IMPORTANT de lire cette annonce pour tous les membres.

Partagez | 
 

 Into the darkness they go, the wise and the lovely (F02-222)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F04-738
F04-738
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Into the darkness they go, the wise and the lovely (F02-222)   Mer 23 Aoû - 13:55

tnto the darkness they go, the wise and the lovely
F04-738 & F02-222

Tu ouvres les yeux, doucement, comme à tous les matins ... Pourtant, tu ne vois rien. Tu es plongé dans les ténèbres. Quelle heure est-il ? Peut-être, est-il plus tôt que tu l'imagines, tu te réveilles souvent à des heures incongrues. Tu tâtonnes dans le noir, à la recherche de la lampe de chevet. Tu l'ouvres. Enfin, tu sembles l'avoir ouverte, pourtant, tu ne vois toujours rien. Tu sens tranquillement la panique qui s'installe en toi, qui te ronge de l'intérieur. Tu te diriges, toujours à tâtons, vers l'autre côté du lit. Peut-être que la première lampe est défectueuse, forcément. Tu l'allumes. Toujours rien. « Non, non, non ... » Tu marmonnes. Ta respiration s’accélère, les battements de ton coeur également. Tu sautes en bas de ton lit. Tu trébuches, tu t'effondres sur le sol. Tu penses à y rester ... Mais tu te relèves, tu dois en avoir le coeur net. Tu cherches à l'aveugle la poignée de porte que tu trouves rapidement et que tu ouvres à la volée. Toujours rien. Tu es tendu. Ta mâchoire se crispe. Tu ne sais pas pourquoi, mais tu cherches à atteindre la salle de bain.

Tu l'atteins finalement. Tes mains. Tu sens le lavabo, mais tu ne vois toujours rien. Non. « C'est impossible. » Tu es plongé dans les ténèbres. Ce que tu redoutais le plus est finalement arrivé. Tu sens la colère monter en toi. Ce goût salé dans ta bouche, il provient des larmes qui roulent sur tes joues. Tes poings se serrent et ton bras s'élance. Il heurte quelque chose, un mur, sans doute, mais c'est toi que tu entends hurler de douleur, pas le mur. Tu sens des palpitations dans ton poing toujours clos. Tu halètes, ta respiration ne s'est toujours pas calmée. Tu dois sortir d'ici, à tout prix ... Tu dois tenter quelque chose. Tu ne peux pas rester comme ça. Tu refuses de clore tes yeux, ils sont toujours ouvert, mais aveugles. C'est forcément un rêve, un cauchemar, une blague ... Tu décides de quitter ton logement, tu dois te rendre à l'infirmerie, mais comment ? Tu ne peux pas prendre l'ascenseur, jamais tu ne sauras l'étage sur lequel tu trouves. Tu dois prendre les escaliers, au risque de t'étaler sur le sol, de te briser quelque chose ... Après tout, ce sera toujours moins douloureux que ce poids qui enserre ta poitrine. Les larmes coulent toujours sur tes joues, tu les ignores, tu ne les sens plus. Tu t'appuies contre le mur, refusant de t'y effondrer.

[...]

Tu arrives à l'infirmerie, ton coeur palpite. Tu as sûrement des tonnes de coupures, des hématomes, forcément. Tu trébuches une énième fois, tentant de te raccrocher à quelque chose, mais il n'y a rien autour de toi. Cependant, tu sais que tu es arrivée à destination. Il doit y avoir une solution, assurément. Tu ne peux pas être aveugle, c'est impossible, ça ne peut pas s'être produit, c'est impensable. Tu essuies rageusement les larmes sur ton visage rougi par l'effort. Tes oreilles bourdonnent. Tu es toujours au sol. Tes mains plaquées contre le carrelage froid. Tu n'oses pas te remettre sur tes pieds, pas encore. Tu n'es même pas certaine d'être seule dans la pièce. Tu n'entends aucun son, si ce n'est celui de ta respiration sifflante. Tu portes une main à ton coeur, tentant d'en atténuer les forts battements. Tu serres les dents, tu retiens un cri de haine, de rage, de désespoir, d'incompréhension ... Tu ne sais plus quoi faire.
Made by Neon Demon

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

who are you sweetheart ?
Nothing can last forever. There isn't any memory, no matter how intense, that doesn't fade out at last. ▬
Juan Rulfo.


Team Roussi:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F02-222
F02-222
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Into the darkness they go, the wise and the lovely (F02-222)   Ven 1 Sep - 12:05

into the darkness they go,
the wise and the lovely
F02-222 ✧ F04-738
Des éclats de voix dans les couloirs. Des bruits autour de toi. Tantôt des rires moqueurs. Tantôt des haussements de tons. Tu fronces les sourcils tandis que tu relèves la tête du livre que tu es en train de lire. Qu’est-ce qu’il se passe, au juste ? Tu décroches de tes pensées pour te focaliser sur les voix, tentant tant bien que mal d’en décrypter les phrases pour en comprendre le sens. Ça parle d’une personne dans les escaliers, qui n’a pas l’air dans son assiette. L’un jurerait qu’elle lui a rentré dedans. Elle ne semble pas aller bien, elle pleure. Elle trébuche, aussi. Souvent. L’un est persuadé qu’elle est aveugle. L’autre lui dit que ce n’est pas possible dans la Ruche et que c’est forcément de la comédie. Un troisième émet l’hypothèse que c’est peut-être lié aux seringues. Qu’il pense l’avoir vu faire partie des cobayes. Et là tu sens ton cœur qui loupe un battement et qui reprend de plus belle en tambourinant dans ta poitrine. « Comment est-elle ? Est-ce qu’elle est rousse ? » T’as presque hurlé à l’autre bout de la salle commune, faisant sursauter le petit groupe non loin de toi. Visiblement, ils ne s’attendaient pas à être entendus par d’autres qu’eux. Ils la fixent pendant quelques secondes, surement car ils tentent de comprendre le pourquoi cette pourquoi. Et puis l’une des voix finit par affirmer tes dires. Oui, elle est rousse. Et alors ? Tu ne prends même pas la peine de leur répondre. Le livre que tu tenais glisse d’entre tes doigts et vient choir mollement au sol. Tu le ramasseras plus tard. « Où est-ce qu’elle allait ? » Tu vocifères à leurs oreilles, le rouge te montant aux joues. Ils balbutient qu’ils n’en savent rien. Qu’ils l’ont vu alors qu’elle s’enfonçait dans les profondeurs de la Ruche.

Ni une, ni deux, te voilà qui te jettes dans les escaliers. « Rouquine ? » que tu hurles dans ces derniers, ta voix résonnant dans tous les étages. Personne ne te répond, malheureusement. Et merde. Il va falloir que tu les fasses tous, un à un. Alors c’est ce que tu fais, le cœur battant et l’estomac en vrac. Qu’est-ce qu’il lui est arrivé ? Est-ce qu’elle est aveugle, comme les autres l’ont affirmé ? Elle doit être terrifiée. Il faut que tu la trouves avant qu’il ne lui arrive quelque chose. Avant qu’elle ne se fasse mal. À chaque étage, tu fais une halte dans les salles. La cafétéria est vide, ce n’est pas l’heure des repas. Tu fais le tour rapidement de l’espace vert, cherchant dans les moindres recoins. Qui sait, si elle est tombée dans une broussaille… Mais non, elle n’y est pas. Tu poursuis jusqu’à la salle de sports, mais rapidement tu devines qu’elle n’y est pas. Sinon les autres ne seraient pas en train de s’entrainer comme si de rien était. Vient ensuite les étages. Et c’est là que ça devient le bordel. Tu sais que son logement est au dixième étage, mais si elle n’y est pas arrivée ? Et si elle s’est égarée et qu’elle est rentrée dans le premier logement qu’elle trouvait ? Tu décides de tous les faire. Un à un. Et ça te prend un temps fou. Mais t’es déterminée. Finalement, elle n’y est pas. Et toi t’es en sueurs, à bout de souffle. C’est sans une grande conviction que tu poursuis jusqu’à l’infirmerie. Et si les autres s’étaient trompés ? Et si en effet elle avait joué la comédie ou quelque chose comme ça ? Peut-être même qu’ils l’ont inventé de toute pièce pour alerte la Ruche ? Trop de questions qui défilent dans ta tête.

Jusqu’à ce que tu entendes le bruit d’un objet métallique qui tombe. Suivi d’un juron. Une voix fluette, quoi qu’un brin brisée et terrorisée. « Rouquine ? » Tu pénètres dans la salle pour tomber nez à nez devant elle. Son regard te transperce sans te voir. « Ça va pas ? » Question idiote vu les larmes qui perlent le long de ses joues et la panique qui irradie de son corps. « C’est moi, c’est K. » Instinctivement te voilà qui la prends dans tes bras pour tenter de la rassurer. Tu remarques tandis qu’elle est contre elle les éraflures et les hématomes qu’elle a sur ses bras. « Comment tu t’es fait ça ? » Et alors que tu lui poses cette question, tu effleures du bout de tes doigts les blessures, cherchant une explication à tout ça. Est-ce que c’est quelqu’un qui lui est tombé dessus ? Ou est-ce que comme les autres l’ont supposé elle est devenue aveugle et elle s’est fait ça toute seule ?
(c) Starseed

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Courir. Courir toujours. Sans s'arrêter. Fuir. Fuir ce putain de passé qui nous colle à la peau, nous pourri notre journée, notre avenir, tout ce qu'on pourrait envisager d'être, de devenir, nous empêche de changer. Sombres. Sombres Pensées. Sombres Cœurs. Sombres Passés.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F04-738
F04-738
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Into the darkness they go, the wise and the lovely (F02-222)   Ven 8 Sep - 13:10

tnto the darkness they go, the wise and the lovely
F04-738 & F02-222

Ta poitrine se soulève et s’affaisse bien trop rapidement. Le rythme de tes battements ne ralentit pas et tu paniques encore plus. Tu ne sais pas comment gérer la situation et ta veine tentative pour essuyer tes larmes n'a servi à rien. Elles se sont refait un chemin sans peine. Tu sursautes. Cette voix, tu ne l'as pas entendue approché. Tu lèves la tête, cherchant à localiser la provenance de cette voix que tu reconnais sans peine. T'es toujours sur le sol espèce de débile et tu vois toujours rien. Tu tâtonnes sur le sol, comme si tu cherchais quelque chose, alors qu'en vrai, tu cherches surtout à te rapprocher d'elle. Tu ne réponds pas à sa question, tu n'oses pas, ta voix se briserait sûrement au moment de prononcer les premiers mots. Tu trembles. Tu acquiesces lorsqu'elle se ''nomme'', évidemment que tu sais que c'est elle.

Tu sursautes à son contact, tu ne l'as pas entendu approché. Tu agrippes néanmoins à elle, comme si ta vie en dépendait. Ta respiration est sifflante, t'as toujours de la difficulté à reprendre ton souffle. Tu tressailles également lorsque la main de K. touche tes blessures. Tu hoquettes, t'as toujours rien dit, mais il va bien falloir que tu trouves le courage de lui parler. Tu essaies de prendre une grande inspiration, c'est plutôt raté. Tu tentes une nouvelle fois d'essuyer les larmes qui perlent sur tes joues. « Je ... » Tu renifles. On s'en fout comment tu t'es fais ça, en fait ... C'est pas ça qui est important. « Je vois plus rien K. Je vois plus rien. » T'as presque envie de crier ces derniers mots, mais tu te retiens, les mains crispées sur les vêtements de la blonde. Qu'est-ce que t'espérais suite à cette injection bordel, hein ? Tu aurais dû aller la voir avant, elle ou même Tasha, mais t'as paniqué quand ta vision s'est brouillé, tu t'es dit que c'était passager que ça allait passer, mais non. Maintenant, t'es aveugle bordel et ça te terrifie.

« J'me suis réveillé ce matin et ... Y'a que les ténèbres autour de moi. » Tu grimaces. Tu lèves un regard implorant, aveugle, dans ce que tu crois être la direction du visage de la demoiselle. T'arrives pas à lui exprimer tout ce que tu ressens, t'en es incapable, par ailleurs, tes émotions sont contradictoires, difficile à interpréter. T'as envie de te rouler en boule dans un coin, autant que de défoncer cette saleté d'endroit - tu aurais bien du mal d'ailleurs vu ton état -. Tu sais plus trop quoi faire. Est-ce si tu restais comme ça pour toujours ? « Qu'est-ce que je fais ? » Tu sais très bien qu'elle n'a pas la réponse, qu'elle non plus ne sait pas ... Mais t'as besoin d'être rassuré, t'as besoin de quelqu'un qui va te dire que ça va bien aller, même si s'est pas le cas.
Made by Neon Demon

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

who are you sweetheart ?
Nothing can last forever. There isn't any memory, no matter how intense, that doesn't fade out at last. ▬
Juan Rulfo.


Team Roussi:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F02-222
F02-222
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Into the darkness they go, the wise and the lovely (F02-222)   Sam 23 Sep - 12:22

into the darkness they go,
the wise and the lovely
F02-222 ✧ F04-738
Elle ne répond pas à tes questions et reste cloitrée dans son silence. Tu l’observes sans réellement savoir quand faire, désemparée. Y’a de l’inquiétude qui se lit dans ton regard et heureusement qu’elle est incapable de s’en rendre compte sinon ça ne ferait qu’amplifier son angoisse. Tu gardes ses mains contre les tiennes et tu caresses lentement et doucement le dos de ces dernières. Comme pour tenter de l’apaiser et pour lui montrer que t’es là. Que même si elle n’est pas capable de te voir et bien qu’elle puisse te sentir. Elle reste dans tes bras longtemps, tandis que sa respiration ne cesse d’être rapide et désorganisée. Elle n’arrive pas à se calmer, et ta présence ne l’aide en rien. Tu mords légèrement ta lèvre inférieure, ne sachant pas quoi faire pour l’aider. T’as jamais été aveugle, tu peux donc pas savoir ce que ça fait. Mais tu peux imaginer sans grande peine que ça puisse être terrorisant et des plus déstabilisants.

Elle finit par souffler qu’elle ne voit plus rien. Qu’il n’y a que les ténèbres autour d’elle. Sa voix est frêle, hésitante. Terrorisée. Le parfait reflet de l’expression qu’elle arbore. Tu lâches ses mains pour encadrer sa tête et la caler contre ta poitrine tandis que tant bien que mal tu tentes de la bercer pour la rassurer. « Ça va aller, ça va passer. » T’espères sincèrement que ça soit le cas et que comme tu le pressentes ça ne soit que provisoire. Mais sait-on jamais, avec ces Intelligences Artificielles ? Comment être sûre ? Les autres cobayes des injections n’ont eu que des péripéties sur le moment. Certains ont eu plus de chances que d’autres. Y’en a plusieurs qui sont restés paralysés, coincés dans leur corps immobile. Et ça, ça a duré plusieurs jours. Maintenant ils sont frais comme des gardons et gambadent comme des moutons. « Tous les autres ont eu des malus provisoires. Je suis sûre que tu ne déroges pas à la règle et que d’ici quelques temps tu recouvreras la vue. » T’as de l’assurance dans ta voix. Parce qu’il en faut. Il faut qu’elle croit en toi et en tes paroles pour qu’elle se calme et qu’elle regagne de l’espoir. Qu’elle entrevoit une porte de sortie à toute cette merde qui vient de lui tomber dessus.

T’aurais pu être méchante avec elle. T’aurais pu lui dire que de toute manière toute cette histoire de seringue c’était prévu d’avance que ça serait néfaste. Que si elle avait réfléchi un tant soit peu elle ne se serait pas portée volontaire et qu’à présent elle n’aurait pas à subir tout ça. Mais ça ne servirait à rien. Elle devait déjà le savoir, qu’elle avait commis une bêtise en acceptant. Et elle devait d’ailleurs s’en mordre intérieurement les doigts. Du coup, tu préfères te taire, tout en la gardant contre toi. T’es son amie, son soutien, et tu l’abandonneras pas. Coûte que coûte. Parce que les amis c’est fait pour ça, non ? C’est là dans les bons moments, mais aussi et surtout dans les mauvais ? Elle te demande ce qu’elle doit faire, et pour toi la réponse s’impose d’elle-même. « Tu vas te battre. Paniquer et baisser les bras ne feraient que faire plaisir à ces Intelligences Artificielles. Il ne faut pas leur montrer que tu es faible et que tu as peur, jamais. » Ton ton est peut-être un peu dur et un peu trop sec, mais c’est la vérité. Montrer qu’elle panique ne ferait que faire ce qu’exactement elles attendent d’elle. Tu passes doucement la main dans ses cheveux tandis que l’autre est sur une de ses épaules. « T’es plus toute seule A, je t’ai retrouvée et à présent je compte plus te lâcher. Je serai tes yeux le temps que ta vue revienne. Tu verras bientôt tout ça ne sera plus qu’un mauvais souvenir. » Tu caresses l’espace d’un instant sa joue tandis qu’un sourire bienveillant se dessine sur tes lèvres. Qu’elle dorme tranquille et qu’elle soit rassurée, maintenant que t’es là elle sera en sécurité. « Qu’est-ce que tu fais ici ? Tu cherchais quelque chose en particulier ? » Est-ce que tu peux l’aider dans sa recherche ? Est-ce qu’elle souhaite aller ailleurs ?
(c) Starseed

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Courir. Courir toujours. Sans s'arrêter. Fuir. Fuir ce putain de passé qui nous colle à la peau, nous pourri notre journée, notre avenir, tout ce qu'on pourrait envisager d'être, de devenir, nous empêche de changer. Sombres. Sombres Pensées. Sombres Cœurs. Sombres Passés.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F04-738
F04-738
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Into the darkness they go, the wise and the lovely (F02-222)   Mer 25 Oct - 14:49

tnto the darkness they go, the wise and the lovely
F04-738 & F02-222

Tes mains, emprisonnées dans les siennes, tremblent toujours malgré son contact rassurant. Tu tressailles au moindre bruit, ne pouvant en connaître la provenance. Tu ne rappelles pas avoir déjà eu ce genre de réaction dans la Ruche, d'avoir été aussi faible, aussi désemparée et étrangement, c'est quelque chose qui fait monter en toi une sourde colère qui pourrait bien finir par prendre le dessus sur la panique. Tu serres les poings. Elle prend sa tête entre ses bras, la dépose doucement contre son coeur. Cette tendresse, cette présence, éloigne provisoirement la colère qui gronde sourdement, apaisant légèrement tes tremblements. Les paroles qu'elle prononce pourraient te paraître rassurantes, mais c'est le ton de sa voix qu'il l'est plus que les mots qu'elle prononce ... Parce qu'après tout, comment pourrait-elle le savoir ? Comment pourrait-elle affirmer que tu recouvreras la vue ? Que ce n'est que provisoire. Elle a la foi, ou du moins, c'est ce qu'elle veut te faire croire. « Tu sais pas ... Tu sais pas ce qui va arriver ... » et toi non plus tu sais pas, espèce d'idiote. Elle a peut-être raison, tu espères qu'elle a raison, mais comment le savoir.

Tu t'éloignes lentement de son torse, éloignant ton oreille des battements de son coeur rassurant. Tu te pensais bien courageuse de tenter le jeu avec les seringues, mais tu te trouves bien lâche, maintenant, dans la position dans laquelle tu te retrouves. Faible et sans défense, t'as l'impression que c'est ce que tu es devenue. Comment évoluer sans tes yeux, ta vue, l'un des sens les plus importants, tu n'es pas prête à apprendre à vivre sans eux, mais tu devras peut-être bien t'y résoudre. Un sourire amer qui pointe le bout du nez sur tes lèvres, te battre ... C'est pas évident de se battre contre une force étrangère et c'est clairement pas tes habilités physiques qui vont te permettre de retrouver la vue, mais elle n'a pas tort. Leur montrer que tu as peur, c'est leur montré qu'ils ont gagné ... Mais n'est-ce pas le cas ? Tu serres les dents, tu acquiesces aux paroles de la blonde. Malgré tout, tu tressailles légèrement lorsque sa main vient frôler tes cheveux, il va bien falloir que tu t'y habitues. Un autre sourire, si faible, si imperceptible, elle continue de dire que ta vue va revenir, que ça va s'arranger, peut-être qu'à force de te le répéter elle pense que tu finiras pas y croire également. La force de la pensée positive, la belle blague. Tu n'ajoutes pourtant rien à cela, préférant plutôt profiter de la présence rassurante de la blonde et te laisser bercer par ses belles paroles ... Elle est la maintenant, c'est déjà ça et comme elle l'a si bien dit, tu n'es pas seule. À ce moment, l'une de tes pensées vogue d'ailleurs jusqu'à Tasha, pensée que tu chasses bien vite, car il est hors de question que tu te présentes à elle dans cet état, tu préfères définitivement la fuir ... Alors qu'en fait, sa présence te serait sûrement bénéfique.

« Ce que je venais faire ici ... » Tu rigoles presque ... Tu n'es pas certaine de le savoir toi-même, ça t'avais semblé une bonne idée, alors que maintenant ... « L'infirmerie ... Ça m'avait semblé une bonne idée ... Trouble physique, blessures, j'espérais peut-être y trouver quelque chose qui pourrait m'aider. » Mais maintenant que tu as les idées un peu plus clair, tu sais très bien que rien dans cette pièce ne pourra t'aider de quelque façon que ce soit. Tu fermes les yeux un instant, puis tu soupires.
Made by Neon Demon

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

who are you sweetheart ?
Nothing can last forever. There isn't any memory, no matter how intense, that doesn't fade out at last. ▬
Juan Rulfo.


Team Roussi:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F02-222
F02-222
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Into the darkness they go, the wise and the lovely (F02-222)   Jeu 7 Déc - 12:22

into the darkness they go,
the wise and the lovely
F02-222 ✧ F04-738
Non, c’est vrai, tu ne sais pas ce qui va arriver. Et oui, peut-être que c’est définitif. Peut-être que A ne retrouvera jamais la vue. Mais est-ce que c’est vraiment ce qu’elle a envie d’entendre ? Tu ne penses pas. Elle n’a pas besoin que tu lui montres le côté pessimiste de la situation. Que tu lui révèles une probabilité qu’elle connait mais qu’elle n’est pas forcément prête à entendre de ta bouche. T’as pas envie de lui donner le coup de grâce et de l’enfoncer plus bas que terre. Quand bien même que ce soit vrai que tu ne puisses pas savoir si sa maladie est définitive ou provisoire. Mais tu tends à penser que ce ne soit qu’une mauvaise passe. Mieux vaut être optimiste dans ce genre de situations, pas vrai ? « Faut essayer de rester positif et de pas penser au pire. » que tu lui répètes. Parce qu’il n’y a rien à dire d’autre. Tu n’es pas capable de la rassurer avec des certitudes pour la simple et bonne raison que tu es aussi perdue et perplexe qu’elle. Mais tu préfères garder la face et faire bloc contre tout ça pour pouvoir la soutenir. Parce que c’est à ça que servent les vrais amis.

Lorsque tu lui demandes ce qu’elle vient ici, elle te révèle qu’elle était en quête d’un remède. Tu pinces une nouvelle fois les lèvres, grimaçant. On ne peut pas guérir d’une telle affection, t’en es persuadée. Ici il n’y a que quelques médicaments banals, ou bien des dispositifs médicaux qui ne lui seraient d’aucune utilité. « J’pense pas qu’il existe un remède contre ça. » que tu souffles, dubitative. Mais A semble s’accrocher à cet espoir fugace, alors tu vas rentrer dans son jeu. « Mais bon, on sait jamais, peut-être que les Intelligences Artificielles ont glissé une fiole dans la pharmacie… Je vais jeter un œil. » Après une dernière caresse dans ses cheveux tu te défais d’elle et de son étreinte. Tu te lèves et te diriges vers les placards. Tu mets plusieurs minutes à tout fouiller et à tout retourner. Ça serait vraiment bâtard de la part des Intelligences Artificielles d’avoir glissé un remède parmi tous les autres médicaments. Genre le remède qui serait sous votre nez depuis le début. T’as un peu du mal à y croire, mais devant leur perfidie, on ne sait jamais. D’où le fait que tu cherches quand même, histoire d’éradiquer cette possibilité. « Je suis désolée A, je ne trouve rien qui pourrait correspondre. » T’as fini de chercher, et tu ne peux pas t’empêcher de pousser un petit soupir déçu. Tu repars vers ton amie avec quelques compresses, du désinfectant et des pansements. « Je vais nettoyer les blessures que tu as sur les bras, d’accord ? Ça risque surement de piquer un peu. » Tu t’assoies à ses côtés et commences par désinfecter la plaie. Au contact de l’alcool tu sens A se raidir, mais cette dernière ne bronche pas. Comme si elle avait déjà vécu ça. « Tu t’es entaillée profondément au niveau de l’avant-bras, je pense qu’il va falloir recoudre. » Est-ce que tu sais comment on fait ? T’es dubitative face à cette idée.

Tu te lèves pour aller chercher une aiguille et du fil. « Je ne sais même pas si je sais faire ça… » Tu retournes à son chevet, pinçant les lèvres et fronçant les sourcils, signe de ta concentration. C’est instinctivement que tu enfiles le fil sur l’aiguille. « J’y vais à l’instinct… » Et te voilà qui piques dans sa peau et qui te mets à coudre. Ça vient tout seul, sans que t’ais à réfléchir. Pendant que tu t’emploies à refermer la plaie tu te mets à chantonner un air qui te vient à l’esprit. Tu ne sais pas vraiment ce qu’il signifie mais il t’arrive régulièrement de le murmurer quand tu essaies de te détendre. Au bout de quelques minutes voilà la plaie recousue. T’es même plutôt fière du résultat, d’ailleurs. « Voilà, c’est bon. Visiblement je savais faire… » Est-ce que c’est une bonne ou une mauvaise chose de savoir refermer une plaie ? Avec toutes les cicatrices qui parsèment vos corps, ce n’est pas étonnant que ça ne soit pas ton coup d’essai. Et qui sait, peut-être que A t’a déjà recousu, et inversement, avant. « Ça va ? » Parce qu’elle a l’air ailleurs. Est-ce qu’elle se sent bien ? Est-ce qu’elle va s’évanouir ? Elle a le teint si pâle, tout à coup…
(c) Starseed

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Courir. Courir toujours. Sans s'arrêter. Fuir. Fuir ce putain de passé qui nous colle à la peau, nous pourri notre journée, notre avenir, tout ce qu'on pourrait envisager d'être, de devenir, nous empêche de changer. Sombres. Sombres Pensées. Sombres Cœurs. Sombres Passés.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F04-738
F04-738
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Into the darkness they go, the wise and the lovely (F02-222)   Ven 29 Déc - 15:51

tnto the darkness they go, the wise and the lovely
F04-738 & F02-222

Tu souris presque. Rester positive, c'est plus facile à dire qu'à faire, mais tu te retiens de commenter. Tu crains de finir par faire fuir la blonde si tu t'acharnes à contredire tout ce qu'elle te dit. Tu hoches simplement la tête lorsque la demoiselle te dit qu'elle va voir si elle trouve quelque chose d'utile dans ta situation. Toi-même, tu étais venu ici avec peu d'espoir, mais de l'espoir quand même. Qui ne tente rien n'a rien après tout. Tu l'entends farfouiller dans les armoires, alors que tu restes la, sur le sol, les bras ballants, encore un peu tremblante. Tu ne sais pas trop à quoi te raccrocher maintenant qu'elle t'as laissé et tu dois sûrement avoir l'air d'une belle idiote en ce moment. Puis plus rien, tu n'entends plus rien ... La voix de K tarde à se faire entendre et tu sais déjà ce qu'elle va te dire. Elle n'a rien trouvé, évidement. Tu fermes les yeux, comme si cela pouvait changer quelque chose, puis tu l'entends revenir à tes côtés. « Merci quand même ... »

Tu soupires, puis tu l'écoutes parler de tes blessures, blessures dont visiblement tu avais mal évalué l'étendu. Évidement, tu t'attend à ce qu'elle te touche bientôt avec des compresses désinfectantes, mais sans voir ce qu'elle fait, tu ne peux t'empêcher de tresailler lorsque l'une d'elle te touche pour la première fois. C'est toujours aussi désagréable, mais t'as l'impression d'y être habitué, alors tu te contentes d'attendre que la demoiselle termine ce qu'elle a commencer. Tu te sens un peu comme un enfant, incapable de t'occuper de toi-même et quand K parle de te recoudre le bras, tu hausses un sourcil. « Me recoudre ? » Si tu étais amoché à ce point, ne l'aurais-tu pas senti ? Pourtant, ton bras, ne te fait pas souffrir plus que ça, ceci dit, tu ne t'opposes pas à la blonde. Elle, elle est en mesure de constater les blessures qui couvrent ton corps.

Lorsque celle-ci te pique, tu te raidis un peu, tu sers plus fort les dents, mais tu ne bronches pas, attendant sagement que le travail soit complété. Lorsqu'elle revient, tu sers les dents, en prévision de l'aiguille qui traversera bientôt ton corps. Lorsque celle-ci te pique, tu te raidis un peu, tu sers plus fort les dents, mais tu ne bronches pas, attendant sagement que le travail soit complété. « Un formidable talent caché. » Tu murmures, te demandant ce qu'elle pouvait bien faire avant d’atterrir dans la Ruche. Tu prends une grande inspiration, comme si tu essayais de te redonner du courage, de trouver le moyen d'aller de l'avant. « Non, ça va pas ... Mais je suppose que ça va passer. » Tu hausses les épaules, peut-être que tu pourrais bien essayer de penser positivement, cette mauvaise passe se traverserait peut-être mieux. « Merci Ksenia. »
Made by Neon Demon

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

who are you sweetheart ?
Nothing can last forever. There isn't any memory, no matter how intense, that doesn't fade out at last. ▬
Juan Rulfo.


Team Roussi:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F02-222
F02-222
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Into the darkness they go, the wise and the lovely (F02-222)   Dim 28 Jan - 16:36

into the darkness they go,
the wise and the lovely
F02-222 ✧ F04-738
Ça ne va pas, bien évidemment. Mais tu ne pas ce qui la fait souffrir. Est-ce que c’est sa douleur psychologique ? Ou est-ce qu’il y a autre chose ? Est-ce que tu lui as fait mal ? Est-ce qu’elle ne supporte pas la douleur de l’aiguille s’insinuant dans ses chairs ? Tu n’oses pas rentrer dans les détails, car vu qu’elle a l’esprit assombri par le drame qui lui arrive tu pressens déjà la réponse. Tu sais qu’elle broie du noir, et tu accuses le coup quand elle te rambarde. Mais ta patience n’est peut-être pas éternelle et à force de la voir aussi négative qui sait, peut-être seras-tu lasse de son comportement ? Tu sais que c’est mal d’avoir de telles pensées, mais bon, t’y peux rien. Enfin bref, pour éviter d’enfoncer le couteau dans la plaie et de tendre la perche pour te faire rabrouer tu préfères ne rien dire et garder le silence, caressant du bout des doigts le pansement que tu viens de mettre en place. T’espères sincèrement que ton état va vite retrouver la normale et qu’elle va recouvrer la vue, parce que sinon, tu doutes que A réussisse à s’en remettre et à surmonter ce traumatisme…

C’est alors qu’elle te remercie. Et qu’elle t’appelle Ksenia. « Qu’est-ce que tu as dit ? » T’as mis du temps avant de tiquer. Avant de comprendre ce qu’elle venait de te dire. Ksenia. K. Est-ce que c’est vraiment ton prénom ? Est-ce que tu aurais enfin la réponse à cette question ? « Ksenia ? Tu crois ? » Tu gardes ensuite le silence pendant de longues secondes, martelant ce prénom pour tenter d’y voir plus clair. Mais y’a rien qui rien. Juste le vide. « Comment ça t’es revenue ? » Les questions reprennent de plus belle, finalement. Tu fronces les sourcils, portant vers elle un regard inquisiteur que bien évidemment elle ne peut pas détecter. T’es suspendue à ses lèvres, attendant impatiemment qu’elle te réponde. Ksenia. C’est venu si spontanément de sa part. Comme si c’était une habitude. Comme si c’était comme avant. Tu pinces les lèvres, te concentrant de plus belle. Vous aviez donc raison sur la signification des lettres sur vos poignets. Ce sont vos initiales. Et donc elle, c’est A. Mais A quoi ? « Et tu te souviens du tien ? » Elle est sur la bonne voie. Peut-être qu’en l’aidant un peu elle pourra retrouver le sien ? Essayez donc. « Pourquoi pas Andréa ? Alice ? Ariane ? Audrey ? Anya ? Ou Aurore ? » Tu souffles tous les prénoms qui te viennent en tête. Qui sait, dans le lot, y’en a peut-être un qui est le bon. Ou qui s’approche assez de la vérité pour faire tiquer A et enclencher un autre souvenir ?

Et puis t'as un flash. Une certitude qui s'insinue dans ton esprit. « Anya. » Pourquoi pas Anya ? Après tout c'est le premier prénom qui t'es venu à l'esprit alors que tu étais avec Adélaïde et Tasha et qu'il te fallait trouver un pseudonyme autre que 222. Anya. A. Pourquoi est-ce que tu n'y as pas pensé plus tôt ? Pourquoi est-ce que tu n'as jamais fait le lien ? Après tout ce temps... « C'est Anya, non ? » T'en es pas persuadée, mais après avoir énoncer tous ces prénoms, c'est celui qui s'impose dans ton esprit. Comme une évidence.
(c) Starseed

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Courir. Courir toujours. Sans s'arrêter. Fuir. Fuir ce putain de passé qui nous colle à la peau, nous pourri notre journée, notre avenir, tout ce qu'on pourrait envisager d'être, de devenir, nous empêche de changer. Sombres. Sombres Pensées. Sombres Cœurs. Sombres Passés.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F04-738
F04-738
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Into the darkness they go, the wise and the lovely (F02-222)   Mar 13 Mar - 18:20

tnto the darkness they go, the wise and the lovely
F04-738 & F02-222

« Hmm ? » Tu hausses un sourcil et tu regardes dans la direction où dois normalement se trouver la demoiselle. Tu ne vois pas de quoi elle parle ? Qu'est-ce que tu as dit ? ... Tu l'as remercié, c'tout non ? Tu hausses les épaules, mais avant de pouvoir poursuivre elle prononce ce prénom. Ce même prénom que tu as prononcé quelques secondes plutôt, là, tu comprends. Sur le coup, ça t'avait semblé si naturel. Tu te redresses sur le sol. Maintenant sur le qui-vive ... C'était un souvenir ça ? Une bribe de votre passé. Du sien ... Quelque chose de concret, tu crois bien. « Comment ? Euh, je sais pas moi ... C'est venu tout seul. J'ai capté que quand tu m'as posé la question que c'était pas ... Normal. Enfin, pas ici. » Tu hausses les épaules. Foutu cerveau détraqué qui fonctionne seulement quand ça lui chante.

En constatant tout ça, tu réalises bien vite que tu t'es remémoré le nom de ta compagne bien avant le tien ... Une histoire à vous foutre un coup de boule quoi. Tu grimaces lorsqu'elle te pose la fameuse question, parce que nom, tu te souviens pas de ton nom. Pas plus que tu ne te souvenais du sien avant aujourd'hui. Néanmoins, tu hoches la tête, le raisonnement de la belle se tien. Ton prénom commence forcément par ''A'', y'a pas moyen que ce soit autre chose. Tu hausses les sourcils, lorsqu'elle commence à nommer plusieurs prénoms, peu certaine que ce soit la solution gagnante, mais lorsque le prénom Anya fait surface, tu trésailles. Tu retiens ton souffle un moment, alors que la blonde tilte aussi sur ce même prénom. Tu effleures du bout des doigts ton tatouage, celui où est inscrit un ''K''.

« Anya ... Oui ... J'crois bien. » Étrange sensation que tu n'arrives pas à définir, mais sans savoir pourquoi t'as la certitude que c'est le bon prénom, même si tu trouves difficile de te faire à l'idée. Tu as été privé de ton identité si longtemps. « Ksenia et Anya » Malgré la situation absurde et ton évidente cécité, un sourire éclaire ton visage. Tu accroches à tâtons les bras de la demoiselle pour la serrer contre toi. Peut-être plus fort que nécessaire, comme si tu avais peur qu'à présent, elle disparaisse. Vous avez fait un pas en avant, t'as pas envie de retourner à la case départ.

Made by Neon Demon

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

who are you sweetheart ?
Nothing can last forever. There isn't any memory, no matter how intense, that doesn't fade out at last. ▬
Juan Rulfo.


Team Roussi:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F02-222
F02-222
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Into the darkness they go, the wise and the lovely (F02-222)   Mer 14 Mar - 23:41

into the darkness they go,
the wise and the lovely
F02-222 ✧ F04-738
Ksenia. Et Anya. Ça te fait bizarre, du coup tu peux pas t’empêcher de le répéter dans ta tête. Encore et encore. Y’a un large sourire dessiné sur tes lèvres, semblable à celui d’Anya. Dommage qu’elle ne voit pas ça. Mais bon, ce que vous partagez est au-delà de la vue. Au fond, c’est pas grave. Et puis elle sourit, Anya. Y’a plus de larmes qui dévalent le long de ses joues rosies. Pendant un instant, aussi infime soit-il, et bien elle a réussi à oublier sa cécité. À penser à autre chose. Finalement cette journée n’est pas si horrible que ça. Au moins a-t-elle l’avantage de finir sur une belle note. « Anya et Ksenia. » que tu murmures à son oreilles tandis que vous vous prenez dans les bras.

Ça résonne en toi comme une évidence. Et tout à coup y’a comme un poids qui s’enlève de tes épaules. Tu te souviens de ton prénom. T’as refait un avec une partie de toi. Une part non négligeable. Tu te sens mieux. T’es plus tant l’ombre de toi-même que toi. T’es contente que ce soit Anya qui s’en soit souvenue. Ça prouve que vous tenez à l’autre. Que vous êtes importantes l’ne pour l’autre. C’était important que ce soit elle qui s’en souvienne. Ça rend le moment encore plus intense, encore plus mémorable. « Ksenia et Anya. » Et tu le répètes, encore et encore. Y’a une larme qui dévale le long de ta joue. Une larme de joie. De bonheur intense. T’as hâte d’aller le dire à Myron. De lui montrer que toi aussi tu te souviens de qui tu es. Comment il réagira en l’apprenant ? Est-ce que ça résonnera aussi en lui comme une évidence ? T’as aussi envie de le dire à Tasha. Même si entre vous c’est pas la joie, t’as envie qu’elle le sache. Tout comme 555. Mais elle, c’est pour qu’elle enrage. Parce que toi tu sais qui tu es, et toujours pas elle.

L’étreinte se prolonge de plusieurs minutes. Jusqu’à ce que vous soyez remises de vos émotions et que vos souffles se soient calmés. Lentement, tu te détaches d’elle, conservant tout de même une de tes mains dans la sienne. « Allez viens, je t’emmène manger un morceau pour fêter ça. » C’est un peu ironique, tu l’avoues. Parce que c’est pas à la cafétéria qu’il va y avoir un gateau ou quelque chose du genre. Si déjà c’est mangeable, ça sera pas mal. « J’suis sûre que tu dois être affamée, en plus. » T’as entendu son estomac crier famine tandis que t’étais en train de la recoudre.
(c) Starseed

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Courir. Courir toujours. Sans s'arrêter. Fuir. Fuir ce putain de passé qui nous colle à la peau, nous pourri notre journée, notre avenir, tout ce qu'on pourrait envisager d'être, de devenir, nous empêche de changer. Sombres. Sombres Pensées. Sombres Cœurs. Sombres Passés.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Into the darkness they go, the wise and the lovely (F02-222)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Into the darkness they go, the wise and the lovely (F02-222)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Emy] falling into darkness
» Darkness School
» Hello darkness my old friend
» (RESOLU) Wise Care 365 Tray
» MERCY IN DARKNESS ϟ Let Everything Burn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Archives :: Rp-
Sauter vers: