IMPORTANT de lire cette annonce pour tous les membres.

Partagez | 
 

 • Strip-tease brumeux • ft 014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: • Strip-tease brumeux • ft 014   Ven 15 Sep - 15:51




Strip-tease brumeux
014 & 000




Très peu de temps. Qu'il se trouvait dans cet endroit. Tout juste quelques heures. Il avait eu beaucoup de mal. À se retrouver. Malgré la feuille qui lui avait été – si gentiment – donné. Tout était blanc, trop blanc. Trop semblable, les portes, les murs. Aucune différente, si bien qu'il était de plus en plus mal à l'aise. Il avait eu beaucoup de mal pour s'endormir. Restant allongé sur le lit d'une des chambres inoccupés. Visiblement étant le seul locataire des lieux. Il avait cru bêtement – avant de franchir le seuil de l'appartement – que chacun d'eux avait un logement personnel. Sans doute encore convaincu de servir d'expérience pour une quelconque raison. Une petite explication avant de le jeter dans la gueule du loup aurait été bien utile. Malheureusement, tout cela semblait superflu. Sans importance. Alors qu'il n'avait aucune idée de son identité. C'était cela le plus triste. Loin d'être très confiant. Rien. Absolument, rien n'arrivait à atteindre son cerveau. Que pouvait-il penser de tout cela ? Rien. Absolument rien. Mal de crâne. Il n'avait pas beaucoup dormi. Roulant encore et encore durant la nuit. Loin d'être très confiant. S'attendant à être attaqué par, il ne savait qui, pour n'importe quelle excuse. C'était stressant. Combien de temps est-ce qu'il allait réussir à survivre, tout en évitant de finir parano ? L'inquiétude n'allait peut-être pas tarder à le submerger, lorsqu'il se rendrait compte que les réponses à ses questions ne viendraient pas. Que le temps s'écoulant resterait similaire, que rien ne serait différent. Que la routine allait doucement s'installer. Inévitable.

Soupir léger qui lui échappe alors qu'il s'étire. Hors de ce lit, des draps qui l'ont enveloppé durant ces quelques heures. Le regard qui ne peut s'empêcher de s'attarder sur la porte. Ayant juste le désir de prendre une bonne douche pour se réveiller. Et pourquoi pas ensuite repartir en quête de nouveauté. Des pièces qu'il ne connaît encore pour l'instant pas. La salle commune étant l'unique qu'il ait pu visiter. Décidé. Il ouvrit la porte de sa chambre puis se dirigea en direction de la salle de bain. Porte qu'il ne perdit pas de temps à ouvrir à la volée, sans aucune gêne, convaincu qu'il était le seul résident des lieux. Se plaçant face au miroir, prêt à attraper une des brosses à dents. Mouvement arrêté en plein vol. Remarquant quelques détails qui étaient loin d'être normaux. Le premier. La buée qui l'entourait. Une chaleur venant sans aucun doute de l'eau ayant coulée. Semblant vouloir être certain de ne pas se faire des idées, il tourna lentement la tête là où se trouvait la cabine de douche pour distinguer une silhouette. Son corps se figea. Comme les traits de son visage. Choqué. Par la vue qu'il avait juste sous les yeux. Incapable de déterminer si c'était une femme ou un homme. Juste qu'il-elle était beaucoup plus petit(e) que lui. Une caractéristique qu'il ne pouvait pas prendre en compte puisqu'il était un peu plus grand que la moyenne. Gêné. Le rouge aux joues. Il resta un moment observer la silhouette. Si bien qu'il pu confirmer qu'elle était féminine. Se retrouvant encore plus gêné. Il tourna sur lui-même pour lui présenter son dos. « Désolée ! Je... je... je savais pas qu'il y....Avait quelqu'un ! » Il se sentait très mal à l'aise. Tellement qu'il ne savait même pas comment se comporter. Devait-il sortir les jambes à son cou ? Devait-il lui tendre une serviette ? Devait-il juste se faire tout petit et prétendre n'avoir absolument rien vu ?
Fiche codée par Koschtiel


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F04-014
F04-014
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: • Strip-tease brumeux • ft 014   Dim 24 Sep - 19:53



strip-tease brumeux
014 & 000
Je suis épuisée. Ca fait quelques temps, déjà, et ça ne passe pas. Être ici est épuisant. Je ne parviens toujours pas à m’y faire. En apparence je suis une gentille petite abeille, souriant quand elle croise des gens qu’elle reconnaît. Obéissant aux horaires des différentes alvéoles. Dormant, mangeant. Je suis l’une des plus sages. Surtout depuis que 001 m’a raconté ce qui semble arriver aux gens qui posent des soucis. Je ne suis pas de ceux-là, je préfère me fondre dans la masse. D’ailleurs, 001 est le seul ici qui m’évoque quelque chose. Il y a ce feeling particulier entre nous. Je suis presque sûre que nous nous connaissions, avant la Ruche. Mais quelle relation avions-nous ? Venons-nous du même endroit ? Tant de questions qui se bousculent dans ma tête et m’empêchent de dormir…

Ce matin, me réveiller est compliqué. J’ai eu du mal à fermer les yeux. C’est infernal. Ces pensées m’empoisonnent, j’ai l’impression de ne pas parvenir à m’éteindre et me reposer. Mon logement, je la connais par coeur. J’y passe pas mal de temps, à tourner en rond comme un lion en cage. La pièce à vivre, le salon. Même l’autre chambre, liée à la mienne et à la salle de bains qu’on partage. Les gens vont et viennent. Depuis que je suis dans la Ruche, trois personnes sont passées par l’autre lit, et je n’ai réussi à en connaître aucune parce qu’elles ont disparu avant même que nous ne fassions connaissance. Je me demande ce qui se passe ici… L’heure du petit-déjeuner approche. Je dois passer par la douche avant de me rendre à la cafétéria. J’en ai vraiment besoin.

Je me déshabille en silence une fois dans la salle de bains, dépose mes vêtements dans le panier à linge sale, et me plonge sous l’eau chaude. Je sais que ce que je viens de mettre dans la corbeille à linge va disparaître comme par enchantement, et que mes vêtements -tous les mêmes- réapparaîtront dans la penderie. J’ai arrêté de chercher à comprendre ce phénomène… C’est trop fatigant. L’eau me fait un bien fou. J’ai fermé la porte mais sans la verrouiller. Je n’ai pas encore eu de soucis, même si les logements sont déverrouillés une fois que le matin arrive et que tout le monde peut entrer chez tout le monde, je fais assez confiance aux bonnes âmes de la Ruche pour ne pas entrer dans une chambre qui ne leur appartient pas.

Je reste une dizaine de minutes sous l’eau. Je me savonne doucement, savoure la vapeur qui s’échappe de la cabine de douche et remplit le petit espace. Tout est blanc, et je ne vois plus le miroir. Même la cabine en verre a pris toute la buée. Quand j’arrête l’eau, je me tourne vers le reste de la pièce pour sortir de la douche, mais je remarque qu’une silhouette se trouve dans la salle de bains. Mon premier réflexe est de pousser un cri, surprise. Qui est-ce ?! En même temps, je mets mes mains devant mon corps pour me cacher tant que je peux, et je vois la silhouette se tourner. Il s’agit d’un homme. Il s’excuse, prétextant qu’il ne savait pas qu’il y avait quelqu’un.

- Vous n’avez pas votre propre chambre ? Vous êtes obligé de rentrer dans une salle de bains qui ne vous appartient pas ? je crache, en ouvrant la porte de la cabine de douche et en attrapant la serviette pendue au mur juste à côté.

Je m’enroule dedans et sors de la douche, pieds nus sur le petit tapis de bain qui se situe devant.


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

IT'S JUST
A NUMBER
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: • Strip-tease brumeux • ft 014   Jeu 19 Oct - 17:53




Strip-tease brumeux
014 & 000





Situation malaisante pour Triple 0. Passer pour un pervers lors de son premier jour au sein de la ruche, très peu pour lui. Surtout lorsqu'il fait face à un cri particulièrement puissante qui confirme son impression première. C'est bien une femme. Cela aurait été sans doute plus simple si elle était pourvu d'un organe masculin, moins de gêne pour lui, mais il avait fallu que ça soit tout le contraire. Si bien qu'il était dans l'incapacité de déterminer l'action qu'il devait entreprendre. Il aurait sans aucun doute dû accorder plus d'importance aux sons de rencontre entre l'eau et le marbre. Aurait-il du faire bien plus attention à la chaleur qui s'était propagé. Tant d'indication qui pouvait le mettre sur la voie. Sans doute bien trop plongé dans ses pensées qu'il avait été incapable de prendre en compte les indices juste sous ses yeux. Il a juste l'envie de se traiter d'imbécile. Honteux. Il se dirige en direction de la sortie, ayant juste le désir de prendre ses jambes à son cou le plus rapidement possible. En espérant que la situation soit un peu moins confortable dans quelques minutes ? Heures ? Encore à voir. Il aurait pu fuir suite à un tel événement, c'était même sans aucun doute la meilleure technique à avoir.


Mais une voix se prononce à son encontre. Bien évidemment qu'il a fallu qu'elle s'exprime autrement que par ce cri. Furieuse d'un tel spectacle dont elle est l'unique victime. Si bien qu'il se fige sur place. Parce qu'il sent venir les problèmes de très loin. Mais qu'il ignore comment se sortir de cette impasse. De cette folie dont il n'avait pas déterminé les enjeux. « ..Si... si ! » Il se retourne, pour faire face à cette femme alors que ce n'est certainement pas la meilleure des actions. « Merde ! » Offre son dos une nouvelle fois, les joues rougies par la gêne tout en fixant la porte. Refusant que ses iris se baladent sur certaines zones interdites. « … C'est.. je croyais que l'appartement était vide. » Comment aurait-il pu savoir qu'il y avait des colocataires dans chaque logement ? Cela aurait été sans aucun doute bien mieux d'être seul. Plus difficile de cohabiter avec quelqu'un dont on ignorait le tout. Excepté l'apparence physique. « A moins que la salle de bain ne soit pas compris avec le logement. » Dit-il dans un ton calme. Beaucoup trop calme tout en ayant la mauvaise impression de s'adresser à une porte. C'était d'un ridicule ! Surtout son cœur battant la chamade face à cette situation si folle. Peu certain que la femme ait confiance en ces dires. Il ouvrit la porte à la volée pour rejoindre la salle de séjour, là où trônait fièrement la feuille pleines d'informations – encore posée sur la table. D'un air triomphant, il revint dans la salle de bain, le papier froissé en main, le brandissant tel un trophée. « Tout m'a été... » Voix un peu plus fort. De nouveau face à l'image de sa colocatrice tout juste vêtue d'une serviette. Il se retourna subitement. « … heu... enfin, c'est écrit ici. » Le timbre de voix beaucoup moins sonore qu'un peu plus tôt. À croire qu'il n'y avait rien de mieux pour calmer son élan. « … heu.. donc voilà. » Il tendit la feuille, tout en regardant le plafond de la salle commune.
Fiche codée par Koschtiel
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F04-014
F04-014
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: • Strip-tease brumeux • ft 014   Mer 25 Oct - 21:34



strip-tease brumeux
014 & 000
Une légère vague de froid vient chatouiller mes tibias, mes genoux et mes épaules quand j’atterris sur le tapis devant la douche. J’ai un frisson que je peine à réprimer, d’autant plus que l’inconnu qui se trouve avec moi dans la salle de bains ne se décide pas à bouger. Il se retourne vers moi pour me répondre, j’ai un nouveau mouvement de recul, en ouvrant la bouche et en fronçant les sourcils. Il jure et me montre son dos, une nouvelle fois. Il prétend qu’il croyait que l’appartement était vide.

- La bonne blague, je réponds d’une voix sèche en frictionnant mes bras.

Enfin, sur ces mots, l’homme décide de sortir et de me laisser dans mon intimité. Je m’apprête à poser un pied sur le carrelage glacé de la salle de bains immaculée pour aller fermer la porte derrière lui quand il revient soudainement, un papier à la main. Nouveau mouvement de recul de ma part, et nouveau cri également. Je lâche un rugissement, appuyé d’un regard empli de reproches. Il ne peut pas me laisser tranquille ?! Au moment où j’allais lui hurler de dégager de ma salle de bains, il me tend un papier tout en me tournant le dos. Je reconnais celui que j’ai reçu quand je suis arrivée dans la Ruche. Mais ce n’est pas le mien, car il n’est pas froissé de la même manière.

Je me détends légèrement et hoche la tête, plus pour moi que pour lui car il est dans l’incapacité totale de me voir.

- Bon, ok… mais laisse-moi m’habiller tranquille, s’il te plaît. J’ai froid et tu me mets mal à l’aise.

Ok, ce mec impoli est donc mon nouveau colocataire. Je me demande si je dois lui parler de la malédiction qui frappe ce logement… Je n’ai jamais gardé un colocataire plus de deux semaines depuis que je suis arrivée. Et je n’ai aucune idée de l’endroit où sont partis ceux que j’avais rencontrés. Ils ont… disparu. Tout simplement.


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

IT'S JUST
A NUMBER
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: • Strip-tease brumeux • ft 014   Mar 7 Nov - 16:26





Strip-tease brumeux
014 & 000




Pouvait-il même déterminer un quelconque mot qualificatif pour présenter la scène dans laquelle il se trouvait ? Gênant. Ce n'était franchement pas la meilleure rencontre qu'il soit. Pénétrer dans l'intimité d'une personne et ne même pas savoir s'il devait quitter la pièce et ensuite faire comme si de rien n'était. Ou sinon restait là. Les yeux au plafond tout en espérant que tout cela ne soit pas réel. Peu de chance. Rien qu'à entendre la voix de la femme. Il sait qu'elle le croit pas. Vexant tout de même. Il ne semble pas apprécier que l'on pense qu'il est un menteur. Sentiment désagréable qui le parcourt, si bien qu'il fronce les sourcils de mécontentement. Avait-il la tête d'un pervers pour vouloir entrer dans une salle de bain occupé ? Surtout par une personne du sexe opposé au sien ? Ou était-ce juste cette femme qui allait – visiblement être sa colocatrice qui était bien trop méfiante. Oui, il penchait plus sur cette possibilité. Il a remarqué cela. Que la confiance ne semble pas régner entre ses murs. La peur prime sur le reste. L'inquiétude de disparaître comme tous les autres du jour au lendemain. Il peut comprendre. Les souvenirs sont absents. Leur échappe. Même s'il essaye de tendre la main pour les atteindre.


Comme un enfant. Certain que ce bout de papier ne peut qu'exprimer sa bonne foi. Qu'il n'est pas le style de personne à empiéter dans l'intimité d'une personne. N'est-ce pas mieux de s'entendre avec la personne qui partagera dans les prochains mois sa demeure ? Si. Il en est certain. « Heu... ouais... ouais. » Préfère battre en retrait. Si bien qu'il s'éloigne de l'autre présence humaine. Jusqu'à quitter les lieux. Fermant la porte derrière lui. Doucement. Le papier en partie froissée entre ses doigts. Papier qui semble avoir réussie le miracle d’apaiser les esprits échauffés. Dos à la porte contre laquelle il s’appuie quelques instants. Son regard se porte sur cette feuille. Pleine d'information. Qui lui permet de se retrouver. Le silence s'impose. Puis il s'éloigne. Un peu plus certain que tout se passera mieux. Heureusement que personne n'a débarqué dans ce logement suite aux cris de la femme. Il se sentait déjà très mal à l'aise de devoir expliquer quoi que ce soit. Rejoindre sa chambre semble être la meilleure solution. Au moins, il ne semble pas s'être trompé de pièce. Est-ce que ces dernières sont différentes en fonction des locataires qui l'occupe ? Ses iris se baladent sur la pièce. Qui n'a aucune décoration qui pourrait lui donner de réponse. Sans vie. Voilà les mots qui lui viennent lorsqu'il regarde cette pièce. Si triste.  
Fiche codée par Koschtiel
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F04-014
F04-014
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: • Strip-tease brumeux • ft 014   Jeu 16 Nov - 13:50



strip-tease brumeux
014 & 000
Enfin, après avoir marmonné quelque chose qui ressemble à un « Ouais ouais », l'homme sort de la salle de bains et me laisse seule. Quand la porte se ferme derrière lui, je me précipite tel un lion sur son gibier de la journée et j'enclenche la serrure. Enfin tranquille. Il était temps, je commençais à me les geler moi... Je veux juste m'habiller et aller prendre ce qui va ressembler à mon petit-déjeuner. L'horaire est bientôt passé, j'en suis sûre. Quelle poisse.

Mes vêtements, que j'ai bien pensé à prendre avant de venir dans la salle de bains, sont toujours posés près du lavabo. Je m'essuie rapidement, et enfile cette tenue blanche que tous les habitants de la Ruche revêtissent chaque matin pour tous bien ressembler à d'identiques petits prisonniers. Je fourre mes mains dans les deux poches du pantalon pour les placer correctement. Les miennes sont toujours vides. De temps en temps, je vois des gens piquer des crayons de papier à la salle commune, ou se balader avec leur brosse à dents sur eux. Je me dis qu'il s'agit certainement d'un moyen de se rassurer, d'avoir quelque chose sur soi pour se défendre, juste au cas où.

Je sors enfin de la salle de bains, mes cheveux encore mouillés. Ils sècheront vite, il fait plutôt bon ici. Je rejoins ma chambre afin d'enfiler mes chaussures, blanches elles aussi, et tombe sur celui qui est désormais mon colocataire.

- Euh... C'est ma chambre, ici... je lance d'un ton sec en me dirigeant vers le côté du lit -qui a déjà été fait comme par magie- qu'on ne peut voir depuis la porte afin de me saisir de mes chaussures.


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

IT'S JUST
A NUMBER
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: • Strip-tease brumeux • ft 014   Ven 29 Déc - 11:00







Strip-tease brumeux
014 & 000







Dérouté. Par rapport à cette scène dont il a été l'acteur principal, en compagnie d'une femme qui semble être sa colocatrice. Plus qu'à espérer que cette gêne ne s'installe pas constamment entre eux. Il pourrait toujours se consoler en se disant qu'il n'a rien vu d'inapproprié. Se doute fortement qu'elle laisse passer cela si ça avait été le cas. Soupir qui lui échappe. S'affale d'un coup sur le lit, le faisant sursauter à cause du matelas plutôt confortable. Une bonne nouvelle qui fait son apparition. Il va bien dormir pendant les prochaines nuits. Ses paupières se ferment lentement, une main derrière son crâne, une jambe loin d'être parallèle à l'autre, quelques millimètres le séparant son pied du sol. Les questions pleins la tête vis-à-vis du lieu où il se trouve. Des règles qu'il va devoir suivre pour vivre en communauté avec des inconnus. Est-ce réellement ce qu'il désire ? Est-ce réellement une bonne idée ? Quand saura t-il qui il est ? D'où il vient ? Et la raison de sa présence ici ? Parce que rien ne lui ait familier. À ses yeux, il est impossible qu'il soit déjà venu en ces lieux, qu'il ait l'habitude d'un endroit aussi terne. Même la chambre ne respire pas la vie. Dommage.
 Ses yeux s'ouvrent d'un coup dès que la voix féminine atteint son oreille. Encore. Un poil excédé. Ses iris se dévoilent pour se poser sur sa colocatrice. Peu sûr que la colocation se passe toujours bien s'ils se retrouvent à chaque fois dans de telles situations. Ils ne pouvaient pas mettre les prénoms des occupants sur la porte ? Se levant, il effectue un signe de tête d'excuse, espérant surtout ne pas relancer un quelconque sujet qui le mettrait une nouvelle fois mal à l'aise. Pourtant, ses sourcils ne peuvent s'empêcher de se froncer, ayant remarqué un détail qui le chiffonne. Une chambre si terne pour quiconque, est-ce réellement normal ? « T'es ici depuis combien de temps ? »   
Fiche codée par Koschtiel
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F04-014
F04-014
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: • Strip-tease brumeux • ft 014   Mar 2 Jan - 10:53



strip-tease brumeux
014 & 000
Cette nouvelle abeille n'a vraiment aucune gêne. D'abord, il entre dans la salle de bains sans se soucier du bruit qui en émanait même quelques secondes avant qu'il n'actionne la poignée -parce que quand même, une douche, ça en fait, du bruit !-, ensuite il n'en sort pas immédiatement même si je suis nue sous ses yeux, malgré la serviette, et pour finir il s'allonge sur un lit qui se trouve être le mien. Dès que je lui dis qu'il s'agit de ma chambre, je vois ses yeux s'ouvrir d'un coup sur le lit. J'ai presque envie de m'excuser de le déranger dans cette quiétude, mais non en fait, il s'agit de ma chambre, qu'il aille se reposer dans la sienne ! Je peux comprendre que l'arrivée dans la Ruche peut être déroutante pour quiconque s'y trouve emmené, mais quand même... Pendant que je passe de l'autre côté du lit pour récupérer mes chaussures, je le sens se lever du matelas. Il ne quitte pas la pièce pour autant et me demande depuis combien de temps je suis ici. Je hausse légèrement les épaules et viens m'asseoir sur le bord du lit, dans l'axe des coussins.

- J'en sais rien, je réponds d'une voix morne en mettant ma première chaussure.

Ma seconde enfilée dans la foulée, je me lève et me tourne vers la nouvelle abeille qui doit occuper mon logement, en me demandant au bout de combien de temps celle-ci finira par disparaître, comme toutes les autres avant elle. Peut-être que ce logement est maudit, peut-être que c'est moi qui porte la poisse malgré moi.

- T'as une idée de ce que tu fais ici, toi ? je demande à mon nouveau colocataire en mettant mes deux mains sur mes hanches, tentant d'ignorer le fait qu'on se trouve toujours dans ma chambre et que je suis assez mal à l'aise avec cette idée. C'est le seul bout de pièce dans cette foutue Ruche qui semble m'appartenir, j'y tiens.


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

IT'S JUST
A NUMBER
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: • Strip-tease brumeux • ft 014   Mar 2 Jan - 17:26




Strip-tease brumeux
014 & 000







Le temps s'écoule t-il aussi lentement ? Aussi rapidement ? Au point qu'on n'en oublie les jours qui passent ? Aucune envie de vivre une telle chose. Et rien que d'y penser, une grimace prend place sur son visage, ses iris se perdant sur le sol, cherchant dans sa mémoire une quelconque réponse qui pourrait le rassurer. Est-ce qu'une sortie existe ? Pourrait-il un jour ou l'autre retrouver quelque chose de familier ? Qu'importe ce que cela peut être. Tant qu'il se sent à sa place. « Je vois. » Seule réponse qu'il se retrouve à prononcer tandis qu'il s'apprête à quitter la pièce, en quête de sa propre chambre et se reposer. Même s'il n'estime pas avoir effectué tant d'effort que cela, beaucoup trop d'information à encaisser pour prétendre que cela ne le déroute pas. 

  Il effectue un geste comme pour mettre ses mains dans ses poches, mais son pantalon ne possède pas cette fonction. Ses sourcils se froncent d'ailleurs rien qu'en se rendant compte de ce détail. Semble passer pour un fou, essaye de faire comme si de rien n'était, une main à l'arrière de sa chevelure tandis que l'autre reste ballante tout le long de son flanc, le regard au sol. La gêne. « Parce qu'il y a une réelle raison dû à notre présence ici ? » Finit-il par demander tout en levant la tête. Ancrant ses prunelles dans celle de sa colocatrice. Perturbé malgré lui par cette question. Est-ce qu'ils sont des éléments d'une quelconque expérience ? Était-il ce genre de personne ? Qui aimait participer à un monde meilleur au dépit de sa propre vie ? « Ça n'a aucun sens. » Il ne peut s'empêcher de retourner en direction de la salle commune, prenant entre ses doigts cette feuille, ce bout de papier. Espérant obtenir plus d'indication, comme l'annonce d'une blague. Ne peut accepter d'être lâché dans une espèce de jungle en compagnie de d'autres personnes comme lui. « Suis-je le seul à ne pas me souvenir de mon prénom ? » Un murmure pour lui-même. Même la première lettre, il se sent incapable de la prononcer, à croire qu'il n'a jamais vécu avant aujourd'hui. 
Fiche codée par Koschtiel
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F04-014
F04-014
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: • Strip-tease brumeux • ft 014   Jeu 4 Jan - 19:58



strip-tease brumeux
014 & 000
Le pauvre. Il vient sûrement tout juste de descendre de l'ascenseur d'arrivée, et je lui brise ses espoirs en lui lançant que je ne sais absolument pas depuis quand je suis ici. Je n'ai pas compté les jours. On les voit passer, étant donné que le couvre-feu et les repas nous y aident, mais qu'ils sont longs... Longs, mornes. Sans but.

Je me lève et demande à mon nouveau colocataire s'il a une idée de ce qu'on fiche dans ce lieu sans queue ni tête, dont les plus courageux semblent découvrir régulièrement de nouvelles pièces. J'en entends parler, de temps en temps, à la cafétéria. A la salle commune. A la serre. Ils parlent, j'écoute. Je ne me mêle pas de leurs conversations, je fais mon miel, de mon côté. La panique est passée, si c'est ça ma vie désormais, alors...

- J'en sais rien non plus, je fais en haussant les épaules, et en passant devant mon colocataire pour sortir de ma chambre.

Il me suit, j'entends un bruit de vêtements qui se froissent derrière moi. Je vais m'asseoir dans le canapé, lui aussi immaculé. Je hoche la tête quand j'entends la nouvelle abeille déclarer que ça n'a aucun sens. C'est vrai. Je ne peux pas dire le contraire. Je ne me fatigue pas à chercher une solution, en tout cas. Je préfère subir en silence et profiter des opportunités, plutôt que de me mettre en danger et de disparaître, comme les autres... Non loin derrière le canapé est resté mon colocataire. Je l'entends, dans un murmure, demander s'il est le seul à ne pas se souvenir de son prénom. Mon corps et ma tête se tournent vers lui, et je m'appuie sur le dos du canapé pour lui parler.

- Non. Personne ne s'en souvient. Du moins je crois. Je n'ai encore jamais rencontré personne avec un prénom. Peut-être, une fois, mais il a disparu...

Mes derniers mots se meurent dans un murmure rêveur, j'ai les yeux qui se perdent dans le vide. Je cherche dans ma mémoire, vaguement, mais j'ai l'impression qu'être ici ne m'aide pas à la conserver. Ou à la retrouver, si tant est que j'ai existé avant d'être ici.


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

IT'S JUST
A NUMBER
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: • Strip-tease brumeux • ft 014   Sam 6 Jan - 14:30




Strip-tease brumeux
014 & 000






L'incompréhension gagne du terrain dans ses émotions. Il souhaite comprendre, souhaite pouvoir faire le lien avec d'autres détails, qu'importe tant qu'il peut s'accrocher à quelque chose. Et tout ce blanc, tout cette propreté, cette perfection ne l'aide pas. À l'impression que dans sa tête, c'est exactement de même, qu'on souhaite le former pour être d'une façon et ne pas dégager de cette ligne droite. Certes, il semble préférer suivre les ordres, mais est-ce réellement la bonne action ici ? Son regard se pose sur sa colocatrice. Elle ne sait même plus depuis quand est-elle ici. Le temps. C'est un facteur principal pour se rendre compte de la situation, mais si même celui-ci est impossible à déterminer... A quoi peut-il se raccrocher ? Tout ce faux semblant ? Il n'aime pas cela. Sensation désagréable dans le corps. Les frissons. « Est-ce que ça fait... une semaine...Un mois ? Enfin, à peu près ? » La panique le prend malgré lui et il le démontre à se rapprochant de la jeune femme avec précipitation, ses iris la fixant pour qu'elle l'aide, qu'elle l'empêche de sombrer alors qu'il vient de se réveiller, qu'il semble renaître que maintenant. Ses doigts serrent encore la feuille qu'il finit par relâcher, la laisser s'étendre sur cette table basse qu'il a l'envie de maudire. Elle et tout le reste. Tant que ça lui permet de se décharger, de ne pas être autant en colère qu'il ne l'est déjà. Non, ce n'est pas de la colère... ou si peur. De la colère à cause de sa peur. L'inconnu, il n'aime pas ça. Vraiment pas.


  « Les gens disparaissent ? » Une nouvelle qui lui fait ressentir un sentiment mitigé. Ignore si c'est une bonne ou une mauvaise nouvelle. Est-ce qu'elles ont rejoint l'extérieur ? Ou pire ? Et rien que d'y penser, un nouveau frisson le prend, ses prunelles retrouvent le sol qu'il fixe. Ses poings se serrent. Aucune envie de disparaître sans qu'il ne sache ce que cela veut dire. « … ok... ok... ok. » Il ne cesse de répéter cela, démontrant sa panique. Il ne peut pas rester calme, pas alors qu'il ne fait qu'apprendre des nouvelles loin d'être bonne. Ses mains se posent sur son crâne alors qu'il s’assoit à son tour.
Fiche codée par Koschtiel
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F04-014
F04-014
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: • Strip-tease brumeux • ft 014   Sam 13 Jan - 16:29



strip-tease brumeux
014 & 000
Suite à la question de mon nouveau colocataire, je tente à nouveau de me repérer dans l'espace temps. Je crois avoir passé de longs mois ici. Peut-être plus de six. Je ne saurais pas le dire. Puis je réfléchis quelques instants. Et si mon nouveau "prénom" pouvait indiquer quelque chose sur ma date d'arrivée ? Incapable d'en tirer la moindre conclusion, je hausse à nouveau les épaules après m'être assise sur le canapé.

- Hum... Je dirais au moins plus de six mois, je finis par lâcher dans un soupir.

Je ne sais pas si j'ai eu raison de parler des gens qui disparaissent sans prévenir. Ca peut vraiment être inquiétant pour quelqu'un qui vient d'arriver dans cet endroit. J'ai presque envie de rire, parce que j'en ai vu arriver, des tas de gens. Et des tas qui n'ont plus donné signe de vie au bout de quelques heures seulement parfois. Une vaste blague. J'ai envie de rassurer mon nouveau colocataire, et en même temps, à l'image de 001 quand je suis arrivée ici et qu'il a été l'un des premiers à me parler, j'ai envie de le bizuter gentiment. Il m'a rejoint sur le canapé, depuis. Et a posé sur la table basse le papier avec le numéro de notre logement.

- Oui, ils disparaissent. Des rumeurs racontent que la machine qui gère cet endroit les aspire quelque part, dans une trappe où ils sont disloqués, avant d'atterrir dans un laboratoire au sous-sol, pour des expériences, je lâche d'un air grave sans même avoir pu me contrôler. Puis j'éclate de rire. "Oh je suis désolée, mais si tu voyais ta tête !"

Je m'en veux un peu. Quelque chose me picote derrière l'oreille. Je me gratte un peu, et reporte à nouveau mon attention sur mon colocataire qui est en train de paniquer.

- Hey... je murmure avant de poser ma main sur son genou. Ca va aller, on s'y habitue. Et je rigolais pour les expériences. J'aurais pu pousser le truc, mais j'ai pas réussi.


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

IT'S JUST
A NUMBER
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: • Strip-tease brumeux • ft 014   Sam 20 Jan - 19:58




Strip-tease brumeux
014 & 000






« 6 mois ?! » Son exclamation pourrait être hurlé tellement il es stupéfait. Mais pourquoi est-il aussi surpris alors qu'il ignore tout ce qui concerne cette endroit ? Peut-être qu'il espérait. Bêtement. De ne pas rester trop longtemps dans un endroit qui ne lui permettait pas de s'aider. Son emprise sur son propre crâne devint plus forte alors qu'il avait juste l'envie de se tirer les cheveux jusqu'à les arracher. Fou. Il allait finir fou. 6 mois. « …. c'est... énorme. » Un peu plus calme, mais toujours emprunt à de l'inquiétude. Le pire est certainement le fait qu'elle ne semble pas plus révolté que cela. Comme si c'était normal, comme si elle avait tellement essayé que désormais... elle ne pouvait que faire avec. Une tristesse. « … On ne peut pas sortir... enfin... aller à l'extérieur ? » Peut-être qu'il y a une sortie, mais qu'il ne la connait pas parce qu'il n'est pas allé en découverte. Il faut dire que le plan ne lui a pas donné réellement envie de circuler entre les murs – cela, ajouté au fait que tout est si blanc, si terne, sans vie.


  Beaucoup trop triste pour qu'il ait l'envie de rester aussi longtemps. Un grognement lui échappe. Il relâche la prise sur ses mains et se laisser un peu plus enfoncé dans le fauteuil. Son regard désormais au plafond. S'il récapitule tout ce qu'il vient d'apprendre et ce qu'il comprend, il est.... 000. Un jeune homme visiblement. Plutôt grand. Loin d'être trop jeune, mais ni trop vieux. Brun. S'il se fiait aux mèches un peu trop longue qui viennent se perdre juste devant ses yeux. Le reste. C'est encore un mystère. Jusqu'à la couleur des yeux. «des yeux qui s’agrandissent d'effroi en entendant tout ce qui est dit et la première chose qu'il souhaite exprimer est une injure. « Putain... » Un murmure, mais tout de suite, il se sent coupable, comme s'il ne devait pas faire une telle chose, sans qu'il ne comprenne la raison et il effectue un sorte de signe. Une croix invisible. Le front. La poitrine et chaque épaules. Chacune leur tour. Avant de finalement joindre ses deux mains, ensemble. Le bout de ses doigts désormais contre son front. Malgré lui plongé dans des pensées qui sont loin d'être très bonnes. Parce que disparaître... De cette façon ? Un frisson lui échappe. Il a envie de hurler, de partir en courant, de faire quelque chose et non rester là, les bras croisés. Mais que peut-il réellement faire ?! Avalant sa salive, il se mord la lèvre inférieure avec force, preuve de son inquiétude. Pourtant le choc pour une autre raison vint le frapper en plein visage. Un rire. Un rire particulièrement joyeux. Vis à vis de sa peur. Il prit tout de même un moment avant de comprendre que c'était une blague. Elle était sérieuse ? Comment pouvait-elle rire d'une telle situation ? Une qui voulait dire qu'ils pouvaient mourir un jour ou l'autre, comme ça, sans même qu'il ne puisse arrêter quoi que ce soit. « Ce n'est pas drôle. » Il appréciait pas. Clairement pas et ses traits désormais durs l'exprimaient. Sans aucune surprise, il décala son genou dès qu'il sentit la pression d'une main dessus. « Ouais. » Amère malgré lui.
Fiche codée par Koschtiel
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F04-014
F04-014
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: • Strip-tease brumeux • ft 014   Dim 21 Jan - 21:34



strip-tease brumeux
014 & 000
Mon nouveau colocataire est tout à fait surpris quand je lui annonce le plus naturellement du monde que je pense être dans ce lieu depuis plus de six mois. Si ça se trouve, ça fait beaucoup moins de temps, je n'ai pas réussi à compter les jours et mis à part les horaires de l'endroit je n'ai aucune autre indication temporelle sur laquelle me baser. Pas de calendrier. Sommes-nous toujours en... En quelle année, déjà ? Je ne me souviens même plus de cela... Quelle horreur, cette perte de mémoire. Ai-je encore seulement une identité, ou ne suis-je que le résultat d'une expérience ? Oui, je dois être une espèce de clone, ou quelque chose dans le genre... Peut-être que les gens disparaissent pour qu'on prélève leurs organes, peut-être que nous sommes tous de pâles copies de gens riches qui souhaitent avoir une porte de sortie en cas de maladie... Je n'en sais rien. Je ne dois pas penser à de telles conclusions, sinon je vais vite devenir folle. Mais lui là, il me force à repenser à tout ça, et me casse un peu ma routine à entrer dans mon intimité de la sorte... J'étais bien, moi, toute seule, dans mon logement...

- Je ne sais même pas s'il y a un extérieur... Y'a eu de la neige, y'a pas longtemps, je ne sais pas pourquoi, ni comment, mais y'en a eu dans le réfectoire, y'avait un trou... Ca a été réparé, un matin, il n'y avait plus rien... je confie en haussant les épaules.

Je suis en train de lui présenter un flot d'informations qu'il n'est peut-être pas prêt à entendre, mais qu'importe. Il le faudra bien, de toute façon. Sinon à quoi bon être colocataires... Après ma blague, je ris sincèrement, jusqu'à ce que je remarque qu'il panique. Je l'observe. Il fait des gestes que je ne comprends pas. Ca me rappelle quelque chose, mais je n'arrive pas à mettre le doigt dessus. Que veulent dire ces signes ? Et ces gestes, avec les mains ? Quand bien même, je finis par déposer l'une de mes mains sur le genou, pour qu'il sente qu'il n'est pas seul. Même si moi j'aime l'être, peut-être que ce n'est pas le cas de ce nouvel arrivant. Il décale immédiatement son genou, et je me sens plus offensée encore que lorsqu'il est entré dans la salle de bains alors que je m'y douchais.

- Excuse-moi. Je voulais te bizuter un peu, en quelque sorte.

Je me tais, gênée par la situation. J'ai peut-être un peu abusé. Et si je me rattrapais, plutôt que de le laisser comme ça ?

- Tu veux aller faire un tour ? je finis par lâcher après quelques secondes d'un silence trop pesant pour moi.


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

IT'S JUST
A NUMBER
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: • Strip-tease brumeux • ft 014   Dim 21 Jan - 22:35




Strip-tease brumeux
014 & 000






Il avait désormais du mal malgré lui à écoutes ses dires. Même à faire confiance où il ne savait quoi. Il faut dire que la blague n'était pas passé. Visiblement, il était quelconque de rancunier. Bon à savoir. « Je vois. » Il se leva. Semblant bien plus froid que quelques instants auparavant. Non, ce n'était même pas une impression, il l'était. Il n'arrivait vraiment pas à faire comme si de rien n'était, pas alors qu'il se sentait aussi... perdu. Pas du tout en sécurité entre les murs de cet endroit. Si même la personne avec qui il partageait son logement pouvait lui faire des blagues de ce genre, qu'est-ce qui pouvait arriver. Certainement avait-il été un peu trop bête pour vouloir faire confiance. Un trait de caractère sur sa personne ? Il faisait confiance beaucoup trop rapidement. Il avait naïvement cru que tous désiraient juste s’entraider. Comment pouvait est-ce différent dans un tel endroit ? Alors que c'était aussi froid, aussi... Il ne s'y sentait pas bien. Voilà la vérité. Il ne pouvait même pas faire semblant. Pas alors que n'importe quelle possibilité particulièrement horrible passait dans sa tête. Qu'est-ce qui pouvait lui arriver ? Mourir bêtement ? Sans aucun doute. « Je ne pense pas que ça soit une bonne idée de jouer sur la peur des gens, surtout dans une telle situation. » Oui, il lui en voulait. Profondément même. Au point qu'il n'est plus très à l'aise en étant dans la même pièce que cette personne. Il a envie de partir, de s'enfermer quelque part, de réfléchir. De préférence seul. Sans ressentir un regard de pitié sur lui, ou encore une quelconque voix pour lui donner des informations qui le fera encore plus peur. « Non merci... je préfère... aller me reposer. » Il se sent malgré lui un peu coupable de refuser son invitation, mais peut-il faire semblant ? Alors qu'il ne peut s'empêcher d'être inquiet. De ce qui l'attend à l'extérieur. Dès qu'il aura le malheur de pointer le bout de son nez. Qu'est ce qui risque de lui tomber dessus. Tant de question. Et pourtant les réponses ne lui viennent pas. Encore une fois.




  Il se contenta de hocher la tête. Comme pour saluer sa colocataire puis se dirigea en direction de sa chambre. Avant de froncer les sourcils. Sachant qu'il avait oublié quelque chose. Revenant sur ses pas, il attrapa le papier qui l'aidait depuis son réveil. Puis quitta les lieux le plus rapidement possible. S'enfermant dans cette pièce. Qui était visiblement désormais... sa chambre. Un soupir lui échappa. Lorsqu'il termina, tête contre la porte refermé. Son corps pressée contre cette dernière. Première journée. Loin d'être banale.
Fiche codée par Koschtiel
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F04-014
F04-014
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: • Strip-tease brumeux • ft 014   Mar 23 Jan - 11:07



strip-tease brumeux
014 & 000
Je crois que j'ai vraiment blessé mon nouveau colocataire avec cette blague. Dire que j'aurais pu tenir bien plus longtemps dans ce jeu si ce quelque chose que j'ignore ne m'avait pas forcée à m'arrêter ! Qu'était-ce, d'ailleurs ? Je vois le nouvel arrivant se lever. Il me lance que ce n'est pas une bonne idée de jouer sur la peur des gens. Mon visage exprime une résignation certaine pendant qu'il parle. Je le sens sur mes pommettes un peu rougissantes. Je ne réponds rien. Il a raison, après tout. Mais c'est presque de coutume ici, à ce que j'ai compris. De toute façon on ne sait pas pourquoi on est là, ni pour combien de temps, et encore moins où on est exactement. Il refuse ma proposition d'aller faire un tour. Je m'y attendais, à vrai dire. Il prétexte un besoin de repos, mais je sais au fond de moi que j'ai tout fait foirer et qu'il n'a aucune envie de rester plus longtemps avec la fille qui n'a pas su le rassurer quant à la peur liée à son arrivée soudaine dans cet endroit mystérieux et inquiétant. Je hoche la tête après lui et le suis du regard pendant qu'il s'éloigne vers l'autre pièce contenant un lit, celle dans laquelle il n'était pas entré quelques minutes avant. S'il était allé dans ma chambre, je l'aurai poursuivi, pour sûr. Il n'y entre pas tout de suite et fait demi-tour. Il vient récupérer le papier avec le numéro de notre logement qui se trouve encore sur la table basse près de moi, et se retourne sans un mot. Je grimace et me lève. Dès qu'il ferme la porte, je me dirige vers cette dernière et frappe.

- N'oublie pas que le repas est servi à partir de 19h.

Je tourne les talons et retourne dans le canapé. Que puis-je faire du reste de ma journée maintenant, alors que j'aurai pu la passer avec mon nouveau colocataire ?


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

IT'S JUST
A NUMBER
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: • Strip-tease brumeux • ft 014   

Revenir en haut Aller en bas
 
• Strip-tease brumeux • ft 014
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» context menu strip

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Archives :: Rp-
Sauter vers: