Partagez | 
 

 [MISSION K. 1] Strange books ft. H02-27, F06-11, F07-773, H06-403

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
H06-403
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: [MISSION K. 1] Strange books ft. H02-27, F06-11, F07-773, H06-403   Sam 15 Juil - 13:39

Nouveau jour, pas de nouvelle aventure... Non, aujourd'hui, j'ai décidé que mon exploration de la Ruche se limiterait à la salle commune, pour me replonger dans les livres de la bibliothèque. Pourquoi ? Au hasard, parce que je me remets à peine du couloir de l'infini et que je sursaute encore en croisant des gens que je vois comme de potentiels zombie. Alors j'ai bien prévu d'aller faire un tour à la salle d'arme bien que ce soit contraire à mes principes, mais pas maintenant, elle est bien trop proche du couloir à mon goût. Du coup, je prends le chemin de la bibliothèque, mon carnet de bord et mon crayon en main, fermement décidé à finalement venir à bout du journal des abeilles.

La salle commune est presque vide quand j'arrive, avec seulement deux ou trois personnes qui vaquent à leurs occupations, mais personne avec un livre à la main. J'ai donc toute la bibliothèque pour moi, génial ! Je me pose dans mon coin habituel et pars en quête du fameux journal : il ne devrait pas être bien difficile à trouver, généralement il est toujours rangé à la même place et malgré les couvertures similaires, je n'ai jamais eu de mal à mettre la main dessus. Je laisse glisser ma main sur les tranches distraitement, guidé par un automatisme acquis au fil du dernier mois. J'attrape le livre dont j'ai besoin et commence à le feuilleter en retournant m'asseoir à ma place.

Ma lecture ne se révèle pas aussi fructueuse que ce que j'attendais, et je ne tire aucune nouvelle information utile, mis à part des ragots qu'il peut être bon de savoir si l'envie me prend un jour de me la jouer Gossip Girl. Je relève les yeux de mes notes et laisse échapper un bâillement d'ennui, à moins que ce ne soit de la fatigue vu les mauvaises nuits que je passe en ce moment. Je scanne la pièce du regard et note que personne n'a rejoint la salle commune. Personne que je connaisse, en tout cas. Et mis à part le type qui se la joue solo avec sa flasque dans son coin, personne d'intérêt immédiat. Je me demande bien qui peut supporter de boire de si bon matin, et pourquoi faire ça aux yeux de tous dans la salle commune...

Je hausse les sourcils et fini par me désintéresser : pas moi foie, pas mon problème. Peut-être que je ferai mieux de faire un truc constructif et de me rendre à la salle d'arme, au moins j'aurai accompli quelque chose aujourd'hui. Je me saisis du journal des abeilles et m'apprête à le ranger quand j'aperçois du coin de l'oeil quelque chose qui attire tout de suite mon attention : du gris. Du gris dans le mur de livres noirs. Je saisis le livre en question, regardant s'il ne s'agit pas tout simplement d'un coup de crayon sur la tranche, mais je m'aperçois aussitôt que c'est bien un symbole : une flèche pointant vers le haut.

Fasciné, je repose le journal des abeilles à l'aveuglette (qui finit par tomber par terre en claquant bruyamment). Je n'arrive pas à décoller mes yeux de ce symbole que je n'ai jamais vu auparavant, et c'est pas faute d'avoir traîné par ici... Je recule de plusieurs pas, toujours face à la bibliothèque, et essaie de repérer autre chose d'inhabituel...

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Unreal
Revenir en haut Aller en bas

avatar
H02-27
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: [MISSION K. 1] Strange books ft. H02-27, F06-11, F07-773, H06-403   Ven 21 Juil - 5:27

Il est tôt et je m’emmerde. C’est le premier constat que j’ai fait en sortant de ma chambre après avoir pris une bonne douche. 9 était pas là, mais comme on se croise quasiment jamais, je sais jamais s’il fait parti des nombreux disparus de la Ruche ou s’il a dormi ailleurs. Cela dit, c’est pas comme si on s’entendait particulièrement bien, donc qu’il soit là ou pas ça me fait une belle jambe. D’ailleurs, on a encore deux lits libres dans la chambre et j’espère sincèrement que je vais pas encore me taper deux autres mecs dans les nouveaux arrivants, si nouveaux arrivants il y a. Une touche féminine serait pas de trop, pour tout dire, et puis peut-être que ça me donnerait l’occasion de réchauffer mon lit les soirs de solitude. Y’a pas de raisons que ce soit toujours les mêmes qui s’amusent.

Du coup, je soupire et lorgne sur ma flasque d’alcool avant de hausser les épaules. Pourquoi pas. J’vais aller me poser dans un endroit calme et boire un coup. J’me demande pourquoi j’ai pas fait ça avant. Ca me parait pas normal de pas avoir bu une seule goutte de cette trouvaille alors que ça doit faire plus d’un mois que je l’ai en ma possession. Y’a un truc qui cloche là. J’attrape la petite bouteille et sort dans le couloir avec dans l’idée de me rendre à la salle commune histoire de pas avoir à partager la bibine. Quand j’entre, il n’y a encore personne et je vais me poser sur un des sofas, m’allongeant dessus en lâchant un bâillement sonore et en ouvrant la flasque. La première lampée explose dans ma gorge. Une légère grimace vite oubliée. Ca fait un moment que j’ai pas bu de l’alcool, apparemment, mais une fois cette seconde d'inconfort disparue, c’est un bien-être et une chaleur bienfaitrice qui m’envahisse et je laisse échapper un soupir d’aise. Ca fait du bien par où ça passe ! Tellement que je prends une deuxième gorgée directement, sans même me rendre compte que quelques personnes sont maintenant dans la pièce avec moi. Mais personne ne s’approche et ceux qui essaient reçoivent un regard qui ne laisse planer aucun doute : le premier qui me fait chier, je le cogne.

Après quelques minutes de détente, un claquement retentit entre les rayons de la bibliothèque et je grogne un peu. C’est qui le con qui vient troubler ma paix alcoolique ? Je me lève et vais jeter un oeil. Et j’aperçois un mec qui observe les livres avec un air déconcerté sur le visage. Sa tronche me dit rien, ça doit être un petit nouveau. Fixant le sol, je vois le journal des abeilles et hausse un sourcil.

“- Hey mec, fais gaffe à ce truc. Y’a beaucoup de conneries là-dedans mais c’est marrant à lire, et c’est un des seuls divertissements dans le coin. T’aurais pu ramasser.

Il ne m’accorde qu’un regard alors que je remets le livre en place dans les rayonnages. Et une fois que c’est fait, je pige pourquoi le mec est resté con devant les tranches des bouquins. Y’a un truc différent. Je fronce les sourcils.

“- C’est quoi cette merde ?

Reculant de quelques pas, j’aperçois trois livres à la tranche grise, chacun portant une flèche en symbole qui pointe dans des directions différentes. Une vers le haut, une vers la droite, et une vers le bas. Je balance sans réfléchir la première pensée qui me vient.

“- Et la flèche de gauche, elle est où ?

Je finis par me tourner vers l’autre gars en le jaugeant du regard, avant de hausser un sourcil.

“- C’est toi qui a fait ça, ou c’était déjà là quand t’es arrivé ?

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
F06-11
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: [MISSION K. 1] Strange books ft. H02-27, F06-11, F07-773, H06-403   Sam 22 Juil - 7:47


H02-27, H06-403, F07-773 & F06-11

Strange Books


Elle a quitté la chambre, et le regrette. Il est bien trop tôt pour 11 qui aurait bien voulu lézarder un peu plus longtemps que ça. Mais elle avait finit dans une chambre inoccupée, sans savoir comment. Ptêtre bien qu’elle avait eu de la compagnie, mais ça avait pas dû donner quelque chose de très fantasmagorique pour qu’elle n’ait même pas pris la peine de se souvenir de cette nuit. Dans tous les cas, ça ne change rien à la donne. Elle est sortie de la chambre, réveillée par un ennui déjà mortel, et le constat en se baladant la ruche depuis 10 minutes n’avait pas changé : elle se faisait toujours aussi chier. Soupirant, la brunette collait ses doigts au mur et les caressait bêtement. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien faire histoire de s’occuper ? La réponse vint aussitôt à elle. La salle de sport. Sa colocataire sexy serait peut-être dans le coin. Ou pas, ça ne changeait pas grand-chose au final. Devait bien y avoir des mâles et des femelles à reluquer même à une heure aussi peu commune. Déviant sa trajectoire, elle émit les sons habituels, des claquements de langues répétitifs, qui suivaient cette fois-ci un rythme inconnu. Comme une berceuse sans paroles, une berceuse issue de ces films d’horreurs ultra-flippants et… non pas flippants, les films d’horreurs c’était de la merde pure, sans musique y aurait aucun intérêt. Bref, peu importait d’où elle sortait ça, mais elle avait dans l’idée de s’exercer un peu. Au moins elle se sentirait un minimum vivante dans ce trou.

Elle arriva vite à la salle tant désirée et claqua bruyamment des mains pour annoncer son arrivée. Elle dérangeait des gens ? Tant mieux, ça les réveillerait un peu. Du peu de personnes présentes, elle ne voyait que des ramollos dans le coin. Son regard se porta ceci dit sur une asiatique qui semblait quitter un des équipements mis à disposition par les majestés robotiques de la ruche, et qui s’apprêtait à croiser son chemin. Un sourire en coin, 11 lui fit barrage, lui coupant volontairement la route et lâcha en l’observant de haut en bas : « Bah alors on se casse quand j’arrive ? T’as l’air d’être la seule motivée dans le coin, ça me ferait chier de perdre ta trace maintenant que je pète le feu. Tu vas quelque part ? Cafet peut-être ? Salle de jeux ? Bibliothèque ? Je t’aurais bien proposé de te payer un café mais ça pas l’air de marcher comme ça dans la ruche. Les machines ont oublié d’intégrer les règles de l’art de la rencontre idéale dans leurs circuits. » 11 se perdait dans son petit monologue inutile, ses yeux clairs complètement plongés dans ceux de l’inconnue. Elle avait envie de la poursuivre. Ca faisait la même chose que pour sa coloc. La nana lui parlait bien, alors elle se précipitait pour se faire remarquer. Chez 11, y avait que comme ça que les choses marchaient parfaitement. L’autre lui répondit et commença à vouloir passer, devant la dévier ou la heurter pour tracer sa route, et la petite brune réagit aussitôt. Se baissant souplement, elle fit semblant de tirer sa révérence avant de se mettre à la suivre alors que l’autre avançait. « Tire pas c’te tronche, j’ai l’impression de te saouler. C’est une manière de m’attirer dans tes filets, c’est ça ? Moi c’est 11 au fait, mais tu peux m’appeler comme tu veux ce matin, je suis de bonne humeur. » Etait-ce un numéro de drague ? Pas vraiment, c’était plutôt un numéro tout court qui permettait de tirer 11 de l’ennui. Au moins il ne fallait pas grand-chose pour amuser la brunette.

Elle ne se rendit pas compte immédiatement que la fille qu’elle suivait depuis de longues minutes désormais, sans s’arrêter de bavasser, venait d’entrer dans une salle, la salle commune. Levant les yeux au ciel, 11 mit ses mains dans ses poches et commença à râler : « Merde, tu m’as emmenée à une réunion du terroir ? Les intellos se retrouvent quand ils n’arrivent pas à dormir, c’est ça le plan ? » Qu’on se le dise, 11 allait pas s’éterniser dans le coin. Elle allait même faire demi-tour sans demander son reste quand une voix familière attira son attention, la faisant presque courir vers la source de cette voix familière. Le Damoiseau était dans le coin, ça c’était bien plus intéressant. S’imposant sans gêne, elle répondit du tac au tac à la question de 27 : « Dans ton cul peut-être ? » Voyant 27 réagir, 11 sourit aussitôt et le salua de la main. « Salut le Damoiseau. Content de me revoir ? J’savais que la ruche était un petit endroit comparé à un monde entier, mais te retrouver là encore… Merde, c’est con que je n’sois pas sous l’influence d’un bad trip. » Qu’est-ce qu’elle devait se faire chier pour débiter pareilles conneries à la seconde. Croisant les bras, la brunette s’immisça entre les deux hommes, poussant légèrement un jeune homme inconnu du bataillon de l’épaule. Elle se figea et se mit à regarder en penchant légèrement la tête la bibliothèque qui s’affichait devant elle. « La ruche joue les gps maintenant ? On doit déplacer les bouquins ou on doit suivre les flèches comme des cons ? » C’est la première pensée qui lui vient à l’esprit alors qu’elle constatait la présence de symboles étranges sur la tranche des bouquins. Sifflant, elle appela la femme avec qui elle était venue et fit signe aux hommes de se pousser pour la laisser s’incruster dans le lot. « Hey, tu captes quelque chose à tout ça toi ? »
AVENGEDINCHAINS

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Disaster



Ils sont badass, mes padawans :
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
F07-773
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: [MISSION K. 1] Strange books ft. H02-27, F06-11, F07-773, H06-403   Sam 22 Juil - 10:57

STRANGE BOOKS
La salle commune était un des rares endroits dans la Ruche que tu ne honorais pas régulièrement de ta présence. Les raisons étaient multiples à commencer par le fait qu'on ne pouvait pas y faire grand chose hormis discuter. C'était en effet, surtout cette quasi obligation à se socialiser qui te hérissait les poils. Tu ne détestais pas les gens 773 mais tu étais plutôt pointilleuse sur ceux avec qui tu souhaitais être proche. Quel étrange paradoxe ! tu avais à cœur d'aider les autres mais rechignais à t'investir émotionnellement, comme si tu avais peur d'être déçue. Dans ta tête, il y avait des critères non négociables et tu n'avais aucune idée d'où ils provenaient et encore moins si tu avais raison de les conserver. Pourtant, une sorte d'instinct t'interdisait de te relâcher et de donner ta confiance rapidement.
Vous étiez beaucoup à agir ainsi dans la Ruche, mais cela ne te rassurait pas vraiment. Coupés du monde, condamnés à errer sans souvenirs parmi d'autres individus tout aussi paumés, le tableau n'avait rien de réconfortant et tu pariais même que l'ensemble était configuré pour vous faire craquer – malgré les distractions qu'on vous offrait.

Tu étais encore trop « jeune » ici, pour avoir une réelle idée des raisons de votre présence, mais tu étais presque certaine qu'un nombre important de personnes n'étaient pas là de leur plein gré. Quant à toi 773, peut-être avais-tu accepté de participer à une expérience pour échapper à quelque chose ou pour guérir ? Peut-être que tu avais même cherché à être ici pour enquêter ou que cette prison était là pour t'offrir une nouvelle chance ? Tant de mystère entourait ce lieu et pour trouver des réponses, tu aurais besoin d'aide. C'est pourquoi malgré les précautions que tu prenais envers les gens, tu te forçais à côtoyer du monde. Ce matin en te levant, tu t'étais naturellement dirigée vers la salle de sport dans l'espoir de croiser un ou deux êtres vivants. Malheureusement, les seules âmes présentes ne paraissaient pas bavardes, ni même enchantées de se retrouver ici – à croire qu'on les y avait obligées. Tu te retrouvas donc à travailler tes abdos en silence et à faire le tour du peu de choses que tu savais sur l'endroit. Ce fut rapide et cela confirma ton envie de parler aux autres résidents. Quittant la machine légèrement en sueur, tu avais hâte de revenir dans ta chambre et laisser l'eau évacuer ton stress. Cependant, tes projets allaient être contrariés.

Une femme brune à l'allure sportive et un air malicieux sur le visage te barra la route. Tu clignas plusieurs fois des yeux et dus refréner ton envie de regarder autour de toi pour être certaine que ses paroles s'adressaient bien à toi. Le flot de mots qui sortait de sa bouche était impressionnant ; tu sentis tes lèvres se courber légèrement face à son enthousiasme déconcertant. Sa personnalité colorée faisait plaisir à voir dans cet environnement morne, même si sa façon appuyée de te regarder te mettait vaguement mal à l'aise. « Je comptais prendre une douche. » Ton apparence parlait d'elle-même et tu fis mine de vouloir passer. Il sembla que la brunette comprit le message et t'ouvrit le passage. Fuyant, non, sortant la pièce, tu commenças à te diriger vers ton appartement lorsque tu entendis des pas derrière toi et la voix forte de la femme. Tu ne t'étais pas attendue à ce qu'elle te suive et fronças vaguement les sourcils en la regardant de coin. Peut-être que si tu lui proposais de déjeuner avec toi, elle perdrait de l'intérêt pour toi ? « J'ai plutôt l'impression que c'est ma poitrine qui t'attire. » Et on repassera pour la subtilité. Cela ne te « ressemblait » pas d'être aussi directe, tu devais être plus fatiguée que tu ne le pensais. Il fallait absolument te débarrasser d'elle car si cela continuait, tu ignorais comment finirait ta journée. « Pour le moment, c'est Pipelette qui me vient à l'esprit mais j'ai l'impression que Danger aura ta préférence. » Tu eus un mince sourire car cette conversation commençait à te dérider ; tu n'en oubliais pas pour autant ton objectif, aussi tu avais opté pour vous amener dans la salle commune, un choix qui n'était pas du goût de Onze. « Tu me semblais avoir envie de parler pourtant et c'est ici qu'on trouve le plus de monde. » Il y avait peu d'amnésiques dans la pièce, mais ton attention fut rapidement attirée par une conversation entre deux hommes. La faute sûrement à ta camarade qui s'était empressée de les rejoindre. Partagée entre la nécessité de te rafraîchir et la curiosité, ton cœur choisit naturellement la seconde et tu t'approchas subrepticement du trio. Ils discutaient avec animation mais tu étais encore trop loin pour comprendre. L'occasion te fut donnée grâce à Pipelette qui t'inclut dans la conversation. Tu jetas un regard aux livres trônant sur l'étagère. « Ce serait plus logique s'il s'agissait d'un plan mais... Vous avez essayé de toucher les flèches ou de voir s'il y a quelque chose d'écrit à l'intérieur des livres ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
[MISSION K. 1] Strange books ft. H02-27, F06-11, F07-773, H06-403
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Assister à une émission de télé
» Metroid : Remake Mission
» Strange College [Accepté]
» Émission 19-2
» Pitbulls et prisonniers: une émission à découvrir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LA RUCHE :: Niveaux 2 à 5 :: Salle commune-
Sauter vers: