Partagez | 
 

 The ghost of a troubled past || H01-172

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
H01-9
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: The ghost of a troubled past || H01-172   Sam 8 Juil - 23:28

LE DÉBUT DE L'HISTOIRE...



« Bah non, je rêve de toi, je risque pas de t'oublier. » Si tu as pu te figer une fraction de seconde, la chose n'a pas durée. Bien rapidement tu as fait le nécessaire pour t'assurer d'enfiler quelque chose par dessus ton boxer. Arrêter de frôler l’indécence alors que tu te trouves avec deux personnes que tu ne connais pas ou très peu. Ne considérant pas réellement une stupide bagarre comme un bagage nécessaire te permettant de prétendre connaître l'homme que tu viens bien rapidement rejoindre. Simplement pour lui cracher à la figure ce que tu penses de la connerie de votre dernière rencontre. Parce que non ce n'est rien de plus que ça. Une stupide connerie qui t'a fait verser une stupide larme sans raison. Tu ne la sens tout simplement pas toute cette histoire. Pas plus que cette situation. « Un coup-de-poing n'est pas une raison suffisante ? Mince alors, je croyais. » Raison pour laquelle tu as tâché de t'empresser de sortir de cet endroit. Mettre un terme à cette discussion avant de devoir expliquer à Caïn pourquoi tu as des ecchymoses sorties de nul pas. Pas que tu n'aimerais pas voir la petite bouille adorable de cet imbécile écrasée contre un mur, mais tu préfères user de tes propres moyens pour lui offrir sa juste vengeance. Pas profiter du fait que ton amant est plus efficace que toi en ce qui concerne les coups et tout leurs dérivés. Chose que tu n'as pas même besoin d'avoir observé de tes yeux pour savoir. Tu le sais simplement. L'as senti à sa façon d'agir autant avec toi qu'avec les autres. Tout comme tu sens que si tu restes dans ce logement ne serait-ce qu'une minute de plus avec lui il y a du sang qui va en venir à tacher les murs. Alors tu as foncé vers la porte simplement pour trouver la porte verrouillée. Merde. Non. Pas ça merde!

Tu donnes un coup de poing dans la porte. Un coup de pied avant de voir une main se poser sur la porte près de toi. Sa main. Il ne peut pas te laisser en paix deux minutes celui-là!? Chose que tu comptais bien évidemment lui envoyer à la gueule comme vous semblez si bien le faire entre vous depuis le début. Chose que tu n'as pas été en mesure de faire. Que tu n'as pas même été en mesure de te rappeler dès lors que tu t'es retourné. Que tu as senti ses lèvres se poser contre les tiennes. Ses lèvres que tu n'as pas repoussé. Tu t'es figé. Complètement paralysé par le familier de l'action. La pression si agréable de sa bouche contre la tienne. Le palpitant de ton cœur s'emportant férocement dans ton torse alors que tes tripes se tordent. De douleur. De bonheur. Tu ne saurais le dire. Tu sais simplement que lorsqu'il s'est finalement détaché de toi tu ne savais pas quoi dire. Quoi faire suite à ce geste auquel tu ne t'attendais pas. « Ouais, j'avais raison. » Jusqu'à ce qu'il prononce ces paroles et que tu sentes tes tripes se nouer. Des paroles suivant une action t'étant bien trop familière pour en avoir usé il y a si peu de temps. « Oh putain... » Tu marmonnes en l'observant se diriger vers la salle de bain. Portant les mains à tes lèvres avant de le suivre pour l'y retrouver. Lui et cette brosse à dent qu'il semble tenir comme s'il avait besoin de se nettoyer la bouche d'un élément toxique.

Tu t'en moques. D'un pas décidé tu réalises les quelques pas nécessaires pour combler la distance qui vous sépare avant de poser tes mains contre ses joues. Trouver ses lèvres des tiennes pour valider ce qu'il semble sous-entendre. Juste pour sentir ton cœur s'emporter de nouveau et avoir ce sentiment de tenir entre tes mains le bien le plus précieux de ton existence. Un manque. Quelque chose dont tu as désespérément besoin. Jusqu'à ce que tu te recules brusquement en titubant légèrement. Les larmes aux yeux. Le regard fixé sur cette bague à son doigt. « Bordel... C'est... » Non non non... Pas ça. Non. Ça ne peux pas. Pas lui. Pas ça. Pas ce foutu réflexe maladif et... cette bague... « Qu'est-ce que tu sais!? DIT-MOI CE QUE TU SAIS! »

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Will I always be define by my mistakes?


BADGES:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H01-172
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: The ghost of a troubled past || H01-172   Mar 11 Juil - 18:01

Bonne action ? Certainement pas. Sans aucun remords. Il s'était servi. Le plus drôle était certainement le visage de sa victime. Si on pouvait appeler cela ainsi. Certes, il le laissait avec ces incertitudes. Tant que lui était certain de ne pas s'être trompé. Nic. Il le connaissait. Même un peu trop bien. Pas surprenant que leur retrouvaille ait commencé par une dispute s'y se fiait à leur relation. Aux quelques brides qu'il arrivait à obtenir. Au point qu'il ignorait s'il devait les considérer comme étant des rêves ou des cauchemars auparavant. Difficile à déterminer. Pour un spectateur. Était-ce de l'amour ? Ou de la haine ? Une telle dévotion, passion, destruction. Trouvant le plaisir dans la souffrance du partenaire ? Le besoin de faire mal. Pourquoi ? Et pourtant. Pourtant. Leur baisé pouvait être doux. Aussi doux que quelques secondes plus tôt. Une simple pression. Effectué tant de fois. Que cela aurait dû être banal. Mais c'était loin de l'être. Le cœur s'en était mêlé. Et des dégâts s'étaient réalisés. Mais à quelle échelle ? Comment est-ce que tout cela s'était fini ? Il n'était pas mort. C'était déjà une bonne nouvelle. Et puis... Il avait été marié n'est-ce pas ? Cette bague à son doigt était la preuve de son union. Une évidence qui s'était imposée. Mais il n'arrivait pas à y croire. Il était bien trop volatile pour cela. Il semblait être le genre qui avait du mal à se complaire dans une relation normale. Ordinaire. Banal. Rien que d'y penser, il en avait la nausée. Cependant, il en avait conscience. C'était bien loin d'être saint, n'apportant que des problèmes et destruction. Brisé. Cassé. N'était-ce pas ce qu'il était ? La raison de ce qu'il était. Comment il se comportait. Nombreuses devraient être les fissures de son être. Il avait grandi avec ce type, s'était formé. Où l'était-il depuis toujours et avait attendu le bon moment pour s'en servir ? Perturbé malgré tout. Par le compliqué de cette relation. Des questions. Réponse qu'il n'avait toujours pas. Et qu'il n'était pas certain d'obtenir. Il resta un moment face au miroir. Sa brosse à dents en bouche. Image bien ridicule certainement.

« Nicola... » Pression des deux paumes sur ses joues. Brosse à dents qui rejoint le sol. Dans un son. Qui n'atteint pas son cerveau. Ni même ses oreilles. Des bourdonnements. Face à la pression faite sur sa bouche. Particulièrement forte. Envolé, la douceur que l'acte avait habituellement. Incompréhension. Était-ce sa façon de se venger ? Un point partout ? Visage emprisonné. Les yeux écarquillés. Lysandre ne semble plus avoir conscience de quoi que ce soit d'autre. Stupéfaction. Ne voit plus qu'une scène. De son ennemi des lieux qui semble perdu. Plus que lui. Alors qu'il est coupable de cette action. Et le prénom qui lui a échappé, voulant le faire arrêter, pourtant certain qu'il allait finir une nouvelle fois étranglée. Mais cette fois contre un lavabo. Dans une putain de salle de bains ! Dans ce lieu qui le rend doucement dingue. Remarque le regard sur ses mains. Là où se trouve la bague. Qu'il cache derrière son dos. Comme si c'était un secret qu'il voulait garder. Il aurait dû la retirer. Le cœur battant, la chaleur qui le submerge. Sous la peur ? Le prend doucement pour un taré qui est au bon endroit si c'est un asile. Ne s'attendant certainement pas à des cris, une telle rage. Comme s'il l'avait trahi. Pas sa faute s'il se souvenait de rien. « Arrête de gueuler ! » La panique le prend à la gorge. Si bien qu'il s'approche si vite de son adversaire. Plaque sa main sur ses lèvres tout en se pressant contre lui, l'empêchant de bouger ou de se libérer pour reprendre sa scène particulièrement bruyante. Silence. Aux aguets. Pense à son femme enfermé dans une des pièces, qui pourrait certainement sortir en étant alerté par les cris. « Putain... t'as vraiment un problème. » Garde une nouvelle fois le silence pour essayer d'entendre quoi que ce soit. « Sinon quoi ? » Rentre de nouveau dans un rapport de force. À croire que la colère est l'émotion qu'ils préfèrent exprimer. Chaque pore de leurs corps hurle leur rage.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
 
The ghost of a troubled past || H01-172
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Windriver Ghost
» (f) - RACHEL BILSON ► the past belongs to it, the future belongs to us
» [Résolu] norton ghost
» [31/03/2017] Ghost in the Shell
» delai d'attente dépassé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LA RUCHE :: Niveaux 6 à 10-
Sauter vers: