Partagez | 
 

 H07-157 [INGÉNIEUX]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
H07-157
H07-157
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: H07-157 [INGÉNIEUX]   Jeu 6 Juil - 18:19


H07-157
feat. Aaron Paul
Comment vous êtes-vous senti lors de votre éveil? Quel était votre état d'esprit, vos premières pensées?
Lourd. J'émergeais à peine que ma première pensée fut dédiée à cette impression pesante. Mon corps, ma tête, mes paupières - même le fil de mes réflexions semblait lent. L'atmosphère était écrasante. C'était comme si un éléphant s'était assis sur moi.
Je remuai avec peine mes paupières collantes et tentai de me mouvoir en me retournant sur le flanc. Le sol était froid - tout mon corps l'était. J'eus des frissons. Ma vue était floue et mes muscles ankylosés ne me permirent que de ramper péniblement sur quelques centimètres. Cela suffit toutefois à remettre en route les diverses fonctions de mes organes paresseux : une brûlure violente emplit mon thorax jusqu'à la gorge. A tâtons, presque aveugle, je palpai la verticalité d'un mur et me hissai tant bien que mal pour me redresser, espérant calmer cette douleur cinglante. Je me concentrai sur le rythme et l'intensité de ma respiration, que je voulais profonde et lente. Mais au passage de l'air dans mon larynx, je ressentais à la fois une gêne et une douleur dans cette gorge asséchée. J'avais soif. Je me sentais faible. Tout à coup, mes muscles abdominaux se contractèrent avec brutalité et je feins de vomir ; il ne vint rien d'autre qu'un bruit étouffé et une douleur intense dans le ventre. Puis un second effort, se soldant par un peu de bile mêlée à de la salive s'écoulant sur le sol. Je m'affalai à nouveau contre le mur, l'acidité de mon estomac continuant d'incendier mon oesophage.  Combien de temps restai-je assis là, luttant ? Bien trop longtemps. Le feu s'était emparé à nouveau de ma gorge éreintée. De l'eau. Je devais boire. Un ultime effort me permit d'ouvrir les yeux et d'ajuster ma vue dans cette pièce infiniment blanche. Il n'y avait pas d'eau. Il n'y avait rien, rien d'autre que ces murs, plafond et plancher immaculés.
Mon coeur bondit dans la poitrine, le sang afflua, le stress en augmentation exponentielle. Je ne puis contrôler davantage ma fréquence respiratoire qui s'emballa à son tour. Mon cerveau, mieux oxygéné, se réveilla presque tout d'un coup. Je m'élançai sans réfléchir sur ce qui semblait être une porte, mais mes jambes se dérobèrent sous moi et je m'étalai lamentablement. Je fixai ladite porte, ce rectangle qui se détachait du mur face à moi et qu'il m'était impossible d'atteindre. Le grésillement sourd des néons me parut de plus en plus insupportable. Je me mis à quatre pattes, assurant mes pas à chaque foulée, presqu'en hyperventilation, le souffle bruyant, rauque, témoignant des efforts que je fournissais. La violence de la lumière me piquait les yeux. Je grognai, toujours à la tâche, fixant cette potentielle issue sans la perdre des yeux. Je pestai, aussi, et pas un peu. Une fois ma cible atteinte, je fis une nouvelle tentative pour me relever et, bien que chancelant, nauséeux, je parvins à tenir sur mes jambes. Mon esprit embué se dissipait progressivement à mesure que mon équilibre s'améliorait. Mes idées devenaient plus claires... mais qu'elle ne fut pas ma surprise lorsqu'une voix artificielle s'éleva dans la pièce. « Bonjour H07-157. Bienvenue dans la ruche. » J'éclatai de rire. Un rire nerveux. « C'est une blague ? Un coli dans une ruche, vraiment ? » Une blague, une blague de qui ? Je me rendis compte que je n'avais aucun souvenir, ni d'hier soir - parce que ça ne pouvait provenir que d'une beuverie trop excessive - ni de la semaine passée, ni même en termes d'années. Aucun souvenir de ma vie. Qui suis-je ? « C'est une question de temps. On te fait une bonne blague dans la foulée. On en rira bien. » Mais ce conseil silencieux ne me rassurait que trop peu, car il suscitait aussitôt d'autres angoisses. Qui est (ou sont) ce on. Et qui suis-je, merde.
La porte s'était ouverte sans que je ne me rende compte, trop plongé dans mes questionnements intérieurs. Il y avait ce bras qui me tendait une feuille. C'était drôle et flippant à la fois. J'attrapai furtivement le papier et le parcourut en diagonale. Des règles, des plans, tout un tas de conneries tellement bien réalisées qu'elles paraissaient réelles. Je me sentais si vulnérable, et mon amnésie empirait ce sentiment de fragilité. J'avançai dans le couloir et visitai l'ascenseur. J'en sortis immédiatement. Un brin de claustrophobie dans un nuage de méfiance. Je rentrai à nouveau, en sortis - un ballet incessant durant quelques minutes. J'avais chaud, désormais, et remontai mes manches sous les coudes. Je me décidai enfin à rentrer dans cet ascenseur, tout en insultant silencieusement les lendemains de veille et les t-shirts trop serrant.

Comment vous sentez-vous par rapport à la perspective d'être lancé dans un endroit inconnu peuplé de gens qui, comme vous, n'ont aucun souvenirs de leurs vies passées? Craignez-vous que tout ceci ne soit qu'une mise en scène? Croyez-vous devoir cohabiter avec des gens dangereux?
J'écarquillai les yeux à l'ouverture des portes. D'innombrables personnes vêtues du même accoutrement laiteux vaquant à ses occupations. Tous des inconnus. Les sens exacerbés, je marchais discrètement et adoptais un comportement de thigmotactisme tout en observant le moindre élément, les contacts, en tendant l'oreille pour voler quelques informations échangées dans une discussion. Je me sentais si éveillé désormais, et pourtant cette amnésie demeurait. A plusieurs reprises, je fis des pauses pour me reprendre et calmer ces angoisses. Je lus plus attentivement le papier récupéré précédemment pour me rattacher à quelque chose de plus concret. Des gens passaient près de moi sans spécialement prêter attention sur ma personne ; leurs discussions étaient banales. Mais je captais de nombreux autres mots et sens qui se rattachaient à mes propres craintes. Ainsi n'étais-je pas le seul à ne plus être en mesure de me rappeler qui je suis ? J'ignorais s'il s'agissait d'une merveilleuse ou d'une terrible nouvelle. Mon instinct de survie me dictait de trouver une issue - les escaliers. Je les parcourus en hâte, pressé de trouver une sortie ou ce qui pourrait y ressembler, tout en amassant les diverses pièces de puzzle. C'était trop gros pour être une blague entre potes. Les effets secondaires que je ressentais encore m'évoquaient une anesthésie, et l'absence de cathéter ou de plaie de chirurgie réfutaient un quelconque accident ou une quelconque opération. A moins que je ne sois mort ? « Tu déconnes. Quand on meurt, tout s'arrête. Le bon Dieu ne te donnerait pas un nom de bactérie. » Et si c'était un coup des aliens, tant qu'on y est ? J'eus un soupir tout en entamant la dernière volée de marches me menant droit sur un mur blanc. Un mur, juste un mur. Immense et dense d'après le son qui répondit à mon appel frappé de la main. Le néant derrière... Un énorme sentiment de frustration m'envahit et je me mis à hurler tout en cognant violemment contre le mur, encore, encore et encore, faisant fi de la douleur - un restant d'anesthésique ayant échappé à la métabolisation, peut-être - et ne m'arrêtant que lorsque je vis le mur souillé de mon propre sang. J'observai mes poings meurtris et me retournai, constatant la présence de quelques témoins hébétés par ma démonstration de fureur mêlée à l'angoisse. Contrarié, je parcourus les escaliers en me frayant un passage sans ménagement. Toutefois, les visages que j'ai croisés en disaient long sur ces inconnus : ils étaient dans la même situation que moi, même si certains ne semblaient pas incommodés par ces circonstances. Qui sont ces gens ? A quoi bon répondre à cette question quand on n'en a même pas la réponse pour soi... Il me faudra observer, et trouver parmi eux ceux qui pourront m'aider à m'échapper de cette cage.
Car plus j'observais les lieux, plus je saisissais le fonctionnement de cet endroit, et plus il me donnait l'impression d'être un Wistar parmi d'autres.
Et comme tout protocole de labo, cela se solde par une euthanasie suite à une quelconque souffrance dont il faut mettre fin.
Je devais absolument trouver un moyen de sortir d'ici.

Comment pensez-vous agir dans ce nouvel environnement ? Allez-vous suivre le mouvement ? Les règles ? Êtes-vous un leader naturel qui cherchera à regrouper les gens? Voudrez-vous vous rendre utile auprès des autres ? Chercherez-vous à percer le mystère de la ruche ?
Cette cage. C'est ce qui me venait à l'esprit en priorité quand je réfléchissais à ce lieu étrange.
Tous nos besoins étaient remplis. Il y avait un endroit pour dormir, un autre pour manger, et d'autres pour passer le temps. Tout était contrôlé, homogène, enfin en apparence. Seules manquaient la mémoire et surtout la liberté. La liberté d'être chez soi ou ailleurs. La liberté de vivre ma vie que je m'étais construite durant, ce que j'estime, une trentaine d'années. Morcelé, c'est tout ce que j'étais. Errer ici, sans but, accablé par ce regard invisible qui me pèse à chaque instant ? Il en est hors de question. Dès lors, deux missions m'étaient présentées : la première, recouvrir la mémoire ; la seconde, connaître mon ennemi en recueillant chaque observation, chaque détail du fonctionnement de ce lieu, jusqu'à ce que je puisse trouver une brèche à percer. Je suivrai mon instinct pour que tous ceux qui n'en peuvent plus de cet endroit puissent s'échapper et détruire ce projet sans but apparent.
Tu veux faire de nous tes abeilles, ma Reine ? En ce cas, vois-en moi le Varroa de ta ruche...

Possédez-vous un signe distinctif? Un bijou? Une alliance? Un tatouage?
Fin de cette première et interminable journée. Muni d'un crayon et d'un livre vierge trouvés, je m'isolai, assis par terre, et prêt à poser sur le papier toutes les informations engrangées ces dernières heures.
Première page, blanche, peu poreuse, d'un certain grammage. Sans idée. Je décidai d'intituler ce livre « Collection d'informations » ; j'ajoutai « recueillis par » mais fus incapable de compléter la suite. Frustré, je décidai de commencer par tout ce que je savais de moi. Un nom ? Rien ne me revenait, et sous aucun prétexte je ne souhaitais écrire ce matricule ridicule qu'il m'avait été attribué. Je dédiai la page suivante à ma description physique. Homme, blanc, yeux bleus, cheveux châtain, le mètre 70, score corporel correct. Un tatouage en face médiale du bras droit « No half measures » rédigé avec une écriture manuscrite. Une importante cicatrice  en carte de géographie au niveau de l'avant-bras ipsilatéral, face latérale. Ailleurs sur les avant-bras et jambes, je retrouvai les traces de griffures et blessures anciennes ou superficielles qui étaient beaucoup plus subtiles, voire peu remarquables sans un regard attentif.
Difficile d'être précis sur ce type de marques alors que l'ambiance était tamisée. Je décidai de tourner la page pour passer aux effets personnels, ce qui me demandait moins de concentration. Pour cette partie, je dressai en premier lieu l'uniforme dont nous étions tous pourvus dans cet endroit ; puis cette bague que j'avais autour de l'annulaire gauche. De l'or blanc. Je l'ôtai pour en observer les courbes ainsi que les angles qu'elle décrivait et je relevai à la palpation une gravure en face interne. Une alliance... Je me rapprochai d'une source de lumière de meilleure intensité pour lire les lettres plus aisément : « omnia vincit amor » Tout en inspirant profondément, je fermai les yeux et tentai d'en dessiner les formes mentalement, cultivant l'espoir de voir surgir un souvenir dans mon esprit. Mais rien ne vint. Pourtant cet objet m'apparaissait tellement familier et, pour la première fois depuis mon réveil, j'eus une vague impression de sécurité. De chaleur. De bienveillance.
Il me restait un autre objet que je n'avais pas encore exploré : une suite de chevrons de coton colorés épousait mon poignet gauche. Un bracelet brésilien aux couleurs chaudes, un peu irrégulier - chaque noeud semblait avoir été serré d'une pression différente, avec hésitation, d'autres démontraient une force de caractère au travers des rangées. Il n'était pas excessivement enserré, de sorte qu'il me paraissait possible de l'ôter et de le remettre en l'étirant un peu. En tous cas, il donnait l'aspect d'avoir été porté depuis un certain temps. Je frôlai des doigts ce travail passionnant, un léger sourire s'étant emparé de mes lèvres inconsciemment ; j'étais conscient qu'il s'agissait d'une oeuvre personnelle qui m'avait été offert, ce moi dont je ne me rappelais plus. Cette idée me réchauffa le coeur tout entier : ainsi, je pouvais me rattacher à l'idée que j'avais été quelqu'un de suffisamment bon que pour recevoir ce cadeau plein d'innocence. Cela m'encourageait d'autant plus à retrouver mon identité ainsi que les raisons pour lesquelles, comme tant d'autres, je me suis retrouvé en ce lieu cauchemardesque. Je retrouverai ma vie, quitte à détruire cet endroit.
Sur cette pensée, je levai le regard. Comme toujours, j'avais l'impression de porter les yeux de nos gardiens de prison comme un lourd fardeau ; mais à cette seconde, c'était différent. C'est moi qui leur lançais un regard - un regard plein de défi. Je refermai le livre brutalement. Je suis prêt.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Derrière l'écran je m'appelle VARR0A, si si et j'ai un quart de siècle. J'ai connu le forum en googlant et mes premières impressions sont ouffissimes, mais les joueurs un peu dangereux. Je confirme avoir lu les règlements du forum et les règlements de la Ruche et je m'engage à les respecter dans la joie et la bonne humeur, moi oui, quant à 157 je ne vous promets rien ('façon @F03-086 lui a déjà promis un cookie quand il sera jeté en prison). Ce personnage N'EST PAS UN DC et EST UN NINJA (mais il l'a oublié). Dernière chose, JE N'ACCEPTE PAS DE jumeau pour mon avatar.

JE SOUHAITE UN parrainage individuel par les parrains et marraines après ma validation, parce que toute ma vie j'ai rêvé d'être un padawan.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H07-314
H07-314
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: H07-157 [INGÉNIEUX]   Jeu 6 Juil - 18:32

Bienvenue officiellement
Aaron, quel super choix J'adore! Et ta plume mamma, pour l'instant je kiffe, donne m'en plus

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

CAN'T STAY HERE
©️ ZIGGY STARDUST.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
F01-555
F01-555
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: H07-157 [INGÉNIEUX]   Jeu 6 Juil - 19:04

On a un peu parlé, mais bienvenue officiellement
Et je pulsoie avec mon VDD, cette plume

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡




Venez voir mes Padawans ! :
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
F05-678
F05-678
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: H07-157 [INGÉNIEUX]   Jeu 6 Juil - 21:46

Bienvenue parmi nous et bonne continuation pour la suite de ta fiche.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Ce n’est pas que je suis triste mais je n’ai pas envie de woupidouwa. Ce n’est pas à cause de lui qu’j’suis dans cet état. C’est pas parc’ qu’il m’a fait du mal que j’n’ai plus le moral. J’ai décidé de ne plus y penser mais j’crois qu’j’ai besoin d’avoir mal pour exister. J’ai fait le tour de tout ce qui me rongeait et j’ai fini par trouver. Y en a marre de m’faire avoir.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H07-157
H07-157
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: H07-157 [INGÉNIEUX]   Jeu 6 Juil - 22:46

Merci pour vos (re)bienvenue et compliments

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Qui es-tu petite abeille?

MessageSujet: Re: H07-157 [INGÉNIEUX]   Jeu 6 Juil - 23:21

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H07-157
H07-157
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: H07-157 [INGÉNIEUX]   Ven 7 Juil - 0:24

Merci 33 :calin:

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
F05-394
F05-394
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: H07-157 [INGÉNIEUX]   Ven 7 Juil - 0:56

Bienvenue par ici

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


I prefer butterflies
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Qui es-tu petite abeille?

MessageSujet: Re: H07-157 [INGÉNIEUX]   Ven 7 Juil - 2:54

Bienvenue officiellement !
J'ai hâte de lire la suite... fais vite et rejoins nous !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
F05-093
F05-093
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: H07-157 [INGÉNIEUX]   Ven 7 Juil - 7:48

Bienvenue officiellement également
Bon courage pour la suite de ta fiche, je plussoie, très belle plume en tout cas

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


F05-093

To enjoy freedom, we have to control ourselves. Again.



#Swagg:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H07-157
H07-157
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: H07-157 [INGÉNIEUX]   Ven 7 Juil - 15:16

Merci à vous

@H07-110 : ça traîne un peu pour le moment car je suis en discussion avec Tu-sais-qui de cette façon je peux adapter la dernière partie de la fiche

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
F02-711
F02-711
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: H07-157 [INGÉNIEUX]   Ven 7 Juil - 16:08



Bienvenue sur le forum

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


all the things lost
Spent your life collecting so you can never forget. Treasured moments become lost treasures when you can't recollect. Everyone keeps asking are we okay. The truth is we're not but I don't know what to say @hedgekey
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Qui es-tu petite abeille?

MessageSujet: Re: H07-157 [INGÉNIEUX]   Ven 7 Juil - 16:11

Ouais ouais... gaffe, je surveille le moindre dérapage

(encore bienvenue )
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-172
H01-172
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: H07-157 [INGÉNIEUX]   Ven 7 Juil - 20:53

Bienvenue parmi nous petit bourdon !

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H07-157
H07-157
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: H07-157 [INGÉNIEUX]   Ven 7 Juil - 22:34

Merci merci

Moui oui @H07-110... Rolling Eyes

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H02-001
H02-001
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: H07-157 [INGÉNIEUX]   Sam 8 Juil - 15:44

Je suis super en retard sur le bienvenue
Bienvenue et courage avec ta fiche!

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


One day after the other


BADGES:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H07-157
H07-157
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: H07-157 [INGÉNIEUX]   Dim 9 Juil - 0:16

Haha pas de problème merci !

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

En ligne
avatar
H06-66
H06-66
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: H07-157 [INGÉNIEUX]   Dim 9 Juil - 0:55

Bienvenu parmi nous !

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡



Order is just Chaos waiting to happen.


Médailles:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
STAFF
STAFF
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?

MessageSujet: Re: H07-157 [INGÉNIEUX]   Dim 9 Juil - 4:42

VALIDÉ
bienvenue

Félicitation ta fiche est validée! Nous te souhaitons bon jeu sur le forum et surtout n'hésite pas à contacter le staff si tu as besoin de quoi que ce soit!

Liens utiles
⬡ Les chronologies, bien que non obligatoires, te permettront de bien suivre l'évolution de ton personnage au sein du forum. Pense à jeter un coup d'oeil au fonctionnement de ses dernières pour comprendre notre vision des chronologies. Un modèle non obligatoire est également disponible!

⬡ Les demandes te permettront d'assurer la gestion de ton personnage. Pense à faire ta demande de logement!

⬡ Les missions te permettront de faire évoluer le forum en plus de te fournir des bases de rp à exploiter en groupe. Jete-y un oeil si tu souhaites t'investir dans l'évolution de la Ruche. La loterie rp est également à ta disposition pour t'aider à trouver des partenaires rp!

La Grotte est là pour t'aider à t'intégrer à plus petite échelle au sein du forum et faciliter ton intégration. Ne soit pas timide!

⬡ Pour toute question n'hésite pas à mp le staff ou user de la section réservée aux questions!





Revenir en haut Aller en bas

avatar
H07-157
H07-157
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: H07-157 [INGÉNIEUX]   Dim 9 Juil - 12:55

Merci, merci, merci, merci


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas
 
H07-157 [INGÉNIEUX]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ingénue
» Bonjour de la part d'un jeune ingénieur
» Ingénue
» ingénieur structures modélise echafaudages sketchup
» problème pc ingérable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'ANTRE DES ABEILLES :: Niveau 1 :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: