Partagez | 
 

 all you have to do is taking that helping hand ∞ (elijah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H09-116
H09-116
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: all you have to do is taking that helping hand ∞ (elijah)   Dim 24 Sep - 11:58

taking the helping hand
Here I stand and here I fell. I fell for it, I messed everything up. It's taking me down, I need fresh air. A light in the dark, to understand what this meant. ft. Elijah Williams


Les perles de sang sur ton T-shirt tranchent nettement avec ce blanc immaculé que tu détestes. Les nerfs à fleur de peau, l’envie écrasante de comprendre, d’avoir un but quelconque ou même d’être en mesure de te dire que tu vas pouvoir sortir d’ici suffirait à apaiser les maux qui commencent sérieusement à t’atteindre. Tu as l’impression d’être entre ces murs depuis une éternité d’ores et déjà bien trop longues, les rencontres s’enchainant de manière toujours plus surprenantes les unes que les autres, mais qui découlent pourtant toutes d’une seule et même attitude de ta part : tu les scrutes tous bien trop longuement. A tel point qu’ils croient tous que tu leur cherches des noises. C’est encore une fois ce qu’il s’est passé aujourd’hui, et la raison pour laquelle tu éponges le sang qui s’écoule de ton nez à l’aide du tissu fin de ton haut, ton œil droit commençant à prendre une légère teinte violacée que tu ne vois pas. Reniflant, tu as au moins le mérite de te rendre compte que ton nez n’est pas cassé et c’est toujours ça de gagné. Hors de question pour toi de retourner à la cafétéria dorénavant, du moins pas avant le soir venu, pas après cette incartade et règlement de compte qu’ils ont voulu te donner pour avoir osé les observer. Tu ne t’es pas laissé faire, mais cela n’a pas été suffisant pour lutter, et de toute évidence, malgré la fine colère qui gronde en ton sein, tu n’as pas été en mesure de rivaliser ou te résoudre à frapper plus que de raison. Alors tu restes assis dans un coin des escaliers qui mènent au niveau de l’infirmerie et plus bas. Tu ne croises personne, du moins, les rares ne s’arrêtent pas et c’est tant mieux pour eux. Ou même pour toi.

Les minutes s’enchainent, lentement et sûrement sans plus qu’aucune silhouette ne vienne troubler le silence environnant, et tu finis par poser ta tête contre le mur, bras croisés contre toi. Tu ne saurais dire combien de temps tu restes là, à calmer tes nerfs et tenter de te souvenir de moindres détails qui ne viennent pas. Tu n’es qu’une putain de page blanche, aussi blanche que les murs que tu fixes. Pour peu, tu sentirais presque la nausée te prendre à bras le corps, mais rien ne vient, et tu es là, assis comme une pauvre âme égarée qui n’a nulle envie de rentrer au niveau 9, ni l’envie de faire quoi que ce soit en réalité. Ton instinct te hurle de trouver un moyen de sortie, n’importe quoi qui puisse te faire respirer un air frais. Tu sais que ça existe, tu ne te souviens pas de l’effet que ça fait mais cela existe. Tu ne peux croire que cet environnement soit là tout ce que tu aies seulement connu. Le myocarde se met temporairement à battre plus fort au creux de ta poitrine, martelant cette cage thoracique qui est la tienne avec une ferveur que tu ne peux nier. Vague sensation de déjà vu qui s’insinue dans tes veines à mesure que ton souffle paraît comme s’accentuer et devenir difficile. En réalité, ce n’est là qu’un léger vent de panique, contre-coup de cet endroit qui t’exaspère et commence à te rendre fou. Tu voudrais te souvenir, d’une petite chose, rien qu’une toute petite chose. Un maigre détail. Même insignifiant, mais de quoi te sentir exister et être autre chose qu’un numéro. 116 n’est pas un nom, et ce n’est pas ton nom.

Des bruits de pas se mettent à résonner mais tu ne bouges pas, te resserre un peu plus contre toi-même, bras enlaçant tes genoux. Tu veux te faire oublier et rester invisible. Tes sourcils se froncent au moment où tu te rends compte que les pas ralentissent et que bientôt la silhouette t’a rejoint, allant même jusqu’à s’arrêter. Ton T-shirt est dans un état pitoyable, plus rouge que blanc, et le sang séché traîne encore sous ton nez malgré le fait que l’hémorragie ait parvenue à être arrêtée. Le violet de ton œil s’est agrandi, ne laissant plus de place au doute vis-à-vis de l’hématome qui a fait son nid. Intérieurement, tu sais que la silhouette ne partira pas, du moins, pas tout de suite et pas cette fois. Alors tes émeraudes se lèvent pour inspecter le jeune homme, un autre numéro, comme toi, sans doute. « Je suis désolé si je bouche le passage… ». En réalité, tu ne le bloques pas outre mesure mais la manière dont il t’observe te force à dénouer ta langue.  


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


 
❝ in the middle of a firestorm ❞ I'm always ready for a war again, go down that road again. It's all the same, You know I'll ride again. Who gon' pray for me ? Take my pain for me ? Save my soul for me ? 'Cause I'm alone, you see. Then I'll spill this blood for you.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-003
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: all you have to do is taking that helping hand ∞ (elijah)   Mar 31 Oct - 10:55

All you have to do is taking that helping hand.
Ft. H09-116


Une corde cassée. Je jouais, tranquillement, enfoncé dans le canapé du logement vide sinon de moi. Bon, je ne jouais pas si tranquillement, mais faut dire que j'avais eu de la chance jusque là, la guitare avait tenu bon. Quoi qu'il en soit, l'une des aiguës avait cédé et le sang qui sortait encore de mon doigt en témoignait. Changer de guitare? Certainement pas. Je comptais surtout piller l'une des autres présentes au niveau 14, je ne doutais pas que la Ruche remplacerait les instruments imputés.

Alors me voilà sortant de mon logement, l'index dans la bouche, les dents serrant le doigt pour en extirper le sang agglutiné au niveau de la plaie afin d'en accélérer le saignement. J'avais l'impression que ça s'arrêtait plus vite ensuite. Vrai ou faux, je le faisais quand même et le gout métallique sur ma langue ne me dérangeait pas spécialement. C'était pas pour quelques gouttes...

Je traversais le couloir et passais la porte pour prendre les escaliers. Il y avait peu de monde, presque personne à vrai dire. C'était encore l'heure des repas, la majorité devait être dans la cafétéria ou allongé quelque part entrain de digérer. J'avais personnellement sauté le déjeuner. Depuis que j'avais retrouvé l'alliance, qui était d'ailleurs dans ma poche, mes pensées étaient ailleurs. Enfin pas assez ailleurs pour remarquer la silhouette masculine appuyé contre le mur.

Étrange position. Comme s'il essayait de cacher quelque chose... Tâches rouges. Traînées sombres. Marque violacée. Son nez avait visiblement cessé de saigner mais son visage portait encore les stigmates des coups qu'il avait reçu et naturellement je ralentissais la cadence, balayant la cage d'escaliers du regard pour chercher un quelconque responsable, ou en tout cas quelqu'un qui semblait s'en soucis. Croyez-le ou non, personne.

A force de ralentir, j'avais fini par m'arrêter et il avait son regard vers moi, forcément. - « Je suis désolé si je bouche le passage… » - Non, j'ai.. Est-ce que ça va? - Je me rapprochais doucement, ignorant deux secondes mon index rouge et humide afin de mieux observer le jeune homme. - Je vois bien que ça va pas, hein. C'était juste pour le principe. - Pas débile non plus, sa tronche était déjà bien claire. - Qu'est-ce qui s'est passé? Tu devrais mettre quelque chose de froid sur ça. - Serviette humide? Pas de ça ici. Un tube de peinture peut-être? Après tout ils étaient en aluminium, l'impression de froid serait déjà un plus. Faudrait juste qu'il vienne à l'intérieur avec moi, ou que je lui en ramène un.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H09-116
H09-116
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: all you have to do is taking that helping hand ∞ (elijah)   Dim 10 Déc - 13:48

taking the helping hand
Here I stand and here I fell. I fell for it, I messed everything up. It's taking me down, I need fresh air. A light in the dark, to understand what this meant. ft. Elijah Williams


Les minutes se sont enchaînées bien trop vite pour que tu ne puisses parvenir à les compter, et ton corps endoloris reste sagement appuyé contre ce mur avant que la silhouette d’Elijah n’apparaisse bientôt, toi qui te trouve toujours dans les escaliers en essayant de ne pas trop empêcher les différentes personnes de passer et savoir trouver leur chemin. Le fait est qu’à cet instant la panique prend le pas sur tout le reste et tu ne sais plus trop bien ce que tu es censé faire ou ne pas faire. Non, j'ai.. Est-ce que ça va ? En silence, tu lèves tes billes d’émeraudes vers celles de celui qui te fait face et que tu n’as jamais vu. A force de croiser bien trop de têtes, tu n’es plus sûr de savoir reconnaître telle ou telle silhouette, à l’exception, peut-être, de la tignasse sombre de 555 et celle fauve de ta colocataire. Je vois bien que ça va pas, hein. C'était juste pour le principe. Qu'est-ce qui s'est passé? Tu devrais mettre quelque chose de froid sur ça. Instinctivement, tu ricanes en venant essuyer le sang séché restant contre le tissu de l’une des manches courtes du T-shirt d’ores et déjà souillé. « Ca semble bien plus pire que ça ne l’est vraiment, merci pour ta sollicitude. » que tu lâches sans le prendre nécessairement de haut, mais l’agacement pointe clairement le bout de son nez entre vous deux alors qu’il ne t’a rien fait. « Je ne veux pas paraître impoli, c’est juste que… ». Tu laisses tomber à peine les mots ayant franchi le seuil de tes lèvres. « Je n’ai rien trouvé de froid à mettre et il semblerait que la majeure partie des… habitants, ici, se sentent immédiatement menacés quand on les regarde de trop près ou pendant trop longtemps. ». Ce n’est pas ta faute, au fond, si tu ne te rends pas compte de la manière avec laquelle tu fixes les gens. « J’ai eu la mauvaise idée, apparemment, de trop m’intéresser à un petit groupe et ça s’est retourné contre moi. Ce n’est pas la première fois, je commence à en avoir l’habitude. ». Et même avant d’être au sein de la ruche tu en avais l’habitude, tu ne t’en souviens simplement pas.  

Acceptant de te lever, tu lâches un grognement en venant appuyer contre tes côtes. Merde, avec un peu de chance pour eux ils ne t’ont pas raté, mais tu t’acharnes, la rage au ventre, poses une main ensanglantée contre le mur et te rattrape de justesse contre Elijah. « Désolé. Tout ce que je voudrais c’est simplement me tirer d’ici. ». Tu ne t’y sens pas à ta place et ton œil gonfle à vue d’œil. « On m’appelle… ». Tu souffles, passablement agacé. « Enfin ils m’appellent 116. ». C’est probablement la première fois que tu te montres un tantinet aimable avec quelqu’un, si ce n’est avec Rosie, qui au fur et à mesure a su parvenir à te faire parler bien plus que tu ne l’as fait jusqu’à présent. Il y a toutefois quelque chose chez Elijah qui te pousse à te dire que tu peux avoir confiance. Et que cette fois il ne t’arrivera rien de pire. D’ailleurs, sur le moment tu ne te gênes pas vraiment pour le regarder de haut en bas. S’il y a bien une chose dont tu es sûre – probablement la seule, c’est que les courbes masculines ont très largement ta préférence. L’on ne peut pas dire que tu aies un jour regardé ta colocataire de cette manière.        


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


 
❝ in the middle of a firestorm ❞ I'm always ready for a war again, go down that road again. It's all the same, You know I'll ride again. Who gon' pray for me ? Take my pain for me ? Save my soul for me ? 'Cause I'm alone, you see. Then I'll spill this blood for you.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-003
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: all you have to do is taking that helping hand ∞ (elijah)   Dim 10 Déc - 18:37

All you have to do is taking that helping hand.
Ft. H09-116


« Ça semble bien plus pire que ça ne l’est vraiment, merci pour ta sollicitude. » - Je soupirais. Pas agacé ni même vexé. Pas par pitié, mais compatissant. Je m'attendais à ce ton. -   « Je ne veux pas paraître impoli, c’est juste que… » - C'est rien. - C'est pas moi qu'on avait arrangé comme ça, je pouvais comprendre. Il n'avait rien trouvé de froid et là encore, je pouvais comprendre. Il fallait parfois se montrer inventif et créatif ici quand on avait besoin de soins. -  « J’ai eu la mauvaise idée, apparemment, de trop m’intéresser à un petit groupe et ça s’est retourné contre moi. Ce n’est pas la première fois, je commence à en avoir l’habitude. » - Je fronçais les sourcils, curieux de savoir qui étaient les cons en question. J'étais étonné, certes, mais pas spécialement surpris pour autant. - L'enfermement ça réussi pas à tous... - On gérait tous la chose différemment, mais certains ne géraient tout simplement pas. Les nerfs à vifs, le comportement violent et brutal... Caïn était comme ça. Il n'était plus là, et tant mieux, mais il était comme ça. Peut-être pour ça, peut-être pas, qui pourrait le savoir désormais.

Il se levait et je lui donnais un peu d'espace avant de le voir grimace de douleur qui déformait son visage. Le pas hésitant, la tenue fragile, il finissait par tituber et je le rattrapais tant bien que mal. - « Désolé. Tout ce que je voudrais c’est simplement me tirer d’ici. » - J'ajustais ma prise pour mieux le soutenir et l'aidais à descendre les deux marches avant le pallier. - « On m’appelle… Enfin ils m’appellent 116. » - Elijah... - Répondais-je, distrait, trop occupé à observer les contusions sur son visage pour remarquer son regard plus qu'insistant. - Viens, on va à l'intérieur. - Les jambes allaient  bien, mais les coups avaient puisé dans ses forces et je le tenais seulement pour ne pas qu'il tombe.

Je l'escortais ainsi jusqu'à la table de billard et l'y laissais s'y appuyer. - Laisses-moi voir... - J'attrapais doucement son menton et dirigeais sa tête pour mieux observer la blessure et l’œil qui gonflait déjà. La personne qui avait fais ça ne l'avait pas raté et je l'oubliais pas sa grimace. - Je vais regarder dessous, m'assurer que tout est à sa place. - Disais-je en attrapant le bas de son t-shirt entre mon pouce et mon index mais attendant un signe de sa part pour agir. Je finissais par soulever le vêtement, révélant son torse musclé marqué d'une tâche violacée. Ma main gauche tenait le t-shirt en haut pendant que ma main droite glissait sur sa peau. - Désolé, ça va faire mal. - Ce n'était qu'un gros bleu, mais je savais à quel point c'était sensible. Je pressais néanmoins légèrement dessus, cherchant à sentir si une côte était brisé, ou fêlée. Mes compétences médicales n'étaient pas bien poussées mais ça restait dans mon niveau de connaissance, en tout cas à l'instinct comme à peu prêt tout depuis des mois. J'en avais vu d'autres.

Je soulevais un peu plus le t-shirt pour suivre la marque du regard, m'assurer qu'il n'y avait rien d'autre sans vraiment penser qu'il était pour ainsi dire torse-nu à ce stade, et finissais par laisser retomber le tissus. - Ça m'a pas l'air plus grave que ça mais il faudrait vraiment mettre du froid dessus. Au moins sur ton œil. - Disais-je en relevant le regard à son visage avant de sourire joueur. - Ce serait dommage d’abîmer ça. - Fallait bien essayer de le détendre un peu, et puis dans le fond c'était pas faux, il avait de beaux yeux ce gamin. Je balayais la pièce du regard à la recherche de quelque chose pour apaiser le gonflement et posais mon regard sur un lavabo contre un mur.

Bouges pas, je reviens. - Je l'abandonnais là et allais jusqu'au lavabo pour attraper un torchon plus ou moins propre et l'humidifier avant de revenir. - Tiens, mets ça sur ton œil. - C'était pas idéal mais au moins ça aiderait. Je le laissais faire et croisais les bras, les mains encore humide mais la blessure de mon doigt coagulée malgré une goutte de sang séchée et quelques tâches sur mes vêtements. - Ça va mieux? Pour le reste faudrait t'allonger et mettre une serviette mouillée dessus mais on va attendre que tu puisses mieux marcher avant de remonter.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H09-116
H09-116
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: all you have to do is taking that helping hand ∞ (elijah)   Jeu 21 Déc - 15:33

taking the helping hand
Here I stand and here I fell. I fell for it, I messed everything up. It's taking me down, I need fresh air. A light in the dark, to understand what this meant. ft. Elijah Williams


L'enfermement ça réussi pas à tous... Et comment. A en juger par l’agacement qui se tord au creux de ton estomac, il est évident que tu as de plus en plus de mal à le supporter. Tu en viens même à te demander si certains d’entre vous en seraient déjà devenus fous, à force de tourner en rond au gré de ces étages et face à la blancheur immaculée de ces murs quand rien qui ne se trouve au fond de vos âmes respectives n’en est passablement digne. Si ta chère colocataire était là pour te voir, elle saurait que tu t’apprêtes à ronchonner, pourtant, c’est sans dire un traître mot que tu acceptes de le suivre, profitant de l’élan pour te lever mais te rattrapant finalement de justesse à Elijah qui se présente peu de temps après toi. Et il se souvient de son prénom, apparemment. Le regard qui coule quelques secondes sur la silhouette qui te tient, tu finis par t’écarter doucement une fois les marches descendues, capable de résister à bien pire et ça tu le sens au fond de tes tripes. « Nous ne sommes donc pas que des numéros… » que tu souffles tout aussi en doucement et sens même un sourire glisser au coin de tes lèvres. Viens, on va à l'intérieur. En silence, tu opines du chef et acceptes une nouvelle fois de le suivre sans broncher, il continue de t’aider sans que tu ne demandes quoi que ce soit et bientôt tu prends appuie contre la table de billard à laquelle tu n’as encore jamais joué de partie. Avant que tu n’aies le temps de dire ouf, ses doigts attrapent déjà ton menton et ton visage suit chaque mouvement orchestré par ton compagnon d’infortune du jour. C’est presque trop docilement que tu le laisses inspecter l’hématome et l’œil gonflant qui est le tien, si bien que tu ne sais pas vraiment comment tu parviens encore à le regarder avec tes deux yeux. Je vais regarder dessous, m'assurer que tout est à sa place. Elijah s’annonce mais lorsqu’il soulève le T-shirt, tu te crispes légèrement de surprise en haussant les sourcils, ce qui te provoque en définitive une bien belle grimace. Non pas que tu sois prude ou quoi que ce soit du même genre mais… Tu ne t’attendais pas à ça de la part d’un type que tu connais depuis tout au plus cinq minutes. Immobile, mains appuyées contre le bord de la table de billard, tu te fais silencieux comme jamais et déglutis sans pour autant l’arrêter lorsque ses doigts se posent sur ta peau. Ton instinct de contrarié te dit clairement que cela ne servirait à rien et au fond tu es sans doute un peu trop fatigué pour te battre davantage. Désolé, ça va faire mal. Penchant la tête sur le côté, donnes le feu vert mais la marque violacée étant sensible tu grinces des dents et serres la mâchoire lorsqu’il appuie, lâchant même un grognement par réflexe ainsi qu’un regard noir dorénavant délivré d’un seul œil envers lui.

Tu voudrais l’envoyer littéralement chier sur le moment puis te ravises instantanément, ce ne serait pas très poli quand il essaye juste de t’aider. De toute manière il soulève tellement le tissu de ton haut à présent que tu n’es même plus capable de lui jeter le moindre regard. Tu serres les dents pendant quelques secondes supplémentaires quand enfin il relâche le tissu et tu te retrouves de nouveau habillé, complètement. Ça m'a pas l'air plus grave que ça mais il faudrait vraiment mettre du froid dessus. Au moins sur ton œil. Ce serait dommage d’abîmer ça. Si un sourire finit par de nouveau dérider ton air bougon, tu fais mine de ne pas avoir réellement saisi l’allusion, comme si en fin de compte cela importait peu, pensant même que cela n’avait guère d’importance. Tu n’es pas de ceux qui attirent. Bouges pas, je reviens. Ou voudrait-il que tu ailles au juste ? Tu aurais probablement eu le temps de faire deux pas qu’il t’aurait déjà rattrapé même malgré ta grande taille. Lorsqu’il revient avec un torchon humide, tu t’exécutes et le poses contre ton œil. La fraîcheur humide te fait d’abord grimacer puis devient véritable soulagement face auquel tu ne résistes là, allant même jusqu’à en lâcher un soupir. Oui, c’était clairement du froid qui te manquait jusque-là. « Merci. ». Il était horriblement sincère ce merci. Tandis que le torchon fait son effet, la bille verte et visible ne rate pas les tâches de sang sur ses propres vêtements. « J’espère que ce n’est pas moi qui ai tâché ton haut. ». Il y a presque une soudaine inquiétude dans le son de ta voix, toi qui, quelques instants plus tôt était pratiquement proche de la crise de nerfs, l’effet de la froideur semblait être clairement des plus bénéfique. Ça va mieux ? Pour le reste faudrait t'allonger et mettre une serviette mouillée dessus mais on va attendre que tu puisses mieux marcher avant de remonter. Tu hausses les épaules nonchalamment. « Oui, ça va un peu mieux. ». Tu sais qu’il faudra bien remonter et tu en as encore la force, mais rien ne vaudrait une bonne sieste réparatrice après ça. « Tu es là depuis longtemps ? ». La question fuse avant que tu ne réalises vraiment, et Dieu sait qu’on a dû la lui poser un nombre incalculable de fois cette question… Si bien que ça te gênerait presque de le lui demander. Même si la réponse t’intéresse.


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


 
❝ in the middle of a firestorm ❞ I'm always ready for a war again, go down that road again. It's all the same, You know I'll ride again. Who gon' pray for me ? Take my pain for me ? Save my soul for me ? 'Cause I'm alone, you see. Then I'll spill this blood for you.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-003
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: all you have to do is taking that helping hand ∞ (elijah)   Mar 2 Jan - 13:53

All you have to do is taking that helping hand.
Ft. H09-116


« Merci. » - C'est normal. - Disais-je en croisant les bras, l'observant apprécier le soulagement du froid sur son œil. Ça aiderait à faire dégonfler, au moins un peu. - « J’espère que ce n’est pas moi qui ai tâché ton haut. » - Mon regard gagnait le vêtement souillé et je souriais en lui montrant mon doigt. - Non, non. C'est moi, je me suis taillé tout à l'heure. J'allais au niveau 11 quand je suis tombé sur toi. - Bête accident. Pas le premier et certainement pas le dernier.

« Oui, ça va un peu mieux. » - J'acquiesçais et m'éloignais de quelques pour tirer deux chaises afin qu'il s'asseoit. Oui, j'avais peur qu'il tombe, c'était totalement légitime vu son épuisement évident. Malgré ça, il trouvait encore l'énergie de poser des questions et celle-là je l'avais entendu des dizaines de fois depuis que j'étais là. - « Tu es là depuis longtemps ? » - Je me laissais tomber sur la chaise en soupirant et m'y affalait avant de répondre. - Neuf mois, si le déroulement du des jours suit cette logique. - Après tout on en savait rien, mais bon, supposons. - J'étais parmi les premiers à arriver ici.

Un regard rapide vers le plafond, réflexe, et je revenais à lui. La dernière fois que je m'étais installé comme ça dans ce niveau, un bras mécanique était venu nous agresser, Andy et moi. Autant éviter une récidive.
J'ai conscience de sa gêne, je vois à l'air sur son visage qu'il n'aurait pas osé poser cette question si elle ne s'était pas échappée de ses lèvres et un sourire passe sur les miennes. - Tout va bien, ne t'inquiètes pas. A être là depuis si longtemps, j'ai l'habitude et c'est normal. Si tu as d'autres questions comme ça, tu peux me les poser. Autant que ça serve.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H09-116
H09-116
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: all you have to do is taking that helping hand ∞ (elijah)   Mer 3 Jan - 17:11

taking the helping hand
Here I stand and here I fell. I fell for it, I messed everything up. It's taking me down, I need fresh air. A light in the dark, to understand what this meant. ft. Elijah Williams


Le froid fait un bien fou, tu ne peux pas le nier, surtout lorsque l’on regarde de plus près l’état de ton œil. Ils ne t’ont pas raté cette fois, et bien que l’agacement soit présent au moment où il tirait sur ton haut, tu as bien vite rongé ton frein pour ne pas te montrer hautain. Après tout, il n’a aucune raison de te venir en aide mais il le fait quand même alors… Pour une fois, tu acceptes de baisser ta garde, même si tu es au bord de la crise de nerfs à cause de cet endroit qui commence lentement à te ronger de l’intérieur. C’est normal. qu’il te répond comme s’il s’agissait là d’un acte banal et des plus anodins. En ces lieux, ça ne l’est pas et tu le sais bien, l’as compris dès l’instant où ton regard vert s’était posé sur la totalité de la cafétéria la première fois que tu avais pénétré dans la pièce. Les traces de sang demeurant sur le haut d’Elijah se font visible à ton seul œil encore ouvert, linge humide tenu fermement contre l’autre, et la réponse de l’homme te ferait presque sourire. « Bien. Tu m’en vois rassuré, j’ai la fâcheuse tendance à salir tous mes vêtements depuis mon arrivée. ». Et en parlant d’arrivée, la question habituelle ne tarde pas à quitter le seuil de tes lèvres, si bien que tu t’en veux presque de l’avoir posé sans sourciller. La chaise qu’il te présente, tu la scrutes durant de longues secondes avant de prendre le courage de venir t’y asseoir en une grimace qui déforme tes traits. Neuf mois, si le déroulement du des jours suit cette logique. J'étais parmi les premiers à arriver ici. Neuf mois, et il était parvenu à retrouver au moins son prénom. Savait-il plus sur lui en autant de temps ? Comment diable faisait-il même pour tenir, cloisonné entre ces murs blancs ? Tout autant de questions qui traversent le creux de ta caboche sans que l’air perplexe ne se retire de ton visage défait. Tout va bien, ne t'inquiètes pas. A être là depuis si longtemps, j'ai l'habitude et c'est normal. Si tu as d'autres questions comme ça, tu peux me les poser. Autant que ça serve. Doucement, tu penches la tête sur le côté, peu habitué à ce que l’on s’adresse à toi avec, semble-t-il, autant de considération. Il y avait bien ta colocataire mais vous vous chamaillez sans cesse et tu ne te sens pas particulièrement à l’aise avec elle pour l’instant. T’enfonçant un peu plus contre le dossier de ton siège, tu retires temporairement le linge de ton œil qui refuse encore de s’ouvrir.

« Je… Neuf mois. C’est long. Comment tu fais pour ne pas péter un plomb ? Je veux dire… On est littéralement enfermés entre des murs, qui plus est sans autre chose que le vide dans nos têtes. J’en…  ». Tu en as déjà marre de n’être qu’un numéro. « Je ne suis pas certain de pouvoir attendre autant de temps avant de me rappeler de mon prénom ou… D’autres choses. Je ne comprends pas ce qu’on fiche tous ici, ni même pourquoi on est là. Je n’arrive pas à mettre une explication rationnelle là-dessus. ». Nul ne sait comment tu parviens à autant parler de tes doutes à un parfait inconnu, sans doute est-ce grâce à cette main qu’il a tendue, le fait qu’il trouve normal de prendre du temps pour t’aider quand on ne lui a rien demandé. Il abaisse tes défenses sans nécessairement le savoir, ni même que tu t’en rendes particulièrement compte. « Et ça, ça me bouffe. ». Oui, c’est en train de te bouffer, tu le sais, mais comment diable pourrais-tu tout arrêter ? Tu n’es pas du genre suicidaire, loin de là, tu veux juste comprendre, savoir qui tu es. Tu ne veux pas être cette page blanche que l’on veut que tu sois.


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


 
❝ in the middle of a firestorm ❞ I'm always ready for a war again, go down that road again. It's all the same, You know I'll ride again. Who gon' pray for me ? Take my pain for me ? Save my soul for me ? 'Cause I'm alone, you see. Then I'll spill this blood for you.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-003
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: all you have to do is taking that helping hand ∞ (elijah)   Dim 7 Jan - 16:33

All you have to do is taking that helping hand.
Ft. H09-116


Je… Neuf mois. C’est long. Comment tu fais pour ne pas péter un plomb ? Je veux dire… On est littéralement enfermés entre des murs, qui plus est sans autre chose que le vide dans nos têtes. J’en… - Je haussais les épaules, incapable de répondre à cette question. J'avais toujours fais preuve d'un calme olympien, à tel point que d'autres l'avaient même remarqué. Et fait remarquer. Je n'avais jamais pu l'expliquer, je ne le pouvais toujours pas d'ailleurs. Paradoxalement, j'étais totalement capable de comprendre son humeur et son énervement. - Je ne suis pas certain de pouvoir attendre autant de temps avant de me rappeler de mon prénom ou… D’autres choses. Je ne comprends pas ce qu’on fiche tous ici, ni même pourquoi on est là. Je n’arrive pas à mettre une explication rationnelle là-dessus. - J'avais eu le temps d'émettre quelques théories bien sur, mais c'était bien tout ce que j'avais. Des théories. Aucune preuve. - Et ça, ça me bouffe.

Je connais, rassures-toi. - Je me redressais sur ma chaise, profitant qu'il ait retiré le tissus humide pour observer son œil gonflé légèrement moins coloré qu'avant. Au moins s'était-il assis. - On en est tous là, c'est juste plus vif pour toi parce que tu viens d'arriver. Je peux pas vraiment te dire que ça s'arrangera avec le temps, mais tu arriveras à mieux accepter ce quotidien là. - Je soupirais, pas certain d'être bien utile avec ces idées-là. - Ma meilleure théorie à ce stade c'est qu'on a été mis à l'abri ici parce qu'il y a eu un problème à l'extérieur. Mais sans informations ni preuve, on ne peut faire que spéculer. - Ma moins bonnes théories, en passant par l'idée que les disparus devenaient notre nourriture, c'était qu'on était enfermé ici par objectif scientifique. Comme rats de laboratoires, cobayes humains. Je préférais taire ces deux théories, il ne faudrait pas l'accabler plus.

Et tu sais... Je me suis souvenu de mon prénom a bout de six mois, c'est tout récent en vérité. Les souvenirs reviennent à un rythme différent pour chacun, c'est pas quelque chose qu'on peut quantifier et c'est surtout pas quelque chose qu'on peut forcer, si tu veux mon avis. - Un sourire passait sur mes lèvres en fixant son seul œil visible. - Mais si 116 ça te convient pas, ce que je peux comprendre, on peut te trouver un prénom temporaire, le temps que te souviennes du tiens? Ça t'irais? - Je levais les yeux vers le plafond, cherchant le nom parfait pour n'être trahi que par un seul et unique nom qui refusait de partir. - Et pourquoi pas Robert? C'est bien Robert.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H09-116
H09-116
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: all you have to do is taking that helping hand ∞ (elijah)   Sam 20 Jan - 8:09

taking the helping hand
Here I stand and here I fell. I fell for it, I messed everything up. It's taking me down, I need fresh air. A light in the dark, to understand what this meant. ft. Elijah Williams


Il y a bon nombre de choses qui te passent par la tête mais qui n’ont pour l’heure aucun sens. Puis il y a Elijah, celui qui s’est arrêté là où d’autres sont passés sans même t’adresser un regard. Pourquoi l’a-t-il fait ? Tu n’en sais rien et ne comprends pas vraiment mais toujours est-il qu’il est parvenu à te toucher. Ce n’est pas l’envie qui a manqué de grogner mais tu as bien dû de te résoudre à te laisser faire, n’a de toute manière pas vraiment eu le choix ou même l’occasion de te plaindre. Il a pris soin de toi, il prend encore soin de toi lorsqu’il se lève et profite de ton geste pour inspecter ton œil gonflé. Tu as un air misérable et pitoyable, pas besoin de miroir pour le savoir. On en est tous là, c'est juste plus vif pour toi parce que tu viens d'arriver. Je peux pas vraiment te dire que ça s'arrangera avec le temps, mais tu arriveras à mieux accepter ce quotidien-là. Ma meilleure théorie à ce stade c'est qu'on a été mis à l'abri ici parce qu'il y a eu un problème à l'extérieur. Mais sans informations ni preuve, on ne peut faire que spéculer. En silence, tu écoutes, ce sont probablement les premiers mots rassurants que tu entends depuis que tu es arrivé. Tout le reste n’a été que suppositions et observations, bien plus de poings que d’amicales poignées de mains. En soi, c’est un peu ta faute, mais tu cherches juste à comprendre et le seul moyen trouvé pour essayer de t’acclimater est d’observer. Cela ne peut pas être nécessairement du goût de tout le monde, c’est une évidence. Preuve en est encore aujourd’hui alors que tu demeures assis sur cette chaise à tenter de te remettre suffisamment pour remonter te coucher à ton logement. Et tu sais... Je me suis souvenu de mon prénom a bout de six mois, c'est tout récent en vérité. Les souvenirs reviennent à un rythme différent pour chacun, c'est pas quelque chose qu'on peut quantifier et c'est surtout pas quelque chose qu'on peut forcer, si tu veux mon avis. Le sourire qu’il t’offre, tu lui rends de manière timide tandis qu’il apparaît au coin de tes lèvres. Non le fait qu’il prenne du temps pour toi et se montre aussi paternaliste te surprend indéniablement. Mais si 116 ça te convient pas, ce que je peux comprendre, on peut te trouver un prénom temporaire, le temps que te souviennes du tiens? Ça t'irais ? Haussant les épaules, tu te dis que l’idée peut être bonne sauf que tu ne t’attends pas à la suite et… Et pourquoi pas Robert? C'est bien Robert. Robert.

Papillonnant des yeux, tu l’observes de ton seul œil vert et visible d’un air interdit. « Robert ? J’ai une tête à… ». Tu te coupes instantanément, peu désireux de le contrarier en fin de compte. « Je suppose que Robert est toujours mieux que 116. ». Pour sûr ce n’était pas un numéro. Levant la tête pour scruter le plafond à ton tour, tu laisses le silence retomber doucement et retires définitivement le linge humide de ton œil. « Je devrais peut-être remonter. ». Tu blanchis à vue d’œil sous la fatigue et tu ne veux pas faire perdre plus de temps à Elijah qu’il ne t’en a déjà offert. « Je pense que ça ira mieux une fois que j’aurais dormi un peu. ». Tu amorces le départ en te levant doucement de ton siège et reviens porter ton attention sur lui. « Merci. Pour tout. Tu n’étais pas obligé… D’autres ne l’auraient pas fait alors… Pourquoi ? ». Tu oses finalement la poser la fameuse question, car tu sais pertinemment depuis le peu de temps que tu es là que tu n’es pas sans paraître désagréable à beaucoup de personne. Et ce, même si tu n’aspirais qu’à te faire oublier.      


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


 
❝ in the middle of a firestorm ❞ I'm always ready for a war again, go down that road again. It's all the same, You know I'll ride again. Who gon' pray for me ? Take my pain for me ? Save my soul for me ? 'Cause I'm alone, you see. Then I'll spill this blood for you.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-003
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: all you have to do is taking that helping hand ∞ (elijah)   Dim 21 Jan - 11:46

All you have to do is taking that helping hand.
Ft. H09-116


Robert ? J’ai une tête à… - Un sourire barrait mon visage en voyant sa tête mais finalement il acceptait l'idée et mon sourire se transformait en rire. En réalité, je m'attendais à un peu plus de négociation sur le prénom, mais si ça lui convenait, moi ça m'allait aussi. - Tu fais un magnifique Robert, je t'assure. - Et encore plus lorsqu'il aurait son second œil intact. J'avais vu son sourire, même timide. Je ne l'avais pas raté. J'avais réussi à le faire sourire, ce qui n'était pas rien. Ou en tout cas j'en avais l'intuition.

Je devrais peut-être remonter. Je pense que ça ira mieux une fois que j’aurais dormi un peu. - Je t'accompagne. - Pourquoi? Prudence. Je pourrais lui dire que c'était juste pour m'assurer qu'il arrivait bien à bon port à cause de sa blessure, la vérité était que je voulais m'assurer que personne d'autre ne lui tombe dessus. Je me levais en même temps que lui et récupérais le torchon humide pour le laisser au niveau du lavabo avant de revenir à lui. Lui qui s'arrêtait au bout de quelques pas. - Merci. Pour tout. Tu n’étais pas obligé… D’autres ne l’auraient pas fait alors… Pourquoi ? - Parce que d'autres ne le font pas. - Lui avais-je répondu dans un sourire, forcé de légèrement levé la tête pour le regarder dans les yeux. Je passais ma main dans son dos par réflexe, sans coup brusque pour ne pas réveiller la douleur, et amorçais la marche. - Allez viens, t'as besoin de te reposer.

Un trajet sans embûches, une serviette humide sur son torse et au lit le petit. Je l'avais laissé tranquille après ça mais j'avais vu à son visage que ce n'était qu'un sommeil réparateur qui suivrait. Il ne méritait certainement pas les coups qu'il avait reçu. Après avoir pu discuter un peu avec lui, je n'y croyais pas une seule seconde et mon instinct ne m'avait jamais fais défaut ici. Il faudrait dorénavant passer par moi avant de s'en prendre à lui.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: all you have to do is taking that helping hand ∞ (elijah)   

Revenir en haut Aller en bas
 
all you have to do is taking that helping hand ∞ (elijah)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Série TV - The Vampire Diaries
» Kyrandia II: The Hand of Fate
» (Seinen) Berserk
» Hand of Fate
» (H01-003/Elijah Williams) - Chronologie de Trois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Archives :: Rp-
Sauter vers: