Partagez
 

 (F01-01) Wait for them to ask you who you know.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
Invité



(F01-01) Wait for them to ask you who you know. Empty
MessageSujet: (F01-01) Wait for them to ask you who you know.   (F01-01) Wait for them to ask you who you know. EmptyLun 2 Jan - 10:30

Wait for them to ask you who you know
F01-01 & F01-315

Ce stupide plan à la main, je parcours les couloirs de ce qu'on appelle la ruche. L'envrionnement dans lequel je suis sensiblement forcée d'évoluer. Innutile de préciser que je me suis déjà délestée du règlement qui m'avait également été donné à mon réveil. Suivre les règles, obéir, tout cela me dégoûte. C'est instinctif, c'est au fond de moi. Je n'ai pas la moindre idée de qui je suis, de qui j'étais, mais ce sentiment de révolte est bien ancré en moi. C'est tout ce qu'il me reste de ... de quoi d'ailleurs ? La vie que j'avais avant ? Cet endroit me perturbe au point de me demander si j'avais bien une vie avant. Peut-être que je viens seulement de naître. Naître dans une salle blanche, dans une ruche où l'on m'a déjà attribué un logement. Déboussolée et désorientée, je me décide de "rentrer chez moi", espérant y trouver un indice, un signe, quelque chose qui pourrait enfin répondre à mes questions. Quelqu'un, pourquoi pas ? Un proche, un parent. Un visage qui me serait familier, qui me permettrait de me souvenir de mon identité. Je soupire en seccouant la tête alors que je me rends compte que je me suis trompée de couloir. Quelle mascarade. Tout cela n'a aucun sens. Mais que puis-je y faire ? Pour l'instant, je comprends que je n'ai d'autre option que de courber l'échine et marmonner mon désaccord. C'est tellement frustrant. Un demi tour et un couloir plus loin, je me retrouve enfin devant la porte du logement numéro 701. Une porte blanche, pas forcément très accueillante. Et si c'était un piège ? Et si je me retrouvais à nouveau dans une petite pièce de 3 mètres carrés ? J'inspire profondément tentant de ralentir les battements de mon coeur qui commence à s'emballer à l'idée de me retrouver à nouveau enfermée. Comme si je ne l'étais pas déjà assez. Je reste donc quelques secondes plantée là, à me questionner, à hésiter. Puis je finis par hausser les épaules. Je ne peux pas bloquer, si je veux savoir, je dois pouvoir prendre des risques, prendre les rennes. Je toque donc deux coups à la porte, avant de me rappeler que c'est chez moi, et donc tourner la poignée pour y entrer sans attendre qu'on vienne m'ouvrir. Je tombe alors sur une pièce commune blanche, épurée, froide. On peut clairement lire la déception sur mon visage. Cela ne me plaît pas. Cela ne ressemble pas à ce que j'avais à l'esprit. Je ne m'étais pas faite d'idée précise, mais j'avais imaginé que je m'y sentirais bien, que je reconnaîtrais quelque chose qui me ressemblerait. Je pensais avoir des réponses à mes questions, or c'est tout l'inverse. Je suis encore plus perdue. J'avance à travers la pièce, pose mes doigts sur les surfaces des meubles, sans ressentir le moindre plaisir ou attachement. C'est comme si j'étais chez quelqu'un d'autre. Je lâche un soupire avant de sursauter en entendant un bruit derrière moi. Je me retourne dans un bond pour me retrouver nez à nez avec une brunette. Les yeux écarquillés, je la dévisage dans l'espoir d'avoir un déclic, une révélation. Mais rien. « Qui es-tu ? » je finis par lui demander simplement. Qui est-elle ? Où sommes-nous ? C'est quoi cette mascarade ?

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



(F01-01) Wait for them to ask you who you know. Empty
MessageSujet: Re: (F01-01) Wait for them to ask you who you know.   (F01-01) Wait for them to ask you who you know. EmptyMar 17 Jan - 16:17

F01-01 tourne la poignée et entre dans l’appartement 701 à la volée. Elle ne s’attend pas à tomber sur une parfaite inconnue ; pourtant, elle devrait y être habituée : ce sont tous de parfaits inconnus qui vont et viennent dans le dédale labyrinthique de cet endroit tout aussi inconnu. Néanmoins, être confronté à ces personnes-non-identifiée en ce qui s’apparente à un chez soi est plus perturbant qu’en croiser dans le reste de la ruche. La jeune femme s’éloigne d’un pas pour ne pas mettre la nouvelle-venue mal à l’aise et garde un air froid, dénué de toute émotion. « F01-01. » se présente-t-elle d’une voix robotique. Elle patiente quelques instants, avant de lâcher un petit rire amusé tandis que son visage s’étire en un sourire qui se veut doux et rassurant. « F01-01, répète-t-elle de sa voix suave naturelle, mais on m’appelle Eve, ici. » Elle hésite un instant à tendre la main. Cette fille ne lui semble pas méchante, mais elle se méfie. Eve n’a peur de rien, pourtant elle reste dans la réserve : elle observe pour mieux agir ensuite. Quelque chose lui plaît dans ce regard insolent et sauvage. Elle se sent étrangement à l’aise ; c’est comme si c’était naturel d’être en sa compagnie. Consciente de la dévisager sans prononcer un mot, elle continue : « Sois la bienvenue dans notre humble demeure, hm ? … » Elle ne connait pas son matricule. Pas son surnom. Si elle vient d’arriver, cette fille n’en n’a peut-être même pas encore. Ces matricules sont trop impersonnels, c’est comme parler à un robot, un être pas tout à fait humain – d’où sa petite blague. Elle glisse ses doigts dans ses cheveux qu’elle attache en une queue de cheval, puis croise les bras sur sa poitrine en prenant appui contre le mur derrière elle. « Comment tu te sens ? » Une façon comme une autre de lui demander si elle encaisse le coup, si elle se souvient de quelque chose – quand bien même la réponse est évidente. Personne ne se souvient de quoi que ce soit de toute façon. « C’est un peu dur au début, tout ça. C’est froid, et impersonnel, et carrément flippant en fait, mais on s’y habitue. Si on décide que c’est chez nous, alors ça le devient. » souffla-t-elle en désignant de l’index leur appartement de fortune. Elle tente de s’en convaincre elle-même, bien que le choc passé, elle se sente déjà un peu mieux. C’est tout ce blanc qui lui file la nausée. C’est trop parfait, trop lisse, trop stérile, à l’image de ses habitants sans passé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
(F01-01) Wait for them to ask you who you know.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Archives :: Rp-
Sauter vers: