Partagez | 
 

 Hush-a-bye... || Ft. H03-14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
H01-003
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Hush-a-bye... || Ft. H03-14   Sam 1 Juil - 10:59

Hush-a-bye...
Ft. H03-14


La salle commune. C'était rare. On trouvait toujours de quoi s'occuper, ou même être seulement assit dans l'herbe était parfois plus attrayant. Mais se retrouver dans la salle commune, ça n'arrivait pas souvent. On avait mangé ensemble, 14, ma guitare et moi, et on avait fait notre chemin jusqu'au niveau 2 pour se laisser tomber sur les canapés à l'angle, lui comme moi chacun sur le notre, mais tout deux réunis dans l'angle. J'étais presque allongé, la guitare sur moi, mes doigts en parcouraient les cordes par moment, laissant échapper quelques notes en quête de liberté.

On avait passé un moment à discuter, à parler de ce qu'on avait vu dans la Ruche, de certaines personnes qui méritaient notre attention et nos moqueries innocentes. Et puis on avait choisi le silence. Naturellement. On avait seulement cessé de parler. Sans envie de partie, d'aller se coucher. Sans envie non plus de se relancer dans une quelconque conversation. Juste l'envie de rester là, sans rien de plus. La salle s'était vidée petit à petit et si ce n'était un couple silencieux de l'autre côté, nous étions seuls. Faut dire il se faisait tard, la plupart devait certainement dormir, ou en tout cas être dans un lit.

Je fixais le plafond, continuant distraitement de doucement caresser les cordes de l'instrument. Je ne me rendais pas compte qu'à chaque nouvelle note, une mélodie se dessinait. Une mélodie que je connaissais par cœur car elle était la seule, la première qui m'était revenue. Comme si chaque accord, chaque note était ancrée en moi, dans mon être. Je ne savais pas ce qu'elle était, ce qu'elle disait, mais elle ne me lâchait jamais. Elle était toujours dans ma tête, quelque part.

Je fermais les yeux, calme, paisible. La respiration de 14 à côté de moi me berçait mais lui comme moi ne troublions pas cette paix. Il n'y avait que cette mélodie. La vibration des cordes et chaque note qui raisonnait en moi. Chaque son. Chaque mot. - Fais dodo, ne pleure pas...


« ... go to sleep, my little baby,
when you wake, you shall have,
all the pretty little horses,
dapples and grys, pintos and bays,
all the pretty little horses... » - Le pas rapide, pieds nus, et la face encore humide, je me précipitais vers mon lit. C'était un lit simple, posé là en plein milieu du mur. La couverture bleu qui y trônait était défaite et je tirais dessus pour la retendre. Du coin de l’œil je voyais le pyjama que je portais, un pantalon gris et un t-shirt bleu avec un dessin légèrement plus foncé imprimé dessus. Le motif simple d'un ourson. Des pas se faisaient entendre un peu plus loin sur le craquement du plancher de bois et la voix les accompagnait autant que la chanson.

« ... way down yonder, in the meadow,
poor little baby, crying mama,
bords and the butterflies fluter round his eyes
poor little baby, crying mama... » - Je sautais sur le lit, me dépêchant de me glisser sous la couverture alors que la silhouette féminine posais sur la table de chevet un verre d'eau avant de s'installer à mon chevet. J'attrapais d'une main le petit chien en peluche usé qui me semblait bien trop loin et écrasais ma tête contre l'oreiller, levant mon regard sur la femme qui chantait. Grande, belle et parfaite. Ses cheveux bruns parsemés de quelques lignes argentées. Ses yeux étaient d'un bleu captivant mais tout ce que je voyais c'était son regard chaleureux et ses gestes attentionnés.

« ... hush-a-bye, don't you cry,
go to sleep, my little baby,
when you wake, you shall have,
all the pretty little horses,
dapples and greys, pintos and bays,
all the pretty little horses... » - Mama, est-ce qu'on pourra aller voir Andy demain? - « Bien sûr. » - Demain matin? - « Si tu veux, mon cœur. » - Elle me bordait pendant que je continuais de parler. - J'aime bien jouer avec lui. - Son rire ne m'échappait pas. - « Tu sais, à cet âge les bébés dorment beaucoup. » - Oui, mais comme ça il a l'habitude de me voir. Et après, on pourra être copains, quand il sera plus grand. - Lorsqu'elle souriait, je souriais moi aussi. - « Dans ce cas, il est l'heure de dormir si tu veux être en forme demain. » - Demain matin hein??

Elle soupirait en souriant et tendait le bras pour éteindre la lampe de ma table de chevet. Dans la pénombre, seule la lumière du couloir dessinait ses traits et elle dégageait quelques cheveux de ses doigts avant de se pencher pour embrasser mon front. Je fermais les yeux, n'entendant que le murmure de sa voix si douce. - « Sleep well, my Elijah... »


J'ouvrais les yeux, une larme filant silencieusement du coin de mon oeil le long de mon visage et chutait pour s'écraser sur le cuir du canapé. J'avais cessé de jouer, la mélodie c'était perdue dans le silence au moment même où j'avais prononcé ces mots. Je m'étais seulement figé, les yeux fermés, l'espace de quelques secondes. Entre éveillé et endormi. Perdu entre maintenant et avant.

Ce n'était pas un rêve.

Je me redressais, laissant la guitare glisser à côté de moi, mon regard dans le vide et ma bouche entrouverte. Ma conscience perdue. Mon esprit chamboulé. Une nouvelle larme roulait sur ma joue alors qu'un sourire naissait au coin de mes lèvres. Mon regard se posait sur 14, un regard animé d'une certaine étincelle. Je le voyais maintenant. Ça m'apparaissait comme une évidence. Comme quelque chose qui avait toujours été là, parce que ça l'avait toujours été.

J'ancrais mon regard dans le sien et mon sourire s'élargissait. - Je me souviens. - Je me rapprochais du bord du canapé au risque d'en tomber. - J'ai vu ma mère. Je me suis vu petit. Je... - Ce que j'allais dire me semblait tellement impossible que j'hésitais même à le dire, de peur de me tromper. - Je m'appelle Elijah. - Ça sonnait étrange, bizarre et à la fois naturel et normal. Comme si je l'entendais pour la première et à la fois comme si je l'avais entendu toute ma vie. Je passais une main sur ma bouche, essuyait les deux larmes qui s'échappaient. Mon sourire grandissait encore. Toujours. - Je m'appelle Elijah!

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H03-14
H03-14
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Hush-a-bye... || Ft. H03-14   Sam 1 Juil - 19:09



Hush-a-bye...

H01-003 & H03-14


Encore une autre journée dans la Ruche. Pas d’incident majeur ceci dit, cela avait été une journée paisible. Il avait trainé le matin avec Douze puis avant mangé avec lui avant de passer l’après-midi avec Trois. Ils avaient mangé tous les deux le soir et ils avaient terminés leur soirée échoués dans les canapés de la salle de musique. C’était peu commun mais c’était comme ça que ça s’était fait et le brun avait arrêté de chercher à comprendre où ses pas le menaient. Il profitait juste du fait de pouvoir compter sur des amis super dans cet endroit pour ne pas finir par péter un boulot.

Trois avait trainé sa guitare avec lui et avait joué avec les cordes un peu comme ça lui venait pendant qu’ils discutaient tous les deux de leur état d’âmes, leur ressentis, leurs problèmes et ce genre de choses. Puis était venu le moment où il n’avait plus grand-chose à raconter et où le silence prenait place pour annoncer un temps de repos. Ce silence n’était en rien gênant ou agaçant, juste reposant et habituel. Trois continuait de gratter sa guitare pendant que Quatorze lui, griffonnait tous ce dont il se rappelait et ses théories dans son carnet qu’il avait pris plusieurs mois plus tôt dans la bibliothèque de la salle commune. Cela faisait plusieurs semaines qu’il avait repris un peu du poil de la bête et il était prêt maintenant à découvrir les secrets de la Ruche et comment en sortir – vivant tant qu’à faire- avec ses amis. Etre enfermé sans savoir pourquoi, très peu pour lui.

Alors il avait élaborés des théories, des hypothèses et des plans. Il se plongeait aussi parfois dans ses souvenirs pour faire la même chose : des théories. Lister toutes les possibilités de scénarios et significations. Pour aider Trois à se rappeler, mais aussi Douze et lui-même. Il s’était donc complètement perdu dans ses pensées, bercées par les notes que jouait le châtain quand quelque chose le ramena sur terre. La voix de Trois, pour être exact.

Il avait marmonné quelque chose que Quatorze n’avait pas bien compris puisqu’il n’avait pas été des plus attentifs avant cela. Il avait murmuré les paroles de la mélodie ? Il n’était pas sûr. Il semblait pourtant paisible, yeux fermés, porter par la mélodie. Il ne préféra pas le déranger et se contenta de fermer les yeux à son tour et se concentrer sur ce qu’il jouait. La mélodie était douce et apaisante, rassurante aussi. Il ne la connaissait pas, du moins pas à sa connaissances mais elle était belle. Son attention fut une nouvelle fois accaparée quand d’autres mots sortirent de la bouche du châtain et qu’il sentit un regard posé sur lui. Il en avait tourné la tête vers Trois pour l’observer, se rendant compte que des larmes avaient roulés sur ses joues et qu’il s’était redressé, laissant la guitare glisser à côté de lui. Sa précieuse guitare qu’il ne lâchait jamais ou presque. Il se passait quelque chose, restait à comprendre quoi.

Quatorze avait froncé les sourcils se redressant lui aussi, observant le visage de son ami, inquiet.

« Trois, ça va ? »

Il afficha un sourire avant de croiser le regard du brun et de se rapprocher du bord du canapé, un enthousiasme et une joie nouvelle. Quatorze ne comprenait pas, mais cela ne devait pas être la fin du monde si le châtain conservait un sourire non ? Il en eu le cœur net quand son ami commença à parler et à exclamer sa joie. Ce qu’il lui dit le frappa, le laissant stupéfait. Trois se souvenait de quelque chose ? Il avait eu un souvenir ? Un qui le rendait aussi heureux que ça ? Mais c’était génial !

A peine eu t’il comprit que l’enthousiasme du châtain fut communicatif. Le souvenir semblait loin puisqu’il s’était vu petit, avec sa mère, mais qu’importe. C’était un souvenir. La mémoire de Trois commençait enfin à revenir. C’était bon simple ! Et surtout : cela devait être libérateur pour lui.

Il lui annonça qu’il s’appelait Elijah et un instant, Quatorze eu un bug. Il avait fait un O avec sa bouche, sourcils froncés alors qu’il réfléchissait. Ce prénom… Il laissa tomber rapidement, désireux de savourer cette bonne nouvelle avec son coéquipier.

« Mais c’est génial ! Tu vois, je t’avais dis que ça viendrait ! Tu t’appelles Elijah alors ? C’est chouette comme prénom, original. J’aime bien et puis… Je ne sais pas, le prénom sonne bien, il me parle. »

Il affichait un sourire clairement heureux pour lui. Un prénom, son prénom. Ce n’était pas rien ! Trois, ou plutôt Elijah du coup, allait pouvoir commencer à reconstruire les morceaux de son passé. C’était un début et surement pas la fin. Quatorze y veillerait ! Il posa l’une de ses mains sur son épaule pour la presser doucement avant de finalement reprendre, amusé.

« Ça va me faire tout drôle de t’appeler par ton prénom maintenant, c’est Adélaïde qui va être contente de plus être la seule à s’en rappeler. Mais c’est cool, définitivement cool. Ta mère était comment ? Tu te souviens d’autres choses ? Racontes-moi tout ! »

L’excitation et l’adrénaline d’une bonne nouvelle comme celle-ci n’était pas prêt de partir tout de suite. Les bonnes nouvelles dans la Ruche étaient rares, il fallait en profiter. Et puis Quatorze avait toujours été très curieux. Plus il saurait de choses sur Elijah, plus il pourrait essayer de l’aider.
Codage par Libella sur Graphiorum

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

The pianist man, i know him.
I don't remember my past. Just that I suffered a lot. I was tortured. He destroyed me ... But then I met him. I don't remember everything, but I know. I know I need him. I know he can help me. He can fix me
 
© sweet peach

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-003
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Hush-a-bye... || Ft. H03-14   Sam 8 Juil - 12:07

Hush-a-bye...
Ft. H03-14


« Mais c’est génial ! ... » - Ah ça, pour être génial. Mon sourire ne me quittait plus et j'entendais tout ce que 14 disait sans réagir de suite, toujours entrain d'entendre raisonner dans mon crâne le son que faisait mon prénom. MON prénom. La Ruche avait le contrôle sur le reste, mais elle n'aurait plus le contrôle sur mon identité. Et qu'elle aille se faire foutre si elle voulait réessayer.

« ... Ta mère était comment ? Tu te souviens d’autres choses ? Racontes-moi tout ! » - Je posais mon regard sur lui et lui souriais encore. - Je crois que je lui ressemble beaucoup. J'ai ses yeux, ça c'est certain. Elle s’appelait... - Je le sentais. Je sentais ce poids sur le bout de ma langue. Je sentais la chaleur de mon cerveau et la mémoire rouillée. Le nom n'avait pas été prononcé dans mon souvenir et pourtant je le sentais qui cherchait à se faire une place dans la lumière. - ... Angelica! C'est ça, elle s’appelait Angelica. On vivait dans une maison avec un plancher en bois qui craquait. J'avais un... une peluche, un chien.

Je faisais une pause, fixant le regard de 14, comme hésitant. Et à vrai dire il pouvait voir que j'hésitais. J'étais sûr de moi, et en même temps j'avais peur de me tromper. Mais je ne pouvais pas garder ça pour moi, si j'avais raison il devait savoir aussi. - Je crois que... Dans mon souvenir j'ai dis un nom. Il s'agissait d'un bébé. Je sais qu'il vivait pas avec nous, mais j'ai la sensation qu'il vivait pas loin. - Je me redressais sensiblement. - Je l'ai appelé Andy... Et je crois que c'était toi. - Je sentais la bouffée de chaleur qui me prenait. - J'ai aucune preuve, je suis désolé. Mais... quand je l'ai entendu, j'ai immédiatement su que c'était toi. Je peux pas l'expliquer.

Mon air désolé supplantait mon sourire. J'aurais aimé avoir des preuves, avoir vu dans le souvenir une véritable preuve que c'était lui. Pour moi ça semblait évident mais je pouvais comprendre qu'il ne me croit pas. Je pouvais comprendre qu'il reste prudent quand à cette apparentes suppositions. Je l'aurais fais moi même et j'étais capable de le comprendre. - Mais si j'ai raison, et si c'était bien toi... Ça veut dire qu'on se connait depuis bien plus longtemps qu'on le pensait. Et j'aime cette idée.

Ce que je ne réalisais pas en disant ça, c'est que dans ce fouillis de mémoire et de déductions, je venais de dire quelque chose d'important. De plus important que le simple fait qu'on se connaisse depuis l'enfance. J'avais dis son prénom.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H03-14
H03-14
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Hush-a-bye... || Ft. H03-14   Dim 9 Juil - 21:25



Hush-a-bye...

H01-003 & H03-14


Quatorze avait ce sourire aux lèvres, ce sourire qui était beaucoup plus présent qu’à son arrivée dans la Ruche. Dernièrement, tout allait pour le mieux. Pas de bugs de la Ruche pour le faire paniquer ou s’énerver au détour de chaque couloir, pas d’engueulades, peu de cauchemars. Ce n’était pas le paradis, mais ça s’en approchait. Alors que Trois, ou plutôt Elijah, se souvienne de son prénom rajoutait une sorte de cerise sur le gâteau à tout cela.

Le brun l’écouta parler et chercher le nom de sa mère. Il semblait se concentrer fortement pour le retrouver, ses sourcils se fronçant dans une expression que Quatorze avait déjà vue quelques fois sur son visage. Vivre dans la Ruche obligeait à chercher à se rappeler le passé, souvent. Mais cette fois, les résultats étaient là. Elijah arriva à retrouver le prénom de sa mère : Angélica. Un nom doux et angélique qui fit pencher la tête sur le côté au brun. Mince. Décidément. Encore un nom qui titillait son for intérieur. A croire qu’il en connaissait une aussi par le passé. Mais là encore, le brun ne s’y attarda pas trop, préférant savourer le bonheur du châtain qui semblait euphorique de ces remontés de souvenirs : et à juste titre.

Son sourire s’agrandit encore un peu plus quand Elijah réussit à lui fournir d’autres informations. Des détails, de petites informations qui en temps normal n’aurait pas semblaient importantes ou capitales, mais qui ici dans la Ruche l’étaient. Car le moindre souvenir permettait de garder espoir et de retrouver une identité plus que recherchée.

« C’est super précis, c’est cool ! Et la peluche à l’air de remonter d’assez loin, c’est fou ! »

Quatorze attendait la suite, mais elle ne vint pas tout de suite. Il avait scruté le visage du châtain qui semblait préoccupé. Il s’était demandé un instant ce qui lui arrivait avant de comprendre qu’il hésitait. Hésitait à quoi ? De quoi ? Bonne question. Cette lueur de doute dans son regard était étrange. En temps normal il était toujours sûr de lui. Et les peu de fois où il ne l’était pas à cent pour cent, il ne se gênait pas pour exprimer ses pensées ou ses idées, quitte à dire qu’il n’était pas sûr, mais il les disait quand même. Alors pourquoi cette fois-ci il hésitait ?

Quatorze commençait à se poser beaucoup trop de questions et ci Elijah n’avait pas finalement reprit la parole, le brun l’aurait surement assaillit de questions pour comprendre, quitte à se manger un mur ou un regard blasé. Sa curiosité maladive n’était plus à prouver auprès de ses proches ici. Il n’aimait pas ne pas savoir et cela ne risquait pas de changer avec le contexte de leur prison.

Le châtain commença donc à parler de nouveau, expliquant ce dont il se souvenait d’autres, et notamment d’un bébé. Et cette fois, les détails semblaient capitaux. Très importants. Trois s’était même redressé et son sérieux dénotait avec son enthousiasme précédent. Un prénom franchit ses lèvres et il lui expliqua qu’il l’avait tout de suite assimilé au sien. Son prénom. Elijah était persuadé qu’il s’appelait Andy, qu’il l’appelait en tout cas comme ça. Et avant même que Quatorze puisse répondre, le châtain commençait déjà à s’excuser. Il semblait vraiment désolé de ne pas pouvoir prouver ses mots, ne pas avoir plus d’informations.

Il évoquait même le conditionnelle, dans le cas où il dirait vrai. Mais Quatorze était déjà dans ses pensées, cherchant lui aussi à essayer de se souvenir, sans franchement de succès. Il n’avait eu que des souvenirs relativement négatifs jusqu’ici. Les seuls qui avaient été positifs étaient celui de sa soirée dans un bar avec Elijah et celui d’une nuit torride avec Douze. Pas franchement de quoi se construire un passé bien réjouissant pour le moment, trop peu d’informations sur lui, qui il était et la vie qu’il avait menée. Plus de moments douloureux qu’autre choses. Mais il avait deux personnes importantes dans sa vie, deux piliers dans la Ruche qui lui avait été proches dans sa vie d’avant. S’il ne pouvait pas se raccrocher à eux et avoir confiance en eux, en qui il pouvait bien avoir confiance ? Personne, clairement.

Il sortit finalement de ses pensées, légèrement confus, mais un petit sourire franche sur les lèvres.

« Je te crois. »

C’était sorti tout seul, ça avait presque fusé, comme une évidence. Il avait confiance en Elijah, depuis la première rencontre déjà. Si le châtain avait l’intime conviction qu’il s’appelait comme ça, c’était sûrement le cas, et ce même s’il était incapable de s’en souvenir maintenant. Et puis l’idée d’avoir un prénom était plus que tentant. Retrouver un semblant d’identité serait une bouffée d’air fraiche. Un pas en avant. Andy… Ça lui plaisait. C’était une bonne chose non ?

« Je veux dire, si t’es persuadé que ce bébé c’est moi, alors je te crois. En plus ça voudrait dire qu’on se connait depuis qu’on est gamins, on est peut-être des amis d’enfance, ça serait super ! J’aime l’idée aussi. C’est… C’est peut-être bien moi ce…. Andy. »

Dire le prénom à voix haute était étrange. Il avait la sensation que ce prénom ne lui était pas inconnu. Comme celui d’Elijah ou Angélica. Une étrange impression de déjà vue, d’une piqure de rappel qu’il avait du mal à assimiler et comprendre. Comme si sa mémoire n’avait pas envie de lui rappeler tout de suite qui il était. Comme pour cacher quelque chose de plus gros. Comme si on l’avait déjà obligé à oublier son prénom par le passé. Il ne le savait pas, mais c’était effectivement comme ça que la plupart des personnes de son entourage l’appelaient. C’était son prénom, son surnom pour être exact. Mais au lieu de s’en souvenir, il avait froncé les sourcils, percutant quelque chose de plus frais à son esprit.

« Dis-moi… est-ce que tu penses que… Que ça pourrait être une sorte de surnom ? »

Par un geste purement inconscient, ses doigts avaient commencés à tripoter les plaques miliaires qu’il portait au cou. Il s’était rappelé du nom écrit dessus, un nom qu’il avait toujours su ne pas être le sien. En revanche, il n’était pas le seul à avoir des plaques autour du coup avec un nom écrit dessus. Et un nom en particulier lui était venu à l’esprit. Très ressemblant au prénom que venait de lui donner Elijah.

« Est-ce que tu penses qu’on aurait pu me surnommer Andy ? »
Codage par Libella sur Graphiorum

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

The pianist man, i know him.
I don't remember my past. Just that I suffered a lot. I was tortured. He destroyed me ... But then I met him. I don't remember everything, but I know. I know I need him. I know he can help me. He can fix me
 
© sweet peach

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-003
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Hush-a-bye... || Ft. H03-14   Lun 10 Juil - 9:48

Hush-a-bye...
Ft. H03-14


« Je te crois. » - Un sourire avait pris la place sur mon air désolé. Je ne faisais pas confiance à ma propre mémoire mais il me croyait quand même. A sa place j'aurais émis des réserves. Mais il n'était pas moi et peut être avait-il plus de foi en moi que j'en avais moi-même. Il semblait se faire à l'idée assez facilement et ça me confortait dans cette intuition. Peut être avions-nous torts, mais le mal était fait. - Ça veux surtout dire que je t'ai vu naître et que tu me dois le respect parce que c'est moi le plus vieux. - D'une certaine manière, ça m'avait toujours paru évident mais au moins, cette fois, on avait un semblant de preuve. En tout cas si mon intuition se vérifiait un jour et j'espérais qu'elle ferait.
Andy sonnait bien, c'était un nom qui me semblait familier.

« Dis-moi… est-ce que tu penses que… Que ça pourrait être une sorte de surnom ? » - Je levais mon regard sur lui tout en retombant doucement en arrière. Quelque chose le tracassait visiblement. - Je suppose oui. C'est mignon comme surnom, ça t'irait bien. - 14. Mignon. Même déguisé en lapin rose il serait pas "mignon". - « Est-ce que tu penses qu’on aurait pu me surnommer Andy ? » - Je fermais ma bouche et l'observais en silence avant de hausser les épaules. - Possible. Par réflexe, j'ai le nom Andrew qui me vient en tête. - Et quelques secondes plus tôt je n'avais pas la moindre idée que ce nom existait mais il était revenu au devant de mes pensées par magie. Pas un souvenir, ou peut être que si, mais juste une connaissance endormie.

Le sérieux revenait sur mon visage quand je voyais le sien se perdre aussi facilement. - Pourquoi, quelque chose te reviens?

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H03-14
H03-14
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Hush-a-bye... || Ft. H03-14   Dim 16 Juil - 19:25



Hush-a-bye...

H01-003 & H03-14


Quatorze n’avait pas pu s’empêcher de pouffer de rires en entendant Trois lui rappeler que si le bébé était effectivement lui, c’est qu’il était le plus jeune des deux et qu’il devait donc le respect à son ainé : autrement dit le châtain.

Il lui avait donné un petit coup sur l’épaule, comme pour se venger un peu de cette constatation. Mais il n’avait pas tords. Si c’était bien lui le petit, il était plus jeune que Trois. Son âge n’était pas franchement l’information qu’il avait cherché à découvrir en premier, préférant se focaliser sur son nom et son prénom, mais c’était plutôt pas mal de se situer.

Dans le fond, ça ne l’étonnait même pas. Il avait toujours eu l’impression d’être plus jeune que lui et que Douze. Ce n’était donc pas une information plus perturbante que ça, juste un indice de plus qui les aidait maintenant à mettre des vérités ou des hypothèses bout à bout. Avec un peu de chances, bientôt, ils comprendraient enfin qui ils étaient.

Et en parlant d’hypothèse mises bout à bout… Quatorze, ou Andy donc, pensait avoir fait le rapprochement entre deux. Mais cette fois, cela le perturbait beaucoup plus. Son visage affichait clairement une concentration qu’il avait rarement ces derniers temps. Il essayait de se rappeler, de comprendre mais sans vraiment y arriver. Plus il y pensait et moins il était sûr de lui. Merde… Ce n’était pas le moment.

Heureusement, la voix du châtain le sortit de ses pensées, du moins pour un court instant. Il lui confirma que cela pouvait être possible et que finalement ce surnom lui irait bien. Il avait même sourit en coin en l’entendant dire que ça serait mignon. Ce n’était pas franchement un mot qu’il entendait souvent dans la bouche d’Elijah et encore moins pour parler de quelque chose qui le concernait. Mais soit.

Il fut bien plus perturbé lorsque son ami prononça le prénom qu’il avait en tête. Andrew. C’était justement celui qui avait frappé son esprit. Sauf que si le « Andrew » qu’il avait déjà lu et le « Andy » étaient les mêmes personnes… Et si les deux prénoms le concernaient effectivement bien… Il ne comprenait plus rien. Ce n’était pas logique, il était perdu. Il n’était même plus serein sur le prénom qu’il pensait avoir lu sur les plaques de Douze. Si cela se trouve, ce n’était pas Andrew mais Andreas ou Andrax.

Là encore, Elijah réussit à le ramener sur terre, le questionnant. Il devait avoir remarqué que quelque chose le travaillait, il était loin d’être bête et il le connaissait bien depuis le temps.

« Je… Je ne suis pas sûr. Ce prénom ou surnom me parle mais, j’ai l’intime conviction que c’est plus un surnom. Sauf que… J’ai déjà lu le prénom Andrew sur… le collier de quelqu’un. Fin je crois. »

Il avait hésité à lui révéler qu’il pensait en fait aux plaques de Douze. Inconsciemment il savait qu’il y avait une tension entre les deux garçons, même si Quatorze sortait maintenant officiellement avec le blond, il savait que ce dernier restait jaloux d’Elijah. Jalousie qui n’avait pas franchement lieu d’être, mais elle était là et il devait composer avec. Il savait aussi que cela agaçait le châtain et il n’avait pas envie de gâcher son moment de joie en ramenant Douze sur le tapis. Il ne pouvait pas lui bousiller un si chouette moment, alors il tenta une parade. Il aurait le temps d’y penser plus tard.

« J’ai peur de dire une connerie, faudrait que je vérifie d’abord mes informations. J’ai pu me tromper dans le prénom. En attendant… Faut fêter ça ! »

Il avait attrapé Trois par le coup avant de venir ébouriffer ses cheveux, tel un gamin. Ce souvenir n’était pas anodin, c’était quelque chose de rare dans la Ruche. Peu se souvenaient de leur prénom et Elijah venait de retrouver le sien, mais aussi de lui donner plus qu’une piste pour qu’il retrouve le sien également. Il s’appelait Andy, il en était persuadé maintenant. Si Elijah avait pensé à lui en voyant ce bébé, c’est qu’il était ce bébé. Sinon pourquoi cette certitude ?

« Hey mais j’y pense ! Ça pourrait expliquer notre tatouage en commun. Si on se connait depuis si longtemps, ça ne m’étonnes pas qu’on s’en soit fait un. Reste à savoir pourquoi une boussole. »
Codage par Libella sur Graphiorum

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

The pianist man, i know him.
I don't remember my past. Just that I suffered a lot. I was tortured. He destroyed me ... But then I met him. I don't remember everything, but I know. I know I need him. I know he can help me. He can fix me
 
© sweet peach

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-003
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Hush-a-bye... || Ft. H03-14   Mar 25 Juil - 16:43

Hush-a-bye...
Ft. H03-14


« Je… Je ne suis pas sûr. Ce prénom ou surnom me parle mais, j’ai l’intime conviction que c’est plus un surnom. Sauf que… J’ai déjà lu le prénom Andrew sur… le collier de quelqu’un. Fin je crois. » - Je haussais les épaules. - A mon avis des Andrew y'en a des tas, si t'as vu a écrit sur le collier d'un type, ça veut peut être rien dire. - Après tout, autant j'étais heureux de me souvenir de mon prénom, autant j'étais persuadé que je n'étais certainement pas le seul à le porter. C'était même bien possible que dans la Ruche d'autres hommes le portent sans même le savoir.

Finalement son regard avait changé, retrouvant un semblant de joie qu'il avait perdu l'espace de quelques instants. - « J’ai peur de dire une connerie, faudrait que je vérifie d’abord mes informations. J’ai pu me tromper dans le prénom. En attendant… Faut fêter ça ! » - Je n'avais pas le temps de bouger qu'il m'attrapait par le cou pour ébouriffer mes cheveux et je riais en le laissant faire. - Oh ça rassures toi, on va le fêter! Et je sais parfaitement comment! - Il y avait dans mon logement une bouteille entamée de whisky, cachée, qui n'attendait que nous. Je ne comptais pas la vider, juste en prélever deux verres, mais dans un endroit pareil, un verre de whisky c'était déjà une fête en soit.

« Hey mais j’y pense ! Ça pourrait expliquer notre tatouage en commun. Si on se connait depuis si longtemps, ça ne m’étonnes pas qu’on s’en soit fait un. Reste à savoir pourquoi une boussole. »  - Par réflexe ma main se portait à ma hanche où sous le tissus se trouvait le motif noir dessiné dans ma peau. - Aucune idée. Peut être qu'on le saura jamais. J'aimerais bien savoir quand même. - Je souriais. - Mais t'as raison, si on se connaissait depuis tant de temps, ça doit être lié. C'est forcément lié. De toute façon peu importe, ça nous lie maintenant et c'est l'important! - On s'était déjà lié avant de voir ces tatouages mais c'était un plus. Un plus non négligeable et surtout indélébile. La marque d'un lien que le construisait, ou reconstruisait. D'un lien passé et futur qui semblait revenir à l'assaut malgré nos souvenirs perdus.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H03-14
H03-14
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: Hush-a-bye... || Ft. H03-14   Mar 25 Juil - 19:36



Hush-a-bye...

H01-003 & H03-14


Quatorze était septique. Il se demandait si ses hypothèses pouvaient s’avérer être réelles et s’il ne s’était pas trompé sur le nom qu’il avait vu sur les plaques de Douze. Dans le fond, il était peu probable qu’il se soit trompé. Il était presque sûr que c’était ce nom qui était écrit dessus… Ce pourrait-il que ce soit… Non, impossible. Ce n’était pas logique. Quoi que… La voix du châtain l’interrompit bien vite, le sortant de ses réflexions.

Le brun avait grimaçait, forcé de se rendre à l’évidence que, comme d’habitude, Elijah avait surement raison. Les prénoms s’utilisaient et se réutilisaient à longueur d’année, de décennies, voire de siècles. S’il s’appelait effectivement Andrew, il n’était pas le seul. C’était une évidence. Il se prenait la tête pour rien. Heureusement, il était vite passé à autre chose, d’autant plus que Trois venait de réveiller sa curiosité maladive. Le châtain semblait super excité à l’idée de fêter ce nouveau souvenir et il venait même de dire qu’il savait d’avance comment ils allaient fêter la nouvelle. Mais comment ? Bonne question. Quatorze voulait savoir, vraiment. La patience n’était pas trop son fort, surtout quand on lui donnait des phrases d’accroches pleines de mystères comme ça.

Il s’était toute fois contenue de poser des questions, sachant qu’Elijah serait capable de le faire poireauter encore un peu, juste pour le plaisir de le voir tourner un peu en bourrique… Ne pas poser de question, ne pas tomber dans le piège, pas tout de suite en tout cas. Il reporta donc l’attention sur leurs tatouages. Décidément, leur signification restait encore un mystère. Une boussole. C’était tellement vague, mais cela devait tellement leur sembler évident à l’époque où ils avaient dû se le faire. Du moins c’était ce qu’imaginait Quatorze. Il avait beau essayé de se rappeler pourquoi il s’était fait tatouer, le brun n’arriver à rien.

« Moi aussi j’aimerais bien savoir ! Je me dis qu’il doit avoir une signification particulière. »

Trois avait enchainé sur leur lien. Ce lien qui s’était créé tout de suite, dès leur première rencontre et sans trop qu’ils ne sachent ni comment, ni pourquoi. Ça avait instinctif. Naturel. Comme si finalement, cela avait été écrit depuis longtemps. C’était peut-être le cas. Ils s’étaient liés d’entrée après tout, et voilà qu’ils se découvraient des points commun, un tatouage partagé et une facilité à se comprendre pour le moins déconcertante.

« T’as raison ! Ça nous liait et ça continu de nous lier, c’est que c’est important. Même si on ne connait pas tous les détails, on sait que c’est ça et que ça veut dire quelque chose. C’est ce qui compte. On a bien le temps de trouver la signification, je suis sûr qu’elle refera surface ! »

Il avait de nouveau sourit comme un enfant heureux. Tous les indices qu’il récupérait sur lui, sur son passé et son passif avec Elijah n’étaient pour le moment que des indices positifs. Quoi demander de mieux ? Bon, certes, ce souvenir. Mais il ne fallait pas trop en demander d’un coup. Petit à petit, tout reviendrait, Andy en était persuadé. Tout comme il commençait vraiment par adopter ce petit prénom.

La curiosité refit son apparition, titillant la patience d’Andy qui ne se retenait plus vraiment maintenant. La journée devait se continuer sur une bonne note, et pour cela : il fallait revenir au moyen de fêter cette bonne nouvelle. Il donna un petit coup d’épaule à Elijah avant de prendre une tête d’enfant pour l’amadouer.

« Mais dis-moi ! Tu n’as pas dit que tu savais comment on pouvait fêter ce super souvenir ? C’est quoi ta super idée qui t’as fait sourire comme le dernier des mecs qui a gagné au loto ? »

Son regard interrogateur reçu bien vite une réponse de la part du châtain qui affichait un sourire malicieux et un regard clairement entendu.

« Whisky. »

Sa réponse laissait peu de place à l'imagination et en même temps... Andy n'avait plus envie d'imaginer quoi que ce soit. Le wisky, c'était très bien ! Parfait pour fêter la nouvelle. Il avait donc rigolé avant de suivre Elijah jusqu'à sa chambre pour qu'ils passent enfin à la partie intéressante dans le faite d'avoir quelque chose à fêter, en plus du fameux souvenir.


Codage par Libella sur Graphiorum

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

The pianist man, i know him.
I don't remember my past. Just that I suffered a lot. I was tortured. He destroyed me ... But then I met him. I don't remember everything, but I know. I know I need him. I know he can help me. He can fix me
 
© sweet peach

Revenir en haut Aller en bas
 
Hush-a-bye... || Ft. H03-14
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Archives :: Rp-
Sauter vers: