IMPORTANT de lire cette annonce pour tous les membres.

Partagez | 
 

 Make love, not war ! H13-159 & H13-112

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Make love, not war ! H13-159 & H13-112   Mer 10 Jan - 19:47


H13-159 & H13-112
Make love, not war

Izaak était adossé au mur, près de la porte de son ami alors qu’il savait que ce dernier était à l’intérieur. Ça y est, c’était le grand moment, ça faisait plusieurs semaines qu’ils se voyaient, il avait réussis à récupérer toute les informations qu’on lui avait demandé et maintenant qu’il avait tout rendu, il devait assassiner sa cible. C’était idiot parce qu’il le savait, depuis l'arrivée de ce contrat, il savait qu’il devrait tuer Julian à la fin mais il avait eut l’excellente idée de se rapprocher de lui et de devenir proche de lui pour ces informations. Il aurait simplement pu le kidnapper, le torturer jusqu’à ce qu’il sache tout ce qu’il avait besoin de savoir mais il avait préféré faire autrement. Il le savait que c’était une mauvaise idée mais Izaak avait tendance à avoir de mauvaise idée pour les regretter après. Il soupira légèrement avant de sortir son arme et de ressortir le chargeur pour bon checker qu’il y avait bien des balles, une fois vérifier, il remit le chargeur avant de le charger, il avait un silencieux aussi dans sa poche qu’il devrait mettre par la suite, une fois qu’il devrait tirer. La mère de Julian l’avait payé assez cher pour qu’il le tue et il était un tueur à gage, c’était son boulot d'exécuter ce genre de demande, alors il essaya de ne pas avoir de remord avant de ranger son arme et de donner trois petit coup sur la porte de son ami. Ils étaient censé se faire une petite soirée télé pizza, si seulement Julian savait ce qui l’attendait. Il sourit à son ami lorsqu’il lui ouvrit la porte avant de rentrer dans l’appartement comme il l’avait l’habitude de le faire. Son ventre se noua à l’idée de ce qu’il avait prévu de faire par la suite et il se demanda un instant comment il allait faire, lorsqu’il aurait le dos tourner pour ne pas voir son visage lorsqu’il mettrait fin à sa vie ? N’était-ce pas cruel ? Il n’était pas du genre à tirer dans le dos des gens normalement.

Il s’approcha du canapé avant de s’asseoir dessus, l’écoutant parler un peu distraitement, Julian n’avait aucune idée de ce qui l’attendait et pour une fois Izaak n’était pas vraiment confiant par rapport à ce qu’il s’apprêtait à faire, il n’avait que dix-huit après tout, il avait déjà tué des gens et bien évidemment il en tuerait d’autre après lui mais par moment c’était plus compliqué que d’autre fois. « Est-ce que ça te dérange d’aller me chercher à boire ? Je suis épuisé aujourd’hui. » Et comme son ami est tout ce qu’il y a de plus serviable, il accepta et partit vers la cuisine alors qu’Izaak se levait du canapé et sortait son arme ainsi que son silencieux qu’il vissa au canon, il ne devait pas alerter les voisins, ce serait con que les flics se pointent. Alors il se tourna pour être dos à la cuisine, regardant son arme alors une boule dans la gorge, il avait mal au coeur à l’idée de ce qu’il allait faire mais il valait mieux qu’il le fasse maintenant plutôt qu’après avoir passer la soirée avec lui. Alors il attendu d’entre ses pas sortir de la pièce avant de se retourner et de pointait son arme sur son ami, le regard froid mais avec une grimace qui lui déforme le visage à cause de la douleur que faire ça provoquer en lui. « Je suis désolé Julian, mais ta mère à mit un contrat sur ta tête. » Autant lui dire, ça ne changeait rien et au moins il saurait pourquoi son ami se trouvait en face de lui, avec une arme pointait si près de lui. Sa main tremblait, un peu, c’était minime mais c’était la preuve qu’il n’était pas aussi confiant qu’habituellement.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Make love, not war ! H13-159 & H13-112   Mer 10 Jan - 19:56

Make love, not war.H13-112 x H13-159Aujourd’hui, le jeune homme avait prévu avec son ami, son seul ami Izaak qu’il devaient passé la soirée ensembles. Après avoir fait le menage dans ce qui lui servait de chez lui, l’hispanique s’était rapidement préparé. Il ne fait pas vraiment d’effort, non pas qu’il n’en ai pas envie, mais disons qu’il n’avait pas vraiment l’habitude d’en faire, voir même qu’il ne savais pas comment en faire. Il avait surveillé l’heure, avait régulièrement suivit l’heure pour être sûr de ne pas être pris au dépourvu, et quand l’heure arrivait, lorsqu’il entendait sonner, il ne pouvait s'empêcher de sourire largement. Aucun doute là dessus, le brun était des plus enthousiaste à l’idée de passer la soirée avec l’allemand. Il a passé sa main dans ses cheveux, les recoiffant rapidement avant de rapidement ouvrir la porte. Lorsqu’il posait les yeux sur le jeune homme, il ne pouvait retenir ce sourire, ni les battement de son coeur qui l’espace de quelques secondes s’étaient considérablement accéléré. Bon sang. Ce jeune homme lui faisait l’un de ses effets, pour être tout à fait honnête, il ne comprenait même pas ce que cela voulait dire.
Il laissait rapidement l’autre homme entrer, lui adressait un large sourire avant de refermer la porte et de rapidement le laisser s’installer. A la demande du jeune homme, Julian hochait simplement la tête avant de se diriger vers sa minuscule cuisine, prenant un verre propre, il le remplissait rapidement de soda, se disant que cela conviendrait à Izaak. Il s’était stoppé face à l'évier. Julian avait l’ouie fine, il entendait les bruits des manipulation d’Izaak, mais n’étais pas capable de dire ce qu’il était en train de faire. Se disant qu’il allait de toute façon le savoir, le jeune homme est revenu vers le salon. Il se retrouve face au jeune homme qui lui tourne le dos. Le basané se racle la gorge pour avoir l’attention de son compagnon de la soirée et lorsque celui ci se retourne vers lui. Julian ne sais pas ce qu’il ressent. Alors comme ça, Izaak l’a approché dans le but de le tuer. Julian remue la tête pour faire craquer les os de sa nuque, signe d’un grand agacement qu’il doit contenir. La seule chose que laquelle il se focalise, c’est le fait qu’il doivent s’en sortir indemne. Julian remarque directement les tremblement dont est pris Izaak, un signe d’hésitation. Lorsque le basané à mis fin au jours de son pauvre père, lui n’avait pas tremblé, pas hésité une seule secondes, il s’était preparé, peut être que ce n’était pas le cas de son ami ?
Julian à posé le verre sur un meuble se trouvant juste à côté de l’encadrure de la porte, et lentement, il s’est mis à avancer lentement, ne voulais surtout pas brusquer l’homme qui lui faisait face, après tout, il ne voulais surtout pas se prendre une balle. Un partie de lui le savais, oui, il savait qu’Izaak ne pourrait pas aller jusqu’au bout, même si Julian ne savais comprenait pas ce qui lui faisait penser ça. Le basané s’était vite retrouvé collé à l’arme du jeune homme. Ses yeux ne trahissaient pas la moindre peur, et alors qu’il plongeait son regard dans celui de l’autre. Il lui adressait même un sourire avant de finalement empoigner l’arme pour le forcer à viser ailleurs. « Alors, tu compte me tuer ? Penses tu seulement en être capable ? » Qu’il lui demandait simplement avant de s'emparer définitivement de l’arme, il l’a rapidement jeté sur le côté pour qu’elle soit hors de porté de son ami.
©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Make love, not war ! H13-159 & H13-112   Mer 10 Jan - 19:58


H13-159 & H13-112
Make love, not war

Izaak sentit son corps se tendre en le voyant s’approcher de lui, il ne voulait pas qu’il s’approche bordel de merde. Plus il allait s’approché et plus il allait avoir du mal à appuyer sur la détente putain. Il garda sa main sur son arme, serrant fortement le métal entre ses doigts alors qu’il sentait bien rapidement le torse de son ami contre son canon, il avait juste à tiré, putain, il avait juste ... Son coeur accéléra sans qu’il ne puisse rien y faire alors que son regard restait accroché au sien, il voulait le frapper et lui hurler de reculer mais il était terrorisé à cause de la douleur qu’il sentait dans son torse, son coeur se serrait beaucoup trop dans son torse et même si il savait pourquoi, il ne devait pas laisser ses sentiments prendre le dessus sur sa mission. Son père aurait honte de lui si il le voyait actuellement, il le regarderait de haut et il aurait honte d’avoir un fils si distrait facilement par des sentiments amoureux. Parce qu’il savait qu’il commençait à l’apprécier plus que de raison. Alors lorsqu’il décala l’arme et continua de s’approcher, Izaak sentit un violent frisson de peur, parce que même si il le connaissait, il ne fallait pas oublier que Julian avait réussis à tuer son père donc il devait forcément avoir une part d’ombre qui le forcerait à le tuer pour se protéger. Et il ne pouvait pas mourir. Mais malgré tout, il ne l’empêcha pas de prendre son arme et de l’envoyer plus loin alors qu’il fronçait les sourcils, non pas de colère mais d’inquiétude en le fixant. Un sourire amusé s’afficha sur ses lèvres en l’entendant alors qu’il le fixait dans les yeux. Malgré tout, il restait le plus fort des deux et le plus expérimenté dans le meurtre. Il avait tué des dizaines et des dizaines de gens, il avait des années d’entraînement en plus que lui. « Je n’ai pas besoin d’une arme pour te tuer. Il y a beaucoup de chose que tu ne sais pas sur moi. » Parce que bien évidemment il lui avait mentit. Il était un menteur professionnel et il lui avait donc bien évidemment jamais dit qu’il était tueur à gage, il n’aurait probablement pas accepté d’être son amie si ça avait été le cas.

Il était trop près, Izaak n’arrivait pas à réfléchir correctement alors il le poussa pour qu’il recule alors qu’il sentait l’adrénaline prendre par de son corps dans ses veines, il devait se reprendre maintenant si il ne voulait pas que la mère de Julian ne mette un contrat sur sa tête, quoi qu’il pourrait toujours la tuer si elle lui posait problème. Il était loin d’être un homme sans ressource bien au contraire, il était riche, beau et excellé dans les arts de se battre et de tuer. « Qu’est-ce qui te fait croire que je suis incapable de te tuer ? J’ai tué beaucoup de monde avant toi, tu n’es qu’un nom sur une liste. » Un nom qu’il avait apprit à connaître, qu’il appréciait et avec qui il avait rit. Il le détestait de provoquer ce genre de sentiment. Il avait horreur de ressentir ça, il l’avait déjà ressentit une fois et c’était en partie ce qui l’avait poussé à être un assassin ! Alors Julian devait mourir, putain il avait été payé assez cher pour ça, il devait mourir et c’était ce qu’il allait faire. Mais son arme était plus loin et il n’arrivait pas à le tuer sans, pas parce qu’il n’avait pas la force physiquement mais plutôt parce qu’il n’aurait pas la force mental de tuer quelqu’un pour qui il commençait à avoir des sentiments. « Et ta mère m’a payé suffisamment chère pour que je mette fin à tes jours. » Dit-il en fronçant les sourcils, cela dit de contrariété.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Make love, not war ! H13-159 & H13-112   Mer 10 Jan - 20:04

Make love, not war.H13-112 x H13-159Julian le voit, qu’Izaak n’est pas des plus à l’aise lorsqu’il se rapproche, mais celà ne le stoppe pas. Au contraire. Plus il avance, plus il se dit qu’il aurait une réelle chance de s’en sortir. Alors il ne se stoppe surtout pas. Il sourit à son ami comme si la situation s’y prêtait vraiment. Comme si c’était totalement approprié, mais peut être que pour lui ça l’est ? Peut être que c’est normal qu’il lui sourit de cette façon, qu’il lui lance ce gentil regard dans le but de le décourager totalement, de le forcer à changer ces plans. Alors il n’a pas besoin d’arme pour me tuer ? Bien. « Tu sais, il y a une grande différence entre pouvoir, et vouloir. » Il lui lance, presque amusé. Il le sait qu’Izaak ne le pourra pas, cela se lit sur le visage de l’allemand. L’hispanique le voit de plus en plus clairement grâce à son sens de l’observation. « Tu pourrais me tuer, mais tu ne le veux pas, n’est ce pas ? » Il lui murmure, la voix douce, presque sensuelle. Tout ça dans le but de survivre. Julian commence vraiment à se dire qu’il est prêt à tout pour rester en vie. Après tout, il a déjà été jusqu’à tuer, est ce qu’il pourrait vraiment faire pire ?
Lorsque son ami le poussa, le basané recule de quelques pas, relève les yeux et le regarde presque tristement. Manipulation, encore une fois. Peut être tente il de le faire culpabiliser ? « Peut être oui. Mais quelque chose me dit que les choses sont différentes. » Il ne peut pas retenir ce petit rire, il passe sa main dans ses cheveux avant de croiser les bras. Il sait qu’il n’est pas n’importe qui aux yeux du jeune homme. Alors peut être que c’est cela qui pourrait le pousser à ne pas le faire. Julian doit se mettre à y réfléchir, il doit trouver quoi faire. Il doit trouver vite, il n’a pas le temps de se creuser la tête contrairement à la dernière fois qu’il a du se sortir d’une situation délicate. là, la mort pourrait être imminente. Quand Il l’entends lui dire que c’est sa mère qui l’a payé pour le tuer. Il me crispe presque directement. Alors c’est elle ? « Je savais qu’elle aussi, j’aurais du la tuer. » Il dit simplement, a nouveau, il s’avance vers lui, une nouvelle fois. « Tu sais, Izaak, je t’apprécie beaucoup, apprendre que tu m’as approché juste dans le but de me tuer, ça me fait beaucoup de mal. » Il commence par lui dire avant de marcher, contournant le canapé pour aller récupérer son arme. Il avait eu du mal à se baisser pour l’attraper, toujours ce soucis aux jambes qui réduit largement sa mobilité. Une fois l’arme en main, il est revenu vers son ami, s’est mis à bouger la main avant de finalement appuyer l’arme contre propre tempe. « Mais, peut être que je pourrais t’aider dans ton travail ? » Il lui dit, le regardant, le regard certainement vide avant de bouger l’arme pour la pointer sur Izaak. « Ou alors.. Je pourrais te tuer, après tout, tu ne serais pas le premier. » Même s’il sait qu’il serait incapable de s’en prendre à lui, et qu’il ne pourrait pas se suicider. Impossible. Il garde l’arme dans sa main, laisse son bras le long de son corps et fait quelques pas vers le brun. « D’après toi, que devrais-je faire, Izaak ? »
©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Make love, not war ! H13-159 & H13-112   Mer 10 Jan - 20:49


H13-159 & H13-112
Make love, not war

Izaak n’engage pas de mouvement après l’avoir pousser, il pourrait lui sauter dessus, le frapper jusqu’à ce que mort s’en suive, il pourrait le poignarder avec le putain de stylo qu’il y a sur la table ou même le bloquer et l’étouffer, le simple problème c’est qu’il n’arrive pas à bouger, il n’arrive pas à engager le mouvement et le tuer, c’est plus fort que lui ! Il serre la mâchoire en l’entendant alors qu’il le voit s’approcher de l’arme pour la récupérer et ce coup ci c’est Izaak qui se crispe violemment alors qu’il ne bouge toujours pas. Putain ! Julian à une putain d’arme dans la main, son arme ! Et il pourrait le tuer qu’Izaak n’aurait même pas le temps de réagir. Il le laisse s’approcher avant que son souffle ne se bloque lorsqu’il le voit mettre l’arme contre sa tempe et pendant un instant, il est sûr d’entendre une voix intérieur lui hurler de ne pas le faire, parce qu’il a peur soudainement qu’il se tue. Il a les yeux grand ouvert en le fixant, si il se tue alors il n’a aucune idée de comment il va réagir, mais c’est ce qu’il est censé faire, tuer Julian alors si il le fait lui même, ça ne peut-être que bénéfique non ? Pourtant ce n’est pas ce qu’il pense à l’instant, bordel. Pourtant malgré la situation, malgré son sang si froid dans ses veines, dès qu’il le voit retourner son arme vers lui c’est presque automatique, son corps réagit de lui même face à la menace et il attrape sa main, le tire vers lui et le désarme avant de le repousser un peu plus loin. « Ne me menace pas avec ma propre arme Julian. » Dit-il alors qu’il pointe de nouveau l’arme devant lui, sentant son coeur se serrait brusquement. Jamais il n’a autant eut envie d’épargné une victime que cet homme en face de lui. Il n’arrivera pas à le tuer, il à beau se forcer à le faire, il n’y arrive pas. Le problème c’est qu’Izaak est habitué à le faire de la façon la plus froide possible, il connait le nom, l’âge et l’endroit où la personne va être. Il tue sa cible comme ci sa vie ne valait rien, mais il connait Julian, il connait son histoire et il l’apprécie réellement, c’était un gentil garçon qui ne mérite pas de mourir, ses parents sont justes des fils de pute mais ce n’est pas à lui d’en payer les conséquences.

Alors Izaak baisse son arme avant de la ranger. Il ne peut pas le tuer, il faudrait qu’il le haïsse pour ça, mais ce n’est pas le cas. Il le connait trop pour pouvoir appuyer sur la détente. Alors il sert les poings et baisse le regard, étant en colère contre lui même d’être aussi faible face à des sentiments humains, ce serait tellement, tellement plus simple si il avait un coeur de pierre, aussi froid que la glace et impénétrable que le métal. Mais le problème c’est que c’est littéralement l’inverse et c’est l’exacte raison pour laquelle il essaie de ne pas s’attacher aux gens qu’il rencontre, qu’il voyage et qu’il ne se fait pas d’amis ni d’amour au fil de ses missions. Parce qu’il est désormais incapable de mettre à bien ce pour quoi il est payé. « T’as raison, il y a une différence entre ce que je dois faire et ce que je peux faire. Et je ne peux pas te tuer. » Dit-il alors qu’il a juste envie qu’il le frappe pour le punir d’être si faible. Pourtant, jamais son père n’a lever la main sur lui dans sa vie mais ça n’empêche pas l’envie d’être punis pour être si mauvais à mettre ses sentiments de côté. Il se haïrait presque pour ça. « Tu me dois me trouver pathétique, ça fait des semaines que je te fréquente et j’ai littéralement perdu le contrôle de mes sentiments, et maintenant je me retrouve dans une situation de merde ! Putain, je suis vraiment .. » Minable, bête, faible, incapable, beaucoup de mot pourrait le décrire actuellement et il commença à faire les cent pas, se perdant dans sa propre colère.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Make love, not war ! H13-159 & H13-112   Ven 12 Jan - 11:08

Make love, not war.H13-112 x H13-159Comme Julian l’avait pensé, le moment ou il a appuyé le canon de l’arme contre sa tempe à fait son petit effet. Izaak semblait surpris, il semblait presque avoir peur de ce que le basané pourrait faire. Honnêtement, Julian était capable de la faire, certes il n’avait pas envie de mourir, mais il n’avait pas peur de la mort, pas une seule secondes, alors l’idée de se tirer une balle dan la tête ne lui faisait rien du tout. Mais il ne le fit pas, il savait que son heure n’était pas encore venue. Il savait qu’il avait d’autre chose à vivre, que sa vie n’avait pas encore été assez belle pour qu’il pense l’avoir vécu comme il se doit. Mais le jeune homme lui faisant face n’a pas réagi, il n’a pas cherché à empêcher Julian de faire quoi que ce soit, il est fort possible que cela est fortement agacé le basané. Assez pour qu’il décide de pointer le canon sur son ami, le menaçant à son tour, mais pas pour bien longtemps, l’allemand à réagis au quart de tour et l’a désarmé sans la moindre difficul. Même si Julian aurait voulu l’en empecher, il n’y aurait pas réussi de toute façon, il est de toute façon bien trop faible physiquement pour faire ce genre de choses. C’est ça qui arrive lorsqu’on a passé quasiment toute sa vie à ne jamais bouger. Les répercussions sont certainement là pour toujours. Ou alors il faudrait qu’il bouge constamment, qu’il fasse du sport pour l’aider à arranger sa condition. Mais Julian n’aime pas ça, il est bien trop vite fatigué, ses jambes lui font bien trop vite mal. Il ne se sent pas capable de faire une chose pareille.. « Pourquoi je ne le pourrais pas ? Tu est bien venu jusque chez moi pour me menacer. » Le voilà qui le menace à nouveau. Alors Julian s’approche de lui, son regard ne trahit pas une once de peur, il s’en fiche. Tout ce qu’il cherche à faire c’est le dissuader. Alors pour cela, il plonge son regard dans le sien. « Fais le maintenant si tu ne compte pas te dissuader.. » Il finit pas lui dire.
Son ami a fini par ranger son arme, à ce moment Julian s’est senti soulagé, il aurait presque sourit s’il n’avait pas accumulé toute la colère que cette situation lui avait inspiré. Julian avance vers l’allemand, il a va à taton. Il n’ose pas se ruer sur lui. Alors. Il réfléchit à ce qu’il doit faire. Il se pince les lèvres. Il sait parfaitement qu’il doit s’enfuir, qu’il ne peut pas rester avec Izzak. Il ne peut plus se sentir en sécurité lorsqu’il est avec comme c'était le cas il y a à peine quelques minutes. Julian se sent trahis, il a l’impression que cette réalisation lui brise le coeur, il se sent blessé comme il ne l’a jamais été avant et il n’est pas capable de faire abstraction de cela. Même quand Izaak le lui dit clairement, qu’il ne peut pas le tuer, Julian ne se sent pas mieux. Lorsqu’il était enfermé, il a appris à se méfier de tout, il en ai devenu légèrement paranoïaque. Il aurait peur qu’Izaak le trahisse encore, qu’encore une fois, il essaie de le tuer et qu’il le fasse pour de bon. Alors il le sait. Julian le sait qu’il va devoir le manipuler afin de pouvoir s’enfuir sans qu’Izaak ne le remarque. Mais Julian n’est pas un chef de manipulation, il n’a jamais vraiment expérimenté ce genre de choses. Mais comme on dit, il y a bien une première fois à tout, non ?
Le peux de chose qu’il a pu apprendre sur la manipulation, c’est que pour manipuler un home, il faut lui donner ce qu’il désire et en profiter au moment opportun. Seulement, Julian ne sait pas ce que veut Izaak, il ne saurait pas comment en profiter. Alors il s’imagine qu’il se contentera de le distraire au maximum, assez pour le mettre en confiance et qu’il finira par l’assomer et s’enfuir sans demander son reste. « Izzak. Je te trouve adorable. Et j’aime le fait que tu puisse assez m'apprécier pour ne pas vouloir me tuer.. » Finit-il par lui dire avant de s’approcher de lui, il le stoppe lorsqu’il se met à marcher, il pose la main sur le haut de son torse, lui adresse un tendre sourire avant de se mettre juste en face de lui. « Cesse donc de t’en faire, Izaak. » Il lui dit avant de se reculer d’un pas. Julian ne sais pas trop comment il doit s’y prendre, il baisse les yeux, pose son index au niveau de sa lèvre qu’il mordille, signe qu’il en en pleine réflexion. Que doit il dire ? Que doit il faire pour s’enfuir ? Il sait qu’il ne peut pas partir comme ça. Izaak le prendrait certainement mal et il tenterait de s’en prendre à lui. Ou peut être pas, mais le côté parano en ai persuadé. « Izaak que veux tu si ce n’est pas me tuer ? » Peut être qu’un indice sur ce qu’il désire pourrait aider Julian à savoir ce qu’il pourrait faire.
©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Make love, not war ! H13-159 & H13-112   

Revenir en haut Aller en bas
 
Make love, not war ! H13-159 & H13-112
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Love pub souhaite se lier a Zone Pub [accepté]
» [JOB] We Love Motion recherche un Monteur vidéo
» [Cross] Obscure Love
» Une chanson ayant pour refrain "free love it"
» Make your horse [Graphisme]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Archives :: Rp-
Sauter vers: