IMPORTANT de lire cette annonce pour tous les membres.

Partagez | 
 

 sometimes, oblivion seems preferable (tasha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F04-738
F04-738
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: sometimes, oblivion seems preferable (tasha)   Ven 5 Jan - 19:14

sometimes, oblivion seems
preferable
Tasha & Anya

Tu sors de la douche, légèrement vêtue d'une simple serviette de douche ... Après tout, tu n'as que quelques pas à faire pour te retrouver dans la chambre et puis, il est vachement tôt. Un bref coup d'oeil dans le logement te permet de constater que personne n'est levé, pas même Tasha qui doit encore dormir, enroulé dans les couvertures. Grosse dormeuse. Tu fais quelques pas rapides, saisie par le froid qui règne dans le logement afin de pénétrer dans la chambre telle une tornade, puis tu te jettes lourdement sur le lit. « Bon matin ! » Tu souris de toutes tes dents, tentant d'éviter la main que la dormeuse te lance, dans l'espoir de te repousser. Aucune chance, qu'elle n'espère pas que tu la laisses tranquille ce matin. « Allez debout ma grande. On a quelque chose à faire ce matin. » Elle grommelle un peu, mais tu déposes tout de même un baiser sur ses lèvres, histoire de lui redonner le sourire, avant de sortir du lit pour enfiler quelques vêtements. « Bouge ! » Tu lui balances ta serviette sur la tête avant de lui tirer la langue. Tu croises les bras sur ta poitrine alors qu'elle se lève lentement et enfile à son tour quelques vêtements. Tu refuses strictement de répondre aux questions qu'elle te pose sur cette ''chose'' que vous avez à faire.

Cela fait quelque temps que la visite du niveau 17 te titille. Tu n'en voyais pas l'utilité, à la base, mais depuis un moment, tu meurs d'envie de découvrir ce que cache cette petite boîte avec ton matricule inscrit dessus. De plus, tu es presque certaine que Tasha n'a pas non plus ouvert le sien, convaincu qu'elle t'aurait fait pas de ses découvertes si tel avait été le cas. C'est pourquoi tu as décidé qu'elle t'accompagnerait ce matin, peu importe qu'elle souhaite l'ouvrir ou non. « Prête ? » Tu lui jettes un regard rapide, elle est vêtue, super. Tu lui prends la main avant de l'entraîner à ta suite dans les méandres de la Ruche. Après avoir parcouru quelques étages à l'aide de l'ascenseur, ce dernier fait arrêt au niveau 17, ce qui, évidemment, met la puce à l'oreille de la brune, mais tu n'ajoutes rien. Faisant simplement ton entrée dans la pièce tapissée de haut en large de nombreux casiers. « Ah ... Quand même. » Tu hausses les épaules, te demandant bien ou le tien peut se trouver parmi toutes ses petites boîtes.

Alors que tu tournes sur toi-même, ton regard s'arrête sur une petite trappe ouverte, au sol ... Tu hausses un sourcil, pour ce que tu en sais, elle n'était pas là, à la base et tu te demandes bien ce qu'elle cache, intriguée par les lumières qui en proviennent ... Mais tu verras ça plus tard. Tu commences par les casiers du bas, espérant que le tien ne soit pas hors de porter, mais ce n'est pas ton propre casier que tu découvres en premier, mais celui de ta compagne. « Bingo ! J'ai le tien. » Tu pointes du doigt le casier en question, afin que Tasha le voit et tu te demandes bien si elle va choisir de l'ouvrir ou non. De ton côté, tu ne lui as toujours pas dit la ''raison'' de votre visite ici et ton désir de découvrir le trésor caché dans ton casier ... Tu espères que ce sera quelque chose d'utile, mais en même temps, tu appréhendes toujours un peu son ouverture ... Ce n'est pas pour rien que tu as attendu aussi longtemps.
Made by Neon Demon

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

who are you sweetheart ?
Nothing can last forever. There isn't any memory, no matter how intense, that doesn't fade out at last. ▬
Juan Rulfo.


Team Roussi:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F02-021
F02-021
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: sometimes, oblivion seems preferable (tasha)   Ven 12 Jan - 23:41

♛ Sometimes, oblivion seems preferable

Anya & Tasha

▼▲▼

La voix de sa compagne résonne fortement dans son oreille, alors qu’elle sent un poids peser sur son propre lit. Tasha marmonne quelques mots indescriptibles, tente même de repousser celle qui ose blasphémer son sommeil sacré. Peine perdue cependant, quand Anya a une idée derrière la tête, elle ne l’a pas ailleurs, et Rodriguez commence à l’apprendre par coeur. Grommelant gentiment, elle émerge donc malgré elle de son sommeil sans rêves, et lance un regard faussement assassin à celle qui continue de titiller, que ce soit par ses tendres paroles ou ses douces embrassades : « Gnn, queskya ce matin ? » Ses paroles sont à moitié compréhensibles, et c’est peut-être ce qui lui vaut de se prendre une serviette dans la tronche, alors que la brune relève difficilement la tête des draps. Elle pousse une exclamation outrée, et lance un doigt d’honneur à sa compagne, qui se fiche bien de déranger une marmotte reconnue. « Je te déteste, tu le sais ça ? » Les propos sont loin d’être pensés, et finalement la jeune femme se décide à quitter son lit à contre-coeur, contournant Anya qui la dévisage, les bras croisés. « Tu pourrais au moins me dire ce qui nous attend de si bon matin. » Elle ronchonne, Tasha, tente même d’acheter les réponses à coups de baisers dans son cou, mais cela n’a aucun effet. En moins de dix minutes, Anya la traîne dans tous les couloirs de la Ruche, la tirant par la main sans lui demander son reste. Et si Rodriguez regrette ses heures de sommeil perdues, elle ne dit plus rien, savourant le toucher de la rousse, intriguée par sa détermination du jour.

Finalement, elles arrivent enfin à destination, et Tasha ne peut retenir une moue circonspecte de déformer ses traits. « C’est pour ça que tu m’as fait lever de mon lit ? Les casiers pouvaient pas attendre l’après-midi ? » Elle boude encore un peu, Rodriguez, mais au bout du compte, elle est contente de voir qu’Anya souhaite sa compagnie pour récupérer ce qui l’attend dans son propre casier. Elle-même doit bien l’avouer, elle n’a jamais pris la peine d’y mettre encore les pieds, alors trop occupée à envoyer chier la Ruche et son fonctionnement. Mais aujourd’hui est un jour nouveau, et même si la brune n’est pas de la plus belle humeur qui soit, elle veut suivre Anya. Ses yeux avisés repèrent la trappe qui semble donner lieu à un passage mystérieux, et elle cherche à dire quelques mots là-dessus. Mais Wonder-Woman ne lui laisse pas le temps de vraiment s’inquiéter de cette étrange ouverture, alors qu’elle repère déjà le casier portant son numéro. Ce numéro qu’elle n’a plus entendu de la bouche de quelqu’un depuis des lustres, mais qui reste pourtant le sien, envers et contre tout. F02-021. Elle se tourne quelques instants vers la rouquine, le front plissé : « Wonder-Woman a trouvé mon casier, que ferais-je sans elle ? » Elle est sarcastique, Tasha, peut-être bien parce qu’elle n’est pas vraiment pressée de découvrir ce qui repose dans la boîte. Après tout, depuis quelques semaines, rien ne s’est passé, rien n’a déchiré le corps et le couple, alors pourquoi vouloir risquer ce bonheur éphémère ? Au fond, néanmoins, la lieutenant sait que tout est temporaire dans la Ruche, que tout n’est qu’illusion. Alors elle cède, Tasha. En même temps, il lui est bien trop dur de résister à la rouquine. « Bien, je l’ouvrirai quand on aura trouvé le tien. » Et la voici qui, déjà, regarde chaque casier, un par un, décidée à trouver celui qui a été attribué à son amante.

Et si cela lui prend plus de temps que prévu, Rodriguez tombe enfin nez-à-nez avec celui de la Rousse, légèrement surélevé par rapport à son propre casier. Toutefois, rien ne l’empêche d’y accéder, et la brune se dépêche de lui faire part de sa trouvaille, un sourire presque mesquin au bord des lèvres : « Et voilà pour toi, beauté. » Elle est un peu moqueuse, Tasha, alors qu’elle attend patiemment qu’Anya se colle à son casier. La brune retourne elle-même vers sa propre boîte, mais elle ne l’ouvre pas encore. Rendue bien trop sceptique par le désir soudain d’Anya de se rendre ici, alors que cela fait des mois que le niveau est apparu. « Avant qu’on plonge à l’eau, tu veux me dire pourquoi tu tiens expressément à ouvrir nos casiers ce matin ? » Nos, oui, comme si l’une ne pouvait l’ouvrir sans l’autre. Et en un sens, c’est exactement le ressenti de la flic, qui hésite toujours à déterrer quel que soit l’objet en trait avec son passé. « Bon… on l’ouvre en même temps, d’accord ? » Présenté ainsi, ça semble bien ridicule, cette appréhension abrupte. Surtout après ce que les deux femmes ont traversé depuis leur arrivée ici. Mais c’est comme ça, et Tasha ne peut retenir cette boule qui étreint sa gorge et son ventre, comme en proie à une soudaine anxiété. « A 3, on y va. » Elle hoche la tête, se veut vigoureuse, alors que déjà les amantes lèvent leur doigt pour le presser contre la porte de la boîte. « 1...2… »  Elles comptent en même temps, Tasha ne quittant pas des yeux Anya, alors que le rebours se termine. « 3 ! » Une piqûre la démange au bout du doigt, mais elle y est. Rodriguez a passé la première, et voici que presque malgré elle, la porte du casier s’ouvre. Et ce qui apparaît sous ses yeux la rend encore plus perplexe, alors qu’elle hésite à s’en saisir. Un mince bout de papier, peut-être une photo, trône misérablement dans l’habitacle de la boîte. La flic tremble, presque, quand elle choisit enfin de tendre le bras et d’attraper l’objet, toutefois un rire presque nerveux la prend aux lèvres quand elle découvre le revers de la médaille. « Putain mais… qu’est-ce que… » Elle n’en revient pas, de se contempler sur une photo déchirée. La moitié du tirage original est manquante, et soudainement, elle est frustrée. Elle se voit, collée à quelqu’un d’invisible sur l’image, souriant comme jamais elle ne l’a fait depuis son réveil en ces lieux. Elle secoue alors la tête, claque la porte de son casier et s’apprête à se débarrasser de l’image ridicule, quand son regard se pose à nouveau sur sa compagne : « Qu’est-ce que tu as trouvé toi ? » Elle meurt d’envie de partager sa propre découverte puérile, de rire même de cette photo qu’elle a peine parcouru des yeux. Mais quelque chose la retient d’agir si vite, tandis qu’Anya se concentre à son tour sur son trésor du passé.

CODAGE PAR AMATIS


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡



You know, it's time to find your own way, Love.




Badges du Swagg:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F04-738
F04-738
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: sometimes, oblivion seems preferable (tasha)   Lun 26 Fév - 17:54

sometimes, oblivion seems
preferable
Tasha & Anya

Tu lèves les yeux au ciel. On dirait bien que la chasse au trésor de ce matin ne fait pas plaisir à ta belle, mais toi, t'as envie de découvrir ce qui se cache dans ses casiers. Malgré tout, si elle ne veut pas ouvrir le sien, tu ne l'y forceras pas, quel genre de personne serais-tu si tu l'obligeais ? Tu hausses les épaules et tu souris pour détendre l'atmosphère. « Sans moi, tu serais perdue ! » Tu déposes un baiser sur ses lèvres alors qu'elle capitule tout en posant une petite condition à la chose. Condition qui fait bien ton affaire pour le coup. Tu te mets donc à la recherche de cette petite boîte qui est la tienne, visiblement plus excité que nerveuse face à ce qui pourrait se trouver dans le petit compartiment. Finalement, t'as pas envie de t'inquiéter plus qu'il ne le faut à ce sujet. Appréhender la chose ne changera rien à ce que tu vas découvrir. La voix de Tasha résonne derrière toi. Elle a finalement déniché ton casier. « Et moi, décidément, je sais pas ce que je ferais sans toi. » Tu rigoles et tu la regardes rejoindre son petit casier alors que tu vas vers le tien en haussant un sourcil.

Malgré que tu ne saches quoi répondre à la question suivante, cette dernière te fait sourire. Tu hausses les épaules. « Aucune idée ... J'avais envie de découvrir ce qu'il cachait. Ça fait un moment qu'ils sont là et qu'on n'y a pas touché ... C'est peut-être le moment d'en apprendre un peu plus. » Sur vous. Votre identité passée, celles que vous étiez avant tout ça. Tu espères quelques éclaircissements supplémentaires, mais tu ne te fais pas de faux espoirs. Un petit signe de tête en direction de la brune qui semble nerveuse, tu ne la quittes pas des yeux. Pendant son compte à rebours, ton doigt se place néanmoins au niveau du petit trou sur la devanture du casier. À 3, tu presses ton doigt dans le renfoncement et tu ressens une légère piqûre, qui t'agace plus qu'elle ne te fait mal et le petit casier s'ouvre devant tes yeux. Derrière toi, tu entends celui de la brune s'ouvrir. Tu te penches légèrement, pour inspecter l'intérieur de la cavité, à première vue, elle semble vide. Tu entends une exclamation de la part de Tasha, mais tu ne te retournes pas, pas tout de suite, même si tu meurs d'envie de savoir, parce que tu viens de l'apercevoir, là, dans le fond. Un simple bout de papier.

La question de la belle reste un moment sans réponse alors que tu t'empares du bout de papier. Du papier glacé. Que tu retournes. Une photo. Une simple photo de toi, déchiré. Il manque un bout, une personne. Tu fronces les sourcils. Ce sourire sur ton visage, tu le reconnais à peine. Tu te redresses, et tu réponds vaguement, même avant de t'être complètement retourné vers la demoiselle. « Une photo. » On sent l'incompréhension dans le ton de ta voix et tu poses finalement les yeux sur Tasha, sur ce qu'elle tient dans sa main. Un bout de papier également, une photo, visiblement. Tu fais finalement quelques pas dans sa direction, curieuse de découvrir la photo qu'elle tient dans ses mains et consciente qu'elle semble déçue de sa découverte. En quelques pas, tu l'a bien vite rejoint et tes yeux se posent sur la photo qu'elle tient mollement. Tu approches toi-même ta moitié de photo de la sienne, pour découvrir qu'elles s'emboîtent parfaitement. Tu souris, légèrement. Tu n'apprends rien de nouveau grâce à cette photo, mais ça confirme certaines choses. Ça ne fait que rendre le tout plus réel. Tu lèves finalement les yeux vers la demoiselle. « Tu penses qu'elle vient d'où cette photo ? Qu'elle a été pris quand ? » Tu te doutes bien qu'elle n'a aucun réponse à te fournir, mais vos visages souriants éveillent quelques questions en toi.
Made by Neon Demon

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

who are you sweetheart ?
Nothing can last forever. There isn't any memory, no matter how intense, that doesn't fade out at last. ▬
Juan Rulfo.


Team Roussi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: sometimes, oblivion seems preferable (tasha)   

Revenir en haut Aller en bas
 
sometimes, oblivion seems preferable (tasha)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oblivion
» Tasha R. ◆ I don't give a shit, no one else can have you
» Personnage prédéfini (mlp) || Karnival Oblivion
» Darkshines
» Challenge thème : "modélisation et rendu d'une maison atypique" - Silk37 & SB - ArchiCAD 17 - 3DS/V-Ray - Photoshop

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LA RUCHE :: Niveaux 16 à 18 :: Niveau 17.5-
Sauter vers: