Partagez | 
 

 I wanna burn this place | ft F04-738

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
F02-021
F02-021
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: I wanna burn this place | ft F04-738   Jeu 15 Juin - 13:10


F02-021 & F04-738

I wanna burn this place

SHUTDOWN ON - NO LIGHTS - NO IA

Traîner des pieds. Avancer sans trembler. S'accrocher au mur dans le noir ambiant. Ne pas fermer les yeux et ne pas penser à ce qu'on lui avait fait, là-bas, dans cet endroit pire que la mort. Mort qui aurait certainement pu la trouver si elle ne s'était pas miraculeusement réveillée dans son lit, comme si rien ne s'était passé. L'avertissement était pourtant encore cuisant dans son esprit, tout comme la voix et les visions d'horreur, marqué dans sa tête à la manière d'un traumatisme dont elle ne pourrait réchapper. Elle ne pouvait pas parler, dire aux autres ce qu'elle avait vu, entendu, vécu. Elle n'était ni plus ni moins qu'une victime soumise au bon vouloir de ces machines, qui avaient pris un plaisir malsain et honteux à la torturer. Littéralement. Il n'était pas question ici d'une piscine remplie de boue ou d'une attaque de plateaux de la cafétéria. Non, la torture avait été bien réelle, et Tasha n'arrivait pas à s'en remettre, oscillant entre un état de larve qui serait bien mérité ou un état de colère sourde qui n'attendait qu'à être exprimée.

Tasha manqua de s'étaler par terre, et une exclamation frustrée s'échappa de ses lèvres, accompagnée d'une multitude de jurons. « Putain de bordel de merde. » C'était une façon comme une autre de s'exprimer alors que Tasha ne savait pas exactement où elle se trouvait, ni ce qu'elle faisait. A longer les murs comme un vulgaire animal, elle s'était contentée de suivre la route sans vraiment s'interroger outre-mesure. Rien que le fait de sortir de sa chambre fut un miracle étant donné les trois jours atroces qu'elle venait de passer, alors il ne fallait pas trop lui en demander. Et si son sens de l'orientation était plutôt efficace en temps normal, du moins elle le pensait, dans un endroit comme la Ruche, ce n'était pas évident de se repérer. Ses mains trouvèrent bientôt du vide à toucher, et Rodriguez sut qu'elle pouvait entrer dans une pièce si elle le souhaitait. Sans vraiment se consulter, elle franchit l'entrée de ce qui était la salle commune, chose qu'elle réalisa une fois que ses genoux heurtèrent un canapé qui la firent pencher en avant et atterrir dessus d'une manière cocasse. Bordel, heureusement que le noir était ambiant, pas sûre que sa dignité sans remettrait autrement. Se mordant la lèvre alors qu'elle tentait tant bien que mal de se remettre debout, la brune cherchait quoi faire. Quoi dire, comment agir. Après ce qu'elle venait de traverser, elle n'avait qu'une envie, c'était de hurler. Hurler sa haine, sa rage, sa souffrance et même sa peur. Juste extérioriser tout ce par quoi elle était passée, faire tomber tout ceux qui étaient derrière cette Ruche. Les détruire, sans pitié, les tuer à mains nues, brûler cet endroit. C'était actuellement la seule chose qui la faisait encore tenir debout.

Elle effectua quelque pas avant de rencontrer le corps de quelqu'un, son épaule s'entrechoquant avec un buste de forme féminine. « Ah merde putain, j'y vois que dalle. Désolée » marmonna t-elle avec une hargne à peine contenue. Cet endroit puait la mort et le désespoir. Voilà ce qu'elle réalisait alors qu'elle massait son épaule. Cette dernière n'était pas vraiment douloureuse, mais elle était courbaturée depuis son retour dans la vie "normale" au sein de la Ruche. Elle serait bien allée à l'infirmerie pour se soigner, ses phalanges souffrant encore de plaies ouvertes, mais avec le shutdown ambiant, autant dire que ce n'était absolument pas possible. Ne sachant pas trop quoi faire alors qu'elle distinguait des présences l'environnant, Tasha se mura quelques instants dans le silence. Elle bouillonnait. Elle devait certainement être rouge de fureur. Elle aurait pu se laisser abattre, se rouler en boule sur un canapé, mais le fait de s'être écroulée à plus d'une reprise dans le noir avait éveillé son indignation qui se muait peu à peu en une puissante rogne. Tous les faire payer. Elle ne pensait plus qu'à ça. Elle leur avait fait la promesse, là-bas, alors qu'on était à deux doigts de l'achever. Oui, elle avait juré qu'elle leur ferait regretter leurs actes. Quoi de mieux qu'un shutdown général pour se venger hein ? Un rictus se dessinant sur les lèvres, bientôt Tasha se mit à murmurer tout bas : « Pas d'électricité, pas d'IA. Vous allez pas pouvoir me foutre en prison encore une fois. Vous allez le payer. » Tasha ne se rendait pas compte que la personne qu'elle avait heurtée était toujours non loin d'elle. Elle ne réalisait pas grand chose à vrai dire, concentrée sur sa haine, se massant les mains alors qu'elle n'aspirait qu'à une chose : se laisser aller à la violence la plus pure, déchiqueter cet endroit et le réduire en miettes.

AVENGEDINCHAINS

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡



It's time to find your own way, Love.

Badges du Swagg:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
F04-738
F04-738
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: I wanna burn this place | ft F04-738   Mer 28 Juin - 23:24

i wanna burn this place
F04-738 & Tasha

Tu avais pensé rester enfermé dans ta chambre pour un moment, lorsque le shutdown avait fait son apparition. Lorsque toutes les lumières s'étaient éteintes, pour ne plus se rallumer et lorsque le système entier gouvernant la Ruche, s'était fait la malle ... Mais tu n'en avais rien fait. Tu n'étais pas des plus habile pour te déplacer dans les couloirs sombres de la Ruche, mais tu avais appris, après quelque temps à te situer, plus ou moins bien et comme tu connaissais plutôt bien l'endroit, qu'il fasse noir ou non, n'y avait pas changé grand chose. Tu avais eu le temps, en quelques mois, de faire le tour de ta prison dorée et tu devais avouer, être plutôt fière de toi. Bon, tu ne t'étais pas débrouillé comme une championne lors des premiers jours du shutdown, mais à présent, tu pouvais t'avouer fière de toi. Étrangement, ta vision c'était rapidement adaptée à la noirceur ambiante et le passage, de temps à autre, d'une personne possédant une lampe n'était pas de refus, histoire de t'orienter un peu. Après avoir heurté bon nombre de personnes lors des premiers jours de ton exploration, tu en étais venu à la conclusion que rester au même endroit, sauf absolu nécessité, était la meilleure solution et ça avait marché, jusqu'ici. Donc aujourd'hui, histoire de changer d'air un peu, tu avais choisi la salle commune comme lieu de prédilection, même si tu n'y voyais rien et que lire un livre ne t'intéressait pas, il n'en restait pas moins que les fauteuils y étaient confortables, c'était un plus non-négligeable. Le seul souhait que tu avais formulé en te dirigeant, non sans mal vers cette pièce, était celui de ne te pas t'asseoir par mégarde sur un inconnu.

Ceci dit, ce n'est pas des fauteuils que tu aurais dû te soucier, mais des personnes en mouvements. Quelqu'un, une femme, visiblement, te heurta durement avec son épaule avant de s'excuser. Le ton de sa voix te surprit, plus qu'autre chose et cela te prit un moment avant de reprendre tes esprits et de marmonner un : « Pas de soucis » à son encontre. Cependant, tu choisis de ne pas t'éloigner, de rester proche. Malgré toute la haine que tu avais ressentie dans le ton de voix de la demoiselle, cette dernière te disait néanmoins quelque chose, mais tu n'arrivais pas à associer la voix à quelqu'un. Tu choisis donc de rester là, immobile, à tenter de trouver, la réponse à ta question plutôt que de demander, tout simplement à la demoiselle. Elle avait l'air plutôt furieuse et ton dernier souhait, c'était de faire face à une furie dans le noir, même si tu ne doutais pas d'être en mesure de la maîtriser. Depuis ton arrivée dans cet endroit, tu devais avouer t'être découvert certains talents disons ... Particuliers. Au bout du compte, tu n'eus pas à cogiter longtemps, car les paroles suivantes que prononça la demoiselle te mirent la puce à l'oreille. « Tasha. » Un sourire discret marqua ton visage, sans que personne ne puisse le discerner. Cela te prit un moment avant de saisir le sens de ses paroles et de réagir à ces dernières, ayant d'abord été surprise de te retrouver devant la demoiselle. Drôle de coïncidence. « Prison ? ... T'es allé en prison ? Pour quel motif ? » Tu doutais qu'elle veuille t'en parler, mais si tu ne tentais rien, tu ne saurais jamais. « Pas d'IA ? » Tu fronces les sourcils. Ses machins électroniques avec des bras mécaniques ? Cette voix (ces voix ?) qui t'avait accueilli lors de ton arrivée ? Tu n'y avais pas songé jusque-là, mais c'était une réelle possibilité, que ces machins électroniques ne fonctionnent plus, tout comme l'ensemble du système depuis le shutdown. Intéressant.
Made by Neon Demon

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

who are you sweetheart ?
Nothing can last forever. There isn't any memory, no matter how intense, that doesn't fade out at last. ▬
Juan Rulfo.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
F02-021
F02-021
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: I wanna burn this place | ft F04-738   Jeu 20 Juil - 11:03


F02-021 & F04-738

I wanna burn this place

SHUTDOWN ON - NO LIGHTS - NO IA

Elle réalisa pas tout de suite. La femme qu’elle avait heurté avait réagit avec un temps d’écart à ses piteuses excuses. De toute façon elle avait l’esprit trop ailleurs pour vraiment s’inquiéter d’avoir heurté l’amour propre de quelqu’un. Tasha n’osait imaginer l’image qu’elle devait renvoyer en l’instant présent. Le noir complet empêchait tous ceux qu’elle croisait de distinguer son visage, et elle était presque heureuse que ce shutdown soit tombé pendant son séjour en prison. Les yeux bouffis et rougis, les cheveux qui partaient en vrille, son visage qui rougissait sous les efforts ainsi que les traits carrés et plus froids que jamais, elle ne donnait pas envie de l’approcher. Son souffle était saccadé, ses mains se serraient et se desserraient machinalement, ressentant le besoin de faire ployer n’importe quoi sous la force de ses bras. Tasha Rodriguez n’avait plus rien d’agréable, n’avait plus rien d’un lieutenant de police. Elle avait beau s’être souvenue de cette information il y avait désormais plus de quelques semaines, elle était au final dénuée de tout, peut-être même de son humanité. Elle repensait à ce fameux Hernando qui la hantait sans savoir pourquoi, caressait sans arrêt ce bracelet qui lui faisait ressentir aussi bien de l’amour que de la rancœur. Elle avait plein d’indices à portée de main, mais elle ne pouvait les exploiter. Tout simplement parce qu’elle ne devait certainement plus être cette femme, la lieutenant Rodriguez.

Si elle aurait pu voir, Tasha serait actuellement en train de tourner sur elle-même. Ou en train de jeter des livres au sol. Putain, elle avait croisé des gens qui avaient des lampes, elle aurait du se jeter sur eux pour en prendre une pour sa pomme. N’était-ce pas chacun pour sa gueule après tout ? Elle avait les yeux dans le vide, bien que la mine froncée, et ses mains s’accrochaient bêtement à rien, le canapé qui avait provoqué sa chute semblant bien loin d’elle. Elle sursauta quand une voix familière résonna près d’elle, murmurant son prénom, l’arrachant à ses sombres pensées. Tournant la tête, elle distingua une forme sombre, et eu la pensée fugace de se coller au corps de la voix féminine dans une envie soudaine d’être réconfortée. Se reprenant rapidement, elle mit enfin un visage sur la voix lorsqu’une interrogation suivit. Malgré elle, son cœur manqua un battement tandis qu’elle s'aplatit les cheveux en un réflexe involontaire. « Wonder-Woman ? » Sa voix était cassée, obligeant Tasha à se racler la gorge. Un soupir suivit le processus tandis qu’elle se massa discrètement le buste, le soufflant lui manquant malgré elle. La sensation de se … non, elle ne devait plus y penser. « Dégradation peut-être bien… Ou beuverie pas autorisée. Je sais pas, mais j’emmerde cet endroit et ces règles inhumaines. Ça fait deux fois que je m’y retrouve. Tu y crois toi ? Moi, Lieutenant Rodriguez d’une vie qui doit même plus exister, moi la nana qui foutait les gens derrière les barreaux, je me retrouve en prison dans CET ENDROIT DE MERDE. » Son ton haussa bien malgré elle, alors qu’elle se perdit dans un ricanement las. Secouant la tête, elle retint un sanglot alors qu’elle soufflait pour 738. « Je… merde, je suis désolée, Wonder-Woman. Je pète les plombs. C’était… c’était vraiment atroce. » Un hoquet interrompit sa phrase. Elle ne pouvait pas en parler. Elle n’osait imaginer ce qu’on lui ferait si elle dévoilait leurs méthodes de torture, là-bas. Obligée de fermer sa gueule, c’était bien une première pour Tasha.

Tasha avait envie de se jeter dans les bras de 738. Comme ça, sans raison. Ou peut-être que si. La brune mit ça sur le compte de son état à fleur de peau, se forçant à tourner sa pensée sur un autre sujet, moins agréable mais qui pourrait pourtant lui apporter une autre forme de satisfaction. « Ouais, pas d’IA. T’as pas remarqué ? Aucune trappe ne marche, aucun robot aspirateur. Même la piscine doit être dégueulasse si elle est pas vidée. Tout cet endroit est électronique et tout déraille. Donc pas d’IA. Ce qui veut dire qu’on est libre de faire ce qu’on veut pendant ce laps de temps. » Un nouveau ricanement, moins effrayant que le précédent lui échappa. Sans pouvoir se plonger dans ses yeux, la brune imagina tout de même la regarder alors qu’elle ajoutait : « Et je compte bien en profiter pour saccager cette putain de ruche au maximum. »
AVENGEDINCHAINS

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡



It's time to find your own way, Love.

Badges du Swagg:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
F04-738
F04-738
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: I wanna burn this place | ft F04-738   Lun 7 Aoû - 18:20

i wanna burn this place
F04-738 & Tasha

Tu souris bêtement en entendant le surnom que Tasha t'a donné quelque temps plus tôt ... C'est bien elle visiblement, tu ne t'es pas trompé. Bizarrement, tu te sens rassurée de te retrouver à ses côtés alors que vous êtes plongés dans les ténèbres, sa présence te fait toujours autant de bien, mais tu ne restes pas dans cet état d'esprit très longtemps. Le ton alarmé de la demoiselle et son histoire concernant la prison te troublent ... Au final, tu n'as qu'une envie, la prendre dans tes bras pour la réconforter, car décidément, son passage en prison lui a fait plus de mal que de bien. Tu ne vois pas ses expressions, mais tu le comprends plutôt bien au ton de sa voix. Tu hausses un sourcil néanmoins lorsqu'elle mentionne son ancien boulot ... Tu ne savais pas qu'elle s'en souvenait, ni même qu'elle avait été lieutenant, pourtant, cela te rappelle vaguement quelque chose.

Tu as toujours cette envie de la toucher, de te coller à elle lorsque tu es à proximité de la brune et cette détresse que tu ressens dans sa voix accentue ce besoin. Tu te mordilles la lèvre inférieure avant de t'approcher d'elle à tâtons, suivant le son de sa voix. Tu effleures ses cheveux de ta main, comme pour la rassurer, pour lui confirmer que tu es là pour elle, un simple contact. On dirait que plus le temps avance, plus tu as de la difficulté à refréné tes envies envers elle. Pourtant, tu t'éloignes tout de même un peu pour écouter ce que Tasha a à dire, sa théorie sur l'absence des IA's t'intrigue. Tu fronces les sourcils, car non, tu n'avais pas particulièrement remarqué tout ce qu'elle signale ... Le noir ambiant te rendant plutôt confuse. Cette situation avait l'air d'enchanter la brune, alors que toi ... Tu n'étais pas certaine de la position a adopté, cependant, tu comprenais partiellement son besoin de se défouler et tu ne l'en empêcherais pas. « T'as envie de saccager un truc en particulier ? » Tu hausses les épaules ... Tu n'étais même plus certaine de la pièce dans laquelle tu te trouvais, même si les canapés te donnaient un bon indice. Tu te demandais d'ailleurs s'il n'y avait pas une autre règle que vous pourriez enfreindre, tant qu'à y être. Jusqu'ici, tu n'y avais pas particulièrement porté attention.

Tu repassais mentalement les règles dont tu te souvenais, histoire de voir s'il y en avait une que vous pourriez déjouer. La seule autre règle qui pouvait s'appliquer, concrètement, était celle de ne pas sortir nu de son logement. « Intéressant. » Oups, tu avais mentionné le tout à haute voix ... Évidemment, tu ne pus retenir un fou rire sans donner plus d'explications à la brune ... Si elle en voulait, elle n'avait qu'à demander et puis de toute manière, dans le noir, ça ne servirait pas à grand chose de se dévêtir, personne pour admirer, alors bon.
Made by Neon Demon

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

who are you sweetheart ?
Nothing can last forever. There isn't any memory, no matter how intense, that doesn't fade out at last. ▬
Juan Rulfo.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
F02-021
F02-021
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: I wanna burn this place | ft F04-738   Sam 2 Sep - 18:38


F02-021 & F04-738

I wanna burn this place

SHUTDOWN ON - NO LIGHTS - NO IA

Un contact, bref, comme un coup de vent. Pourtant, elle l’avait senti ce rapprochement. Pendant un instant, Tasha cru l’avoir imaginé. Mais les doigts de la rouquine tracèrent leur chemin au niveau de ses cheveux. Son souffle se coupa, sa salive fut avalée avec difficultés. En quelques secondes, l’état de pression intense du lieutenant fondit comme neige au soleil. Soudainement, elle voulait enfouir ses mains dans la chevelure rayonnante de la rousse, qu’elle ne pouvait pourtant pas distinguer. Elle voulait la saisir par la taille et déposer des baiser au creux de son cou, sans se l’expliquer pourquoi. Des pulsions qu’elle n’arrivait plus à contrôler à mesure que sa route croisait celle de 738. Tasha n’avait aucune raison, rien qui justifiait de tel comportement en sa présence. Juste… ses sentiments. Des émotions qui la dépassaient, mais qui étaient puissantes, bien trop pour lutter contre elle. Mais la jeune femme se força, réfrénant son envie pour se contenter de sourire tristement dans le noir, sa respiration retrouvant un rythme moins hachuré.

Sa voix était rauque, et elle ne savait si c’était le désir ou sa lassitude évidente, mêlée à sa colère naturelle, qui la rendait ainsi. Mais Tasha finit par reprendre la parole, en secouant la tête pour ne pas se laisser distraire par des pensées fort peu catholiques : « Cette salle, pour commencer… J’aurais bien aimé éventrer les canapés tiens. Je suis certaine qu’en plantant des crayons dedans on pourrait exprimer notre art. » Tasha se savait dans la salle commune. Elle le savait pour avoir déjà saccagé la bibliothèque, il y avait des semaines de ça. Ce qui lui avait valu un aller en prison, un premier aller qui n’avait rien eu de similaire à sa dernière visite. L’architecte avait été là, à lui donner des bribes de réponses… pour n’arriver à rien, au final. Parce qu’ils étaient toujours coincés là, tous autant qu’ils étaient, et ils pataugeaient toujours autant pour trouver des explications à leur enfermement. Plus elle y pensait, plus la brune voyait rouge. Et soudain, elle balança un grand coup de pied dans le vide. Mais son pied heurta une table, qu’elle ne pensait pas aussi proche d’elle, qui se retourna sous la violence de l’impact, tandis que Tasha lâchait un cri de frustration mêlé à de la douleur. « Putain de Ruche de merde ! » Les jurons pleuvaient avec la jeune femme, qui ne s’était jamais cachée de son attitude toujours grande gueule, voire enragée. Et en ce jour, elle avait toutes les raisons du monde pour se sentir enragée. « Je veux massacrer cet endroit, le briser comme ils m’ont brisé. » Elle souffla, la voix soudainement cassée, l’épuisement se faisant ressentir dans son ton sombre. Brusquement, Tasha tendit la main, désireuse d’emmener Wonder Woman avec elle alors qu’elle avait dans l’idée de se rapprocher de la bibliothèque. Sa main se posa sur son épaule avec maladresse, et elle la pressa doucement, surprise du contact inopiné. Elle était l’instigatrice du geste, mais le shutdown compliquait ses actions qui s’en trouvaient emmêlées. Frisson agréablement surprenant. Son contact électrisait Tasha, qui n’en laissait rien paraître. Elle était tentée de parcourir plus en détail la sensation que son toucher provoquait, mais elle n’en fit rien. Ce n’était ni l’heure, ni l’endroit. Et sans doute que la rousse n’apprécierait pas. Sans cesser de la tenir, Tasha parcourut donc le bras de 738 pour que sa main se lie enfin à la sienne, et elle la tira vers elle, l’entraînant à sa suite alors qu’elle heurtait divers obstacles pour arriver au plus près de la bibliothèque. « Là, y a de quoi faire… » Un murmure, alors que leurs mains se déliaient. Merde, Rodriguez ne contrôlait plus rien. Une fois de plus. « Y a des livres… » Elle en fit tomber un par terre, dans un bruit sourd. Puis un second qu’elle balança par-dessus son épaule, un sourire commençant à se dessiner sur son visage. « Y a des crayons… » Tasha en fit glisser un dans la main de 738, tâtant une étagère presque bêtement avant de mettre la main sur un deuxième crayon. « Ils ont l’air bien taillé en plus… » Un énième murmure, qui en disait long sur ces envies meurtrières, sur ces envies de faire exploser l’endroit, de le détruire d’une manière ou d’une autre. Wonder-Woman allait-elle la suivre dans sa folie ? Rien n’était moins sûre, mais Tasha avait besoin de s’exprimer, à sa manière. De se venger.

Un petit rire suivant un mot de la rouquine eut pourtant le don de dévier Rodriguez de ses envies assassines. Interloquée par la bonne humeur soudaine de 738, elle ne put retenir à son tour un rire, nerveux, automatique, en réponse à celui de son interlocutrice, qui sonnait fort agréablement à ses oreilles. « Intéressant ? De quoi donc ? » Elle avait quelque chose derrière la tête, c’était évident. La brune doutait fortement que sa colère soit le résultat d’un tel enthousiasme. « T’as une meilleure idée en tête c’est ça ? » Un rictus, amusé, cette fois-ci. Ses mains tremblaient encore sous la hargne qui l’habitait, mais elle se concentrait sur Wonder Woman. Sur son rire, délicieux, qui avait eu le don de la calmer en quelques secondes.

AVENGEDINCHAINS

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡



It's time to find your own way, Love.

Badges du Swagg:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
F04-738
F04-738
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: I wanna burn this place | ft F04-738   Jeu 21 Sep - 15:50

i wanna burn this place
F04-738 & Tasha

Tu ne retiens pas cette exclamation de rire qui te vient naturellement lorsque Tasha te parle d'éventer les canapés de ... la salle commune, c'est bien ça ? Tu souris dans le noir, même si personne ne peut le voir. L'idée n'est pas mal, et après tout, on fait avec ce qu'on a, c'est à dire très peu de chose. Néanmoins, en imaginant les canapés transpercer de dizaine de crayons, tu ne peux que repenser à une certaine série que tu écoutais lorsque tu étais encore à l'extérieur ... Drôle de souvenir qui te revient dans un tel moment. Tu fronces les sourcils, alors qu'un bruit sourd et une exclamation de la brunette te font sursauter ... Décidément, elle est rentrée dans quelque chose, quelque chose de lourd et de possiblement douloureux. Les paroles qu'elle prononce ensuite te font grincer des dents ... Comme cet endroit l'a brisé. Où étais-tu donc à ce moment ? La douleur que tu ressens dans le ton de sa voix, te transperce le coeur et alors que tu voudrais bien la serrer dans les bras et lui dire que tu es là pour elle, elle t’attrape par le bras, pour ensuite prendre ta main ... Tu te mordilles la lèvre inférieure, parcourut d'un frisson. Tu n'ajoutes finalement rien aux paroles de la belle. Peut-être est-ce mieux ainsi ... Qu'impliquerait donc de telles paroles pour toi et pour elle, si aisément prononcé que tu en es toi-même surprise.

Tu la suis sans résistance, appliquant même une pression sur la main de la demoiselle, comme par peur de la perdre dans le néant, dans l'obscurité qui vous entoure. Des livres ... Des crayons, quelques bruits sourds. Tasha semble avoir trouvé de quoi satisfaire ces envies de démolitions. Tu souris, ne participant pas pour le moment, mais ne voyant aucune raison de la stopper dans sa quête d'objets destructeurs. Tu prends sans rechigner le crayon qu'elle te tend ... « Il va en falloir bien plus que deux si tu veux faire des canapés une oeuvre d'art. » Rictus rieur, petit sourire en coin qui en dit long. Alors que la belle était prise dans sa recherche, tu n'es pas parvenu à empêcher ton esprit de dévier et ta langue, drôlement déliée de prononcé quelques mots qui aurait dû rester muet. Tu t'éclaircis la gorge, les joues sûrement déjà bien rouge, alors que Tasha s'intéresse à tes paroles. « Une meilleure idée ? ... Hmm ... Je serais pas prête à dire ça, non. Je réfléchissais simplement aux autres règles que nous pourrions enfreindre pendant le shutdown. » Tu n'ajoutes rien, tu n'en vois pas l'utilité ... Tu as toujours une certaine retenu vis-à-vis de la brune, même si, au fond de toi, tu as envie de lui dire des millions de truc, de te rapprocher d'elle et de simplement accepter cette sorte d'attirance que tu as pour elle ... Mais tu t'y refuses, pour une raison inconnu. La peur, peut-être ... La confusion. Tu soupires.

« Booon ... On éventre quelques canapés ? » Changement de sujet, radical ... Tu tentes quelque chose pour éviter qu'elle ne te pose plus de questions que nécessaires. Tu passes de toi-même la main sur les étagères non loin, histoire de trouver d'autres crayons utiles. Tu t'empares de quelques outils ''supplémentaires'' et tu te retournes ... Ne sachant s'il y a un quelconque canapé à ta porté. Tu avances prudemment de quelques pas, avant de trébucher sur un gros objet, tentant de te rattraper comme tu le peux, sans trop te blesser, tu effectues quelques roulades au sol, pour te retrouver quelques mètres plus loin. « Outch. » Peut-être que rester au sol serait une solution plus judicieuse ... Solution que tu adoptes rapidement, ceci dit, marcher à quatre pattes n'est clairement pas idéal et pour accélérer ton avancé, tu effectues quelques roulades supplémentaires dans le noir ... Personne ne peut te voir de toute manière. Jusqu'à ce que tu heurtes un canapé, après quelques roulades qui ont bien dû te faire parcourir l'entièreté de la pièce ... Ou donc t'étais-tu retrouvé après ta première chute ? Tu te redresses donc avant de planter un crayon dans le rembourrage du gros meuble et de tirer ensuite sur le crayon de toutes tes forces ... Tant qu'à causer des dommages, autant y aller à fond. « C'est plaisant finalement faire la fête à ces canapés. »
Made by Neon Demon

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

who are you sweetheart ?
Nothing can last forever. There isn't any memory, no matter how intense, that doesn't fade out at last. ▬
Juan Rulfo.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
F02-021
F02-021
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: I wanna burn this place | ft F04-738   Lun 25 Sep - 14:39


F02-021 & F04-738

I wanna burn this place

SHUTDOWN ON - NO LIGHTS - NO IA

Détruire, cet endroit, cette salle, la Ruche toute entière. Les gens derrière aussi. Les détruire, elle ne rêvait que de ça. Cela faisait des jours, elle ne vivait que pour ça. Tasha n’était plus la même personne curieuse et bien intentionnée du début. Elle avait cette ancienneté, cette souffrance, ce dernier passage en prison qui l’avait achevé. Ils ne pourraient pas comprendre, les autres. Ce n’était pas qu’une prison, qu’il l’avait brisé. C’était ce qui s’était déroulé pendant cet enfermement. Elle n’avait même pas revu son colocataire, depuis leur emprisonnement respectif. Avait-il seulement survécu ? Lui aussi; on l’avait torturé comme elle ? Toute cette histoire de Shutdown n’arrivait pas à la rassurer, à trouver celui avec qui elle avait passé une merveilleuse soirée, mais qui avait fini en catastrophe. Au final, seule sa colère la faisait se sentir bien. Et 738. Sans qu’elle ne puisse se l’expliquer. Se retrouver là, à ses côtés, malgré son état alarmant, cela provoquait des sentiments contradictoires. Elle avait cette envie de quitter ses pulsions meurtrières pour la prendre dans ses bras et se lover contre elle, et ne plus en bouger. Mais cette envie, elle devait la contrôler, aussi difficile cela pouvait être pour elle.

Rodriguez faisait jouer les crayons dans ses mains. Soufflant, un peu dépitée de n’avoir guère mieux à proposer pour saccager la Ruche et le mobilier lui appartenant. Un rire frustré lui échappa, haussant les épaules. « C’est sûr que je préférerais avoir un bon Glock en main plutôt que ça… » Un glock. Etait-ce son arme de fonction en tant que lieutenant de police ? Très certainement. En un réflexe, les doigts de sa main droite se fermèrent plusieurs fois à la suite, comme si elle s’imaginait tenir une arme, revivre la sensation d’avoir l’objet en sa possession. La lieutenant releva très vite la tête, son attention détournée par la douce voix de Wonder Woman, qui avait le don de la recadrer quand il fallait. « Les autres règles ? A moins de se balader à poil dans la Ruche, je ne sais pas s’il y a quelque chose de mieux à enfreindre… Dommage qu’il fasse tout noir, l’une de ses règles serait vraiment intéressante à déjouer. » Un clin d’oeil, un petit rire, à la fois nerveux et amusé. Elle aussi, elle imaginait ce que ça pourrait donner, s’ils décidaient tous de quitter leurs logements nus. Contraire à la loi, fun en plus. Bon pour les yeux surtout. Rodriguez défaillait. Elle avait toujours eu la langue bien pendue, cette manière de dire les choses cash. Et bien qu’elle n’avait pas à se cacher de cette capacité, elle avait un côté timoré avec la rousse. Craignant à chaque fois d’aller trop loin, de la repousser inconsciemment. Ce qu’elle ne supporterait pas. Si Wonder-Woman s’éloignerait d’elle, alors elle n’aurait plus de raison de vraiment s’intéresser à cette Ruche. Juste de la faire exploser.

Comme si elle avait jeté un froid sans le vouloir, Tasha subit quelques secondes de silence avant que le sujet ne change radicalement. Acquiesçant en restant muette, la brune suivit la rouquine, qui laissait exprimer son côté destructeur et … gymnaste ? Dans le noir, la lieutenant n’était pas certaine de ce qu’elle voyait, mais aux sons qu’elle percevait, aux ombres qu’elle distinguait, elle avait le sentiment que 738 s’amusait à faire des roulades. Une exclamation lui parvient, et brièvement, Tasha ne fut plus que concernée par l’état de la rouquine. « Wonder-Woman ? ça va ? » Des bruits de déchirement firent écho à sa question, et un sourire effleura ses lèvres. Patientant quelques minutes après avoir imité sa partenaire, la théorie de Tasha se concrétisa, ce qui la fit se relever après avoir éventré un canapé en long et en travers. « Tu vois ? Je te l’avais dit. On craint rien tant que le Shutdown est actif. » Mais éventrer un canapé, ça allait bien deux minutes. S’avançant à l’autre bout de la pièce, elle se heurta à une table basse, et soupira. « La dernière fois que j’ai fait ça, ça m’a valu mon premier tour en prison. » Souplement, la brune se baissa. D’un geste du bras, elle souleva la table basse qu’elle fracassa violemment contre le sol, dans un bruit d’éclatement assourdissant. Elle rêvait. D’avoir son glock, de tirer sur tout ce qui l’entourait. Se retournant, elle sauta sur le canapé et déchira le tissu, plantant sa main à l’intérieur pour y retirer le fourrage et le balancer derrière elle, comme elle jetterait des confettis par dessus son épaule. Un rire s’échappa de sa gorge, rauque, ravi mais triste : « Qu’est-ce que c’est bon de faire ça. » Sans crainte de représailles. Sans bras mécanique pour vous assommer de sommeil et vous déplacer autre-part. La brune continua son manège, de longues minutes durant, éventrant le canapé, balançant des bouts de cotons, tissus, ou autres sur le sol, brisant les pieds d’une table basse en s’acharnant à coup de poings et livres sur le meuble. Puis, épuisée, soufflant, à terre, elle lâcha, cherchant du regard 738, qu’elle ne voyait pas près d’elle : « Dommage qu’on n’ait pas de quoi foutre le feu à tout ça. » Mais bon, elles pouvaient toujours s‘enflammer autrement.

AVENGEDINCHAINS

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡



It's time to find your own way, Love.

Badges du Swagg:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
I wanna burn this place | ft F04-738
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Satellite_Heart || Don't stay at her place.
» Mise en place des objets
» [Résolu] disparition de place sur le disque dur
» Chasse aux oeufs ( Place Longueuil ) au profit d'Opération Enfant Soleil
» [Résolu] disque dur plein. Comment faire de la place?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LA RUCHE :: Niveaux 2 à 5 :: Salle commune-
Sauter vers: