Partagez | 
 

 Where Is My Mind?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Where Is My Mind?   Dim 3 Déc - 18:00


F07-849 & F06-958 //Where Is My Mind?

Cela faisait quelques jours que tu l’avais retrouvé, tu avais été dans cette piscine, lui avait parler de manière innocente et très vite cette sensation de la connaître t’avais submergé. Tu t’étais laissé aller au rythme des frissons qu’elle t’avais fais ressentir, au rythme du battement de ton cœur qu’elle avait fait accélérer. Tu t’étais laissé bercer par ses lèvres et un peu plus tard par ces caresses. Depuis, tu n’avais plus voulut la quittez sentant qu’elle était la seule et unique femme que tu voulais aimer. La seule qui pourrait te transporter dans un autre monde et qui comblerait la solitude que tu pouvais ressentir.

958 avait se pouvoir de te rendre ce lieu magique, de faire en sorte qu’il soit moins fade, elle te comblait déjà alors que cela ne faisait pas longtemps que vous aviez entamer votre relation. Mais bizarrement, tu avais l’impression que c’était dans l’ordre des choses dés le premier regard que tu avais posé sur elle. Alors la plupart de tes soirées, tu les passais avec elle, soit vous dormiez dans ta chambre soit vous alliez dans la sienne, vous passiez beaucoup de temps l’une avec l’autre. Elle te laissait parcourir la ruche à la recherche d’indice et quand tu lui en parlais elle partais dans des théories avec toi.

Tu étais déjà partis dans quelques-unes, te disant que soit vous aviez été trier sur le volet et qu’on vous avait kidnappé du monde réel. Si c’était le cas tu espérais qu’il y a des gens qui vous cherchaient au-dehors. Peut-être de la famille. Tu avais parlé d’expérience, des personne pris au hasard pour voir l’effet qu’un tel endroit pourrait avoir sur vous, voir comment vous vous comporteriez ne sachant plus qui vous étiez, si vous alliez devenir une autre personne. La seule que tu te demandes si c’était le cas, c’était pourquoi auriez-vous accepter cela. Ou bien, alors, quand vous ne parliez pas de ce lieu, tu imaginais ce qu’aurai pu être votre vie. Tu avais décrété que pour ta part, tu devais aimer l’action la preuve étant tes cicatrices, ou le fait que tu n’aimais pas rester sans rien faire à tourner comme un lion en cage.

Mais pour l’heure à cet instant précis, tu étais occupé dans ton logement, en fait non pas vraiment. Généralement, quand tu étais là, tu tournais en rond et tu n’avais même pas une balle pour la lancer contre un mu et faire passer les temps. Tout ce que tu pouvais faire, c’était de regarder le plafond et voir si le blanc devenait plus sale avec le temps ou s’il était toujours blanc. Et alors que tu te disais que tu allais sortir pour aller dans cette salle de sport, dépenser un peu ton corps, tu vois ta belle rentré dans ce logement qui t’ennuyant tant. Et déjà rien que par son irruption elle te donnais ce sourire qui refusait partir, tes yeux brillait déjà rien qu’en posant tes yeux sur elle. Tu t’approches d’elle lui disant bonjour à ta manière, une salutation familière comme si tu l’avais toujours appelé ainsi « Salut babe. ». Posant une main sur sa joue pour attirer ses lèvres vers les tiennes. Tu remarques qu’il y a quelque chose et tu lui demandant sur un ton inquiet si quelques chose ne va pas « Et il y a quelque chose qui ne vas pas ? » Tu laisses une de ta main sur son visage, captes son regard d’ébène. Tu glissais ton autre main dans la sienne venant entremêler tes doigts dans les siens et continuant à l’inviter à se livrer « Sweety. Qu’est-ce qu’il y a ? »


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Where Is My Mind?   Mar 9 Jan - 23:19



Where is my mind ?
F07-849

Tu sursautes. Sans t'en rendre compte tes pas ton machinalement mené jusqu'au logement de ta belle ... Au niveau 8. Tu restes là, un moment, soucieuse, à observer le numéro indiqué sur le devant de la porte. Tu ne sais pas trop si tu dois entrer ou rebrousser chemin, tu te demandes même ce que tu fais là. Tu ne sais pas si tu as envie d'exposer tes problèmes à 849 et pourtant ... Tu as cette envie folle de te confier à elle, certaine au fond de toi qu'elle sera en mesure de te rassurer et de faire taire ces doutes qui te rongent l'esprit. Tu te décides finalement à pousser la porte du logement et tu découvres bien vite la blondinette, qui semblait prête à sortir de ce même logement. Tu lui souris, malgré tout, car la voir te fait cet effet-là, tout simplement, mais tu n'arrives pas à cacher cette tristesse au fond de tes yeux et elle s'en rendra bien vite compte. Tu réponds néanmoins à son baiser en la saluant également.

Mais une fois de plus, sa réaction confirme tes doutes quant à la relation que tu aurais pu avoir avec elle par le passé. Elle a bien vite deviné que tout n'allait pas et étrangement, tu as envie de nier le tout, de lui dire que tout va bien, mais tu n'en es pas capable. Tu n'as pas envie de lui mentir, même si cela te permettrait de balayer l'inquiétude que tu lis dans ses yeux. Tu soupires. « Ça pourrait aller mieux ... » Tu ne sais pas trop comment aborder le sujet, toi-même, tu dois t'avouer un peu perdu au milieu de tout ça. On dirait que cette perte de mémoire te pèse de plus en plus au fur et à mesure que les jours se succèdent. « Tu sais entre toi et moi ... Y'a cette chose qu'on a ressentie ... Malgré tout ça, malgré l'absence de souvenir ... Je ... » Tu marques une pause, consciente de l'incohérence de tes propos. « Y'a eu quelqu'un d'autre ... » Tu lui jettes un coup d'oeil et tu te reprends bien vite, consciente que ce que tu viens de dire pourrait être mal interprété. « Pas comme pour toi ... Je veux dire ... Quelqu'un d'autre avec qui j'ai senti que j'avais un lien ... Mais c'était plutôt comme si j'avais une obligation envers elle, le devoir de la protéger je ... je sais pas trop comment l'expliquer. » Tu t'arrêtes, tentant de reprendre ton souffle, ne sachant qu'ajouter de plus pour expliquer la situation et tu fais quelques pas, avant de te laisser tomber dans l'un des canapés du logement. « C'est difficile de me faire une idée alors que je n'ai aucun souvenir ... Rien ... Que c'est sensation que je ne comprends pas. » Tu lèves à nouveau le regard vers elle, un regard implorant, sachant pourtant pertinemment qu'elle ne peut rien faire pour toi parce que vous êtes dans le même bateau.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Where Is My Mind?   Jeu 18 Jan - 12:31


 

   

 
 

   

Where Is My Mind?


   

958 - 849


   
   

        - Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Etiam ultrices auctor elementum.
       

Tu caresses doucement sa joue, l’invitant à se confier à toi. C’est tout ce que tu veux, qu’elle te dise ce qui la tourmente, tout ce mal-être qui pouvait la ronger, s’il y en avait un. Tu attends tranquillement qu’elle commence à te parler, ce qu’elle fait petit à petit. Elle te parle de vous deux, de ce que vous ressentiez pour l’une et l’autre sans vraiment comprendre qui vous étiez l’une pour l’autre par le passer. Vous saviez que chacune de vous faisait partie de la vie de l’autre, vous saviez que vous vous aimiez dans votre ancienne vie et que malgré qu’ils vous avaient pris vos souvenirs, vous ressentiez toujours la même chose.
Mais tu ne comprends pas vraiment où elle veut en venir, elle n’approfondit pas vraiment le fond de sa pensé et commencer une autre phrase qui te fais lâche subitement sa main, ta main qui caressait sa joue quitte sa peau et en une seconde, tu sens ton cœur te faire mal, laissant échapper une simple « Oh… Je vois… » Tu ne savais pas comment tu devais prendre ses dernières paroles, tu recules même légèrement, fronçant des sourcils. En une seconde, tu te disais que tu ne voulais pas croire ce que tu entendais, tu aurais aimé de ne pas entendre de telles paroles. Et comme si elle t’avait entendu, elle reprit la parole, soulagea ce mal qui avait si soudainement fait son apparition et tu pousses un soupir de soulagement.

Tu ne pouvais nier qu’elle venait de te faire peur et que tu croyais qu’une des seules choses que tu avais trouvé de bien dans cette ruche, allait brusquement te tourner le dos. Mais tu l’écoutes, tu entends ce qu’elle te dit et tu fronces encore les sourcils. Mais cette fois, ce n’était pas dans une expression douloureuse, plus dans une expression interrogative. Tu te posais déjà des questions alors sur qui était cette personne, qui pouvait bien provoquer une telle envie de protection chez ta belle. Tu vois qu’elle est perdue, ne comprends pas vraiment tout ceci. Tu la vois se laisser tomber dans ce divan et tu viens t’asseoir à ses côtés. « Je vois… Pendant un instant, j’ai cru que tu allais me dire que tu avais ressenti la même chose pour une autre personne… » Tu poses une main sur ses cheveux les caressant doucement, l’autre sur sa cuisse. Tu lui souris lui dis avec douceur. «On trouvera nos souvenirs, ceux qui ont fait ça, et on se souviendra de tout, je te le promets. » Tu comprenais son sentiment, cette confusion que tout ceci provoquait. Toi non plus tu ne comprends pas vraiment comment ton corps pouvait se souvenir de chaque parcelle de la peau de @F06-958, de ces sensations de connaître certaines personnes sans vraiment  savoir pourquoi et quel place, ils avaient eu dans ta vie. Tu étais seulement sur de ce que cette femme avait représenter dans ta vie et ce qu’elle représente encore. Tu essayais de la réconforter du mieux que tu pouvais, mais tu ne pouvais pas vraiment lui dire plus que ce là où la prendre dans tes bras, ce que tu fais « Raconte-moi ce qui s’est passé.. C’est quoi son matricule ? » Tu essayes de faire en sorte qu’elle se confie à toi, essaye de l’aider à comprendre ce qui se passe. « Tu lui en as parlé ? »


   

   
Shacka Hive

 


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Where Is My Mind?   Mer 24 Jan - 14:11



Where is my mind ?
F07-849

Tu souris presque en entendant ses paroles, même si cela ne parvient pas totalement à te soulager. Tu t'étais bien douté, que dans la mêlé, tu allais provoquer toutes sortes de réactions chez ta belle et tu ne t'étais pas gouré. Tes explications maladroites l'avaient bien fait douter, mais tu étais heureuse qu'elle t'ait laissé terminer tes explications avant d'ajouter quoi que ce soit. Qu'elle t'ait écouté jusqu'au bout, sans t'interrompre, pour te permettre de t'expliquer au mieux de tes compétences. « Évidement que non ... » Tu soupires, tu poses ta main sur la sienne, celle qu'elle vient de déposer sur ta cuisse et tu glisses un léger baiser sur ses lèvres. Son optimisme te fait sourire, mais évidemment, tu ne partages pas les mêmes convictions qu'elle ... Pour le moment, tu es plutôt certaine que la seule manière de sortir d'ici, c'est lorsque ceux qui vous retiennent accepteront bien de vous libérer, mais tu n'ajoutes rien à ce sujet. « Pour les souvenirs, j'y compte bien ... Même si décidément, ils n'ont pas l'air de vouloir refaire surface, pas aussi vite que je l'aurais souhaité. » Tu grimaces légèrement.« Mais je serais pas contre une vengeance, ceci dit ... Ceux qui nous ont fait ça. » Tu soupires.

Tu t'appuies sur l'épaule de ta douce, tu aimerais bien rester là, un moment, à profiter d'elle, sans rien ajouter ... Mais elle ne t'en laisse pas la chance, et de toute manière, tu finirais bien par lui en parler, à un moment ou un autre, donc autant le faire maintenant. Après tout, c'est toi qui as entamé la discussion à ce sujet. « Nita ... Elle s'appelle, Nita ... Enfin, je crois ... Ça m'est venu spontanément quand je l'ai vu, mais je ne connais pas son matricule, enfin ... Si elle me l'a dit, je ne m'en souviens pas. » Tu fronces les sourcils, essayant de te rappeler, mais il n'y a que le surnom de la demoiselle qui te revient. « C'était plutôt étrange ... C'était lorsqu'il y a eu l'alarme, tu vois ? Elle était là, elle a été prise d'une sorte de panique et elle s'est jeté dans mes bras et ... Et c'est là que j'ai ressenti un truc, elle aussi, je pense ... » Tu secoues la tête négativement. « Mais non, on n'en a pas parlé. » Auriez-vous dû ? Tu te demandes bien comment tu aurais abordé le sujet, en fait ... C'est plutôt étrange, pour le coup. Tu jettes à nouveau un coup d'oeil vers la blonde et tu te trouves plutôt chanceuse de l'avoir à tes côtés.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Where Is My Mind?   Dim 18 Fév - 14:47





Where Is My Mind?


958 - 849




- Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Etiam ultrices auctor elementum.

Tu la laisses parler de cette personne qu’elle avait rencontré, cette personne qui lui avait laisser le sentiment qu’elle la connaissait, qui avait faire renaître celui de vouloir la protéger. Elle dit qu’elle s’appeler Nita et tu te souviens e l’avoir rencontré plusieurs fois. La première avait été cette nuit où tu avais été réveiller par cette mélodie et qui t’avais conduit dans la salle de jeu avec ce billard. Tu te rappelles de cette crainte dans les yeux de la jeune femme cette fois-là, de son numéro de matricule, du jour où elle t’avait dit que tu pouvais l’appeler Nita.

Le monde était petit, ou du moins la ruche était un petit endroit. Tu avais envie de rire légèrement, mais tu ne fis rien, tu laisse juste la métisse parle de Nita. Elle te raconte comment elle la rencontre de ce moment ou elle a ressenti ce sentiment familier avec la jeune femme. Après qu’elle ai fini, tu ne dis plus rien, en fait, tu ne sais pas vraiment ce que tu pourrais ajouter. Alors tu laisses ta main crasser son bras, et laisses un peu ton esprit divaguer, regardes devant toi. Tu continues à penser à ta rencontre avec elle, ce sentiment de la connaître. Ce n’avait pas été aussi fort que "@f06-958" , mais tu avais quand même cette impression que ce n’était pas la première fois que tu l’avais rencontré. Tu trouvais que même si elle n’avait aucun souvenir de Nita, elle avait de la chance d’au moins se souvenir de son nom. Toi, tu aurais voulu te souvenir du sien ou du tien. Mais tu chasses cette triste pensée. Tu prends une grande inspiration, viens poser tes lèvres sur la tête de ta bien-aimée et lui confie que tu as déjà rencontre cette jeune femme qui lui a laisser un tel sentiment « Nita… Je lui ai parlé quelques fois.» Tu prends encore laisse un silence s’installer doucement avant de reprendre. Tu te dis que si ta belle à de tels sentiments envers Cette Nita et que toi, tu as eu le sentiment que tu la connaissais, elle avait du sûrement faire partie de votre vie à toutes les deux. Surement plus dans sa vie à elle que toi, mais en tout cas, cette fille devait être important pour elle. Vous ne pouviez pas avoir des impressions similaires dues au hasard.

Et si elle regarde bien, elle peut voir que tu réfléchis, fronçant légèrement les sourcils. Tu es même en train d’essayer de créer de liens dans ta tête. Peut-être qu’elles faisaient partie toutes les deux de la même famille ou encore qu’elle se connaissait depuis l’enfance. « Peut-être qu’elle fait partie de ta famille. Où que tu la connais depuis votre enfance » Et soudain, le fait de ne pas avoir de souvenir te pèse, encore. Tu as ce sentiment de vide, et aimerais avoir quelques souvenirs encore une fois. Juste un auquel tu pourrais te rattraper, que cela soit sur la magnifique femme que tu as dans tes bras ou d’une autres personne.

Tu ressers ton étreint de cette main qui caresse le bras de ton aimée, et de l’autre tu tournes doucement son visage vers le tien pour plonger ton regard dans le sien. Et juste l’espace de quelques secondes, on peut déceler une lueur triste dans celui-ci. Mais tu ne laisses pas vraiment le temps à ton amour de te demander ce qui n’allait pas, que tu viens prendre ses lèvres pour sentir sa chaleur qui efface ce sentiment de tristesse qui vient s’insinuer en toi. Tu veux le chasser, pour continuer à parler avec elle de cette rencontre. « Et elle, elle se souvient de ton nom? » Tu as peu peur que sa réponse soit positive, pas que tu ne veuilles pas qu’elle sache son nom. Mais tu aurais aimé t’en souvenir par toi-même si jamais Nita, lui avait révéler son nom.



Shacka Hive

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Where Is My Mind?   Lun 12 Mar - 15:04



Where is my mind ?
F07-849

Tu hoches la tête. Étrangement, ça ne t'étonne pas plus que ça que ta belle ait déjà rencontré Nita ou qu'elle lui aille parlé. Néanmoins, toute cette discussion, si c'est possible, semble te rendre encore plus confuse que tu ne l'étais quand tu es venu rejoindre la demoiselle. Le fait d'en parler avec quelqu'un te partager tes doutes, ne fait qu'accentuer ces derniers en plus de faire naître des dizaines de questions auxquelles tu n'as aucune réponse ... Pas même une petite piste. C'est frustrant. Bien que concentré sur tes propres problèmes, tu te rends bien compte du silence qui s'est installé entre vous et la demoiselle semble en pleine réflexion également. Tu fronces les sourcils, l'observant en attendant qu'elle se prononce sur ce qui la tracasse, même si tes problèmes te rongent, tu n'es pas prête à non plus ignorer ce qui pourrait déranger la blonde. Et finalement, alors qu'elle se lance, tu vois bien qu'elle songeait plutôt à tes propres problèmes. Ceci dit, les mots qu'elle prononce te font l'effet d'une bombe.

Une soeur ... Un membre de ta famille ? Est-ce seulement possible ? Et pour la première fois, tu ressens un manque, plus profond qu'à l'habitude. Oui, tu as probablement une famille, à l'extérieur d'ici, tu l'espères et pourtant, tu ne te rappelles de rien à ce sujet. Tu te mords la lèvre inférieure.« Ce serait ... Génial et en même temps ... » Tu balances la tête de gauche à droite. Être si près d'un membre de sa famille, si tel est le cas, et ne se souvenir de rien ... C'est affreux. Tu en viens presque à espérer que ce n'est pas le cas, mais rien n'est impossible. Après tout, tu es bien tombé sur 849, qui, visiblement, a fait partie de ta vie avant la Ruche. Tu plonges finalement les yeux dans celle de la belle. « Ici, ma famille c'est toi. » Tu déposes un doux baiser sur ses lèvres. Te reculant légèrement alors qu'une autre question passe le cap de ses lèvres. « Dee' ... Elle m'a appelé Dee. » Tu fronces à nouveau les sourcils. « J'ai le sentiment que c'est un surnom ... Il manque quelque chose. » Tu jettes un coup d'oeil interrogateur à la blonde, peut-être que cela lui rappelle quelque chose. Tu espères même naïvement que c'est le cas.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Where Is My Mind?   Mar 17 Avr - 14:45


Where Is My Mind?
What's inside my head, I've lost a sin. No one to forgive,
No one to forget. Don't you believe if you want it, you can have it. Take the wreck, leave the habit. We go down into the darkness like a stampede, charging. Follow me now, follow me, down

Dee.. C’est vrai cela ressemblait plus à un surnom qu’un nom complet. Et en toi, ce surnom fait échos. Elle te regarde d’un air interrogateur, attendant sûrement une réponse de ta part. Mais pour l’instant, tu n’en avais pas. Tu avais juste cette impression que tu as mainte fois prononcer ce surnom, qui te semble tellement familier. Tout ce que tu peux lui dire, c’est juste un simple « Sûrement, mais c’est un début. Au moins je pourrais t’appelle autrement que 958. » Tu le dis avec humour « Tu as échappé à Chanterelle. » Mais son nom continue à faire échos en toi, tu as cette impression de l’avoir dit tant de fois, cette sensation familière. Alors tu répètes encore une fois « Dee.. » Plongeant tes yeux dans le siens d’un air songeur. Tu ne sais pourquoi ton esprit s’évade alors que tu ne peux détacher ton regarde ta belle. Tu ne sais pourquoi, tu as cette impression que de répéter intérieurement ce surnom qui lui a été dévoiler, laissant un silence s’installer dans cette pièce. Tu répètes ton ce nom encore une fois

Soudain, cette pièce blanche n’existait plus, elle laissait place à un long couloir, a une porte avec un numéro. Ton dos te faisait encore souffrir ainsi que certaines parties de ton corps, alors que tu te sentais à la fois fatiguer, soulager et heureuse, ainsi que meurtris, restant encore quelque instant devant cette porte sans vraiment y croire, cela te semblait être encore un rêve bien cruel.

Ta respiration se fait plus profonde, alors que tu continues à la regarde sans dire un mot. C’était comme si tu étais autres part.

Tu frappes à cette porte attends avec impatient, sans cette crainte au fond de toi qu’elle n’ait pu t’attendre. Tu entends sa voix derrière cette porte, sens l’émotion te gagner petit à petit. La porte s’entré s’ouvre et son visage apparaît devant toi. T’es yeux s’humidifie n’osant pas croire que tout ceci est la réalité, qu’enfin ce que tu avais espéré durant ces mois, durant ces séances avec tes geôliers. Alors tu poses une main sur son visage d’un geste fébrile lui murmurant « Je suis rentré. » Tu viens presser tes lèvres contre les siennes avec passion et force, tu n’avais cessé de penser à elle, t’avais cruellement manquer et cela se ressentais « Tu m’as tellement manquer, Dee… » Ta main se pose sur son visage, dans tes yeux ce reflet la même humidité que dans se souvenir qui vient subitement t’envahir.

Tout ce mélange et tu ne distingues plus vraiment le présent. C’est avec la même fébrilité que tu pose une de te mains sur ce visage, la même émotion qui tu lui répètes ses mots d’une voix tremblant « Je suis rentré » Tu viens capturer ses lèvres avec la même intensité, que dans ce souvenir qui revenait à toi brusquement. Tu lui redis encore une fois à quel point elle t’as manqué, terminant cette phrase « …J’ai cru que je ne te reverrais, jamais » et prise pas cette émotion qui t’envahit, sans même t’en rendre compte, ni même les sentir, des larmes perle au coin de tes yeux, glissant le long de ta joue.

Puis le présent, redevient le présent, ces meubles blanc reprennent leur place ainsi que c’est mur. Tu restes confuse sur ce qui vient de se passer. Toujours cet étrange regard, te souviens maintenant qu’autrefois, tu avais cru que vous ne pourriez jamais vous revoir, de ce moment de bonheur de revoir son visage qui se mélangeait à cette douleur que tu ressentais en même temps, ce sentiment de confusion et elle te redonnant par cette simple vision un ancrage. « Dee…Je…» Tu n’arrives pas vraiment à exprimer ce qui venait de se passer. Tu savais juste que ce n’était pas la première fois qu’on vous séparait que vous vous retrouviez. « Je crois que ce n’est pas la première fois qu’on se retrouve… » Tu as toujours ce regard confus. Tu essayais de remettre les choses en ordre dans ta tête.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Where Is My Mind?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Where Is My Mind?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» o, full of scorpions is my mind.
» ❝ i'm losing my favourite game, you're losing your mind again [PV Night][FINI]
» alice + get out of my mind
» READ MY MIND - Ouverture le 09/09 (1 an)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Archives :: Rp-
Sauter vers: