Partagez | 
 

 An another family. Again [avec H07-314]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
H07-223
H07-223
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: An another family. Again [avec H07-314]   Jeu 3 Aoû - 17:25

An another family. Again.

Toujours le même schéma. Toujours la même morale. Toujours le même cinéma. Et toujours les mêmes rengaines. Thomas avait beau le savoir, ça ne rendait pas les choses plus faciles. Il changeait encore une fois de famille d’accueil. Il fallait dire qu’il avait vraiment poussé à bout celle qu’il venait à peine de quitter. Tondre toutes les têtes de Barbie de la fille de la famille n’avait pas été très apprécié. Tremper les peluches du fils dans de la peinture bleue non plus. Tant pis. Ils ne savaient pas s’amuser et de toutes manières, Thomas ne voulait pas jouer avec eux. Ils n’étaient pas sa famille et ils ne le seraient jamais devenus. Jamais.
Il en avait déjà une de famille et on lui avait enlevé. Enfin, une famille c’était un bien grand mot. Du jour au lendemain il n’avait plus revu son père, sa mère pleurant tous les soirs. A mesure que les jours, puis les semaines avaient passées, sa mère avait sombré. Elle passait de joyeuse à déprimée en un rien de temps. Parfois elle riait comme une folle sans aucune raison et par moment, elle leur criait dessus pour un rien. Leur, oui, car Thomas avait un frère. Un grand frère. Protecteur et assez autonome pour s’être toujours bien occupé de lui. Il avait beau être petit, le jeune Haddison se souvenait relativement bien de son enfance, aussi courte fut-elle avec sa vraie famille. Ce qu’il ne savait pas en revanche, c’était pourquoi on l’avait arraché à sa mère et pourquoi on l’avait séparé de son frère. Il ne savait pas non plus pourquoi son père ne venait pas les chercher tous les deux pour les ramener dans leur maison. En réalité, Thomas ne comprenait pas tout. Il était trop jeune pour réellement prendre conscience de l’ampleur de la situation, pour accoler les informations une à une et mettre en exergue les problèmes. Tout ce dont il se souvenait, c’est qu’il avait un père et une mère qui ne cherchaient même pas à le retrouver ou à venir le voir et qu’on lui avait enlevé la seule personne qui comptait beaucoup pour lui, à savoir son frère.
Alors non, personne ne pourrait remplacer sa famille, car il se souvenait parfaitement bien en avoir une. Et dans le fond il ne cessait d’espérer qu’un jour on vienne le chercher, ou qu’on le renverrait chez lui si les familles arrêtaient de vouloir le garder. Alors c’est ce qu’il s’efforçait de faire à chaque fois, pousser à bout chacune de ses familles d’accueil. Faire toutes les bêtises possibles pour se faire virer. Et il y était toujours arrivé jusqu’ici. Pour son plus grand plaisir. Sauf que voilà, à chaque fois, on lui trouvait une nouvelle maison et de nouvelles personnes pour s’occuper de lui. Comme aujourd’hui.

La voiture dans laquelle on l’avait installé avait roulé plusieurs heures, l’éloignant de plus en plus de la zone géographique dans laquelle il avait eu jusqu’ici l’habitude d’évoluer. Mince. Ce n’était vraiment pas un bon point pour lui… On avait refusé de lui dire où on l’emmenait et ça ne lui plaisait pas du tout. Le paysage changeait, les buildings et autres bâtiments devenaient plus rares et même l’herbe avait fini par devenir plus éparse. Un instant, Thomas avait même cru qu’on allait l’emmener dans le désert pour le laisser mourir de chaud là-bas comme punition… Mais une voix dans sa tête lui disait que les services de l’enfance n’avaient pas vraiment le droit de faire ce genre de chose.
Sans s’en rendre vraiment compte, le châtain était tombé de sommeil et il ne se réveilla que lorsque la voiture freina un peu abruptement pour s’immobiliser pour de bon. Le coffre s’ouvrit et le jeune Haddison papillonna des yeux un instant, n’appréciant pas franchement le réveil, ni l’odeur qui emplissait petit à petit la voiture. L’air était chaud et sec et il avait l’impression de sentir de la terre, du foin et… une odeur désagréable qu’il n’avait pas l’habitude de sentir. Il sortit de la voiture, non sans enfouir ses mains dans ses poches et tirer la gueule comme un gamin mécontent de 10 ans qu’il était et se posta à côté de la personne des services sociaux qui était chargé de l’amener ici.
Génial. Il venait d’atterrir dans un trou paumé, au milieu de la pampa. Il voyait des chevaux parqués dans des enclos et l’odeur qu’il n’avait pas appréciée n’était autre que du crottin. Il adorait les animaux, mais les animaux domestiques. Ceux-là, ils étaient gros, ils galopaient partout et ils faisaient des bruits bizarres en montrant de grosses dents, comme s’ils se fichaient de lui. Donc non, définitivement, il n’était pas content d’être là.

« J’aime pas la terre, j’aime pas les chevaux et je vous aimes pas, vous ! C’est un trou paumé ici, je veux retourner à New York ! »

C’était plus fort que lui. Quand il avait vu deux parents s’approcher de leur position, accompagnés par une petite fille et un petit garçon, ses mauvaises habitudes avaient repris le dessus. L’image de la famille parfaite qui s’était étalée devant ses yeux, l’espace d’un instant l’avait agacé. Non. Il ne resterait surement pas longtemps ici, il ferait comme avec toutes les autres. Et son petit manège commençait dès maintenant. Il se mit à pointer le garçon de la famille en ricanant.

« T’as l’air d’un idiot avec ton chapeau ! Les cow-boys c’est pour les westerns de la télévision, Lucky Luke il est nul, les Daltons ils sont cool, eux au moins ils arrivent toujours à s’échapper de leur prison. Et moi je ne resterais pas dans votre prison ! »

Codage par Libella sur Graphiorum

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


   
   



Living your life as if it were the last day

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Qui es-tu petite abeille?

MessageSujet: Re: An another family. Again [avec H07-314]   Dim 20 Aoû - 13:14



An another family... Again
223 ξ 314


 « Change toi tu veux. Il ne va pas tarder et je veux que tu sois là pour l’accueillir. Et propre ! Dépêche toi ! » L’enfant grogne un coup, pour montrer sa désapprobation. Il ne veut pas se faire beau. Il ne veut passe montrer sous son meilleur jour. Il ne veut pas qu’un autre enfant vienne parader ici comme si c’était chez lui. Le blond a toujours eu du mal à partager mais ces derniers temps, il a d’autant plus de mal avec ces arrivées incessantes d’enfants seuls. Il faut les aider à bien grandir. dit sa mère en permanence. Seulement lui, il s’en moque des autres. Tout ce qu’il sait, c’est que ces fichus mômes veulent lui piquer ses parents, sa sœur. Et ça, il refuse de le voir arriver. Pourtant à l’instant, il ne peut rien faire d’autre que prendre une douche rapide avant de se changer. C’est plus fort que lui. Il ne veut pas énerver sa mère. Il ne veut pas la voir en colère contre lui. Déjà qu’il ramène des mauvaises notes de l’école, il préfère ne pas ajouter d’huile sur le feu. Dans un long soupir déjà dépité, il finit par sortir lorsque son nom retentit dans la maison. Un air visiblement grognon se peint sur son visage alors qu’il finit par sortir, chapeau vissé sur la tête et bottes aux pieds. Il compte bien aller faire une balade en cheval après, pour éviter de s’énerver tout de suite sur le petit nouveau.

Il sort d’ailleurs. De la voiture qui l’a amené jusqu’ici. C’est un garçon. Probablement de son âge d’ailleurs. Et pendant une seconde il pose un regard curieux sur lui. C’est plus fort que lui. Même s’il le déteste déjà. Même s’il ne veut pas lui parler plus qu’il ne le devra. Il se doit de l’observer, en détails, de la tête aux pieds. Il est paumé. Ca il le remarque directement. Tout comme il se rend compte qu’il ne veut pas être là plus que lui ne le veut ici. Avec un peu de chance, ils pourront fomenter un plan diabolique pour leur faire plaisir à tous les deux. Seulement voilà, le gamin ouvre la bouche et aussitôt, le texan sent une tension l’envahir. Ce type déclare les hostilités. Sans un mot de sa part, sans un regard hautain ni même une remarque déplacée. Il lance la guerre dès son arrivée et pour ça, le cowboy sait qu’il va devoir mettre son beau plan de côté, pour simplement lui répondre, d’un ton moqueur. « Toi t’as pas juste l’air idiot, t’es idiot ! S’ils s’échappent aussi souvent de prison, c’est parce que Lucky Luke les ramène toujours. Peu importe où ils vont, ils sont trop bêtes pour lui échapper. Idiot ! » Dans son insolence, il tire la langue, avant de sentir le lourd regard de sa mère se poser sur lui. Il se crispe aussitôt, attendant avec raison la remarque qu’elle ne va pas manquer de lui lancer. « Jackson ! Tu vas changer d’attitude sur le champ ! Et tu vas traîner ton cul de cowboy jusqu’à sa valise pour la récupérer et l’emmener dans sa chambre. Et tu lui montreras la maison et les alentours après. Mais mam… Pas de mais cowboy… Et soyez de retour pour le repas ! »

Le plus âgé des deux garçons coule un regard noir vers le nouveau venu, avant de s’avancer dans un soupir. Les adultes commencent déjà à parler, sa sœur retourne à ses occupations… Et lui va se retrouver bloqué avec l’abruti sur pattes… Visage fermé, il s’empresse de récupérer la valise pour s’avancer dans la terre poussiéreuse. « Ramène toi. J’compte pas m’faire engueuler à cause de toi ! »

Revenir en haut Aller en bas

avatar
H07-223
H07-223
Voir le profil de l'utilisateur


Qui es-tu petite abeille?
MessageSujet: Re: An another family. Again [avec H07-314]   Mar 29 Aoû - 11:10

An another family. Again.

Il détestait déjà cet endroit. La chaleur excessive, la poussière partout et le vent qui ne cessait de la soulever. Les bruits des chevaux, comme si ça présence nouvelle les dérangeait. Tous ces regards braqués sur lui, ceux de cette nouvelle famille qui allait devoir le supporter, pour le pire et seulement le pire. Car il ne ferait aucun effort. Il se ferait virer d’ici, comme de toutes les autres familles d’accueil avant la leur. Car c’était comme ça, c’était son plan et il y arrivait. Il atteindrait son but.
Et pour y parvenir, rien de mieux que de s’attaquer en premier aux enfants. Pourquoi le garçon en premier ? Parce que la petite fille avait eu l’air indifférente et que son frère lui, tirait déjà la gueule. Quitte à être efficace, autant gagner du temps en énervant le plus contrarié des deux. Parce que Thomas ne doutait pas que ce gars était déjà contrarié, cela se voyait à son expression fermée et boudeuse. Ses réflexions n’aidaient pas d’ailleurs. Le châtain n’eut pas à attendre longtemps avant de voir le visage du blond changer, colérique. Touché, coulé. Le lasso s’était correctement accroché aux cornes de l’apprenti taureau. Quitte à se taper un séjour au Texas, autant utiliser leurs images à la noix. Il n’empêche que le résultat était le même : le garçon s’énerva tout de suite et se mit à lui crier dessus. Un sourire en coin fendit les lèvres du jeune Haddison, qui jubilait d’avance.
Il avait aperçu la surprise puis le mécontentement de la mère de famille, devant lui. Le mini cow-boy sur pattes aller se prendre un bon retour de botte et n’allait rien comprendre. Ce qui arriva très vite, comme l’avait prédit Thomas. Le dit garçon, Jackson de son nom visiblement, se fit engueuler en un rien de temps, lui faisait rabattre son caquet. Bien fait. Il tenta de protester, mais cela ne marcha point. Thomas ricana en croisant les bras, notant tout de même que c’était la mère de famille qui semblait tenir les rênes ici. Ce n’était pas négligeable et cela lui serait utile pour plus tard… Il ne put toutefois s’empêcher de murmurer à l’attention du blond :

« On se demande qui a l’air d’un idiot maintenant… »

Son regard sournois était clairement visible. Même si le petit gars de la maison semblait avoir du répondant et un fort caractère, il ne se laisserait pas faire. Lui aussi été capable d’être un petit con quand il en avait décidé de l’être. Ce n’était pas lui qui allait contrecarrer ses plans, oh non.
Sur ordre de sa mère, le garçon devait : prendre sa valise, lui montrer sa chambre et lui faire visiter la maison et le domaine. Cela ne l’emballait pas, mais ni lui ni Thomas n’avaient vraiment le choix. Alors le châtain le regarda faire, non sans remarquer son regard noir et son soupire d’abdication. Tout cela le fit jubiler un peu plus, d’avantage encore quand il lui refit une remarque directe, lui ordonnant de se dépêcher. Ben voyons.

« C’est bête, parce que je compte bien que tu te fasses engueuler à cause de moi. Dommage. »

Provocation. Comme toujours. Il n’en avait rien à faire qu’il se fasse engueuler ou non, si ce n’est que cela lui ferait un peu de distraction. Lui, ce qu’il voulait, c’était paraître détestable aux yeux de ses parents. Ce n’était pas ce petit gars qui déciderait tout seul s’il devait rester ou non. Certes, il pourrait se plaindre auprès de sa chère maman, mais vu son caractère, mieux valait se la mettre à dos elle. Encore une fois, question d’efficacité.
C’était devenu une habitude. Etudier en un clin d’œil el fonctionnement des familles dans lesquelles il atterrissait. Etablir qui il devait énerver, qui il devait pousser à bout pour qu’on le renvoi, même si pour cela il devait se prendre quelques coups de pieds au cul, en passant.

Alors que Thomas suivait le cow-boy qui galérait avec sa grosse valise –contenant littéralement toute sa petite vie- il essayait de repérer les lieux, les cachettes, les potentielles conneries à déjà mettre en place. Un hennissement un peu fort le fit sursauter. Foutus chevaux… Il n’en avait jamais vraiment vu des comme ça, presque… Sauvages ? Lui, tous ceux qu’il avait vu c’était ceux qui se baladaient en centre-ville dans les parcs, ceux de la police. Ce n’était pas la même chose…

« Foutus canassons. Ils sont bizarres les vôtres ! Z'êtes tous bizarres ici.»

Il avait grimacé alors qu’ils arrivaient tous deux près de la porte d’entrée de la maison. Thomas avait lancé un regard en arrière, voyant très clairement le gars chargé de le conduire ici filer une copie de son dossier aux parents. Il se mit à sourire de nouveau en coin. Une petite lecture de tout ça les mettrait au parfum. Il espérait bien qu’ils comprennent rapidement qu’il était un emmerdeur sur pattes.

Codage par Libella sur Graphiorum

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


   
   



Living your life as if it were the last day

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Qui es-tu petite abeille?

MessageSujet: Re: An another family. Again [avec H07-314]   

Revenir en haut Aller en bas
 
An another family. Again [avec H07-314]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» j ai des souci , je debute depuis ce jour avec linux fedora
» Lecture video interrompue avec mise en tampon
» probleme avec les cellules d'excel sur la mise en forme
» [Résolu]Mis a jour impossible avec Antivir
» [Résolu] Problème avec psg tv

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Archives :: Rp-
Sauter vers: