Partagez | 
 

 [MISSION J - J.2] Robot, ouvre-toi | F05-093 & H02-001 & F05-117

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
F05-678
F05-678
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: [MISSION J - J.2] Robot, ouvre-toi | F05-093 & H02-001 & F05-117   Mer 31 Mai - 11:23

Robot, ouvre-toi
F05-678 & F05-093 & H02-001 & F05-117

Cet endroit est un piège. Oui, il a raison quand il dit ça. Ou alors cet endroit est une farce. Une grosse farce. Parce que vous êtes tous en train de courir après un robot aspirateur fou qui fuse dans les couloirs à toute allure. Vous êtes combien ? Une dizaine à le poursuivre ? Vous avez l’air ridicule. Parce qu’il joue avec vous. Parce qu’il fait des allers et retours. De quoi vous rendre chèvres. Est-ce que c’est une idée des Intelligences Artificielles ? Est-ce que c’est pour vous occuper ? Pour voir quelles astuces vous allez mettre en place pour l’attraper ? Ou jusqu’à quel point va votre stupidité ? T’en sais strictement rien. Mais tu suis le mouvement. Tu cours avec les autres dans les couloirs. Quand bien même plus les minutes passent, et plus tu trouves tout ça ridicule. Tu sers à rien. Strictement à rien. Mais tu continues quand même de le faire. Parce que t’as pas envie d’être celle qui baisse les bras ? D’être celle qui laisse tomber ? T’as voulu te foutre dans ce merdier, et maintenant tu te dois d’y rester. Quand bien même l’épuisement se lit sur ton visage et que t’as envie que d’une chose : aller dormir et oublier toute cette histoire.

Un cri de victoire perce devant vous. Et c’est à bout de souffle que tu stoppes ta course. Bon et bien comme ça c’est réglé, on n’en parle plus. Tous les trois vous rejoignez les autres groupes un peu plus loin. Tu penches légèrement ta tête sur le côté pour tenter de voir comment les autres ont fait. L’aspirateur trône inerte au milieu de la pièce, un tee-shirt enroulé autour de lui. Visiblement par réflexe il a voulu l’aspirer et la pièce de tissu s’est coincée dans son mécanisme. Pas mal. Pas bête du tout. T’échanges des regards avec des deux comparses. Ils semblent déçus de ne pas avoir réussi à attraper la bête. D’être arrivés bons derniers. Toi ça t’étonne même pas. Peut-être parce que c’est toi qui les as ralenti ? T’as pas une très bonne condition physique. Pour pas dire que tu n’en as pas du tout. Un rien et te voilà à bout de souffle et dégoulinante de sueur. La fille demande avec plaisanterie si vous gagnez quand même un truc quelconque. Tu vois clairement que c’est illusoire. Qu’au fond elle est frustrée d’avoir servi à rien. Au moins c’est un sentiment partagé. Celui qui a réussi à attraper l’aspirateur robot tente de récupérer son tee-shirt. Mais rien à faire, il semble bloqué. Du coup après plusieurs minutes à tenter de le libérer, il jette l’éponge. Le robot aspirateur est hors d’état de nuire, et il se fait tard. Du coup les petits groupes se dispersent, chacun retournant à ses occupations.

Il ne reste très vite plus que tes deux comparses et une autre fille dont tu n’avais pas prêté attention jusqu’à présent. Vous êtes tous en train de vous regarder sans parler, attendant surement que quelqu’un prenne une décision. Toi t’hésites sérieusement à imiter les autres et à aller te coucher. Mais étant à la base avec les deux autres, et ces derniers n’ayant pas bougé, tu attends de voir ce qu’ils pensent faire. « On fait quoi ? On fait comme les autres et on retourne se coucher ? » Tu poses ton regard sur l’aspirateur, laissé en plan dans le couloir. « Qu’est-ce qu’on fait du robot ? » Est-ce que ses collègues robotiques vont venir le récupérer ? Est-ce que vous le laissez en plein milieu du couloir et vous vous en allez comme si de rien était ?


© Gasmask

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Ce n’est pas que je suis triste mais je n’ai pas envie de woupidouwa. Ce n’est pas à cause de lui qu’j’suis dans cet état. C’est pas parc’ qu’il m’a fait du mal que j’n’ai plus le moral. J’ai décidé de ne plus y penser mais j’crois qu’j’ai besoin d’avoir mal pour exister. J’ai fait le tour de tout ce qui me rongeait et j’ai fini par trouver. Y en a marre de m’faire avoir.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H02-001
H02-001
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: [MISSION J - J.2] Robot, ouvre-toi | F05-093 & H02-001 & F05-117   Dim 4 Juin - 22:27

Et moi qui voulait faire un peu d'exercice ce soir, c'est définitivement gagné. Je suis dégoûtant. Rien de moins avec mon haut qui me colle à la peau. Mes cheveux que j'ai repoussé un peu n'importe comment sur ma tête pour ne pas les avoir dans le visage. Peut-être même un peu de rouge sur les joues. En bref, je n'ai définitivement pas la forme. Surtout pas pour courser une vulgaire boîte de conserve qui se fou bien de nous. C'est que ça roule vite cette saleté de petite chose. Ça semble tout peinard à nettoyer bien lentement quand on les croises dans le couloir. Ce n'est qu'une façade pour dissimuler le bolide de course qui se cache sous cette petite coquille de métal. Un monstre. Une abomination. Un truc qu'on a pas été capable d'attraper surtout et ce n'est pas faute d'avoir essayé. À courir d'un côté puis de l'autre sans essayer de se casser la figure au passage... on est arrivé à rien du tout. Rien de plus que se tremper de la tête aux pieds et souffler comme des imbéciles à avoir trop couru. Tout ça pour entendre ce petit cri victorieux nous signifiant que quelqu'un l'a attrapé avant nous. Game over. L'important c'est de participer apparemment. Même si je ne manque pas de me rappeler que j'ai vaguement promis un truc quelconque pour la peine. Chose qui arrive à me soutirer un petit sourire lorsque l'une des deux jeunes femmes mentionne la chose d'ailleurs. Bien. Du coup, que fait-on maintenant que cette chose a été stoppée net par un vulgaire tee-shirt? Parce que oui c'est ce qui a stoppé l'enfant démoniaque de la ruche. Un morceau de tissu coincé dans ses pauvres circuits. Ça donnerait presque une idée pour coincer quelque chose d'autre à cet endroit. L'ordinateur par exemple. Suffirait de trouver un trou quelconque pour avoir accès au circuits et hop on balance plein de tee-shirts. C'est si beau dans ma tête, mais visiblement que dans la mienne à en juger par le dénouement des choses.

C'est-à-dire la foule qui commence à lentement se disperser parce qu'il n'y a visiblement pas d'intérêt à fixer un objet inanimé au sol. Où est votre sens de la découverte!? J'ai presque envie de le hurler, mais d'un autre côté je ne manque pas de remarquer que les deux jeunes femmes qui étaient avec moi n'ont pas bougé non plus. Elles restent là tout comme une autre jeune femme que je ne crois pas avoir déjà croisé. Un petit échange de regards. Un questionnement interne. Est-ce que nous aussi on va dormir ou est-ce qu'on pousse un peu plus loin le vice de la chose? Et par vice de la chose je ne fais pas référence à quelque chose de douteux. Qu'on se comprenne bien. Ce n'est pas parce que je suis seul avec trois femmes que je vais m'en permettre. Je fais plutôt référence à pousser davantage notre exploration de la petite machine et découvrir pourquoi diantre elle s'est emballée comme ça. « On fait quoi ? On fait comme les autres et on retourne se coucher ? » C'est évident que c'est la solution facile, mais ou est le plaisir dans la facilité? Il n'y en a pas. Là est la réponse. « Personnellement, je ne sens pas du tout l'appel du lit malgré toute l'énergie dépensée. » Reste à savoir ce qu'il en est pour les autres. « Qu’est-ce qu’on fait du robot ? » Je fais quelques pas dans la direction du dit robot pour le pousser du bout du pied. On ne sait jamais, mais le pauvre semble définitivement à l'agonie. « Vous n'êtes pas curieuses de savoir pourquoi il a fait ça? C'est bizarre tout de même. Peut-être qu'on pourrait essayer de l'ouvrir? C'est ça ou on s'en fait un animal de compagnie, mais faudra se battre pour savoir qui va le garder. »

Je blâme la très grande fatigue vu l'heure avancée pour le niveau de bêtises que je risque bien malgré moi d'énoncer. Ceci dit, je me retourne tout de même vers les jeunes femmes pour ajouter encore un petit quelque chose. « Puis j'ai promis un truc... Je ne sais pas quoi, mais je suis ouvert aux suggestions. J'aime tenir mes promesses. Ne soyez pas trop sadique tout de même. J'aimerais dormir sereinement lorsque je vais retrouver mon lit. » Du moins essayer bien fort même si ça risque d'être un peu raté pour le coup. Ça va à coup sûr faire tourner ma petite tête tout ça et sinon... Je n'aurai qu'à aller m'achever sur les tapis roulant histoire de réellement tomber raide mort de fatigue sur mon oreiller ensuite.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


One day after the other


BADGES:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
F05-093
F05-093
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: [MISSION J - J.2] Robot, ouvre-toi | F05-093 & H02-001 & F05-117   Mar 13 Juin - 10:00


F05-093 & others  

Robot, ouvre-toi


La foule se dispersait, laissant 093 dans une incertitude prenante. Sa confiance, qui n'avait perduré que l'espace de quelques instants, venaient de fondre comme glace au soleil. Tout le monde partait, lassé par cette machine défectueuse, et elle était encore là, à frissonner d'inquiétude. Son regard se porta sur ses compagnons, qui n'avaient pas bougé d'un pouce. La déception se lisait dans leurs regards, bien que dans le noir ambiant, 093 ne pouvait pas discerner de tels détails. Mais si elle-même était à la fois inquiète et désappointée, elle n'osait imaginer l'état intérieur de ses partenaires qui semblaient bien plus assurés qu'elle. Pendant quelques secondes, la métisse se figea, remarquant soudainement, alors qu'elle allait répondre à ses compères, qu'une quatrième personne s'était mêlée à leur petit groupe. Mêlée étant un bien grand mot, puisqu'elle n'avait pas encore pris la parole et qu'elle semblait assez en retrait vis-à-vis du reste de leur équipe. Interloquée, 093 resta un court moment à l'observer, sans mot dire. Un fourmillement parcouru son ventre, et il lui fallut toute la volonté du monde pour détourner son regard, quand bien même les deux femmes devaient à peine se voir véritablement. Lâchant un soupir à la fois contrit et fébrile, 093 croisa ses bras pour se donner contenance et accorda son attention de nouveau à ses camarades.

Un sourire lui échappa. Elle ne savait pas pourquoi, mais l'homme de leur groupe avait de toute évidence un don pour mettre à l'aise les gens, et ça fonctionnait plutôt bien avec elle. Bien sûr, elle était loin d'éclater de rire à tout va ou de se mettre à gambader dans la Ruche en prônant joie et bonheur, mais elle se sentait déjà plus normale, moins craintive de quitter la relative sécurité qu'offrait sa chambre pour se retrouver dans un couloir rempli d'inconnus. La jeune femme s'approcha un peu plus vers la scène, n'osant toutefois pas tâter le robot de son pied comme l'homme. Elle n'avait pas tout à fait ce courage, bien que sa curiosité commençait à être sérieusement attisée. Se tournant vers les autres femmes, elle tenta de peser leur intérêt pour la chose, avant d'hausser les épaules. Au bout du compte, ils étaient tous debout. Ils n'avaient rien fait, avaient couru pour au final n'avoir servi à rien, c'était peut-être l'occasion de se rattraper non ? Timidement, elle prit la parole pour répondre au jeune homme, pas certaine d'opté pour la bonne réponse.« On a le droit ? Je veux dire... si ..si on peut, pourquoi pas. Ouvrir un robot, à défaut de lui courir après. C'est..une manière de faire quelque chose j'imagine. » Sa voix tremblotait un peu alors qu'elle s'autorisait cette petite constatation, se demandant bien encore une fois pourquoi elle se retrouvait là.

L'homme reprit la parole, partageant son sens de l'humour. Il répondait à la plaisanterie dites plus tôt par 093 qui se sentait rassurée de voir qu'elle ne passait pas inaperçue. Ses paroles étaient entendues, et elle ne tombait pas dans l'oreille d'un sourd, ou de plusieurs sourds même. C'était si peu, mais ça représentait si beaucoup pour la jeune femme, cela n'avait aucun sens. S'autorisant un léger sourire, elle leva les mains en signe de paix, promettant silencieusement à l'homme qu'elle ne lui ferait rien. Rien de bien sadique. Se tournant vers le reste de ses camarades, elle osa poser toutefois la question qui lui brûlait les lèvres : « Donc... on fait comment pour l'ouvrir ? Vous avez des idées ? » Son regard s'attarda à nouveau sur la nouvelle du groupe, mordillant sa lèvre, avant de baisser les yeux. Il ne fallait pas perdre l'objectif de vu, à savoir ouvrir un pauvre aspirateur. Espérons qu'ils n'allaient pas avoir des ennuis, ils avaient simplement voulu aider.
AVENGEDINCHAINS

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

    Fear allow us to stay alive
    THE LIGHT AND THE SHADOW ARE INSIDE US AND THEY ARE THE ONLY REASON WHY WE CAN STILL FEEL SOMETHING. roller coaster

    #Soireeey:
     
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité

    Invité


    Qui es-tu petite abeille?

    MessageSujet: Re: [MISSION J - J.2] Robot, ouvre-toi | F05-093 & H02-001 & F05-117   Dim 2 Juil - 15:56

    Robot, ouvre-toi

    ft. F05-678, F05-093 & H02-001

    S'arrêtant enfin de courir, la jeune femme posa ses mains sur ses cuisses, à moitié pliée en deux, alors qu'elle reprennait peu à peu son souffle. Elle n'était pas non plus morte de fatigue, mais tout ce temps passé à jouer au chat et à la souris avec un satané robot, ça n'était pas vraiment une activité de tout repos. Tu parle d'une soirée, à courir après un aspirateur dans l'espoir de pouvoir l'ouvrir en deux et essayer de voir ce qui se trouvait d'autre dans ses entrailles que de la poussière. Dire qu'à la base, elle avait prévu d'aller boxer un peu, comme elle voulait le faire à chaque fois qu'elle n'arrivait pas à dormir. Mais non, à la place elle s'était retrouvée impliquée dans tout ça sans trop savoir comment en fait. Au moins la brune essayait de voir le bon côté des choses en se disant que ça lui avait quand même permit de faire un brin d'exercice, et de rencontrer des gens qu'elle aurait sûrement ignoré en temps normal. Même si elle ne comptait clairement pas faire de la course à l'aspirateur son nouveau passe-temps préféré.
    Finalement, ils avaient réussit à avoir une de ces vilaines bêtes. Quelqu'un avait réussit à le stopper en lui lançant un t-shirt, et en bonne machine bien obéissante et qui suivait ses directives à la lettre, elle avait tenté d'éliminer l'objet indésirable de l'environnement d'une propreté immaculée. Et comme David contre Goliath, c'était le petit vêtement qui avait vaincu le gros aspirateur. Enfin gros, c'était relatif. En tout cas, l'aspirateur gisait là, comme un jouet auquel on aurait enlevé les piles, attendant qu'on daigne bien s'occuper de lui. Peu à peu, la petite foule se dispersait, et ils n'étaient plus qu'une poignée à rester. 117 aurait très bien pu suivre le pas et aller elle aussi se coucher, mais ça n'était pas vraiment son genre d'abandonner aussi facilement la partie. Elle n'avait certainement pas cavalé comme une dingue simplement pour retourner d'ou elle venait maintenant qu'ils avaient réussit à faire mordre la poussière à ce robot. Peut-être qu'ils pourraient réussir à ouvrir ce machin et à avoir quelques maigres éléments de réponses sur ce qu'était cet endroit, qui en était à l'origine ou un millier d'autres questions que tout le monde pouvait se poser.
    Restant silencieuse pour le moment, la brune écouta les autres qui restaient pour pratiquer à l'autopsie de l'aspirateur, alors qu'elle commençait à évaluer les options qui lui venaient à l'esprit. La jeune femme sourit lorsqu'une des filles sembla réticente à l'idée d'ouvrir cette fichue boite de conserve « Bah, qu'est-ce qu'on risque? Finir au trou? On est déjà en prison alors bon... » Bon, une prison plutôt chouette, il fallait bien l'avouer. Ca n'était sûrement pas partout qu'on se retrouvait enfermé dans un endroit avec des jardins, une salle de sport, une salle de jeux et tout le tralala. Mais ils restaient quand même prisonniers de cet endroit, et 117 n'avait pas vraiment envie que ça dure toute sa vie « L'ouvrir... faut voir comment on peut procéder. Y a toujours moyen d'y aller comme des brutes, mais on risque de déglinguer tout ce qui se trouve dedans. » Elle fit une brève pause, avant d'ajouter « Doit bien y avoir une trappe pour accéder à ce qui se trouve dedans, ne serait-ce que pour vider les saletés qu'il ramasse. Si on arrive à l'ouvrir, on aura déjà progressé un peu. Quelqu'un aurait pas planqué un tournevis dans ses chaussettes par hasard? » Ils auraient sûrement besoin d'un truc pointu pour accéder aux entrailles de la bête, pour retirer les vis et autres pièces qui pourraient les gêner dans leur examen. Grattant sa barbe imaginaire, 117 regarda les autres, attendant de voir ce qu'ils en pensaient.

    made by roller coaster
    Revenir en haut Aller en bas

    avatar
    F05-678
    F05-678
    Voir le profil de l'utilisateur


    Qui es-tu petite abeille?
    MessageSujet: Re: [MISSION J - J.2] Robot, ouvre-toi | F05-093 & H02-001 & F05-117   Sam 15 Juil - 17:20

    Robot, ouvre-toi
    F05-678 & F05-093 & H02-001 & F05-117

    Ils ne veulent pas aller se coucher. C’est ce qu’ils disent chacun leur tour. Et toi, tu peux pas t’empêcher de te mordre la lèvre inférieure. T’aurais bien aimé qu’ils disent qu’ils étaient fatigués. Qu’ils laissent tomber. Mais ils veulent poursuivre. Ils veulent essayer de l’ouvrir pour voir ce qu’il y a à l’intérieur. Et tu n’as plus vraiment le choix, maintenant. Tu veux pas être la rabat-joie. Être celle qui se dégonfle et qui s’en va. Donc tu décides de rester et de faire comme tout le monde. Comme le docile petit mouton que tu t’efforces d’être depuis que tu es ici pour ne pas te faire mal voir. C’est idiot d’avoir peur de contrarier les autres en n’allant pas dans leur sens. Après tout, t’es pas ici pour te faire des amis. Comme le dit si bien la nouvelle venue, vous êtes en prison. Mais bon. T’aurais rien à gagner à te faire des ennemis. T’y risquerais même ta vie. Donc dans le doute, tu préfères te les mettre dans la poche. Faire le bon petit chien obéissant. Alors tu opines lorsqu’ils disent qu’ils restent. Soit, ton sort est donc scellé.

    Et puis c’est vrai qu’ils n’ont pas tort. Que peut-être vous allez découvrir quelque chose d’intéressant dans le ventre de cet aspirateur. Quoi que t’es d’humeur plutôt défaitiste, parce que mise à part des morceaux de tissus et de la poussière, tu doutes qu’il ait bien pu ingérer quoique ce soit d’autre. Mais tu préfères taire tes doutes et faire naitre un demi-sourire sur tes lèvres vermeilles. Dans tous les cas, ça te rend curieuse toute cette histoire. Enfin quelque chose d’intéressant. Quelque chose qui sorte de l’ordinaire. Ce n’est pas ce pourquoi tu t’es lancée tout à l’heure derrière cet aspirateur ? Pour un peu de piment, un peu d’adrénaline ? Lorsque l’homme remet sur le tapis sa promesse, tu observes la jeune femme typée qui lève la main avec un air amusé en signe de paix. C’est vrai qu’il est drôle, celui-là. Qu’il sait détendre l’atmosphère. « Ouvrons déjà ce robot et on verra après à quelle sauce tu seras mangé. » Tu glisses cette petite plaisanterie avec une voix amusée. Tu te permets même un petit rire timide. Cette prise de parole te surprend quelque peu, toi qui d’ordinaire préfères rester dans l’ombre en ne prenant la parole que si c’est nécessaire. Faut croire que t’es à l’aise dans ce petit groupe. C’est nouveau pour toi.

    Quand le sujet revient sur l’ouverture du robot, la nouvelle venue suggère qu’il doit y avoir une trappe. Tu alternes ton regard sur chacun de tes partenaires, avant de fixer ce dernier sur l’aspirateur. Bon, qui s’en charge ? Voyant que personne ne bouge, tu te dévoues. Rien de bien compliqué à retourner l’aspirateur pour qu’il vous montre son ventre, non ? C’est quand même avec des mains fébriles que tu l’attrapes et que tu le soupèses. Il est bien plus lourd qu’il en a l’air. « Voyons voir… » Tu galères un peu à retirer le tee-shirt qui est coincé dans les rouages. Mais lorsque c’est fait, tu remarques que la fille avait raison. « Il y a bien une trappe. » Cette dernière semble fixée par des vis. Quatre pour être exacte. Ce qui te parait compliqué à ouvrir. Pour ne pas dire impossible. « Par contre on fait quoi pour les vis ? Moi je n’ai pas de tournevis dans mes chaussettes. Mais vous ? » T’y crois pas vraiment, au fait que quelqu’un puisse en avoir un sur lui. Mais bon, tu préfères demander. Au pire, et bien, faudra improviser avec les moyens du bord.


    © Gasmask

    ⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

    Ce n’est pas que je suis triste mais je n’ai pas envie de woupidouwa. Ce n’est pas à cause de lui qu’j’suis dans cet état. C’est pas parc’ qu’il m’a fait du mal que j’n’ai plus le moral. J’ai décidé de ne plus y penser mais j’crois qu’j’ai besoin d’avoir mal pour exister. J’ai fait le tour de tout ce qui me rongeait et j’ai fini par trouver. Y en a marre de m’faire avoir.
    Revenir en haut Aller en bas

    avatar
    H02-001
    H02-001
    Voir le profil de l'utilisateur


    Qui es-tu petite abeille?
    MessageSujet: Re: [MISSION J - J.2] Robot, ouvre-toi | F05-093 & H02-001 & F05-117   Mar 1 Aoû - 21:10

    « On a le droit ? Je veux dire... si ..si on peut, pourquoi pas. Ouvrir un robot, à défaut de lui courir après. C'est..une manière de faire quelque chose j'imagine. » J'ai haussé les épaules à défaut d'avoir une meilleure réponse à lui donner. « Bah, qu'est-ce qu'on risque? Finir au trou? On est déjà en prison alors bon... » Il faut dire que je n'ai pas la moindre idée si on a réellement le droit d'ouvrir ce truc ou non. Est-ce que c'est considéré comme quelque chose qu'on ne doit pas abîmer? Même si elle n'a pas tord en disant qu'on est un peu déjà en prison. Je ne pense tout de même pas qu'on l'éclate contre un mur pour arriver à voir à l'intérieur. Ce serait un peu bête de bousiller notre chance de voir la source du problème. Même si je crois que mon coloc serait mieux placé que nous pour y arriver pour le coup. Lui qui semble si doué avec les ordinateurs et autres trucs électroniques. Pas que. Il est doué avec les mots aussi même si visiblement je ne m'en sors pas trop mal avec mes bêtises à en juger par l'expression des autres. Soit je m'en sors pas trop mal, soit elles me préparent un sale coup et j'aurais dû éviter de parler de cette promesse. Parce que même si la miss semblant un peu terrifiée par tout ceci lève les mains, la seconde... « Ouvrons déjà ce robot et on verra après à quelle sauce tu seras mangé. » La seconde me fait étrangement peur et je n'arrive pas à expliquer pourquoi. Ce n'est pas comme si elle avait une hache dans les mains et qu'elle hurlait qu'elle va me découper en rondelle. C'est plutôt une peur... Je n'arrive vraiment pas à l'expliquer en fait. Je me contente donc de sourire bêtement en glissant mes mains dans mes poches sans quitter le petit robot des yeux.

    « Donc... on fait comment pour l'ouvrir ? Vous avez des idées ? » Ça c'est une très bonne question à laquelle encore une fois je n'ai pas de réponse. Je me sens d'une utilité folle. Parce qu'à l'exception de dire des bêtises et observer la bête avec des grands yeux dubitatifs je ne sais réellement pas quoi faire. L'ouvrir oui, mais comment procéder est la question qui nous brûle tous les lèvres. Même si je ne suis pas le premier à mentionner le truc. « On risque d'attirer le courroux de maman aspirateur si on décide d'y aller comme des brutes. » Elle n'a tout de même pas tord en mentionnant la possible existence d'une trappe pour vider les saletés. Ce n'est vraiment pas con comme raisonnement pour le coup. Chose que la seconde jeune femme valide après s'être si gentiment dévouée pour approcher ce truc et le libérer du tee-shirt qui l'entravait. On croirait presque un épisode sur la dissection. Le genre qu'on observe avec un peu trop de fascination en se demandant si ça fait de nous quelqu'un d'étrange d'apprécier voir des trucs se faire démonter un morceau à la fois. Enfin, il faudrait déjà commencer par arriver à trouver le nécessaire pour réaliser un tel exploit. « Par contre on fait quoi pour les vis ? Moi je n’ai pas de tournevis dans mes chaussettes. Mais vous ? »

    « Pas de tournevis dans mes chaussettes non plus. Ce n'est pas super pratique pour courir. Hum... » Je me gratte la nuque en essayant de réfléchir à une solution possible. « Peut-être qu'il y a quelque chose dans la remise du jardin ou un ustensile encore présent dans la cafétéria? Sinon... » Sinon j'allais mentionné le beau bordel de cendre du niveau 10 dans lequel on trouverait peut-être quelque chose. Juste avant de me rappeler la minutie avec laquelle Trois a si soigneusement dissimulé notre petite découverte. Je crois qu'il risque de me faire la gueule si je montre ça à quelqu'un d'autre. Même si le jour viendra où quelqu'un va tomber sur ça. « Sinon peut-être dans l'infirmerie avec beaucoup d'imagination. »

    ⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


    One day after the other


    BADGES:
     
    Revenir en haut Aller en bas

    avatar
    F05-093
    F05-093
    Voir le profil de l'utilisateur


    Qui es-tu petite abeille?
    MessageSujet: Re: [MISSION J - J.2] Robot, ouvre-toi | F05-093 & H02-001 & F05-117   Lun 14 Aoû - 2:40


    F05-093 & others  

    Robot, ouvre-toi


    093 n’osait plus parler. Elle avait l’impression de s’être prise une douche froide lorsqu’elle avait osé demander l’autorisation pour ouvrir le robot. Elle concevait leurs réactions. D’une certaine façon, ils étaient tous enfermés. Pour autant, rien ne les protégeait d’un sort encore plus atroce. Si elle tentait tant bien que mal d’accepter sa condition, ce n’était pas pour souffrir d’une erreur plus importante. Pour autant, tous semblaient avoir pris leur courage à deux mains, impressionnant autant la jeune femme que la mortifiant. Pourquoi était-elle ici  dans un premier temps ? A les voir ainsi se rattrouper et oeuvrer en commun pour ouvrir cette chose, la métissée se sentait de trop. Elle n’était pas de leur trempe et cela se ressentait. De toute manière, c’était comme si sa question était déjà passée à la trappe. Alors elle passait plus ou moins le temps, dans le noir. À se questionner sur l’intérêt fondé de cette tâche au final. Si elle lui avait paru excitante au premier abord, plus les minutes s’égrenaient, et plus elle souhaitait retrouver la relative sécurité offerte par son logement, par son lit. Comme si se cacher sous la couette allait la protéger du monde. Mais personne ne bougeait, personne ne souhaitait dormir. Ils agissaient tous avec une assurance qui la dépassait. Comme si c’était parfaitement normal de se retrouver en ces lieux, dans le noir, après avoir couru après un aspirateur robotisé. Comme s’ils n’étaient pas quatre parfaits inconnus les uns pour les autres, avec leurs mémoires effacés, tout de blanc vêtu. Peut-être se voilaient-ils tous la face en toute connaissance de cause. Et peut-être 093 ferait mieux d’agir de même, pour son propre bien. Peut-être, au final, devait-elle les suivre. Comme un doux mouton, trop peureux à l’idée de s’égarer.

    Ainsi, ils avaient tous préférés se concentrer sur l’ouverture de cette chose. Elle-même avait instauré le mouvement. Elle n’en revenait quasiment pas. De faire autant d’efforts. Mais passons, là n’était pas la question. L’une plus courageuse que tous les autres, le robot avait été retourné pour faire apparaître une possible ouverture. A forcer, bien entendu. Comme si rien ne pouvait être simple dans ce monde décidément bien trop étrange pour la métissée. L’inventaire de chacun fut juste fait, et 093 ne chercha même pas à se prêter au jeu, la lassitude se peignant sur ses traits, dans l’ombre. « A part ce vêtement qui traîne, je ne crois pas que l’un d’entre nous se balade avec quelque chose d’utile. Et… » 093 souffla, n’osant, dans un premier temps, aller au bout de sa pensée. Elle dut se reprendre  à plusieurs reprises avant d’avouer : « Et je… je ne sais pas si… on veut aller jusque là pour ouvrir ça, si ? » 093 se mordilla les lèvres. Entre la pénombre ambiante et toute cette histoire, ils n’avaient certainement pas tous que ça à faire. Et ces endroits parlaient peu à 093 qui avait toujours cette sensation de débarquer, comme une petite nouvelle. « N’y a t-il pas un moyen plus radical de l’ouvrir ? » Ils l’avaient dit eux-mêmes. Ils ne risquaient rien de plus que la prison, ils étaient déjà en prison, n’est-ce pas ? N’était-ce pas le constat qui avait été fait à sa propre demande ? La métissée ne savait plus quoi dire. Ce n’était pas comme s’il y avait trente-six solutions pour permettre de dévisser des vis. Ce n’était pas comme si un bricoleur se trouvait parmi eux. Le concerné ne s’en souviendrait probablement pas. Soufflant, la jeune femme se passa une main dans les cheveux avant de lâcher sans réfléchir : « A moins d’avoir un instrument en fer ou métal, comme un pendentif ou bracelet susceptible de forcer une vis, je ne vois vraiment pas quoi faire. » Ni quoi dire d’autre. « Je...je suis désolée, je ne vous aide pas vraiment. » Elle finit par soupirer, déçue d’elle-même. Allons, 093, tu aurais dû le savoir. Tu n’es d’aucune utilité ici.
    AVENGEDINCHAINS

    ⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

      Fear allow us to stay alive
      THE LIGHT AND THE SHADOW ARE INSIDE US AND THEY ARE THE ONLY REASON WHY WE CAN STILL FEEL SOMETHING. roller coaster

      #Soireeey:
       
      Revenir en haut Aller en bas

      avatar
      F05-678
      F05-678
      Voir le profil de l'utilisateur


      Qui es-tu petite abeille?
      MessageSujet: Re: [MISSION J - J.2] Robot, ouvre-toi | F05-093 & H02-001 & F05-117   Dim 27 Aoû - 14:19

      Robot, ouvre-toi
      F05-678 & F05-093 & H02-001 & F05-117

      Vous voilà face à une impasse, pour ne pas changer. Vous n’avez pas de tournevis sur vous, donc comment vous allez faire pour enlever les vis ? La question semble sans réponse et le problème sans solution. T’en viendrais presque à laisser tomber et à retourner te coucher. Parce que tu ne sers à rien. Strictement. Tu t’es dévouée pour retourner l’aspirateur et pour enlever le tee-shirt, mais c’est tout. Et déjà rien que ça, ça t’a demandé un sacré effort. C’est limite si tu t’es pas mise à pleurer à l’enlevant. T’as pas ta place dans le groupe. D’ailleurs, vous n’allez pas y arriver. Vous auriez du faire comme tous les autres : contempler l’aspirateur mis hors d’état de nuire, puis aller vous coucher. Parce que vous ne pouvez rien faire d’autres. Vous n’avez pas les outils nécessaires, donc à quoi bon s’acharner ? Qui plus est, ce n’est même pas vous qui avez réussi à arrêter l’aspirateur. Jusqu’à présent vous n’avez fait que courir pour rien, puis vous regarder dans le blanc des yeux en espérant que quelqu’un ait une idée lumineuse en lançant quelques blagues à la volée.

      Le garçon propose d’aller fouiller dans les autres étages histoire de voir si vous ne pouviez pas trouver un truc capable d’enlever les vis. Et pour le cas, t’as juste envie de soupirer et d’hausser les épaules. T’as pas envie de chercher. Pas envie de gaspiller ton énergie. Parce que t’es défaitiste, et que tu sais pertinemment que vous n’allez rien trouver. Tu te gardes néanmoins de partager tes sombres pensées, ne voulant pas passer pour la relou de l’histoire. T’attends simplement qu’une des deux autres filles lui répondent, tout en priant intérieurement pour qu’elles finissent pas suggérer de laisser tomber et d’abandonner. Mais ce n’est pas le cas, malheureusement. Y’en a une qui demande si un objet en métal comme un bracelet ne pourrait pas suffire. Et tu pressens que tous les regards vont se tourner dans ta direction. Parce qu’avec tous les bracelets que tu portes autour de tes poignets, c’est pas le bruit qui manque à chacun de tes pas. Ils s’en sont donc surement aperçus avec votre course effrénée. Tu remontes donc légèrement tes manches, veillant bien à ne pas trop dévoiler de morceaux de peau histoire qu’ils ne se rendent pas compte des cicatrices qui ornent tes avant-bras. « Des bracelets, c’est pas ce qui manque avec moi. » Tu enlèves tous tes bracelets avant de les tendre aux autres. Y’en a beaucoup qui sont métalliques. Des babioles sans valeur mais qui ont l’avantage de cacher tes poignets meurtris. « Avec un peu de chance y’en a peut-être un ou deux qui iront… » Tu n’oses cependant pas tenter l’expérience, préférant laisser aux autres l’opportunité d’essayer d’enlever ces vis. On ne sait jamais, si l’aspirateur est piégé ou si c’est considéré comme une infraction… Tu préfères prendre le moins de risque possible. T’as déjà donné généreusement tes bracelets, à eux de prendre la main.


      © Gasmask

      ⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

      Ce n’est pas que je suis triste mais je n’ai pas envie de woupidouwa. Ce n’est pas à cause de lui qu’j’suis dans cet état. C’est pas parc’ qu’il m’a fait du mal que j’n’ai plus le moral. J’ai décidé de ne plus y penser mais j’crois qu’j’ai besoin d’avoir mal pour exister. J’ai fait le tour de tout ce qui me rongeait et j’ai fini par trouver. Y en a marre de m’faire avoir.
      Revenir en haut Aller en bas

      avatar
      H02-001
      H02-001
      Voir le profil de l'utilisateur


      Qui es-tu petite abeille?
      MessageSujet: Re: [MISSION J - J.2] Robot, ouvre-toi | F05-093 & H02-001 & F05-117   Sam 9 Sep - 15:50

      On tourne en rond. Pas besoin d'être un génie pour voir l'évidence. Les dames cherchent vaguement une solution. Je propose quelques trucs en disant des bêtises comme je le fais toujours. Je sens le las dans les gestes de tout le monde et j'admets que je commence moi-même à sentir le petit coup de mou de l'heure avancée. Assurément je vais avoir besoin de café demain. Beaucoup de café. Il faudra que je me prépare à faire du truc. Ma bouffe contre de la caféine. Qui est pour? Je glisse mes mains dans mes poches en fixant le petit aspirateur au sol. On croirait voir un animal mort sur le côté de la route. Le pauvre. Oui j'ai de la pitié pour un aspirateur. Après tout il n'a probablement pas demandé à être ici lui non plus. Tout comme nous. Il se trouve coincé dans cet endroit et on lui ordonne comment agir. Nettoie se truc. Lèche cette chose. Roule sur ça entre cette heure et cette heure. On sent de suite la ressemblance. Le pauvre. Et je suis tellement concentré sur ma stupide constatation que je rate une partie de la conversation. Pour faire changement. Le focus me fait un peu trop lacune à l'occasion. « A moins d’avoir un instrument en fer ou métal, comme un pendentif ou bracelet susceptible de forcer une vis, je ne vois vraiment pas quoi faire. Je...je suis désolée, je ne vous aide pas vraiment. » Hum... Ce n'est pas stupide en fait. C'est surtout plus accessible que toutes les autres choses que j'ai proposé parce que justement l'une des jeunes femmes a un bracelet. « Des bracelets, c’est pas ce qui manque avec moi. » Plutôt beaucoup de bracelets. Il suffit de voir si elle sera encline à en prêter un pour la bonne cause. « Avec un peu de chance y’en a peut-être un ou deux qui iront… » Ce qui semble visiblement être le cas. « Bon... je vais me dévouer pour ouvrir la bête. » Histoire de faire un homme de moi à défaut de ne pas être une femme dans le lot des autres et voyant surtout que les autres ne bougent pas.

      Je m'approche donc de la jeune femme pour prendre les bracelets qu'elle tend. Des bracelets... qui me semblent familier. Ce n'est peut-être que la fatigue. Si je vois un Power Ranger se matérialisé dans le couloir je crois que je vais pouvoir affirmer que je commence à être vraiment fatiguer. Ça ou simplement halluciner des trucs pour une raison obscure. Je me racle vaguement la gorge en observant les diverses babioles qui y pendent avant de trouver quelque chose qui devrait le faire. Ne manquant pas de lui redonner les autres bracelets. « Merci. Ils sont très jolis, au passage. » Je souris brièvement avant d'aller me poser près du petit aspirateur. Posant un genoux au sol en le plaçant de façon arriver à trouver le meilleur angle pour tenter de faire tourner la vis... et étonnamment réussir. Soit cette breloque est parfaite soit je viens de me découvrir un talent pour manipuler de petites choses avec mes doigts. « L'une de vous veut l'honneur de jeter un œil à l'intérieur? Façon de parler. » Parce que retirer un œil pour le lancer dans cette chose rendrait la scène véritablement plus bizarre qu'elle ne l'est déjà. Je termine donc de retirer les vis et soulève le petit panneau sans l'ouvrir. Visiblement ce pauvre petit aspirateur n'est pas près de revenir à la vie de toute façon. RIP petit aspirateur. Avec de la chance on te donnera un enterrement digne de ce nom. Ouais... j'ai besoin de sommeil moi...

      ⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


      One day after the other


      BADGES:
       
      Revenir en haut Aller en bas

      avatar
      STAFF
      STAFF
      Voir le profil de l'utilisateur


      Qui es-tu petite abeille?

      MessageSujet: Re: [MISSION J - J.2] Robot, ouvre-toi | F05-093 & H02-001 & F05-117   Lun 11 Sep - 8:37

      MISSION J.2
      L'aspirateur fou

      RÉUSSITE DE LA MISSION

      Lorsque l'un d'entre vous osera retirer le panneau de l'aspirateur, vous trouverez la cause de sa défaillance. A l'intérieur, un petit boitier noir, de la taille d'une clé USB. Avec un cadran, affichant un chiffre : le 3.

      Cet émetteur vous permettra de commettre trois infractions. Une par participant restant de la mission. Mesurez bien votre pouvoir en cet instant, et utilisez le à bon escient. Les trois infractions commises, l'émetteur ne vous sera plus d'aucune utilité.

      La mission J.2 est désormais réussie. Vous pouvez encore poster si vous souhaitez afficher les réactions de vos personnages face à cette trouvaille. Un groupe de conséquence sera ouvert lorsque vous nous signalerez cette mission comme terminée.





      ⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

      Miss IA :
       
      Revenir en haut Aller en bas

      avatar
      F05-093
      F05-093
      Voir le profil de l'utilisateur


      Qui es-tu petite abeille?
      MessageSujet: Re: [MISSION J - J.2] Robot, ouvre-toi | F05-093 & H02-001 & F05-117   Lun 11 Sep - 9:20


      F05-093 & others  

      Robot, ouvre-toi


      A sa grande surprise, son idée n’eut pas l’air d’avoir cette connotation folle qu’elle lui attribuait. Ses accompagnateurs considérèrent même sérieusement la chose, tandis qu’une des femmes du groupe fit claquer ce qui entouraient ses bras. Des bracelets, et plein de bracelets. C’était la première fois que 093 voyait autant d’objets, de bijoux, au bras d’une même personne. Elle fronça les sourcils quand la jeune femme tendit les objets au seul homme du groupe. Elle n’était pas bien certaine de distinguer grand chose dans ces ténèbres ambiants, aussi crut-elle rêver en songeant que les bracelets lui rappelaient quelque chose. Mais quoi ? Ou quelqu’un peut-être ? Non, décidément, elle n’arrivait pas à savoir. Et elle n’avait pas vraiment le temps pour réfléchir, la métissée. Elle n’en avait pas, non, parce que déjà l’inconnu s’agenouillait et s’occupait de la chose. 093 craignait, ridiculement, que le robot ne se réveille soudainement. Qu’il se réveille, et qu’il saute à la tête de l’homme. C’était une peur stupide, mais alors qu’elle l’observait faire, elle avalait avec difficultés. Et si… et si ça tournait mal ? Et si la chose allait fondre sur eux et les attaquer ? Et si on allait les jeter dans une grotte pour avoir osé toucher la technologie étrange de cet endroit ? Le cerveau de la brune tournait à tout allure. Ses mains tremblaient tellement qu’elle dut croiser ses bras pour cacher ses frissons. Allez, 093, tu peux le faire. Reprends-toi, tu leur dois bien ça.

      La dénommée 093 ne savait pas vraiment pourquoi elle pensait ça. Tout ce qu’elle sut, quand la voix masculine s’exclama, c’est que son attention momentanée, reportée sur l’aspirateur à l’ouverture dévissée, la calma temporairement. S’approchant à son tour, timorée comme il n’était pas possible de le décrire, elle rejoignit la position de ses camarades avec une lenteur presque exaspérante. Sa gorge se noua alors qu’elle chuchotait, hésitante : « Je.. je vais m’en charger. Pour l’honneur. » Un sourire triste ponctua sa dernière phrase. C’était sa part du boulot, elle l’avait compris. Elle ne s’en sentait pas plus rassurée pour autant. Fébrilement, elle retira le panneau. Le posant à terre avec précaution, sans se brusquer. Il ne manquerait plus qu’elle réveille le couloir entier en le lâchant férocement à terre. Précautionneusement, là encore, elle se pencha en avant. Glissant un oeil aveugle dans l’ouverture. Incapable de percevoir quoi que ce soit, elle finit par se résigner. Sa main fut alors plongée dans le ventre de la bête. Ses doigts se refermèrent rapidement autour d’une petite forme rectangulaire, et elle retira l’objet prestement, prise d’une peur soudaine que le robot la morde. Ridicule. Tâchant de cacher son air apeuré et ses tremblements frénétiques, la métissée prit son temps avant d’ouvrir sa main pour y dévoiler ce qui y reposait. Un boitier. Noir, apparemment, si elle en croyait le peu qu’elle voyait. Un chiffre lumineux lui sauta à la figure, et elle cligna plusieurs fois des yeux pour s’assurer qu’elle ne l’inventait pas. « C’est … c’est un boîtier. Je crois bien. Il y a quelque chose dessus, regardez. » Elle tendit l’objet à ses compères, se relevant par la même occasion. Elle ne comprenait rien à ce qu’elle avait entre les mains. « On dirait que c’est écrit trois… mais trois quoi ? A quoi ça peut bien servir ? » Elle murmurait ces paroles à voix basse. Sa peur avait fondu comme neige au soleil au profit du mystérieux objet qui était confortablement maintenu dans sa paume, puis dans celles de ses camarades. Trois ? Trois quoi ? Qu’est-ce qu’un objet pareil pourrait bien leur permettre ? Scellant son regard voilé à ceux qui l’accompagnaient, elle hocha doucement la tête. La nuit n’était pas encore achevée. Ils auraient tout le temps du monde de décrypter l’intérêt de ce boitier plus tard. A tête reposée.

      AVENGEDINCHAINS

      ⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

        Fear allow us to stay alive
        THE LIGHT AND THE SHADOW ARE INSIDE US AND THEY ARE THE ONLY REASON WHY WE CAN STILL FEEL SOMETHING. roller coaster

        #Soireeey:
         
        Revenir en haut Aller en bas
        Contenu sponsorisé



        Qui es-tu petite abeille?

        MessageSujet: Re: [MISSION J - J.2] Robot, ouvre-toi | F05-093 & H02-001 & F05-117   

        Revenir en haut Aller en bas
         
        [MISSION J - J.2] Robot, ouvre-toi | F05-093 & H02-001 & F05-117
        Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
        Page 1 sur 1
         Sujets similaires
        -
        » Assister à une émission de télé
        » Metroid : Remake Mission
        » [resolu] A l'ouverture de Firefox j'ai une page de pub qui s'ouvre
        » Outlook Express s'ouvre et se referme aussitôt
        » Garmin Express ne s'ouvre plus

        Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
         :: HORS JEU :: Archives :: Missions-
        Sauter vers: