Partagez | 
 

 [PISCINE] I don't need anybody else [11&31]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F13-31
F13-31
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: [PISCINE] I don't need anybody else [11&31]   Dim 4 Mar - 19:15

I know how to scream out the words

Can’t help myself 


La piscine était un bon moyen de bouger sans devoir courir sur un stupide tapis. Elle savait que son colocataire en était particulièrement friand et à force de le voir sortir pour aller nager, elle avait fini par céder elle aussi. Sans y aller aussi souvent que lui par contre. De plus, elle déplorait ne pas s'être trouver d'habit de baignade autre que ses sous-vêtements de sport. Par chance, ce n'était pas interdit. Ce qui la faisait plutôt chier, c'était ses putains de nudistes qui barbotaient dans l'eau comme s'il s'agissait de leur grande baignoire privé. C'est bon, il y avait des gens autour hein! On se garde une petite gêne, rien de compliqué. Non pas qu'elle s'en offusquait, mais elle ne manquait pas de leur signaler son point de vu si l’occasion se présentait à elle. D'ailleurs, pour ceux qui était en couple, la piscine n'était pas faite pour s'adonner au sport de lit. Donc bref, lorsqu'il n'y avait pas tous ses troubles fêtes autour, la brunette était capable de profiter tranquillement de l'espace pour faire quelques longueurs de nage et se vider l'esprit en même temps. Ça faisait du bien du calmer le volcan en elle, question de ne pas constamment brûler tout sur son passage. Elle avait appris à se maîtriser un minimum, malgré son manque de filtre  et de bonnes manières. Partager cet endroit avec d'autres devaient vite insupportable à ses yeux. Elle était capable de prendre et d'encaisser tout ce qui lui tomberait à la gueule en vivant ici, mais gérer la présence des autres humains, ça c'était réellement le défis. Elle était sociale uniquement si on la connaissait, parce qu'en dehors de ça, elle pouvait mordre n'importe qui sans raison valable. Une façon bien simple de garder ses distances et d'avoir sa bulle d'indépendance pour vivre en paix.

Et parlant des autres, voilà qu'un mec totalement inconnu débarquait dans la pièce, longeant la piscine d'un air particulièrement incertain. Rien qu'à la vue de sa tête, elle soupira intérieurement. Préférant l'ignorer, la rebelle plongea sous l'eau, profitant du silence réconfortant de sa bulle. Avec de la chance, ce navet ambulant aurait disparu lorsqu'elle referait surface. Quelques secondes plus tard, elle refit donc surface, inspirant profondément. Mais qu'est-ce que... Surprise, elle cligna des yeux quelques instants, apercevant le type faire un plongeon accidentel dans l'eau. À voir son air totalement paniqué, il avait glissé ou un truc du genre. Sachant très bien qu'elle était dans la partie de la piscine plus profonde, elle l'observa se débattre dans l'eau, deux secondes après avoir réalisé qu'il ne pouvait pas toucher le fond. Tant pi pour lui. Agacée, elle pivota sur elle-même, dans l'intention de le fuir en sens inverse. Qu'il se démerde seul ce con. Sauf qu'elle sentit tout à coup une puissante poigne lui agripper les cheveux, ce qui freina sec sa tentative de fuite. « Mais lâche moi!! » Elle grogna de douleur, désormais bien en colère contre lui. « Je ne sais pas nager! Je ne sais pas nager!! » Quoi? Elle tenta de débattre pour se libérer tant bien que mal, mais l'homme décida de lui grimper dessus comme si elle n'était qu'une simple bouée de sauvetage mis à sa disposition personnelle. « Me touche pas!! » Sérieusement incommodée par lui, la jeune tenta le tout pour le tout, à coup de griffes et coup de poings contre lui. Rien à faire, l'homme continuait de hurler de peur et de la plonger sous l'eau par intermittence. Étouffée par le liquide, elle toussa, cherchant surtout son air à travers le combat qu'elle tentait de remporter contre lui. Il était incapable de réfléchir ou quoi? Il n'avait qu'a nager vers le bord ou bien la partie moins profonde, au lieu de s'en prendre à elle! Furieuse, elle tenta de l'arrêter du mieux qu'elle pouvait. Ce gros lard était trop fort pour elle, malheureusement. Prisonnière sous l'eau, elle constata qu'il n'y avait plus aucun moyen de remonter à la surface. Le mec paniqué la retenait fermement, ce qui lui laissait vite penser qu'elle allait stupidement crever ici, noyée dans la piscine par un parfait inconnu répugnant. Quel horreur. Le manque d'air se faisait sentir et elle arrêta de se débattre par manque de force. Ça y est, c'était donc vraiment la fin pour elle? Elle concentra ses tout derniers efforts à ne pas inspirer, sachant qu'elle se condamnerait automatiquement.


AVENGEDINCHAINS

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

i'm only human after all



My Squad:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F12-011
F12-011
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [PISCINE] I don't need anybody else [11&31]   Sam 17 Mar - 21:46

I don't need anybody else

ft. F13-31 & F12-011

« Let me be a part of your life. »
Cet endroit... il me perturbait. Bien plus que je ne voulais l'admettre. Il ne me faisait pas véritablement peur, mais depuis que j'avais ouvert les yeux sur cette étroite pièce blanche, j'étais sur le qui-vive. Un bruit retentissait derrière moi ? Je me retournai prestement, prête à riposter. Des éclats de voix résonnaient dans une pièce à la porte-entrouverte ? Je longeais les murs, décidée à obtenir des informations. Je pensais être en phase d'observation, pour mieux appréhender la situation, mais plus le temps passait, plus je réalisais qu'il était question d'autre chose. Qu'il y avait quelque chose en moi, qui attendait d'être libérée. Je ne savais pas quoi, mais c'était là. Dès que je traversai la Ruche, mon corps tremblait. Décidé à agir, malgré mon cerveau réfractaire qui voulait réfléchir. J'avais du mal à coïncider ces deux aspects de ma propre personnalité. Bien trop vidée pour savoir quelles stratégies adopter. Je me laissais porter plus qu'autre chose, écoutant mon instinct, obéissant à mes réflèxes. Je ne pouvais pas faire autrement tant que je n'en saurais pas plus sur moi, et sur cette Ruche. J'étais condamnée, d'une certaine manière. Ni plus ni moins.

Je secouais la tête, tentais de réguler ce flot de pensées qui accompagnait mes pas vers la piscine du coin. J'étais déterminée à piquer une tête, dans l'espoir de me tranquilliser quelques instants. Une chose que je n'avais parlé encore à personne, c'était que la nuit, toutes les nuits même, je dormais mal. Soumise à des terreurs nocturnes qui n'avaient ni queue ni tête. Dès lors que je plongeais dans un sommeil irrégulier, j'étais prise d'une tension soudaine. La chaleur m'étouffant alors que je me réveillais en sueur. C'était bien pour ça que je voulais tâter de l'eau de la Ruche, en ce jour. La nuit n'avait pas échappé à mes cauchemars brûlant, et j'avais cette sensation de m'étrangler, de fondre. Quelque chose m'étais arrivée, quelque chose que je pensais être liée à ma surdité partielle. Parce que oui, j'étais sourde. D'une oreille. Malentendante donc. Je n'avais aucun appareil, aussi ne pouvais-je dire si la perte de mon ouïe était irrécupérable ou si je n'avais seulement pas toujours le besoin de porter un appareil pour équilibrer mon ouïe. Mais c'était comme ça. Je l'avais réalisé quand une bagarre avait éclaté, et que les hurlements des résidents me parvenaient d'une manière assez lointaine. J'avais bien dû mettre quelques minutes de plus à découvrir que des gens se battaient à côté de moi, tandis que les autres habitants de la Ruche agissaient déjà pour les séparer ou les encourager. C'était assez handicapant, mais j'arrivais à faire avec, sans trop de mal. Je devais juste me focaliser sur mon oreille non-endommagée pour être sûre que rien ne m'échappait, et ce n'était parfois pas toujours évident.

Comme aujourd'hui. J'étais arrivée à la piscine depuis quelques minutes déjà, à me frotter l'oreille tout en réfléchissant à ce qu'il me manquait, quand je surpris, bien trop tardivement, du remous dans l'eau. Mes sourcils se froncèrent alors que je perçus des cris, de voix différentes. Mon regard capta finalement deux silhouettes en train de se débattre dans l'eau. Ou plutôt, un homme demeurait à la surface, paniqué parce qu'il semblait ne pas savoir nager, tandis qu'une ombre le ternissait, sous l'eau. Sans réfléchir une seconde de plus, je laissai tomber par terre ce que j'avais dans les mains, à savoir une serviette et un gilet récupéré de l'entrepôt désormais fait de cendres. Je me précipitai dans l'eau, plongeant la tête la première, et nageant -dieu merci je savais nager- vers les deux personnes en danger. J'arrivais rapidement à proximité de l'homme, qui, malgré mon ouïe défaillante, arrivait à me hurler dans l'oreille et à me faire frissonner. « Je ne sais pas nager, aidez-moi !! » J'avais bien envie de lui envoyer une pique bien sentie, mais la situation était trop pressante pour que je lui lance un "et tu crois que je suis vers toi pour te bénir, ducon ?". A la place, je le forçais d'autorité à lâcher la personne sur laquelle il s'appuyait, plaçant son bras sur mes épaules : « Arrêtez de vous débattre, venez sur moi ! » Il fallait faire vite. L'homme commença à m'écraser à son tour, et je remerciai le ciel d'avoir des muscles bien travaillés pour pouvoir supporter son poids, tandis que je battai des pieds à toute vitesse pour l'emmener vers le bord. Heureusement pour moi, je n'étais pas seule à avoir remarqué l'incident, et un homme se laissa à son tour tomber dans l'eau dans ma direction, tendant les bras pour ramener la victime paniquée sur le sol ferme. « Il est à vous, j'y retourne ! » Un hochement de tête, et le poids mort qui pesait sur mes épaules n'était plus de mon ressort.

Ni une ni deux, je fis demi-tour pour me plonger cette fois-ci littéralement sous l'eau, m'enfonçant dans les profondeurs pour repêcher la silhouette féminine qui semblait inconsciente. En quelques secondes, je la saisissai, la tirant par les vêtements pour la faire remonter à la surface. Je la secouai violemment, alors même que nous n'étions même pas sorties de la piscine, serrant les dents : « Allez petite, respire. » Je la poussai en même temps que je prononçai ces quelques mots, naviguant vers le bord que j'attrapai d'une main ferme. Je soulevai bientôt la jeune femme, tâchant de l'allonger sur le sol, puis je me mis par-dessus elle, commençant à vérifier son pouls, et prête à entamer un massage cardiaque. Sans avoir la moindre idée d'où me sortait toutes ces connaissances. « Reviens à moi. »

code by ORICYA.


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Amnesia





Yoda Maggle:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F13-31
F13-31
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [PISCINE] I don't need anybody else [11&31]   Mar 27 Mar - 9:33

I know how to scream out the words

Can’t help myself 


Elle flottait, comme en suspend entre deux mondes. Elle n'avait pas la force de bouger et puis ça n'avait plus d'importance, parce qu'elle était très bien comme ça. Un peu comme dormir et se sentir aussi confortable qu'étendue sur un petit nuage blanc. Vrai que tout ceci ressemblait à un rêve, elle ne saurait dire si c'était toujours réel ou non. Qui sait. Elle n'avait pas souvenir d'avoir déjà été dans un tel état avant aujourd'hui. Morte ou vivante, c'était flou. Tel un immense brouillard qui l'enveloppait doucement et gentiment. Est-ce qu'il tentait de la faire disparaître ? Peut-être. Plongée dans l'océan de l’inconscient, la brunette grimaça lorsqu'une voix se faufila à ses oreilles. Bordel, qui osait la déranger pendant qu'elle dormait tranquillement sans faire chier personne? « Debout, lève toi...Allé, on n'a pas toute la journée » Un nouveau grognement, qu'elle ne savait pas si cela venait de ses lèvres ou de sa tête et de son imagination. Impossible de vraiment dire. « C'bon laisse moi dormir encore une heure... » Nouvelle tentative pour faire fuir l'indésirable. Elle était vraiment chiante cette voix qui lui donnait des ordres. « Le soleil est déjà levé » Le soleil? Mais qui était assez tarée pour se lever en même temps que le soleil? C'était quoi son problème au juste? Elle ne pouvait pas faire comme tout le monde et paresser le matin. Le weekend c'était fait pour ça, non? Dormir. Elle voulait dormir merde! Avoir la paix et faire ce qu'elle voulait sans qu'on la traite comme un bébé. Personne n'était capable de comprendre qu'elle souhaitait juste mener sa vie comme elle l'entendait et ne pas se faire dire quoi faire environ vingt fois par jour. La liberté quoi. Avoir sa bulle, son espace et...

« Reviens à moi. » Un ordre qui la fit une nouvelle fois grogner. Qu'est-ce que... Comme si l'on venait de lui mettre une énorme claque dans la gueule, la rebelle sursauta violemment avant d'ouvrir les yeux. Immédiatement, ses poumons expulsèrent de l'eau qu'elle cracha en pivotant sur le côté. C'était douloureux et très inconfortable. Incapable d'articuler un seul mot, elle toussa à plusieurs reprises avant de réussir à ressembler un peu ses esprits. La piscine, le nageur fou et... Le souffle court, elle redressa un peu son dos, observant la personne qui se tenait près d'elle. Une fille, pas très grande, les cheveux foncés comme elle avec en prime un air drôlement familier sur son visage. Elle dégageait une énergie forte, mais tranquille. Comme le volcan qui dort. Bien que ce soit très bizarre de la fixer pendant plusieurs secondes sans rien dire, cela lui permit tout de même de reprendre correctement son souffle. « Merci pour... ton aide » Pour lui avoir sauvé la vie apparemment. Elle se souvenait d'avoir coulé, mais ensuite... c'était flou, comme dans une sorte de rêve qui ne voulait absolument rien dire. Elle était secouée certes, mais pas assez pour ne pas chercher le coupable des yeux. Ce fameux responsable. Où il était passé ce connard? Plissant les yeux, elle soupira bruyamment. « Je te jure que si je le retrouve... » Ce boulet allait se mériter deux ou trois mots de sa part. Et ce ne serait pas joli à voir. Glissant une main dans ses cheveux trempés pour les basculer vers l'arrière, elle demeura assise un moment, pas encore prête à se relever. Elle avait vraiment eu de la chance que cette inconnue passe au bon moment au bon endroit. Sans elle, qui sait comme les choses se seraient terminées ? « Au fait, moi c'est 31... et tu es qui au juste? » Elle n'avait pas souvenir de l'avoir vue avant aujourd'hui. Il faut dire qu'elle passait le plus clair de son temps à faire fuir tout le monde avec son caractère indomptable et ses crises de colère qu'elle ne gérait pas bien. C'était la première fois qu'elle se voyait aussi calme et posée. De quoi faire flipper ceux qui s'étaient habitués à elle. « C'est cool que t'es de bons réflexes... » Honnêtement, elle n'avait pas remarqué posséder des habiletés en particulier. Elle savait emmerder les gens, s'amuser comme il se doit, foncer tête baissée et être têtue comme une mule. Rien qui lui vaudrait une médaille un jour. Au contraire. Attirer les ennuis et les problèmes ne ferait pas en sorte de vaincre qui que ce soit ou quoi que ce soit. Elle le savait, en quelque sorte.  


AVENGEDINCHAINS

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

i'm only human after all



My Squad:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F12-011
F12-011
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [PISCINE] I don't need anybody else [11&31]   Dim 8 Avr - 12:57

I don't need anybody else

ft. F13-31 & F12-011

« Let me be a part of your life. »
Elle vivait. Un soupir de soulagement s'échappa de mes lèvres étonnamment rendues sèches par la situation. Je n'avais pas eu à effectuer un massage cardiaque sur le corps de la jeune femme, mais sans que je n'ai pu me l'expliquer, je m'étais sentie terriblement concernée par son état. Je n'aurais su dire si j'étais du genre à m'inquiéter pour le premier inconnu venu. Après tout, ne posséder aucun souvenir rendait la tâche ardue quand il s'agissait de se connaître soi-même. Mais à la vue du visage paisible mais inconscient de la jeune fille, mon cœur s'était serré. Comme si je refusais l'idée de la perdre, alors même que je la voyais pour la première fois dans la Ruche. Je la laissai reprendre son souffle, toussant et crachant sur le côté, tandis que je détournai le regard. Cherchant brièvement l'homme paniqué que j'avais aidé à sauver quelques minutes plus tôt. Je ne retrouvai néanmoins pas sa silhouette, alors je supputai qu'on l'avait déjà emmené ailleurs, peut-être pour se réchauffer ou se changer. Ou pour éviter qu'il se balance dans l'eau une nouvelle fois. J'aurais pu l'insulter dans ma tête, mais quelque part, je pouvais comprendre cette situation assez improbable. Après tout, on a vidé nos esprits. Comment l'homme aurait pu se douter qu'il ne savait pas nager, à moins de tester par lui-même ? Néanmoins, je regrettais qu'il se soit lancé au milieu du bassin. Il fallait toujours progresser par petits pas, effectuer des foulées pour se tordre la cheville n'amenait à rien.

Je cessai là mes réflexions sur l'inconnu que je ne reverrais probablement pas de sitôt, pour reporter mon attention sur la jeune fille. J'étais encore trop achevée par l'effort fourni pour trouver la force de l'emmener dans mon logement pour changer ses vêtements trempés. Je constatai qu'elle me dévisageait, et je me sentis rougir, sans trop savoir pourquoi. Non pas que je me sentais charmée par son joli minois, mais il y avait quelque chose d'étrange dans son regard. Quelque chose de ... familier. « Ne me remercie pas, c'est normal. » J'avais failli ajouter que n'importe qui aurait fait la même chose à ma place, avant de me reprendre. Qu'est-ce que j'en savais ? C'était sûrement la phrase la plus fausse qui soit, et j'étais heureuse de ne pas l'avoir prononcé à voix haute. Il n'était pas inné de sauver les âmes en détresse, je le savais. Oui, au plus profond de moi, je le savais. Une promesse suivie, et naturellement, mon bras se tendit. Ma main allant saisir son poignet pour le serrer avec douceur. Je voulais la tranquilliser, et un sourire se dessina sur mon visage tandis que je murmurai doucement : « Hey, hey. Laisse-le. L'important c'est que tu ailles bien. » Je n'avais pas besoin que la petite retourne affronter le nageur en herbe. Je doutais que l'un des deux s'en sortent encore vivant ce coup-ci.

Je fus tentée de me laisser m'allonger sur le sol, les habits collant à ma peau. Ce fut à ce moment là que la brunette me demanda mon nom,  d'une manière qui agrandit mon sourire. Le "au juste" me rappelant quelque chose, un souvenir, un fantôme du passé, un peu agressif, un peu grognon, qui dégageait une étrange chaleur en moi. Sensation inexplicable que je tentai de chasser de mes pensées alors que je lui répondais enfin : « 011, mais je préfère Elf. » Je croyais bien que le Elf en question était une manière plus jolie de traduire le chiffre 11. Sans trop pouvoir prouver ça, je n'avais pas d'autres explications à donner à ce désir de me surnommer de manière plus humaine. Un petit rire vint ponctuer ma répartie : «  Tu veux dire que c'est cool qe je sache nager plutôt ? » Cela aurait été drôle, d'avoir les bons réflexes, mais les mauvaises aptitudes. « Tu imagines un peu ? Je me précipite dans l'eau pour te sortir de là, et je découvre que je ne sais pas plus nager que ce pauvre gars. On aurait été dans de beaux draps toutes les deux. » Je rigolai de plus belle, de manière assez discrète tout de même. Ce n'était pas l'histoire la plus drôle du monde, mais imaginer la scène ne l'en rendait que plus cocasse. « J'imagine qu'après ça, l'heure de la baignade est passée ... » murmurai-je soudainement en calmant ma plaisanterie. J'étais venue ici pour me détendre, et d'une certaine façon, j'avais trouvé ma tranquillité. Mais je n'aurais jamais cru qu'il aurait fallu sauver une vie pour que je me sente bien. Qu'est-ce que cela signifiait ? Légèrement perdue, je me contentai de dévisager 31, mes sourcils se fronçant. Elle était familière, si familière, et pourtant...


code by ORICYA.


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Amnesia





Yoda Maggle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [PISCINE] I don't need anybody else [11&31]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[PISCINE] I don't need anybody else [11&31]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tournage piscine
» rendu piscine ( Blender- style grunge )
» challenge thème : "modélisation et rendu d'une maison atypique" - Testa - sketchup Lumion
» Challenge 2012 Image d'exterieur - ThOleS2 - AutoCad - SketchUp - Artlantis - Photshop
» Oyez ! Oyez ! Braves gens !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Espace création de miel :: La Ruche-
Sauter vers: