Partagez | 
 

 EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Intelligence Artificielle
PNJ
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Jeu 30 Nov - 20:54

LET IT SNOW
event de décembre



un peu d'ambiance


Mise en situation
La fraîcheur de l'air mord ta chaire dès que tu poses le pied dans la cafétéria, fasciné ou apeuré par le spectacle surréaliste se matérialisant à ton regard. Devant toi petite abeille se trouve ce que tu as peut-être vu comme la salvation de cet endroit, une parcelle d'espoir, ou alors ton pire cauchemar. Devant toi tombent en un rythme régulier une multitude de petits flocons de neige, semblant portés et poussés par une petite brèche au haut de l'un des murs. Comment s'est-elle réalisée? Tu ne le sais pas et elle est bien trop loin de ton regard pour que tu puisses l'analyser plus en profondeur. Tout ce que tu sais c'est que cette brèche fait entrer dans la cafétéria une quantité non négligeable de cette neige que tu as admiré au dehors, noyant le sol et la surface des tables de cette poudrerie humectant toutes les surfaces où elle laisse une fine couche se former. La cafétéria devenant l'hôte de la nature que tu ne peux pas même expliquer dans cette pièce, dans ce niveau que tu croyais peut-être à tord à l'abri du monde extérieur, mais tu n'es pas à l'abri et ne l'a jamais été petite abeille.

Tu es la marionnette de cet endroit, soumis à ses moindres désirs dès le moment où tu t'éveilles et attrape cette feuille tendue par le bras mécanique à l'entrée de ton tombeau. Tu n'es rien de plus que ce que cet endroit te laisse être et en cette belle matinée ce que tu seras bientôt c'est un glaçon forgé dans la neige et le froid englobant la cafétéria comme une bulle à laquelle oui peut-être tu as envie d'échapper. Tu le sais que tu dois manger petite abeille pour survivre n'est-ce pas? Laisser tes pas te guider en direction des trappes te servant café et chocolat chaud dans ton plateau où ne repose en plus qu'une assiette de cookies de pain d'épice. De petites abeilles à déguster en guise de premier... et seul repas de la journée. Que vas-tu faire dit-moi petite abeille? Manger et encaisser la fraîcheur dévorante que tu sens déjà s'enfoncer dans chaque nerf de ta peau ou fuir comme le lâche que tu as envie d'être? Oh comme il me tarde de le voir...

Fonctionnement
L'event de décembre se présente sous la forme des events de type "banquet" ayant été réalisés jusqu'à maintenant, à la différence près que les trappes vous donnent les rations habituelles de nourriture selon les normes habituelles. C'est-à-dire un plateau à partager à deux personnes obligatoirement. Tel que mentionné dans la mise en situation, une brèche au haut de l'un des mur fait entrer de la neige dans la pièce. Cette dernière poussée d'un petit courant d'air. Vous n'avez pas accès à la brèche d'une quelconque façon dans l'état actuel des choses (n'hésitez tout de même pas à nous contacter si vous avez une illumination   ). Il n'y a pas d'ordre de passage ou de nombre de lignes imposées (bien que nous privilégions toujours les courtes réponses pour ne pas décourager les nouveaux venus). Pensez, comme toujours, à user des tag afin de faciliter les notifications et la lectures pour vos partenaires. L'event se terminera le 1er février 2018! Amusez-vous bien et attention aux interventions surprises.  




Revenir en haut Aller en bas

H09-019
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H09-019
H09-019
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Ven 1 Déc - 8:09

Let it Snow !
Event Décembre
De la neige. Les chiffres de nos matricules correspondaient alors bel et bien à des mois alors, les mois d’arrivée, ou de réveil, ou peu importe. J’avais entendu tout un tas de choses depuis que j’étais arrivé ici, des choses fascinantes sur cet endroit qu’on nommait Ruche et qui ne manquait pas de nous surprendre. Et d’après les dernières rumeurs, certains avaient réussi à entrer en contact avec le monde extérieur. Tout ceci me dépassait complètement. Mais quand je voyais cette neige qui tombaient, je me sentais encore nettement perdu quant à savoir ce qui se passait réellement. J’avais vu qu’il y avait de la neige dehors, sur cette pseudo terrasse que nous avions, mais je ne m’attendais pas, comme tout le monde sans doute, à ce qu’il y en ait à l’intérieur. Fronçant les sourcils, et frissonnant de cet air frais qu’il y avait dans la cafétéria, je croisais les bras sur mon torse. Qu’est-ce que c’était que ça ? Je relevais la tête vers l’endroit qui laissait sortir la neige, une petite chanson venant se faire une petite place dans le creux de ma tête. Let it snow, let it snow, let it snow.... Nous étions donc au mois de décembre. Un mois qui m’inspirait quelque chose de très fort sans que je sache vraiment quoi. Machinalement, je fis tourner mon alliance à mon doigt, le regard toujours sur la neige tombante. Ce n’était rien que je puisse décrire, rien de matériel. Mais quoi ? Et pourtant, il y avait aussi en moi un sentiment de vide. Même si automatiquement me vint la pensée de ce jeune homme fantastique, H09-910.

Décidant donc de ne pas rester en plein milieu de l’entrée, mes pas me conduisirent automatiquement devant les trappes, qui ne s’ouvrirent évidemment pas face à mon absence de compagnie. Jusque là, j’avais toujours fait en sorte de descendre le matin avec ma colocataire pour prendre le petit déjeuner, et je trouvais toujours un compagnon de repas pour le midi et le soir, mais ma colocataire avait soudainement disparu, du jour au lendemain. J’allais donc devoir m’armer de patience jusqu’à ce qu’une âme me rejoigne. En attendant, je tournais le dos à la trappe pour continuer d’observer cette poudreuse qui continuait de se balader librement dans cette immense pièce. Pourquoi cette neige ? Enfin, pourquoi un tel trou qui ne semblait en rien accidentel, qui n’enclenchait aucune alarme, qui avait l’air… presque normal. Et ce sentiment de passer à côté de quelque chose. Il y avait quelque chose qui se passait au mois de décembre… mais quoi ? Depuis presque trois moi que je me retrouvais dans cette Ruche, je n’avais pas vraiment fait l’effort d’essayer de me souvenir, mais là, c’était comme si quelque chose essayait de sortir, de forcer le passage pour réveiller quelque chose, forçant sur les issues bloquées.

« Un anniversaire, peut-être ? »
© CRIMSON DAY

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Que se passerait-il si on disparaissait ?


Revenir en haut Aller en bas

H11-7
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H11-7
H11-7
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Dim 3 Déc - 10:22


Let It SnowIl se sentait petit. Cruellement et désespérément petit, perdu dans l’immensité d’un lieu surpeuplé où vivaient des dizaines de dizaines de visages qui ne lui étaient pas familiers. Il ne reconnaissait rien ni personne et, pourtant, il se refusait à céder à la panique qui lui tordait les tripes. C’est qu’il ne le sentait pas cet endroit… Il en avait vite fait le tour et son esprit logique avait rencontré des tas de soucis sur lesquels il n’avait pas cessé de buter. Que faisaient-ils ici ? Il y avait de la neige au-dehors. Tout du moins, c’est ce que laissait suggérer la vue imprenable de la véranda. Mais alors, étaient-ils là parce que dehors, la survie était impossible ? Dans ce cas, pourquoi n’avaient-ils plus leurs souvenirs ? Si le gars qui les avait placés-là n’avait rien à se reprocher, il leur aurait sûrement laissés…
7 poussa un long soupir et se frotta négligemment le visage l’air passablement ennuyé. Il détestait les problèmes ou, tout du moins, ceux dont il n’arrivait pas à trouver la solution. Dans la Ruche, chaque élément du puzzle était un vrai casse-tête et il lui tardait de récolter un peu plus d’informations histoire de tirer tout ça au clair. Sûrement pour ça que, aujourd’hui, il était décidé à « sympathiser ». Pas si compliqué et pourtant, cela pouvait s’avérer utile sachant qu’il était l’un des derniers arrivés et qu’il n’avait aucune connaissance concernant ce qui s’était déroulé avant cette date fatidique.

Les portes de l’ascenseur s’ouvrirent sur la cafétéria et il fut soudainement pris d’un frisson. Perplexe, il fit quelques pas à l’intérieur avant que ses yeux ne viennent s’écarquiller très légèrement sur le spectacle qui semblait s’échouer sur les tables. Blanc. Aussi blanc que cet univers aseptisé dans lequel il est enfermé. De la neige. Ici, entre les murs de ce qu’ils nomment la Ruche. De la neige qui semblait s’engouffrer par une brèche. La première réelle ouverture sur ce monde. Le Dehors.
Il nota du coin de l’œil l’autre homme, à n’en pas douter le premier arrivé sur les lieux, et haussa un sourcil en l’entendant se parler à voix haute. Un anniversaire ? Et puis, quoi encore ? Ce serait quel genre de cadeau de les laisser à la merci des éléments alors qu’ils n’étaient pas le moins du monde équipés. Lui aussi il voulait sortir mais… pas sans être assuré de sa survie.
Il s’avança à ses côtés, les yeux rivés sur la brèche et la neige et se frotta les bras, le visage neutre.
« Je penche plutôt pour un dysfonctionnement bien chiant. » lâcha-t-il simplement alors que de légers tremblements prenaient possession de ses membres.
A cet instant, qu’est-ce qu’il n’aurait pas donné pour un bon repas chaud sous une couverture. Si c’était une blague, même lui la trouvait de très mauvais goût. Il s’imagina quitter la cafétéria avant que son estomac ne pousse un grognement de protestation. A ce son, il leva les yeux au plafond, reportant ainsi son regard sur la brèche et sa neige. Il souffla et un petit nuage de fumée se forma autour de ses lèvres.
« Je ne sais pas pour toi… » fit-il en hésitant sur le pronom à employer. « Mais moi je la colmaterai bien cette brèche. »
Il ne savait pas quels fous étaient décidés à se lancer là-dedans mais lui, il n’avait aucune intention de mourir de froid à cause de ces idiots.
© 2981 12289 0

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Revenir en haut Aller en bas

F02-222
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F02-222
F02-222
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Dim 3 Déc - 11:43

let it snow
F02-222 ✧ Myron Falkreath
2042. T’es encore sous le choc de cette annonce, ne sachant trop quoi en penser. Est-ce que c’est une bonne chose ? Ou pas ? En quelle année tu as été kidnappée ? Est-ce que c’était bien plus tôt ? D’où le fait que les hackeurs ont trouvé important de vous révéler cette date ? S’ils ont fait ce choix, c’est que c’est mauvais, forcément. Mais t’as beau à réfléchir, encore et encore, et creuser dans ta mémoire filandreuse, y’a toujours rien qui te vient. Tu te souviens à peine de ton prénom, alors de l’année à laquelle tes derniers souvenirs du monde extérieur s’arrêtent… C’est surement trop demander.

Tu erres dans la Ruche comme une âme en peine, rassemblant le peu d’informations que vous avez amassé depuis que t’es arrivée dans cette prison. Un bien maigre butin, c’est ta conclusion. Que des pièces de puzzle dont tu peines à trouver l’assemblement. Y’a ton estomac qui crie famine et qui te ramène à la réalité. Il est l’heure de manger, alors direction la cafétéria. Dès que tu passes les portes, y’a un frisson qui t’hérisse l’échine. Il fait froid, très froid. Ton regard se perd un instant dans l’étendue duveteuse. « De la neige… » que tu souffles dans un murmure, un éclat de joie pétillant dans tes iris. Comme celle du dehors. Mais en vrai cette fois. Sans la vitre blindée. Tu fais quelques pas, tes chaussures plongeant dans la poudreuse. Tu te baisses pour effleurer le sol. Doux et froid, comme tu t’y attendais. Comme dans tes souvenirs. Ton regard bascule vers le plafond, à la recherche de la provenance de toute cette neige. Tu remarques sans difficulté cette brèche dans le mur. D’ailleurs tu remarques des voix à tes côtés. L’un qui parle d’un anniversaire (@H09-019) et l’autre qui fait son rabat-joie en parlant de refermer cette brèche (@H11-7). « Si t’es du genre frileux rien ne t’empêche d’aller chercher un bon gros pull dans l’entrepôt. » Parce qu’il doit bien y en avoir dans une de ces caisses. Il y a de tout alors… Tu peux pas t’empêcher d’avoir ce ton froid qui perce dans ta voix. Un brin agressif. T’as pas envie de colmater cette brèche. Pour quoi faire ? T’y crois pas, aux dysfonctionnements. À tes yeux, c’est forcément un message de la Ruche. Un énième indice dont vous serez incapables de trouver la réponse, comme d’habitude. « Pour une fois qu’on a l’occasion d’avoir de la neige, autant en profiter. » Qui sait, peut-être que cette brèche ne durera qu’une journée. Ou juste le temps d'un repas. « Parce qu’à part faire frissonner certains, ça ne nous porte aucun préjudice. Si, par contre, ça vient à durer, alors oui, il faudra songer à la refermer. Mais pour le moment… » Tu te laisses tomber dans la poudreuse, battant des mains et des pieds pour faire un ange dans la neige. Tant pis si tu chopes une pneumonie, au moins tu te seras amusée.
(c) Starseed

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Courir. Courir toujours. Sans s'arrêter. Fuir. Fuir ce putain de passé qui nous colle à la peau, nous pourri notre journée, notre avenir, tout ce qu'on pourrait envisager d'être, de devenir, nous empêche de changer. Sombres. Sombres Pensées. Sombres Cœurs. Sombres Passés.


Revenir en haut Aller en bas

F09-722
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F09-722
F09-722
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Dim 3 Déc - 13:13

Elle ne savait pas trop si elle se faisait des idées, mais dernièrement la vie dans la Ruche n'était pas de tout repos. Elle sentait une certaine fatigue naître en elle, suite aux événements stressants des derniers jours et elle espérait bien pouvoir souffler un peu. Certes, ce n'était pas un camp de vacances, mais il y avait aussi des limites à tout. Enfin bref, tant qu'elle survivait dans des conditions acceptables, elle ne se plaindrait pas. Jusqu'ici, elle n'avait jamais été râleuse de toute manière. L'heure du repas sonna et c'est d'un pas discret qu'elle se faufila jusqu'à l'étage de la cafétéria. Un trajet qu'elle connaissait que trop bien, sans doute pourrait-elle le faire les yeux fermés. D'humeur solitaire, comme la majorité du temps, elle ne prit pas la peine d'attendre qui que ce soit pour y entrer. Un peu perdu dans ses pensées, c'est un vent froid qui la réveilla soudainement. Ce changement de température n'avait rien de normal. Surprise, elle s'arrêta pour observer l’ensemble de la cafétéria d'un air ébahi. Qu'est-ce que... De la neige? Elle ne rêvait pas, c'était bien de la neige qui tombait à l'intérieur. Mais pourquoi? Hésitante, elle croisa les bras contre sa poitrine lorsqu'un frisson la traversa. Est-ce que le chauffage était hors fonction? Parce qu'elle n'approuvait pas du tout cette température qui n'avait rien de clémente. Le bout de son nez refroidissait vite, tout comme ses petits doigts fins. Embêtée, elle tira sur les manches de son chandail long pour y camoufler ses mains. Bordel, ce n'était pas amusant! Quoi qu'une blonde, @F02-222 semblait profiter pour faire... un motif dans la neige à même son corps. Chacun ses goûts. Voyant qu'il y avait déjà quelques personnes de présents qui discutaient, elle fit un pas dans leur direction, persuadée qu'ils lui donneraient peut-être des réponses sur le sujet. Son deuxième pieds glissa tout à coup contre le sol trempé. La rouquine sentit son équilibre basculer vers l'arrière, pas assez rapide pour se retenir à un objet comme une table, elle rebondit durement contre le plancher glacé, non sans déraper un ou deux mètres plus loin. Outch. Elle cligna des yeux, observant désormais le plafond immaculé. Douleur, à son dos et à ses fesses surtout. Par chance, vue son épaisse tignasse rousse, elle avait épargné sa tête. Est-ce que quelqu'un avait remarqué son vol plané? Elle espérait vraiment que non. Redressant sa tête, elle croisa tout de suite le regard des autres tourné dans sa direction. Merde. Côté discrétion, c'était raté. Le rouge lui grimpa vite aux joues, alors que son cerveau tentait de bafouiller quelques mots sous l'effet de la gêne. " Je...c'est rien, ça va... pas rien de cassé " Maintenant qu'elle s'était faite remarquer comme il se doit, elle était bien tentée de creuser un trou à même le sol pour s'y cacher ou bien de prendre ses jambes à con cou. L'option deux la faisait déjà grimacer. Courir ici n'était clairement PAS une bonne idée aujourd'hui. Une fois relevée, 722 tenta de secouer ses vêtements pour y faire disparaître les traces de sa chute. Stupide neige glissante. Stupide cafétéria tout court. Pas moyen d'aviser avec un " attention surface glissante " ? Lâchant un soupire, elle se jura de faire gaffe où elle posait les pieds question de ne pas tomber une deuxième fois.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

but in the end it doesn't even matter
« Times that I've seen you lose your way. You're not in control and you won't be told. All I can do to keep you safe is hold you close. Hold you close til you can breathe on your own. And I won't let you down»
by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Dim 3 Déc - 14:54

J’enfile rapidement mon jean, assorti d’un petit t-shirt noir. J’ai trouvé ça à l'entrepôt, c’est quand même sacrément mieux que les uniformes merdiques que nous met la Ruche à disposition. Si seulement on avait trouvé ce niveau plus rapidement… Enfin, je ne vais pas cracher dans la soupe, c’est déjà ça. Je m’étire légèrement en jetant un dernier coup d’oeil à la salle de sport. On s’y fait, à cette règle de sous-vêtements. C’est toujours aussi ridicule, mais le ridicule, ça finit par devenir habituel. Et puis, j’ai quand même des souvenirs pas horribles à propos de cette salle… Un petit sourire éclaire mes traits alors que je sors dans le couloir. Mon estomac gronde et je pose une main dessus en lui intimant mentalement de se calmer deux minutes le temps que j’aille à la cafétéria. En plus, c’est pas comme si j’allais manger comme quatre, déjà qu’on doit toujours partager les portions. Je soupire.

Pendant ma marche lente, je repense aux événements récents. Cette histoire de talkie et de hackers, et surtout la révélation à laquelle on a eu droit. 2042. Si seulement j’avais la moindre idée de l’année à laquelle on est censé être maintenant. Si j’ai disparu du monde extérieur en 2010, par exemple, c’est effrayant. Si on était déjà en 2042, c’est assez anecdotique. Enfin… Même si j’ai pas spécialement confiance en une voix étrange qui donne des ordres sans proposer de solutions, s’ils ont précisé la date, c’est qu’elle doit avoir une importance capitale. Ca tend vers ma première pensée, mais comme on a pas plus d’informations, ça ne sert à rien de chercher midi à quatorze heures. Nous n’en saurons pas plus avant qu’un autre truc de ce genre arrive, et on ne les contrôle pas. Mais ça a dû en perturber plus d’un dans la Ruche. Je me demande si on va pas avoir une recrudescence de casse-couilles ou de flippés de la vie avec ça. Je hausse les épaules en me rapprochant de la cafétéria. S’ils veulent se prendre la tête, ça les regarde. Personnellement, si les hackers réapparaissent d’une manière ou d’une autre, je compte bien leur tirer les vers du nez. Ca va bien cinq minutes, de faire les malins et de nous demander des trucs alors qu’ils sont tranquilles à l’extérieur. C’est nous, les mecs enfermés qui doivent gérer une IA de merde, les privations, les règles débiles et toute cette merde. On a pas besoin d’obéir à des voix mystérieuses en plus. Qu’ils aillent tous se faire foutre.

Je lâche un bâillement avant d’entrer dans le réfectoire et de frissonner instantanément à cause de la température. Et ma mâchoire s’ouvre sans que je puisse le contrôler quand je vois le manteau de neige qui recouvre le sol et les tables de la salle. Qu’est-ce que c’est que ce foutu bordel ? Ca y est, ça pète encore un câble ? Je reste immobile quelques secondes avant de poser mes doigts sur mon front, serrant un peu mes tempes. Je suis fatigué de la Ruche. Une journée tranquille, ça arrive jamais, bordel. Entre les souvenirs qu’on se rappelle, ceux qu’on nous balance, les mystères, les histoires sordides, les dysfonctionnements, les règles… Le seul truc sympa dont je me suis rappelé depuis que je suis ici, c’est Ksenia. Le reste, c’est un ramassis de trucs que j’aurais préféré ne jamais me remémorer. Je suis fatigué. Je baisse pas les bras, évidemment. Mais parfois, j’ai juste envie de me coucher et de dormir en espérant avoir des solutions au réveil. Ou au moins, une chose de quoi je pourrais me réjouir… Je secoue la tête. Pas le temps de s’apitoyer.

Je relève la tête en cherchant des yeux ce qui aurait pu provoquer cette étrange chute de neige en intérieur, avant de tomber sur une brèche au plafond. C’est quand même pas commun. De ce que je sais, dès que la sécurité de la structure de la Ruche est menacée, on a droit à des bras robotiques de partout, des alarmes et tout le toutim. Là, rien. Juste de la neige. Je me demande si c’est pas fait exprès. Je me penche et attrape une petite poignée de poudreuse qui s’effrite en me gelant les mains. Ca aura le mérite de me faire découvrir que je ne crains pas spécialement le froid. En plus, cette fraîcheur, après les deux heures de sport que je viens de faire, ça fait du bien. Je suis interrompu dans mes pensées par un bruit de chute qui provient d’une petite rousse qui vient de se manger bien correctement. Je peux pas m’empêcher d’éclater de rire. Ni de balancer une réplique.

“- 10 sur 10 de la part des juges !

J’en profite pour observer la salle, remarquant les deux mecs qui ont l’air de commenter l’arrivée du manteau blanc. Vu les gueules d’enterrement qu’ils tirent, ça leur plaît pas. Qu’ils sautent le repas, ça en fera plus pour les autres. S’ils supportent pas le froid c’est encore le meilleur choix qu’ils puissent faire. Je vois finalement Ksenia qui est allongée au sol. Mes lèvres s’étirent en un sourire. Je me demande une seconde si elle a fait une chute à l’image de l’autre demoiselle avant de remarquer qu’elle est en train de remuer les membres pour faire un dessin dans la neige. Que c’est chou.

Je m’approche d’elle les mains dans les poches, avant de me pencher au-dessus de son visage avec un petit air taquin

“- Depuis quand t’es un ange ?

Je m’accroupis assez pour récupérer un peu de neige avec les mains, avant de pencher légèrement la tête de côté.

“- Comment tu vas en cette belle journée d’hiver où on a de la neige dans la cafétéria ? Tu crois qu’il va encore arriver une merde ou que c’est totalement bénin ?

Mon sourire s’agrandit alors que je me redresse. Je continue de l’observer, avant d’adopter un visage un peu gêné.

“- Tu devrais te lever, Donzelle. Rester comme ça à même le sol, c’est quand même un appel. Il pourrait t’arriver des bricoles.

Je tends mes mains devant moi, avant de lâcher la poudreuse qui vient s’écraser sur le visage de la belle blonde. J’éclate de rire à nouveau.

“- J’avais prévenu.
Revenir en haut Aller en bas

H09-910
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H09-910
H09-910
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Lun 4 Déc - 20:47

Let it snow.
People & H09-910

L’homme était hébété, face au spectacle qui s’offrait à lui. Il n’était pas le premier à être arrivé sur les lieux, ne serait sûrement pas le dernier, pourtant il bloquait l’entrée de la cafétéria, en proie à une surprise soudaine. Une surprise qui lui parut pourtant agréable, alors qu’il tendait le bras pour laisser un flocon s’écraser sur sa paume. Un franc sourire vient se dessiner sur ses lèvres, et il leva les yeux, toujours aussi hébété. Le plafond était toujours présent, seule une apparente brèche laissait les résidents de la Ruche à la merci d’une météo incongrue. Incongrue, mais pourtant bienvenue. Oui, décidément, le dénommé 910 n’arrivait pas à se plaindre de cette découverte du jour, alors que pour la première fois de ce qu’il lui semblait être des lustres, il pouvait toucher du bout des doigts un élément faisant partie du monde extérieur, d’un monde véritable, qui existait en dehors de la Ruche. Si le surnommé Magic Mike avait appris à suivre sa curiosité et à faire de la Ruche un terrain de jeux propice à une observation et analyse poussées, il ne pouvait retenir des exclamations ravies alors que de la neige, de la vraie neige semblait-il, lui tombait dessus.

Cessant son immobilisation bien embêtante, le jeune homme s’avança pour rejoindre des gens déjà présents au sein de la pièce. Il ne pouvait effacer cette mine enthousiaste de son visage, trop heureux d’être témoin d’un nouvel événement de la Ruche, de pouvoir y prendre parti. Mieux encore, de l’apprécier. Peut-être était-ce malsain, peut-être 910 devrait-il se méfier de cette intrusion soudaine, mais il n’y arrivait pas. Son regard, pétillant, se posait partout dans la cafétéria, à l’affût de cette poudre blanche sur laquelle il pouvait s’étaler, grâce à laquelle il pourrait peut-être s’amuser. Mais d’abord, il s’approcha d’une rouquine qu’il connaissait déjà, @F09-722, qui avait glissé sous ses yeux. « Hey, ça va aller ? Pas de mauvais bobo ? » Sa question était sincère, posée d’un ton doucereux et pourtant tout sauf moqueur. En la suivant, son visage se releva et s’éclaira encore plus à la vision d’un homme bien entouré, mais surtout d’un homme auprès de qui il avait traversé la galaxie. Son sourire s’étira sur ses lèvres, alors qu’il vint à la rencontre de @H09-019, tout en s’assurant que la rousse n’était pas loin de lui. Il adressa un signe de tête à un blondinet qu’il n’avait jamais connu jusque alors, @H11-7, partageant soudainement leur conversation alors même qu’il n’y avait pas vraiment été convié. « Messieurs, vous avez envie de partager un déjeuner hivernal ? » La phrase sonnait un peu étrange, alors même que les interlocuteurs parlaient de colmater une brèche. Mais tout ce que décelait 910, c’était la présence de 019 en ces lieux, une présence qui le réchauffait malgré la froideur ambiante du lieu. « Je ne sais pas vous, mais cette neige en cette période… ça me rappelle quelque chose d’important. Je n’arrive pas à mettre le doigt dessus, mais j’ai le sentiment qu’il s’agit d’une … tradition. Oui, c’est le mot, une tradition peut-être. » Le jeune homme était tiraillé, son absence de mémoire l’handicapant alors qu’il cherchait à partager ce qui le rendait si heureux, et à la fois si mélancolique, sans qu’il ne puisse s’expliquer pourquoi. Mais il abandonna l’idée de trouver une raison à son état du moment, pour sourire à nouveau, seulement pour 019. Son regard se posa un instant sur l’alliance qu’il portait à la main, et en un tic singulier, lui-même se mit à faire tourner sa propre bague à son doigt. Etrange, mais si excitant, si incroyable, pensait-il.


Emi Burton

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

It's you and I, and I'll always be by your side


Coeur à prendre ou à voler ? Clique ici !
Revenir en haut Aller en bas

F12-011
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F12-011
F12-011
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Lun 4 Déc - 21:23


People & F06-11

Let it snow


Tu t’es pas levée du bon pied depuis plusieurs jours. Pas que t’as la rage ou quelque chose du genre, mais tu as du mal à admettre qu’une puce tant souhaitée par de sombres inconnus ait pu t’échapper. T’aimes avoir le pouvoir dans les mains, t’aimes posséder la bonne information au bon moment, et pourtant, depuis un mois maintenant, tu resasses ce moment où tu as trouvé cette trappe, vidée du seul objet intéressant qui aurait pu jouer en ta faveur. Tu as, bien sûr, tes pistes sur la personne qui aurait pu te voler ainsi impunément.  Après tout, tu n’avais qu’à regarder les gens comme tu le faisais si habituellement, tu n’avais qu’à repérer si certains d’entre eux étaient blessés, et le tour était joué. Tu exagères en t’appropriant cette puce que tu n’as jamais vu de ta vie, mais tel est ton sentiment, et t’as bien l’intention de reprendre ton dû, un jour ou l’autre, d’une façon ou d’une autre. Ce qui est certain, en tout cas pour ce jour-ci, c’est que t’as décidé d’arrêter de maugréer dans ton coin. Tu te diriges donc vers la cafétéria, dans l’idée de te sustenter, sans te douter une seule seconde que la fraîcheur qui caresse les poils de tes bras tatoués émane justement de ce lieu tant convoîté. Tu marques un temps d’arrêt quand tu arrives dans la pièce, haussant un sourcil alors que tu fais claquer ta langue sur ton palais. Ce tic a toujours été présent, et tu es certaine que c’est un reste de ton passé, un résultat de cette cicatrice qui trône sur ta langue, et qui te fait parfois douter de ta capacité à avoir du goût. Tu susurres d’étranges bruits, donc, alors que tu n’hésites même pas à abattre tes pas sur la poudre qui couvre le sol de la cafétéria. Un sourire moqueur, si propre à ce que tu es, flotte sur tes lèvres tandis que tu regardes la scène qui s’offre à toi. Bizarrement, tu penses au lapin nain que tu as laissé au chaud, et tu te dis que c’est pas plus mal pour la bête. C’est surtout pas plus mal que tu aies tes mains de libre alors que tu as déjà envie d’utiliser cette neige pour t’éclater comme il se doit.

Tu continues de marcher donc, te baissant pour saisir une pleine poignée de neige, et te redresse alors que des éclats de voix te reviennent en écho dans tes oreilles. Tu souris, narquoise, alors qu’un étranger s’inquiète de l’état d’une rousse, @F09-722, après une chute fortement déconseillée. Tu rebondis sur la scène, sans gêne : « Si elle est encore debout, c’est qu’elle est pas morte, pas de quoi s’en faire. Pas vrai Rouquine ? » Tu te tournes vers elle, lui adresse un clin d’oeil. T’es fidèle à toi-même Angie, tu te complais dans cette attitude quelque peu supérieure et hautaine. Faut dire, c’est pas comme si les crétins de ce lieux pouvaient vraiment atteindre ton niveau, pouvaient vraiment se douter de ce que tu es, dans le fond. Tu remarques alors Princesse Blondie (@F02-222) et @Myron Falkreath échanger des mots doux et des gestes tout aussi délicats, et tu éclates d’un rire bruyant. Tu interpelles à nouveau la rouquine non loin de toi, et tu lui lances en désignant le duo : « T’sais quoi Rouquine ? Pour oublier une mauvaise chute, rien ne vaut une attaque surprise. » Tu appuies tes paroles en balançant une boule de neige dans le dos de Myron, et tu t’abaisses aussitôt pour recommencer ton geste, à l’intention de la Blonde toujours à terre, en train de dessiner un ange sur le sol. « Bah alors les tourtereaux, vous espériez pas vous amuser sans m’inviter à la partie quand même ? » Tu ricanes encore, toujours aussi peu embarrassée de la présence d’autres personnes, la plupart bien trop innocente pour t’intéresser un tantinet. « Pas mal cette brèche, dommage qu’elle soit trop haute, l’ouverture nous est peu utile. » Finalement, tu commentes, alors que tu regardes le trou dans le plafond de la cafétéria. « Faut tout faire soi-même ici. Rien ne vaut une bonne explosion maison pour avoir un bon résultat. » Tu lâches ces derniers mots, préparant une nouvelle boule à balancer sur le premier venu. Ouais, t’as toujours autant envie de péter des trucs, et c’est pas de la poudre blanche sans aucun goût qui te fera changer d’avis.

AVENGEDINCHAINS

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Amnesia





Yoda Maggle:
 
Revenir en haut Aller en bas

F04-014
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F04-014
F04-014
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Mar 5 Déc - 18:30

L'ascenseur est vide. Je commence à en avoir l'habitude. La population de la Ruche, elle va et elle vient. Elle va, surtout. J'ai rencontré pas mal de personnes que je n'ai plus jamais recroisées. Alors, est-ce parce que l'endroit est très grand et qu'il y a des chances qu'on ne se croise plus malgré les heures de repas très strictes et les pièces à vivre "uniques" ? Ou est-ce parce que les gens disparaissent ? Je me souviens souvent de ce que 001 m'a dit, mon seul vrai "contact" ici, en dehors de mon colocataire pervers. Je n'ai noué de lien avec personne. Je n'ai apparemment pas autant besoin que ça de chaleur humaine. Je me contente de vagues "bonjour", dans l'ascenseur. De vagues "pardon", quand on souhaite que je me pousse du chemin. De vagues "bon appétit", lors des tables partagées à la cafétéria. Rien de bien fou, mais je ne ressens aucun manque. C'est étrange. Mais apaisant. Quand j'en vois d'autres devenir dingues.

Les portes s'ouvrent. Je m'avance légèrement mais me stoppe net dans mon mouvement. Pourquoi fait-il aussi froid ? J'ignore le frisson qui me prend et entre dans la cafétéria, laissant la cabine de métal remonter. Je vois du coin de l'oeil un attroupement de gens au milieu de la pièce. Je ne sais pas trop quelle est la raison de toute cette agitation mais m'en détourne et me dirige vers les trappes. Je suis ici pour me nourrir, après tout. Pas pour m'occuper de la vie des autres abeilles. Aucun plateau ne me parvient. Je fronce les sourcils, regarde à nouveau la trappe devant moi. Essaie celle d'à-côté, où des gens sont tournés vers la salle. Rien non plus. Je m'approche de l'attroupement (@H09-019, @H11-7, @F02-222 & les autres).

- Que se passe-t... je commence en me tournant dans la direction vers laquelle ils regardent tous.

Le spectacle qui s'offre à moi me coupe le souffle et ma phrase meurt dans un coin de ma tête. Il neige. Comment peut-il neiger ici ? Je lève un peu les yeux au même moment et remarque la présence d'une lumière inhabituelle en haut, au plafond. C'est pas grand chose, mais c'est là. Et ça laisse passer de la neige.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

IT'S JUST
A NUMBER
Revenir en haut Aller en bas

H09-13
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H09-13
H09-13
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Mar 5 Déc - 22:15

De la neige... J'ai figé dès lors que les portes de l’ascenseur se sont ouvertes devant moi. Les laissant même amorcer un mouvement pour se refermer devant mes yeux avant de réagir et les forcer à s'ouvrir de nouveau pour me laisser passer. Mon corps immobile de nouveau une fois dans la pièce devant le spectacle présenté à mon regard. Si j'ai bien senti une fraîcheur inhabituelle lors de mon ascension je ne m'attendais tout de même pas à arriver nez à nez avec autant de neige. Le tapis blanc n'augurant rien de bon. D'autant plus que je ne pu m'empêcher de me demander s'il s'agissait là d'une nouvelle hallucination engendrée par cet endroit maudit tout comme ça avait été le cas pour l'avion et l'île. Première pensée me venant à l'esprit en beaucoup trop de circonstances malheureusement. Même si je n'avais pas le souvenir d'avoir passé une nouvelle porte au niveau 13. L'ironie du nombre représentant ce niveau ne manquant jamais de me faire grincer des dents. Je savais pertinemment que me pincer ou m'infliger tout autre type de mal ne changerait rien à mon questionnement. Ayant plus que bien senti et ressenti tout ce qui s'est produit dans la dite hallucination. Alors quoi? Agir comme si tout ceci est normal et fait parti du monde réel? Je crois que je n'ai pas réellement le choix de le faire. Je prends donc une grande inspiration avant de détailler plus amplement la pièce du regard. Remarquant un petit attroupement fixant ce que je suppose être la cause de tout ceci. Une brèche, mais qui ou quoi a pu réussir à faire une brèche à cet endroit? Je soupire puis continue d'explorer la pièce du regard. Remarquant de nombreux visages inconnus bien que la blonde (@f02-222) me semble familière. Soulagé de finalement poser le regard sur la rouquine (@f09-722) qui pourra assurément tout m'expliquer.

Je me suis donc dirigé dans sa direction. D'un pas plus las qu'à mon habitude en poussant la neige du bout du pied. Glissant mes mains dans mes poches pour les réchauffer. Toujours bien embêté par toute cette situation avec le lapin (@H03-909) de la dernière soirée avec qui je sais avoir plus que fortement merdé. Pas par mauvaises intentions. Plutôt parce que je n'ai pas su jauger correctement mon comportement et ça les circonstances de cet endroit ne peuvent pas le pardonner. Je n'avais tout de même pas encore trouvé comment faire pour arriver à me racheter. Chose que je devais trouver. Il était hors de question que je laisse cette relation dans cet état alors que cet homme avait su me toucher à sa façon plus que toute personne que j'ai pu croiser dans cet endroit au cours des dernières semaines. Je le savais juste... en colère contre moi. Avec raison. Et ne savait pas comment arriver à l'approcher sans inévitablement engendrer une réaction non désirée. Ce qui me fit soupirer tout en arrivant à hauteur de cette nouvelle amie que je me plais bien à fréquenter. « Tu vas bien? Tu sembles... trempée. »

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Keep calm and carry on


Revenir en haut Aller en bas

Leonardo Medicis
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H03-909
H03-909
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Mar 5 Déc - 23:18

Let it Snow !
Attaque sauvage
C’était la première fois depuis que j’étais ici que je prenais vraiment le temps d’accueillir mon nouveau colocataire. Enfin, j’avais essayé quand Caïn était arrivé, avant de me rendre compte quel genre de personne il était. Et même après sa disparition, j’étais resté à distance de ceux qui avaient brièvement partager mon logement avec H05-999. Se dernier d’ailleurs avait fini par laisser tomber son harcèlement pour juste devenir un râleur qui se plaint et qui monopolise le canapé. Je savais, parce qu’il m’avait quand même parler un peu, qu’après la soirée costumée à la cafétéria, que quelque chose s’était passé, quelque chose qui l’avait perturbé. Tellement perturbé qu’il ne sortait plus de l’appartement. J’en aurais presque de la peine pour lui. Et puis, notre nouveau colocataire était arrivé, @H12-090. Un homme avec quelques cheveux blancs, un certain charme, qui était arrivé le jour même où j’avais ramené le sapin dans notre salon, avec mon bonnet lutin et mes chaussons. Chaussons que je portais toujours maintenant. Ayant moi-même connu une certaine… désillusion après la soirée Halloween, j’avais besoin d’occuper mon esprit. Entre ce mois de décembre qui se montrait très étrangement généreux et l’arrivée de notre colocataire, j’avais là de quoi éviter de trop penser et de craquer à nouveau.

Laissant donc 999 qui râlait dans le logement en lorgnant le sapin, j’avais emporté avec moi H12-090 à la cafétéria pour prendre le petit déjeuner. Avec nous, mon petit chiot Samoyède. Un chiot que j’avais reçu à l’animalerie, une si petite boule de poils adorable et tellement mignonne. Pour le moment, je lui donnais des petits surnoms à défaut de lui trouver véritablement un prénom. Il faisait parti de mes occupations, si ce n’est de ma seule véritable occupation, passant la plupart de mon temps à l’éduquer et le dresser, et le serrer dans mes bras. Voulant épargner à mon nouveau colocataire les escaliers alors qu’il était en plein contre-coup de son réveil, nous avions opter pour l’ascenseur. Ma boule de poils dans les bras, je tentais de répondre du mieux que je pouvais à ses questions, jusqu’à ce que les portes s’ouvrent et que le spectacle nous laisse sans voix. Je savais qu’à l’extérieur il y avait de la neige grâce à la véranda, mais je ne m’attendais sûrement pas à en voir en pleine cafétéria. 090 me demanda si c’était normal, mais je fus bien incapable de lui répondre. Il y en avait partout. Sortant de l’ascenseur après avoir déposer mon chiot par terre, je m’approchais de la poudreuse, hésitant à la toucher.

Et puis, mon regard s’était posé sur une silhouette bien particulière. 13. Serrant les dents et les mâchoires, je me figeais sur place. La voilà la raison de mon besoin d’occupation. La dernière fois que nous nous étions vous, les choses avaient mal tournées. Et après ce qu’il m’avait dit, malgré ses diverses excuses et explications, je restais furieux après lui. Tout ce qu’il avait pût dire ne changeait rien. Le voir ici venait de faire monter en moi une certaine colère qui pourtant ne me ressemblait pas. Mon colocataire essaya d’attirer mon attention en me demandant si ça allait, mais je l’oubliais totalement l’espace de quelques secondes. D’un geste vif, je me penchais pour attraper de la neige entre mes deux mains, me fichant bien qu’elle soit glacée, formant une boule assez conséquente. Quelques secondes de réflexion et je la lançais à la figure de @H09-13, pile au moment où il se tournait dans ma direction. Ne lui laissant pas le temps de faire quoi que ce soit, je lui lançais une autre boule, plus petite, dans l’entre jambe. Plutôt satisfait, de moi, bien que sachant que c’était totalement immature, je lui tournais le dos pour faire face à un 090 médusé.

« Excuse moi, je t’expliquerai plus tard. n’oublie pas, tu dois partager ton plateau avec quelqu’un d’autre. Je suis désolé, je ne reste pas, je repasserai plus tard. Je peux t’envoyer 999 si tu veux, et s’il décide de se bouger. »

Lui pressant doucement le bras, j’appelais ma boule de poils blanche qui passait presque inaperçu dans cette poudreuse pour dévaler les escaliers.
© CRIMSON DAY

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


May I help you sir ? You can be Batman, and I will be your Robin or Alfred. Or the Batmobile. Or the Batcave. At your service.




Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Mer 6 Déc - 2:16


La Ruche & Eleven

Let it snow


- Brrrr, on se les caille ici, se plaignit-elle alors qu'elle avançait en direction de la cafétéria.

Cela ne la mettait pas de bonne humeur. Entre les règles à suivre et l'ennui qui régnait en maître, Eleven ne voulait clairement pas avoir à se préoccuper de la température. C'était d'ailleurs étrange pensa-t-elle. Soit il se préparait quelque chose, soit elle tombait malade. Ce qui, apparemment, n'avait jamais été possible jusqu'ici. Il ne manquerait plus que ça : que les IAs déclenche une petite épidémie juste pour s'amuser. Cela ne l'étonnerait même pas.

- Putain, mais qu'est-ce que... commença-t-elle alors qu'elle entrait dans la cafétéria.

De la neige. Partout. Même si elle aurait préféré être témoin de ce phénomène dans un autre décors bien plus joli, un sourire apparut au coin de ses lèvres. Un étrange sentiment d'excitation s'empara d'elle, les flocons la mettant en joie. Hum... Elle avait probablement dû adorer la période de Noël avant. Cela lui faisait presque regretter les mauvais téléfilms de fins d'années...

Cela allait être difficile de manger quoi que ce soit avec des flocons qui tombaient sur la nourriture. Mais elle n'allait pas se plaindre, un peu de nouveauté ne faisait jamais de mal dans la ruche. Son regard se porta sur la brèche au plafond.

- Faudrait essayer de l'atteindre avec une pyramide humaine. Et si ça rate, ce sera toujours drôle de voir tout le monde se tauler. dit-elle pour elle-même.

Le cours de ses pensées fut interrompue quand elle sentit un grand froid l'atteindre derrière le cou. La neige se fraya un chemin dans ses vêtements et elle sautilla sur place pour s'en débarrasser, une plainte s'échappant de ses lèvres. Elle se retourna et vit une femme tatouée avec une boule de neige à la main (@F06-11). Elle la dévisagea un instant, la laissant probablement penser qu'elle allait s'énerver, avant de prendre la parole :

- Ah ouais? On la joue comme ça avec les inconnus?


Elle s'empara de la neige à son tour et, le sourire aux lèvres, renvoya une boule à sa nouvelle adversaire, prête à en découdre.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

F09-722
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F09-722
F09-722
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Mer 6 Déc - 11:48

Un grand rire sarcastique la fit sursauter, alors qu'elle venait tout juste de se remettre sur pied. Son regard innocent croisa celui de @Myron Falkreath qui lâcha une réplique d'un ton amusé, comme s'il s'agissait d'une situation particulièrement drôle. Évidemment, de son côté, la rouquine ne rigolait pas du tout suite à sa chute. Elle pinça les lèvres en silence, incapable de lui répondre, préférant l'ignorer pour ainsi s'éviter des problèmes. Ce n'était pas la première fois qu'elle croisait son chemin et honnêtement, il lui faisait toujours autant mauvaise impression. La mine basse, elle songea à quitter la cafétéria, lorsqu'une voix familière illumina son visage. C'était @H09-910 qui s'inquiétait tout gentiment de son état. Le cœur réchauffé instantanément, elle lui adressa un petit sourire sincère. " Tout va bien, c'est demain que je risque de le sentir..." Elle haussa les épaules, sachant que son réveil risquerait d'être douloureux pour ses muscles. Par chance, sa simple présence venait de chasser tous les nuages gris de sa tête. Rosie fit donc attention à ses pieds, s’assurant plus attentivement de ne pas glisser une fois de plus. « Si elle est encore debout, c’est qu’elle est pas morte, pas de quoi s’en faire. Pas vrai Rouquine ? » Elle pivota sur elle-même, reconnaissant le visage @F06-11. Difficile de l'oublier, disons qu'elle savait très bien se faire remarquer. Aussi subtile que le passage d'une tornade. Intriguée par ce soudain clin d'oeil qu'elle lui adressait, la jeune femme l'observa dans l'espoir qu'il ne s'agissait pas là d'un signe avant coureur d'une autre de ses bêtises. Voyant une boule de neige se former au creux de sa main, elle écarquilla les yeux. OH. Non, non pas d'attaque surprise! " Ne fais pas..." Ça. Observant la boule en question exploser au dos de Myron, Rosie eut le réflexe de retenir son souffle. Inutile d'être une voyante pour prédire qu'il n'allait pas aimer le cadeau surprise. N'empêche qu'une infime partie d'elle venait d'apprécier le spectacle. Secrètement. Au mot explosion qui raisonna à ses oreilles, elle se permit de faire un pas timide vers Onze. " Et si on tentait plutôt de sauver la cafétéria et non pas de la détruire. Je ne vois pas comment on pourrait continuer de se nourrir sinon " Quelqu'un allait bien finir par réaliser que c'était ici et pas ailleurs qu'ils pouvaient manger et que sans nourriture, ils n'allaient pas faire long feu. Quoi que demander à @F06-11 de ne rien détruire ou de ne rien faire du tout, c'était comme demander à un enfant de ne rien toucher dans un magasin de jouet. Pratiquement impossible. Ceci dit, elle comptait bien la garder à l’œil. Depuis qu'elle s'était stupidement mis en tête de percer la coquille de cette fille, la rouquine n'avait pas encore abandonné ses plans. Un jour, peut-être, elle lèverait le voile sur la véritable essence de Onze.

Un petit soupire découragé flotta jusqu'à son oreille. Rosie tourna la tête vers @H09-13, levant ses grands yeux bleus vers son visage soucieux. " Je suis tombée, j'ai glissé par terre à cause de toute cette neige... tu sais comment je suis douée pour tenir sur mes pieds " Référence ici à leur première rencontre en salle de sport, lorsqu'elle s'était vautrée en bas du tapis roulant. Son petit doigt lui disait qu'elle n'avait jamais été une fille sportive et qu'elle avait des tendances de gaffeuse. Un petit sourire amusé se glissa sur ses lèvres, dans l'intention de voir s'il était de bonne humeur ou non. " Toi par contre, t'as l'air préoccupé par quelque chose..." C'était sa sensibilité naturelle qui lui permettait de le voir, ne sachant pas qu'est-ce qui pouvait trotter dans l'esprit de son ami. Au même moment, une grosse boule de neige éclata en plein visage de Treize. Par réflexe, elle s'assura qu'il ne s'agissait pas de @F06-11, mais apparemment, non. Le coupable était plutôt un inconnu pour sa part, qui se tenait plus loin. Sans plus attendre, il attaqua de nouveau, visant l'entre jambe de son ami. La rouquine grimaça sur le coup, ne sachant pas s'il avait vraiment mal ou non et à quel point, mais elle se doutait que ce n'était pas plaisant. Stupéfaite, elle lui jeta un regard inquiet. " Mais pourquoi il a fait ça? Est-ce que ça va? " Baignant dans l'incompréhension total, elle tendit délicatement une main vers son front pour repousser la neige qui s'était accumulée sur le dessus de sa tête. Voyant qu'il reprenait un peu son souffle, elle lui laissa ensuite le temps de se ressaisir. " Cette idée d'attaque à la boule de neige va finir par causer un accident..." Certes, certain s'amusait, mais d'autres l'utilisaient carrément comme méthode de vengeance. Treize en était la preuve. Franchement, elle croisait les doigts pour que cela ne dégénère pas.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

but in the end it doesn't even matter
« Times that I've seen you lose your way. You're not in control and you won't be told. All I can do to keep you safe is hold you close. Hold you close til you can breathe on your own. And I won't let you down»
by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Mer 6 Déc - 17:23

Logiquement, elle aurait dû s’attendre à un truc pareil. Tout cet endroit était trop avancé, trop perfectionné, trop … futuristique pour qu’il soit de leur époque. Mais tout de même. 2042. C’était tout de même un choc. Depuis qu’elle avait vu les corps endormis dans le niveau B2, 555 s’était longuement demandé combien de temps est-ce qu’elle avait passé dans sa propre couveuse. Un jour ? Une semaine ? Un mois ? Un an ? Peut-être dix ans même. Mais en fin de compte, elle avait été bien loin de la réalité. Vingt-cinq ans. Vingt-cinq putains d’années passées à moisir dans une sorte de cocon pendant qu’on lui faisait dieu seul sait quoi et pour se réveiller amnésique dans une prison robotique. Elle qui s’était jurée de trouver les responsables et de leur faire payer, voilà qu’on lui donnait une nouvelle motivation. Seuls les idiots et les ignorants pensent que la vengeance n’est pas une bonne chose. Elle canalise la haine et la rage et leurs donnent un but. Rien n’est plus effrayant que quelqu’un avec un but et n’ayant rien à perdre.

Ses réflexions furent interrompues par un corps froid glissant sur son poignet, en quête de chaleur. 555 baissa le regard avant de sourire légèrement devant le serpent. Doucement, elle passa son doigt sur ses écailles dans l’écho d’une caresse. Le bébé serpent avait été une surprise. La jeune femme avait remarqué le nouveau bouton de niveau dans l’ascenseur, et avait tout de suite appuyé dessus, de demandant encore quelles conneries est-ce que leurs geôliers leur avaient encore apportées. 555 fut bien surprise cependant de trouver un bébé serpent dans l’unique trappe du niveau. Avant cet instant, la jeune femme n’était pas certaine d’aimer les animaux. Mais en voyant ce bébé reptile venir caresser son pouce de sa petite langue fourchue avec curiosité, elle ne pu que fondre. La nouvelle règle stipulait que les prisonniers étaient dans l’obligation de prendre soin de leur animal. Comme si elle allait faire du mal à une petite bête pareil … 555 prit donc la petite bête, attrapa le nécessaire pour s’en occuper et retourna dans son logement pour lui faire un petit nid.

555 prit justement la petite créature dans ses mains pour la déposer dans son nid fait de couvertures et disposé près du lit de la jeune femme. L’ayant nourri la veille, elle ne lui donna pas les petits morceaux de chairs qui reposaient dans un sac-isotherme dans son armoire. 555 passa de nouveau son doigt sur ses écailles étrangement douces de la créature affectueusement surnommée Gudule le temps qu’un meilleur nom lui vienne à l’esprit. « Sois sympa et évite de tenter de manger le lapin de Casanova une nouvelle fois … J’ai pas envie de te retrouver en sac à main un jour … » Sincèrement, si elle avait eu le choix, elle aurait probablement prit un chien ou un chat. Mais elle s’y était attaché à cette petite bête au sang-froid, et elle pouvait maintenant affirmer que s’il devait lui arriver quelque chose, elle serait forcément affectée.

La jeune femme ferma la porte de sa chambre avant de sortir du logement pour se diriger vers la cafétéria : c’était l’heure de manger. Enfin. Ça s’était ce qu’elle pensait jusqu’à ce que les portes de l’ascenseur s’ouvrent et qu’elle voit … Non elle ne rêvait pas, c’était bien de la neige qui tombait dans la salle où ils mangeaient. De la putain de neige humide, froide et dégoutante qui rentre partout. 555 frissonna de dégout tout autant que de froid avant d’appuyer rapidement sur le bouton numéro 13. Il était hors de QUESTION qu’elle aille mettre un PIED dans cette merde glacée sans un putain de pull ! Descendant rapidement jusqu’à l’entrepôt, la jeune femme alla directement là où se trouvait les caisses de vêtements, et y prit le plus gros pull qu’elle trouva. Elle en profita également pour en sortir une écharpe et des gants. Ainsi habillée, 555 retourna en grommelant à la cafétéria, l’humeur grandement noircie.

Elle revient juste à temps pour admirer la bataille de boule de neige qui venait de commencer entre les différents prisonniers présents. Elle repéra rapidement sa coloc, @F06-11, qui était en compagnie de @Myron Falkreath et, pour continuer son déplaisir, de @F02-222. 555 se dirigea vers eux, lorsqu’elle se prit une boule de neige derrière la tête qui la déstabilisa, et l’envoya la tête la première dans la neige humide et froide. La jeune femme releva la tête et avisa la personne qui venait de lui lancer cette horreur mouillée à la figure pour lui jeter un regard meurtrier. Elle se releva et attrapa à son tour de la neige pour en faire une boule bien compacte. Regardant d’un air noir son adversaire, elle lui parla d’un ton plein de promesse de souffrance. « Je vais te la faire bouffer ta neige … » C’était officiel : 555 HAÏSSAIT la neige.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

F05-093
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F05-093
F05-093
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Mer 6 Déc - 19:55


F05-093 & People 

Let it snow


Elle avait toujours aussi peur, Nita. Comme traumatisée à vie, de quelque chose qui revenait sourdement la hanter, et qu’elle se refusait à accepter. Des flash de plus en plus coutumiers se manifestaient dans sa tête, parfois la figeant sur place, parfois la faisant se rouler en boule. Elle préférait encore son amnésie première, bien qu’au fond, elle savait que ce n’était qu’une option de facilité, qui plus est temporaire. Est-ce qu’avant elle avait toujours été si craintive ? Est-ce que sa vie ne s’était résumée qu’à ça, la crainte, la fuite, l’isolation ? Une part d’elle savait que non. Une autre part, celle qui demeurait depuis son réveil dans la Ruche, était convaincue que oui. Pourtant, malgré cette conviction désolante, voilà qu’Amanita se manifestait dans la cafétéria, rendue curieuse par des éclats de voix et de bruits étranges qui résonnaient dans la pièce. Elle fut assaillie par la froideur du lieu, mais ne fuya pas pour autant. Habituée à couvrir ses cicatrices, le pull qu’elle portait en ce jour pouvait l’aider à supporter le froid soudain et ambiant de la cafétéria. Toutefois, stupidement peut-être, elle ne réalisa qu’une fois entrée pleinement dans la pièce ce qui l’attendait. La raison du froid environnant se trouvait sous ses yeux, mais aveuglée par ses propres pensées et craintes, elle n’avait rien vu. Ce n’est que lorsqu’une boule de neige vola sous ses yeux qu’elle hoqueta de surprise, reculant et manquant presque de se casser la figure alors qu’elle prenait conscience que l’impossible se déroulait à l'instant même. Couinant doucement, Amanita se raccrocha à une table pour prévenir de sa chute et observa le spectacle qui prenait place juste devant ses yeux ébahis. « De la.. neige ? Ici ? » Les deux questions qui suivirent n’étaient qu’une faible manifestation de toute la salve d’interrogations qui pulsaient actuellement dans son cerveau. La métissée était tout bonnement incapable de faire un quelconque geste, de prononcer une parole intelligente alors qu’elle admirait tout simplement l’étrange phénomène de la Ruche.

Est-ce qu’elle l’appréciait ? Elle ne saurait le dire. Nita n’était pas capable de détailler grand chose, de toute manière, bien trop renfermée sur elle-même pour ça. Elle était juste surprise, et elle voulait seulement s’adapter à ce nouvel environnement. Ce pourquoi elle fit l’erreur d’analyser les autres, de se calquer sur les personnes déjà présentes. Son regard alla de @H11-7 à @F09-722, en passant par @Myron Falkreath et @F02-222 à terre. Son observation s’arrêta quelques instants sur @H12-090, la silhouette imposante de l’homme grisonnant lui rappelant vaguement quelque chose, avant que son attention ne soit captée par de nouveaux échanges de boule de neige. Une petite brune et une blonde au visage apaisant (@F02-711), s’envoyaient des projectiles, et cela la fit sourire. Oui, Nita souriait, bien qu’elle se demandait ce qui ne tournait pas rond dans cette Ruche, ce qui ne tournait pas rond avec elle et son immobilisation passagère. Et ce fut justement à la suite de cette réflexion qu’elle décida de se laisser aller un peu, d’oublier ses cauchemars et de suivre l’exemple qui s’offrait à elle. En toute innocence donc, Amanita se baissa, et cueillit une boule de neige dans ses paumes tremblantes. Elle admira stupidement la chose, intriguée par cette poudre qui formait une forme dans ses mains, avant de relever le regard et de constater que d’autres personnes se lançaient des boules de neige. Elle se remit donc debout, et dans un petit cri joyeux, à son tour elle imita ses co-habitants, lançant une boule qu’elle vouait à l’intention de la blonde accueillante. Mais au lieu d’atterrir sur @F02-711, son lancé maladroit finit par viser une toute autre personne, et c’est sous son regard horrifié que @F01-555 se ramassa son projectile dessus. Face à son regard assassin et aux paroles qui suivirent, Nita chercha du réconfort autour d’elle, tournant son regard de gauche à droite alors qu’elle balbutiait : « Je..j-je te visais pas… Pardon, pardon. J’ai juste voulu faire comme tout le monde. Je... » Elle voulait s’excuser encore, mais manqua de tomber à terre une nouvelle fois, et par peur de représailles, se baissa tout de suite pour saisir une autre boule de neige. Espérant faire barrage avec la pauvre matière dans sa main pour contrer la fureur qu’elle décelait chez la brune. Nita avait définitivement besoin d’une sortie de secours.

AVENGEDINCHAINS


Spoiler:
 

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

    Fear allow us to stay alive
    THE LIGHT AND THE SHADOW ARE INSIDE US AND THEY ARE THE ONLY REASON WHY WE CAN STILL FEEL SOMETHING. roller coaster
Revenir en haut Aller en bas

F02-222
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F02-222
F02-222
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Jeu 7 Déc - 5:03

let it snow
F02-222 ✧ Myron Falkreath
T’aimes la neige. C’est le constat que tu te fais tandis que tu batifoles dans la poudreuse. T’en avais déjà l’impression quand tu l’observais de la véranda. Mais là, t’en as la confirmation. Sentir les flocons dans tes cheveux, sentir le grain de ta peau se contracter sous le froid… T’es née dans un pays de l’Est, t’en es persuadée. Parce que déjà tu t’appelles Ksenia, mais aussi parce que tu aimes le froid, visiblement. Et puis toute cette neige… Ça te fait te sentir chez toi. Et ça te fait du bien. Alors tu souris, naïvement, tout en remuant les bras et les jambes. Tu laisses même échapper un rire fugace à un moment. Ampli de joie et d’innocence. C’est nouveau.

Alors que l’ange est dessiné dans la neige, une voix familière t’interpelle. C’est @Myron Falkreath. Il te demande depuis quand tu es un ange. Ton sourire se fait plus malicieux tandis que tu te redresses à l’aide de tes coudes. « Tant de temps à mes côtés et tu ne t’en rends compte que maintenant… » Tu ponctues la fin de ta phrase par un rire amusé. Il te demande ensuite si tu penses que cette journée va être radieuse ou si au contraire c’est un piège des Intelligences Artificielles. Tu hausses les épaules tout en basculant ton regard du trou au plafond à Myron. « Soyons optimistes, pour une fois. » Mais restons sur nos gardes. Parce qu’il vaut mieux toujours être prudents. Tu penses pas que ce soit un piège. Parce qu’au fond, mise à part les bugs qui sont survenus, la Ruche ne vous a pas vraiment voulu de mal. À chaque fois qu’il s’est passé un truc sinistre, c’est parce que quelqu’un avait enfreint les règles. Donc logiquement…

Tu fronces les sourcils tandis que Myron insinue que si tu restes au sol plus longtemps il pourrait t’arriver des bricoles. À première vue et en raison de son regard aguicheur, tu pensais à une référence lubrique. Mais ça c’était sans compter la neige qui vient s’écraser contre ton visage alors que tu voulais te redresser. Tu grognes tandis que tu tentes tant bien que mal d’enlever la neige de ton visage. « Oh le petit con. » que tu siffles entre tes dents, ton regard brillant d’une flamme revancharde. @F06-11 tombe à pic en balançant une boule de neige dans le dos de Myron, parce que du coup il a le dos tourné tandis que tu te redresses sur tes jambes. « T’aurais jamais dû faire ça. » Et tandis que ces mots fusent à travers tes lèvres, te voilà qui lance ton pied au ras de la neige, frappant Myron au niveau de ses tibias pour le déséquilibré et le faire tomber. Le coup de la balayette, ça marche toujours. Alors qu’il tombe lourdement au sol, te voilà qui bondit sur lui à l’image d’un prédateur. À califourchon sur son torse te voilà qui attrape à grosses mains la neige autour de vous et qui le balance sur son visage, prenant un malin plaisir à viser les yeux pour l’aveugler et à lui enfoncer la poudreuse dans son cou pour que ça aille sous son tee-shirt. « Implores mon pardon et peut-être que j’arrêterai ! » Qu’il tente et il verra bien. Quoi que le connaissant, tu redoutes le pire. Il va contre-attaquer, c’est une certitude.
(c) Starseed

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Courir. Courir toujours. Sans s'arrêter. Fuir. Fuir ce putain de passé qui nous colle à la peau, nous pourri notre journée, notre avenir, tout ce qu'on pourrait envisager d'être, de devenir, nous empêche de changer. Sombres. Sombres Pensées. Sombres Cœurs. Sombres Passés.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Ven 8 Déc - 6:36

Je dépose le livre sur l’oreiller de mon lit, avant de laisser échapper un petit bâillement que je cache d’une main devant la bouche. Je ne sais pas exactement quelle heure il est, venant à peine d’émerger de ma lecture. Je m’y suis plongé dès le réveil, sans même prendre la peine d’aller chercher le petit-déjeuner à la cafétéria. Mais le manque de nourriture commence à se faire sentir et c’est mon estomac qui me rappelle à l’ordre en gargouillant sans que je ne puisse le contrôler. La suite de l’histoire attendra, il est temps que je m’occupe de la mienne. Je sors du lit calmement, avant d’attraper un pantalon que j’enfile rapidement. Je passe également un t-shirt, avant d’aller remettre un peu d’eau dans le petit bol de la cage de mon hamster. Je n’étais pas très sûr d’en avoir vraiment envie quand la trappe de l’animalerie l’a révélé, mais les règles sont les règles et on s’habitue vite à avoir une petite bête comme compagnie, mine de rien. Speedy est assez calme, en plus. Il sort son museau et vient se désaltérer. J’en profite pour lui faire une légère caresse sur le haut de sa tête toute mignonne avant de sourire et de lui dire que je m’absente.

Ouvrant la porte de la chambre, je remarque deux personnes qui discutent d’une chute de neige à l’intérieur de la cafétéria, causée par une brèche dans le plafond de la salle, de ce que je comprends. Haussant un sourcil, je ne me pose pas trop de questions quant au pourquoi. Le seul problème à mes yeux, c’est qu’il risque de faire froid et je n’ai pas prévu ça quand j’ai été cherché des vêtements à l’entrepôt. Il y a rarement de soucis de température à l’intérieur de la Ruche, après tout. Du coup, avant d’aller manger, direction le niveau 16. J’y arrive rapidement et parcours les boîtes à la recherche du Graal. Malheureusement, moi qui voulait rester sobre, je ne trouve qu’un pull ostensiblement moche, même s’il a l’air très chaud. Je l’enfile rapidement, oubliant vite la honte que pourrait m’apporter le vêtement fantaisie ( https://media.3suisses.fr/arcadia/visuels/18/1859/265201859-mz_prd_3s.jpg ). Au moins, je suis paré pour la neige.

Je remonte rapidement jusqu’au niveau de la cafétéria, avant d’y entrer en inspirant longuement. Et effectivement, vu la température qui règne dans la salle, mon détour était le bienvenue. Observant la salle du regard, je remarque rapidement la brèche dont parlait les deux autres résidents. Puis, je parcours les visages présents, en espérant tomber sur M, même si je ne sais pas encore si j’ai vraiment envie de la croiser alors que je porte cet accoutrement ridicule. Mais force est de constater que je connais personne. Soufflant dans mes mains pour les réchauffer un peu, je note tout de même une jeune femme un peu à l’écart ( @F05-093 ) qui a l’air circonspecte concernant la présence du manteau blanc. Le reste des habitants s’amusent pour la plupart. Des boules de neige fusent, les voix se mêlent dans la joie et la bonne humeur, et l’ambiance est plutôt bonne. C’est même agréable à voir. Mais mon regard reste concentré malgré sur la métisse qui semble avoir du mal à trouver sa place parmi les autres.

Finalement, son regard change et elle semble vouloir se mêler au reste de l’équipe, se penchant pour ramasser une boule de neige avant de l’observer. Je suis son regard lorsqu’elle redresse la tête. Elle fixe une jeune femme blonde ( @F02-711 ), avant de lancer son projectile dans un petit cri joyeux et innocent. Sauf qu’elle a l’air d’avoir du mal à viser, puisque la neige s’écrase dans la nuque d’une brune à l’air patibulaire ( @F01-555 ). D’ailleurs, cette dernière se retourne, visiblement très énervée et très agressive, menaçant la première d’une phrase et d’un regard prédateur. D’ailleurs, le visage de la jeune femme se décompose, perdant son air joyeux pour adopter celui de la honte et d’une certaine forme de désespoir. Mon coeur se serre et je me rends compte que j’ai vraiment de la peine pour elle. Elle avait juste l’air de vouloir participer à la bonne humeur ambiante, et elle est punie parce que l’autre s’est levée du mauvais pied. Habituellement, j’aurais laissé faire parce que ce n’est pas vraiment mon problème, mais là… Je ressens vraiment une tristesse forte envers la jeune femme innocente. Moi qui avait déjà pensé que j'avais une forte tendance à l'empathie, au moins j'en ai la preuve maintenant...

Je m’empresse d’avancer dans sa direction avant que ça ne dégénère, pendant qu’elle s’excuse face à la brunette violente en manquant de tomber. Je me précipite en avant pour la rattraper et ainsi éviter qu’elle ne se retrouve les fesses dans la neige, avant de me placer entre elle et la brune. Souriant, je la fixe dans les yeux avant de lui parler d’un ton délicat.

“- Bonjour !

Je prends la boule de neige qu’elle tient dans sa main, la débarrassant du projectile. C’est pas en relançant de la neige qu’elle va se sortir de ce mauvais pas. Laissant échapper la poudre blanche, je prends sa main entre les miennes avant de pencher légèrement la tête de côté, souriant toujours. Je cherche à l’apaiser un peu et à la calmer alors que je reprends la parole.

“- Tout va bien, d’accord ? Tout le monde a le droit de s’amuser un peu, ce ne sont pas ceux qui ne se sont pas levés du mauvais pied qui doivent dicter leur loi. Tu n’as rien fait de mal, tu sais…

Je jette un oeil derrière moi, sur la brune au visage patibulaire, avant de revenir sur la métisse, me penchant sur elle pour lui murmurer à l’oreille.

“- Va rejoindre la blonde que tu visais pour t’amuser avec elle, elle a l’air plus aimable. Je m’occupe d’elle. Pour désamorcer une situation, il n’y a pas de meilleur moyen que de transférer l’agressivité sur une autre cible.

Lâchant sa main pour venir poser la mienne sur sa tête et lui ébouriffer un peu les cheveux, je me retourne en m’accroupissant pour ramasser une grosse boule de neige poudreuse. Puis, sans crier gare, observant la brune dans les yeux, je lance mon bras en avant. Et le tas de neige s’envole en légère cloche, avant de venir s’écraser presque au ralenti en pleine milieu du visage de la demoiselle qui me fait face ( @F01-555 ), recouvrant son nez, ses yeux, et sa bouche.

“- Oups.
Revenir en haut Aller en bas

H12-090
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H12-090
H12-090
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Ven 8 Déc - 9:29

Let it Snow !
Event Décembre
Premier jour dans cette Ruche, premier jour particulièrement… particulier. Et je n’étais pas au bout de mes surprises, visiblement. Après avoir donc fait la rencontre de mes colocataires, H03-909 et H05-999, qui clamait répondre au prénom de Malik donc, et de la petite boule de poils blanche qui était à 909, et quand ce fut enfin l’heure d’aller se remplir la panse, ce que j’attendais un peu trop désespérément maintenant, je me précipitais alors dans l’ascenseur, appuyant sur l’écran tactile pour indiquer le niveau de la cafétéria, le connaissant déjà par cœur, c’était la première chose que j’avais cherché sur ce plan depuis mon réveil. Mon jeune colocataire tatoué s’était porté volontaire pour me servir de guide durant la matinée, ce que je n’avais absolument pas refusé, ne me sentant pas suffisamment en forme pour partir en exploration tout seul. Je le ferais, mais certainement pas maintenant. Une seule chose m’obsédait pour le moment : manger.

Sauf que lorsque l’ascenseur s’ouvrit, je crus pendant un court instant que j’avais fait une erreur. Mais en regardant 909, je compris que c’était une surprise pour lui aussi. De la neige. De la putain de neige en intérieur. Avec en plus, un froid de canard. J’avais du mal à croire ce que j’avais devant les yeux. Je suivis quand même mon colocataire et son chiot à l’intérieur de la pièce, perdant d’ailleurs de vue l’animal dans ce décor blanc, mais ce qui suivit ensuite me laissa encore plus circonspect. Je ne le connaissais que depuis quelques heures, deux à tout casser, de ce que j’avais vu, il était plutôt le type sympathique, doux même, l’exact opposé de 999-Malik. Aussi, le voir prendre de la neige pour la lancer avec une certaine force et violence sur quelqu’un, un type plus loin avec un certain… charme. Dans la tête et entre les jambes. Aoutch. Je ne savais pas ce qu’il avait fait pour mériter ça, mais 909 semblait bien remonté contre lui. Ce dernier d’ailleurs s’excusa et me rappela de partager mon plateau, filant sans plus d’explication. Je jetais un coup d’oeil à sa victime (@H09-13) qui était rejoint par une jeune femme aux cheveux bien roux et voyants (@F09-722). Bon, il n’avait pas l’air en grande détresse, soit.

Mon estomac se rappela à moi pendant que d’autres boules de neige s’échangeait, ce qui n’avait pas l’air de plaire à tout le monde. En passant, je zyeutais un couple roulés par terre dans la neige (@F02-222 et @Myron Falkreath), en pleine bataille. Une fois que j’aurais calé le vide intersidérale de mon estomac, je me joindrais à ces enfantillages. Parce que mine de rien, je trouvais ça plutôt drôle et intéressant. D’autant plus que je ne me sentais pas étranger à la neige. Je rejoignais donc l’attroupement devant ce qui semblait être le service des plateaux (@H11-7, @F04-014, @H09-910), en pleine conversation sur l’origine de cette neige et de s’il fallait ou non boucher le trou. Je ne regardais d’ailleurs pas ce dernier, bien trop aveuglé par la faim.

« Dites, si vous n’avez pas l’intention de manger, est-ce que vous pourriez faire un peu de place pour ce qui meurt de faim ? D’ailleurs, si au passage, quelqu’un veut manger, je peux être votre partenaire de plateau. »
© CRIMSON DAY

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

I can be who you want. Let me forget the real me.



Revenir en haut Aller en bas

H09-019
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H09-019
H09-019
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Ven 8 Déc - 10:09

Let it Snow !
Event Décembre
Je réalisais alors que je venais de parler à voix haute alors qu’un homme s’approchait de moi (@H11-7), et répondais à mon interrogation qui n’était pourtant adressé à personne d’autre qu’à moi-même et à ce sentiment de familiarité qui ne me lâchait pas. Redressant la tête pour le regarder, je souriais légèrement, passant une main dans mes bouclettes.

« Oh, pardon, je ne m’étais pas rendu compte que je parlais tout seul, excuse moi. »

Dysfonctionnement ? La neige serait dût à dysfonctionnement ? J’avais plutôt du mal à le croire. Relevant les yeux sur cette brèche à l’origine de tout ceci, je fronçais légèrement les sourcils. Difficile de voir ce qui l’avait causé, elle était bien trop loin, surtout que rien ne semblait vraiment endommagé. L’homme parla alors de refermer le tout, peut-être pour que personne ne prenne froid, ou parce que ce trou ne lui disait rien qui vaille, mais je ne sus exactement quoi lui répondre. Bien qu’il fasse effectivement froid, la neige ne me gênait pas vraiment, bien au contraire, j’avais la sensation qu’elle stimulait ma mémoire, mais en même temps, la neige pourrait bien assez vite envahir la cafétéria. Mais je doutais que l’Intelligence Artificielle de ce lieu laisse une telle chose se produire, surtout avec cette propreté omni-présente.

Je n’eus cependant pas le temps de trouver ma réponse, puisqu’une jeune femme blonde (@F02-222) venait de nous rejoindre et répondit, sans la moindre chaleur, que si mon vis-à-vis avait froid il n’avait qu’à enfiler un pull de l’entrepôt. Oh… j’avais totalement oublié que la Ruche avait ce genre de lieu, et donc possibilité de changer de vêtement. Il allait falloir que j’aille voir ça de plus prêt. Cependant, pour calmer le jeu et chasser toute agressivité, je repris la parole en désignant la brèche.

« Pour la refermer, il faudrait déjà trouver avec quoi et pouvoir l’atteindre. Ce qui pour le moment me semble bien compliqué. Mais peut-être qu’après quelque chose de bien chaud, une idée pourrait être bonne. »

Je ne me mouillais pas vraiment, je ne m’impliquais pas dans la tâche, mais je ne la rejetais pas. Je pouvais comprendre son inquiétude et son envie de retrouver la chaleur, mais je partageais aussi l’avis de la jeune femme sur le côté amusant de la neige. Ceci dit, mes pensées se chamboulèrent alors que je voyais @H09-910 arriver avec son sourire si charmeur, et… toute sa personne en elle-même aussi charmante, me rappelant aussitôt notre aventure dans la galaxie et comment celle-ci s’était terminée. Me pinçant les lèvres, je me retournais pour prendre un plateau l’espace d’un instant et le regardais.

« Je suis volontaire pour partager ce petit-déjeuner avec toi, cela va sans dire. »

Au même moment, un autre homme venait de débarquer, nous demandant de nous écarter, tout en annonçant qu’il cherchait lui aussi quelqu’un avec qui manger. Pour ma part, je m’excusais simplement d’être resté ainsi en plein milieu et me rapprochais de « Beau Brun », frissonnant. A la fois parce que je venais de croiser son regard, mais aussi à cause d’un courant d’air frais qui venait de me passer dans le dos.
© CRIMSON DAY

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Que se passerait-il si on disparaissait ?


Revenir en haut Aller en bas

H11-7
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H11-7
H11-7
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Sam 9 Déc - 18:40


Let It SnowS’il y a bien une chose qu’il commençait à comprendre dans cette Ruche, c’était qu’une véritable dynamique s’y était instaurée. De ce qu’il en avait vu, il était le seul intrus, le seul inconnu et ça avait le don de le rendre mal-à-l’aise même si c’était le genre de choses qu’il ne se verrait jamais avouer. @H11-7 aimait soigner les apparences. C’était le genre de gars qui se plaisait à examiner son reflet dans le miroir et se morfondait quant à l’aspect terne de ce qu’il portait. Bien entendu, il avait fini par apprendre l'existence de l’entrepôt et il s’était dit qu’il s’y rendrait dans la semaine. S’il pouvait trouver des choses un peu plus… élégantes… à se mettre, ça ferait son affaire.
Ses yeux restèrent fixés sur la brèche quand des pas se firent entendre dans son dos. La cafétéria se remplissait déjà et ça ne l’étonnait guère. Les gens étaient réglés comme des horloges par ici.
« Si t’es du genre frileux rien ne t’empêche d’aller chercher un bon gros pull dans l’entrepôt. Pour une fois qu’on a l’occasion d’avoir de la neige, autant en profiter. Parce qu’à part faire frissonner certains, ça ne nous porte aucun préjudice. Si, par contre, ça vient à durer, alors oui, il faudra songer à la refermer. Mais pour le moment… »
A ces mots ses sourcils se froncèrent devant l’apparente agressivité de la donzelle (@F02-222). Se tournant légèrement vers elle, il admira ses cheveux blonds s’étaler dans la neige et son nez se plissa légèrement, à mi-chemin entre l’incrédulité et la moquerie. Si elle venait à en chopper une pneumonie, il se ferait un plaisir de lui offrir des fleurs juste pour pouvoir se foutre un peu de sa gueule. Pour autant, il resta muet, il n’était pas là pour chercher la confrontation, pas directe en tout cas. Ce genre de choses ne l’intéressaient pas. Il préférait ruser et se venger d’une manière un peu plus amusante.
« Ouais… si c’est pour entamer un concours de tee-shirts mouillés alors je vais juste me la fermer et observer… » murmura-t-il pour lui-même en roulant des yeux.
Le corps toujours pris de frissons, il ne jeta qu’un rapide coup d’œil aux nouveaux arrivants, son esprit se focalisant uniquement sur l’idée d’un bon repas chaud avant de regagner illico le confort de sa chambre. En parlant de repas, un homme s’approcha de leur petit groupe (@H09-910) et proposa d’entamer les festivités. Il aurait volontiers accepté l’offre s’il n’avait pas remarqué les discrets regards lancés au blondinet à ses côtés (@H09-019). Il avait ce qui paraissait être un don pour déceler ce genre de choses et il se sentait soudainement en trop. C’était comme servir de chandelier lors d’un dîner romantique. Pris entre deux cœurs brûlants qui désiraient copuler pendant que vous vous demandiez si vous alliez mater ou vous éclipser.
Il se racla donc la gorge et se décala pour les laisser respirer, pas plus étonné que ça quand son voisin accepta bien volontiers l’offre. C’était presque mignon. Presque. De ce qu’il avait appris sur lui-même, @H11-7 n’était pas un grand romantique. Un charmeur à deux balles doublé d’un gentleman sûrement, un genre de petit ami bien poli et bien gentil… un peu moins.

Poussant un soupir, ne sachant vers qui se tourner pour avoir enfin le droit de manger au lieu de se les geler à ne rien faire et parce que, visiblement, les gens se fichaient bien d’aider les nouveaux qui n’avaient pas idée qu’on pouvait emprunter d’autres vêtements, il se tourna pour tomber sur le visage glacial d’une femme (@F01-555). Ses traits étaient fins, presque princiers et il se perdit un instant dans la contemplation de ses longues mèches noires qui contrastaient avec sa peau pâle. Il la trouvait belle. Sans aucun doute la plus jolie des filles qu’il avait croisées jusqu’ici. Cependant, son regard noir et son air dur et colérique le dissuadèrent bien vite de s’en faire une amie. Elle lui semblait bien plus dangereuse que la plupart des gars réunis dans cette cafétéria. L’éviter soigneusement lui semblait être plus judicieux.
« Dites, si vous n’avez pas l’intention de manger, est-ce que vous pourriez faire un peu de place pour ce qui meurt de faim ? D’ailleurs, si au passage, quelqu’un veut manger, je peux être votre partenaire de plateau. »
Une voix masculine retentit à ses oreilles et il secoua la tête en reprenant ses esprits, jetant un coup d’œil à l’homme derrière lui. Il était grand, les tempes grisonnantes et semblait plutôt avenant. C’était sûrement l’une des plus vieilles abeilles qu’il avait pu croiser. Ça valait peut-être le coup d’en savoir un peu plus sur l’énergumène.
« Je suis partant… » lui répondit-il avec un sourire avenant. « Allons-nous asseoir un peu plus loin histoire d’éviter d’avoir le cul tout trempé, tu veux bien ? »
Le tutoiement s’imposa presque aussitôt à lui et il se retint d’hausser les épaules. De toute évidence 7 n’aimait pas tellement les formules de politesse et les pirouettes…
« Au fait, moi c’est 7 ! » lui lança-t-il en se dirigeant d’un pas vif vers l’une des tables quelque peu épargnées par la poudreuse. « Je viens de débarquer. »
C’était une façon un peu abrupte de se présenter mais, après tout, il ne connaissait que ça.
© 2981 12289 0

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Revenir en haut Aller en bas

Dante De Santis
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H07-007
H07-007
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Dim 10 Déc - 5:10



   
   Brothers & cie
   Let it snow

M
on pas est lourd, mon humeur bancale. Je me gèle les miches à ainsi observer le spectacle de la cafétéria, sans toutefois y prendre part. Pourtant, je suis chaudement vêtu, bien que l'hideux tissu qui me sert de pull-over soit à l'opposé de mes goûts vestimentaires. J'ai trouvé cette horreur dans l'entrepôt, et bien que les cerfs en mosaïque et les couleurs vert et rouge m'ont fortement fait froncer du nez, je n'ai pas pu refuser une couche de chaleur supplémentaire, au vu de ce qui m'était apparu un peu plus tôt dans la cafétéria. Néanmoins, à rester ainsi figé dans un coin de la pièce, les bras croisés et le visage fermé, je n'aide pas vraiment mon cas, et surtout, je ne me réchauffe pas vraiment. Je pousse un soupir quand deux femmes s'engagent dans une bataille de boules de neige, certains de leurs lancés me frôlant légèrement, et je me permets même de les dévisager quelques secondes plus que nécessaires. Je doute toutefois impressionner @F06-11 ou @F02-711, prise qu'elles sont dans leur petit jeu enfantin. Malgré mon air maussade, je comprends leur envie de tirer profit de cette situation incongrue en ce jour de plus au sein de la ruche, aussi je me contente de prendre mon mal en patience et les laisse en paix. De toute manière, ouvrir ma gueule ne servirait à rien alors que de plus en plus de gens se décident à entrer dans la bataille de boule de neige, à leurs risques et périls, au vu de la tête glaciale que reflète @F01-555. Je pourrais aisément me mêler à la foule, me joindre à @F09-722 ou au vieillard que je remarque pour la première fois dans la ruche, @H12-090, mais je n'en fais rien. Je préfère rester ainsi, à l'écart, non pas pour juger tout le monde, mais parce que j'attends une personne précise, une dont je n'ai d'ailleurs aucune preuve qu'elle pourrait se ramener ici.

Je dois bien avouer que je me sens ridicule, à faire ainsi les cent pas en l'attente du garçon. De ce jeune homme si familier, qui a déjà un nom. Nicola. Depuis que je l'ai rencontré, je suis hanté par l'idée qu'on soit lié d'une manière ou d'une autre. Et depuis que j'ai malencontreusement jeté un oeil à la caméra qui reposait dans sa poche de pantalon, je suis encore plus persuadé que lui et moi sommes unis, d'une manière ou d'une. C'est forcé, je ne pourrai expliquer autrement pourquoi certaines bribes de l'interrogatoire subit par le gamin ne cessent de me revenir en tête. « Est-ce que Dante va venir ? » Je murmure la phrase qui transperce mon crâne, qui ne quitte plus mes pensées, nuit et jour, depuis que je l'ai entendu, et vu, pour la première fois il y a déjà de longues semaines. Cette phrase, ou ce prénom, autant que le ton à la fois désespéré et rempli d'espoir du petit garçon fait écho en moi. Quelque chose résonne en mon for intérieur, et je n'en peux plus de ressasser ces quelques mots, en vain. Voilà pourquoi je me tiens ici, ferme et droit, là où tout le monde se donne rendez-vous pour manger de la neige en ce jour bien frileux et bien surprenant. Parce que je suis persuadé qu'il va venir, comme il est toujours là, aussi bien quand il faut que quand il ne faut pas. Nicola est un des plus anciens de ces gens, de ce que j'avais pu comprendre, et je le vois mal louper un événement comme celui-là, malgré son habituelle mauvaise humeur, qui, encore une fois, est souvent similaire à la mienne.

Il me faut attendre encore quelques minutes avant que mon regard, fixé à l'entrée de la pièce, s'éclaire à la vue d'une silhouette familière. Il est là, celui qui me perturbe, et pas dans le sens sentimental du terme. Ou plutôt si, exactement dans ce sens-là, mais pas de la manière dont la plupart des gens l'auraient pris, s'ils étaient à ma place. Et à en croire les rumeurs qui courent à mon sujet également. Je secoue la tête pour écarter toutes pensées parasites alors que mon regard parcourt le garçon, et prestement, je me baisse. Je ne sais pas vraiment pourquoi je fais ça, mais je forme une boule ferme dans ma main, murmurant quelques mots inaudibles dans ma barbe. Je ne sais s'il m'a aperçu, et pour être sûr qu'il ne passe pas à côté de moi, ou même qu'il me fuit pour une raison quelconque, je décide de lui envoyer un signe clair et net. Ainsi, la boule que je viens de préparer dans ma main, quitte ma paume et finit par s'écraser sur le buste de @Nicola De Santis, dans un lancé vif et précis. Ma cible a été touchée pile où je le voulais, et si ça ne me surprend pas vraiment, je ne m'interroge pas non plus sur ma capacité à être un fin tireur, au vu de ma position assez éloignée. Quand le brun lève la tête vers moi, probablement pour comprendre d'où venait l'attaque, je lui adresse un bref salut, et lui fais signe de mes deux doigts de se rapprocher de moi. Et quand il le fait enfin, je ne peux me retenir de souffler, en proie à une angoisse soudaine, une du genre agaçante. Je suis légèrement indécis alors que j'observe les alentours, les gens qui s'amusent et s'énervent, toutefois je ne me retiens pas une fois que Nicola est enfin en face de moi. « Mon gars, il faut qu'on parle. »
WILDBIRD
 

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


In the end, you will always kneel


Revenir en haut Aller en bas

Elijah Williams
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-003
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Dim 10 Déc - 9:58

We can see now.
Ft. Beez


Le temps passe. Il passe tellement vite. Qui aurait cru qu'on resterait coincé ici tant de temps? Pas moi. Des mois d'abord, la dizaine ensuite et maintenant? Mais qui tient les comptes... Moi, peut-être. Je les tenais. Inconsciemment ou pas, je les tenais. Base des nombreux détails que mon cerveau malade arrivait à compiler et enregistrer.

Et je le réalisais ce jour-là. Pourquoi celui-là plutôt qu'un autre? Aucune idée. Peut-être la neige? La neige qui avait envahi la cafétéria? Un rappel glaçant de l'extérieur qui nous cernait? Ces étendues blanches que l'on voyait depuis le niveau 20? Un rappel de notre enfermement, de l'année bientôt écoulée.

J'avais passé une bonne journée, tout bien considéré. Une journée normale, sans drame ni attaque ou problème. Mais dans la Ruche, une journée simple est une bonne journée. Quelques semaines depuis que la puce que j'avais récupéré avait disparu, récupéré par qui de droit, en tout cas je l'espérais faute de pouvoir le confirmer. Bientôt deux mois que Nic vivait pour ainsi dire avec moi, nous, et c'est donc tout naturellement qu'on était arrivé ensemble, juste à temps pour qu'une boule de neige ne vienne éclater sur son torse, bien au centre. Et si j'aurais dû rire, ou au moins sourire, la vision de toute cette neige ne faisait que me filer un frisson.

Pas à cause du froid.

Je trouvais sans mal l'origine du tir, voyais le geste que l'homme, 007, faisait à Nic et je soupirais. Je connaissais ce regard, peu importe que je connaisse l'homme ou pas.
Je passais ma main dans le dos de Nic en tournant la tête vers lui, un fin sourire sur les lèvres. - Vas-y, je vais m'asseoir. Je serais pas loin. - Je l'abandonnais à ce qui viendrait et faisais quelques pas pour me poser sur un banc un peu épargné par la neige. D'où venait-elle? Je la voyais chuter, je pouvais voir d'où elle venait mais je ne pouvais pouvoir pourquoi c'était ouvert. Une erreur? Une ouverture? Une faille? Une cassure? Qu'est-ce qui serait le plus étonnant?

J'aurais dû être plus enjoué. J'avais tellement désiré être dans cette neige... Et maintenant que je glissais mes doigts dedans, que je sentais cette froideur humide... J'aurais dû être plus enthousiaste. Au lieu de ça je laissais mes doigts jouer distraitement avec la neige mais mon regard se tournait vers Nic, ignorant qui était là ou ce que les autres faisaient. Je préférais me concentrer sur ça, au moins ça m'évitait de penser au reste.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Revenir en haut Aller en bas

H12-090
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H12-090
H12-090
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Dim 10 Déc - 11:57

Let it Snow !
Event Décembre
Il était vrai que j’avais peut-être était un peu brut dans ma façon de demander de dégager le passage. On va mettre ça sur le compte de la faim, hein. Ceci dit, le blond à bouclette s’excusa et me fit un peu de place, alors que l’autre blond me proposait de se joindre à moi, et par la même occasion d’aller se poser quelque port où la neige était moindre. Premier repas, premier petit déjeuner, le tout sous la neige qui tombe et avec un certain froid. Je regrettais de ne pas avoir fait un saut dans l’entrepôt dont m’avait parlé mon colocataire, et avec lui, pour prendre des vêtements. Enfin, l’idée ne me serait jamais venu de prendre un gros pull, donc ça n’aurait pas servit à grand-chose. Et quand je regardais autour de nous, @F01-555, @H08-161, @H07-007 qui avaient sur le dos des horreurs mais qui étaient chaudes, je me demandais vraiment ce qui était le pire entre le froid et le ridicule. Question à travailler, mais une fois que mon bide aura quelque chose de solide dedans.

Suivant donc mon partenaire de plateau, @H11-7 vers une des tables les moins recouvertes de poudreuse, je posais le plateau et dégageais un peu le banc avant de prendre place, lui faisant ainsi face et m’attardant un peu sur son visage. De très beaux yeux bleus, on ne va pas se le cacher. Un certain charme. Une belle gueule ouais. Et qui donc était 7. Avec l’info supplémentaire qu’il venait tout juste de débarquer. Fabuleux, je n’étais donc pas le seul paumé et le seul à débarquer avec ce matricule ‘12’. Poussant une tasse vers lui, je pris l’autre qui heureusement était encore fumante, pour boire une rapide gorgée et attraper au plus vite un des fruits du plateau.

« 090. Ou H12-090, comme tu veux. Je suis arrivé y a quelques heures à peine. Ça me rassure de voir que je ne suis pas le seul à être inconnu de tout ça. Même si on ne va pas vraiment s’être mutuellement utile. Désolé, je crève la dalle, tu permets que je prenne l’orange ? »

Bien que n’attendant pas réellement son accord, je commençais déjà l’éplucher, les yeux sur le reste du plat. Avec la faim que je me traînais, et même si tout était en double, donc pour nous deux, ça allait pas vraiment me suffire. Sérieusement, tous les repas étaient comme ça ? Je relevais les yeux vers 7 tout en continuant mon épluchure, tiquant légèrement.

« Toi aussi, tu as encore la tête dans le cul ou c’est juste moi qui n’arrive pas à me remettre de ce réveil sur le plancher ? »

Autant parler avec mes colocataires qui m’avaient expliquer la vie de cette Ruche, les règles et tout le bordel ça m’avait permis de me faire une idée rapide et guidée de l’endroit, autant savoir ce qu’un autre nouvel arrivant penser de tout ça, c’était intéressant. Ce qui ne m’empêcherait pas de faire payer à 909 de m’avoir largué comme ça, mais quelque part, j’avais du mal à lui en vouloir. Cette solitude soudaine me permettait de me rendre compte que je pouvais parler facilement aux gens, même parfaitement inconnu, et que je n’éprouvais pas vraiment de malaise dans une situation aussi particulière que celle-là. Si on oubliait que j’avais été un peu briefé avant. Une fois l’orange totalement épluchée, je la montrais à mon voisin de plateau., attendant toujours sa réponse. En fait, j’avais la langue pas mal pendue, et c’était pas seulement à cause de mes colocataires.
© CRIMSON DAY

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

I can be who you want. Let me forget the real me.



Revenir en haut Aller en bas

Nicola De Santis
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-9
H01-9
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Dim 10 Déc - 14:34

Tu étais perdu dans tes pensées. Silencieux sur le trajet vous menant à la cafétéria. Tu ne te sentais pas réellement toi-même. Pour changer. Sentant le gouffre s'agrandir toujours davantage sous tes pieds. Parler t'avais bien fait du bien même si ce n'était pas réellement à la personne à qui tu comptais te confier. Il faut croire qu'il avait su te mettre en confiance même s''il ne le laissait présager lors de votre première rencontre. Cela n'empêche en rien que ta tête semblant constamment coincé dans cette stase t'empêchant de pleinement profiter de ce qui te fait office d'existence. Ne serait-ce qu'à quelques instants. Même si tu essaies de t'efforcer d'agir comme si tout allait bien ou presque. Ne serait que pour pas inquiéter davantage Eli. Tu essaies de rester un moindrement souriant même si tu as du mal à atteindre le stage enjoué. Tu espères surtout que son colocataire tiendra sa langue à propos de ce que tu lui as confier pour ne pas détruire cette façade que tu commences lentement à retrouver. Ce masque s'incrustant sur ton visage lorsque tu te trouves face à la civilisation. Pour ne pas afficher cette faiblesse qui te consume de la tête aux pieds et te donner envie de sombrer. Celle-là même qui t'a fait prendre l'une des petites flasques que tu as trouvé dans la cafétéria pour la dissimuler dans l'appartement d'Eli où tu passes beaucoup trop de temps. N'ayant pas réellement envie de devoir expliquer ton humeur de merde à tes colocataires lorsque tu ne te sens pas d'agir comme une personne que tu ne te sens pas d'être. Tu te compliques la vie pour bien peu. Autant le dire.

Ce qui t'a sorti de tes pensées à ce moment-là t'a néanmoins forcément étonné. Ce petit nuage de fumée ayant quitté tes lèvres alors que vous approchiez de la cafétéria. Le spectacle s'offrant à votre regard lorsque vous y avez posé le pied. La balle de neige s'écrasant durement contre ton torse. Tu as figé un instant. Médusé part tout ça. Incapable de comprendre la raison pour laquelle il y avait de la neige dans la cafétéria. Tes bras à nu de ne porter qu'un tee-shirt frissonnant sous la fraîcheur te mordant la chaire. Ton regard cherchant la provenance de l'attaque se posant finalement sur cette large silhouette (@H07-007) que tu reconnais trop bien. Cet homme qui est le premier à s'être dessiné devant ton regard lorsque tu t'es éveillé de cette nouvelle perte de mémoire. Celui-là même qui te semble si familier et à qui tu espérais parler lors de la soirée costumé sans en trouver l'opportunité. Tu inspires doucement en le voyant te faire signe d'approcher. Sursautant en sentant une main se poser dans ton dos. « Vas-y, je vais m'asseoir. Je serais pas loin. » La voix d'@Elijah Williams te faisant pincer les lèvres en acquiesçant de la tête. « Ouais... Je vais aller voir ce qu'il veut. » Dis-tu finalement de ta voix incertaine en te dirigeant vers le colosse sans réellement porter attention à quoique ce soit d'autre. Repoussant simplement les résidus de neige te couvrant le torse.

« Mon gars, il faut qu'on parle. » Tu soupires et croise les bras. Déglutissant en l'observant. Te demandant surtout de quoi il veut te parler alors que de ton côté tu retiens peut-être à tord ce qui te brûle les lèvres depuis plus d'un mois. « De quoi est-ce que tu veux parler? » Ta voix est assurément incertaine. Presque tremblante d'appréhension. Comme si inconsciemment tu savais. Comme si tu espérais...

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Will I always be define by my mistakes?


Revenir en haut Aller en bas

Andrew Garwin
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H03-14
H03-14
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Dim 10 Déc - 21:53



Let it snow

Many people & Andrew Garwin


Journée calme. Peut-être même un peu trop. Andy arpentait les couloirs de la Ruche à la recherche d’une quelconque distraction aujourd’hui. Il ne savait pas vraiment s’il se sentait bien ou mal. Ni l’un ni l’autre en réalité. Il était juste dans ce genre de jour où il attendait patiemment que le temps passe et qu’une nouvelle journée s’achève, uniquement dictée par les horloges dispersées dans la Ruche.

Le brun ne se plaignait cependant pas de la monotonie. C’était assez rare en réalité qu’il ne se passe rien. Même en l’espace d’une seule journée, il arrivait toujours quelque chose. Et cette journée ne faisait pas exception. Andy ne s’en rendit compte qu’une fois qu’il descendit de l’ascenseur, à l’étage de la cafétéria. Une brise fraiche était remonté jusqu’à lui et l’avait fait frissonner.

La curiosité piquée à vif, il s’était avancé d’un pas décidé jusqu’à l’entrée de la salle avant de rester comme un rond de flan devant le spectacle qui s’offrait à lui. De la neige recouvrait le mobilier et le sol, tombant en abondance. Elle semblait venir du plafond par il ne savait quel miracle mais le spectacle n’en était pas moins beau. Cette chute sans fin, immaculée et froide le fascina un instant avant qu’il ne percute quelque chose de plus essentiel. De la neige.

Il neigeait. Et la neige était assimilée au niveau 19 pour lui. A ce niveau, et à la période des fêtes de fin d’année aussi. A Noël. Décembre.
Si Andy se fiait à ça, il se pouvait qu'ils soient en décembre... Qu'ils soient à la fin de l'année. Du moins il se fiait à ça, faute de pouvoir connaître la vérité. Puis le temps passait à la fois si lentement, et si vite, ici. Tout un paradoxe invraisemblable mais bien réel.

Poussé par la curiosité et l’expérience nouvelle pour son cerveau et son corps d’amnésique, Andrew s’était avancé un peu dans la salle, observant les uns se battre avec de la neige et d’autres discuter. Tous semblaient apprécier plus ou moins cette nouvelle « surprise » de la Ruche. Tous, sauf un. Assit dans un coin, le brun avait aperçu Elijah.

Un sourire s’était alors glissé sur son visage en prenant la direction de l’endroit où se trouvait son frère. Ils devaient surement avoir des souvenirs communs liés à la neige, peut-être que cette pluie de flocons leur rappelleraient d’avantages de souvenirs… Sauf qu’en approchant, doucement, Andy perçu bien en amont la détresse d’Elijah. En y regardant de plus près : il s’était isolé. Il ne parlait pas, ne souriait pas, ne faisait rien de spécial pour s’occuper. Il était juste là, assit sur un banc. Etrange ? Pas tant que ça. Andy avait appris à reconnaître de nouveau les réactions et habitudes du châtain.

« Hey, salut toi. T’as décidé de rester là à attendre que le plafond te transforme en statut de glace ? Tu veux devenir la nouvelle mascotte de la cafétéria, Eli le bonhomme de neige ? »

Il avait ricané doucement, se doutant que son aîné ne serait peut-être pas d’humeur à plaisanter. Mais il était comme ça. Et Andy ne pouvait s’empêcher d’essayer de lui remonter un peu le moral, au moins le faire un peu sourire. L’aborder était plus simple avec une tentative d’humour plutôt qu’avec une question trop sèche ou intrusive.

Il s’installa près de lui, époussetant la neige qui s’était accumulée sur le banc. S’il ne pouvait pas servir de confident quand son cerveau était trop encombré, Andy pouvait au moins servir à ça : demeurer une présence. Etre là, pour n’importe quoi. Même si cela incluait de ne pas savoir tout ce qui préoccupé le châtain.

« De la neige. La Ruche nous l’avait pas encore faite celle-là. Ça fait quand même bizarre de se dire… Qu’on est là depuis tout ce temps. Tu ne trouves pas ? »
Codage par Libella sur Graphiorum

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Let your memories grow stronger and stronger
'Til they're before your eyes


Allez voir mes Padawans, ils sont top

Mes badges
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   

Revenir en haut Aller en bas
 
EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [résolu]configuration wifi snow leopard (autres osx ?)
» Photos de Décembre
» Loto Beauté loulou - 10 décembre
» Pièces jointes e-mails
» [EVENT 2] Night & Joke.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Archives :: Rp :: Events-
Sauter vers: