Partagez | 
 

 Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
H02-001
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003   Lun 15 Mai - 21:20

Vous l'entendez? Ce petit air musical vibrant d'action et d'adrénaline. La petite mélodie qui guide mes pas alors que j'ouvre la porte de l'appartement pour glisser ma tête dans le couloir. M'assurer qu'il n'y a personne qui s'y balade outre les petits aspirateurs qui sont difficiles à rater avec leur petit vrombissement presque relaxant. Je devrais peut-être en capturer un pour le placer sous mon lit et laisser son petit ronronnement m'endormir le soir. Un autre soir parce que ce n'est pas réellement ma priorité du moment. Ma priorité a une importance bien plus capitale! À pas de loups, je me glisse dans le couloir en longeant le mur tel un ninja. James Bond dans le feu de l'action. Il ne me manque que l'arme dans la main pour être presque crédible. Presque même en étant très loin du crédible avec mes conneries. Pourtant ça ne m'empêche pas de continuer. Une petite dose d'adrénaline dans les veines et on continue d'avancer. Direction l'escalier alors que je me retourne en posant mon doigt sur mes lèvres à l'attention de mon cher coloc. Silence Robin qu'on ne se fasse pas coincer! Qui sait si le vilain Joker et son bras robotique n'est pas dans les parages pour entraver notre quête du soir! Je suis certain de marmonner cette petite chanson dont je n'arrive pas à me rappeler l'origine. J'ai un véritable don pour me retrouver le souvenir de détails insignifiants bien avant de retrouver les choses qui pourraient réellement m'être utiles. Mon prénom par exemple même si 001 ça a un certain cachet. Un... zéro zéro un... Oh et voilà l'escalier qui se dessine enfin devant nous et je fais signe à mon fidèle acolyte de me suivre pour la suite de cette tumultueuse aventure!

On pourrait croire que la folie a finalement pris le pas sur le peu d'intelligence que j'ai à me voir agir de la sorte en plein milieu de la nuit, mais ce n'est pas tout à fait le cas. Une discussion avec Trois et quelques journées plus tard, j'ai simplement décidé d'appliquer précisément ce que je lui ai dit. C'est-à-dire que j'ai décidé de prendre le temps de profiter un peu de chaque instant dans cet endroit où tout a commencé à me sembler lourdement éphémère. Les disparitions qui se succèdent. L'incertitude de pouvoir moi-même survivre à ce phénomène que personne ne semble apte à expliquer. Qu'est-ce que je vais laisser derrière-moi le jour où je vais disparaître? C'est un peu ça la question que je me suis posé et je ne voulais pas que ça se résume à rien du tout. Je voulais que ça puisse se résumer par un peu de bonne humeur et quelques sourires. La porte de sortie si j'ai réellement de la chance. L'espoir fait vivre. Les bêtises tout autant et ce soir c'est soirée bêtises pour aller découvrir le nouveau niveau qui s'est apparemment déverrouillé il y a peu et ça je ne pouvait pas le rater. Une piscine. Ça me semble presque trop beau. Pas parce que j'ai véritablement une envie dévorante de me plonger dans une masse humide et peut-être glaciale. Simplement parce que l'eau me semble être la notion parfaite de liberté. Le calme plat. Se laisser flotter dans les flots. Enfouir sa tête sous l'eau pour n'entendre rien de plus que l'écho de quelques bruits bizarres.

Difficile donc de contenir mon abondance de joie lorsque nous avons enfin posé le pied sur le dit niveau. Que j'ai senti l'odeur du clore me brûler les narines et probablement quelques cellules cérébrales. Je me suis senti comme un enfant devant le mont bonbons. « Ça va être fun je te le dis. » Surtout à cette heure de la nuit. Pas d'âme qui vive outre nous deux pour faire trempette dans la piscine beaucoup trop sombre pour être acceuillante. Disons les choses comme elles sont réellement. Elle fou la trouille la piscine à cette heure, mais le principe reste le même. Je n'attends donc pas plus longtemps et je retire la moindre once de tissu pouvant me couvrir avant de me catapulter dans l'eau... et sortir la tête peu de temps après en hurlant. « Putain c'est froid. »

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


One day after the other


BADGES:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003   Mar 16 Mai - 14:15

Un bain de minuit à 2h du mat, ça le fait?
Ft. H02-001


Je m'étais endormi sur le canapé. Comme un enfant qui aurait pas voulu aller se coucher. Tout habillé, la guitare sur les jambes. J'avais dû m'assoupir entre deux mélodies, la tête en arrière, la bouche grande ouverte, pas de bave qui s'écoulait. Pour une raison qui m'échappait je ne m'étais pas étouffé dans cette position. Et pour une autre raison qui m'échappait jusqu'à ce qu'il se mette à parler, 001 m'avait réveillé en sursaut, bien trop content en pleine nuit pour que ce soit sûr. Sûr comme dans sécurité. Ma propre survie était toujours en jeu. Toujours. Malgré tout, encore coincé dans mon sommeil, je peinais à avoir assez de répondant pour résister et il me tirait le bras pour me mettre de debout, et je le faisais, parce que j'étais certain de comprendre ce qui se passait. La guitare glissait de mes jambes pour tomber sans mal sur le canapé et il finissait par cracher le morceau.

Notre petite conversation de deux semaines plus tôt lui avait fais du bien apparemment et surtout elle lui était resté en tête. Et maintenant, non content de me réveiller trop tôt le matin, il venait aussi me réveiller en pleine nuit. A croire qu'il voulait sérieusement que je l'étrangle. Néanmoins, je suivais. J'aurais préféré continué de dormir, au pire ne pas me faire réveiller en sursaut comme s'il y avait le feu à l'appartement, mais d'un autre côté son idée me donnait envie. Pour autant ma face encore anesthésiée par le sommeil ne le disait pas encore. Je le suivais alors, pieds nus, et gardais le silence tout du long, ne lui offrant que des regards empreint d'indifférences lorsqu'il se retournait vers moi. Escaliers plutôt qu'ascenseur, on descendait au quatorzième étage.

Je ne disais rien, concentré à ne pas rater une marche, et finalement une fois sur place il ouvrait enfin la bouche. - « Ça va être fun je te le dis. » - L'odeur de chlore chatouillait mes narines et j'expirais violemment par le nez en réponse. La lumière ici était limitée à des veilleuses et même si on voyait suffisamment, on voyait tout de même moins qu'en plein jour. Et la piscine... paraissait un gouffre sans fin. Je jetais un œil rapide et posais mon regard sur lui. - On va dire ça ouais. - Mais il était déjà entrain de tomber ses vêtements et en quelques secondes je voyais son cul blanc sauter dans la flotte. Son cul ouais, on avait dépassé ce stade depuis un moment. Le bruit résonnait en échos mais il n'y avait personne pour l'entendre et finalement, sa voix. - « Putain c'est froid. » - J'échouais à retenir mon rire. - Parce que t'as sérieusement cru qu'ils allaient nous la chauffer en plus? - Et puis quoi encore.

Je m'installais au bord de la piscine et retroussais le bas de mon pantalon avant de plonger mes pieds et mollets dans l'eau fraîche. Effectivement, j'étais bien content de ne pas avoir sauté comme lui. Le frisson remontait le long de mes jambes jusque dans mon dos et finalement je m'appuyais en arrière sur mes bras. - Ça va, tu supportes? - Je le regardais barboter avec un sourire sur les lèvres. - Une bonne douche chaude en rentrant ça te fera pas de mal je pense.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H02-001
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003   Mar 30 Mai - 20:35

« Parce que t'as sérieusement cru qu'ils allaient nous la chauffer en plus? » Cette façon qu'il a de me briser mon plaisir à tout coup. On croirait presque que je suis un gamin avec son vieux père grincheux par moment, mais c'est ce qui fait son charme j'imagine. Ça et la facilité avec laquelle j'ai été en mesure de le faire adhérer à mon plan bidon. Ce n'était pas gagné d'avance. Surtout pas en plein milieu de la nuit alors que je me prends visiblement pour un héros bas de gamme ou un ninja quelconque. Réveil seulement en cas d'urgence. Voilà ce qu'il m'a dit au tout début de ces semaines qui passent trop vite. Chose que j'ai fait une fois. Paniquer à me hurler mentalement de me calmer parce que je ne pouvais pas juste stupidement craquer. Pas au point de devenir une larve immonde dans un coin de la ruche qui chiale à qui veut bien l'entendre. Je suis visiblement un peu trop positif pour mon bien... ou trop gamin. Parfois je cherche la différence entre les deux. La tranche dans ma tête qui arrive à me faire passer à la maturité qu'à mon âge je devrais avoir atteint. Même si je ne suis pas encore totalement fixé sur mon âge. Ça reste plus difficile que ça semble l'être de déterminer son âge. Loin de l'adolescence devra donc suffire pour le moment. Pas assez près de la sagesse de la vieillesse. Dans le juste milieu entre l'idiotie et le minimum de jugeote. Tout ça pour dire que ma petite aventure nocturne est bien loin d'être une urgence et pourtant le voilà qui s'installe sur le rebord de la piscine sans broncher ou presque. Au fond, il commence à apprécier, mais ne veut simplement pas l'admettre. Il sait que ça me ferait bien trop plaisir. « C'est bon le froid pour... les pores de la peau. Ça la raffermit. Tu vois bien qu'ils ont notre bien être à cœur. » Ça ou ils ont trouvé une façon de précipiter notre mort avec cette tentation tout de même agréable. Il faut juste lui donner un peu de temps... Bon ok, il faut que je bouge aussi sinon je risque de devenir l'homme glaçon. Pas très glorieux comme titre.

Je m'efforce donc de patauger un peu en l'observant du coin de l'œil. Presque déçu de ne pas le voir pousser le vice de la nuit jusqu'au bout avec moi. Je ne l'ai pas fait sortir à 2h du matin pour qu'il me laisse délirer seul dans ce grand bassin effrayant. Je vais devoir arranger ça. « Ça va, tu supportes?  » Hors de question qu'il se contente de se tremper le bout des orteils dans la flotte alors que ce bain glacé est si... froid. « Je supporte à merveille. Suffit de faire le saut et après quelques minutes c'est bon. Ça fait un bien fou t'as pas idée. » Pas encore. Je m'approche du bord de la piscine pour aller le rejoindre. Appuyant mes bras sur le rebord en le fixant. Tout sourire bien évidemment même si mes lèvres que je soupçonne bleues trahissent probablement un peu mes paroles. Tant que je n'ai que les lèvres bleues c'est bon. « Une bonne douche chaude en rentrant ça te fera pas de mal je pense. » À cette heure de la nuit je risque surtout de m'endormir au fond de la dite douche. La fatigue, l'heure avancé et la chaleur de la douche me semble être le parfait combo mortel. Ça ou les mains de mon coloc à mon cou si je vide toute l'eau chaude. Si c'est possible. Un peu comme ce grand mec tout jaune fait toujours à son gamin. Il ne faut pas me demander le nom par contre.

Tout ça pour en arriver à cet instant où je souris juste un peu plus en retournant patauger dans l'eau. Pas trop loin. Juste assez près pour lui servir ma réponse. « On sera deux à en avoir besoin. » Que je hurle un peu trop victorieusement en lui agrippant les jambes pour le tirer dans l'eau. Oups. Forcément je me tire le plus loin qu'il est humainement possible de le faire à la nage par la suite. Je sens qu'il y a de la vengeance dans l'air. En plus de cette horrible odeur de clore. « Semblerait que le monstre de la piscine a réussi à t'attirer dans l'eau. Pas de chance. »

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


One day after the other


BADGES:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003   Mer 31 Mai - 18:56

Un bain de minuit à 2h du mat, ça le fait?
Ft. H02-001


J'agitais tranquillement mes jambes lorsqu'il était venu s'appuyer au rebord de la piscine et j'avais vu en son sourire une menace évidente. Pourtant entre l'heure avancé et surtout mon sommeil regretté encore proche, je n'avais pas réagi. J'aurais dû. J'aurais dû sortir de l'eau et m'éloigner. Mais non. - « On sera deux à en avoir besoin. » - J'avais eu tout juste le temps de froncer les sourcils qu'il avait attrapé mes jambes et tiré. J'aurais pu me racler le dos contre le rebord mais j'avais eu le réflexe de me pencher en avant pour y aller tête la première, inspirant à la dernière seconde avant que le choc du froid ne secoue mon corps. Lorsque j'avais émergé, mon cris avait été sans appel. - Viens ici, enfoiré! - « Semblerait que le monstre de la piscine a réussi à t'attirer dans l'eau. Pas de chance. » - Tu vas voir ce que je vais lui faire au monstre de la piscine!

Mais faute d'avancer, je m'étais agité dans le vide, ralenti par mes vêtements collants. J'avais finalement cessé mes grands mouvements pour seulement me maintenir à la surface et le regarder nager plus loin, mes yeux ne le quittant pas une seule seconde avant de voir un bout de cul blanc dépasser à la faible lueur du mode nuit. - Tu sais qu'on vit ensemble, hein? Ma vengeance peut attendre que tu te crois tranquille. - La menace planante au dessus de sa tête. C'était très bien comme ça.

Mon corps anesthésié par le froid, finalement, j'entreprenais de retirer mes vêtement trempés et les jetais un à un sur le bord de la piscine. J'en venais à retirer mon boxer que je gardais sous l'eau le temps que l'innocent et naïf 001 revienne et je le lui balançais au visage sans la moindre forme de pitié. - Avec les compliments du monstre de la piscine! - Je nageais jusqu'à la zone moins profonde pendant qu'il s'étouffait avec le tissus trempé et collant et une fois les pieds posés au sol, toujours le corps immergé, je me retournais vers lui. - Oh et ça c'était pas ma vengeance. C'était juste une de quoi tenter de te noyer. En toute amitié bien sur.

Je posais les genoux au sol, assez grand pour garder le haut de mon torse à l'air libre, et glissais vers un des rebords pour m'y adosser. Finalement j'étais bien là. L'eau était fraîche, à croire que c'était un frileux, mais elle était agréable. Pour autant j'y passerais pas des heures à rien faire de peur de congeler sur place. Néanmoins en attendant que ce moment arrive, je me relever légèrement pour étendre mes bras le long du bord et mieux m'y appuyer. - C'est quand même sympa, y'a pas à dire. Même si on se les gèle et qu'on voit pas le fond. - Les abysses, par définition, c'était pas vraiment rassurant, fallait bien l'avouer. J'étais à l'évidence pas du genre à nager pour nager et préférais de loin tremper tranquillement. - Et non je te remercie pas, tu vas quand même souffrir. Faudra faire mieux que ça pour m'amadouer.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H02-001
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003   Lun 5 Juin - 5:19

« Viens ici, enfoiré! Tu vas voir ce que je vais lui faire au monstre de la piscine! » Oh ce rire sadique qui m'a échappé. Un pure bonheur que de l'entendre me hurler à la tête à cette heure de la nuit. Ça en réchauffe presque mon petit cœur glacé par l'eau démesurément froide. Parce qu'il ne faut définitivement pas avoir de cœur l'espace d'un instant pour oser donner ce choc là à quelqu'un qui n'est pas même totalement éveiller. Ça ou une envie suicidaire soudaine. C'est au choix. Toujours est-il que je me suis tiré dans l'eau en ricanant et l'observant se débattre avec ses vêtements qu'il aurait dû enlever bien avant. Ça aurait été tellement plus simple s'il était contenté de me suivre dans l'eau. Apprécier le moment. La petite sortie nocturne. Partager mon délire, mais non. Il avait décidé de s'en tenir à ses petits orteils frétillants dans l'eau. Cette merveilleuse idée que j'ai eu... ou presque. « Tu sais qu'on vit ensemble, hein? Ma vengeance peut attendre que tu te crois tranquille. » Oh que oui je le sais. Je le sais trop bien. Sa vengeance elle se fait attendre depuis le jour un de mon arrivé dans son logement trop calme. Depuis ce moment où je me suis littéralement catapulté dans son lit pour papoter à une heure bien trop tôt de la journée simplement parce que mon coloc et moi on avait pas encore eu la chance de papoter. Une raison totalement valable à ne pas négliger pour un nouvel arrivant qui cherche encore ses marques. Une occasion en or de débuter cette petite guerre amicale qui m'a probablement aider plus que tout le reste tout compte fait. Parce que ce n'est pas le genre d'endroit où elle seul peut être agréable. Pas avec tout ce qui se trame entre les quatre murs de la ruche. La solitude semble devenir une arme de plus pour cet endroit que je ne me sentais pas réellement de le laisser utiliser conte mes jolies fesses. Comme ça au moins j'avais l'assurance ou presque de ne pas être le seul à en baver s'il arrivait quoi que ce soit. Parce que même s'il grogne un peu j'avais la chance d'être tomber sur un coloc un moindrement sympa. Ce qui n'était apparemment pas le cas de tous.

Un coloc sympa jusqu'à un certain point tout de même. Tout comme pour moi. Sauf que moi au moins j'avais eu la décence de ne pas lui lancer mon boxer trempé à la figure. Préférant le laisser bien au sec sur le bord de la piscine. « Avec les compliments du monstre de la piscine! » Boxer qui me colle à la gueule un moment au point où j'en oublie l'espace d'un instant que mes pieds ne touche pas le fond. Tout compte fait ça a été la façon la plus efficace de m'en débarrasser de m'enfoncer la tête sous l'eau. Adieu le boxer. « Oh et ça c'était pas ma vengeance. C'était juste une de quoi tenter de te noyer. En toute amitié bien sur. » Je le cherche du regard avant de constater qu'il semble se trouver du côté de la piscine où il est possible de voir un peu le fond. Un miracle. Un peu moins perturbant que le gouffre sans fin semblant se dessiner sous mes pieds surtout. « Belle tentative. Belle tentative. » Quand on en vient au point où on dit à l'autre qu'on essaie amicalement de le noyer, c'est signe que ça ne tourne plus rond dans nos petites têtes. Frissonnant de tout mon corps, je me décide à aller le rejoindre. Je sais bien qu'il ne va pas me noyer. J'espère. C'est vrai qu'à ne pas se connaître on ne connaît jamais vraiment les autres non plus. Pourtant le stress n'y est pas. Je suis trop naïf pour mon propre bien. Je suis trop de choses pour mon propre bien.

« C'est quand même sympa, y'a pas à dire. Même si on se les gèle et qu'on voit pas le fond. » Je souris avant de m'arrêter à quelques mètres de lui. À genoux dans le fond de l'eau parce qu'il reste que je n'ai pas de maillot. Visible absence de gêne n'implique pas que je vais tout exposer en permanence tout de même. J'ai un peu de tenue. Un peu. « Tu vois bien que tu râlais sans raison encore. Elle est géniale mon idée. Comme ça on a la piscine que pour nous. » Je soupire et m'étire un bon coup avant de frissonner encore un peu. « Et non je te remercie pas, tu vas quand même souffrir. Faudra faire mieux que ça pour m'amadouer. » Hum. « Ah et à quoi tu penses alors monsieur le vengeur? Puis pourquoi est-ce que je devrais me donner la peine de t'amadouer alors que tu me suis aveuglément de toute façon? C'est presque trop facile... même si ouais je sais que ta vengeance sera terrible et tout ça. » Il faut dire que je commence à accumuler les bêtises. Je cherche sa vengeance une connerie à la fois. « Tu sais que ton boxer dans la gueule était déjà souffrant en soit? J'aurais pu couler dans le fond de ce truc. »

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


One day after the other


BADGES:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003   Mer 7 Juin - 10:59

Un bain de minuit à 2h du mat, ça le fait?
Ft. H02-001


« Ah et à quoi tu penses alors monsieur le vengeur? Puis pourquoi est-ce que je devrais me donner la peine de t'amadouer alors que tu me suis aveuglément de toute façon? C'est presque trop facile... même si ouais je sais que ta vengeance sera terrible et tout ça. » - Je te suis pas aveuglément! J'avais les yeux fermés parce que je dormais encore. Tu m'as lâchement guidé ici dans un moment de faiblesse et c'est tout. Alors oui, tu dois te donner la peine. Mais tu sauras bien te montrer créatif. - Avais-je lancé avec un sourire sur les lèvres. Parce que plus je poussais, plus je savais qu'il transformerait ces excuses hypothétiques en conneries assurées.

« Tu sais que ton boxer dans la gueule était déjà souffrant en soit? J'aurais pu couler dans le fond de ce truc. » - Bien sur que non. Mon boxer était propre. T'aurais coulé s'il avait été sale et comme j'ai une hygiène irréprochable tu risquais rien. - Je lui lançais un sourire éclatant dans la pénombre. - Tu vois que je penses à toi quand même. - Bon et puis laisser un cadavre dans la piscine c'était de toute façon pas une option, pas avec l'IA qui observait. - Non et puis après j'aurais été obligé d'expliquer comment t'es mort et raconter à tout le monde comment tu t'es retrouvés avec mon boxer sur la tête... Enfin bref pour ta réputation comme pour la mienne, je pense qu'on peut se passer de ça. - J'étouffais un rire pas vraiment discret dans tout ce silence. - Surtout que je me serais senti obligé de dire que tu me l'avais volé pour satisfaire tes pulsions fétichistes.

Je me laissais glisser dans l'eau tout en riant sans la moindre forme de discrétion. On était seul de toute façon, on allait déranger personne, réveiller personne, autant profiter de ce moment pour apprécier de ne pas avoir trop de monde autour. Dans un lieu clôt comme la Ruche, ces moments étaient rares. Je me rapprochais de lui en quelques mouvements et finissais par me mettre à flotter sur le dos. - Si t'essaye de me couler, je te mord.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H02-001
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003   Dim 25 Juin - 14:30

Je vais lui chanter une berceuse à l'heure du couché. Lui masser les épaules au réveil. Je vais lui tenir sa serviette à la sortie de la douche. Peut-être lui filer tout mes cafés durant une semaine. Partager mes repas. Lui donner ma portion même. Je vais faire vœux de silence durant deux jours entier. Parce que je ne suis pas certain d'arriver à tenir plus longtemps. Deux jours ça me semble déjà énormément trop long pour ça. Promettre de ne pas le réveiller avant 9h du mat pourrait aussi être une option. Promettre de ne plus le guider dans un endroit quelconque en plein milieu de la nuit en chantant un thème de film chelou au passage. Tant d'options... Il faut dire qu'il n'a pas nécessairement trouvé la meilleure personne à qui dire d'être créatif en ce qui concerne une quelconque façon de me faire pardonner. Pour tout le flot de bêtises que je dis autant que celles que je fais. Il est justement là le soucis en fait. Ma créativité est définie par mes bêtises et donc en suivant cette logique ma solution sera forcément une bêtise. Un truc qu'il va simplement regretter de m'avoir demandé comme tout le reste. Au final je ne vais donc pas vraiment me faire pardonner, mais plutôt en ajouter une strate supplémentaire. Ça en est compliqué! Surtout que je n'arrive pas à me décider. Il faut dire que cette façon qu'il a de parler de sa tentative de me noyer n'aide en rien ma petite tête qui n'a pas besoin de beaucoup pour s'égarer. Son apparente hygiène irréprochable. Son explication bidon pour expliquer à tout le monde comment j'aurais pu me noyer avec un boxer. C'est que l'ordinateur se ferait probablement une joie de récupérer mon pauvre corps à ce moment-là. Comme celui dans le jardin. Juste d'y penser ça me file un nouveau frisson. Ça ou c'est la fraîcheur démesurée de l'eau. J'ai du mal à savoir. Il faut dire que peut-être oui ça m'a effleuré l'esprit à un moment ou un autre l'ordinateur qui peut aussi avoir de l'imagination. User du cadavre d'une façon qu'on ne veut pas imaginer. Nous le filer à bouffer sans qu'on s'en rende réellement compte... Il faut que je respire avant d'être malade.

« Surtout que je me serais senti obligé de dire que tu me l'avais volé pour satisfaire tes pulsions fétichistes. » Je roule des yeux en souriant. « Ça te ferait bien trop plaisir que je hurle à tout le monde comme j'ai un amour malsain pour tes boxers. Ça ne ferait qu'ajouter à cette impression qu'on a filer au petit groupe dans la salle commune. Tu sais, donner l'impression qu'on est un vieux couple qui se prend la tête pour des bêtises en permanence. » Ça reste une image plus agréable que ce fétichisme de boxer où je me cacherais dans un coin pour les renifler comme un chien. Il y a une limite. Aussi plus agréable que cette vision qu'il m'offre en ayant évidemment pris le temps de s'approcher aussi. Quoique je ne peux pas vraiment lui en vouloir de prendre ses aises alors que j'ai il me semble mentionné qu'on est là pour relaxer un peu et qu'on est en plus totalement à poils dans la piscine. Un point pour le coloc. Même si forcément ça me file des idées tordues encore ou plutôt ça me rappelle des détails inutiles encore. Ça me file cette espèce d'image de scène où la fille se meurt à l'agonie et son mec veut lui faire ses adieux avant le grand départ. Et évidemment mon coloc est la fille malgré... enfin même si clairement je vois que ce n'en est pas une.

Ah... mais j'aurai peut-être de quoi le traumatiser un peu par contre. Oui je sais que je dois trouver une façon de me faire pardonner, mais là c'est trop tentant. Juste pour voir sa tête. Quoi? C'est pas comme ça qu'on fait les points? Celui qui arrive à donner au visage de l'autre cette expression de poisson mort en premier? Zut alors... Je m'approche en douce dans l'eau avant de placer une main dans son dos et une sous sa nuque. La grande finale? J'ai collé sans trop de douceur mes petites lèvres sur les siennes pour lui filer des adieux digne de ce nom et... et putain j'aurais pas dû. « Ouais... c'était bizarre ça... » Je le relâche en pouffant de rire et me reculant un peu. « Je blâme la fatigue ou les boxer qui ont titillé mon fétichisme refoulé. Pas si mal l'hygiène par contre. »

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


One day after the other


BADGES:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003   Dim 25 Juin - 17:06

Un bain de minuit à 2h du mat, ça le fait?
Ft. H02-001


« ... Ça ne ferait qu'ajouter à cette impression qu'on a filer au petit groupe dans la salle commune. Tu sais, donner l'impression qu'on est un vieux couple qui se prend la tête pour des bêtises en permanence. » - Ouais, c'était marrant ça... - Avais-je soufflé avant de bouger pour me mettre à flotter passivement. J'avais bien conscience de l'impression qu'on donnait et je trouvais ça amusant au final, parce que la moitié du temps les gens étaient mal à l'aise... et c'était très divertissant. Pas comme si on était sérieux de toute façon, c'était un jeu. Un simple jeu qui tenait plus du "qui embarrassera le plus l'autre" que d'une vérité cachée quelconque.

Je sentais les remous de l'eau et l'entendais se rapprocher. - Si t'essaye de me couler, je te mord. - Mais lorsque je sentais sa main dans mon dos et sous ma nuque, que je fixais son regard, je demeurais immobile. Incapable de réagir car incapable de comprendre ce qu'il faisait. Et de toute façon je n'en avais pas le temps puisqu'en l'espace d'une seconde, ses lèvres se collaient aux miennes et je gardais les yeux grands ouverts, scrutant son visage trop proche avant qu'il ne se décolle. - « Ouais... c'était bizarre ça... » - Je ne réagissais toujours pas, et c'est seulement lorsqu'il me lâchait que je replongeais dans l'eau et me débattais un peu pour me remettre à flot.

« Je blâme la fatigue ou les boxer qui ont titillé mon fétichisme refoulé. Pas si mal l'hygiène par contre. » - C'était quoi ça? - Il venait de répondre à ça mais pour une raison propre au bon sens je ne le prenais pas au sérieux. - T'essayais de te faire pardonner là? - Je reprenais rapidement le contrôle sur le choc et barbotais dans sa direction pour ne pas le perdre de vue. - Ça manquait de conviction je dois dire. Le jury est pas convaincu. - Un sourire narquois étirait mes lèvres et malgré la pénombre il ne pourrait pas le manquer. Alors il voulait jouer à ça? Il avait marqué un point, j'avais été choqué sur le moment, mais j'avais certainement pas dis mon dernier mot.

Je me rapprochais sans un mot et avant qu'il n'ait le temps de m'arrêter j'entrais dans son espace vital. Ma main glissait sur sa nuque alors que mon corps touchait dangereusement le sien et mes lèvres venaient se joindre aux siennes dans une tentative plus... passionnée que la sienne. Ma main avait même glissé dans ses cheveux pendant ce baiser avant que je n'éloigne mon visage du sien. - Jury convaincu? - Et un point pour moi. A qui l'tour? Il gagnerait jamais à ce petit jeu là avec moi, il devrait le savoir depuis le temps.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H02-001
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003   Mer 5 Juil - 22:44

« C'était quoi ça? » Oups? Bien honnêtement je n'ai pas la moindre idée de ce qui vient de me passer par la tête. Une réaction en chaîne du manque de sommeil, du besoin d'aventure et de ces quelques paroles que j'ai prononcé concernant notre image face aux autres? Le simple besoin de lui faire faire à peu de chose près cette tête lorsque je détacherais ma bouche de la sienne? Quelque chose qui n'a absolument pas d'autre explication que ça s'est fait parce que j'ai pour une raison ou une autre brûlé une cellule de mon cerveau si démuni en intelligence? Va savoir. Je ne pouvais tout simplement pas m'empêcher de rire comme un imbécile parce que je ne voyais pas quoi faire d'autre. Pas de réel remord face à tout ceci. Pas de réelle envie de m'excuser face à cette étape peut-être un peu trop poussée de notre petit jeu. Juste... ça. C'était étrange ça. Plus qu'étrange même. Disons que ma relation avec mon coloc n'est pas réellement à l'image de ce que ce petit geste anodin peut laisser supposer. On s'entend bien tous les deux. La majorité du temps. Il n'y a pas vraiment de doute à avoir à ce sujet. On ne s'entend tout de même pas SI bien. Malgré le fait que je l'ai presque vu nu plus souvent que ma propre personne et que je prenne un malsain plaisir à me projeter dans son lit aux petites heures du matin simplement pour l'embêter. Tout est toujours pour l'embêter. Tout sans exception. Y compris ce petit geste réalisé sur un coup de tête qu'il n'a visiblement pas interprété de la même façon. « T'essayais de te faire pardonner là? » « Pas vraiment. » « Ça manquait de conviction je dois dire. Le jury est pas convaincu. » J'éclate simplement un peu plus de rire en l'observant. Ne ratant assurément pas ce petit sourire qui ne présage honnêtement rien de bon. « Le jury adverse croit que ce n'est pas suffisant comme motif de vengeance. »

Et forcément à parler et même sans le quitter des yeux je n'arrive pas réellement à réaliser ce qu'il fait. Pas à temps du moins. Plutôt une seconde trop tard lorsque je sens sa main se glisser à son tour derrière ma nuque. Que son corps aussi nu que le mien effleure ma peau et que ses lèvres trouvent si... passionnément les miennes. Ça c'est... Impressionnant à quel point ce n'est pas désagréable en fait. Je dirais même qu'il embrasse plutôt bien en fait. De façon plus méticuleuse que mon petit bisou aux lèvres serrées ça c'est certain. Ça se voit qu'il y met du sien. C'est tout juste si ça ne donne pas un peu chaud malgré le froid toujours aussi mordant de l'eau. Alors quand il se détache enfin de ma bouche... « Jury convaincu? » C'est pas normal que j'en veuille encore pas vrai? La fatigue. Ça ne peut qu'être la fatigue. Comment est-ce que ça peut être possible que j'en veuille encore si ce n'est pas la fatigue alors qu'on sait tous les deux que c'est un jeu? On sait tous les deux à n'en point douter qu'en ce moment on joue à qui arrivera à pousser le bouchon le plus loin pour faire abandonner l'autre. On sait aussi tous les deux qu'on a le bouchon profond. Façon de parler. « Hum... écoute... c'est... tu... » Ouais pour le coup j'en perds un peu mon français. Surtout qu'en fait je n'ai besoin que d'un seul mot pour arriver à exprimer ce qui me traverse l'esprit à l'instant. « Revanche. »

Et qui dit revanche dit que forcément j'ai profité de sa toujours présente proximité. J'ai glissé mes mains dans ses cheveux et je me suis agrippé un peu plus doucement à sa bouche cette fois. Plus délicatement et en mettant assurément un peu plus du mien dans le geste cette fois. Allant même jusqu'à me presser démesurément contre lui alors que je lui dévore si passionnément les lèvres. Je ne sais pas ce qu'ils ont foutu dans l'eau de cette piscine ou encore dans l'air, mais visiblement ça ne nous va pas toujours. Toute excuse est bonne pour me convaincre que ce n'est pas normal d'embrasser mon coloc à pleine bouche. Mon coloc que j'ai toujours perçu comme un bon ami et même parfois un psychologue. Point. Mon coloc devant lequel je n'ai jamais fait de cas de sa nudité perpétuelle sous les draps. Celui-là même avec qui je parlais de créer un logement de nudiste pour le fun et non pour me pâmer comme une gamine devant son corps. Parce que ouais je veux bien admettre qu'il est plus que bien foutu, mais ça... Jamais tout ça ne m'a traversé l'esprit ne serait-ce qu'une seule seconde depuis le jour un alors pourquoi maintenant? Pourquoi je prends tant de temps à enfin séparer ma bouche de la sienne avant de reculer en me raclant la gorge? « Hum... jury convaincu cette fois? » Ma tête... un mur...

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


One day after the other


BADGES:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003   Jeu 6 Juil - 9:35

Un bain de minuit à 2h du mat, ça le fait?
Ft. H02-001


« Revanche. » - Le retour de flamme me surprenait. En un sens je ne m'attendais pas à ce qu'il surenchérisse. Naïveté, peut être. Ou simplement avais-je sous estimé notre jeu. Toujours est-il que lorsqu'il libérait mes lèvres, la froideur de l'eau n'avait plus d'emprise sur mon corps et c'était une sensation étrange. Assez pour me forcer au silence et à un air songeur. - « Hum... jury convaincu cette fois? » - Je passais ma langue sur mes lèvres d'un air distrait avant de lever mon regard sur lui. Ah oui, lui répondre. - Y' a toujours moyen de s'améliorer. - Avais-je dis en m'éloignant, sans le lâcher du regard, un sourire malicieux sur les lèvres. Malgré ma confusion, je ne perdais pas la face. Hors de question de lui faire ce plaisir.

Je nageais doucement jusqu'à l'échelle la plus proche et l'escaladais pour sortir de la piscine. D'une logique implacable, l'air était plus chaud que l'eau dans laquelle on trempait jusque là et j'attrapais une serviette pour éponger le liquide qui roulait sur ma peau après avoir rapidement séché et ébouriffé mes cheveux. J'avais enfilé mon pantalon et pris le reste dans mes mains, abandonnant la serviette en un tas blanc informe sur le sol. Pas comme si j'en avais vraiment quelque chose à faire, un robot viendrait le ramasser. Ils étaient là pour ça.

001 était plus rapide et partait en silence. Je le suivais à quelques secondes d'intervalle. Le trajet s'était poursuivi dans ce silence presque religieux, de quoi m'obliger à considérer ce qui venait de se passer si je n'y avais pas pensé avant. Que c'était-il passé au final? Pour moi on était toujours dans notre perpétuel jeu de qui ira le plus loin, et ce jeu m'amusait. Parce qu'il était drôle. Mais aussi parce qu'il nous tournait souvent au ridicule face aux autres. Mais là nous étions seuls. Lui, moi, personne ne nous voyait. Il n'y avait personne à amuser, personne d'autre à faire rire. Personne avec nous qui allait se sentir de trop, ou gêné. Personne qui allait se moquer de l'un ou de l'autre. Pas de galerie à divertir alors pourquoi jouer? Je n'osais pas lui poser la question. Pourquoi? Aucune idée. Je bloquais encore sur le jeu, persuadé qu'il n'y avait rien de plus.

Lorsque 001 passait la porte d'entrée de notre logement, je le suivais et refermais derrière moi. On avait croisé personne sur notre chemin et c'était très bien comme ça. J'avais tourné de suite à gauche et lui avait poursuivi sur la droite pour rejoindre sa chambre. Pourquoi est-ce que le regardais pousser sa porte? Pourquoi je regardais sa porte se refermer?

Je lâchais tout et traversais la distance d'un pas rapide. Ma main poussait le panneau de bois avant qu'il ait eu le temps de le fermer complètement et je forçais mon entrée dans sa chambre avant de le pousser contre le mur le plus proche de ma main sur son torse nu. Je ne disais pas un mot, il n'y avait pas besoin de mot. Seulement mes lèvres rejoignant les siennes et la chaleur de mon corps contre le sien. Si c'était des mots, ils étaient les seuls qui importaient et ceux qui me dérangeraient au petit matin n'étaient pas encore au devant de mes pensées. Une seule pensée prenait toute la place: le peu de vêtement qu'il portait encore était déjà trop.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H02-001
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003   Sam 15 Juil - 17:31

« Y' a toujours moyen de s'améliorer. » Comment est-ce que je suis supposé faire taire ce type? C'est ridicule comme il arrive toujours, toujours, à trouver quelque chose à dire. En toutes circonstances. Je viens de lui nettoyer la bouche de la mienne et il n'a pas bronché. Pas même une petite tête sidérée. Rien. Nada. Le calme plat ce mec. Il s'est contenté de me dire qu'il y a toujours moyen de s'améliorer avec cet espèce de petit sourire qui ne laisse toujours rien présager de bon. Qu'est-ce qui va pas avec lui!? Comment est-ce que je suis supposé gagner la guerre alors que je n'arrive pas même à le déstabiliser plus d'un quart de seconde? Même en ayant laissé tout de moi se frotter contre à peu de chose près tout de lui pour lui bouffer la gueule. C'est ridicule. Totalement ridicule. Ouais... Faut que je dorme là-dessus. Voilà. Dormir et oublier ce qui vient de se passer. Attaquer un autre front pour tenter de lui soutirer enfin cette tête de mec qui ne sait plus quoi dire. Je vais y arriver. Il faut que j'y arrive. Hors de cette piscine. Aller hop! Et... ah merde, mais il est déjà sorti lui. Je sais que je commence à être fatigué quand j'ai une absence comme ça. Je me précipite donc hors de la piscine pour m'essuyer rapidement et enfiler mes vêtements. Parce que moi au moins j'avais eu la bonne idée de les laisser au sec près de l'eau avant de sauter dans le bac à glace. Qui ne me semble pas si mal face au mordant de l'air froid quand on en sort. Je me dépêche donc sans doute un peu trop pour tout enfiler et commencer à marcher en direction de la sortie pour retourner au logement. Silencieusement. Pas parce que je boude mon si cher coloc ou que je suis traumatisé d'une quelconque façon face à ce que j'ai moi-même engendré. Plutôt parce que je réfléchis. Je réfléchis beaucoup trop. Tellement trop que mon plan pour lui clouer le bec se fait trop vite écarter pour laisser place à autre chose. La baffe. La réalisation. Putain, je viens d'embrasser mon coloc nu comme un vers.

Allons. Je vais pas commencer à en faire un cas. Ça serait ridicule. C'était juste... Un petit bisou de rien du tout fait un peu trop passionnément. Voilà. Rien de plus. Et là je vais rentrer dans ma chambre et trouver mon lit. Je vais me laisser tomber dessus comme une grosse merde et me répéter en boucle mentalement que la prochaine fois je vais faire bain de minuit seul comme un grand. POURQUOI ÇA ME PERTURBE COMME ÇA!? Ce n'est pas moi tout ça. Ce n'est pas moi d'être perturbé et silencieux comme ça. Surtout silencieux. Ok. On respire. Je respire. Nous respirons. Tout le monde respire. Ce n'était qu'un jeu. Demain on en parlera plus. On va se dire bonne nuit comme d'habitude puis voilà. Je vais arrêter de penser au fait que je viens probablement de réaliser que je n'aime pas que les filles. Même si c'est très relatif, soudain et incertain comme constatation. La porte. ENFIN LA PORTE. Je devrais lui dire bonne nuit. Non? Ouais? Je sais plus. Je vais... Il a pas parlé non plus en fait. Pas depuis cette petite phrase qu'il a prononcé dans la piscine. Du coup je ne sais pas ce qu'il pense en ce moment. Si ce n'est que moi qui panique. Si je semble bizarre et lui donne l'impression d'avoir gagné la guerre. Je réfléchis trop. Ce n'est pas bien pour ma tête ça. Ok. Respire. Pousse la porte. Entre dans ta chambre. Enlève le haut. Ferme la por...

Pourquoi cette saleté de porte ne se ferme pas... oh bordel... Pourquoi il y a mon coloc qui presse sa main contre mon torse à l'instant et qui me fixe comme s'il allait me bouffer? Il faut être sages. C'est pas une bonne idée et il le sait. On est bien là entre coloc. Juste à vivre et... s'embrasser comme des hommes. Bon sang pourquoi j'ai commencé ça déjà? J'ai la fatigue comme l'alcool? À me filer de mauvaises idées et m'embrouiller ma petite tête innocente qui vient de se prendre une baffe d'hormones dans la gueule. Zut. Merde. Fuck. « Très... mauvaise... idée... » Que j'essaie d'articuler contre ses lèvres. Même si... même si je ne l'ai pas encore tout à fait repoussé... J'en viens plutôt à le pousser jusqu'au lit pour l'y faire tomber et essayer de reprendre mon souffle en le fixant. « Tu sais qu'on va regretter ça demain pas vrai? Et que t'es coincé avec moi en permanence? Et que ça ne te sortira plus jamais de la tête? »

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


One day after the other


BADGES:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003   Sam 15 Juil - 20:20

Un bain de minuit à 2h du mat, ça le fait?
Ft. H02-001


Je l'ignorais. J'ignorais ses mots. Tout ce que je savais c'est qu'il ne me repoussait pas, il ne m'arrêtait pas. Au lieu de ça il me poussait jusqu'au lit et m'y faisait tomber. Sa respiration était rapide, il était essoufflé, alors que moi je me sentait très bien. Mon cœur s'emballait, oui, mais ça allait. Mon regard courait sur son torse comme jamais auparavant. - « Tu sais qu'on va regretter ça demain pas vrai? Et que t'es coincé avec moi en permanence? Et que ça ne te sortira plus jamais de la tête? »

Je me redressais au bord du lit et attrapais le pantalon de 001 du bout des doigts, l'attirant vers moi. - Ça dépendra de ta performance ça. - Je déposais mes lèvres sur son ventre. - Et puis demain... On y est pas encore. - Je tirais sur le pantalon pour l'obliger à tomber sur moi. La raison n'avait plus aucune espèce de pouvoir sur moi. Je ne réfléchissais plus. Je le voulais. Point.

Moi allongé sur le dos, 001 se laissait aller sur moi et nos lèvres se joignaient à nouveau. Cette fois il n'y avait plus de retenue, il n'y avait plus de honte ou de peur. L'un comme l'autre avions dépassés ça à l'évidence. Mes mains passaient dans son dos et je poussais sur le côté pour me retrouver sur lui, écartant l'une des jambes de mon genoux pour m'allonger plus confortablement, sentant nos pantalons se faire de plus en plus serrés.

Mon bassin se collait au sien, la chaleur dans la pièce augmentait à chaque seconde qui s'écoulait et bien vite mes lèvres abandonnaient les siennes pour descendre dans son cou. Je longeais sa gorge, laissais glisser mes mains sur ses hanches et descendais encore. Passé les pectoraux, je laissais ma langue arpenter ses abdominaux tout en descendant toujours plus bas. Mes mains avaient commencé à masser ce qui ne demandait qu'à être libéré et je tirais sur le tissus du pantalon pour le faire descendre.

Mes lèvres trouvaient autre chose à embrasser et c'est ce qui débutait le reste de notre nuit. Une nuit que l'on avait certainement pas prévu mais que d'une certaine manière on aurait peut être dû voir venir. Et au rythme des vas et viens, au rythme de nos respirations saccadées et de la sueur de nos corps le temps filait jusqu'au matin tant redouté.

Lorsque je reprenais conscience c'était pour sentir le corps de 001, toujours nu, collé au mien. C'était pour sentir sa nuque contre mon front. Ma main contre son torse et ma jambe sur les siennes. Son odeur et le calme de sa respiration. A cet instant précis je ne me demandais pas ce que j'avais fais. Je ne commençais pas à ressentir le bizarre de la situation. Une poche de temps, un instant de calme. Simple. Jusqu'à réaliser.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H02-001
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003   Mar 1 Aoû - 21:53

« Ça dépendra de ta performance ça. » Zut. Merde. Fuck. Je l'ai dit? Je le redis. ZUT. MERDE. FUCK. Je ne peux pas faire ça. Me dite pas que je vais faire ça. C'est... C'est d'un soudain. Tout de ça, mais surtout ses lèvres qui se posent sur mon ventre à m'en faire mordre ma lèvre et faire une drôle de petite tête. « Et puis demain... On y est pas encore. » Comme si j'essayais de soupeser le pour et le contre de tout ça en accéléré. Pour... Contre c'est mon coloc. C'est mon coloc et on se voit tous les jours et je l'aime bien moi notre petite relation d'amitié. Notre façon d'agir comme des imbéciles en constante compétition lorsqu'on est ensemble avec des témoins pour nos bêtises. Le voir systématiquement nu comme un ver à un moment ou un autre quand je vais le voir à une heure pas possible du matin pour lui dire n'importe quoi. Je le sais pourtant qu'il dort nu et que c'est un exhibitionniste. À croire que je le fais exprès depuis tout ce temps. Contre, le malaise. Forcément qu'il va y avoir un malaise après ça non? On ne pourra pas simplement se croiser à la sortie de la douche et laisser un petit commentaire douteux pour rigoler sans que ça fasse référence à ça. Tout commentaire douteux fera forcément référence à ÇA. Pour... bordel le pour... Le pour c'est probablement sa façon de me tirer comme ça sur lui et... Et avant que je n'ai pu élaborer la liste complète et visiblement plus exhaustive que prévu des pour... c'est arrivé. Point. Bon, peut-être pas si soudainement que ça, mais tout s'est passé si rapidement que c'était tout comme.

En moins de temps qu'il n'en faut pour dire ananas je me retrouvais de nouveau contre lui. Couché sur lui à agripper doucement ses lèvres des miennes même si l'urgence de la chose commençait à se faire sentir. Inutile de mentir sur ce point. C'est quelque chose qu'il est un peu difficile de masquer et au point où j'en suis... Je crois que j'en suis venu à me dire zut, merde et fuck une dernière fois avant d'arrêter de peser le pour et le contre de la chose et simplement essayer de profiter un peu de tout ça. Parce que tout ça c'est bien trop agréable. Les frissons et le cœur qui pompe sans ménagement le sang bouillant dans les veines. La bouche qui en vient à demander plus de la pression de ses baisers se faisant plus pressants. Plus demandant contre le corps qui se presse sur celui de l'autre. Jusqu'à ce qu'il me pousse pour prendre le dessus sur la situation et que je le laisse faire. Il a même réussit à me faire taire. Enfin, taire mes mots même si j'avoue avoir laissé filer quelques petits bruits à faire rougir des écolières. Sentant toute l'ampleur de son envie contre la mienne. Ses lèvres dans mon cou. Ses mains sur mes hanches. Sa langue qui glisse et... ses mains qui massent... bordel...

Ça a été une drôle de nuit. Pas drôle dans le sens où on s'est bien marré comme si on avait mangé des brownies magiques. Plutôt dans le sens où le réveil est particulier. Sentir la chaleur de son corps contre le miens au réveil n'est pas aussi désagréable que j'aurais pu l'imaginer. C'est même presque réconfortant de sentir quelqu'un enroulé contre soit comme ça. Sauf que ce quelqu'un est mon coloc. Mon coloc avec qui j'ai fait de bien trop agréables saletés dont l'odeur plane encore dans l'air et me colle à la peau. Et du coup je n'ose pas bouger ou parler parce que je ne sais pas vraiment comment aborder la chose. En temps normal je lui aurais probablement passé un commentaire stupide de mon cru parce que je suis comme ça. Je dis des bêtises quand je ne devrais pas le faire et même quand je peux le faire. Le problème c'est que j'ai du mal à déterminer si c'est... correct. Après tout je ne sais pas ce qui se passe dans sa petite tête. Je n'ai qu'accès qu'au beau bordel de la mienne. Je ne regrette pas. C'est la règle d'or que je me suis établi pour moi-même ici. Je ne regretterai rien et je vivrai avec les conséquences des actes stupides que je vais réaliser. Ça n'empêche pas le fait que j'ai couché avec un mec. Wow... Et moi qui me croyais hétéro. Il faut croire que mon corps est aussi déboussolé que moi par cet endroit. Bravo les hormones. Du coup... parler de tout ça ou faire comme si rien de tout ça ne venait de se passer même si je sens tout de lui bien appuyé sur tout de moi... Douche. Il me faut une douche.

« C'est que tu es lourd en fait. » Va pour la bêtise. Je n'ose pas bouger et me contente de fixer le plafond en cherchant quoi ajouter à ça. Ouais. Elle va être longue cette journée je le sens. « Je sais pas pour toi, mais je crois qu'une douche me ferait pas de tord. Et au point où on en est... on va pouvoir commencer à économiser l'eau. C'est super. » C'est un peu douteux dit comme ça?

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


One day after the other


BADGES:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003   Mer 2 Aoû - 10:02

Un bain de minuit à 2h du mat, ça le fait?
Ft. H02-001


« C'est que tu es lourd en fait. » - J'étouffais un rire en souriant. Au moins j'étais encore capable de rire à ses conneries.
C'était une toute nouvelle journée, avec une toute nouvelle vie et beaucoup de choses nouvelles aussi. Parce qu'on avait couché ensemble? Parce que j'avais des papillons dans le ventre et que je l'aimais d'amour pur et vrai? Et puis quoi encore. Non. Parce que cette nuit n'aurait pas dû arriver, ça j'en étais conscient, et que pourtant ça s'était fait. Parce que nous étions amis, joueurs, mais pas comme ça. Pas entre nous. Ou peut-être avions-nous eu besoin de voir pour comprendre?

J'étais encore trop dans mon sommeil pour comprendre quoi que ce soit. Ce que je comprenais en revanche c'était le bizarre de la situation et que 001 voulait bouger mais n'oser pas. A être tout collé contre lui, j'avais senti ses muscles se crisper. - « Je sais pas pour toi, mais je crois qu'une douche me ferait pas de tord. Et au point où on en est... on va pouvoir commencer à économiser l'eau. C'est super. » - C'est vrai que tu pues, c'est une horreur. - Avais-je dis en souriant, me mettant sur le dos pour le libérer de ma jambe et de mon bras. Est-ce que j'étais aussi envahissant avec 9?
Pas le moment d'y penser.

Le drap du lit était allé se perdre quelque part au fond et je repliais seulement une jambe vers le haut, les bras toujours sur le matelas, les yeux toujours fermés. - Puis je vois pas ce qui change, on pouvait économiser l'eau avant. - Je venais de placer cette nuit comme un événement dans notre histoire. J'en parlais donc c'était arrivé. Cela dit sur l'économie de l'eau, on avait jamais été pudique entre nous. J'avais déjà utilisé la salle de bain pendant qu'il se douchait et inversement, on était déjà plus à ça prêt.

Je le sentais bouger et lorsque j'ouvrais les yeux il était debout. - Si tu veux que je vienne, je viens. A toi de voir. Sinon j'irais après, j'en ai besoin aussi. - C'était typiquement le détail qui m'importait peu. Mais il soulevait un point important: le doute. Pas de moi, ni de lui, mais de nous ensemble. Où est-ce qu'on en était lui et moi? Qu'est-ce que cette nuit voulait dire pour nous? Est-ce qu'on allait pouvoir passer au dessus, moi je pensais en être capable, ou est-ce qu'on allait se mettre en couple? Ou recommencer? Ou être incapable de chasser la gêne? Trop d'inconnues et je détestais ça.

Mon regard changeait, d'endormi il devenait un peu moins sûr et je me redressais alors que lui restait là, debout, à l'évidence pas sûr de quoi faire non plus. Je glissais sur le bord du lit, attendait une seconde, puis me levais. Fallait crever l'abcès et en finir une fois pour tout. Alors je contournais le lit et me rapprochait de lui. - Bon... - Et parce qu'il y avait trente six façons de le dire et que j'excellais dans l'art de dire les choses comme elles sont, je prenais les devant.

Mes lèvres trouvaient les siennes, doucement, innocemment, sans passion ni arrière-pensée déplacée. Quelques secondes seulement. - C'est arrivé, on.. a fait tout ça. Y'a pas d'utilité à nier ou quoi. - Je poussais le drap retombé avec mon pied. - Je sais pas toi, mais moi j'en ai pas honte. C'est bizarre maintenant mais ça a pas à l'être. On est deux adultes responsables les trois quart du temps, alors y'a pas de raison. - J'attrapais sa main. - Donc on va aller se doucher ensemble, je vas te savonner le dos et tout. Comme ça on achève les trucs bizarres, et on enchaîne. - Oui j'étais sérieux, et oui je tirais sur son bras pour l'entraîner avec moi.

Oh et ce truc que tu m'as fais avec ta langue, faudra que tu m'apprennes. C'était génial. - Est-ce que j’intellectualisais la chose? Oui, totalement, mais ça aidait. Et puis c'était de la gêne qui entrait dans notre petit jeu habituel, autant reprendre là où on l'avait laissé. Etape suivant, désacraliser la piscine.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H02-001
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003   Ven 4 Aoû - 21:32

« C'est vrai que tu pues, c'est une horreur. » Moi? Parce que lui sent les roses peut-être. Ah... Je dis des bêtises. Il dit des bêtises. C'est qu'on est sur la bonne voie en fait! Je le sens se déplacer pour se coucher près de moi et je me sens un peu mieux. Il ne m'en fallait pas plus. J'ai retrouvé le naturel de moi qui me couche près de lui pour lui parler de tout et n'importe quoi. Même si en temps normal je ne suis pas en tenue d'Adam. « Puis je vois pas ce qui change, on pouvait économiser l'eau avant. » J'ai souris. Un peu. « Ce qui change c'est que ça me gâche mon plaisir d'essayer de prendre toute l'eau chaude et t'enfermer hors de la salle de bain durant de longues minutes. » Je m'étire finalement avant de me lever. Parce que plus on parle de cette douche et plus c'est une idée qui sonne merveilleuse à mon oreille. « Si tu veux que je vienne, je viens. A toi de voir. Sinon j'irais après, j'en ai besoin aussi. » Et la question qui tue... En temps normal je l'aurais probablement mit au défi de le faire. Je lui aurais dit que je lui échange un café en échange d'un savonnage de dos dans les règles. Pour ajouter à ce petit jeu qu'on se plait tant à jouer. Maintenant que la nuit dernière est arrivée... Je ne peux pas m'empêcher de penser que la douche est l'endroit par excellence pour... ce genre de trucs et je ne sais pas où nous placer par rapport à ce genre de trucs. Dans mon esprit la chose devrait se limiter à ce qui s'est passer hier soir, mais dans le sien? Forcément c'est aidant que je reste debout sans bouger ou parler. Parce que je me questionne un peu trop. Encore davantage lorsque je l'observe se lever. J'observe...

« Bon... » Bon... Bon il m'embrasse. Comme si ça allait aider les choses ou les questionnements. Pas vraiment. Juste assez pour me rappeler un peu trop de détails que je laissais planer bien loin au fond de ma tête. « C'est arrivé, on.. a fait tout ça. Y'a pas d'utilité à nier ou quoi. Je sais pas toi, mais moi j'en ai pas honte. C'est bizarre maintenant mais ça a pas à l'être. On est deux adultes responsables les trois quart du temps, alors y'a pas de raison. » Comme il dit... Je le sens attraper ma main et je soupire. Il a ce don de toujours tout simplifier. « Donc on va aller se doucher ensemble, je vas te savonner le dos et tout. Comme ça on achève les trucs bizarres, et on enchaîne. » J'acquiesce de la tête en suivant le mouvement de sa main qui me tire. « Ouais ok. Même si il y a un risque que je classe ça dans les trucs bizarre la savonnette de dos. Tout dépendant de ta technique. J'ai le dos capricieux. » Ça allait bien. Ça allait mieux. Jusqu'à ce qu'il me sorte ce truc et que je fige une seconde. « Oh et ce truc que tu m'as fais avec ta langue, faudra que tu m'apprennes. C'était génial. » Je pointe un doigt accusateur dans sa direction. « Et tu as intérêt à apporter ce secret dans ta tombe. » Dis-je alors qu'une part de moi jubile stupidement d'avoir constaté que même si je n'ai rien fait durant des mois visiblement c'est comme faire du vélo. Ça ne s'oublie pas malgré les nettoyages de cerveau intensifs.

Je le devance en secouant la tête pour me glisser dans la salle de bain et ouvrir le jet d'eau de la douche. M'y glissant ensuite en soupirant de bonheur. Définitivement ça fait un bien fou. « Tu sais ce que je pense de tout ça? Je pense qu'on s'est bien amusé et que ça devait arriver pour nous confirmer que nos petits jeux ce n'est que des petits jeux. Bon, je ne dis pas que c'était désagréable... mais je crois qu'il vaut mieux s'en tenir à ça. Ça me ferait sérieusement trop bizarre de pousser la chose. Puis j'ai peur de mourir étouffer sous toi à force de temps si tu joues au koala serrant sa branche tous les matins tu vois. » Je souris en prenant le savon dans ma main. « On est d'accord? » Voilà. C'est sans doute ce qui est le mieux. Comme ça on est au courant de la chose. On ne nie pas que c'est arrivé, mais on est d'accord que ça n'arrivera pas de nouveau. On peut recommencer à s'embêter et vivre nos petites vies sans se prendre la tête en permanence à propos de ça. Il est hors de question que je passe mes journées à me questionner sur ça si je dois être coincé ici jusqu'à la fin de mes jours. Pas à propos de quelques chose qui peut se régler de quelques paroles et un pacte de sang à la lueur d'une chandelle. « Je comprends mieux par contre pourquoi le petit brun était ici en permanence. Je ne l'ai pas vu depuis un moment d'ailleurs. »

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


One day after the other


BADGES:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003   Sam 5 Aoû - 20:09

Un bain de minuit à 2h du mat, ça le fait?
Ft. H02-001


001 prenait la tête et je le suivais, lui laissant l'honneur de chauffer la place pendant que je jetais distraitement un œil à mes lentilles dans le miroir. - « ... Puis j'ai peur de mourir étouffer sous toi à force de temps si tu joues au koala serrant sa branche tous les matins tu vois. » - Lorsqu'il reprenait la parole je me décollait du miroir pour le rejoindre et la situation devenait encore plus invraisemblable. J'avais déjà été dans une douche avec d'autres, pour bien plus que juste se laver d'ailleurs, mais ça faisait pas pareil là. Puis c'était pas comme si la douche était immense, on était pas si éloigné l'un de l'autre et je voulais ma dose d'eau sur mon corps éprouvé.

« On est d'accord? » - C'est toi le koala, on le sait maintenant. - Après tout c'était pas moi qui m'était agrippé à la branche la nuit dernière. - Je lui prenais le savon des mains, le faisait mousser, et commencer à passer mes mains sur son torse. Je comptais faire ça bien, revenir au jeu de base. Je ne ressentais pas la même envie que la veille. Je ressentais seulement la même envie que tout les autre jours: lui faire de l'effet, oui, mais pour l'emmerder et par pour... la nuit dernière. D'ailleurs je m'appliquais, concentré à ce que je faisais comme si je dessinais une oeuvre d'art avec ses poils.

« Je comprends mieux par contre pourquoi le petit brun était ici en permanence. Je ne l'ai pas vu depuis un moment d'ailleurs. » - Je savais pertinemment lequel. J'avais juste pas envie d'en parler. Mes mains glissaient sur ses bras. - Moi je comprend pas vraiment pourquoi personne est encore venu. - Un compliment pour un compliment. Je ne mentais pas.

Je levais mon regard vers lui avant de l'attraper par les épaules pour le faire se retourner doucement. Je comptais pas me mettre à genoux pour lui faire les jambes, il se pencherait bien pour le faire lui-même. J'attrapais le savon et le passais sur le haut de son dos avant de le reposer et continuer avec mes mains. - C'était vraiment bien. - "Pas désagréable" était trop vague à mon gout. J'avais aimé notre nuit, peu importe à quel point c'était incongru entre nous. J'en avais aimé chaque seconde et chaque effort. - Mais t'as raison, une fois suffit. - Naturellement, mon bassin retrouvait le contact de ses fesses et je n'en faisais pas le moindre commentaire. Après tout, on avait dis bizarre.

Et puis au moins maintenant, je saurais de quoi je parle quand je dirais aux autres que tu adores escalader les arbres comme le petit koala que tu es. - Avais-je lâché dans un rire tout en pinçant doucement la peau sous ses bras. - Non. Trop mignon. Gros koala velu. C'est mieux.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H02-001
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003   Dim 6 Aoû - 15:38

« C'est toi le koala, on le sait maintenant. » Ah ouais? J'ai haussé un sourcil en l'observant sans vraiment comprendre la référence. Peut-être parce que j'en suis encore à l'étape de me donner des baffes mentales pour essayer de reprendre un peu de contenance malgré la situation. Il faut dire que ce n'est pas des plus facile quand on se retrouve nu fesses sou la douche avec son colocataire. Un colocataire avec qui j'ai passé une nuit de dévergondé parce que j'ai eu la bonne idée de l'entraîner vers la piscine en plein milieu de la nuit. Parce que je m'y suis baigné complètement nu et que finalement je l'ai embrassé en me disant que ça serait une bonne idée pour lui clouer le bec une bonne fois pour toute. Comment j'ai pu croire que ça serait une bonne idée!? Quand je pense qu'en fait c'est moi qui suis à l'origine de tout ça. Pas juste parce que je l'ai embrassé une fois pour rigoler. Parce que j'ai recommencé et qu'il a suivit le mouvement. Bon, au final on est d'accord pour dire que j'allais me coucher peinard et que c'est lui qui a poussé le jeu un peu plus loin avec sa bouche qui m'embrasse un peu trop bas. Du moins dans ma tête à moi c'est clair. Dans la sienne... Il est un peu trop stoïque parfois il faut le dire. Ça me perturbe de ne pas arriver à lire dans ta petite tête alors que lui il suffit qu'il me fixe pour savoir que je pense à une bêtise. Je sais que je le fais la majorité du temps, mais ce n'est pas une excuse valable!

Je le sens me prendre le savon des mains pour me savonner le torse et nous faire atteindre du même coup un autre stade dans l'échelle du bizarre. Peut-être qu'on aurait dû attendre une journée ou deux avant de jouer à savonnons-nous sous la douche. Le temps que la chose se tasse et que nos esprits passent à autre chose. Pas que je suis réellement partant pour un second round, mais c'est difficile de penser à autre chose en me sentant tripoté comme ça. Diversion. Tentative de diversion qu'il me renvoi dans les dents. Évidemment. « Moi je comprend pas vraiment pourquoi personne est encore venu. » Je lève les yeux au ciel. Me sentant aussi utile qu'une plante à ne pas bouger pour le coup et me laisser savonner sans en faire de même avec lui. Il faut dire que mes grands bras sont un peu encombrants. Je lui aurais bien répondu, mais j'ai été un peu distrait. « C'était vraiment bien. Mais t'as raison, une fois suffit. » Pas par son commentaire. Plutôt par son entrejambe qui se presse contre mes fesses. Ouais. Définitivement on aurait dû attendre une journée ou deux. Je me racle la gorge.

« Et puis au moins maintenant, je saurais de quoi je parle quand je dirais aux autres que tu adores escalader les arbres comme le petit koala que tu es. » Encore cette référence au koala et... Ah oui je vois maintenant. On a définitivement pas même définition du koala lui et moi et encore moins de la branche. Puis je sens ses doigts sous mon bras... « Non. Trop mignon. Gros koala velu. C'est mieux. » Et j'ai un petit spasme qui me fait sursauter comme un imbécile. « Hey! T'avise pas de refaire ça. Puis je suis pas gros et velu. » Je soupire en posant ma tête contre le mur. « Tu sais pourquoi personne n'est encore venu? Parce que je ne pense pas que me faire une place dans le lit de tout le monde ici soit une bonne chose pour passer le temps. Outre ça, je dis bien trop de bêtises pour être intéressant. Sens-toi privilégié. Il faut croire que j'ai une once de maturité et de bon sens quelque part au fond de moi. »

Je souris brièvement avant de continuer. « Je ne cherche pas vraiment non plus. Si j'ai à trouver la bonne personne ici je le saurai le moment venu et lorsque ça arrivera, si ça arrive, on verra bien ce que je vais en faire. D'ici-là j'essaie de ne pas me prendre la tête. Bon... aller... » Je me retourne dans cette douche beaucoup trop petite pour reprendre le savon dans mes mains et le faire mousser pour m'occuper de son cas à mon tour. Il est hors de question qu'il reste de ce zen de marbre alors que je hurle mentalement au bizarre dans la douche. « Mon tour de te savonner monsieur le coloc et plus un mot sur ça. Pas que je veux l'oublier, mais j'ai besoin de réaliser le truc et le classer dans un tiroir de ma tête pour arrêter de me dire que te sentir te presser sur mes fesses moussantes de savon est une bonne chose. » Je pose donc mes mains contre son torse en entreprenant de le nettoyer comme il se doit à peu de chose près partout. Après la douche le café et le repas puis on en parle plus.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


One day after the other


BADGES:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003   Dim 6 Aoû - 18:31

Un bain de minuit à 2h du mat, ça le fait?
Ft. H02-001


T'es pas gros mais t'es quand même velu. Mais c'est sexy. - « Tu sais pourquoi personne n'est encore venu? Parce que je ne pense pas que me faire une place dans le lit de tout le monde ici soit une bonne chose pour passer le temps. » - Hey, c'est pour moi que tu dis ça? - Fallait pas se leurrer, lit ou pas lit, j'avais roulé ma bosse depuis tout ces mois. C'était pas une abeille par nuit, mais j'étais clairement actif et rarement pour des sentiments. Jamais en fait. Seulement pour le fun de la chose. La pulsion du moment.

« ... Outre ça, je dis bien trop de bêtises pour être intéressant. Sens-toi privilégié. Il faut croire que j'ai une once de maturité et de bon sens quelque part au fond de moi. » - Soit pas bête. Je serais pas là à te savonner les fesses si t'étais "juste" une montagne de bêtises. - Il était plus que ça et peut-être que j'étais le seul à le voir ou le savoir, mais j'en étais fier. Il méritait plus d'attention que juste un rire à ses conneries.

« Je ne cherche pas vraiment non plus. Si j'ai à trouver la bonne personne ici je le saurai le moment venu et lorsque ça arrivera, si ça arrive, on verra bien ce que je vais en faire. D'ici-là j'essaie de ne pas me prendre la tête. » - Ce que t'en fera ouais. - « Bon... aller... » - Hey! J'avais pas fini! - Il prenait le savon et posait ses mains sur moi alors que je soupirais. Je passais mes mains sous l'eau pour les rincer et laissais tomber mes bras, passif. - « Mon tour de te savonner monsieur le coloc et plus un mot sur ça. Pas que je veux l'oublier, mais j'ai besoin de réaliser le truc et le classer dans un tiroir de ma tête pour arrêter de me dire que te sentir te presser sur mes fesses moussantes de savon est une bonne chose. » - Tant que y'a que ça qui est moussant chez toi... - Avais-je lâché en lui souriant d'une façon tout à fait déplacée. Enfin, plus depuis la nuit dernière.

Je croisais son regard, forcément. - Oh, ça va, je rigole. Faut bien désacraliser ce qui s'est passé, sinon on va jamais s'en sortir. - Je posais ma main sur son poignet, sa main toujours sur mon torse. - Et c'est pas plus une bonne chose qu'une mauvaise chose. C'est un fait, c'est tout. - Ma main gagnait sa tête et j'appuyais doucement mon index sur sa tempe. - Arrêtes de trop cogiter et ça ira mieux.

J'écartais les bras comme si je faisais la croix et levais sensiblement la tête en fermant les yeux. - Finis moi, mon corps est prêt, et après on va déjeuner parce que je meurs de faim. - J'ouvrais un œil que je posais sur lui sans vraiment baisser la tête. - Enfin, fini de me savonner, hein. - Au cas où j'avais pas été clair. Parce que j'avais pas été clair.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H02-001
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003   Dim 13 Aoû - 22:14

Je n'ai pas fait attention à ses commentaires. Pour la plupart. J'ai jugé qu'il valait mieux pour mon esprit ne pas s'aventurer sur ce terrain dangereux alors qu'on est nus sous la douche. Il y a des discussions qu'il vaut mieux conserver pour ce moment où on est habillés. Comme celle concernant l'apparent velu de ma personne. C'est plus facile de nier la chose lorsque je porte des vêtements. Pourquoi le nier? Parce que comme tout mec en ce monde j'ai un minimum de pilosité, mais de là à dire velu... Pas que ça me dérange vraiment, mais monsieur est tellement pointu sur le choix de ses mots en temps normal que ça vaut la peine d'être rectifié. Enfin, sauf si on a la même définition de velu qu'on a la même définition de koala. Ça compliquerait un peu les choses. Je me contente donc de prendre le savon et lui signifier que je vais à mon tour le savonner pour boucler la boucle et clore ce petit chapitre malaisant de nos existences pour le bien commun. Peu importe ce qu'il en dira. « Tant que y'a que ça qui est moussant chez toi... » Je sens que j'en ai jusqu'à la fin des temps à devoir imaginer des choses avec les commentaires qu'il va me servir. Ça me semblait plus fun quand on avait pas fait... tout ça. Enfin bon. Je sais que je vais passer par dessus. Après un bon café et quelques morceaux d'oranges je vais avoir oublié tout ça. Partiellement. « Oh, ça va, je rigole. Faut bien désacraliser ce qui s'est passé, sinon on va jamais s'en sortir. Et c'est pas plus une bonne chose qu'une mauvaise chose. C'est un fait, c'est tout. Arrêtes de trop cogiter et ça ira mieux. » J'ai souris en levant les yeux aux ciel lorsqu'il a fait la croix pour faciliter mon nettoyage de sa personne. « C'est presque gentil de ta part de sous-entendre que j'arrive à réfléchir. Tu le sais pourtant que mon cerveau est tout aussi efficace qu'un Magicarpe. C'est-à-dire pas vraiment efficace. Moi et un poisson dans son bocal c'est la même. » Ou du moins visiblement j'aime bien me plaire à adopter ce comportement. Je sais que je ne suis pas complètement stupide, mais je suis un peu trop vivre et laisser vivre pour réellement être un roi de la réflexion.

« Finis moi, mon corps est prêt, et après on va déjeuner parce que je meurs de faim. Enfin, fini de me savonner, hein. » J'étouffe un rire avant de continuer. « Tu fais bien de préciser. Surtout que moi tu vois je ne fais pas le boulot à demi comme certains. » Il faut dire que pour le coup c'est un peu trop facile. Bon, je ne m'applique pas plus que nécessaire et ne passe pas un temps faramineux sur la chose. Qu'on se le dise. Ça ne m'empêche tout de même pas de le savonner dans ta totalité. Et j'appui bien sur le mot totalité. Avant de finalement poser le savon et prendre le temps de me rincer. Sortant finalement rapidement de la douche pour prendre une serviette et me sécher de la tête aux pieds. « Donc si on disait qu'on se retrouve dans une dizaine de minutes devant la porte pour aller manger? Ça t'irait casanova? Comme ça tu auras le temps de faire une étude de qualité de mon nettoyage avant le repas. » J'enroule ma serviette à ma taille et me prépare à sortir lorsque je me stoppe pour me retourner et ajouter quelque chose. Juste un petit quelque chose. « Oh et je réclame le seul café du plateau repas. Un koala ça doit reprendre des forces tu vois. » Et cette fois je me dirige vers la porte pour trouver ma chambre et enfiler des vêtements. Observant du même coup mon lit en pagaille que je prends le temps de refaire après quelques minutes. Ceci fait, je vais trouver la porte d'entrée. Mains dans les poches. C'est une nouvelle journée qui commence et étrangement soudainement je ne la sens plus différente des autres pour le coup. Je savais bien qu'elle me ferait un bien fou cette douche.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


One day after the other


BADGES:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Un bain de minuit à 2h du mat ça le fait? || H01-003
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A minuit, c'est gratuit !
» Salle de bain
» Ré-aménagement d'une laiterie en loft pour 2 personnes
» Salle de bain
» Je cherche un ptit bateau telecommandé (teleguidé)... où je peux trouvé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LA RUCHE :: Niveaux 11 à 15 :: Piscine-
Sauter vers: