Partagez
 

 'Cause I'm a little unsteady [Papy/31]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

F13-31
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
F13-31
F13-31
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: 'Cause I'm a little unsteady [Papy/31]   'Cause I'm a little unsteady [Papy/31] EmptyVen 4 Mai - 9:17

Daddy, I'm alone


« Kenzie, Kenzie, Kenziiiiie, KENZIE » Elle se réveilla dans un sursaut violent, complètement perdu dans l'espace-temps, harpée par une voix imaginaire qui sortait d'un rêve troublé. Le front en sueur, elle reprit lentement son souffle en fixant le plafond de sa chambre d'un air lointain. Bordel de merde. Est-ce qu'elle devenait complètement folle ? Est-ce que sa santé mentale venait d'atteindre la date d'expiration? Cherchant à fuir sa couverture, elle bouscula tout autour d'elle sans réfléchir, tombant nez à nez avec le responsable de son cauchemar. La carte d'anniversaire. Comme s'il s'agissait d'un objet possédé par le démon, elle la pinça du bout des doigts, avant de l'ouvrir comme pour vérifier si l'écriture y était toujours ou si elle s'était effacée parce qu'elle avait tout imaginé. « Joyeux Anniversaire Kenzie. Papa xx » Paniquée à nouveau, elle relâcha la carte avant de bondir hors de son lit, non sans s’emmêler les pieds dans tout ce qui traînait au sol qu'elle surnommait son bordel personnel. S’appuyant contre le mur, elle soupira bruyamment, glissant une main dans ses cheveux en bataille. Comment allait-elle faire pour encaisser un truc aussi... gros? Elle n'avait même pas de foutu mot exacte pour décrire la chose ! C'était une catastrophe. Non seulement, elle avait une identité, mais en plus, elle avait un...pa... Mot qui s'enfonça brutalement dans le déni volontaire. Non, elle n'avait pas de parent, elle en avait jamais eu, elle en aurait jamais. Elle était un chiffre comme tout le monde, rien de plus, une prisonnière dans un putain d'endroit qui s'attaquait présentement à sa tête, à son esprit et à tout le reste qui se portait TRÈS BIEN avant aujourd'hui ! Frappant le mur de son poing, elle tendit l'oreille par réflexe, persuadée que son colocataire se mettrait à gueuler. Le silence froid et cruel. Rien. Agacée, elle jeta un coup d’œil à l'horloge du salon, voyant qu'elle avait largement dépassé le temps de sommeil recommandé. Le début de l'après-midi. Fuck. Grognonne, la brunette récupéra la carte d'anniversaire pour l'enfouir à l'intérieur de sa veste, la faisant ainsi disparaître de sa vue. Si elle la cachait sur elle, personne ne pourrait jamais mettre la main dessus. Sauf si on lui passait sur le corps et ça, c'était pas du tout recommandé.

Aucune idée du pourquoi, ou du comment cette bouteille d'alcool récupéré dans l’entrepôt roula pratiquement de sous son lit pour atteindre sa main. Parce que sa main ne s'était pas posée volontairement dessus et elle ne s'était, oh jamais couché contre le sol pour réussir à l'atteindre dans le dark side de son dessous de lit. Déni, déni et... déni. Déception, d'ailleurs. À demi-vide ? Oh diable le positivisme sur le demi-plein, cette bouteille se moquait d'elle. Même pas fichu d'être capable de jouer son rôle correctement. Elle allait devoir se contenter de ce qu'il y avait, question bien sûr de briser le cercle de folie dont elle n'arrivait plus à sortir récemment. De l'eau ou de l'alcool, sérieusement, qui s'en souciait anyway? Personne. Elle était libre comme l'air et libre de déconner si elle en avait envie. Honnêtement, elle ne savait pas du tout ce qu'elle voulait. Le problème était tout là. « Kennnziiiieeeeee » Un grognement s'échappa de ses lèvres, alors qu'elle se redressait. « Ta gueule, la voix! » Parler seule était l'un des premiers signes d'une grave psychose, non? C'était qu'un prénom après tout, pourquoi est-ce que ça l'affectait autant? Il sonnait plutôt bien à ses oreilles, comme s'il n'était même pas étranger, alors qu'en fait, elle ne se souvenait de rien du tout depuis le début. Fallait célébrer ça, tiens! Voilà une réaction dite plus normale. Comme toujours, elle déraillait totalement. Avalant quelques gorgées, elle grimaça ensuite. Eurk. À chier ce truc! Ce qui ne la découragea pas pour autant. Motivée à l'idée d'aller faire un tour, elle conserva son amie la bouteille d'une main, avant de quitter définitivement son logement d'un pas long et traînant. Une fois dans l’ascenseur, elle se laissa choir dans un coin, avant de réaliser qu'elle devrait choisir une destination pour le mettre en marche. Peut-être que si elle étirait assez le bras pour atteindre un des niveaux de l'écran... Utilisant la bouteille comme extension, elle sélectionna le premier truc venu. « Fuck... » La véranda. Bravo, bien jouée fille ! Carrément le karma qui s'acharnait sur elle. Quelqu'un, quelque part, devait forcément rire de sa gueule haut et fort et avec raison.

Prête à assumer complètement le choix du destin ou elle ne savait trop qui, ou quoi, la brunette se laissa descendre vers ce qui était désormais le niveau Narnia. Hiver éternel, froid mordant et terrible souvenir d'une bêtise passée. Voilà qui serait des plus amusants. Amère, elle porta à nouveau sa nouvelle amie à ses lèvres, avant de la reposer sur ses genoux. Un rire mauvais résonna dans la cabine, cabine qui s'arrêta finalement à l'endroit maudit. Lorsque les portes s’ouvrirent, elle regretta immédiatement la stupidité dont elle savait faire preuve parfois. Un froid polaire la traversa subitement, paralysant ses sens en deux secondes comme si des milliers d'aiguilles s'enfonçaient dans sa peau. Comme une morsure terrible qui attaquait d'abord ses extrémités, puis le reste. Son souffle se transforma en fumée, l'humidité cristallisant aussitôt les mèches de cheveux près de sa bouche. Le choc thermique était pire que tout ce qu'elle avait pu imaginer ou plutôt, pire que dans ses souvenirs. Cette nuit-là avec Six. Capable de repérer visuellement les fissures qu'ils avaient causé à la vitre, elle entendit à nouveau le son du craquement, comme s'il raisonnait encore et pour toujours. Difficile à dire si c'est la peur qui créa enfin une onde d'adrénaline pour la pousser à réagir, mais elle repoussa subitement la bouteille hors de la cabine avant de se redresser en panique. Vite, sortir d'ici et vite ! Le cœur battant à toute vitesse, elle réussit heureusement à remettre l'ascenseur en marche. On aurait presque dit que de la glace s'était formée par endroits, ce qui aurait sérieusement pu lui causer de graves problèmes si elle était restée prise sur ce niveau.

Mauvaise idée, très, très mauvaise idée, elle était prête à le reconnaître entièrement lorsqu'elle rebondit par hasard sur le niveau 10. Le cerveau encore un peu gelé, elle fit quelques pas jusqu'à s'arrêter devant la porte d'un logement qu'elle reconnaissait. Sans réfléchir, elle y entra tout simplement. Sans s'annoncer ni rien, claquant la porte derrière elle. « Y'a quelqu'un ? » Le silence. Putain, ce silence pas possible qu'elle avait déjà du endurer de force pendant plus d'une semaine ! C'était trop demandé d'entendre autre chose qu'elle-même ? Découragée, elle se laissa tomber dans le canapé. Ça y est, elle se sentait vraiment mal tout à coup. Le froid, l'alcool, la carte d'anniversaire ? Qui sait. Plaquant la paume de sa main contre son front, elle grogna d'inconfort et de malaise. Et merde. Ses orteils et ses doigts étaient toujours engourdis. Par réflexe, elle retira ses chaussures, dans l'espoir que d'être en chaussettes soulagerait peut-être ses pieds. Sauf que... Stupide lacet qui ne voulait pas collaborer ! « Fait chier ! » Elle tira de force sur son soulier de gauche qui résistait, avant de l'échapper complètement, lui faisant faire un drôle de vol plané à travers le salon. Il rebondit directement contre une lumière, éclatant au passage ce qui servait d'ampoule. Stupéfaite par cette précision du démon, elle ouvrit la bouche sans rien dire. Est-ce qu'elle venait de briser quelque chose... Au bord des larmes face à un tel acharnement contre sa personne, Kenzie (parce que 31 semblait plus confortable, mais tellement moins vrai) n'entendit pas Papy qui passait la porte pour rentrer tranquillement chez lui. Non pas qu'elle était sourde à nouveau, mais plutôt qu'elle était sur le point de craquer complètement, au bord d'une falaise dont elle ne voyait pas du tout le fond. Qu'est-ce qu'elle avait encore fait ?



AVENGEDINCHAINS

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡

i'm only human after all



My Squad:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
'Cause I'm a little unsteady [Papy/31]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Archives :: Rp-
Sauter vers: