Partagez | 
 

 [MISSION K.1] ft 172, 157, 451 & 849

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

En ligne
avatar
H01-172
H01-172
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: [MISSION K.1] ft 172, 157, 451 & 849   Jeu 13 Juil - 0:13

❝ Le démon se présente généralement sous la forme d'un ange❞Tu crois gérer, mais t'es mal digéré.La salle commune. L'une des pièces les plus visitées de cet endroit. Qui était pourtant des plus banales. Avec ces canapés, cette bibliothèque ou encore ce piano planté dans un coin, là où des âmes pouvaient exprimer leur ressentit. L'une des rares que Lysandre appréciait, lui permettant de prouver qu'il n'avait pas disparu – tellement il passait des jours dans sa chambre. Pire qu'un ermite. Assis en tailleurs sur le sol, le dos courbé et pourtant en partie pressé contre le bas d'un des canapés, tenant étroitement un des nombreux crayons piqués dans l'air de jeu qu'il utilisait pour dessiner tout en s'abreuvant des quelques sons qui arrivaient à atteindre ses oreilles. Malgré son caractère solitaire, parfois, c'était appréciable de se sentir entouré, de ne pas devenir fou face à la solitude, d'être certain que l'on était pas seul au monde. Qu'un simple être humain parmi tant d'autres. Ébauche terminée. Qu'il essaye de rendre plus réel à coup de crayon ici et là. Rajouter des détails. Espoir vain. Un dessin ne pouvait se matérialiser, qu'importe l'optimiste de son créateur. Rageur. Il tourna la page sans aucune douceur, s'attendant à en trouver une vierge qu'il se ferait un plaisir de noircir grâce à son imagination. Pourtant, il n'en restait plus aucune. Serrant les dents, il ferma brusquement le livre, la colère le submergeant. Il se sentait déjà sur les nerfs depuis quelques jours, de mauvaise humeur. Et il savait parfaitement la cause même s'il ne désirait pas y penser.

En quête d'un nouveau livre, il se leva, debout face à l'étagère, il attrapait un livre, puis un autre. Déjà commencé. Grognement. Le suivant. Et alors qu'il comptait en prendre un quatrième, ses sourcils se froncèrent. Inhabituel. Pourquoi trois livres avaient des écritures sur leur reliure ? Pas de sens. Y'avait-il quelque chose de spécial ? La curiosité le prend. Si bien qu'il attrape de ses doigts fins l'un des livres. Le premier. Une couverture. Avec une... Flèche ? Incompréhension. « C'est quoi ce bordel ? » N'a pas pu retenir cette question pour lui-même. Pourtant, il ne peut s'empêcher de lever la tête vers le plafond, comme si quelque chose allait se dévoiler juste sous ses yeux. Bien évidemment rien ne se révèle. Le second, une flèche vers le bas. Se retient de baisser encore plus la tête. Cela serait complètement stupide. « Putain, c'est... » Il ne sait que dire, garde le silence, avec le deuxième livre entre ses doigts, comme s'il allait lui révéler ses secrets.
© 2981 12289 0

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H07-157
H07-157
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: [MISSION K.1] ft 172, 157, 451 & 849   Jeu 13 Juil - 13:13



Il était tard et la salle la plus chaleureuse de la ruche s'était progressivement vidée. Comme à son habitude, il en profitait pour s'asseoir à l'abri des regards indiscrets pour faire un compte rendu de sa journée et de ses progrès. Tout d'abord, le manège débutait par une auto-présentation de lui-même songée puis susurrée. « Bonsoir, je m'appelle... je suis... » Rien ne vint. Il rédigea le reste de son compte-rendu dans le livre qu'il s'était approprié le premier jour de son arrivée. Ca n'était pas un journal intime ni la chronologie de sa vie morne et désespérée en ce lieu ; il s'agissait réellement d'un recueil d'informations. Ce jour-ci, il avait pris soin de fouiller chaque recoin de son logement. Il en était même arrivé à démonter la tuyauterie de la salle de bain pour s'assurer que rien ne pourrait lui échapper - nulle trace de caméra, d'un quelconque appareillage, d'un quelconque indice pour répondre aux milliers de questions accumulées depuis le peu de temps qu'il était ici. Il n'en était pas sorti si frustré que cela malgré l'absence d'avancée, puisqu'il était persuadé que cette fouille insistante lui permettrait de dormir plus tranquillement la nuit.

Il avait poursuivi sa tâche en posant de nouvelles théories et en décrivant ses observations de la journée par rapport aux résidents de la ruche. Il n'avait pas encore trouvé de personnes suffisamment fiables pour partager ses projets ou son état d'esprit. Il fallait avouer qu'il ne s'ouvrait pas très spontanément non plus et qu'il se cachait derrière un masque invisible pour ne pas être trop à découvert. C'était une façon de ne pas accentuer la vulnérabilité qui le consumait à petit feu depuis son arrivée.
Un bouclier. Il avait l'impression d'en avoir besoin dans cet endroit mystérieux peuplé de gens auxquels il ne pouvait encore se permettre de leur attribuer une once de confiance. Tandis qu'il songeait aux moyens de ne pas se mettre à nu face aux autres, il entendit quelqu'un s'exclamer - bien que le volume de sa voix demeurait relativement discret, audible seulement à cause de sa proximité. Il ne réagit pas. Pas tout de suite, en tous cas ; car au juron qui s'ensuivit, il ne put s'empêcher de jeter un regard rapide en direction de celui qui se trouvait face aux reliures noires des livres de la bibliothèque.

Il ne le vit pas tout de suite. Le gris n'était pas suffisamment contrastant ni épais que pour un regard peu avisé ne s'y attarde. Mais comme cet autre prisonnier de la ruche était vissé face aux livres incriminés, lui-même parvint à voir les symboles. Sa curiosité, piquée au vif, lui fit se relever pour observer cette étrangeté de plus près.
Tout comme l'autre un peu plus tôt, il vit la flèche pointant vers le haut - et lui aussi, jeta un oeil rapide sur le plafond sans que rien ne se démarque. Ou alors fallait-il y voir le livre supérieur ? Il rejeta cette proposition d'un subtil mouvement négatif de la tête, songeant que les livres étaient pris et déplacés sans cesse - rien n'était moins sûr.
L'autre tenait toujours le second livre - une flèche vers le bas, cette fois - hébété. « Et il y a quelque chose dedans ? » finit-il par lui demander d'un ton grave.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
F07-849
F07-849
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: [MISSION K.1] ft 172, 157, 451 & 849   Mar 18 Juil - 20:41


[MISSION K.1] ft 172, 157, 451 & 849

Elle prenait encore ses marques dans cet endroit étrange, posait son regard partout, sur tout le monde. Elle ne savait toujours pas ce qu’elle faisait ici, pourquoi elle ne se souvenait pas de qui elle était. Elle ne pouvait faire que des suppositions, tous plus farfelues les unes des autres. Elle était passée par un virus qui les avait contaminés, ou alors ils étaient juste de copie de personnes des clones ou des robots. Car pourquoi n’avait-il aucun souvenir, c’était comme s’il venait leur existence était nouvelle. Bien sûr tout cela elle le gardait pour elle ne sachant pas avec qui elle pouvait parler de tout ceci, après tout elle ne connaissait personne sauf son colocataire qui n’avait pas été des plus agréable en premier lieu. Alors elle marchait dans cet endroit découvrant petit à petit les lieux, mais à dire vrai tout ce qu’elle voyait c’était du blanc par tous, sans aucune nuance, ce qui donnait un petit côté morne à cet endroit.

Elle avançait de pièce en pièce, jusqu’à tomber sur cet endroit rempli de livre, ou deux personnes étaient déjà là. Elle les regardait un instant chacun à leur tour, tout le deux semblait être occupé. Elle reposait les regards sur les livres d’une couverture noire, le regardant avec un plus grand intérêt en prenant quelques un, lisant un peu ce qu’il y avait d’écrit. Elle se demandait comment pouvait-elle lire ? Après tout ou est ce qu’elle avait appris à faire ça et qui lui avait appris. Il y avait tant de choses dans cet endroit qui était étrange autant qu’a en découvrir. Elle entendit d’une oreille une première personne poser une question à voix haute, elle accorda un regard un peu intriguer à ce qu’il se passait le voyant lever la tête comme pour apercevoir quelque chose au plafond. Elle le fit également par mimétisme. Après tout qui sait peut-être qu’il y avait bien quelques choses, cela changerait du blanc immaculé. Mais ne voyant rien, elle repartir dans sa découverte des reliures noires et de ses livres. Elle l’entendit encore une fois, tourna les yeux pour la seconde fois vers lui, regardant avec distraction l’interaction qui était en train de se produire dans ce qui semblait être la bibliothèque. Quand son regard fut attiré par une chose étrange. Toutes les reliures étaient noires, sans aucune écriture pourtant, pourtant une des reliures de l’étagère en face de laquelle elle était se distinguait des autres. Elle laissa juste échapper un «Hein » de sa bouche, pencha légèrement la tête en même temps avant de le prendre en main. Pourquoi ce livre était-il différent des autres qu’est-ce qu’il le distinguait de tout autre ? Elle le tourna entre ses mains, ne vit que cette flèche pointant vers la droite, elle tourna la tête dans cette direction une première fois.

Puis, la tourna vers les deux hommes, se demandant si eu aussi avait des livres similaires. Elle s’approcha d’eux demandant simplement « Pourquoi ce livre à une flèche grise sur sa reliure alors que les autres n’en ont pas ? » Qui sait peut-être qu’eux le savaient. Peut-être étaient-ils là depuis plus longtemps qu’elle et qu’ils seraient lui apporter une réponse.

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

avatar
F07-451
F07-451
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: [MISSION K.1] ft 172, 157, 451 & 849   Mer 2 Aoû - 1:05

Mission K.1F07-451 +
H07-157 + F07-849 + F01-172

Je ne sais pas quelle heure il est. Je crois que l’heure des repas est passée ; pas grave, je n’ai pas faim. Plutôt envie de vomir en réalité. Comme à chaque fois que je me réveille, que je passe d’un état d’inconscience sans rêve ni repos à une micro-panique en apercevant la blancheur éclatante. Puis, je me rappelle de tout et cette terreur reflue, jusqu’à revenir dans la partie de mon cerveau où je l’ai confinée avec peine quelques jours auparavant.

J’hésite. J’hésite entre replonger dans le vide et l’obscurité rassurants du sommeil, ou bien faire face à la réalité. Et il faudrait bien m’y mettre, si je veux m’échapper d’ici. Espérons juste que la souffrance et la peine éprouvées ici à chercher un moyen de m’en sortir seront compensées par mon soulagement si j’y arrive. Non, pas « si j’y arrive », mais « quand j’y arriverai » bien entendu.

Je me lève, tout ceci a assez bien duré. Et c’est ainsi que je me retrouve à errer dans les couloirs de l’étage auquel je loge. Après quelques minutes, une sensation de malaise commence à s’installer progressivement. Je sens les murs se refermer sur moi, je ne trouve plus d’air. Ils m’oppressent. Ma main se porte par réflexe à mon pendentif, cherchant sa chaleur et son réconfort. Et d’ailleurs, qu’est-ce que je fais ici ? J’ai déjà retenu et exploré cet étage la veille et les autres jours. Il est temps pour moi d’aller dans une salle plus fréquentée, pour m’éviter de suffoquer.

Mes pas me guident vers la salle commune. J’aperçois quelques silhouettes vers la bibliothèque, tant mieux. J’espère juste qu’ils ne partiront pas avant l’extinction des feux. J’essuie les quelques gouttes ayant perlé sur mon front, et range mon pendentif sous mon t-shirt. Je me dirige vers le piano, l’effleurant du bout des doigts – étais-je pianiste, avant ? -, tout en laissant traîner l’oreille. La conversation des gens auxquels je n’avais pas tellement fait attention en arrivant m’intrigue. On dirait bien que j’ai trouvé de quoi m’occuper. Je délaisse le piano, qui de toute manière ne m’évoquait rien, pour reporter mon attention totale vers le groupe. En me dirigeant vers eux, je les détaille… Je ne crois pas leur avoir vraiment parlé avant. Une fois rapprochée, j’observe plus en détail l’objet de leurs questionnements, leur adressant la parole de manière impromptue –peut-être même en ai-je fait sursauter :

"Vous ne trouvez pas ces flèches illogiques ? Enfin je veux dire, il y a le haut et son inverse, c’est-à-dire le bas, puis seulement la droite ...?"

Je me penche alors vers la jeune femme à mes côtés, tenant le livre sur lequel se trouve la lèche pointant vers la droite.

"A moins que … On peut le retourner, étant donné que les livres sont à l’origine vierges de toute écriture. Cette flèche indique donc la droite ET la gauche…"

Après une courte pause, les sourcils froncés et me mordant l’intérieur de la joue, je me saisis du dernier livre étrange encore sur l’étagère.

"Pourtant … La flèche pointant vers le haut dispose de son inverse, la flèche bas, donc ce n’est pas logique que la flèche droite n’aie pas d’inverse… Peut-être le livre a-t-il été pris par quelqu’un ?... De toute manière, cela nous renseigne sur une chose : ces livres n’indiquent pas une direction, car peuvent être tournés par n’importe qui…"

Je me tourne alors vers les deux hommes à côté, Vers qui je ne m'étais pas encore vraiment adressée.
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas

En ligne
avatar
H01-172
H01-172
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: [MISSION K.1] ft 172, 157, 451 & 849   Dim 6 Aoû - 15:55

❝ Le démon se présente généralement sous la forme d'un ange❞Tu crois gérer, mais t'es mal digéré.Il n'arrivait pas à comprendre. Rien du tout. Pourquoi des flèches. Pourquoi ces directions ? Est-ce que c'était pour les aider ? En direction d'un autre piège. Qui allait lui donner l'envie de rester enfermé dans sa chambre et ainsi échapper à tous. Ou était-ce un passage secret à déchiffrer pour sortir d'ici ? L'espoir pointe le bout de son nez. Si bien que son cœur commence à battre la chamade. N'a que ce désir désormais. De trouver cette trappe ? Cette porte ? Qu'importe ! Tant qu'il peut sortir d'ici, qu'il peut respirer l'air, sentir le soleil sur son visage. Des scènes de lui-même à l'extérieur se forment dans sa tête, si bien qu'il sursaute lorsqu'il entend les paroles prononcées. N'ayant aucunement remarqué la présence d'un autre curieux. Tellement concentré dans un rêve éveillé. Puis la honte le submerge. Se sentant stupide de ne pas l'avoir fait. Pourtant, cela paraissait évidant. Baissant la tête, il tente d'ouvrir le livre qu'il a en main. Pourtant, cela n'arrive pas. Les sourcils froncés. Essaye de forcer tout en serrant les dents sous l'effort engendrées. « Ça ne veut pas s'ouvrir. » Sent la colère pointer le bout de son nez, encore un peu et il lancerait le bouquin contre le sol. Avec un peu de violence, peut-être qu'ainsi il accepterait d'accéder à sa requête. Frustration. Tout cela allait le rendre complètement fou. « Peut-être que... qu'il y a un chemin... » Les mots s'échappent de ses lèvres alors qu'il caresse la flèche comme si elle allait ainsi lui dévoiler son secret. Pourtant, une troisième personne pointe le bout de son nez, si bien qu'il se penche légèrement pour apercevoir une présence féminine. Tenant le troisième et dernier livre avec une flèche tout aussi différente que les deux autres. « C'est bizarre. » Vraiment. Étant la toute première fois qu'il voit une telle chose. Tant d'idée qui passent dans sa tête. Beaucoup trop. Ses épaules se haussent en guise de réponse. Il l'ignore. N'arrive même pas à comprendre... se demande même si cela n'est pas un rêve.

Pourtant, il est bel et bien réveillé. Très étrange qu'il rêve d'une telle chose. Une troisième voix se fait entendre, celle-ci pleine de question, supposition qui sont – pour la plupart – restée silencieuse. Finalement, Lysandre se baisse, cherchant un quatrième livre qui aurait été déposé ailleurs, mais n'en trouve aucun. Tous comme les autres. Ceux qu'il se plaît à piquer avant de disparaître dans sa chambre. « Non... il y en a pas un autre. » Il se recule, le deuxième toujours en main qu'il tient avec force tout en scrutant la pièce. Encore bloqué sur l'idée qu'il y ait une quelconque trappe. « … Ou... peut-être que c'est derrière la bibliothèque... Faut dégager les livres. » Pose celui qu'il a en main sur la table puis s'empresse de prendre les différents livres qu'il jette au sol, voulant alléger le meuble pour plus facilement le tirer, le déplacer, si cela est possible. Un espoir peut-être stupide, mais qui le tient en haleine. Il doit trouver cette ouverture !
© 2981 12289 0

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H07-157
H07-157
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: [MISSION K.1] ft 172, 157, 451 & 849   Ven 11 Aoû - 20:22



En peu de temps, ils furent rejoints par deux inconnues : la première leur avait demandé la raison pour laquelle ces livres étaient dotés d'une reliure différente - et il lui répondit par un haussement d'épaules pour lui signifier qu'il n'en savait rien - tandis que la seconde, lorsqu'elle prit la parole, lança quelques observations et pistes de réflexions. En attendant, il se rendit compte que son premier interlocuteur se démenait pour ouvrir l'un des livres mystérieux, toutefois sans succès. C'était plus qu'étrange : des livres qui sortent du lot et qui ne peuvent même pas être utilisés. Les seules informations étaient donc ces trois flèches.

Impossible de rester de marbre face à cette bizarrerie qui sortait vraiment du lot. Après ces quelques journées à fureter les recoins de la Ruche, voilà enfin une piste - certes, difficile à contextualiser et à comprendre, mais c'était au moins un indice, une anomalie dans ce paysage uniforme.

L'autre résident eut l'idée d'aller voir au-delà de la bibliothèque - la bonne idée. Immédiatement, il lui prêta main forte en retirant les livres par poignées pour en alléger les étagères. Si au départ, il prenait un minimum de soin pour les poser correctement sur une table à proximité, la curiosité et l'impatience le firent accélérer l'allure jusqu'à en jeter les bouquins avec négligence dans un canapé ou l'autre. Conscient du bazar dont ils étaient les auteurs, il conseilla aux autres - qui avaient chacun pris l'un de ces livres en mains : « Mettez bien les livres fléchés à l'écart des autres » Ca aurait été râlant de passer du temps à retrouver leurs livres mystères sous la montagne de bouquins anodins.

Les étagères presque vides, il chassa nonchalamment du pied les quelques livres qui gisaient au sol sur son passage tandis qu'il mobilisa le meuble. Celui-ci répondit favorablement à ses mouvements - il n'était pas fixé au mur. « Ok, il y a moyen de le bouger. Mais ça a l'air lourd. » Il leur fallait quelques paires de bras pour déplacer cette bibliothèque et pouvoir entrevoir quoi que ce soit derrière. « Attention quand même à ce que ça ne bascule pas... » La dernière chose qu'il aurait fallu était la chute de la bibliothèque sur l'un d'entre eux - et au vu du pauvre matériel médical dont était pourvue l'infirmerie, mieux valait ne pas se blesser de la sorte au sein de la Ruche.

Ils avaient déplacé le meuble sur une dizaine de centimètres, toutefois ce dernier faisait de l'ombre au mur contre lequel il était posé. Lui, en tous cas, n'y voyait rien tandis que son bras était trop gros que pour le passer entre le mur et la bibliothèque à peine déplacée. Il ne pouvait donc pas palper quoi que ce soit sur ce mur. Il eut un regard vers les deux résidentes et scruta plus précisément leurs bras, lesquels étaient plus fins que les siens et donc plus aptes à passer dans la fente. Le sourire en coin et une lumière espiègle dans les yeux, il leur lança : « Une volontaire pour faire mieux que moi ? » 

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
F07-849
F07-849
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: [MISSION K.1] ft 172, 157, 451 & 849   Dim 13 Aoû - 6:27


[MISSION K.1] ft 172, 157, 451 & 849

Les choses s’enchaînent, il y avait une autre personne qui était arrivée dans notre petit groupe. Elle était arrivée essayant de trouver un sens à ses flèches, je l’écoutais sans l’interrompre. Elle parlait du sens des flèches, parlait d’illogisme, s’en allait dans une réflexion qui pourrait vous donner le tournis. Cela était peut-être un peu trop réfléchi pour ma part. Mais après tout, elle avait peut-être une piste dans sa réflexion.

Mais on se trouvait toujours avec ces livres à la reliure étrange, et on ne savait toujours pas quoi faire de ceux-ci. Le premier qui avait trouvé les livres essayait même d’en ouvrir un, mais sans succès. Et pendant qu’il s’essayait à cette épreuve de force, je réfléchissais à tout ceci tout en regardant l’armoire et les livres. Mais pendant que je réfléchissais, voilà que soudain celui qui avait essayé tant bien que mal d’ouvrir un des livres, commençait à enlever les livres du meuble le jetant. J’ouvrais grand les yeux doutant que la réponse se trouvât derrière le meuble, mais bon puis qu’il avait commencé pourquoi l’arrêter. Et le second monsieur l’aidait à enlever tous ses livres, d’abord en prenant soin puis pour finir il venait à les jeter lui aussi. J’inspirais profondément continuant à les laisser faire, attendant qu’ils aient fini de débarrasser l’armoire des livres , jetant un coup d’œil à la dernière arriver, croisant les bras.

Et après qu’ils aient fini d’enlever les enlever tous les livres, maintenant, il voulait bouger ce meuble. Encore une fois, je le laissais faire, sans dire un mot, 157 réussit même à le bouger, ce qui m’étonnait fortement vu l’endroit dans lequel on se trouvait. Mais bon soit. Il passait même son bras pour voir s’il y avait quelques choses derrière. Mais il ne fallait pas un bras d’un homme pour faire cette besogne, c’était donc bien sur notre rôle à nous. On avait des bras plus fins et donc ils pourraient sûrement passer contrairement au leur. Je me portais donc volontaire pour cette tâche essayant de trouver quelques choses me collant bien au meuble, mais rien. Je le retirais tout en leur disant « Il n’y a rien. » Mais leur n’était plus vraiment à la recherche, l’heure avait avancé et on arrivait petit à petit au couvre-feu. On devait donc ranger tout le bazar et repartir. « On devrait tout remettre avant le couvre-feu. » Et c’est ce qu’ils firent tous ensemble, on remettait tous les livres, même ceux avec cette étrange reliure et nous partions de cet endroit pour retourner dans leur chambres.





Je clôture ici la mission tout le monde retourne dans son logement

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

avatar
STAFF
STAFF
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?

MessageSujet: Re: [MISSION K.1] ft 172, 157, 451 & 849   Dim 13 Aoû - 12:02

LA MISSION ÉTANT RÉUSSIE PAR L'AUTRE GROUPE, CE SUJET EST DONC ARCHIVÉ.
Revenir en haut Aller en bas
 
[MISSION K.1] ft 172, 157, 451 & 849
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Assister à une émission de télé
» Metroid : Remake Mission
» Émission 19-2
» Pitbulls et prisonniers: une émission à découvrir
» Débat sur la télévision

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Archives :: Missions-
Sauter vers: