Partagez | 
 

 [NIVEAU 7] Did you say shapeshifter ? [avec F07-404 et H07-157]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H07-223
H07-223
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: [NIVEAU 7] Did you say shapeshifter ? [avec F07-404 et H07-157]   Mer 7 Fév - 19:36

Did you say shapeshifter ?

Dans un coin de sa chambre, au niveau 7, logement 701… Un jeune homme se réveil péniblement d’une nuit agitée. Il a l’impression de ne pas avoir réellement bien dormi, comme si des cauchemars l’auraient assailli toute la nuit. Sauf que ces cauchemars, il n’en a plus le moindre souvenir. Aucun. Le vide total, pour changer dans cet endroit.
Cela ne l’empêche pas de cligner des yeux, doucement et péniblement, sortant de son sommeil petit à petit. Une sensation bizarre le prend néanmoins rapidement. Quelque chose ne va pas, il ne sait pas pourquoi, mais il le sait. Son subconscient le sait. Et ça l’affole, en un rien de temps. Il se redresse rapidement en position assise, plissant les yeux sous le mal de tête et les points noirs qui passent devant ses yeux. Trop vite. Il n’a pas pris assez le temps de s’éveiller, mais c’est trop tard.

Réveillé, il l’est maintenant. Bien assez pour constater qu’il a changé. Que son corps a changé, qu’il n’a pas les mêmes sensations qu’à chacun de ses précédents réveils. Le cœur tambourinant, il observe d’abord ses mains, plus fines que d’habitude. Moins masculines. Presque manucurées. Alors il panique pour de bon. Sa respiration se fait plus rapide alors qu’il peine à dégager la couverture posée sur ses jambes. Il aimerait parler, mais n’en n’est pas capable.

Alors qu’il se tourne à moitié dans son lit, pour faire basculer ses jambes, il s’aperçoit que l’absence de pilosité n’est pas normale… Et qu’une masse sur son torse le gêne. Baissant le regard, il constate avec horreur la forme de deux vallons sous un t-shirt beaucoup trop serré à son goût.

« U-U-U-Une p-poitrine ?! »

Il ne rêve pas. Ses mains qui viennent se plaquer de peur sur les deux seins qu’il arbore désormais le lui confirment… Et là s’en est trop. Il ne comprend pas. Il ne comprend rien. Pourquoi ce corps ? Pourquoi est-ce qu’il est dans le corps d’une… Fille ? Comment est-ce que cela peut être possible. Les palpitations cardiaques beaucoup trop rapides et la respiration bien trop entrecoupée, une plainte s’échappe d’entre ses lèvres.
Il tente une nouvelle fois de sortir de ses draps, sans y parvenir, ses membres trop tremblants pour effectuer le moindre geste coordonné. Alors il bascule malgré lui et s’étale de tout son long sur le sol de la chambre, à côté du lit, les yeux remplis de larmes alors qu’il sent arriver une nouvelle crise de panique. Juste avant qu’elle ne le submerge, il n’arrive qu’à crier une seule chose, d’une voix aussi forte qu’il le peut, mais déchirée.

« Au secours ! »



HRP : Et voilà @F07-404 et @H07-157 j'espère que ça vous ira, j'ai fait court, mais c'est une ouverture

Codage par Libella sur Graphiorum

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

 


Living your life as if it were the last day



My Squad:
 


Mes badges:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F07-404
F07-404
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [NIVEAU 7] Did you say shapeshifter ? [avec F07-404 et H07-157]   Lun 12 Fév - 14:04


F07-404 & H07-223 & H07-157

Did you say shapeshifter ?


C’est un cri qui lui fait ouvrir les yeux. Une voix féminine, en provenance de la chambre d’à côté. Un cri de panique. Un cri de détresse. C’est tout son corps qui s’éveille d’un coup et qui bondit hors des draps, se jetant vers la chambre de son colocataire. La première constatation qu’elle fait en pénétrant les lieux, c’est qu’il n’est pas. Et à la place y’a une fille qui semble paniquer. M. aimerait comprendre ce qu’il se passe. Elle aimerait lui demander ce qui ne va pas. Mais un nouveau cri retentit quand elle passe l'embrasure de la porte. « Dégage de là, pervers ! » Des insultes fusent tandis qu’elle reçoit un oreiller en pleine figure. Histoire de ne pas recevoir la lampe de chevet, M. décide de capituler et de rebrousser chemin. Les mains devant elle en signe de résignation, elle fait marche arrière et ferme d’un coup sec la porte derrière elle. Elle n’a jamais vu cette fille, mais qui qu’elle soit, elle est sacrément barrée. Et il est où, Six, dans tout ça ? M. ne comprend pas, et, à vrai dire, ne cherche pas plus loin. Soit c’est une histoire d’un soir qui a mal tourné, soit il a disparu et il a été remplacé par cette folle, ou soit c’est elle qui a changé de chambre. Ses orbes scrutent la pièce, à la recherche d’indices. 404 retourne dans sa chambre et constate le poster de Chicago accroché au mur. Non, elle est bien chez elle. Perdue, elle finit par hausser les épaules. Elle aura tout le temps de demander des explications à Six en temps et en heure.

C’est seulement quand elle a fait tous ces constats qu’elle se rend compte que quelque chose ne va pas. Elle a une impression bizarre, M. « Pervers. » C’est bien le terme qu’a employé cette fille. Mais pourquoi ? Et puis elle se sent étrangement grande. Etrangement large. Etrangement étrange. Un regard vers ses mains, vers ses bras couvert d’une pilosité masculine, et les hypothèses fusent. Paniquée, 404 soulève son tee-shirt. Merde, des abdos et des pectoraux. Est-ce que… ? Une main dans son pantalon lui confirme ce qu’elle craint. Oh purée, c’est un mec. Alors elle fonce dans la salle de bain, et manque de défaillir en voyant en face d’elle le reflet d’un homme aux cheveux impeccablement coupé et à la barbe mal rasée. « C’est pas vrai… » seront les seuls mots qui traverseront ses lèvres. Comment c’est possible ? Genre… Physiquement ? On peut pas implanter une conscience dans un autre corps, non ? Si ? Ou alors c’est une hallucination. Comme celles du niveau treize. Oh purée le bordel. Est-ce que cette fille dans la chambre de Six, c’est Six du coup ? Ou est-ce que y’a qu’elle qui a changé d’apparence ? Trop de questions qui se bousculent. Et la seule réponse qu’elle y trouve c’est : trouver 161. Lui peut-être qu’il en saura plus. Il a toujours de bonnes hypothèses.

Alors elle fonce, M. Elle quitte son logement en laissant la porte grande ouverte. Prendre l’ascenseur mettrait trop de temps, du coup, elle préfère les escaliers. Elle est chamboulée, 404. C’est surement pour ça qu’elle sort au niveau 8 en pensant que c’est le 9. Elle ne se rend compte de son erreur qu’une fois dans le couloir, et au moment où elle fait volte-face, elle entend un cri de détresse (encore un), résonner dans la première porte à côté d’elle. Instinct oblige, la voilà qui pénètre dans le logement à la recherche de la source de cet appel. Espérons que cette fois elle ne se fera pas mettre à la porte comme tout à l’heure… « Oui ? Y’a quelqu’un ? » À nouveau des cris, dans une des chambres. 404 y fait irruption après avoir pris le temps de frapper (quand même). Quand elle ouvre la porte, elle découvre une gamine allongée sur le sol en panique totale, une autre femme déjà présente à ses côtés. « Qu’est-ce qui se passe ? » Elle n’avance pas, par peur de justement leur faire peur. « Vous avez besoin d’aide ? » Deux visages inconnus. Comme celui de la femme tout à l’heure. Comme le sien. Pourtant, la Ruche est petite. S’il y avait autant de nouveaux, elle le saurait, non ? Donc elles aussi, elles ont changé de corps ? 404 a le pressentiment qu’elle va bientôt être fixée, de toute façon.


AVENGEDINCHAINS

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

and now we are alive
Et dans un dernier souffle, je comprends tout : que le temps n'existe pas, que la vie est notre seul bien, qu'il ne faut pas la mépriser, que nous sommes tous liés, et que l'essentiel nous échappera toujours. •• ALASKA


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H07-157
H07-157
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [NIVEAU 7] Did you say shapeshifter ? [avec F07-404 et H07-157]   Sam 17 Mar - 19:53

« Did you say
shapeshifter ? »


Il y a un temps pour réfléchir, un temps pour parler ; un temps pour profiter avec les siens, et un temps pour les regretter ; un temps pour manger, un temps pour dormir.

Le rythme de la Ruche.

Certains disaient qu'ils étaient emprisonnés dans une routine. Lui-même pensait y avoir sombré également. Il avait touché beaucoup de choses dans cette prison, mais jamais il n'aurait songé à vivre ça : une transformation. Un événement Ô combien impossible, irraisonné, impossible, incroyable, impossible, mais pourtant là.

Copernic avait aboyé, ce genre d'aboiement rauque, coincé dans la gorge, méfiant. Cela l'avait réveillé avec ce qu'il pensait être une touffe de poils dans la bouche - encore Vésale qui agite de la queue nerveusement tandis qu'il gît sur son oreiller ? Non, la texture était différente quand il l'ôta d'un revers de la main. Ca s'emmêlait dans ses doigts et ça le tirait sur le front. Il entrouvrit l'oeil : c'était blond.

Il bondit brutalement à l'idée qu'il avait passé la nuit avec une fille. Le chat sauta alors précipitamment d'on ne sait où pour se cacher quelque part, renversant le cube noir au passage et faisant virevolter tout un tas de feuilles traînant sur lesquelles il avait dérapé ; quant au chien, ce dernier adoptait une position confuse et méfiante, les poils du dos légèrement hérissés, les muscles tous bandés. « Copper... » murmura-t-il doucement pour le calmer alors qu'il venait de constater qu'il était bien seul dans son lit ; mais aussitôt, il se raidit en constatant que sa voix était cristalline.

Les mèches blondes qui tombent sur le galbe généreux de ses seins, la taille de guêpe, les interminables jambes épilées qui sortent de son caleçon. Il entrouvrit la bouche de surprise et se palpa le visage ; puis il sortit précipitamment de sa chambre, seins nus, pour se jeter devant le miroir de la salle de bain. Copernic le suivit discrètement derrière, la queue entre les pattes, tandis que son maître constata l'aberration : le miroir envoyait le reflet d'une femme. Une vraie femme, il l'avait constaté de lui-même en plongeant sa main dans le caleçon déserté.

Un bruit sourd le sortit de sa constatation, suivi rapidement d'un appel à l'aide. La voix, féminine elle aussi, lui était inconnue mais venait de la chambre de Baby. Aussitôt, il ouvrit la porte de la chambre de son colocataire et fut face à une jeune femme qu'il ne connaissait pas mais qui était clairement en détresse. « B... Baby ? » parvint-il à articuler, médusé. Qui d'autre ? Il se jeta sur lui et commença à le dépêtrer des draps. « Baby, c'est moi, c'est 157 ! » Il voulait le rassurer, et se rassurer lui-même sur leur identité respective. « Calme toi, calme toi, c'est un cauchemar, c'est une illusion ! » Il l'attrapa dans ses bras et le serra fort pour étouffer la détresse de son ami, pour l'aider à se reprendre, pour lui signifier qu'il était là tandis qu'il essayait, mentalement, de se concentrer suffisamment que pour sortir de ce rêve. Ca ne pouvait être qu'un rêve. Mais pas même une pincette sur les lèvres ne l'aida à se réveiller.

Il était tellement concentré qu'il ne fit même pas attention au bruit trahissant l'arrivée d'un parfait inconnu dans leur logement. Copernic, lui, n'avait pas raté la venue de cet invité non annoncé : le petit terrier bondit franchement à l'entrée de la chambre et se mit à aboyer l'homme qui lui faisait face.

Il tourna la tête et le vit à son tour : un grand gaillard avec une barbe de quelques jours qui semblait, lui aussi, stupéfait. « Hey mec ! » mais son interpellation était noyée dans les aboiements furieux du petit chien. Il fit taire Copernic - avec succès, étonnamment - tandis que l'autre leur demandait ce qu'il se passait. Ce qu'il se passe ? C'est que deux mecs de la 701 viennent de se réveiller avec des cheveux longs, une paire de boobs et sans bazar viril ; mais tandis qu'il s'apprêter à répliquer, l'autre leur demanda s'il avait besoin d'aide. Le prince charmant qui vient à la rescousse de deux donzelles effarouchées. « Et t'es qui, toi ? » rétorqua-t-il sèchement sans camoufler sa méfiance. « Ca t'arrive souvent de débarquer chez les gens comme ça ? » Il n'était pourtant pas de la sorte à l'origine, mais cette situation le rendait vulnérable. Il n'avait pas besoin d'un inconnu pour se mêler de ça. Il ne se rendit même pas compte qu'il était seins nus - et que toute nana aurait certainement eu la réaction de se couvrir, en particulier face à un mec tout à fait méconnu.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H07-223
H07-223
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [NIVEAU 7] Did you say shapeshifter ? [avec F07-404 et H07-157]   Dim 1 Avr - 23:02

Did you say shapeshifter ?

La situation était inédite mais surtout totalement incompréhensible et perturbante pour le jeune 223 qui ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Comment est-ce qu’il avait pu atterrir dans le corps d’une fille ? Ce n’était scientifiquement pas possible, il en était certain, au plus profond de lui, au plus loin qu’il s’en souvienne. Il avait l’impression de devenir complètement fou. Et sa crise d’angoisse n’arrangeait rien du tout, l’empêchant de respirer correctement et d’oxygéner son cerveau. Les draps contraignant ses mouvements ne faisaient qu’aggraver les choses.
Heureusement pour lui, quelqu’un déboula rapidement dans sa chambre. Baby s’attendait à voir débarquer 157 qu’il savait dans sa chambre la veille au soir, mais ce n’était pas lui qui venait d’apparaître dans l’embrasure de la porte. Si bien que Baby se figea et eu un instant un moment de recul maladroit lorsqu’il vit la jeune femme aux longs cheveux blonds se jeter sur lui. Elle l’aidait à enlever les draps alors que sa voix lui apprenait une information capitale que son cerveau mis un petit temps à intégrer. Cette femme était… c’était 157 ?

Le temps de vraiment analyser ses mots et il se retrouvait enfermé dans les bras de la femme inconnue. Le petit chien contrarié qui avait suivi dans la chambre, c’était Copper. Le petit chien de 157. C’était bien 157 qui était donc là, lui aussi dans le corps d’une femme. Il n’était pas le seul à subir ce changement soudain et dérangeant. Comprenant la présence de son ami et qu’il n’était pas seul à vivre un truc bizarre, il se détendit très légèrement, mais rien de bien concret. Il n’arrivait toujours pas à respirer correctement et n’était pas capable de parler. Ce qu’il n’eut pas à faire, puisqu’un homme venait de débarquer dans la pièce. Baby ne l’avait jamais vu dans la Ruche. Il était peut-être nouveau. Dans tous les cas, oui ils avaient besoin d’aide. Ils avaient besoin de comprendre ce qu’il se passait. 223 devait retrouver son corps, il n’aimait pas le changement en temps normal, mais là c’était plus qu’un changement d’environnement… on l’avait coincé dans un corps qu’il ne connaissait pas et dont il ne voulait pas.

« J-Je comprends p-pas ! »

Son frêle corps de jeune fille tentant de serrer le sien en quête de réconfort, mais l'apparence nouvel de son ami le perturbait. Rien n'était comme avant... En plus, une dispute allait éclater. Au vue du ton qu’employait 157 avec sa nouvelle voix fluette, cela allait peut être crier, et cela n’aiderait pas non plus. Baby était sensible aux bruits et au haussement de ton. Il supportait mal les disputes en temps normal, alors cumulé à un chamboulement pareil, il retomba en larmes. Le fait d’être plaqué contre une poitrine le perturbant également. Il avait lancé un regard désespéré à l’homme sur qui son ami criait, surement lui aussi déboussolé.

« P-pourquoi o-on est des f-filles ? »

Même Copper le petit chien ne semblait pas à l’aise, prostré dans son coin de la pièce. Il avait aboyé sur le grand homme, mais ne semblait pas assez confiant pour s’approcher d’eux, pas même de son maître. Le changement de corps devant en être la cause principale. 157 avait tout de même réussi à le faire taire. Peut-être une aura ou quelque chose de ce genre, Baby n’en savait rien et c’était actuellement le cadet de ses soucis. Dommage que le chiot soit si loin, Baby aimait beaucoup son contact, il aimait beaucoup les animaux en général. Ces derniers avaient souvent le don de l’apaiser. Chose qu’il n’était pas vraiment actuellement.

Codage par Libella sur Graphiorum

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

 


Living your life as if it were the last day



My Squad:
 


Mes badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [NIVEAU 7] Did you say shapeshifter ? [avec F07-404 et H07-157]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[NIVEAU 7] Did you say shapeshifter ? [avec F07-404 et H07-157]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» problème avec le Niveau d'alerte avertissement
» problème avec barre de niveau d'alerte
» piloter une aigulle triple marklin avec tc
» j ai des souci , je debute depuis ce jour avec linux fedora
» Lecture video interrompue avec mise en tampon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Espace création de miel :: La Ruche-
Sauter vers: