Partagez | 
 

 EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Andrew Garwin
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H03-14
H03-14
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Dim 14 Jan - 18:56



Let it snow

Many people & Andrew Garwin


L’atmosphère plus fraiche que d’ordinaire donnait cette impression surréaliste d’être en plein extérieur un mois d’hiver. Surréaliste car s’ils étaient bien tous sûr d’une chose ici, c’est qu’ils n’étaient pas prêt de foutre les pieds dehors. Pas aussi facilement. A défaut de ça, il devait se contenter d’un paysage panoramique de neige au niveau 19 et de la vraie neige qui leur tombait sur le coin de nez dans la cafétéria. Encore un changement, encore quelque chose d’incongru, décidément.

Andrew eut  un petit sourire quand Elijah lui expliqua qu’il se souvenait. La mention de leur petit coin dans les bois le fit rêvasser l’espace d’un instant. Cet endroit, c’était le leur. Leur coin secret, leur petit paradis de gosses insouciants. Il arrivait à se le remémorait maintenant, parfois un peu flou, mais assez clair pour voir leurs deux silhouettes se balancer des boules de neige à travers un manteau blanc. La nostalgie le prenant doucement à la gorge, Andrew se força à essayer de garder les pieds sur terre.

Il croisa un grand blond (@H09-74)  emmitouflé dans un sweat à capuche non loin de là et lui rendit son signe de main en guise de bonjour, le tout accompagné d’un sourire. Le croiser dans la Ruche était devenu une habitude non déplaisante et dont il ne se plaignait pas. Ceci dit son attention fut vite rattrapée par sa connerie et la neige qu’il venait de jeter au visage de son frère, ce qui avait fait réagir le châtain immédiatement.

La plainte qui s’échappa de ses lèvres le fit rire mais il avait oublié que son aîné n’était pas du tout à court d’idées pour lui rendre la pareille. A peine avait-t-il cligné des yeux qu’Elijah bougea son bras de manière à récupérer un maximum de neige sur la table pour la guider sur ses jambes. Le froid s’immisça bien vite à travers le tissu du pantalon foncé qu’il portait et Andy ne put s’empêcher d’avoir un petit sursaut sous la sensation gelée.

« Oups, c’est ça ouais ! Espèce de sadique ! Je vais avoir l’air de quoi moi, le pantalon trempé ? C’est gelé ! »

Il avait râlé, mais sur le ton de l’amusement. Ce n’était que pour rire. Il fallait bien prendre le bon côté des choses de temps en temps, et puis autant s’amuser de la présence de toute cette neige. Ce n’était pas comme s’ils se prenaient une avalanche dessus, c’était juste un peu de poudreuse qui s’accumulait doucement, de quoi pimenter un peu leur quotidien.

Et en parlant de piment… Elijah sembla bien vite redevenir sérieux. Son visage s’était durcit, comme concentré, alors que le brun suivi son regard. Nic. Quelque chose n’allait pas. Ce dernier était face à un grand brun baraqué qu’Andy avait déjà vu lorsque plusieurs résidents avaient dû s’injecter des seringues dans le corps. Il se souvenait que le grand avait été comme lui volontaire pour surveiller le malheureux fou à qui on avait injecté un produit inconnu. Les résultats n’avaient pas tous été des plus… réjouissants. Notamment pour Nic.

Et le voilà qui… frappait ? S’énervait ? C’était compliqué de décrypter exactement ce qu’il avait contre ce gars. Il semblait vouloir le frapper, sans vraiment pouvoir y mettre assez de forces et de volonté. Puis le jeune homme tomba à terre, surprenant d’avantage Andy. C’était inquiétant. Il se tourna donc vers Elijah, interrogatif. Peut-être que lui savait ce qu’il se passait. Il était définitivement tendu en tout cas. Sur le qui-vive.

« Euh… tu devrais peut-être aller le voir non ? Il n’a pas l’air bien. »

Autant peu de personnes allaient réellement bien dans cet endroit, tout le monde se contentant de vivre sa vie aussi sainement que possible, autant Andy était presque sûr que voir Nic tomber au sol, à genoux, n’était pas quelque chose à classer dans la case « normal ».

Ceci dit, il ne savait pas vraiment comment Elijah et lui fonctionnait. Autant il savait que ces deux-là étaient ensemble, aux dernières nouvelles en tout cas, autant il connaissait peu Nic. Du moins pas assez, à son goût.

« Tu… ça se passe bien entre vous deux ? Fin, tu sais que y’a des trucs que je ne veux pas surtout pas savoir hein ! Mais je veux dire, sa mémoire, quand ça revient, ça va ? Il gère ? »

Il était bien placé pour savoir que les vagues de souvenirs n’étaient pas toutes agréables. Mais il n’avait aucune idée de ce que cela pouvait bien faire de perdre aussi tout ce qu’on avait vécu dans la Ruche… et il n’était franchement pas pressé de le savoir.
Codage par Libella sur Graphiorum

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Let your memories grow stronger and stronger
'Til they're before your eyes


Allez voir mes Padawans, ils sont top

Mes badges
 
Revenir en haut Aller en bas

Dante De Santis
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H07-007
H07-007
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Mar 16 Jan - 5:37



   
   Brothers & cie
   Let it snow

J
’ai merdé. Je le sais, je suis hanté par cette indiscrétion dont j’ai fait preuve il y a des semaines. Je suis hanté par ma connerie et maintenant que j’ose enfin mettre des mots dessus, je me sens mal. Pour lui (@Nicola De Santis), comme pour moi. J’ai bafoué le gamin, j’ai trahi sa confiance. Je m’en rends compte, et plus je réalise, plus j’ai peur. Pour nous deux, aussi ironique que cela puisse paraître. Je ne sais pas, au juste, quelle type de relation nous avons commencé à construire, lui et moi, mais j’ai peur d’avoir tout ruiné par cette simple révélation. Mais je n’en pouvais plus, de ce secret honteux qui me pesait sur les épaules. Il fallait que j’en parle, il fallait que j’affronte le garçon. Même si cela signifiait qu’il me détesterait jusqu’à la fin de notre emprisonnement ici, ou la fin de ma vie. Mais maintenant que j’ai parlé, maintenant que j’attends une réaction, je suis loin d’aller mieux. Ma gorge se noue alors que je vois diverses expressions déformer son visage. J’en viens à détourner les yeux, à poser ceux-ci, inconsciemment sur certaines personnes qui nous dévisagent. @F09-722, @Elijah Williams, @Andrew Garwin. Je vois leurs regards me traverser littéralement alors que Nicola s’avance vers moi et me repousse violemment. Son poing s’écrase une première fois sur ma poitrine, si faiblement qu’il ne réussit qu’à me faire à peine trembler. Une expression triste se peint sur mon visage alors qu’il réitère son geste. J’avale difficilement, j’ouvre la bouche pour dire quelque chose. Mais j’en suis incapable. Sa détresse me fend le coeur, et je me sens anéanti par sa réaction, par la révélation qui nous unit d’une manière qui nous dépasse tous deux.

Nicola tombe alors à genoux, et je me réveille, comme sorti d’un mauvais rêve. Je sais que ce doit être la dernière chose qu’il attend de moi, mais je tombe à genoux à mon tour, et je l’entoure de mes gros bras. Je l’enlace, presque tendrement, chose qui me surprend. Mais ne suis-je pas grand frère après tout ? N’est-ce pas ce qu’un aîné ferait pour son cadet ? « Shh, je sais, je suis désolé. Je suis désolé. » Je me confonds en excuse, je me répète, en espérant le calmer. Je frictionne son dos, et je réalise soudain que j’ai exactement eu les mêmes gestes envers lui, lors de notre première rencontre. Et je me sens encore plus con de n’avoir pas fait le rapprochement plus tôt. Notre familiarité était pourtant évidente dès le départ, ainsi que la ressemblance timide entre nos traits. Nous ne sommes pas des jumeaux, loin de là, mais nous partageons les mêmes mimiques, les mêmes attitudes. Mais il avait fallu que je me décide à ouvrir les yeux que maintenant, qu’après avoir maté une foutue vidéo qui n’a pas arrêté de me torturer l’esprit depuis. « Je suis désolé. » Vraiment, je le suis. Mais quelque part, je ne regrette pas cette prise de conscience, aussi difficile soit-elle à assimiler. « Nicola je… je te promets que je referai plus jamais ça. » J’insiste sur ma trahison, alors même que la révélation est bien plus importante que tout le reste. Du moins en principe. Je ne sais pas vraiment comment appréhender cette découverte. « Je le savais, au fond de moi, tu sais. » On est toujours à même le sol, nos genoux ancrés dans la neige. Je chuchote plus que je ne parle, pour que seul lui m’entende, pour que l’intensité de ma voix résonne doucement au creux de ses oreilles. « Que toi et moi, on était lié. Qu’on était les mêmes, au fond. » Faites qu’il ne me déteste pas pour mes choix de mots. « Je crois que je l’ai toujours su. » Dès le premier regard, dès les premières paroles échangées. L’évidence même. « Et je suis désolé d’être passé par ça pour prendre conscience de ce qu’on est. J’aurais pas dû. J’ai merdé. » Quel exemple je donne à… mon frère. Merde, j’ai encore tellement de mal à mettre des mots sur ce qu’il représente pour moi. « Mais maintenant, je te promets de veiller sur toi, d’accord ? » A un détail près. « Si tu veux de moi dans ta vie maintenant, si tu es prêt à me laisser faire, même dans cette putain de ruche. » Putain de ruche qui nous avait tout enlevé, nos souvenirs, nos vies. Mais je suis sincère, et je veux tout recommencer à zéro avec lui. Parce qu’au fond, depuis le début c’était évident. Je l’aime comme un frère, et si ces sentiments sont encore étranges, sont presque ridicules à reconnaître, c’est pourtant le cas. Il m’appartient d’assumer désormais ce rôle qui est mien et il hors de question que je me défile. Y a pas moyen.

WILDBIRD
 

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


In the end, you will always kneel


Revenir en haut Aller en bas

H09-019
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H09-019
H09-019
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Mer 17 Jan - 12:25

Let it Snow !
Event Décembre
« International… oui, je crois que c’est quelque chose de cet ordre là, tu as raison… En fait, plus je vois cette neige, plus je pense à… un regroupement… Une solidarité… Et oui, comme une célébration… C’est fou comme cette absence de souvenir est handicapante et frustrante... »

Mon regard était posé sur @H09-910, sur son alliance, et sur la mienne aussi. C’était étrange. Étrange parce que je ne sentais pas que nous faisions quelque chose de mal. Nous flirtions, c’était un fait, depuis que nous nous étions rencontrés, et j’aimais ça. Je me sentais attiré par lui depuis le début, je le trouvais séduisant, il faisait violemment battre mon cœur, et je sentais bien qu’il n’était pas réfractaire à mon charme non plus. Et pourtant, nous étions mariés tous les deux, nous étions en train de trahir nos moitiés en nous laissant détourner d’eux/d’elles par des inconnus. Mais… comment nous sentir coupable de trahir des personnes dont nous n’avions aucun souvenir ? Et puis, justement, j’avais beau ne pas avoir de souvenir, je ne voyais pas en lui un illustre inconnu, j’étais même de plus en plus sûr qu’avant de nous retrouver dans cette Ruche, nous nous étions connus. C’était une certitude bien profonde que j’avais, et chaque regard échangé avec lui renforçait cette idée. Nous étions sur la même longueur d’onde tous les deux. Comme lors de notre aventure dans la galaxie.

« Ce bijou, si chez toi aussi, c’est le symbole d’un mariage, ne peut qu’inspirer le bonheur… Enfin, ce n’est que mon point de vue. Pour mon alliance… je me sens à la fois très heureux, et la preuve en est, je ne l’enlève jamais, mais… très souvent, ça ne me fait que ressentir l’absence de ma moitié mais… »

Je m’enfonçais dans une conversation très boueuse, mais je ne pouvais pas répondre comme je le voulais à ce que 910 venait de dire sans être parfaitement honnête. Je me devais d’être honnête avec lui, et je sentais bien que ça faisait parti de moi. Le mensonge ne semblait pas faire parti de mes attributions, et en vérité, je n’avais jusque là jamais eu l’idée même de mentir. Je n’étais sans doute pas très doué pour. Je m’étais donc empressé de prendre ses mains entre les miennes pour éviter que ma phrase en suspend ne lui fasse peur, gardant toujours autant mon regard dans le sien.

« Quand je suis avec toi, je ne ressens plus ce manque. Je me sens tellement bien avec toi. Depuis notre rencontre, j’adore tous les instants que nous passons ensemble. En fait… je ne sais pas non plus comment l’expliquer correctement, mais c’est évident pour moi d’être avec toi. Et je suis heureux de savoir que… tu ressens ça toi aussi. »

Et maintenant que je touchais à nouveau sa peau, que j’avais tout le loisir de pouvoir en profiter. J’en avais envie depuis un moment, et je n’avais eu que peu la chance de briser la barrière invisible entre nous, nous n’entrions que peu en contact depuis le début, juste quelques légers contacts, rien de vraiment appuyé. Là… je prenais cette initiative, mais même en sachant qu’il appréciait ma compagnie, je n’étais pas certain qu’il accepte le contact ainsi. C’était l’occasion de le savoir. Je gardais mes mains où elles étaient, prêt à les retirer à tout moment s’il me le demandait. Et bien sûr, j’espérais qu’il ne le ferait pas. Actuellement, j’en oubliais le froid qu’il faisait, le manque de souvenir, la neige, tout pour juste… profiter de cet instant.
© CRIMSON DAY

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Que se passerait-il si on disparaissait ?


Revenir en haut Aller en bas

H12-090
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H12-090
H12-090
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Mer 17 Jan - 14:32

Let it Snow !
Event Décembre
Cette ambiance dans la cafétéria était… étrange. Alors certes, c’était mon premier petit déjeuner ici,  et c’était sans doute à cause de cette neige. J’étais quand même curieux de voir comment les véritables petits déjeuners se passaient en temps normal. Il y avait une ambiance très enfantine en fait, peut-être un peu trop. Mais là encore, je venais tout juste d’arriver, tout me paraissait étrange, tout était une découverte. Et on ne pouvait pas dire non plus que @H11-7 venait de me mettre très à l’aise. Enfin… c’était peut-être moi tout simplement qui me prenait la tête un peu trop facilement. Au moins, il ne continuait pas sur cette voie… c’était ce que je pensais du moins. Parce que sitôt mentionner notre besoin mutuelle d’enfiler une tenue plus chaude, et après avoir proposer un baiser, voilà que c’était un rendez-vous qu’il me proposait. Heureusement, cette fois, je parvins à me cacher derrière ma tasse de café. Au moins le temps de faire passer le choc et de me racler la gorge quelques secondes. Ce léger malaise, toujours. Mais encore une fois, c’était… l’idée même de passer un peu de temps avec lui, et surtout un moment ailleurs que sous la neige. C’était plus fort que le malaise que j’avais eu creux du ventre. Est-ce qu’il était sérieux, ça s’était une autre affaire. Bon, ouais… je réfléchissais beaucoup trop, c’était une certitude maintenant. Soupirant, je captais son regard vers deux autres hommes (@H02-001 & @H13-007) debout en plein milieu de la pièce. Ils avaient de la chance de ne pas encore avoir été touché par une boule de neige. Il me rappela ensuite bien vite à la conversation en m’exposant son avis sur la Ruche, cet endroit que nous habitions à présent. Ça, c’était un sujet que je n’avais pas évoqué avec mes colocataires, mais à la décharge de 909, il avait quand même pris de le temps de m’expliquer beaucoup de choses.

Mon avis là-dessus ? Inexistant. La migraine m’empêchait de toute façon d’aborder des sujets trop sensible. Déjà que je me prenais la tête tout seul pour sans doute rien, alors essayer de comprendre ou évoquer des théories sur ce qui nous arrivait… Impossible. Quand je serais reposé, et surtout quand mon crâne ira mieux. Mais c’était toujours bon d’entendre ce que les autres en pensaient. Mais 7 lui, était surtout très pré-occupé par le froid, et j’appris ainsi par la même occasion, qu’il y avait aussi de la neige à l’extérieur. Mais… brièvement, je me retournais vers la brèche pour l’observer en fronçant les sourcils. Ce qui sortait de là venait de l’extérieur ? Alors, je n’étais peut-être pas un pro de l’architecture, mais là… ça me paraissait un peu tiré par les cheveux. Enfin… notre situation elle-même était tirée par les cheveux. Je constatais surtout que mon partenaire de petit déjeuner était frigorifié et qu’il semblait chercher un moyen de se réchauffer. Le froid se faisait de plus en plus mordant, il était vrai, surtout à cause de la poudreuse qui commençait à s’accumuler.  Faisant la moue, je regardais la chaise à côté de moi et épousseter ce qu’il y avait dessus pour m’y asseoir et fit signe au blond de venir prendre ma place.

« Viens t’asseoir à côté de moi, on va se tenir chaud mutuellement en attendant d’avoir des vêtements adéquats. »

Cependant, je fronçais les sourcils alors qu’il évoquait la possibilité de… voler ? Vraiment ? Alors certes, je n’avais pas le souvenir que le vol soit interdit, mais… Mh… ouais, j’avais quand même envie d’être un autre café… Et le vol… ce n’était pas quelque chose de bien, j’en étais à moitié convaincu, mais en même temps, le bien et le mal étaient différents ici. Les règles en était la preuve. Pourquoi pas, dans ce cas ? A moitié sûr de moi et de mon envie, je finis par céder.

« Admettons que j’en ai envie… qu’est-ce que tu as dans la tête ? »
© CRIMSON DAY

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

I can be who you want. Let me forget the real me.



Revenir en haut Aller en bas

H09-13
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H09-13
H09-13
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Sam 20 Jan - 18:41

« C'est moi Winnie! » Je le fixe (@H09-74) sans réellement comprendre la référence qu'il semble mentionner. Contre coup des plus agréable à ce manque de mémoire chronique qui n'en vient pas à se terminer aussi rapidement que je le souhaiterais. Sans doute quelque chose s'associant à la mention d'ourson par lequel je l'ai désigné. J'imagine qu'il pourra m'expliquer la chose plus tard. Lorsque je serai assis à lui expliquer le ridicule de ma démarche et le possible échec de ce qui se planifie doucement en mon esprit. Cette rencontre que j'appréhende probablement bien trop. Le stress que je sens avec étonnement me donner des chaleurs malgré l'air frais de la pièce. Je me féliciterais presque d'avoir enfilé une veste ce matin. « Winnie n'a pas l'air trop difficile à vivre, en effet... » Heureusement sans doute. La chance qu'on aurait eu s'il avait fallut que l'on ne s'entende pas du tout. Je sentais plutôt tout le contraire de mon côté. Il semblait y avoir une chimie assez forte entre nous. Un lien solide et pas seulement à cause de notre mésaventure sur la plage. Nous étions proches pour une autre raison, mais quoi évidemment ça ne me vient pas à l'esprit. « C'est pas si mal, il a raison. Et comme je suis l’aîné, j'ai un droit non révocable de l'embêter, c'est génétique. Et ça, c'est très bien. » Mon regard passe de lui à @F09-722 comme si je cherchais une quelconque forme d'appui de ce côté. « De toute façon, le plus jeune c'est le plus sage et le plus réfléchi, à ce qu'on dit... » Ce que j'ai obtenu. C'est à ça que sert une amie après tout non. Dans les deux sens de la relation. Un appui de sa part comme un appui du mien. Raison pour laquelle je retire ma veste pour la poser sur ses épaules en souriant. « Oh ça il n'y a pas de toute là-dessus, mais ne croit pas que je vais me laisser embêter si facilement je te préviens. J'ai un droit de faire mon chieur. C'est génétique parce que je suis le plus jeune. » Je les observe prendre nourriture et breuvages sans arriver à en faire de même. Tout le reste me trottant dans la tête me nouant l'estomac au passage. « Prends soin de 13, sinon je le saurais... »

« Il le fait. Il le fait même très bien. » Je glisse mes mains dans mes poches et scrute la cafétéria  en soupirant. « Je crois que ça me plairait bien, d'avoir un petit frère... je vais devoir en adopter un tiens... » Je hausse les épaules sur le coup à l'imaginer avec un pauvre gamin à embêter. « Il suffit de te trouver une victime alors j'imagine. Le pauvre. » Je lui donne un petit coup de coude avant de prendre une tête un brin plus sérieuse tout en les observant. « Vous m'en voulez si je vous laisse continuer de parler entre vous? » Même si la simple idée qu'ils puissent échanger des choses à mon sujet ne me rassure pas réellement. Quand le chat n'est pas là les souris dansent comme on dit et ce grand blond est bien capable du pire juste pour m'embêter. Gentiment, mais m'embêter quand même. Encore une chance qu'il n'ait pas d'histoire de gamin compromettante sous la main. « Il faut que j'aille parler à quelqu'un et tant que je ne l'aurai pas fait je crois que je n'arriverai pas à penser droit. Ça ne me sort pas de la tête. » Je fixe d'abord la rouquinne pour préciser. « La boule de neige... » Puis mon frère à qui j'ai déjà vaguement énoncé la chose sans vraiment entrer dans le détail parce que je ne savais pas vraiment quels détails énoncer. « Celui avec qui je parlais lorsque nous étions costumés. » Je glisse une main dans mes cheveux avant d'amorcer un mouvement pour quitter. « Soyez sages et Rosie tu me redonneras ma veste demain. »

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Keep calm and carry on


Revenir en haut Aller en bas

H09-74
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H09-74
H09-74
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Dim 21 Jan - 13:58

Let it snow
Ft. Beez


De toute façon, le plus jeune c'est le plus sage et le plus réfléchi, à ce qu'on dit... - Il parait, oui. J'ai pas encore vu la preuve. - ... J'ai un droit de faire mon chieur. C'est génétique parce que je suis le plus jeune. - Ça marche seulement parce que t'es mignon, n'oublies pas. - Je me laisse tomber sur une chaise, mon plateau devant moi, douces victuailles prêtes à être dévorées. - Prends soin de 13, sinon je le saurais... - Il le fait. Il le fait même très bien. - Un frère exemplaire! - Que je lâche en mordant dans ma nourriture. Je n'ai même pas regardé ce que c'était à vrai dire, j'ai seulement mangé. Point. Mon estomac réclame.

Le commentaire de 722 a beau me tirer un sourire, je n'ajoute rien et laisse à 13 le loisir de répondre. Il la connait mieux que moi. Et puis j'ai la bouche pleine de toute façon. En tout cas jusqu'à ce qu'il reprenne la parole. - Vous m'en voulez si je vous laisse continuer de parler entre vous? - Je fronce les sourcils, intrigué. Parler à qui? Qu'est-ce qui lui pesait à ce point? - Celui avec qui je parlais lorsque nous étions costumés. - Oh. Lui. Ça... Qui? Je hausse les épaules en acquiesçant. - Soyez sages et Rosie tu me redonneras ma veste demain. - Toi-même. - Sage? Depuis quand suis-je sage? Enfin, je mange, alors je suppose que pour le moment il n'y a rien à redouter.

Je le regarde s'éloigner, me remémorant sans mal la tenue presque inexistante que le dit "quelqu'un" portait deux mois plus tôt. - Bon petit. - Les détails du soucis? Je n'en ai aucune idée mais il m'en parlerait bien assez tôt. Pas de quoi me détourner de mon assiette. Ou seulement l'espace d'une seconde pour parler à @F09-722. - Ça va? Tu tiens le coup? - A vrai dire c'est le moment que je choisi pour relever la capuche de mon sweat sur ma tête. Je n'aime définitivement pas le froid. Manger rend la chose supportable, principalement parce que je n'ai pas le choix, mais je ne compte pas m'éterniser ici. Et elle non plus. Il me faut autant de temps pour vider mon plateau de tout ce qui est comestible, qu'elle pour vider son verre. A définir si je mange vite ou si elle boit lentement... Ou si elle m'a attendu.

Quoi qu'il en soit, une fois terminé, je me débarrasse de mon plateau et nous quittons la cafétéria sans réellement regardé derrière. Trop. Froid. Sérieusement. Et pourquoi pas inventer la neige chaude. Non? Faute de mieux, on décide de descendre à l’entrepôt pour trouver de quoi s'habiller plus chaudement. J'ai parfaitement conscience qu'il ne neige que dans la cafétéria, mais qui dit qu'il ne neigera pas ailleurs ensuite? Je préfère ne pas prendre le risque.

Neiger dans ma piscine adorée? Comment oses-tu!... Me faut un maillot doudoune!
Revenir en haut Aller en bas

H02-001
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H02-001
H02-001
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Mar 23 Jan - 9:24

« Oui je suis bien nouveau, tu sais depuis combien de temps tu vis ici? je suis impressionné de ne voir qu'une seule personne, toi, s’intéresse aux autres. J'ai plein de questions mais je vais m'arrêter là. » Oh bah dit donc il a du caractère celui-là. Après j'imagine qu'on ne peut pas réellement lui en vouloir. Il vient d'arriver et tombe sur cette scène surréaliste en plein milieu de la cafétéria qui semble rendre les gens complètement dingue et avec raison je dirais. Moi-même je dois me battre contre mon envie d'aller la palper et en faire de grosses balles simplement parce que tout ça c'est un peu de l'extérieur. Alors juste pour valider que c'est de la vrai neige. Même si j'aurais tendance à dire que c'est le cas en sentant la fraîcheur me mordre les joues. Ça nous fera un beau teint tout ça. J'allais glisser mes mains dans mes poches pour ne pas perdre mes doigts lorsque je le vois me prendre mon orange des mains. Je suis surpris. Je dois avouer que je le suis. Pas parce qu'elle ne semble pas justement un peu trop appétissante, mais parce que pour un nouveau venu qui mentionne ne pas avoir l'attention des autres et bien il ne fait pas tout pour qu'on l'aime. Bon j'exagère sans doute un peu parce que mon orange c'est sacré. Cette orange est sacré. Cette chose orange est la chose qui arrive à me donner un petit coup de pied aux fesses le matin pour me lever. La chose qui m'aide à rester souriant un minimum. Je sais bien que pour la majorité des gens ce n'est qu'une vulgaire orange, mais pour moi il y a quelque chose de plus. Il y a une partie de cette ancienne vie qui aimait désespérément ce fruit. Il y a sans doute une tonne de souvenirs agréables qui y sont associés. C'est bien plus qu'un fruit. C'est une part de moi.

Alors oui je le laisse me serrer la main, mais cette orange je compte bien la récupérer. Je le fixe donc tout sourire (@H13-007) avant de lui répondre de mon habituel monologue sans fin. Pas de chance il est tombé sur le bavard de service. « Bienvenue ici alors j'imagine. Je suis ici depuis... longtemps. Probablement trop longtemps. Je ne suis pas de ceux qui comptent les jours en faisant de petites lignes quelque part, mais je crois que ça doit approcher l'année. Désolé de te décevoir si tu comptais sortir d'ici rapidement. Ce n'est pas si simple qu'on le voudrait. Et... » Je fixe brièvement de nouveau la foule environnante. « … je peux te dire que pour être ici depuis longtemps les gens ne s'intéressent probablement pas à toi à cause de la neige. Pas parce qu'ils le font vraiment volontairement. C'est la première fois que ça arrive et moi-même je trouve ça perturbant. J'en serais peut-être à me rouler dedans dans un coin si je n'avais pas échappé mon orange d'ailleurs. Orange que j'aimerais bien récupérer. » Je tends la main dans sa direction pour inciter le geste tout en continuant mon blabla ennuyant. Parce qu'il faut admettre qu'il n'y a rien d'intéressant à expliquer pourquoi les gens agissent comme des enfants dans un parc d'amusements. « Sinon et bien profite d'avoir les oreilles de quelqu'un à disposition pour avoir des réponses à tes questions. Si je peux t'aider un peu ça fera ça de fait. Tu n'auras pas tout perdu en venant ici dans la snowpocalypse. »

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


One day after the other


Revenir en haut Aller en bas

H09-910
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H09-910
H09-910
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Jeu 25 Jan - 1:39

Let it snow.
People & H09-910

Un soupir contrit franchit les lèvres du dénommé 910. Un mince sourire suivit pourtant, alors qu’il adhérait aux propos de son compagnon d’un hochement de tête. Oui, décidément, cette absence de souvenir les restreignait énormément. Il était parfois difficile de trouver le bon mot, le vocabulaire étant manquant. Pourtant, cela n’empêchait pas les deux hommes de se rejoindre une nouvelle fois, inconsciemment, alors que le terme de célébration creusait un chemin entre les rouages encore quelque peu rouillés du cerveau du brun. « Une célébration, c’est exactement ça. Un regroupement, des êtres aimés. Un partage entre eux, un échange de présents. » Il l’avait, elle était là, cette idée persistante dont la dénomination se faisait désirer. « Je l’ai sur le bout de la langue. J’ai la scène en tête. Comme disait-on ? Un White Christmas ? Oui, je crois que c’est ça. Ou quelque chose comme ça, je ne sais plus… » Cette incertitude avait de quoi le frustrer, et pourtant, pour Mike, ce n’était pas le cas. Sa curiosité n’était que plus attisée, et il savait que tant qu’il n’aurait pas la réponse à l’énigme, il ne cesserait de chercher. Le nom n’était peut-être pas exact, mais il réveillait quelque chose, comme un espoir, un enthousiasme accompagné d’une sensation de bien-être. Encore que, ces agréables sentiments pouvaient tout aussi bien émaner de la présence de Boucle d’Or.

Magic Mike n’avait plus rien de magique, après tout, dès lors que le blond n’était plus dans les parages. Non pas qu’il perdait de son sourire, ou de son ardeur. Seulement, il ne se sentait plus forcément aussi complet, excepté lorsque 019 s’accaparait sa présence. Peut-être était-ce qui l’avait motivé à flirter avec Boucle d’Or. Bien que ces compliments échangés, dès leur première rencontre, avaient toujours été dit avec une sincérité qui aurait pu, avec n’importe qui d’autre, être désarçonnante. Mais cela n’avait jamais été ainsi, avec le blond. Sa voix faisant bondir le coeur de Mike un peu plus fort. Comme si celui-ci préférait se loger dans la cage thoracique de son compagnon, pour se sceller à son organe vital, plutôt que de résider en solitaire dans le corps du brun. Et avec le temps passant, avec les jours et les semaines écoulés, Mike finissait par céder. Se laissant complètement aller à ce sentiment impératif de quémander 019 près de lui, de l’amener à partager son étrange bulle de bonheur. Cette dernière aurait pu paraître mal-placée, elle qui rendait ses interlocuteurs souvent mitigés sur sa présence d’esprit. Mais il était ainsi, 910. Heureux, d’une certaine manière, à être dans cette position. Amnésique, mais lié par un lien invisible, et qui se renforçait chaque jour, à un beau blond dont le numéro était bien trop similaire au sien pour n’être qu’un simple hasard. Pensée conjointe qui ne pouvait qu’être associée par le charmant inconnu concerné. Boucle d’Or entama une tirade, qui eut le don de faire se pencher en avant le brun. Toujours plus proche de son compagnon, toujours plus dédié à lui, à nouveau inconsciemment. Sa respiration se coupa, quelques secondes seulement, avant qu’elle ne reprenne, plus vive, tandis que les mains de 019 enserraient les siennes. Un contact qui le fit sourire, presque malgré lui. La chaleur de son compagnon lui procurant un sentiment de béatitude qu’il accueillait avec un plaisir non-dissimulé. « Ce bijou, comme tu le dis si bien, me rappelle qu’il me manque quelqu’un à mes côtés. Mais tu sais, cette question ne me travaille plus dès lors que je suis avec toi. » Révélation partagée, qui n’était pas tant confessée que d’ores et déjà connue par les deux intéressés. « D’une certaine manière, c’est comme si le bijou et notre personne étaient liés. »

Cette fois-ci, ce fut au tour du surnommé Magic Mike d’appuyer un peu plus, sa pression s’accentuant alors que ses doigts s’entremêlaient à ceux du beau blond. Parce qu’ils étaient faits pour s’entrelacer de cette manière, peu importe que les jeunes hommes possèdent une bague au doigt ou non. « C’est comme si nos alliances nous pointaient… l’un vers l’autre. » Franchissait-il une ligne ? Mike n’en avait pas l’impression, mais il ne pouvait être certain de comment son camarade risquait d’interpréter ses paroles. Pour autant, il ne cessa pas ses dires, ses pensées étant déjà bien entamées, il était désormais trop tard pour les interrompre. « Je sais que ça peut sembler fou mais… si je me sens complet avec toi, alors ne crois-tu pas que ça veut dire quelque chose ? » Finalement, Mike quitta les mains du blond, non pas de gaieté de coeur. Iil mourrait d’envie de prolonger le contact, mais il devait d’abord s’assurer d’une autre chose. Retirant alors la bague à son doigt, il la fit glisser dans la main de Boucle d’Or, se plongeant dans ses yeux : « Always by your side. C’est ce que ça dit. Peut-être que cette phrase fait du sens pour toi. Elle en a pour moi, mais je ne peux garantir sa signification... » dans le doute où tu n’es pas mon élu.

Emi Burton

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

It's you and I, and I'll always be by your side


Coeur à prendre ou à voler ? Clique ici !
Revenir en haut Aller en bas

H09-019
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H09-019
H09-019
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Ven 26 Jan - 19:36

Let it Snow !
Event Décembre
Christmas… Oui… Oui, bien sûr, c’était le mot ! Mais avoir le mot ne suffisait pas à retrouver la mémoire. J’étais certain que @H09-910 venait de trouver la bonne appellation, mais malheureusement, ça n’était pas suffisant. Même si d’ailleurs, je n’étais pas totalement certain sur ce qu’il avait dit sur l’échange de présent, la chose avait quelque chose de plus… spirituel à mes yeux. Ce qui n’avait pas l’air d’être le cas de mon compagnon, mais nous nous retrouvions quand même sur plusieurs points. Mais très rapidement mon attention, mes réflexions étaient posées sur autre chose. Notre conversation devenait de plus en plus profonde, et en quelque sorte… rassurante.  Après avoir dit ce que j’avais sur le cœur, et toujours mes mains sur les siennes, un très large sourire se peint sur mes lèvres. Il confessait lui aussi ressentir ce même manque que je ressentais, manque qui disparaissait à ma présence. Égoïstement, j’étais fou de joie de l’apprendre. Pourtant, une partie de moi se sentait coupable de voler ainsi l’intérêt de ce bel homme à la personne avec qui il partageait cette alliance. Pourtant, sa dernière phrase fit battre mon cœur un peu plus. Il venait d’émettre une hypothèse que je n’osais pas imaginer.

Nos doigts s’entremêlaient, comme s’ils étaient faits pour être dans cette position, comme s’ils étaient faits pour être liés. Rien ne pouvait plus me faire me sentir aussi bien qu’en cet instant. J’avais toujours en moi cette peur de commettre une faute, de faire une erreur, mais mon cœur n’écoutait pas, il était bien certain de ce qu’il voulait. Et ce qu’il voulait, c’était être aux côtés de mon Beau Brun… Je continuais de garder le silence alors que lui-même continuer d’expliquer son ressentit, qu’il me demandait si je pensais comme lui, si cette coïncidence ne me semblait pas plutôt être une réalité, un fait. A ce même moment, 910 retirait ses mains des miennes pour retirer son alliance et la mettre dans ma main. Je ne m’étais pas attendu à un tel geste, d’autant plus que ses yeux étaient plongés dans les miens, que le geste en lui-même était déjà assez fort. Always by your side… Est-ce que cela faisait écho chez moi… ? Une chose était sûre, cette phrase ne m’était pas inconnue. Elle complétait même plutôt joliment ce qu’il y avait sur mon alliance. Mon regard se posa sur l’inscription que j’avais besoin de voir de mes propres yeux. Always by your side… Never forget my love… Ce n’était plus du tout une coïncidence. Pour toute réponse, et gardant la sienne dans le creux de la main, je retirais ma bague pour faire de même.

« Je ne peux pas non plus te dire quelle est la signification de ces mots, mais ils ont du sens… Je crois que tu as raison, notre manque, ce que nous ressentons, nos alliances… Je te laisse vérifier par toi-même, sur la mienne, tu pourras lire Never forget my love. C’est d’autant plus ironique avec notre amnésie... »

Je me sentais horriblement vide sans mon alliance, mais là, en étant en présence de 910, d’avoir même la sienne en main, c’était différent. Je me sentais pour ainsi dire nu face à lui. Mais ça ne me gênait pas, j’étais bien comme ça. Je ne me sentais pas vulnérable, j’étais tout simplement bien et je ne donnerais ma place pour rien au monde. Je fis tourner le bijou dans mes doigts encore quelques secondes avant de reprendre sa main et de le lui remettre au doigt, sans doute comme nous l’avions déjà fait… Oui, c’était certain maintenant, je n’avais plus cette crainte à avoir, j’étais à ma juste place, avec la bonne personne. Mon sourire se fit plus grand alors, mon regard s’était à nouveau ancré dans le sien, je ne pouvais tout simplement plus regarder ailleurs. Les sentiments que j’avais, les ressentis que j’avais trouvaient un sens à présent. Je n’avais plus à avoir honte, je n’avais plus à me poser de questions, ce que j’éprouvais été légitime.

« Je suis désolé, je ne trouve pas les mots… Je ne m’attendais pas à ce que tu ressente la même chose que moi… Je… j’ai l’impression que c’est un don du Ciel... »
© CRIMSON DAY

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Que se passerait-il si on disparaissait ?


Revenir en haut Aller en bas

Nicola De Santis
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-9
H01-9
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Lun 29 Jan - 20:55

« Shh, je sais, je suis désolé. Je suis désolé. » La seule chose dont tu as envie en cet instant c'est pleurer. Vider toute la peine et la misère pouvant subsister en toi en ces bras que tu sens se refermer contre toi. Comme si c'était la chose à faire. Comme si c'était normal de lui partager la douleur si profonde que tu as pu ressentir par moment au fil des dernières semaines. Parce que tu n'arrivais pas à le faire avec @Elijah Williams. Tu espérais trop arriver à prendre du mieux pour qu'il n'ait pas à te voir dans cet état même si intérieurement tu avais ce sentiment de t'effriter au fil du temps. Pour lui. Pour vous. Parce que tu aurais aimé recommencer du début encore une fois sans te tracasser de tous les fantômes du passé venant systématiquement te hanter. Tu voulais juste profiter de ce que vous aviez sans t'en faire, mais ça n'était pas si simple. Ça n'était pas dans ta nature de faire si simple. Mais avec lui... Avec @H07-007 tu sens que c'est différent. Parce que d'une certaine façon il est une part de toi. Ton sang. Tu n'arrives pas même à le nier ou en douter alors que ça te semble si évident. Sa façon d'être avec toi. Ta façon d'être à la fois si apaisé et tristement enragé par sa présence. Comme si c'était en tes veines d'être désagréable au possible avec lui même si... « Je suis désolé. Nicola je… je te promets que je referai plus jamais ça. » Même si tu sens que oui il est désolé. Qu'il ne voulait pas nécessairement en arriver à ce point. Mais si c'était pour le mieux? Si c'était la meilleure décision qu'il ait pris depuis qu'il est ici? Te permettre de chasser ce doute subsistant en toi depuis trop longtemps pour y apposer des mots qui t'ont littéralement achevé. Dans le bon sens du terme à n'en point douter. Fâcher tout compte fait tu ne l'es pas à ce point. Plutôt vulnérable face à cette personne en compagnie de qui tu t'es toujours senti si ridiculement en sécurité. « Je le savais, au fond de moi, tu sais. Que toi et moi, on était lié. Qu’on était les mêmes, au fond. Je crois que je l’ai toujours su. Et je suis désolé d’être passé par ça pour prendre conscience de ce qu’on est. J’aurais pas dû. J’ai merdé. » Un léger rire désespéré t'échappe dans le flot des larmes en étant venu à te brûler les joues. Si seulement il savait à quel point vous êtes les mêmes à systématiquement merder.

Pourtant tu ne dis rien. Pas de suite. Te contentant de le serrer contre toi à ton tour en l'écoutant silencieusement murmurer au creux de ton oreille. « Mais maintenant, je te promets de veiller sur toi, d’accord ? Si tu veux de moi dans ta vie maintenant, si tu es prêt à me laisser faire, même dans cette putain de ruche. » Tu inspires fortement avant de te dégager de son emprise pour t'essuyer les yeux et le fixer en acquiesçant de la tête. Souriant légèrement sans savoir si c'est tristement ou étrangement heureux de la situation. « Désolé d'avoir... craqué... J'ai juste... Il y a tellement de trucs qui me sont tombés sur la gueule avec le retour de mémoire en putain de pointillé et... Je crois que ça me fait juste du bien en fait... que tu sois toi... » Tu glisses une main dans ton visage en minant un nouveau sourire coincé. « Ça fait pas de sens je sais. » Un soupire t'échappes alors que tu te retournes prestement pour observer Elijah que tu imagines bien s'inquiéter de ton attitude. Avec raison sans doute. À genoux dans la neige à pleurer dans les bras d'un mec qui fait bien deux fois ta taille que tu as frappé tu es tout sauf rassurant. Tu t'efforces de lui sourire en acquiesçant de la tête et pointant Andy du regard. Ne trouvant pas réellement comment lui exprimer autrement que ce que tu avais presque laissé sous-entendre lors de la soirée costumée s'avère être une vérité vérifiée tout compte fait. Tu ne tardes tout de même pas à reporter ton attention sur celui que tu dois sans doute désigner comme Dante désormais en reniflant si peu gracieusement. « Je crois que... je me doutais aussi. Il y avait un truc avec toi et quand j'ai maté la vidéo après avoir perdu la mémoire... Je sais pas. » Tu pinces les lèvres avant de continuer. « Je crois qu'on va avoir du boulot à faire Dante, mais ouais... j'ai besoin de toi bro t'as pas idée à quel point. »

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Will I always be define by my mistakes?


Revenir en haut Aller en bas

Elijah Williams
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-003
H01-003
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   Mar 30 Jan - 9:17

We can see now.
Ft. Beez


Euh… tu devrais peut-être aller le voir non ? Il n’a pas l’air bien. - Non, attends... - Je les observais. Je voyais Nic en larme, sentait la pointe perforer mon thorax, voyais l'autre tomber fondre sur lui... A vrai dire, j'avais déjà calculé la trajectoire à suivre pour arriver sur lui en un temps record, saut par dessus les tables inclus, au moindre geste brusque. - Tu… ça se passe bien entre vous deux ? Fin, tu sais que y’a des trucs que je ne veux pas surtout pas savoir hein ! Mais je veux dire, sa mémoire, quand ça revient, ça va ? Il gère ? - Je posais machinalement la main sur la cuisse d'Andy pour lui signifier que j'avais entendu, mais que je ne répondrais pas de suite. Je scrutais le visage de Nic, scrutais celui de l'autre brun. J'attendais, silencieux, quelques longues secondes, avant de voir Nic tourner la tête vers nous. Son regard dans le mien, tourné vers Andy avant de revenir à sa conversation.

Je me détendais aussitôt, sentant la pression retomber en moi alors qu'un sourire soulagé pinçait mes lèvres. - C'est bon. Pardon, j'attendais de voir si ça allait. - Je tournais la tête vers Andy et lui offrais un petit sourire avant d'incliner la tête vers eux. - C'est son frère. Il y avait des souvenirs, mais pas de certitudes. Maintenant c'est fait. - Mon regard retrouvait Nic et Dante et je poussais Andy d'un simple coup d'épaule. - C'est pas toujours simple, hein? - J'aurais très probablement les détails plus tard, mais à l'évidence le plus dur était passé. Nic n'avait pas besoin de moi pour surveiller ses arrières. Pas avec lui en tout cas. Et quelque chose me disait que Dante pouvait très bien assurer pour eux deux.

Il s'en sort bien, tout bien considéré. C'est pas évident, il ressent la différence entre lui et moi, mais on se débrouille. Et puisque tu veux pas savoir... - Je me penchais pour chuchoter à son oreille. - J'ai des mois d'expériences avec lui dont il n'a pas conscience, alors ça se passe à mer-veille. - Le premier sourire franc, doublé d'un rire, de la journée se fichait sur mon visage alors que je voyais les joues d'Andy rougir à la suite de ma petite déclaration. Ma main tapait gentiment son dos et je m'extirpais du banc pour me lever. - Bon, Nic a pas besoin de moi et j'ai une bouteille qui attend. Tu viens? - Je contournais Andy pour me trouver en bout de table. - Et puis on en profitera pour faire sécher ton pantalon. C'est pas sérieux ça, Andy, d'oublier de mettre ta couche. - Ma fuite avait été rapide, c'est qu'il courrait vite. Un dernier regard à Nic pour lui faire signe que je retournais au logement et on s'esquivait de cette salle enneigée. Manger? Ouais, peut-être après. Autant j'appréciais la neige, autant mon appétit était au plus bas. Ce n'était pas deux blagues et un rire qui allait changer ça. Mais peut-être qu'après quelques verres, ça irait mieux. J'avais bien une boite de chocolat à manger... Ça ferait. Faudrait juste retenir le Andrew-dévoreur-de-tout.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW   

Revenir en haut Aller en bas
 
EVENT DE DÉCEMBRE : LET IT SNOW
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [résolu]configuration wifi snow leopard (autres osx ?)
» Photos de Décembre
» Loto Beauté loulou - 10 décembre
» Loto Loulou - 7 décembre
» dhcp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Archives :: Rp :: Events-
Sauter vers: