique, tu aperçois une silhouette non loin, sur le bord de la piscine, dos à toi. Tu l'observes un moment, elle te dit vaguement quelques chose cette silhouette. Tu t'approches sans bruit, et tu finis par reconnaître l'un des jeunes hommes qui s'est retrouvé piégé avec toi dans un logement inconnu. Tu souris, puis tu grimaces, te rendant compte que tu ne te souviens plus de son ''nom''. Oups. Tu l'observes encore un moment, au loin, alors qu'il retire son haut et qu'il ferme les yeux ... Allez, c'est le moment de le surprendre. Tu t'approche, toujours aussi discrètement, avant de murmurer à son oreille.« Toi aussi, le sommeil te boude ? » Tu essaies de dissimuler un sourire lorsque le jeune homme sursaute, mais tu n'y parviens pas vraiment.
Made by Neon Demon

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

who are you sweetheart ?
Nothing can last forever. There isn't any memory, no matter how intense, that doesn't fade out at last. ▬
Juan Rulfo.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Qui es-tu petite abeille?

MessageSujet: Re: Le flot de notre ennui (F04-738)   Ven 9 Juin - 21:47

Le flot de notre ennui
H03-271 & F04-738
Instant de plénitude dont il se tâte à profiter dans le silence trop parfait du perturbant de cet endroit. Mauvais présage qu'il ne peut oublier malgré la fraîcheur distrayante entre ses orteils se frayant passage. Il peine à assimiler la solitude de l'instant que tout autre n'arrive à lui octroyer. Aspirant plus que tout s'adapter à cette blancheur exacerbée qu'il doit nommer maison à défaut d'avoir autre toit à placer au-dessus de sa tête. De jugements hâtifs sans le moindre mal il se laisse porter. Ne souhaitant en rien explorer le temps de ses misères répétitives. Tout de cet endroit semble le pousser vers cette sortie qu'il ne peut franchir. Inconnu de la raison de sa présence et celle lui bloquant le passage vers le besoin de liberté qu'il ne sait assouvir. Brimer de mouvements et de pensées il ne peut que se refermer sur l'ébauche d'un paradis trouvé à cette heure de la nuit. En la piscine l’accueillant sans promesse de sécurité, mais sans pourtant le repousser dès qu'il y est venu. Paradis perdu dans les méandres des souvenirs qu'il ne peut retrouver voguant dans le flot de son esprit comme les vaguelettes qu'il vient engendrer du mouvement de ses pieds. Le torse caressé de ce qui semble être une fraîche brise dont il ne peut établir la provenance. Tout comme cette voix le faisant sursauter au risque de perdre pied. De justesse le plongeon fût éviter dans la masse sombre tendant les mains pour le dévorer. Frissonnant d'effroi il s'est retourné pour fixer l'intruse à la tonalité pourtant familière. Reconnaissant finalement en sa rougeoyante chevelure celle qu'il a rencontré il y a peu. Coincé dans cet espace clôt avec cet homme porteur tout autant de ce malheur le terrorisant au plus haut point.

Sa respiration se fait saccadée comme le battement de son cœur frappant à grands coups contre son torse de son rythme effréné. Panique s’immisçant en ses veines houleuses du spasme les ayant traversé lorsqu'il a entendu celle qui s'est invité sans prévenir. Tendant une main incertaine en direction du blanc tissu plus tôt déposé près de lui, il enfile en vitesse le haut lui couvrant précédemment le torse. Non tant par pudeur démesurée que pour masquer le rythme emporté de ses poumons se soulevant à grand rythme.

- … j'ai du mal à dormir oui.

Triste fatalité que celle le frappant dès lors qu'il en vient à fermer les yeux. Cauchemars incessants s'imposant à ses paupières closes et son mental malmené depuis son éveil. Incertitude à la sécurité qu'il n'arrive à oublier. Avec raison depuis qu'il a été la victime impuissante de ce froid polaire dont la simple pensée le fait frémir. Davantage avec ce changement de chambre involontaire l'ayant coincé avec ceux qu'il ne peux que comme icônes de malchance réellement désigner. Non que l'envie de s'intégrer n'y soit pas, mais il est difficile de faire la part des choses quand tout repousser la moindre once de volonté à l'essaie.

- … je fais des cauchemars si j'arrive à dormir. Tu en fais aussi ou est-ce que c'est de l'insomnie?
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
F04-738
F04-738
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Le flot de notre ennui (F04-738)   Lun 26 Juin - 16:43

le flot de notre ennui
F04-738 & H03-271

Tu portes une main à ta bouche, retenant un rire lorsque tu réalises l'état dans lequel tu as mis ce pauvre 271. Tu ne devrais pas rire, ce n'est pas drôle, il a réellement été surpris par ton apparition silencieuse et tu reprends bien vite ton sérieux, désolé plus qu'amusé à présent. Tu aurais peut-être dû t'annoncer. Le pauvre est presque tombé dans la piscine et il s'en est fallu de peu pour qu'il ne succombe pas à une crise cardiaque, du moins, c'est l'impression que tu as. Tu te mordilles la lèvre inférieure, alors qu'il enfile à nouveau son chandail, engendrant chez toi un haussement d'épaules, n'ayant aucun inconvénient à ce qu'il reste torse nu, mais c'est son choix. Tu prends place à ses côtés, sur le bord de la piscine, trempant tes pieds, ainsi qu'accessoirement le bas de tes pantalons, dans l'eau en murmurant un : « Désolé ... » accompagné d'un regard d'excuse.

Tu hoches la tête lorsqu'il prend finalement la parole, oui, tu avais deviné. Le sommeil n'est guère devenu ton meilleur ami depuis que tu t'es retrouvé enfermé dans cet endroit, on dirait même qu'il cherche à t'éviter, ce qui est plutôt frustrant. Tu observes un moment le jeune homme à tes côtés lorsqu'il mentionne faire des cauchemars ... Tu n'en fais pas. « Je n'en ai fait aucun depuis mon arrivée ... Mais ce n'est pas vraiment surprenant si on prend en compte mon nombre d'heures de sommeil ... C'est-à-dire très peu et j'ai le sommeil plutôt léger, ça évite ce genre de ... Désagréments. » Tu dors peu et généralement, tu ne dors pas d'un sommeil profond et puis après tout, sans souvenir de ton ancienne vie, à quoi pourrais-tu donc rêver ? À la Ruche ? Très peu pour toi. Tu reportes finalement ton attention sur l'eau, un moment, observant tes pieds mouvants qui créent quelques ondulations à la surface de l'étendue d'eau. « Je ne voudrais pas être indiscrète, mais de quoi sont composés tes cauchemars ? » Tu es intrigué, tu ne peux pas t'en empêcher, et même si tu es consciente qu'il ne voudra probablement pas t'en parler, toi l'inconnu irrité avec qui il est resté coincé une journée, tu as choisi de tenter ta chance. Tu te demandes bien si ce qu'il voit la nuit peut représenter des événements de son passé, ce qui serait plutôt intéressant. Dans le cas où il ne s'agirait que de sombres peurs, ça peut toujours être intéressant également. Tu ne lui as toujours pas adressé un regard supplémentaire, ne voulant pas le forcer à te dire quoi que ce soit, tu te contentes de regarder l'eau devant toi consciente de ton indiscrétion.
Made by Neon Demon

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

who are you sweetheart ?
Nothing can last forever. There isn't any memory, no matter how intense, that doesn't fade out at last. ▬
Juan Rulfo.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Qui es-tu petite abeille?

MessageSujet: Re: Le flot de notre ennui (F04-738)   Dim 9 Juil - 20:06

Le flot de notre ennui
H03-271 & F04-738
Parler n'a en rien été prioritaire pour la trop jeune victime de ce subterfuge qu'est cet endroit. Monde imaginaire teinté de trop de réalité malmenant le réel laissant présager là aussi la véracité des cauchemars. Images imposées telle la sueur perlant sur ses traits dès l'aube du réveil provoqué par le flot des images. Les frissons perturbant son épiderme déjà souillé de trop d'événements. Les draps humides de sa terreur contre son dos collant des échos de la peur brouillant son sommeil. Événements auxquels son interlocutrice ne semble pas en mesure de s'associer en ce qu'il considère une grande chance. Dormir est une nécessité qu'il aspirerait à s'approprier ne serait-ce que pour se savoir apte à affronter une nouvelle journée parsemée des démons qu'il ne peut vaincre. Monstres qu'il craint voir éveillé de ses yeux manquant cruellement de vivacité.

- … tu as de la chance alors. J'aimerais arriver à ne pas dormir pour ne pas voir tout ça, mais je n'y arrive pas.

Trop épuisé que qu'il est par les aventures vécues depuis son arrivé ici. La paranoïa chronique animant son être ne suffisant à l'empêcher de sombrer dans les abysses du sommeil. Le corps lourd de son besoin de s'échapper là où il ne fait que vivre en boucles incessantes le fruit de ses journées. Brimant l'étouffant besoin de souffler ce mal le rongeant jusqu'à sa moelle vibrant à la simple pensée d'évoquer ses tourments. Chose qu'il craint d'exécuter pour ne point ajouter à cette aura semblant dès lors lui coller à la peau. Faiblesse terrorisée qu'il ne faut sans doute pas dans un tel endroit exposer si librement. Telle l'image d'une prison dans laquelle la loi du plus fort en vient inévitablement à primer sur toute autre réglementation établie. Combinaison de son esprit réalisée bien malgré lui le poussant cependant à tout expulser à l'une des rares personnes qu'il a croiser en cet endroit. L'une des rares entités avec qui il s'est senti un moindrement à l'aise de communiquer en son débit de mot pourtant si faible.

- … la journée où je suis arrivé on a été enfermé dans l'infirmerie. Moi et 494 qui était avec nous dans la chambre. La porte s'est fermée et il a commencé à faire froid. J'ai cru que c'était terminé. Je sentais plus mon corps.

Pieds mouvants dans la masse sombre de l'eau il soupire de soulagement ou d'appréhension face à la réaction possible de la jeune femme. Hésitant à poursuivre le flot de ses propos un moment.

- … dès que je ferme les yeux et m'endors c'est ce que je vois. Je vois tant de sang et j'ai froid. Terriblement froid. C'est comme si j'avais peur de me retrouver dans cette situation de nouveau. J'ai peur de cet endroit. Je ne m'y sens pas à l'aise et je n'arrive simplement pas à m'y faire. Même avec les jours qui passent. J'ai juste envie de me réveiller.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
F04-738
F04-738
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Le flot de notre ennui (F04-738)   Lun 7 Aoû - 18:19

le flot de notre ennui
F04-738 & H03-271

Tu passes ta main à la surface de l'eau, non loin de tes pieds qui y pataugent déjà. Tu te demandes, si ton absence de cauchemars est due à ton absence de souvenirs. Les cauchemars ne sont-ils pas composés d'un mélange de réalité, de souvenirs, de peur quelque chose comme ça ... Mais sans souvenirs, sans terribles moments de ton passé hantant ton esprit, comment pourrais-tu être assailli par ses songes la nuit ? Tu fronces les sourcils, te demandant si 271 a retrouvé quelques bribes de son passé. Tu acquiesces à ses paroles, peu certaine cependant que ton absence de sommeil soit réellement une bénédiction.

Tu le sens plutôt mal à l'aise, mais tu ne le presses pas. Après tout, il était sûrement venu ici dans l'espoir d'être tranquille, d'avoir un peu de calme. Peut-être essait-il de fuir sa chambre, ses cauchemars, d'une certaine manière et comme tu ne sais pas trop comment l'aider, tu te contentes d'être là, à attendre. Après tout, toi-même, tu t'étais retrouvée à la piscine histoire de te changer les idées, pour trouver autre chose à faire que tourner en rond dans ta chambre. En lui jetant un coup d'oeil, tu vois bien, à son expression, qu'il revit mentalement ses cauchemars, tu t'excuses mentalement de lui faire penser à tout ça ... Mais peut-être qu'en parler pourrait lui faire du bien. Il reprend finalement la parole pour te mentionner une histoire vécue avec 494. Oui, tu avais bien compris que ces deux-là avaient vécu quelque chose ensemble, mais à ce jour, tu ne savais toujours pas quoi. Tu l'écoutes attentivement, intriguée par ses propos, tu penches la tête sur le côté, délaissant l'eau un moment pour reporter ton attention sur le jeune homme.

Tu te mordilles la lèvre inférieure, ne sachant trop que lui dire ... Simplement convaincu, pour le moment, que les cauchemars ne sont pas nécessairement le fruit de souvenirs passés, tu sembles simplement y avoir échappé. « Personne n'est réellement à l'aise dans cet endroit, certains arrivent simplement à mieux le dissimuler que d'autres ... » Tu hausses les épaules, parlant pour toi plus que pour le reste de la ''population'' de l'endroit. « Ce qu'il faut, c'est essayer de te changer un peu les idées ... Essayer de modifier la façon de voir cet endroit. On dit qu'il faut affronter ses peurs ... Ça peut sûrement aider à en laisser une partie derrière nous. » Tu te glisses lentement dans l'eau, ne prenant même pas la peine de retirer tes vêtements. Tu souris à 271. « Il faut trouver le moyen de te créer des souvenirs plus heureux que les précédents dans cet endroit. »
Made by Neon Demon



⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

who are you sweetheart ?
Nothing can last forever. There isn't any memory, no matter how intense, that doesn't fade out at last. ▬
Juan Rulfo.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Qui es-tu petite abeille?

MessageSujet: Re: Le flot de notre ennui (F04-738)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le flot de notre ennui (F04-738)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lutter contre l'ennui :)
» Le chocolat est notre ennemi mais fuir devant l'ennemi c'est lâche
» avis aux internautes qui découvrent notre forum
» Like two kids in love ... [pv Shanae *-*]
» (résolu) SVP Votre avis sur logiciels nécessaire pour ma sécurité sur internet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Archives :: Rp-
Sauter vers: