Partagez | 
 

 [NIVEAU 7] A night visit [7&722]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F09-722
F09-722
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: [NIVEAU 7] A night visit [7&722]   Ven 5 Jan - 17:20

a night visit

please help me  


Sur le côté, sur le dos, rouler en boule puis sur le ventre. Rien à faire. Incapable de trouver le sommeil, la rouquine soupira pour la énième fois. Aucune position n'était assez confortable pour la plonger dans les bras de Morphée. Boudeuse, elle enfonça son visage dans son oreiller, marmonnant des paroles incompréhensibles. Une fois de plus, la ruche la privait de dormir. Son cerveau était trop éveillé pour faire le vide et simplement se laisser aller. D'un geste lent, elle rampa sur son matelas, jusqu'à atteindre le bord. Éreintée, Rosie récupéra la veste à capuchon qui traînait au bord de son lit, puis l'enfila par-dessus son t-shirt blanc. Quitte à ne pas pouvoir dormir, elle comptait bien sortir un peu pour se changer les idées, et ce, malgré le fait que tout le monde était profondément endormi à cette heure-ci de la nuit. Glissant ses pieds dans ses chaussures, elle se redressa en prenant le temps de s'étirer un peu. Son cou était très tendu, ce qui la fit grimacer légèrement. Le stress et les tensions de la journée ne faisaient qu'endolorir ses pauvres muscles. D'un pas très silencieux, la jeune femme quitta sa chambre, non sans jeter un coup d’œil vers celle de son colocataire du fond. Hum. Il devait sans doute dormir. Pour cette fois-ci, elle acceptait de le laisser tranquille. Après tout, elle n'avait pas besoin de lui pour s'occuper l'esprit une heure ou deux. Laissant la porte ouverte derrière elle, Rosie tourna la poignée de la porte pour accéder au couloir. Prudemment et par simple réflexe, elle glissa d'abord sa tête pour observer si la voie était libre. Rien en signaler. Elle s'y faufila donc sans plus attendre, abandonnant l'inconfort de son lit qu'elle regagnerait plus tard.

Le silence froid qui planait dans le couloir ne l'embêtait pas réellement. C'était paisible, en quelque sorte. Elle se plaisait aussi à pensée qu'elle ne craignait rien, seule sur son étage. Cela dit, elle fit quelques pas en direction de l’ascenseur, souhaitant rejoindre la salle commune pour s'occuper à une activité musicale et relaxante. Immédiatement, un subtil bruit non identifié sonna l'alarme de ses oreilles fines. Fronçant les sourcils, elle jeta un coup d’œil par-dessus son épaule, rien que pour s'assurer que personne ne la suivait. Comme elle le croyait, il n'y avait rien du tout, ce qui laissa croire qu'elle avait halluciner la chose. Bizarre. Elle continua son chemin, non sans une fois de plus entendre ce petit son difficile à décrire. Qu'est-ce que... Inquiète, la rouquine leva les yeux vers le plafond, question de voir si quelque chose avait réussi à grimper au-dessus de sa tête. Toujours rien. « Du calme Rosie, respire... » Se parler à soi-même était un signe évident que la panique montait en elle et que d'ici peu, elle perdrait le contrôle. Nerveusement, elle accéléra le pas vers sa destination tout au bout du couloir. Quelque chose la suivait, elle était prête à mettre sa main au feu! Elle n'était pas folle, il y avait ce bruit étrange qui lui collait aux pieds! Apeurée pour de vrai, elle fila en coup de vent, courant à pleine vitesse. Très inquiète, elle tourna la tête une dernière pour voir si...

Bang. Heurtant de plein fouet les deux portes de l’ascenseur qui n'avait pas vraiment eu le temps de s'ouvrir à temps, la rouquine rebondit par terre, dos contre le sol. Sonnée par le choc, elle sentit les murs tanguer légèrement, avant d'entendre un horrible hurlement qui provenait du plancher. Déboussolée, elle roula sur le côté, avant de se redresser sur ses genoux pour voir de quoi il s'agissait. Ses yeux bleus égarées tombèrent alors sur la silhouette familière de son furet blanc. Blanc comme les murs, le plafond et le plancher. « ….Snowball! » Traumatisée par le fait qu'elle venait de lui rebondir dessus, la jeune femme le récupéra très doucement entre ses mains tremblantes. « ...merde...oh non... » Voyant qu'il avait l'air de souffrir, elle oublia ses propres douleurs avant de monter dans l’ascenseur. Que faire? Où aller? Qui savait s'occuper d'un furet mieux qu'elle? Paniquée, elle appuya sur le 7ième étage, avant de vite reporter son attention sur son animal. « Je suis désolée, je voulais pas... » Elle lui parlait, mais c'était principalement pour se calmer elle-même. Une fois au niveau 7, elle se lança vers l'une des premières porte. Logement 702. Sans s'annoncer, elle entra le plus silencieusement possible. Il y avait bien quelqu'un ici qui saurait quoi faire ou du moins qui était plus en mesure de garder la tête froide qu'elle. La rouquine ouvrit ensuite la porte de chambre de son compagnon d'incendie, prenant la peine cette fois-ci de s'annoncer. « Seven! Réveille-toi, c'est urgent! » Elle lui alluma la lumière, question de facilité le réveil, avant de s’asseoir sur le bord de son lit. Les cheveux roux en bataille, une légère bosse dans le milieu du front et Snowball traumatisé entre ses mains, elle poursuivit d'une voix paniquée. « Il s'est fait mal! Je ne sais pas quoi faire, je... je l'ai écrasé sans faire exprès... » L'animal continuait de couiner doucement, ce qui ne faisait que martyriser son grand cœur. Elle l'aimait, elle ne voulait pas être responsable de sa mort. Quelle horreur!


AVENGEDINCHAINS

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

but in the end it doesn't even matter
« Times that I've seen you lose your way. You're not in control and you won't be told. All I can do to keep you safe is hold you close. Hold you close til you can breathe on your own. And I won't let you down»
by Wiise


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H11-7
H11-7
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [NIVEAU 7] A night visit [7&722]   Ven 19 Jan - 10:49

a night visit
H11-7 & F09-722

Il souleva le drap et se jeta sur le matelas en poussant un long soupir. Ses yeux se fixèrent sur le plafond et il leva son bras à hauteur de son regard. La brûlure cicatrisait lentement mais la peau y restait encore sensible et fragile. Son nez se plissa au souvenir de l'odeur de la chair brûlée et il dut se concentrer quelques instants pour éviter d'être à nouveau pris de nausées. C'était étrange et, pendant un certain temps, il lui avait fallu s'habituer à ce membre qu'il peinait à reconnaître comme sien. Plus que la perte de mobilité de son poignet, c'était le côté esthétique qui l'angoissait.
" Les filles trouvent que les cicatrices c'est sexy… tu parles, c'est un connard qu'en avait pas qui a dû dire un truc comme ça… " marmonna-t-il en roulant sur le flanc.
Il tira le drap sur son corps seulement recouvert d'un boxer aussi blanc que les murs de la chambre et ferma les yeux, fatigué. Ce matin il s'était levé aux aurores, alors que la grande majorité de la Ruche dormait encore. Il était alors passé faire un petit tour à la salle de sport, satisfait de n'y croiser personne. Là, uniquement vêtu de son sous-vêtement, il s'était adonné à quelques exercices qu'il avait jugé nécessaire à sa lente guérison. Son poignet peu mobile pendant le reste de la journée avait besoin de se muscler s'il ne voulait pas perdre de sa souplesse. Un incident qui serait regrettable sachant qu'il s'agissait de sa main droite… La seule qui lui était réellement nécessaire…
A présent il avait juste besoin de repos et, surtout, d'une bonne dose de tranquillité après avoir passé la journée à s'activer entre les différentes activités proposées. Seven bailla à s'en décrocher la mâchoire et finit par se détendre, laissant tous ses muscles profiter d'un repos bien mérité. Les traits de son visage se relâchèrent et il roula des yeux en sentant Buddy se faufiler contre lui, sa truffe humide s'échouant contre sa poitrine. Il continua de le fixer tandis que le petit chiot s'installait confortablement entre ses bras, se fichant bien du confort de son propriétaire.
" Sale bête… T'as de la chance d'avoir cette petite bouille parce que sinon tu aurais fini dans la douche. " ronchonna-t-il en le gratouillant derrière les oreilles.
Enfin au complet dans le petit lit, il ferma les yeux et finit par glisser dans un profond sommeil, la bouche entrouverte sur l'oreiller.

Il fut réveillé quelques heures plus tard par un hurlement perçant qui lui déchira les tympans et il sursauta avant de pousser une exclamation surprise quand la lumière lui brûla subitement les rétines. Aveuglé, la tête dans le brouillard, 7 se redressa brusquement sur son séant, le cœur tambourinant entre ses côtes.
Un grondement rauque et peu amène lui échappa et il dut plisser les yeux pour distinguer un éclat roux à quelques centimètres de lui, sur le matelas. Pris de court il se força à garder les paupières ouvertes, grimaçant en s'habituant à la vive lumière accrue par la blancheur des murs. Rouquie ? Qu'est-ce que c'était que ce délire…
" Urgent… " répéta-t-il lentement, encore trop groggy pour percuter. " Quoi, t'as reçu une boule de neige entre les fesses pour débarquer comme ça ou quoi ? "
Il lui lança un regard désabusé mais pas malveillant, appréciant un peu trop la jolie rouquine pour la chasser sans avoir eu une explication à se mettre sous la dent. C'est alors qu'il entendit un couinement et ses yeux se baissèrent pour tomber nez-à-nez avec un furet. A l'entendre elle l'avait écrasé. En pleine nuit. Au niveau 7. Qu'est-ce qu'elle faisait ici, à une heure aussi tardive ?
" C'est… un rongeur… " lâcha-t-il avant de réaliser qu'il s'agissait sûrement de son animal de compagnie.
Il lança un coup d'œil à Buddy à moitié planqué derrière lui et passa une main sur son visage, l'air désespéré. Si cet idiot avait peur d'un furet alors il n'essayait même pas de l'imaginer protéger ses fesses contre qui que ce soit… Il passa tout de même une main rassurante sur la tête du chiot et observa avec attention la petite bête, n'osant pas tendre la main vers celle-ci.
" T'es consciente que je suis pas véto ? " marmonna-t-il, attrapant le rongeur qu'il vint légèrement tâter. " J'espère pour toi que ça ne mordra pas… "
Sortant définitivement de sa phase de sommeil, il commença à examiner un peu plus sérieusement la nouvelle victime d'une bêtise de Rouquie et il pesta quand la boule de poils referma ses mâchoires à quelques centimètres de l'un de ses bras. Ce truc risquait de finir écrasé sous une chaussure et ce n'est pas lui qui irait le pleurer.
" Tu sais que t'es vraiment pas douée, pas vrai ? Qu'est-ce que tu fichais avec cette chose, sur ce niveau ? "
Son patient miniature continua d'émettre de légers couinements et il le rendit à sa propriétaire, se grattant la joue.
" Je n'ai pas l'impression qu'il soit vraiment souffrant mais de toute façon si c'est des dégâts internes y aura rien à faire sur une aussi petite bête. Tu y tiens ? "

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F09-722
F09-722
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [NIVEAU 7] A night visit [7&722]   Lun 22 Jan - 16:17

a night visit

please help me  


Lorsque Seven s'éveilla très soudainement, elle comprit à sa tête qu'elle débarquait un peu au mauvais moment. Tout le monde n'était pas aussi insomniaque qu'elle. Malgré tout, elle dénota une réaction plus vive sur lui que sur son colocataire. Sans doute à cause de l'habitude. 116 était râleur, mais abandonnait rapidement avant de se rendormir. Qui sait et puis elle n'était pas ici pour tester le réveil de ses autres amis, mais plutôt parce qu'il y avait urgence avec son furet de compagnie. Le pauvre venait d'être sauvagement écrasé sous sa personne et elle espérait qu'il soit en mesure de lui dire quoi faire ou même d'aider son animal. De plus, elle était terrifiée à l'idée qu'il ne meurt sous ses doigts. Snowball était visiblement sonné et désorienté ce qui brisait en morceaux son pauvre cœur de rouquine. " C'est… un rongeur… " Belle observation. Pas du tout certaine où il voulait en venir, elle l'observa de ses grands yeux bleus interrogateurs. Et donc? Il allait mourir, c'est ça ? Un rongeur ne devait pas être conçu pour tenir le coup face à un écrasement soudain. Tout était de sa faute en plus, elle s'en voulait de lui avoir causé cette blessure. " T'es consciente que je suis pas véto ? " Elle hocha la tête, ne pouvant pas vraiment le contredire avec cette information. " Oui, oui je sais..." Pressée qu'il l'examine malgré tout, au cas où il aurait une petite idée de ce qu'il fallait faire, la jeune femme rapprocha son furet de lui. Elle ne savait pas si Snowball risquait de mordre, pour sa part, elle n'avait jamais eu ce problème. C'était un gentil rongeur et puis elle en prenait soin. Elle l'avait bien dressé, elle ne voyait pas pourquoi il tenterait de mordre qui que ce soit. Pas vrai? ... " Oh, non! Vilain Snowball !" Ce mal élevé avait voulu morde son ami! Elle l'avait bien vue en train de claquer des dents tout près du bras du blondinet. " Il est un peu confus, excuse le..." Et sans doute avait-il encore trop mal pour se calmer et il avait simplement peur des inconnus, oui voilà. Pinçant les lèvres de découragement, elle soupira. Pourquoi Seven n'avait-il toujours pas trouvé de solution? Au lieu de ça, il lui redonna le furet en lui demandant ce qu'elle fichait dehors avec lui sur son étage. La mine basse, la rouquine observa sa pauvre victime blanche avant de lui répondre d'un ton un peu sec. " Rien, j'allais à la salle commune..." Elle n'était pas particulièrement d'humeur à se faire réprimander, surtout en sachant qu'elle était fautive. Il est vrai qu'elle n'avait pas d'affaire dans sa chambre en plein milieu de la nuit, mais elle n'avait pas trop pris la peine de réfléchir avant de rebondir ici même.

" Je n'ai pas l'impression qu'il soit vraiment souffrant mais de toute façon si c'est des dégâts internes y aura rien à faire sur une aussi petite bête. Tu y tiens ? " Clignant des yeux, elle le fixa quelques secondes sans réagir. Si elle y tient ? "Oui je..." Snowball enfonça ses dents dans son doigt au même moment, ce qui lui fit l'effet d'une piqûre douloureuse. " Outch! Mais..." Par réflexe, elle le relâcha accidentellement sur le lit. En moins de deux, le furet se faufila très habillement sous les draps pour fuir sa maîtresse. Oh non! Paniquée, Rosie repoussa vivement Seven sur le côté, avant de grimper à quatre pattes sur le matelas pour chercher sa boule blanche. Elle contourna également le chiot qui ne semblait pas trop apprécier la fuite soudaine du furet. " Merde, merde, merde !" Pas question de le perdre, qu'allait-elle faire ensuite hum? L'abandonner ici dans le logement ? Rapidement, elle souleva les draps, dans première tentative pour remettre la main sur lui. Rien à faire, elle ne le voyait pas nulle part. " Mais aide moi ! " Il comptait regarder en flattant son chien ou quoi. Voyant bien que le lit semblait désert, elle se pencha une fois de l'autre côté, ventre contre le matelas et tête penchée vers le sol. Une fois à l'envers, elle souffla contre les mèches de cheveux qui lui barraient la vue pour voir sous le lit. " Je pense qu'il est là dessous " Incertaine, elle tenta de mieux voir en plissant les yeux. " Snowball ?" Apparemment, il ne voulait pas lui répondre ce petit fugueur. Le sang commençait à lui remonter au cerveau, ce pourquoi elle se redressa lentement en soupirant de tout son âme. Un air de chat battu collé au visage, la jeune femme se retourna vers Seven. " Excuse moi, je suis vraiment désolée, je ne sais pas pourquoi je... je pensais juste que tu saurais quoi faire et je réalise que c'était bête de venir te réveiller..." Elle ne lui avait même pas demandé comment il allait. Décidément, la gestion du stress n'était pas son point fort. Elle inspira un bon coup pour se calmer, tâchant d'oublier le problème du furet pour deux petits secondes. Glissant une main dans sa chevelure de feu, elle les bascula derrière avant de se ressaisir. Ils allaient le retrouver, la pièce n'était pas si immense de toute manière. Snowball finirait aussi par avoir moins peur si l'on prenait en considération qu'il était peut-être traumatisé. Lentement, Rosie approcha la main du petit chiot, le laissant d'abord la renfiler avant de le caresser un peu. Lui il avait de la chance, son compagnon était plus grand que le sien et sans doute plus solide aussi. Elle aimerait bien jouer avec lui, sauf que ce n'était pas l'instant propice pour cette activité.

Un peu moins sur les nerfs, son regard remonta en direction de son ami, s'attardant plus particulièrement sur son poignet à la peau brûlé. Oh elle n'était pas prête d'oublier cet épisode-là. La preuve en était à la vue des cernes mauves sous ses yeux. "...comment tu vas ? " Une belle façon de repartir la conversation autre que celle de le bousculer en pleine nuit en lui ordonnant de sauver son furet. Elle mordit sa lèvre inférieure, espérant qu'il accepte cette forme d'excuse. Elle se rapprocha un peu de lui, prenant soin de ne pas écraser une patte de son chiot au passage. S'adossant au mur, elle observa la morsure sur son index gauche d'un air boudeur. Son coloc ne raterait pas l'occasion de lui répéter fièrement que ce n'était pas son précieux serpent qui aurait fait un truc pareil. Hors de question qu'elle lui raconte cet épisode. Jamais de la vie. " Moi qui croyais être capable de m'occuper d'un rongeur, comme tu dis, j'étais loin de me douter que je me trompais à ce point. Je ne devais pas être mère ou truc du genre par le passé, parce que j'ai juste aucun talent à ce niveau..." Elle devait être réaliste oui. Incapable de gérer la sécurité et le bien-être d'un furet. Elle n'osait donc pas s'imaginer avec un enfant ou même un bébé. La cata assuré. Elle serait à jamais la fille maladroite et incapable de faire comme tout le monde.


AVENGEDINCHAINS

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

but in the end it doesn't even matter
« Times that I've seen you lose your way. You're not in control and you won't be told. All I can do to keep you safe is hold you close. Hold you close til you can breathe on your own. And I won't let you down»
by Wiise


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H11-7
H11-7
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [NIVEAU 7] A night visit [7&722]   Lun 12 Fév - 17:59

a night visit
H11-7 & F09-722

Il appréciait Rouquie, très clairement même. C'était sûrement la figure féminine qu'il aimait le plus taquiner entre les murs de la Ruche. Pour autant, il tenait à son sommeil qui se faisait durement désirer et là, il avait juste l'envie de se recoucher. Les yeux rivés sur le furet, le regard encore peu éveillé, il marmonna et se frotta le visage, tentant de mettre de l'ordre dans ses pensées. Ça première idée un tantinet claire consistait à lui dire d'aller à l'animalerie voire l'infirmerie, pour ce qu'il en savait. Seven ignorait comment soigner son propre poignet alors un animal blessé et sûrement énervé ne lui donnait pas le moins du monde envie de l'approcher.
Le regard suppliant, presque larmoyant de 722 le poussa tout de même à s'en saisir délicatement et il essaya de l'examiner rapidement, prenant garde à ne pas se prendre un coup de dent. Quand celui-ci essaya tout de même de les planter dans sa chair, il roula des yeux et étira un léger sourire en coin face à l'air outrée de la jeune femme.
" Au moins un qui reconnaît que j'ai l'air délicieux… " se contenta-t-il de dire dans un petit ricanement, achevant de se détendre. " T'en fais pas va, ça ne me dérange pas… "
Il ignora la réplique légèrement agressive de Rouquie, réalisant parfaitement que ses taquineries dans un moment si angoissant devaient lui mettre les nerfs à vif. Il ne s'empêcha pas pour autant de lui lancer quelques piques, son petit plaisir personnel qui lui valait parfois quelques ennuis.
" En pleine nuit. Tu as du mal à dormir ? " lui demanda-t-il tout de même en haussant un sourcil inquisiteur. " Un rapport avec l'incendie ? "
A ces mots, ses yeux se posèrent sur sa chair encore marquée par les flammes et il soupira. Ils avaient beau s'en être tirés en un seul morceau, ça restait une expérience traumatisante. Même pour lui qui avait l'habitude de tout prendre à la rigolade. Surtout pour lui en fait. Il en dormait à peine, encore hanté par l'odeur de sa chair brûlée.

Il fut brutalement tiré de ses pensées par le cri de Rouquie et il pose des yeux surpris sur celle-ci, avisant sa main rougie par la morsure de Snowball. Ce dernier se hâta de se carapater dans la chambre et la jeune femme l'envoya valser sur le matelas en tentant de le rattraper. Émettant un léger ricanement amusé, le premier réflexe de Seven fut de courir vers sa porte pour la refermer, évitant ainsi qu'il ne puisse s'échapper. Il entreprit alors de s'approcher en riant doucement.
" T'es vulgaire pour une si jolie demoiselle, t'en es consciente darling ? "
Il se plaça à sa hauteur et l'observa flatter Buddy qui se mit instantanément à rouler sur le dos, exposant son ventre. A cette vue il roula des yeux et croisa les bras en étirant un sourire en coin.
" Décidemment, il sait mieux y faire que moi… " lâcha-t-il, narquois. " Et si tu te détendais un peu et prenais quelques secondes pour respirer le temps que j'essaie de retrouver ton petit ami, hein ? "
C'était plus un ordre qu'une demande puisqu'il se mit bien vite à genoux pour jeter à son tour un coup d'œil sous le lit. Rien de bien concluant si ce n'est un trop plein de poussière qui lui arracha un éternuement. Il se redressa donc et se dirigea vers la salle de bains, jetant un regard à son amie.
" Je vais aussi bien que peux aller un mec qui a encore la tête dans le derrière et des heures de sommeil à soustraire à son compteur du lendemain matin. " railla-t-il en la taquinant. " Et toi alors, hormis ta crise de tout à l'heure ? Tout se passe bien avec ton… charmant colocataire ? "
Il pénétra dans la salle de bains et émit un petit cri de victoire en apercevant une boule blanche qui disparaissait dans la douche. Se hâtant de la piéger, il attrapa rapidement le petit furet qui se débâtit, le cœur pulsant à toute vitesse contre ses doigts. Soupirant, il caressa légèrement la petite bête et la ramena vers sa maîtresse, lui tendant gentiment.
" Je pense surtout que tu as besoin de sommeil et d'éviter de traîner la nuit dans les couloirs. On ne sait jamais sur qui tu pourrais tomber. " fit-il en se massant la nuque. " Et je suis persuadé qu'il a de la chance de t'avoir toi. Au moins s'il y a le feu, il peut compter sur notre grande guerrière pour sauver ses petites fesses ! "

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F09-722
F09-722
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [NIVEAU 7] A night visit [7&722]   Mer 14 Fév - 11:42

a night visit

please help me  


Bon okay, il affirmait que sa visite surprise ne le dérangeait pas, mais ça ne réglait pas vraiment ses inquiétudes vis-à-vis de son furet. Elle n'avait que Snowball en tête pour l'instant, oubliant pratiquement tout le reste autour. Son air soucieux ne semblait pas vouloir s'estomper et c'est la mine basse qu'elle récupéra son animal blanc une fois son petit examen terminé. Il bougeait encore, respirait un peu vite, mais c'est le stress qui paraissait l'affecter le plus désormais. Elle n'y avait pas songé, mais à force de le trimballer ainsi, elle l'empêchait peut-être de récupérer. D'une certaine manière, il était un peu comme elle, le besoin de repos se faisait sentir de plus en plus. « Je dors mal, c'est vrai » Qu'elle lâcha dans un souffle, comme s'il s'agissait d'une information tellement peu pertinente en ce moment. En quoi est-ce que cela aidait son furet, hum? En rien. La rouquine n'était donc pas encore ouverte au changement de sujet. Et pour ce qui était de l'incendie... Et merde! Snowball qui s'échappe de ses mains comme un goujat et qui fuit au loin. Paniquée, elle repoussa son ami avant de s'élancer à sa poursuite. S'il n'était pas sous les draps, il devait forcément s'être glissé sous le lit. À nouveau dans sa bulle, elle ignora le commentaire au sujet de sa vulgarité, ne se souvenant déjà plus quel mot elle avait utilisé à l'instant qui pourrait choquer ses oreilles. Tout allait trop vite pour elle, encore une fois et le découragement total finit bientôt par l'emporter. C'est dans un long soupire qu'elle s'adossa contre le mur, assise dans ce lit qui n'était pas le sien.

Ce petit chiot semblait déjà moins compliqué à dresser, à le voir aussi docile et compréhensif. Comme s'il savait parfaitement que ce n'était pas le bon moment pour faire une bêtise. Chose que son furet n'avait pas l’intelligence de capter. " Et si tu te détendais un peu et prenais quelques secondes pour respirer le temps que j'essaie de retrouver ton petit ami, hein ? " La jeune femme leva les yeux vers lui, hochant très légèrement la tête, alors que sa main grattouillait le ventre du chiot. D'un air boudeur, elle laissa Seven s'occuper de trouver son animal domestique pour elle, alors qu'elle patientait sagement dans son coin. La catastrophe ambulante qu'elle était ne lui serait d'aucune aide. Valait mieux se ressaisir un peu et prendre le temps de respirer oui. Rouquie ne s'était même pas informée de lui une seule seconde depuis qu'elle était entrée par intrusion. La réponse lui arracha rapidement un petit sourire, s'imaginant bien ce qu'il voulait dire par avoir la tête dans le derrière en plus des heures de sommeils manquant. Pourtant, il semblait se débrouiller plutôt bien, malgré tout ça. Il n'avait pas l'air au bord du gouffre, comparé à certain. " Et toi alors, hormis ta crise de tout à l'heure ? Tout se passe bien avec ton… charmant colocataire ? " Elle fronça les sourcils, incertaine d'où il voulait en venir en parlant de son colocataire. Est-ce qu'il voulait savoir si lui aussi allait bien ou plutôt si elle s'entendait avec lui, ce qui était là deux choses différentes. « Je ne sais pas... » Une réponse qui n'en était pas une, mais elle hésitait à se lancer sur ce terrain-là. En tant normal, elle était plutôt ouverte à la discussion, mais ses jours-ci, c'était beaucoup plus difficile en raison du négatif qui planait au-dessus de sa tête comme un nuage gris qui s'acharne à faire tomber sa pluie constamment au même endroit. Elle savait que si elle en parlait, ce ne serait pas pour lancer des fleurs. Seven semblait quand même bien occupé à piéger son furet, donc peut-être pouvait-elle élaborer un peu plus dans l'espoir qu'il n'y accorde pas trop d'attention. Ce n'était vraiment pas nécessaire après tout. « C'est que... je m'inquiète pour lui, il prend de plus en plus de risques, comme s'il s'en fichait de ce qui pourrait lui arriver ensuite et...je suis fatiguée de me battre avec lui sur ce sujet. Je dois me contenter de le regarder s'enfoncer sans rien pouvoir faire »

Lorsqu'il réapparut tout à coup avec Snowball entre les mains, elle soupira de soulagement. « Merci... » Très délicatement, elle récupéra son animal, voyant bien que celui-ci était complètement épuisé. Pour un furet, il avait fait son sport de la journée, vidé de son énergie. Elle le caressa doucement, avant de le glisser dans la poche de sa veste où il aimait se blottir en petite boule pour roupiller contre elle. Une mésaventure qui avait enfin une fin. Du moins, pour lui en tout cas. " Je pense surtout que tu as besoin de sommeil et d'éviter de traîner la nuit dans les couloirs. On ne sait jamais sur qui tu pourrais tomber. " Ses grands yeux bleus innocents se plantèrent dans les siens, méditant sur ses recommandations qu'elle ne comptait pas ignorer. C'était des choses qu'elle savait parfaitement. « Je me rendais juste à la salle commune pour y jouer du piano... » Elle ne traînait pas vraiment dans les couloirs en temps normal, puisqu'elle savait se rendre directement du point A au point B. Sauf que c'était plus fort qu'elle de le faire, il n'y avait que la musique qui savait apaiser ses maux intérieurs. C'était son unique souvenir entre ses murs, savoir qu'elle pouvait en jouer et qu'elle avait fait ça de sa vie. Être musicienne. Impossible qu'on lui enlève cela une deuxième fois ou qu'elle arrête de s'y rendre pour en jouer. « Et survivre à un feu ne fait pas de moi une grande guerrière, je crois que tu exagères un peu quand même là » Un sourire sincère se dessina sur ses lèvres, amusée bien malgré elle par son commentaire. Elle ne pouvait pas s'empêcher de le trouver drôle, peu importe la situation et généralement, cela chassait momentanément ses soucis. Il lui faisait l'effet d'une brise fraîche un jour de chaleur.

Glissant ses cheveux sur le côté droit de son épaule, elle laissa ses doigts les démêler un peu avant de poursuivre. « C'est pas que le feu qui m'empêche de dormir... je fais parfois des crises d'angoisse la nuit, juste comme ça... » Elle haussa les épaules, ne voyant pas tellement comment expliquer quelque chose qu'elle ne contrôlait pas elle-même. C'était un effet oppressant, comme quand la peur paralyse le corps. Peut-être provoquait-elle tout ça, parce qu'elle s’inquiétait ou qu'elle réfléchissait trop. Difficile à dire. « On a tous des problèmes à gérer et je ne demande pas à personne de s'occuper de moi, j'arrive à le faire seule... mais... mais je suis vraiment fatiguée de me faire dire que je m'inquiète pour rien » Et parlant d’épuisement, elle sentait ses émotions reprendre le dessus à nouveau. « Tout ça, ici... c'est pas rien » La voix un peu étranglée, la rouquine abandonna l'idée de se battre contre un nouveau flot de grosses larmes qui semblait avoir élue domicile en permanence dans ses yeux. D'un geste de la main, de ce geste que l'on fait par réflexe pour empêcher son interlocuteur d’interrompre la conversation ou de faire quoi que ce soit, Rosie inspira profondément avant de frotter ses joues délicatement pour en effacer les larmes. Pleurer n'avait plus rien de surprenant avec elle. À chaque fois qu'elle pensait avoir tout vider, il y en avait encore en réserve. Une malédiction. « Quand je pense que je progresse et que j'arrive à être stable et tenir le coup, il y a toujours quelque chose pour me pousser à nouveau par terre... » La mine triste, elle détourna le regard, espérant que ses yeux cessèrent de s'embuer « ...et même si mon seul souvenir jusqu'à maintenant en est un heureux, je sens au plus profond de moi qu'un autre me guette, terrible, voir monstrueux et que de refuser de me souvenir ne l'empêchera pas un jour de venir me trouver » Comme en enfant qui craint le monstre sous son lit. Incapable de l'ignorer, sachant qu'un jour ou l'autre, il finira par sortir et qu'il n'y aura pas de lendemain matin ensuite. Et même s'il est armé d'une veilleuse qui illumine le noir, la chose ne l'épargnerait pas. « Pourquoi personne ici ne sait faire la différence entre ce qui est bien et ce qui est mal? » De quoi complètement déboussoler ce pauvre Seven qui participait bien malgré lui à une conversation dont il devrait trouver le moyen d'en sortir sans perdre de cheveux. Retrouvant un semblant de calme, Rosie lui jeta un coup d'oeil, gênée par ses réactions de fille en manque de sommeil.



AVENGEDINCHAINS

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

but in the end it doesn't even matter
« Times that I've seen you lose your way. You're not in control and you won't be told. All I can do to keep you safe is hold you close. Hold you close til you can breathe on your own. And I won't let you down»
by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [NIVEAU 7] A night visit [7&722]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[NIVEAU 7] A night visit [7&722]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» POI Passage à niveau sur Nuvi 205
» Niveau Maximum des héros d'après le contenue d'une variable.
» Trailer: Fate stay night
» Dylan Dog: Dead of Night
» UN TUTO POUR EFFECTUER UN FORMATAGE DE BAS NIVEAU POUR DISQUE DUR SEAGATE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Espace création de miel :: La Ruche-
Sauter vers: