Partagez
 

  [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

H07-157
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H07-157
H07-157
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494    [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 EmptySam 23 Sep - 21:26

« Dans la gueule
du loup »


Il ne savait pas ce qu'il souhaitait, il ne savait pas à quoi s'attendre. Seule la curiosité avait primé ; lorsque 494 avait lancé sa première tentative, il avait espéré que quelque chose se passe. Il voulait voir, depuis l'extérieur, ce que cette pièce si spéciale contenait pour qu'elle soit protégée par un code.

Mais ça n'était pas la bonne solution. Alors, ils restèrent là à cogiter tandis que le défilé de résidents intrigués reprit dans le couloir de l'infini. Il décela plusieurs théories parmi les murmures, sans qu'aucun ne se lance franchement à nouveau. Puis l'un d'entre eux - un ancien, 14 - prit la décision de chasser quelques personnes présentes de façon à ne se retrouver que six face à la porte. Bien que sa théorie lui semblait tout juste tombée du ciel, il demeura appuyé contre le mur, les bras croisés et tacite depuis leur dernière tentative. Il voulait savoir. Aucune chance qu'il ne parte. Un coup d'oeil sur le côté lui permit de constater que 494 était toujours là, lui aussi.

Le miracle s'ensuivit.

Mais derrière cette porte grinçante, il n'y avait rien d'autre qu'un autre couloir : pas de pièce blanche, mais la succession de portes. Encore. C'était comme s'il y avait eu un couloir de l'infini secondaire à celui-ci, comparable aux nervures d'une feuille. Il hésita avant d'y entrer. Etait-ce dangereux ? Il se rappela qu'il ne risquait rien dans le couloir, contrairement aux pièces. Alors, il s'y engouffra et marcha doucement afin de prendre le temps d'observer. Mais bientôt, une sensation étrange l'assaillit et il eut l'impression que ce couloir n'était pas identique au premier. Les murs n'étaient pas parallèles. Ce couloir-ci se rétrécissait. Ca tournoyait.

Il se rigidifia, muscles tendus, prêt à démarrer. La panique s'instilla en lui. Il se détourna aussitôt, revint sur ses pas en courant, mais constata qu'il n'y avait plus de sortie. Frustré, il tambourina du poing tout en hurlant - ouvrez la porte, laissez-nous sortir, six, six ! - et toutes variantes du genre assaisonnées d'insultes désespérées. Le cauchemar recommençait. Il était parvenu à se retrouver à nouveau dans la gueule du loup alors qu'il s'était promis de ne plus jamais y retourner.

Il se retourna et se laissa glisser au sol, dos contre le mur, tout en se concentrant sur sa respiration. Il ne ressentait encore aucune sensation désagréable dans la gorge - c'était déjà ça. Après de longues minutes à inspirer et expirer profondément, il se redressa. Contrôler ses peurs lui était extrêmement difficile, et probablement que son visage traduisait ses angoisses. Toutefois il tenta de toutes ses forces de ne pas céder à la panique une seconde fois, et rassembla mentalement les possibilités qu'il restait : attendre - attendre combien de temps ? - ou les portes. « Je... » Il déglutit. « Je pense qu'on n'a pas vraiment le choix » finit-il par lâcher. Tout en effectuant un mouvement de rotation du doigt pour parler de cette impression de tournis ressentie, il ajouta : « aucune chance que je reste ici, je... » Il soupira et se lança. « Je pense qu'on doit tenter notre chance avec l'une de ces portes. » Il espérait intimement que cela mènerait à la sortie, mais au fond de lui, il était certain que non.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



 [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 Empty
MessageSujet: Re: [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494    [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 EmptySam 7 Oct - 11:16



☣️ Dans la gueule du loup ☣️




La porte ne s'était pas ouverte à ma tentative mais je dois dire que je m'y attendais. Cela avait été juste un essai, une tentative sans que j'y crois vraiment. Un mec avait décidé pour une obscur raison de chasser la plupart des curieux et finalement nous n'étions restés que six. Six pour comprendre, si pour une tentative et... ça avait été la clef. Il avait eu raison. J'avais souris, on l'avait tous félicité et puis... Nous étions entrés.

Une succession de portes, encore... et probablement des choix à faire. Je regardais l'un après l'autre les six membres de notre groupe quand mon regard se posa sur la sortie, enfin sur l'endroit où aurait dû se trouver la sortie et où il n'y avait plus rien. Avant que je ne puisse dire quelque chose, je vis 157 littéralement péter les plombs. J'avais l'impression d'assister à un spectacle, il était comme fou, il hurlait six, il tambourinait la paroi comme s'il espérait qu'elle s’ouvrirait soudainement pour lui et puis il se laissa juste tomber au sol... éteint. J'en eu mal pour lui et je vins prendre place à ses côtés, posant une main sur son épaule.

" On va trouver une solution "

J'étais calme, étrangement complètement calme. J'aurai été un lac qu'aucune ridule n'aurait troublé ma surface. Je n'avais même pas peur, je me sentais comme étranger à tout ça, comme un spectateur ou un pantin. Qui tirait les ficelles de cet endroit ? Telle était une des nombreuses questions que je me posais.

" On est six, il y a six portes, je propose qu'on en prenne une par paire... histoire de pas être tous seuls et de couvrir le maximum, non ? On veut tous comprendre ce qu'il se passe ici, sinon nous ne serions pas là "

Je ne lâchais pas son épaule comme si je pouvais l'ancrer dans la réalité. Il était celui avec qui j'avais commencé cette aventure et je me sentais un peu responsable même si ce n'était au final par moi qui avait permis qu'on se retrouve tous ici.

" Si 157 est d'accord, je ferai équipe avec lui. Pour la porte ma foi... A part des numérons dessus on ne sait rien alors... "

Je regardais 157, et durant ce temps la première pair choisis une porte qui se referma derrière eux sans bruit. Il ne se passa rien, rien pour nous en tout cas, j'imaginais que c'était bon signe et que eux aussi iraient bien.

" Pas de cris, j'imagine que c'est bon signe. J'hésite entre la deux et la neuf... Bah.. allez la Neuf, si ça va pour toi 157 ? "

Sans attendre plus, je me redressais sur mes pieds et lui ayant lâché l'épaule, je tendis la main vers lui pour l'aider à se relever.


" On arrivera à sortir d'ici "

Et je ne parlais pas que de ce couloir. De plus en plus j'espérais que nous arriverions à sortir de cet endroit. J'avais encore espoir même si de plus en temps d'entre nous abandonnaient de trouver un jour une solution. Il n'y avait qu'à voir nous six ici pour se dire qu'il y avait encore de l'espoir.

fiche codée par rawr
Revenir en haut Aller en bas

H07-157
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H07-157
H07-157
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494    [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 EmptyJeu 26 Oct - 16:24

« Dans la gueule
du loup »


Il se demandait comment il en était arrivé là. Non pas dans ce couloir, mais dans cette prison. La Ruche. Elle constituait à elle seule un concept qu'il n'aurait jamais pu comprendre ni accepter. Garder de pauvres âmes enfermées, sans souvenir auquel se raccrocher, tout en les livrant à de telles expériences comme celle qu'il avait vécue avec M dans le couloir de l'infini, il  ne pouvait le concevoir. Il le savait, même s'il n'avait aucun souvenir de sa vie passée ; il se connaissait - ou plutôt avait-il appris à se connaître - jamais il n'aurait pu accepter l'existence de ce genre d'endroit.

Il avait paniqué, et il utilisait toutes ses forces pour ne pas y céder une nouvelle fois. Il ne faisait clairement pas partie de ces têtes brûlées prêts à se jeter n'importe où dans l'espoir vain de trouver une sortie. Non, il était plus malin que cela - il l'espérait, en tous cas - mais acculé comme en cet instant précis, il ne lui restait presque pas de marge de manoeuvre. Réfléchis, se conseilla-t-il durement mentalement. La Ruche ne les laisserait pas sortir aussi facilement. A présent, il avait appris à la connaître et à se rendre compte que l'Intelligence Artificielle aimait les tester. Les mettre à l'épreuve, d'une quelconque façon. Peut-être était-ce là une stratégie pour sélectionner les meilleurs ? Il balaya cette idée de la tête, conscient que cette pensée ne le mènerait nulle part.

Cette main qui lui tenait l'épaule était comme une bouée de sauvetage à laquelle se raccrocher quand il devient dur de lutter seul contre les vagues. Cela lui permettait de trier ses réflexions, de mettre de côté ses émotions pour ne conserver que des songes objectifs et pratiques. Alors que 494 releva l'absence de cris après qu'un duo ait exploré l'une des pièces, il ne put réprimer un rictus sarcastique. « Pas de cris. Voilà qui est réconfortant. » lui lança-t-il avec une voix ironique teintée d'amusement. Non pas qu'il se réjouisse du sort de ceux qui étaient partis, mais cela lui permettait d'évacuer ses craintes. De se moquer de leur propre situation.

Il était d'accord avec les propos de 494, et acquiesça d'un léger mouvement de tête. Dans le fond, il avait toujours eu l'impression que le couloir de l'infini était le seul endroit qu'il n'avait pas exploré de fond en comble et que la réponse à leur fuite y était probablement. Les meilleures récompenses étaient jalousement gardées, et il n'y avait rien d'étonnant à ce qu'il y ait des épreuves difficiles qu'il fallait endurer et réussir. Cette pensée lui mit du coeur au ventre ; il se redressa, franchement plus sûr que quelques minutes auparavant, et attrapa avec détermination la main que 494 lui tendait. « Allons-y, va pour la 9. » Comme pour prouver ses intentions, il se dirigea vers ladite porte. Il prit une bouffée d'air, conscient qu'au-delà de cette limite, ils ne pourraient retourner en arrière. « Prêt ? » Il entra.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

Hydra
STAFF
STAFF
Voir le profil de l'utilisateur



 [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 Empty
MessageSujet: Re: [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494    [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 EmptyVen 27 Oct - 8:00

MISSION N.2
Mise en situation

PORTE 9
Vous avez ouvert la porte. En un réflexe, vous vous êtes avancés de quelque pas. Un claquement dans votre dos vous fait tourner la tête, le temps de voir la porte se refermer derrière vous. Quand vous quittez celle-ci des yeux, un nouveau bruit résonne. Un pan retentissant, un bruit de sifflement. Une balle se loge dans le thorax de l’un d’entre vous, vous coupant votre respiration. Le blessé s’effondre à terre, alors que celui épargné par le triste sort assiste, impuissant, à la chute de son partenaire. Vous êtes deux, face à une impasse. L’un d’entre vous se vide de son sang alors que l’autre ne peut absolument rien faire. Il n’y a rien pour vous aider. Juste une pièce vide, exempte de tout décor. Et la porte qui s’est fermée derrière vous, semblant sceller votre sort. Qu’allez-vous faire ?

/!\ Vous êtes au milieu d’une hallucination. Pour en sortir, il faut trouver la solution de votre mise en situation. Attention cependant, la sortie ne sera pas toujours aisée… N’oubliez pas que vous pouvez à tout moment lancer le dé indice pour vous aider. Les IA se permettront d’intervenir à tout moment dans le rp, si le besoin s’en fait ressentir. /!\






⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



 [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 Empty
MessageSujet: Re: [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494    [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 EmptySam 28 Oct - 12:41



☣️ Dans la gueule du loup ☣️




Il avait pris ma main. Il ne m'avait pas repoussé, pas fait de mauvaise blague non plus, non il avait juste pris ma main. Lorsqu'il avait été sur pied, j'avais hésité sans doute quelques longues secondes avant de la lui lâcher comme si j'avais peur qu'il s'écroule de nouveau. Je ne savais même pas si ma réflexion avait été jusque là ou si je n'avais juste pas pensé à lâcher cette main que je tenais dans la mienne. Elles ne s'étaient séparées que quand il s'était mis en route vers la porte 9, notre porte.

Il m'avait demandé si j'étais prêt avant de la franchir et je n'avais répondu que par un sourire. Avions-nous seulement le choix ? Notre chemin de retraite était condamné, seul restait ces portes, seul restait encore le choix de ne pas savoir à quelle sauce nous allions être mangé, et d'en être responsables. Il aurait été bien plus facile sans doute de rester dans la salle commune à refaire le monde avec les autres mais je n'étais pas de ce bois-là, et lui non plus.  Quand il était entré, j'étais rentré à mon tour. J'aurai dû sursauter quand la porte, violemment, s'était refermée derrière nous, oui sans doute que j'aurai dû, mais je me sentais étrangement calme. Comme la surface d'un lac avant les prémices de la tempête.

Un sifflement, l'instinct, je m'écarte, je me penche...Un bruit sourd. 157 qui s'écroule et des souvenirs me reviennent. J'ai déjà vécu ça... Mon frère... Un voile blanc passe devant mes yeux un instant alors que je me précipite sur 157. L'instinct me souffle que je ne devrai pas faire ça, que c'est ce qu'ils attendent, que je suis une cible facile mais ici il n'y a rien, pas un abri, pas un meuble. Juste moi, 157, et ses souvenirs qui me reviennent en force dans mon esprit comme une spirale qui ne veut pas s'arrêter. Des scènes, des images, des sons même me reviennent. Et ce pendentif que je porte à mon cou... il se baladait à son cou avant le mien. Ce collier auquel je tenais temps sans savoir pourquoi, il appartenait à mon frère, mon frère mort.

" Putain 157 ne me fait pas ça ! "

Pas ça, pas mourir, pas encore. Pas un de plus que je n'aurai pas su sauver. Je suis à genoux à ses côtés et malgré ma formation une nouvelle fois je me sens impuissant. Pas les bons outils, rien qui pourrait m'aider à le sauver... rien. Cette pièce est vide. Je presse les mains sur sa plaie pour l’empêcher de saigner, pour mimer une espèce de garrot mais je sais de source sure que cela ne servira pas à grand chose. Je le sais et je ne peux rien faire si ce n'est me mordre les lèvres.


" Merdeuuuuh ! "

J'étais plus énervé que paniqué, je sentais la colère contre ce système et contre moi m'envahir. Pas la peur, juste une profonde colère contre moi-même et cette ruche. 157 allait mourir sous mes yeux, tout comme mon frère, et je restais là à ne rien faire... Tenter d'extraire la balle avec mes doigts ? Une utopie... non ? Creuser la plaie avec mon pendentif comme outil, une solution ? Mes pensées tournaient dans ma tête à plein régime. Je cherchais une solution à mille lieux de penser à une nouvelle illusion.

fiche codée par rawr
Revenir en haut Aller en bas

H07-157
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H07-157
H07-157
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494    [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 EmptyLun 30 Oct - 13:52

« Dans la gueule
du loup »


Dans le fond, il l'avait toujours su. Il s'en était douté. Il y avait cette petite voix qui lui susurrait dans un coin de la tête pour le prévenir du drame, pour lui dire que s'il faisait un pas de plus, il le regretterait. Il frémit seulement lorsqu'il entendit que la porte claqua derrière eux - le contraire l'aurait étonné - mais il ne se doutait pas de la suite des événements.

Une déflagration. Le sifflement du métal qui fend l'air à toute vitesse. L'impact.

En moins d'une seconde, une force immense l'avait frappé en pleine poitrine et l'avait fait basculer en arrière. Il s'écrasa lourdement au sol en ressentant une boule d'énergie lui brûler le thorax. Il en eut le souffle coupé. Ses oreilles bourdonnèrent. Il porta la main sur son corps et vit la paume de celle-ci ensanglantée - et, au même instant, la petite voix lui murmura encore : « Je te l'avais bien dit. » Il lui fallut quelques instants avant de se rendre compte de ce qu'il venait de se passer alors que 494 s'affairait à ses côtés. Alors, c'est comme ça qu'on le vit ? Une plaie par balle ? Il se demandait si elle était sortie, ou si elle était toujours en lui, si elle s'était fragmentée ou si son onde avait fait de ses organes vitaux de la bouillie méconnaissable. Il ne songea pas à la douleur - il tentait de l'oublier, de se concentrer sur autre chose, sur son pronostic. Allait-il mourir ici ? Il parcourut la pièce du regard, hagard. Probablement qu'il allait en mourir : il n'y avait rien ici, comment pouvait-il être stabilisé ?

Il se heurta à cette pensée. Alors que 494 comprimait la plaie de ses mains, il tenta de lui dire quelque chose - mais il fut surpris par la difficulté de s'exprimer et la douleur qui l'assaillit violemment. Il aurait tant aimé se faire un bolus d'opioïdes, en cet instant précis. Mais il devait dire à 494 d'arrêter, et rassembla le plus de tissu que composait son propre t-shirt souillé pour remplacer les mains de son partenaire. « Trouve-là... Trouve l'origine... l'origine du tir...  » Car cette pièce ne pouvait pas être vide. Il fallait trouver l'arme, trouver l'endroit d'où la balle avait été tirée. C'était peut-être la sortie. Trouver l'arme et s'en emparer pour se protéger. Il ne savait pas si quelqu'un avait appuyé sur la gâchette ou si l'arme avait été piégée, mais quoiqu'il en soit, 494 pouvait tirer parti de cette situation.

Mais pas lui.

Il bascula sur le côté. S'il saignait dans son poumon, il ne voulait pas se noyer dans son propre sang. Il maintenant la compression et constatait la couleur rouge rutilante qui souillait le tissu et ses mains. Du sang artériel. Pronostic mauvais.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

Hydra
STAFF
STAFF
Voir le profil de l'utilisateur



 [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 Empty
MessageSujet: Re: [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494    [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 EmptyMar 14 Nov - 13:05

MISSION N.2
Porte 9

Serait-ce la fin ?
Effondré, l'un est. Debout, l'autre demeure. La solution est à portée de mains, et elle est effroyable. Le tireur est déjà lointain, comme invisible, inventé par vos esprits embrumés. Mais le blessure, elle, demeure béante, tout comme le sang qui couvre le sol. Et cette pièce qui est vide, incapable de vous fournir en soins... Atroce, atroce dilemme qui s'offre à vous deux : l'un est le mourant, l'autre est le survivant. A vous de savoir quoi faire pour vous sortir de cet enfer...

/!\ Vous êtes au milieu d’une hallucination. Pour en sortir, il faut trouver la solution de votre mise en situation. Attention cependant, la sortie ne sera pas toujours aisée… N’oubliez pas que vous pouvez à tout moment lancer le dé indice pour vous aider. Les IA se permettront d’intervenir à tout moment dans le rp, si le besoin s’en fait ressentir. /!\






⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



 [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 Empty
MessageSujet: Re: [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494    [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 EmptyDim 19 Nov - 10:00



☣️ Dans la gueule du loup ☣️




Il est beau le Chirurgien en cet instant. Inutile, Impuissant, voila ce que je suis. Les souvenirs du passé me hantent, ce fameux jour si chaud où mon frère c'est éteint sur cette place. Je me rappelle les bruits de la rue, les bruits de la vie et puis ce silence... Son corps sur le sol et moi qui n'entendait plus rien alors que je tentais désespérément de le sauver. Comme lui, comme 157 en cet instant. Il ne sait pas, il ne comprend pas, mais revivre deux fois la même situation est pour moi extrêmement difficile et pénible. Je ne devrais pas me plaindre alors que c'est lui qui git sur ce sol, alors que c'est lui que son sang fuit...

Oui je tente de faire quelque chose, oui je tente d'agir... Trouver le tireur ? Sans doute qu'autrefois je serai parti à sa recherche... autrefois... Oui, j'ai ce sentiment de plus en plus intense comme si la solution de ce qui fut ma vie était au bout de mes doigts et que je n'avais qu'à tendre la main pour la saisir. Mais comme toujours ce sentiment est diffus et comme toujours les souvenirs s'échappent à nouveau.

Il n'est pas temps de se perdre dans le passé, je le sais bien, je prends sa main et je la plaque sur sa plaie en lui disant de bien tenir, en espérant qu'il me comprenne encore, et qu'il puisse le faire. Je me lève, obstacle incongru dans cette pièce vide et je regarde d'où le coup est parti. Le mur me semble lisse, le sol me semble lisse, tout est blanc, tout est toujours blanc.

" Neuf, Neuf... putain je suis sûr que la solution doit être quelque part, il faut qu'on sorte d'ici. Neuf... Neuf "

J'ai beau répéter à voix haute ce chiffre neuf, je ne vois pas ce qu'il peut y avoir derrière pourtant je suis certain que la solution est tout près, que quelque chose se cache derrière ce chiffre. C'est déjà un chiffre qui nous a permis d'entrer dans le couloir du choix, le chiffre 6, puis nous sommes entrés dans son inverse, le chiffre 6 renversé, le chiffre 9. Je suppose qu'il doit y avoir quelque chose derrière ça, j'imagine qu'il doit y avoir quelque chose, que nous ne sommes pas juste enfermés ici pour rien. Je me retourne... Il est si pâle, si blanc sur le sol blanc. Je ne sais pas quoi faire.

fiche codée par rawr
Revenir en haut Aller en bas

H07-157
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H07-157
H07-157
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494    [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 EmptySam 25 Nov - 13:21

« Dans la gueule
du loup »


Il maintenait la compression tout en se concentrant sur sa respiration. Il se sentait vide. C'est de l'hypotension, se dit-il à lui-même. Choc. Choc hypovolémique. Il faut... « du sang »  murmura-t-il. Le sang, il le sentait ruisseler entre ses doigts et goutter au sol. Il se vidait littéralement et en ressentait les effets au fil des secondes. La peau de ses doigts était blanche et il devait vraisemblablement avoir le teint blafard. Il avait froid et commençait à ressentir des vagues de frisson le parcourir. Sa pression était en chute libre, il avait soif et il avait l'impression d'avoir la tête vide, de n'être pas bien loin de perdre conscience. Pourtant il luttait car il voulait voir 494 réussir. Mais son partenaire ne semblait ni trouver l'arme, ni le tireur. Tout s'était volatilisé. Au contraire, 494 ne cessait de répéter le chiffre. Le chiffre qu'ils avaient choisi. Le chiffre neuf. Sans succès...

Il toussota et eut un goût métallique en bouche. En frottant sa bouche humide de son épaule, il vit son t-shirt tâché de sang. L'hémorragie se propageait et remontait tout l'arbre respiratoire : il allait se noyer dans son sang très bientôt et y succomberait. Il eut un vague sentiment de compassion sans bien comprendre pourquoi - il avait simplement l'impression de combler un vide, d'avoir appris quelque chose. Il devait certainement commencer à perdre la tête. Il rassembla les dernières forces d'un mourant pour appeler 494 : « Je vais y passer, mec. Je... je n'ai plus longtemps à vivre. Je suis désolé. Vraiment désolé. Tu trouveras certainement la solution. Ou bien tu mourras aussi, juste après moi, et on se réveillera complètement neufs. » Il prit quelques instants pour reprendre sa respiration. Il eut de plus en plus l'impression d'avoir la tête dans le coton. Il avait envie de dire tellement de choses, maintenant qu'il se sentait à l'agonie. « T'entends, la Ruche ? Je me contrefous de ce que tu me fais. S'pas comme si t'en étais à ton premier pseudo-meurtre, s'pas comme si j'allais crever pour la première fois dans l'une de tes pièces. » L'approche du moment fatidique le rendait complètement désinhibé. Il n'avait pas peur de mourir. Il craignait surtout les souffrances qui accompagnaient un décès, et pourtant à cet instant précis, il n'en ressentait pas vraiment. De l'inconfort, mais pas d'anxiété ni de douleur. Pas comme la dernière fois, dans ce même couloir de l'infini.

Neuf, neuf, neuf... La voix de 494 ne cessait de rebondir dans son esprit. Pourtant lui-même en était sûr, ils ne trouveraient pas le moyen de s'en tirer. S'il se référait à la dernière fois, avec M dans une pièce du niveau 13, ils n'avaient pas trouvé de voie de sortie. Ils s'étaient juste réveillés, indemnes, sains et saufs tous les deux, bien que lui-même ait eu l'impression de renaître. Il n'avait plus été pareil, depuis, il le sentait bien ; mais au moins, il était vivant. « Hey 494, laisse tomber. On est tous là comme des cons à chercher une solution pour se tirer d'ici, comme s'il en existait réellement une. Le fait est que je viens de me faire tirer comme un lapin par l'homme invisible, je suis en train de saigner comme un porc et bientôt je vais gasper juste parce que, là-haut peut-être, il y a quelqu'un ou quelque chose qui prend son pied à nous faire jouer et à nous voir mourir. On se croirait en plein milieu d'un de ces jeux vidéos. Qui sait, c'est peut-être Dieu aux commandes ! » Il eut un rire nerveux puis il se remit à tousser et à cracher du sang. La situation devenait réellement inconfortable, et il relâcha la compression sur sa plaie - de toute façon, à quoi bon ? « Ouais, c'est le but de la Ruche... Nous faire souffrir. Nous faire mourir, et nous faire revenir. Elle nous modèle et nous recrée à l'infini. Si elle nous laisse sortir d'ici, on sera des hommes neufs. Av... avec une nouvelle expérience. Des... des hommes nouv... nouveaux... Je... j'accepte... j'accepte mes lim... mites... » La lutte devenait trop pénible. Il était fatigué. Epuisé à force de lutter, faute de sentir ses forces s'écouler hors de lui. Il avait envie de dormir. Il voulait lâcher prise et sombrer dans l'inconscience.

Et il lâcha prise.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

Hydra
STAFF
STAFF
Voir le profil de l'utilisateur



 [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 Empty
MessageSujet: Re: [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494    [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 EmptyJeu 7 Déc - 4:01

MISSION N.2
Porte 9

Un dernier geste ?
Sombrer dans l’inconscience, est-ce là le résumé de cette histoire ? Désormais, @H02-494, tu es seul face à ton compagnon, qui s’enfonce de plus en plus dans le sommeil éternel. La solution pour vous sortir de cet enfer est à portée de mains, mais es-tu prêt à prendre la bonne décision ? Le doute persiste, tout comme les bonnes intentions. Mais à ce stade, est-ce vraiment nécessaire de s’accrocher auprès du mourant ?

/!\ Vous êtes au milieu d’une hallucination. Pour en sortir, il faut trouver la solution de votre mise en situation. Attention cependant, la sortie ne sera pas toujours aisée… Les IA se permettront d’intervenir à tout moment dans le rp, si le besoin s’en fait ressentir. /!\

/!\ Cette intervention fait office de relance et n'empêchera pas la mise en danger de la mission en cas d'absence de réponse dans les temps impartis.  /!\






⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

H07-157
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H07-157
H07-157
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494    [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 EmptyMar 19 Déc - 15:53

« Dans la gueule
du loup »


Il se mit à rêver. Des pans de couleurs apparurent et se mirent à danser autour de lui. Il avait une impression de déjà-vu. Le vide s'empara de lui et l'entraîna vers le fond à une vitesse vertigineuse ; puis, tout ralentit et il se rendit compte que le sifflement qu'il avait l'impression de percevoir n'était qu'une accumulation de voix toutes emmêlées. Reviens. Il essaya d'en isoler mais il eut l'impression de se perdre dans l'épais feuillage d'un saule pleureur. Je t'en supplie, réveille-toi. L'inquiétude grandissant, faute de ne pas retrouver son chemin - mais quel chemin ? - il poursuivit de errer dans le noir entouré de ces sons divers. Ninna... Nanna... En posant la main sur le bas de son visage, désespéré par sa situation, il se rendit compte que la paume était humide. Il regarda ses deux mains, lesquelles étaient couvertes de sang. Il était épais, visqueux et sombre. Il se remémora de l'origine et vit la plaie sur le thorax : le sang qui en sortait était du même aspect. Il s'écoulait tranquillement et tachait tous ses vêtements blancs. Il détestait ces habits et se mit à éparpiller le liquide rouge sur tout le tissu, sur son visage et ses membres nus. Elle ne me trouvera pas, songea-t-il. La Ruche ne le trouverait pas ici. Il se mit à rire, euphorique. « Tu ne me trouveras pas ! » hurla-t-il en levant les bras. La délivrance. La liberté. Ici, c'est chez moi. Il se mit à marcher de plus en plus vite. A courir, complètement ivre. Les sons lui murmuraient fugacement dans l'oreille mais il n'en avait que faire. Il ignorait depuis combien de temps il courait, mais il ne ressentait aucune fatigue. Il ne s'arrêta que lorsqu'il fit face à une boîte, une grande boîte noire brillante bien qu'il fut incapable d'en observer son reflet. Il hésita un instant, puis en ouvrit le couvercle en espérant que ses souvenirs s'y trouveraient.

Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il vit l'intérieur de la boîte. L'intérieur était tout tapissé de blanc et lumineux. Il n'y avait rien d'autre que du blanc sauf contre l'une des parois où un petit personnage était couché et une flaque rouge gisait à ses côtés. A l'échelle de cette boîte, ça ressemblait davantage à une goutte qu'à une réelle hémorragie. Mais c'était bien cela que ça représentait : c'était lui. La scène lui fit l'effet d'une claque, conscient de ce que cela représentait. C'était lui, affalé. Comateux. Dans une pièce de la Ruche à ne savoir quelle décision choisir entre la vie et la mort. Il avait déjà connu cela, il le sentait - toute cette scène lui faisait un effet de déjà-vu depuis le départ. Il pouvait rester ici, dans cet antre noir perdu où les couleurs défilent et disparaissent de la même façon que les mots s'entrechoquent ou sont entendus avec distinction. Ninna ò... Douce mélodie.

Il regardait encore l'intérieur de la boîte, fasciné. Il avait tellement l'impression d'être supérieur à cette situation. Il était difficile, vu de si loin, en étant tellement plus grand que ce misérable personnage jonché sur le sol, de comprendre l'impact de la situation. De la mesurer en termes d'émotions. De la saisir avec humanité. C'était comme s'il était une instance supérieure. Etait-ce là ce que l'on ressentait à la mort ? Mais il n'était pas encore mort, il le savait bien : il continuait de saigner, autant dans cette boîte que maintenant dans cette dimension étrange. Non, il était juste entre les deux, dans un endroit qui lui demeurait familier malgré son étrangeté. La question qu'il devait se poser était la suivante : devrait-il retourner dans cette boîte et lutter pour sa vie ? Cela lui parut si vain. Il allait de toute façon mourir là-bas et reviendrait ici aussi vite. Il regarda à nouveau l'objet tout en s'interrogeant. Et s'il existait d'autres boîtes ? D'autres pièces ? Et s'il parvenait à trouver la solution à la Ruche, parviendrait-il à communiquer avec les autres personnages emprisonnés dans ces boîtes ?
Et s'il était... dans l'antre des IA ?
Aussitôt, la mélodie rassurante se tut.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



 [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 Empty
MessageSujet: Re: [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494    [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 EmptyMar 26 Déc - 19:03

Donc … Elle était perdue. Vraiment perdue. Perdue comme dans elle n’avait aucune putain d’idée d’où elle se trouvait bordel ! Et pour une fois c’était même pas de sa faute ! Probablement. Sûrement. Bon ok : elle voulait juste se changer les idées après le fiasco de la piscine et de la boue, et avait donc décidé de faire une petite ballade. Or, sans qu’elle ne puisse l’expliquer pourquoi, ses pieds la conduisirent vers le niveau 13. Après la merde qui s’y était produite, elle l’avait bien évidemment évité ce niveau de malheur, mais voilà qu’elle y retournait. C’était … Etrange. Mais alors pourquoi disait-elle être perdue ? Parce que cette putain de chose qui semblait contrôler ses pieds l’avait amenée dans une putain de porte qui était ouverte, et l’avait fait avancer dans un putain de couloir qui semblait interminable ! Et quand elle reprit le contrôle d’elle-même, 555 se tenait devant 9 portes, et aucuns moyens de sortir vu que la porte d’entrée venait tout juste de se verrouiller toute seule. Evidemment.

Exaspérée, 555 respira fortement par les narines et retourna d’un pas lourd vers les 9 porte. Qu’est-ce qu’ils lui voulaient ENCORE ?! Bon. Autant finir ça rapidement. Quoi que « ça » puisse être. Elle essaya d’ouvrir la première porte. Fermée. Elle essaya avec la deuxième. Fermée également. Tout comme la troisième, la quatrième, la cinquième et toutes les autres qui suivirent jusqu’à ce qu’elle arrive à la neuvième porte. Elle eut à peine ouvert la porte qu’elle fut accueillie par une vision auquel elle ne s’attendait pas.

La jeune femme ouvrit grand les yeux face au corps couvert de sang prostré au sol, choquée, avant de se précipiter sur lui. « Eh ! Tu m’entends ?! Oh bordel, t’as intérêt à ne pas être moi toi ! » 555 l’inspecta rapidement et ne voyant pas où il était blessé, souleva sans ménagement son haut pour voir la blessure par balle sur son thorax d’où s’écoulait un saignement continu. Jurant violemment, la jeune femme retira son propre haut et s’en servit pour arrêter du mieux qu’elle pouvait le sang qui ne semblait pas vouloir s’arrêter. Il perdait trop de sang. Et ça ne pouvait pas être bon avec le teint cadavérique qu’il avait déjà. 555 lui donna une grosse baffe. « EH ! Réveille-toi putain ! »
Revenir en haut Aller en bas

H07-157
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H07-157
H07-157
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494    [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 EmptyLun 22 Jan - 17:27

« Dans la gueule
du loup »


La claque le fit émerger : il passa d'un monde à l'autre, celui de la pénombre à la lumière - celle émanant de la pièce blanche dans laquelle il était piégé depuis un certain temps. Il cligna des yeux pour s'adapter progressivement à cette clarté à laquelle il s'était soustrait lors de sa perte de conscience. Il lui avait semblé avoir rêvé pendant cette absence, mais il ne s'en souvenait pas exactement.

Par contre, il se rappela sans détour de la situation dans laquelle il était : coincé dans cette pièce 9 avec 494, il était victime d'une plaie par balle et était en train de se vider de son sang. Face à lui se dressait son interlocuteur qui avait ôté son t-shirt de façon à tenter de freiner l'hémorragie. « 494 ? » murmura-t-il avec incertitude. Quelque chose clochait. La silhouette était bien plus généreuse que 494. Il cligna des yeux pour tenter d'améliorer la mise au point, sans réel succès - il se sentait épuisé, les paupières lourdes. Il avait encore envie de dormir. « Tu n'as pas trouvé la solution » constata-t-il dans un soupir tout en se frottant les yeux, éparpillant du sang frais sur son visage dans le même mouvement. Il tenta à nouveau de regarder son interlocuteur. Ce n'était pas 494. C'était une brune. Il eut un léger rictus. « Mec... Je débloque complètement ! » Il dessina du regard les courbes de son hallucination. On aurait dit l'indomptable 555. Pourquoi se mettait-il à la voir elle ? Quoiqu'il en était, la vue était loin d'être désagréable. Au moins un point positif pour cette mort-ci : celle-ci serait sans doute plus agréable que la première, sans la panique qu'il avait ressentie et qu'il avait lue dans les yeux de M. Ici, il avait eu le temps de se préparer, de s'habituer, de s'enivrer de l'acidose qui s'emparait de lui et qui l'accompagnait vers son funeste destin.

La première mort. La seconde. La résurrection entre les deux. La porte de sortie juste après. Il se remémora de la première fois qu'il avait succombé dans l'une de ces pièces - il s'en souvenait comme si cela avait été hier. La porte n'était réapparue que lorsque M et lui étaient morts et s'étaient réveillés. C'est là la solution, songea-t-il. Pour lui, le problème serait bientôt réglé ; mais pour 494 - qui s'apparentait davantage à 555 - son décès ne semblait pas être imminent. Il ne lui souhaitait pas non plus de se vider de son sang seul à côté de son propre cadavre. C'était une mort trop longue, peu importe les hallucinations. Qui sait, d'ailleurs, s'il allait également succomber d'une blessure par balle ? Il ne semblait pas y avoir de tireur dans la pièce. Le lieu était vide tandis que la balle était apparue comme par magie - un argument supplémentaire pour consolider sa théorie : ils devaient mourir pour sortir. Leur mort n'était qu'une mascarade.

Comment expliquer cela. Comment exprimer cette idée folle de mourir pour être libéré de ce piège ; venant d'un homme sur le point de mourir, cela n'aurait aucun sens. Il était pratiquement sûr que cette idée suicidaire ne serait difficilement acceptée par 494-555. Il serra les doigts sur le t-shirt à présent détrempé de sang. Au fil des minutes, il sentait ses forces le quitter. Il devait agir - expliquer prendrait trop de temps... et demanderait trop d'énergie trop précieuse pour ce qu'il s'apprêtait à faire.
Il enroula le t-shirt, le torsada solidement, l'essorant au passage. Le mouvement était lent et relativement discret. Il tentait, au passage, de rassembler toutes ses forces. Lorsqu'il eut la sensation que le linge fut suffisamment tendu et dur, il leva le regard vers 555. Ses yeux étaient perçants, son visage soucieux. Il tint à la remercier. « Merci de ne pas me lâcher. Je vais tenter de te rendre la pareille. » Il serra l'étreinte de ses doigts sur son arme improvisée : face à quelqu'un d'indemne, la lutte ne serait pas égale. Il avait avec lui, il devait l'espérer, l'effet de surprise et le fait qu'il n'ait plus rien à perdre.

Il lui restait encore la certitude. La certitude qu'il était prêt à effectuer ce geste. Tuer. Il était loin d'être ravi. Ôter la vie. Le sentiment ne lui paraissait pas si étranger : la montée d'adrénaline qui l'envahit, le doute, l'attente fébrile jusqu'à l'élément déclencheur qui l'empêcherait de faire machine arrière. Ce sentiment qui lui semblait familier lui donna du baume au coeur. Il était désormais sûr que c'était la chose à faire. « Je suis désolé... » murmura-t-il faiblement.

Il lui mit un coup de pied pour qu'elle perde l'équilibre, profitant pour passer sa corde de fortune autour du cou de sa victime et mettre tout son poids sur le dos de 555. Il n'était pas en bonne posture pour l'étrangler tout en la maintenant au sol de cette façon sur le ventre. Il mourait d'envie de lui répéter à quel point il était désolé, de lui demander de ne pas se débattre, de lui dire que cela serait plus difficile pour tous les deux. Toutefois, cela aurait été vain et lui aurait valu de gaspiller de l'énergie pour du vent. Tant bien que mal, il tenta de se redresser, posant un genou sur les omoplates de 555 tout en bandant des muscles des bras pour ne pas relâcher l'étreinte. Il sentit les larmes monter. Il luttait considérablement contre son corps qui menaçait de tout lâcher faute d'énergie. Il devait tenir bon, pour leur salut à tous les deux.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



 [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 Empty
MessageSujet: Re: [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494    [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 EmptySam 3 Fév - 20:38

555 respira de nouveau quand l’inconnu ouvrit les yeux. La jeune femme savait qu’elle était ignoble sur biens des points, mais pas à en laisser quelqu’un crever sous ses yeux. Enfin. Laisser crever quelqu’un qui ne lui avait rien fait. La nuance semblait être importante. « 494 ? » La jeune femme cligna des yeux avant d’hausser un sourcil. « Non, il y a erreur sur la personne je crois… » Pourtant l’homme continu. « Tu n'as pas trouvé la solution » dit-il en se frottant les yeux et en étalant du sang frai partout sur son visage. La jeune femme fronça les sourcils. La solution ? Quelle solution ? Clairement l’homme avait perdu la tête à cause de tout le sang perdu. 555 soupira avant de regarder de nouveau la blessure. Ouais. Définitivement une blessure par balle. Pourtant l’homme était dans une pièce fermée. Peut-être que c’était le fameux 494 qui lui avait tiré dessus et qui l’avait abandonné à son sort. Elle ne voyait pas d’autres explications pour le moment. Mais une chose était sûre : l’homme avait besoin de soins. Rapidement. Le plutôt elle le porterait à l’infirmerie, le mieux ce sera pour lui. « Mec... Je débloque complètement ! » La jeune femme rit presque de son intonation et ses paroles si la situation n’était pas aussi grave pour lui. Elle se contenta de lui donner une petite claque sur la joue. « Allé viens. Je vais t’emmener à l’infirmerie. »

« Merci de ne pas me lâcher. Je vais tenter de te rendre la pareille. » La jeune femme haussa ses épaules tout en passant l’un de ses bras sous les siens, se préparant à le redresser. « T’inquiètes pas, ‘va. C’est mon jour de bonté … » 555 commença à le soulever, c’est qu’il était lourd en fait pour un type si maigre !, et n’eut que le temps d’entendre un « Je suis désolé... » murmuré à son oreille, que le jeune femme fut soudainement projetée en avant. Sans pouvoir se relever, une sorte de corde passa contre son cou, et soudainement, elle ne pouvait plus respirer. Quelque chose l’étranglait. L’homme qu’elle voulait aider l’étranglait. 555 tira instinctivement sur le lien, mais il ne bougeait pas et elle pouvait déjà voir les petites étoiles du manque d’oxygène. Changeant de tactique, elle se mit à frapper l’homme de toutes ses forces, refusant de mourir comme ça. Ses efforts portèrent leurs fruits, l’étreinte de l’homme se relâcha. Aussitôt, la jeune femme le poussa au sol et écrasa son visage au sol violemment. La tête tournant légèrement, elle lui fit une clé de bras lâche et le maintint au sol. Elle grogna « A quoi tu joues connard ? »
Revenir en haut Aller en bas

Hydra
STAFF
STAFF
Voir le profil de l'utilisateur



 [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 Empty
MessageSujet: Re: [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494    [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 EmptyDim 4 Mar - 6:18

La mission n'ayant pas eu de réponse depuis un mois, elle est désormais archivée.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




 [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 Empty
MessageSujet: Re: [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494    [MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[MISSION N.2] Dans la gueule du loup - H02-494
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Archives :: Rp :: Missions-
Sauter vers: