Partagez
 

 An egg in sight. [H01-9]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
Invité



An egg in sight. [H01-9] Empty
MessageSujet: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyJeu 19 Jan - 17:11


H01-331 & H01-9

An egg in sight.


La salle de sport. Endroit que j’appréciais de plus en plus. Je suis un homme, j’aime prendre soin de moi, de mon corps, comme beaucoup je pense. Pour ça, je ne fais pas exception à la règle. Et pourtant…depuis quelques jours j’évitais de me retrouver entourer dans cet endroit, m’y rendant durant les heures dites « creuses. » La cause ? Mon regard traînant sur les courbes masculines en action. Questionnements multiples face à mes réactions, face à mes pensées diverses. « Il est beau. » ou encore « Pourquoi ça me fait cet effet-là ? » J’avais déjà remarqué que mon regard appréciait clairement les courbes féminines, néanmoins, les hommes, c’était quelque chose de plus délicat. Au début, je tentais de ne pas y faire attention, de garder mes yeux dans mes poches comme je dirais…sauf que ça ne servait absolument à rien. Ça avait fini par m’obséder, par me préoccuper. Serais-je également attiré par les hommes ? Pour l’instant mon corps n’avait encore eu aucune réaction physique, ni pour une femme, ni pour un homme. Pourtant, mes pensées me disaient tout le contraire. Fantasmes ? Chercherais-je à me connaitre, à me trouver ? J’en avais bien l’impression et, sincèrement, ça me plaisait moyennement. Je ne veux pas être différent, pas plus que je ne le suis déjà. Mes souvenirs me font défauts, je dessine de plus en plus ce visage dans mon carnet. Le visage de cet inconnu, le visage aux traits sérieux. Qui était-il ? Serait-il un vestige de mon ancienne vie ?

Pas qui résonne dans les couloirs, les petites abeilles s’activent, vagues à leurs occupations quotidiennes alors que certaines n’en font qu’à leur tête. Plus farouches, plus froides, je m’amusais à tenter de les dompter à ma façon. Sournoisement, calmement, subtilement. Je ne suis pas l’un de ses Leader qui beugle un ordre ici et là. Non, ma façon d’être est bien plus intelligente… Je tourne à gauche puis à droite, continuant ensuite mon chemin pour me rendre dans cette salle que j’espère vide. Mes pensées vagabondes, s’entremêles avant que je ne pénètre dans cet endroit que je désir calme. Effectivement, à cette heure, il n’y a personne et un soupir de soulagement traverse mes lèvres. Mes muscles se détendes, mon regard se ferme doucement. Je m’en veux de cette nervosité étrange. Je ne devrais pas…Je ne devrais pas tenter de fuir la foule masculine, je me fais de fausses idées. Oui, c’est ça. Entrant entièrement, je passe une main dans mes cheveux avant d’enlever mes chaussures et mon haut, ne souhaitant pas tremper celui-ci. Repliant le bout de tissu, je le dépose dans un coin de la pièce. Une fois fait, je commence. Je m’enferme dans cette bulle qui est la mienne, cette bulle dont personne ne connait l’existence. Jeune homme habituellement souriant, bout en train, protecteur avec les miens. J’avais néanmoins, quelques fois, besoin d’une solitude bien méritée. Veiller aux abeilles n’est pas chose aisée, les conflits sont fréquents, mon boulot est de faire en sorte que ça n’aille pas trop loin.

Mon entraînement commence. Quelques pompes, quelques abdominaux, le temps passe, le temps s’évapore, s’éloigne sans que je ne puisse rien contrôler. Je me perds dans mes pensées une fois de plus, laissant une couche de transpiration glisser sur ma peau. L’effort de me fait pas peur, à vraie dire, je ne sais pas trop ce qu’il me fait peur à part cette sexualité qui m’offre bien trop de doutes. Je ne remarque pas que je ne suis plus seul dans la salle, à vraie dire, je ne remarque pas grand-chose. Je continue, respirant régulièrement. Muscles tendus, muscles douloureux, je finis ma série de cinquante abdominaux. Vu la musculature de mon corps, cela semblait évident que j’avais déjà, autrefois, l’habitude d’en faire. Me stoppant dans mes mouvements, ma main glisse dans ma nuque alors que quelques mèches noires étaient venues se coller à mon front. Me redressant d’un bond, je sursaute furieusement en voyant un homme non loin de moi. « Putain neuf ! » Main sur mon palpitant qui c’était furieusement emballé sous l’effet de la surprise, je plisse les yeux pour lui lancer un petit regard accusateur. « Tu m’as fait peur ! »

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Nicola De Santis
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-9
H01-9
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyVen 20 Jan - 13:34

Deux questions. C'est tout ce que tu t'es posé lorsque tu t'es éveillé de ce que tu croyais être une soirée un peu trop arrosée. Qui es-tu? Où es-tu? Ça ne semblait pas complexe comme raisonnement. Ça semblait même plus qu'évident. Pourtant l'une comme l'autre n'arrivait à trouver de réponse. Si tu as erré dans cet endroit à la recherche d'une explication, tu n'as réussi qu'à te cogner à un mur d'ignorance toute aussi pathétique que la tienne. Là où certains se cloitraient dans leurs délires, d'autres se croyaient tout permis. Les uns devenaient le malheur des autres. Les victimes se multipliaient écrasées par le poids de la débauche qu'ils ne pouvaient affronter. La loi du plus fort régnait ici et tu ne comptais pas te laisser marcher sur les pieds. Par personne. Tu étais bien décidé à faire le nécessaire pour te retrouver au sommet de la pyramide sans avoir à fournir le moindre effort. Tu voulais obtenir la couronne et tu étais prêt à tout pour y arriver. Le nécessaire pour qu'on te laisse en paix jusqu'à ce que tu trouves comment sortir d'ici. Comme tout le monde. Ton but n'avait pas à être différent parce que le pathétique de la chose coulait en vos veines peut importe votre attitude. Ton approche avait simplement à être la meilleure et ça tu y comptais bien. Tu n'avais qu'à te trouver une armée de larbins pour te lécher les pieds. Une armée qui saurait assurer ton confort à défaut d'être en mesure de l'obtenir par la seule force de tes actions. Ça demanderait du temps et tu en étais conscient. Ne pas savoir quand ni comment tu arriveras à quitter cet endroit te laissais présumer que tu aurais du temps pour le faire. Du temps que tu comptais utiliser à bon escient. Tu avais trouvé ta première victime, la tête qui semblait prête à se dresser contre la tienne. Ça t'amusais presque. Après la panique des premiers instants tu en es venu à t'imaginer tout ceci comme un jeu. Ça te calmait. Ça arrivait à te faire espérer que tu arriverais à accuser le choc bien davantage que l'armée de moutons déboussolés.

Alors tu l'as suivis. Tu as observé ses gestes, un peu en retrait pour ne pas te faire repérer. Tu as marché dans ses pas pour voir où il pouvait bien aller. La salle de sport, voilà où il s'est arrêté. Tu as attendu un instant avant d'entrer pour planifier ta tactique d'attaque. Il y a forcément quelque chose qui le fera craquer et tu es bien déterminé à trouver ce qui fonctionnera. Tu te doutes bien qu'il faudra quelques essais pour y arriver, mais tu ne manques pas de détermination. Tout comme tu ne manques pas de l'observer du coin de l'oeil avant de finalement poser pied dans la pièce. T'appuyant contre un mur, tu laisses ton regard glisser contre son corps en sueur. Tu sens ton cœur s'emporter, ton esprit s'embrumer. Il n'y a pas le moindre doute à avoir à ce sujet. Une question qui aura au moins su trouver une réponse rapidement dans le flot de l'inconnu voilant ton esprit. Si les courbes féminines ne semblent pas attirer ton attention, le corps des hommes a tôt fait de te faire frisonner. Sans doute est-ce la raison pour laquelle tu attends encore quelques instants avant de t'approcher. Tu veux simplement admirer le spectacle avant de trahir cette faiblesse que n'importe qui aurait tôt fait d'exploiter. Peut-être en useras-tu qui sait, mais lorsque toi tu l'auras décidé. À peine contenté par le spectacle, tu laisses tout de même tes pas te porter près de lui en minant d'étirer un peu tes bras jusqu'à ce qu'il se redresse d'un bond. « Désolé. Je te croyais pas si nerveux. »

Affichant une mine désolée, tu retires ton chandail à ton tour avant de t'asseoir par terre en le lançant plus loin et te mettre en position pour faire quelques abdominaux. « J'aime bien venir à cette heure. C'est d'un calme. » Tu l'observes en souriant brièvement avant de poursuivre en adoptant des traits se voulant pensifs. « J'espère que ça te dérange pas que j'en profite un peu avec toi. » Même si c'était le cas, tu ne comptes pas lâcher le morceau si facilement. Tu te lances donc dans ta série sans même attendre sa réponse. Tu ne lui accordes pas même l'ombre d'un nouveau regard alors que tu assimiles trop lentement les détails se formant concernant ta personne. Des détails qui arrivent au compte goutte, mais tu n'as pas réellement le choix du débit apparemment. « Ça fait un bien fou de suer un bon coup pour éliminer le stress. »

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Will I always be define by my mistakes?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



An egg in sight. [H01-9] Empty
MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyVen 20 Jan - 16:45


H01-331 & H01-9

An egg in sight.


Je sursaute, je défaillis. Cœur en proie à des battements bien trop cruels, bien trop brutaux. Je me sens chavirer dans cette foutue nervosité que ce lieu fait peser sur mes épaules, seul lieu que je redoute dès qu’une personne du sexe masculin envahi. Mon regard croise le sien et rapidement, je le reconnais. Neuf ou plutôt « l’œuf » comme j’aime le nommer. Jeune homme provocateur, je peux lire dans son regard cette noirceur qui anime, qui attise cette flamme de curiosité. C’est malsain, c’est amusant, c’est attirant. A ne pas en douter, il est également aussi beau que beaucoup dans cette Ruche. Mon regard s’attarde sur ses traits. Il approche, faisant tourner ses bras que je peux constater être musclé. Mon cœur ralenti légèrement, mais ne reprend pas un rythme normal et ce, pour mon plus grand malheur. Je n’ai pas besoin de ça. Je garde un air souriant, amusé par ma propre réaction. Masque quelconque, je sais qu’il cache quelque chose et oui, je comptais bien savoir ce que c’était. « Désolé. Je te croyais pas si nerveux. » Je hausse un sourcil, passant une main dans mes cheveux en poussant un léger ricanement. « Qui ne le serait pas en se sentant brusquement observer… » Il retire son chandail et, l’espace d’une seconde, j’observe son torse avant de détourner les yeux. Impassible, je tente de cacher mes yeux bien trop baladeurs. C’est énervant cette manie de toujours regarder les autres, de les analyser, de ressentir cette oppression au sein de mes entrailles. Je finis par reposer mon regard sur lui, prenant soin de viser son visage et non pas son corps à moitié dénudé. Il se met en position pour faire des abdominaux, alors que moi, je me pose en tailleur le temps de laisser mon corps reprendre quelques forces.

« J'aime bien venir à cette heure. C'est d'un calme. » Ton regard croise le sien et il sourit brièvement, sourire que tu lui rends, secouant la tête affirmativement. « Effectivement, j’aime bien venir à cette heure-ci pour ça. » Conversation des plus banales, pourtant, je ne me dévoile pas. Je garde ce sourire en coin sur les lèvres, posant mes coudes sur mes cuisses alors que lui, prend un air pensif. « J'espère que ça te dérange pas que j'en profite un peu avec toi. » Il commence son entraînement et, une fois encore, je me perds sur ses muscles en mouvement. Je me perds durant quelques secondes, je m’enfonce dans un frisson évident. « Euh..je..non c’est pas ma salle de sport, tu y viens quand tu veux. » Je finis par me reprendre, passant une main sur mon visage pour aller vers le tapis, laissant neuf à ses propres exercices. Une fois de plus, le destin se joue de moi vu que la machine me fait faire face à neuf et son corps en pleine dose de musculature. Super. J’allume la machine et le tapis se met en fonction, mes pas au début lents s’accélèrent et rapidement, me voilà en train de courir de façon régulière et plus ou moins rapide. Je tente de pointer le mur blanc, néanmoins, pointer un truc blanc trop longtemps c’est loin d’être agréable et ça va finir par me refiler le tournis. Du coup, me voilà en train de le regarder lui, de regarder la porte, de le regarder lui, de regarder le sol…Je vais des allers-retours avec mon regard, cherchant à ne pas faire attention à la sueur qui coulait sur son corps. Je pouvais sentir de petites gouttes glisser de ma nuque au creux de mes reins, me donnant quelques frissons assez désagréable.

« Ça fait un bien fou de suer un bon coup pour éliminer le stress. » Une fois de plus, mon regard se pose sur lui et je diminue le niveau de ma course, courant déjà depuis un petit moment maintenant. « Vous êtes tous stresser pour rien…faut vous détendre les mecs. Mais j’avoues que ça fait du bien, ça libère en quelque sorte, ça aide pas mal à se calmer. » Le tapis se met au niveau un et je commence à marcher, passant une main sur mon visage et dans mes cheveux. Quelques mèches me collent au front et, décidément, je vais avoir besoin d’une bonne douche après ça. Mes muscles sont tendus et mon cœur bat une fois de plus trop rapidement. Respiration haletante, je laisses mes paupières se fermer, un moyen radicale pour ne pas laisser mes yeux balayer le corps de l’œuf là. Le tapis se stoppe et je saute sur le sol, grimaçant en étirant mes bras. « Putain, je crois que j’ai trop forcé sur ce coup-là… T’as besoin d’aide pour un exercice ? » Je m’approche, m’arrêtant en face de lui tout en massant mon épaule gauche, comme si ça allait changer quelque chose. Bon, super, nous sommes tous les deux en sueur et le pire, c’est que ça titille mes hormones. D’accord, je vais plutôt prendre mes jambes à mon cou et me barrer en courant, il n’aurait qu’à se débrouiller tout seul, c’est un grand garçon après tout !


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Nicola De Santis
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-9
H01-9
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyVen 20 Jan - 22:29

Il est souriant, amusé, et clame que la nervosité proviens du fait qu'il se sent observé. Si seulement il savait à quel point. Si tu tâches de le regarder dans les yeux alors que tu lui adresses quelques mots tu n'as pas hésité à profiter de la vue lorsqu'il ne semblait pas encore avoir remarqué ta présence. Pourquoi t'en priver? Ce bout de papier qu'on t'as donné à ton arrivé n'insinuait en rien qu'il est interdit de laisser ton regard s'aventurer sur le corps d'autrui. C'est la nature même de l'homme et la tienne te porte indéniablement à observer les membres du sexe masculin. D'autant plus lorsque la sueur perle sur les muscles si gentiment exposés à ton regard. Qui ne profiterait pas du spectacle? Tu restes pourtant prudent, contrôlant ton regard baladeur pour ne pas le dévorer des yeux en te plaçant pour réaliser quelques abdominaux à ton tour. Tu lui demandes le plus normalement du monde si ta présence le dérange même si tu sais que cet endroit est en quelque sorte publique. Tu sais pertinemment que même s'il te répond que oui tu ne vas pas lui faire le plaisir de simplement faire demi tour pour le laisser seul ici. Tu notes que la réponse tarde. Tu notes d'un bref regard dans sa direction en réalisant tes exercices que son regard semble se perdre sur toi. Lorsque la réponse vient, sa voix semble perturbée, hésitante, et tu en jubile presque intérieurement. Aurais-tu si rapidement trouvé le point faible de ton premier némésis? Vient-il délibérément de te donner le joker à employer pour le faire flancher à tout caprice que tu pourrais formuler? Tu réprimes un sourire alors qu'il se lève et que tu juges bon de ne pas lui accorder davantage d'attention. Pour le moment. Ton esprit use plutôt de ce temps à bon escient. Il analyse et planifie alors que ton corps se fait lentement douleur au fil des minutes qui passent. Ton corps qui se couvre de sueur, qui se cambre sous l'effort avant que tu ne termines cette série. Tu reprends position assise pour respirer un bon coup et partager le bien être qui accompagne la chose alors qu'il ralenti le pas du le tapis.

« Vous êtes tous stresser pour rien…faut vous détendre les mecs. Mais j’avoues que ça fait du bien, ça libère en quelque sorte, ça aide pas mal à se calmer. » Tu souris en étirant un peu ton dos avant de passer une main dans tes cheveux légèrement humides de l'effort. « Me dit pas que ça te stress pas un peu de pas savoir ce qu'on fiche ici. » Te relevant, tu te places face à lui pour l'observer faire ses derniers pas sur le tapis. L'observer fermer les yeux et assurément abuser du moment pour le détailler de nouveau brièvement. C'est presque ridicule comme il est agréable à regarder. Tu te racles la gorge en te disant qu'un peu d'eau ne t'aurais pas fait de mal alors que ta main se glisse contre ta nuque et que tu observes le plafond dès qu'il descend du tapis pour venir te rejoindre. « Putain, je crois que j’ai trop forcé sur ce coup-là… T’as besoin d’aide pour un exercice ? » Reposant le regard sur lui, tu remarques qu'il masse son épaule et tu souris. La voilà. Elle est là cette idée diabolique qui vient de germer en ton esprit. Elle est là la porte que tu attendais pour tenter de t'incruster dans sa bulle et rapidement mettre un terme à ce petit jeu en raflant la première place. Tu serais fou de ne pas profiter d'une si belle opportunité.

Tu fronces les sourcils. Tu t'approches lentement. « C'est plutôt toi qui semble avoir besoin d'aide avec ton épaule. » Tu pointes son épaule du menton en t'approchant davantage, en le contournant pour venir te placer derrière lui. « Ça va continuer de te faire mal si on s'occupe pas de ça. » Tes mains se posent doucement sur son épaule, sur sa peau ruisselante de sueur que tu viens délicatement masser du bout des doigts. Tes gestes sont doux parce que tu ne veux pas le blesser davantage, parce que tu aspires sans doute trop le faire frissonner. Tu as besoin de valider ce que tu crois avoir discerné. Quelle meilleure façon de le faire qu'en usant de tes doigts habile sur son épaule endolori? Ta peau frôle la sienne bien davantage qu'elle ne le masse réellement, l'effleure en une subtile caresse alors que tu glisses ton visage tout près de son oreille pour murmurer. « Ça va? Je te fais pas mal? »

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Will I always be define by my mistakes?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



An egg in sight. [H01-9] Empty
MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyDim 22 Jan - 8:27


H01-331 & H01-9

An egg in sight.


Parfois, je me demande si je ne suis pas en train de tourner en rond ? De devenir complètement cinglé ? Parfois, je me demande si mon corps n’est pas complètement détraqué. Entre ce visage que je ne cesse de dessiner, de voir dans mes rêves et cette envie montante lorsque mon regard glisse sur les courbes masculines. Il y a de quoi se poser diverses questions. Comment puis-je être attiré par la gente masculine ? Cela est-il seulement naturel ? Je me sens plus à l’aise en compagnie des demoiselles, peut-être justement parce que ça me semble plus normal. Malheureusement pour moi, ça m’arrive de plus en plus souvent et j’en viens à éviter les lieux comme la salle de sport. Et encore, j’évite même de sortir de ma chambre lorsque Mario s’amuse à déambuler dans le logement à moitié à poil. Il faut dire que mon « bras droit » est une belle bête hein, il est un peu dans le même style de neuf, ce qui a le don de me perturber davantage. Non, d’accord, je suis vite perturbé dès qu’un mec en sueur bouge près de moi. Saloperie d’hormones. « Me dit pas que ça te stress pas un peu de pas savoir ce qu'on fiche ici. » Je souris légèrement en coin. Encore un indécis ? Un qui ne croit pas aux bienfaits de la ruche ? Sûrement. Il y en a tellement ici que ça devient habituel. Néanmoins, mon boulot est sûrement de les pousser sur le droit chemin, de leur faire comprendre que la Ruche n’est pas notre ennemie. Non, loin de là. Nous sommes nourris, nous sommes logés. Et, tant que nous suivions les règles ; nous ne risquions rien ! Les disparitions quelconques ne sont pas alarmantes, pas à mes yeux.

« Non, il y a une bonne raison pour que nous soyons ici… » Sauf que oui, je ne sais absolument pas de quoi il s’agit. Regard fermé, je peux néanmoins sentir sa présence en face de moi. Je me sens observer, oppressé…Je tentes de garder les paupières clos, curieux de voir si mon impression est fondée ou si je me fais des idées. Je descends du tapis, finissant par comprendre que j’ai abusé du sport pour aujourd’hui. Mon épaule me fait souffrir, me tiraille délicatement. Ici, il n’y a pas d’infirmerie, pas que je sache du moins. Du coup, la moindre blessure devait être éviter. Bon, en-même temps, il n’y avait pas mille moyens de s’amocher…sauf quand deux abeilles se foutes sur la gueule, comme récemment. Ou encore, une bête chute ou ici, un sport abusif. Je m’approche, je tente de ne rien montrer, de me refermer face aux sensations diverses qui me submerge… « C'est plutôt toi qui semble avoir besoin d'aide avec ton épaule. » Attends…quoi ? Il va où là… Mon regard le suit sans que je ne daigne bouger. Il me contourne et mes muscles se crispes de plus belle. Sa présence se fait ressentir juste derrière moi. Je fixe un point invisible, je respire. Oui, je dois absolument respirer calmement, je dois garder un minimum de contenance. « Ça va continuer de te faire mal si on s'occupe pas de ça. » « ça va c’est rien de bien grave…j’ai juste trop forcé, ça va passer… » Mais non, il ne m’écoute pas et, bien vite, je peux sentir ses doigts se mettre en action. Il masse, non, il frôle de ses doigts mon épaule. Je ne peux pas retenir ce frisson qui parcoure mon échine de bas en haut…A vraie dire, je ne peux rien contrôler. Si j’avais bien un gros souci ici, c’était ce désir que je refoulais en permanence.

« Ça va? Je te fais pas mal? » Souffle contre mon oreille, j’en aurais presque la respiration coupée. Mon corps commence à réagir et là, je dois clairement intervenir avant que ça ne se voit. Je me racle la gorge, secouant légèrement la tête. « Non, ça va déjà mieux, merci. » Je m’éloigne, faisant deux pas en avant, l’obligeant à enlever ses mains se mon corps. Saloperie. « Je vais juste devoir éviter la salle de sport pendant quelques jours, histoire d’éviter de me faire de nouveau mal. » Sauf que bon, j’ai toujours mal. Pas grave, je demanderais à 394 de me faire un petit massage…Il faut dire que ma « sœur » apprécient les courbes féminines, du coup, je ne risquais pas grand-chose. Me dirigeant vers mon haut, je l’attrape du bout des doigts, faisant de nouveau face à neuf. Heureusement pour moi, je m’étais éloigné assez vite et donc, mon corps c’était vite calmer. « Tu sais ce qu’il y a à la cafeteria ce soir ? » Changement de sujet, subtile, je tente d’orientation la conversation vers un autre chemin moins…tentant dirons-nous. Mon t-shirt enfilé, celui-ci me colle directement à la peau et je ne peux m’empêcher de trouver ça franchement désagréable. « Putain, j’ai besoin d’une bonne douche. » Tu viens avec moi ? WHAT ! Je viens vraiment de penser ça ? Putain mais ça va pas oui !




AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Nicola De Santis
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-9
H01-9
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyJeu 26 Jan - 11:50

« Non, il y a une bonne raison pour que nous soyons ici… » Il est bien l'un des premiers à mentionner une telle chose, du moins devant toi, et ça te surprend presque. Toi tu te plais à jouer la carte de l'indécis qui panique un peu à l'idée d'être ici. Tu te plais à t'armer de ce faux semblant alors qu'en réalité la seule chose à laquelle tu aspires c'est prendre tes aises. À défaut d'avoir la moindre information c'est le choix qui t'a semblé être le plus logique. Les informations viendront un jour tu n'en doutes pas alors d'ici là tu préférais grandement te mettre confortable. Tu préfères trouver une armée de faiblards à contrôler en prétextant vouloir les rassurer pour obtenir ce que tu désires. Tu préfères abuser de la bonté des esprits troublés à ton avantage que réellement paniquer. Tu as bien vite compris que ça ne changerait rien à la situation. Des cas comme le sien tu n'en as toutefois pas réellement croisé. Quelqu'un qui semble penser que cet endroit a une raison d'être et que vous n'êtes pas ici que pour faire bonne figure, paniquer en imaginant le pire. Ça attise ta curiosité et ton envie d'en apprendre un peu plus à ton sujet. Ça te donne envie de l'avoir dans ton camp parce que tu te dis qu'une personne comme lui qui semble croire que cet endroit a une raison d'être n'est pas une mauvaise chose pour accomplir ton plan. La diversité sera un atout à ne pas négliger. Alors tu observes son épaule visiblement douloureuse en mentionnant qu'il aurait assurément besoin d'un peu d'aide avec ça même s'il semble penser le contraire. Il essaie plutôt de masquer son malaise à l'idée que tu puisses le toucher. Tu en est certain et ça ne te fait que pousser davantage le vice à le faire. Tu laisses tes doigts frôler sa peau, en apprécier la douce texture gorgée de la sueur de son entrainement. Tu souris en le sentant frisonner sous tes doigts et pousse davantage le vice en allant murmurer à son oreilles pour lui demander si tu lui fais mal. Tu sais que ce n'est pas le cas. Tu le sais trop bien, mais tâche tout de même de dissimuler ton sourire plus que satisfait dès lors qu'il se détache de ton emprise.

« Je vais juste devoir éviter la salle de sport pendant quelques jours, histoire d’éviter de me faire de nouveau mal. » Tu te diriges à ton tour vers ton haut pour l'enfiler. Tu aurais pu rester ici, te contenter de continuer de t'entrainer après avoir implanté la petite graine que tu espères voir germer à son esprit, mais où serait le plaisir? « Tu devrais oui. Ce serait dommage que tu puisses plus t'entraîner à cause de ça. » Tu te retourne pour te placer face à lui et observer les traits de son visage en esquissant un bref sourire. « Tu sais ce qu’il y a à la cafeteria ce soir ? » Il essaie de détourner le sujet de conversation et ça te fait sourire. Ça te donne envie de croire que tes actions et tes paroles ont eu leur petit effet sur lui. C'est presque trop facile et l'espace d'un instant tu réfléchis. Il croit sans doute que tu cherches une réponse à sa question. Si seulement il savait. Tu cherches plutôt la tactique à aborder. Profiter de la facilité au risque de te brûler les ailes à trop prendre pour acquis que c'est dans la poche? Te contenter de laisser tes petites manigances faire leur chemin dans son esprit jusqu'à votre prochaine rencontre? Cette petite guerre est si agréable que ce serait dommage de la voir si rapidement se terminer, mais d'un autre côté uns fois gagné tu pourras passer à ta prochaine victime. « Hum... Je sais pas non. » Que faire que faire...

« Putain, j’ai besoin d’une bonne douche. » La réponse se présente finalement d'elle-même et c'est presque trop beau pour réellement fonctionner. Tu fronces les sourcils et observe son épaule un bref instant pour ne pas laisser transparaître la victoire brillant au fond de ton regard. « Ça aiderait probablement ton épaule. Tu veux bien que te t'accompagne... » Tu prends une courte pause, volontaire, avant de continuer. « … jusqu'à ton logement. T'as couru beaucoup aussi. Je voudrais pas que tu t'effondres en chemin si t'as trop forcé. Tu es sur quel niveau? » Croisant les bras, tu attends patiemment sa réponse en scrutant son visage pour assimiler ce qui pourrait s'y dessiner. Tu es une petite peste manipulatrice. Tu le sais et ça te plais. Sans doute trop parce que tu n'hésites pas à en abuser dès que l'occasion se présente à toi et cette occasion est parfaite. Trop parfaite pour te permettre d'explorer l'étendu de ton potentiel. Si tu réussis ce coup tu es presque certain d'arriver à mettre n'importe qui à tes pieds. À toi le confort et la tranquillité d'esprit.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Will I always be define by my mistakes?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



An egg in sight. [H01-9] Empty
MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyVen 27 Jan - 7:23


H01-331 & H01-9

An egg in sight.


Je dois fuir. Oui, je dois m’en aller. Je suis en train de perdre pied, d’être trop déstabilisé et ça ne me ressemble pas. Ça ne m’arrive pas souvent, pourtant, là je suis dans la merde la plus total. C’est comme si je perdais le contrôle, comme si je m’enfonçais dans un univers qui me rendais nerveux. Le plus dur dans tout ça, c’est que neuf ne m’aide absolument pas. Non, il en vient même à me faire un massage, à murmurer au creux de mon oreille. Le fait-il exprès ? Sérieusement, j’en suis presque certain…Je dois me reprendre. C’est la seule solution qui m’est offerte. Je dois m’en aller, le laisser continuer son sport. Sauf que…au moment où je me rhabille, monsieur fait pareil et je comprends qu’il ne compte pas rester là-bas non plus. Eviter la salle de sport… Voilà une bonne idée. Je vais carrément rester à deux kilomètres de cette foutue salle. A chaque fois que je suis ici, je fais des rencontres assez peu banales. A croire que cette salle est maudite. « Tu devrais oui. Ce serait dommage que tu puisses plus t'entraîner à cause de ça. » Je hausse légèrement un sourcil face à ses paroles. Il s’inquiète ? Non, j’ai plus l’impression qu’il y a quelque chose d’autre. Je ne saurais pas dire quoi, je n’arrive pas à mettre le doigt dessus. Putain, j’ai l’esprit en vrac, j’ai le cerveau retourné, les entrailles en bouillies. Je dois me concentrer, je dois analyser, je dois comprendre ce qu’il lui prend. Oui, je dois savoir ce qu’il cache, ce qu’il veut vraiment. C’est intentions cachées. Il est temps que je fasse le tri, que je me surpasse. Je peux le faire ! « Hum... Je sais pas non. » Pardon ? Ah oui, juste, j’avais détourné la conversation…A vraie dire, je m’en balance du repas. Neuf commence à attiser ma curiosité.

J’annonce que j’ai besoin d’une bonne douche, ce qui effectivement, ne serait pas de trop. J’ai fait pas mal de sport, puis, mon haut me colle littéralement à la peau. C’est une sensation des plus désagréable et si il y a bien une chose sur lequel je suis pointilleux, c’est l’hygiène corporelle. Je le vois froncer les sourcils, pourtant, plus je l’observais, plus quelque chose me dérangeais. Outre sa beauté physique, outre ses traits vachement attirants, il y avait ce petit quelque chose de familier. « Ça aiderait probablement ton épaule. Tu veux bien que te t'accompagne... » Cette fois-ci, c’est à moi de froncer les sourcils. Il prend une petite pause et mon cerveau se met en fonction. Te raccompagner…ça pourrait m’aider à creuser, à comprendre, à peut-être faire la lumière sur ce qui se passe actuellement en moi. Puis, disons-le, sa compagnie n’est pas désagréable. Sauf que bon, je me vois mal prendre ma douche avec lui… « … jusqu'à ton logement. T'as couru beaucoup aussi. Je voudrais pas que tu t'effondres en chemin si t'as trop forcé. Tu es sur quel niveau? » Oh…oui bon, j’ai encore tous compris de travers moi ! Je commence à avoir l’esprit un peu trop tordu hein. Pourquoi j’ai été imaginé qu’il voulait prendre sa douche avec moi… « Si tu veux…je me sens bien, mais bon, si ça peu te rassurer. Je suis au neuvième étage, le logement 904. » Petit sourire en coin qui s’affiche sur mes lèvres sans que je ne puisse le contrôler. Va y, faut que je ravales mon putain de sourire…quoi que, non, pourquoi ? J’ai encore le droit de sourire hein. Puis, j’ai qu’à paraitre à l’aise, ça ne peut jouer qu’en mon avantage. « Dis plutôt que tu as juste envie de me raccompagner, ne prend pas le sport comme prétexte… »

Je lui fais un petit clin d’œil au passage. Oui, j’ai décidé d’utiliser la situation à mon avantage. Neuf doit bien avoir quelque chose d’utile…il fallait juste que je trouve quoi. Peut-être qu’il attirera mon attention pour une capacité quelconque, peut-être qu’il pourrait s’avérer être surprenant. Oui, voilà ce que je devais me dire…J’allais devoir le découvrir par mes propres moyens, faire en sorte qu’il se dévoile plus facilement qu’à travers des massages, des sourires, des mots. Je dois me focaliser là-dessus…et juste là-dessus. Pas sur son corps, pas sur ce qu’il y a sous ses vêtements mais bien sur ce qui se trouve dans sa petite tête d’œuf ! Bon…c’est mission impossible, je le sais, surtout si je continue à le regarder, non, à le dévorer du regard ! Bordel, pourquoi les mecs sont aussi sexy ici, c’est pas possible. Je vais devoir apprendre à gérer mes envies, mes pensées salaces. « Allait, viens, monsieur je veux pas que tu t’écroules…Par contre, on prend l’ascenseur. J’ai déjà fait mon sport, je n’ai vraiment pas envie de me faire chier avec les escaliers…Je passe une main dans mes cheveux en lui faisant signe de me suivre, m’arrêtant devant l’ascenseur en question qui fut là en quelques secondes. J’entendre rapidement dans la machine, laissant l’œuf me suivre de près avant d’appuyer sur l’étage et de sentir la boite de conserve se mettre en mouvement. « T’es à quel étage toi ? Par simple curiosité. » Appuyé contre la paroi, je l’observe sans le quitter des yeux. Je me force à ne pas détourner les yeux, voulant paraître plus sur de moi…Les portes s’ouvrent et je passe devant, me dirigeant directement vers le logement. Porte non verrouillée, j’entendre. « Entre, je vais pas te mordre. »

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Nicola De Santis
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-9
H01-9
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyVen 27 Jan - 18:47

Tu as énoncé tes intentions. De façon un peu détournée, mais ça on verra bien comment il va l'interpréter. Tu cherches sans doute un peu trop à le piquer pour voir s'il va le faire en retour. Ce que tu en viens presque à croire impossible à en juger par ses réactions depuis ton arrivée. Ça te semble bien trop facile tout ça. Où est le plaisir s'il suffit de tendre la pomme pour que l'autre la mange? Il n'y en a pas. Là est la réponse. Alors tu le piques et laisse planer un lourd sous-entendus avant de compléter ta phrase. Tu mines de simplement vouloir le raccompagner à sa chambre pour t'assurer qu'il ne va pas bêtement s'écrouler des suites de son entraînement. Tu te doutes que ça n'arriveras pas, mais après la douleur à son épaule le prétexte est facile. D'autant plus qu'un prétexte il t'en faut un pour ne pas simplement le laisser te filer entre les doigts. Bien sûr tu crois avoir réussi à implanter un petit quelque chose dans son esprit, mais ce n'est pas suffisant. Ça ne le sera pas tant que tu ne te seras pas assuré qu'il reviendra pour en chercher plus et la chose nécessite encore quelques étapes. Tu sais que tu es un vil petit tentateur tout autant qu'une peste manipulatrice, mais tu prends sans doute un peu trop ton pied à jouer avec les autres. C'est plus fort que toi. Ça semble encré dans tes gênes et ta façon d'être alors tu en abuses à profusion. « Si tu veux…je me sens bien, mais bon, si ça peu te rassurer. Je suis au neuvième étage, le logement 904. » Voilà une information qui est bonne à savoir. Pour maintenant ou pour plus tard, tout dépendra de la suite des choses. Ce n'est pas comme si tu avais beaucoup de choses à retenir pour le moment. Des chiffres. Encore et toujours plus de chiffres. Tu vois les traits de son visage se déformer pour afficher ce petit sourire en coin et tu te demandes bien ce qui engendre ça. Jusqu'à ce que tu entendes ce qu'il a à dire. « Dis plutôt que tu as juste envie de me raccompagner, ne prend pas le sport comme prétexte… » Retour à l'envoyeur. Enfin un peu d'action! Tu lui rends ce petit sourire qui s'affiche sur son visage en haussant un sourcil innocent. « Je t'assure que ton bien être est tout ce qui m'importe. »

Tu notes le petit clin d'oeil et te retient pour ne pas éclater de rire. Qu'est-ce qu'il croit? Qu'il va gagner à ce petit jeu qui s'est établi presque trop naturellement entre vous? Allons. Il est beau et bien foutu ça tu n'en doutes pas un seul instant, mais tu as un peu plus de contrôle que ça sur tes hormones. Heureusement pour toi. Trop de contrôle sur tes hormones ou alors une envie démesurée de gagner la guerre même si tu dois prendre une douche glacée pour te calmer. « Allait, viens, monsieur je veux pas que tu t’écroules…Par contre, on prend l’ascenseur. » Ascenseur ce sera et même si l'envie d'abuser de l'espace clos pourrait être tentante, tu te contentes de le suivre et t'appuyer au mur à mon tour. « T’es à quel étage toi ? Par simple curiosité. » Je le fixe comme il me fixe en souriant. « Le sixième. C'est loin d'être aussi excitant que le niveaux des bruits douteux. » Du moins c'est ce que tu as entendu. Les rumeurs semblent vite se propager et c'est un bien autant qu'un mal. Tu croises les bras et attend patiemment que les portes s'ouvrent pour lui emboîter le pas en direction de son logement. C'est là que la partie va réellement se jouer. Première étape, arriver à entrer. Après tout, tu lui as dit que tu voulais simplement le raccompagner par précaution. « Entre, je vais pas te mordre. » Et là encore c'est un peu trop facile. Tu souris tout de même à son commentaire. La suite dépend de toi et tu le sais. Vas-tu opter pour l'approche facile ou vas-tu jouer encore un peu avec lui?

Tu fais quelques pas à l'intérieur, observant l'environnement pour constater qu'il est sommairement similaire au logement qui t'a été attribué. « Je te dirais bien que c'est mignon chez toi, mais je crois qu'on a le même modèle. » Tu laisses ton pouce glisser du coin de ta bouche au centre de ta lèvre inférieure en souriant toujours. Tu fais quelques pas dans sa direction pour te stopper tout près de lui. Suffisamment près pour sentir son souffle tout près de toi et supposer qu'il en est de même pour lui. « Je vais t'attendre dans l'air commune. Je suppose que si tu voulais me chasser tu ne m'aurais pas laissé entrer. » Tu te déplace un peu pour pouvoir passer près de lui et te pencher près de son oreille et y murmurer avec sans doute un peu trop d'insistance. « Profite bien de ta douche... » Tu te contentes ensuite de simplement continuer ton chemin pour te diriger vers l'air de vie commune où tu prévois l'attendre bien sagement dans le canapé.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Will I always be define by my mistakes?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



An egg in sight. [H01-9] Empty
MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyDim 29 Jan - 17:20


H01-331 & H01-9

An egg in sight.


Si il pense gagner aussi facilement, il se met le doigt dans l’œil et dans tout autre orifice possible. Oui, je suis perturbé, certes, mais il m’en faudra bien plus pour céder à la tentation qu’il sème petit à petit. Le corps est une chose attirante, certes, mais l’esprit l’est davantage. J’aime jouer avant de posséder ce que je convoite, ça je le sais déjà, ce n’est pas un secret. Sauf qu’en général, c’est plus avec une fille qu’avec un mec, ce qui me perturbe à l’heure actuelle. Alors oui, je ne réagis pas de suite, complètement perdu dans cette foutue sexualité malsaine que j’éprouve, mais l’heure du changement ne va pas tarder à sonner. Je dois me reprendre, je dois absolument voir ce qu’il cache sous ses sourires, sous ses regards. Quelles sont ses véritables intentions ? Je suis sûr qu’il cache quelque chose. Je compte bien savoir ce que c’est ! Alors oui, je finis par répliquer à ses provocations. Sourire en coin, je laisse sous-entendre que ce n’est pas pour ma sécurité qu’il souhaite me raccompagner. Il me répond, souriant de la même façon que moi. Son air innocent ne prend pas, pas cette fois-ci. Non, pas avec ce petit sourire qu’il porte sur son visage. « Je t'assure que ton bien être est tout ce qui m'importe. » Mais bien sur…Je vais y croire. Je ne suis pas stupide quand même. Il ne me connait pas plus que ça, voire pas du tout. Certes, il m’a déjà croisé, mais c’est tout. Pourquoi ai-je de l’intérêt à ses yeux ? Pourquoi moi et pas un autre ? J’apprécie tout en commençant à légèrement me méfier. Oui, décidément, ça cache quelque chose et, vous savez quoi ? C’est foutrement excitant. J’adore relever les défis de la sorte. Mon défi du jour, c’est lui.

« Mais bien sûr. » Sans plus attendre, je lui dis de me suivre et je me dirige vers l’ascenseur, cherchant déjà un moyen de retourner le jeu à mon avantage. Je vais devoir me la jouer fin, je vais devoir reprendre le contrôle des évènements que j’ai laissé aller bien trop loin. Je m’appuie contre les parois, je le fixe, je l’analyse sans scrupule. Déjà, je semble plus à l’aise, bien que mes hormones ne cessent de travailler. Je déteste ça. J’ai l’impression d’être une foutue cocotte-minute sur le point d’exploser. Je dois faire avec, parce qu’apparemment, ce n’est pas près de se calmer. « Le sixième. C'est loin d'être aussi excitant que le niveaux des bruits douteux. » Je ricane avec amusement. C’est vrai que le neuvième est en proie à de nombreux bruits étranges, certains semblaient bien s’amuser déjà entre eux. Oh, tant qu’ils font ça dans leur chambre moi ça me va, maintenant, si ils s’amusent dans mon lit, là, je pense que je trouverais ça moins marrant…Faut dire que les portes ne sont verrouillés que lorsque le couvre feux est passé, du coup, tout le monde pouvait aller et venir dans les logements. Chose que je trouvais assez énervant, aimant bien avoir mon intimité, mon espace personnel. Déjà que je devais partager mon logement avec d’autres personnes, si en plus de ça des étrangers rappliquaient, ça allait m’amuser dix minutes… « Y en a qui passent leur temps comme ils le peuvent hein. » Je hausse les épaules comme si ça ne me dérangeait pas plus que ça…en-même temps, chacun fait ce qui veut de ses fesses hein. Sincèrement, ce n’est pas mes affaires, il n’est écrit nulle part dans le règlement que les parties de jambes en l’air sont interdites.

J’entendre dans le logement, lui disant de venir. Je ne crains rien de toute façon, enfin, je crois… « Je te dirais bien que c'est mignon chez toi, mais je crois qu'on a le même modèle. » Un sourire s’affiche sur mes lèvres, alors que déjà, je balançais mon haut dans un coin de la pièce, bien heureux de me débarrasser de ce truc puant. « Je crois qu’on est tous logés à la même insigne. » Me tournant vers lui, je le vois approcher et mon corps se crispe sous ce rapprochement soudain. Pourtant, pour une fois, je parviens à ne rien laisser transparaitre. Son souffle, je peux le sentir sur ma peau, comme une caresse brûlante, provocatrice. « Je vais t'attendre dans l'air commune. Je suppose que si tu voulais me chasser tu ne m'aurais pas laissé entrer. » Un sourire s’affiche sur mes lèvres alors qu’il se décale, murmurant à mon oreille. « Profite bien de ta douche... » Un léger frisson s’empare de mon corps. « Et toi ne touches à rien, tu seras gentil… » Je souris en coin, ne lui offrant même pas un regard…Comment attirer l’attention d’une personne ? En l’ignorant…radicalement. En ne lui prêtant aucune intention quelconque, ça fonctionne à chaque fois ! Je me contente d’aller dans ma chambre pour aller prendre une serviette avant de filer sous la douche, ignorant la présence du jeune homme dans la partie commune. Ma douche est rapide, inutile de m’éterniser en dessous. Serviette autour de la taille, cheveux humides, je reviens calmement comme si de rien était. « Te voilà rassurer ? Je ne suis pas mort et mon épaule va mieux… » Ton indifférent, regard basique, je penche légèrement la tête sur le côté en haussant un sourcil.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Nicola De Santis
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-9
H01-9
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyJeu 2 Fév - 10:44

Ça t'amuse tout ça à n'en point douter, ce petit jeu de séduction improvisé dans l'espoir de le tenir par les couilles. Dans tous les sens du terme. Au fond c'est bien la seule chose à laquelle tu aspire. Avoir un moyen de pression sur lui pour le tenir au creux de ta main. Trouver une façon d'avoir le contrôle pour usage ultérieur de sa personne. Quand et où tu en auras envie et besoin. C'est la premières étape à réaliser pour obtenir ce confort que tu aspires tant obtenir ici. Tu dois avoir des gens à contrôler, des têtes fortes qui n'ont pas peur de parler et qui pourront t'offrir tout ce que tu pourras décidé. Pas de larmes à verser ici sous prétexte que ta tête est un puit sans fond qui ne se souvient de rien. Encore moins sous prétexte que tu es coincé dans un endroit qui n'engendre absolument rien de familier chez toi. Tu n'as pas à te plaindre du traitement. Tu manges et dors sans problème. Ça ne t'empêche pas de chercher à améliorer la chose. Il y aura toujours des façons de le faire et lui... lui pourra peut-être t'aider à obtenir tout ça. Il y a tout de même un petit quelque chose qui te tracasse face à son attitude. Pourquoi ce soudain revirement de situation? Pourquoi est-ce que ce qui te semblait si facile, trop facile, a engendré un peu de répondant de sa part? Est-ce parce qu'il a enfin compris à quel petit jeu tu t'amuses avec lui et qu'il ne compte pas te laisser gagner si facilement? Tu l'espères bien. Tu le veux à ta merci, mais tu aimes bien avoir un peu de défi. Tu te divertis comme tu le peux. Toi qui t'es fait plus qu'insistant de ton attitude et tes propos juste avant de venir te caler confortablement dans le canapé. Lui qui ne t'a pas offert l'ombre d'un regard en retour en te disant de ne toucher à rien. À quoi pourrais-tu réellement toucher dans cet endroit qui est une copie conforme de ton logement que tu connais trop bien? Pas l'ombre d'une différence si ce n'est la présence de ce que tu te plairais presque à nommer ton jouet. Presque. Pas encore. Il y a encore quelques efforts à faire pour gagner la guerre. Davantage encore maintenant qu'il semble plus qu'enclin à y participer.

Tu attends donc patiemment, sagement, dans le canapé que l'eau cesse de couler. Tu souris de la suite des choses qui est toute dessinée à ton esprit. Hors de question de le laisser rattraper l'avantage que tu as acquis dans la salle de sport sous prétexte que maintenant il veux jouer. Sous prétexte qu'il a cru bon de t'ignorer alors que tu as bien vu son regard avant votre arrivée ici. Tu as senti l'hésitation de sa voix, le malaise de son corps. Il tente la tactique de l'indifférent, mais il ne le restera pas longtemps. Tu n'as pas encore joué toutes les cartes de ton jeu et il est bien trop tard pour faire marche arrière. Tu comptes bien profiter de chaque petite brèche et celle qui se dévoile à ton regard lorsque tu le vois arriver dans la pièce... « Te voilà rassurer ? Je ne suis pas mort et mon épaule va mieux… » C'est presque de la triche. Ce mec est trop bien foutu et il ose venir titiller ton regard que tu reportes rapidement sur son visage. Un visage fermé tout comme son ton de voix. Si c'est à ça qu'il veut jouer. « Je suis plus que rassuré. » Tu prends le temps de t'étirer un peu avant de finalement te lever pour venir te placer face à lui de nouveau, tout sourire. « J'imagine que j'ai pas de raisons de rester dans ce cas si tout va bien. Vas-y doucement la prochaine fois. »

Tu mines de te préparer à partir lorsque tu stoppes le mouvement amorcé pour fixer son cou. Tes yeux se plissent, tes sourcils se froncent. Ta tête se penche un peu sur le côté. « Hum... » Tu t'approches juste un peu plus de son cou. « T'as oublié un truc... » Tu lèves le doigt avant de finalement approcher davantage ton visage pour poser délicatement tes lèvres au creux de son cou. « … là. » Une brève et douce pression de tes lèvres que tu appliques une seconde fois avant de te reculer. « J'aurais peut-être dû t'aider tout compte fait. » Tu essaies d'opter pour le même ton indifférent qu'il ose te servir en le fixant tout à fait sérieusement. Tu as jouer ton tour. À lui de voir ce qu'il compte en faire. Tu as bien une petite idée. Tu aurais même poussé davantage le vice de la chose s'il n'en tenait qu'à toi, mais tu es plus que curieux de voir sa réaction. Va-t-il continuer de plaider l'indifférence pour voir jusqu'où tu comptes aller? Va-t-il se laisser tenter ou va-t-il se contenter de te raccompagner à la porte. Ça ne serait que partie remise et tu espères que ça il le sait.  

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Will I always be define by my mistakes?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



An egg in sight. [H01-9] Empty
MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyVen 3 Fév - 16:50


H01-331 & H01-9

An egg in sight.


Son regard, je le vois glisser sur moi avec une attention que je ne peux aisément pas ignorer. Bien sûr que je l’avais fait exprès. J’aurais pu aller me rhabiller puis, ensuite, venir le rejoindre. Mais non, quelque chose en moi venait de s’allumer, de s’incendier. Une provocation ultime, un air simple sur le visage alors que je le provoquais de cette façon. Oui, je préfère jouer la carte de l’ignorance plutôt que de me plier devant lui. Mon caractère revient, bien trop longtemps caché derrière ce malaise évident que me procurait l’attraction physique qu’il me faisait subir. Non, il ne sait pas à qui il a affaire, il pense le savoir, mais c’est faux. Il a éveillé bien plus que de la timidité en moi, bien plus que cette envie de prendre mes jambes à mon cou. C’est comme si je jonglais entre deux facettes de ma personnalité, comme si je me découvrais en quelque sorte. Je ne sais pas trop quoi en penser, ni même comment prendre ça. Dois-je me laisser aller ? Dois-je me contrôler ? Bonne question. Je ravale un sourire lorsqu’il lève les yeux vers moi. Il tente de prendre le même air indifférent que moi, ce qui en soit, ne m’étonna pas du tout. Non, il était joueur dans l’âme, comme moi. Il voulait quelque chose, chose que je n’allais pas lui laisser si aisément. Oh non. Et même si je lui offre ce qu’il attend, ça ne sera pas pour autant qu’il me tiendra pas les couilles. « Je suis plus que rassuré. » Je souris en coin. Très légèrement, très finement. Rien de bien expressif. Parce que oui, je sais qu’il ment, que dans un sens il n’avait jamais été inquiet. Penchant la tête sur le côté, je l’observe se lever et venir se placer face à moi.

« J'imagine que j'ai pas de raisons de rester dans ce cas si tout va bien. Vas-y doucement la prochaine fois. » Qu’elle délicate attention que voilà… « Je ferais doucement. » Encore une fois, je garde un air neutre et posé, le regardant s’apprêter à partir. C’était trop facile, beaucoup trop facile. Si il partait ainsi, c’est que je m’étais trompé sur son compte. Peut-être souhaitait-il juste filer, quitter la pièce sans un regard en arrière. Dommage… Pourtant, il se stoppe, fixant mon cou en fronçant les sourcils. Je comprends qu’il prépare quelque chose et, instinctivement, mon corps se crispe. « Hum... » Il s’approche un peu plus de mon cou. Je retiens ma respiration, bras croisés sur ma poitrine. Je ne bouge pas, sauvant les apparences. « T'as oublié un truc... » « Un truc ? » Là, j’avoue que je ne comprends pas grand-chose, alors qu’il pointe un endroit de ma peau avec son doigt. Enfin, je ne vais pas tarder à comprendre, vu qu’il avance son visage et que ses lèvres se posent délicatement au creux de mon cou. Je frisonne face à ce contact chaud, évitant de me mordre la lèvre au passage. Oui, je ne veux pas lui donner satisfaction trop vite. « … là. » Une seconde pression se fait ressentir et je serre les poings discrètement, alors que je tente de rassembler mes idées. Il me cherche, il me provoque, mais il allait très vite déchanter car ça, je sais également faire. Il recule enfin et je peux recommencer à respirer convenablement, tentant de ne rien laisser paraitre sur mon visage. Seuls mes yeux semblent s’être enflammés. « J'aurais peut-être dû t'aider tout compte fait. » Un sourire s’affiche sur mes lèvres, léger, fin, sournois. Il veut jouer ? Nous allons jouer.

« Peut-être… » Petit murmure qui traverse mes lèvres, je porte mon regard au sien, décroisant doucement mes bras pour laisser pendre ceux-ci le long de mon corps. Toujours en serviette, je laisse quelques frissons s’emparer de moi. « Je suis sûr que tu peux mieux faire… » Doucement, j’approche mon visage du sien, déviant au dernier moment vers son oreille, prenant soin de frôler sa peau au passage. Mon corps s’approche du sien subtilement, mais pas assez pour qu’il ne le remarque pas. Je peux sentir mon souffle rebondir contre lui, caressant sournoisement son épiderme, histoire de le titiller davantage, de le provoquer encore et encore. « Sauf si, effectivement, tu préfères t’en aller. » Mes lèvres frôlent le lobe de son oreille avant que je ne me décale entièrement, passant à ses côtés comme si de rien était. Je vais vers le canapé, m’y posant lourdement. Serviette toujours attachée autour de ma taille, j’écarte légèrement les jambes, sans pour autant laisser voir quoi que ce soit. J’ai bien envie de voir jusqu’où il est capable de pousser le vice, jusqu’où il est capable d’aller. Oui, ça m’interpelle…est-il du genre à fuir ? Où encore à aller au bout des choses ? Est-il capable de continuer ce petit jeu de provocation mutuelle ? Où alors, de baisser les bras et de s’en aller sans un mot ?

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Nicola De Santis
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-9
H01-9
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyLun 6 Fév - 11:12

Stoïque, sérieux, tu l'observes. Tu attends patiemment de voir comment il compte réagir à ce contact si bref de tes lèvres contre la peau de son cou. La peau de son cou que tu as sans doute un peu trop apprécié torturer. Sa peau qu'au fond tu n'as peut-être pas assez tourmenté. Tu remarques le sourire qui s'affiche sur ses lèvres et te retient d'y répondre trop rapidement. « Peut-être… » Tes bras se croisent simplement contre ton torse alors qu'il décroise les siens. Alors qu'il décide de relancer les hostilités. « Je suis sûr que tu peux mieux faire… » Tu souris faiblement en l'observant s'approcher toujours un peu plus de ton visage avant de se détourner. Le contact de sa peau contre la tienne suffit à te faire frisonner. Ton cœur trop rapidement dans ta poitrine vient s'emporter en remarquant son corps qui semble s'approcher du tient. Son souffle chaud contre ta chaire te fait déglutir, brièvement fermer les yeux. Tu serres les dents en souriant de plus belle parce qu'au fond de toi tu sais que ça te plais. Tu sais que si tu as envie de jouer avec lui tu apprécies voir qu'il semble en être de même de son côté. Tu apprécies sa tactique, cette petite provocation qui vient te titiller. « Sauf si, effectivement, tu préfères t’en aller. » Cette provocation à laquelle tu n'as assurément pas envie d’échapper. Bien jouer. C'est ce que tu as envie de lui dire en sentant ses lèvres effleurer le lobe de ton oreille. Ce petit... Tu as assurément envie d'aller plus loin. Tu as envie de lui faire comprendre que même s'il arrive à t'émoustiller, tu ne le laisseras pas si aisément gagner. La guerre ne fait que commencer. Tu le laisses donc poursuivre son chemin sans l'arrêter et l'entend se laisser tomber dans le canapé. De ton côté tu restes debout, le dos tourné, quelques instants supplémentaire. Tu continues de sourire en inspirant et en serrant les dents. Tu peux assurément faire mieux. La question est plutôt est-ce que lui arrivera à en faire tout autant.

Sans un mot tu décroises les bras et efface ce sourire trop révélateur de ton visage avant de te détourner. Tu t'approches lentement de lui jusqu'à ce que tu sois en mesure de l'enjamber. Tes jambes se placent de chaque côté des siennes. Tes fesses se calent contre ses cuisses. Ton visage s'approche du sien où tes lèvres viennent murmurer contre les siennes. « Je peux assurément faire mieux... » Tu souris de nouveau en laissant ton visage se perdre au creux de son cou que tu embrasses toujours si délicatement en continuant de murmurer. « Je peux te faire frissonner... » L'une de tes mains se glisse dans ses cheveux pour les agripper et tirer légèrement sa tête vers l'arrière. Tes dents s'enfoncent doucement dans sa chaire si douce, mordillent le lobe de son oreille. « Je peux te faire hurler... » Ton souffle chaud court contre sa peau alors que tes lèvres y glissent pour retrouver le chemin de sa bouche. Tes yeux s'accrochent aux siens et tu souris toujours. Ta main valide, celle qui ne s'accroche pas à ses cheveux, vient se poser contre sa cuisse. Sa cuisse que tu effleures du bout des doigts. Sa cuisse que tu découvres sous la serviette en remontant jusqu'à sa hanche que tu caresses. « Je peux te faire me supplier de t'en donner toujours plus... » Tes doigts qui s'approchent toujours un peu plus de cet espace dangereusement tentant sans pousser le vice d'atteindre leur but.

Tu soupires plutôt en reculant ton visage du sien. En affichant une mine pensive accompagnée d'un petit claquement de langue incertain. « Le problème vois-tu, c'est que je ne sais pas si tu mérites réellement mieux de ma part. Après tout... tu te portes visiblement à merveille et c'était ma seule préoccupation. » Tu t'amuses sans doute un peu trop de la situation. Tu l'admets sans mal, mais ça te fait du bien. Ça te fait du bien de ne te tracasser de rien, de ne pas te questionner. Juste vivre le moment présent et t'amuser. Tenter si désespérément de gagner une petite guerre qui t'émoustille plus que de raison. Une guerre qui fait briller ton regard de cette lueur joueuse. Cette lueur d'envie de lui parce que peu importe ce que tu es prêt à faire pour le faire craquer, au fond de tes tripes tu la sens. L'envie de lui elle là et tu sais qu'il pourra parfaitement échauffer tes sens comme tu essaies d'échauffer les siens.

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Will I always be define by my mistakes?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



An egg in sight. [H01-9] Empty
MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyMar 7 Fév - 10:41


H01-331 & H01-9

An egg in sight.


Il veut jouer, nous allions jouer. Provocations subtiles, corps qui se rapprochent. Mes lèvres le frôlent, mon souffle glisse sur sa peau avec un contrôle étonnant. Oui, j’ai décidé de pousser le vice, de voir jusqu’où cette situation pouvait nous mener. Après tout, nous sommes seuls dans ce logement, je ne craignais donc pas d’être surpris en pleine partie de Flirt avec un mec. Parce que oui, il ne s’agissait que de ça non ? ça n’ira pas plus loin, si ? A vraie dire, je n’en ai aucune idée, car déjà, mon corps semble s’échauffer davantage face à ce petit jeu improvisé. Je ne devrais pas tenter le diable, c’est une très mauvaise idée…Mais dans un sens, pourquoi ne le ferais-je pas ? Je sais que mes actions lui font de l’effets, ça se voit, ça se sent. Cette tension qui commence à submerger son corps, autant que le mien, se crispant dès que je frôlais sa peau sournoisement. Il n’est pas indifférent à mes petites actions, pourquoi devrais-je m’arrêter du coup ? Sourire aux lèvres, je finis par m’éloigner, fier de moi, prenant position dans le canapé. L’air frais ne semble pas avoir d’impact sur moi, et ce, même si quelques frissons parcourraient ma peau. Mes Iris glissent sur son dos et, dès lors, je peux imaginer ce qu’il se trouve en dessous. Des épaules larges et carrées, j’imagine qu’il doit-être un tant soit peu musclé. J’attends, je patiente. Va-t-il se laisser tenter ? Continuer ce jeu qui commence à m’amuser, à échauffer tous mes sens ? Il finit enfin par se détourner, me faisant de nouveau face. Calmement, ma tête se penche sur le côté. Il approche, prédateur sournois qui va finir par planter ses crocs dans sa proie. J’aurais pu fuir, mais non, cette vision semblait…m’enivrer.

Il m’enjambe et je le laisse faire, levant légèrement les yeux pour planter mon regard dans le sien. Ses fesses calées contre mes jambes, son visage se rapproche dangereusement du mien. Je peux assurément faire mieux... » Ses lèvres frôlent les miennes, je sens mon cœur s’accélérer douloureusement dans ma poitrine. Son souffle se mélangeant au mien, je prenais soin de ne pas le toucher. Oui, je veux voir ce qu’il me réserve. Ses lèvres viennent se perdre dans mon cou, m’arrachant un frisson plus électrique. Mes paupières se ferment légèrement, ma mâchoire se crispe sous la caresse de ses baisers. « Je peux te faire frissonner... » Il n’avait pas tort, je frissonnais, effectivement. Un sourire amusé s’affiche sur mes lèvres à cette idée, sa main venant agripper mes cheveux pour tirer ma tête en arrière. Ses dents s’enfoncent, je ne peux retenir un soupire de plaisir alors que mes doigts se ferment sur la serviette qui recouvrait toujours ma taille. « Je peux te faire hurler... » Je me crispe en sentant ses doigts sur ma cuisse, la chaleur commençant à devenir plus qu’étouffante. Je tente de garder un certain self-control, ce qui devient de plus en plus difficile…Il remonte, sournoisement. Il est doué, vraiment doué. J’ai l’impression qu’un volcan s’allume dans mes entrailles. « Je peux te faire me supplier de t'en donner toujours plus... » Putain, il en serait bien capable ce con ! Il remonte dangereusement, m’arrachant des frissons, éveillant une envie pas très catholique…Pourtant, il finit par reculer son visage. Le souffle coupé, j’ai l’impression d’étouffer. « Le problème vois-tu, c'est que je ne sais pas si tu mérites réellement mieux de ma part. Après tout... tu te portes visiblement à merveille et c'était ma seule préoccupation. » Non mais quel petit con ! Comme si j’allais me laisser faire…Il avait continué la partie et bien soit, j’allais en rajouter une couche.

« Mmmmm, je vois…Où alors, c’est juste que tu ne sais pas me donner mieux et tu prends ça comme excuse ? » Petite sourire amusé qui s’affiche sur mes lèvres alors que, sournoisement, ma main glisse sur sa jambe, s’arrêtant juste en dessous de sa fesse. « Puis tu sais, les maux ne sont pas nécessairement visibles… » Cette fois-ci, c’est à moi de m’amuser, de provoquer et étrangement, instinctivement, je sais quoi faire pour riposter. Mon visage approche de sien, venant à mon tour frôler ses lèvres. « Ou encore… » Je dévie vers son cou, y déposant mes lèvres, laissant le bout de ma langue glisser sur sa peau avec une lenteur mesurée. Je mordille celle-ci d’une façon provocatrice alors que, calmement, je remontais vers son oreille, mordillant le lobe de son oreille. « …tu as juste peur de perdre la partie… » Il est joueur, comme moi. La meilleure façon de faire jouer une personne comme nous, c’est de le provoquer aussi bien physiquement que verbalement. Nous, les joueurs, n’aimons absolument pas perdre et ça, j’en ai conscience. C’est un jeu, un jeu rempli d’envie, de manipulation. Ma main remonte, glissant sur ses fesses, mes doigts se réfugiant sous son haut pour y frôler sa peau. Mes lèvres reviennent en même temps dans son cou, longeant sa mâchoire. « Mais tu as raison, peut-être que je ne le mérite pas… » Souffle léger, amusé, presque saccadé parce que oui, moi-même j’avais clairement du mal à me contenir.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Nicola De Santis
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-9
H01-9
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyJeu 9 Fév - 20:58


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Will I always be define by my mistakes?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



An egg in sight. [H01-9] Empty
MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptySam 11 Fév - 16:36

Revenir en haut Aller en bas

Nicola De Santis
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-9
H01-9
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyVen 17 Fév - 21:01


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Will I always be define by my mistakes?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



An egg in sight. [H01-9] Empty
MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyJeu 23 Fév - 7:02

Revenir en haut Aller en bas

Nicola De Santis
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-9
H01-9
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptySam 25 Fév - 8:58


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Will I always be define by my mistakes?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



An egg in sight. [H01-9] Empty
MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyJeu 2 Mar - 6:51

Revenir en haut Aller en bas

Nicola De Santis
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-9
H01-9
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyVen 3 Mar - 21:25


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Will I always be define by my mistakes?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



An egg in sight. [H01-9] Empty
MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyDim 5 Mar - 20:14

Revenir en haut Aller en bas

Nicola De Santis
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-9
H01-9
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyMar 7 Mar - 22:28


⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Will I always be define by my mistakes?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



An egg in sight. [H01-9] Empty
MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyMar 14 Mar - 8:44


H01-331 & H01-9

An egg in sight.


Première fois intense, je ne vais pas dire le contraire. Mon corps en tremble encore, mon cœur en vibre, mes entrailles en sont secouées. Comme une douce folie qui s’emparerait de mon être tout entier. C’est fou, euphorie aphrodisiaque qui coule dans mes veines. Le plaisir n’est rien, juste un sentiment éphémère et pourtant, il est si fort que je le sais, je vais devoir recommencer. Pas aujourd’hui, non, mais je recommencerais. Je vais rechercher cette douce caresse que le corps d’un autre peut m’offrir, me prodiguer. Comme une drogue dur et forte, je serais le drogué, la victime de ces hormones se réveillant. Me penchant, je souris, lui annonçant que j’ai gagné. Subtile baisé, je sens ses dents s’emparer de ma lève. Oui, il s’est bien battu, mais au final ne sommes-nous pas tous les deux perdants ou même vainqueurs ? Je ne veux pas le penser, j’aime me dire qu’au final, il a cédé. « Tu crois que t'as gagné? » Je souris de plus belle, un air innocent sur le visage alors qu’enfin, je récupère mon corps me laissant aller sur le côté dans un léger grognement. Cette sensation de vide me déplait, le froid fini rapidement par caresser ma peau parsemée d’une fine couche de sueur. J’aimerais que le temps s’arrête, s’immortalise pour que je ne puisse plus à avoir à bouger. Je ne veux plus me lever…je n’en ai pas la force. Comme complètement vidée e mon énergie vital, je tente de reprendre conscience, le contrôle de ce cœur affolé, de cette respiration encore saccadée. Regard rivé sur ce plafond blanc, je me perds dans le méandre de l’après. Je le sens bouger à mes côtés sans pour autant le regarder, mes muscles se détendent calmement pour ne laisser place qu’à une certaine fatigue évidente.

Il roule pour poser sa main sur ma joue, attirant ainsi mon attention. Mes yeux plongent dans les siens, ses lèvres se posent de nouveau sur les miennes. Je réponds à son baiser léger, sa main sur ma joue. « Oublie pas qui a initié le mouvement... et qui a craqué. T'as pas tout gagner. Disons que c'est match nul pour cette fois. T'as assurément autant apprécier m'entendre te supplier que j'ai apprécié te voir te pencher... » Je ricane répondant de nouveau à son baiser, comme si c’était la chose la plus naturelle au monde. « J’ai davantage aimé lorsque je t’ai entendu me supplier, quoi que, tes gémissements et tes cris étaient tout autant agréable. » Oui, j’en rajoute une couche avec cet air angélique sur le visage. Air qui me va si bien, qui sonne tellement faux. Il se couche de nouveau et je reste immobile, les paupières fermées. Je laisse la fatigue me guider sans pour autant m’endormir. Comme plongé dans un rêve, comme plongé dans mes pensées. Je m’évade, j’oublies, je ressens chaque parcelle de mon corps, de cette ombre que le plaisir à laisser planer au-dessus de moi. « Je t'emprunte ta douche. Libre à toi d'y venir qu'on te débarrasse de ce petit truc dans ton cou » J’ouvre de nouveau les yeux, surpris, laissant ma main se porter à mon cou. J’ai quoi dans le cou ? Une marque ? Si c’est le cas et bien, tant pis…quoi que, j’ai bien besoin d’une bonne douche également. Corps poisseux de résidus corporels collants et pas très hygiénique, je prends néanmoins mon temps avant de daigner me lever. Neuf a déjà quitté la pièce et de loin, je peux entendre l’eau couler. Comme un appel à la détente, je me redresse en grimaçant, mon corps me rappelant mon état de fatigue.

Je traîne ma carcasse jusqu’à la salle de bain où Neuf prend déjà sa douche, la vapeur de l’eau bouillante remplissant doucement la pièce. Silencieux, je me glisse à l’intérieur de la cabine, venant le rejoindre sans gênes. Après tout, il m’a proposé de venir, puis, c’est mon logement et donc, ma douche. Sourire aux lèvres, je me colle à son dos, le poussant légèrement à faire deux pas en avant et donc, prendre également place sous le jet d’eau qui agresse ma peau…mais également me fait un bien fou. « Bordel, je vais finir cramer…t’avais pas assez chaud comme ça ? » Je frisonnes légèrement sous la chaleur intense alors que mon visage se penche en arrière, laissant le liquide s’écouler, dégageant la crasse et la saleté de ce corps qu’est le mien. Mes mains autrefois posées instinctivement sur ses hanches, finissent par atterrir dans mes cheveux. Petite douche pour deux gabarits assez imposants, il est évident que mon corps était radicalement proche du sien et je ne pouvais pas faire autrement, je ne voulais pas faire autrement. Pourtant, je sais. Oui, je sais qu’il doit s’en aller et ce, le plus rapidement possible. Cette rencontre doit prendre fin, vos chemins doivent se séparer, car telle est l’évidence des choses. Néanmoins, je réclame encore quelques instants, quelques minutes quelques secondes. Paupières fermées, mon visage finit par se baisser, laissant ma nuque en proie à la chaleur du jet tout en restant coller à ce corps que j’ai réussi à visiter, à caresser. Mon souffle glisse sur l’épaule du jeune homme, mes lèvres frôlent celle-ci sans vraiment chercher quoi que ce soit. Je profite. Ni plus ni moins.



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Nicola De Santis
Alvéole
Particularités:
Inventaire:
Liens:
H01-9
H01-9
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyLun 20 Mar - 12:40

Tu laisses l'eau brulante glisser contre ta peau. Tenter de la purger du plaisir que tu as laissé complètement t’annihiler. Tes yeux se ferment. Ton souffle tente toujours tout comme ton cœur de se calmer. Ton corps en entier qui veut laisser la chaleur te détendre enfin après ce flot d'émotions qui t'ont submerger. Tout ça alors que tu ressasses les paroles qu'il t'a dit. Ta supplication presque désespéré qu'il en finisse enfin de toi. Les gémissements que tu n'as su contrôler. Un contrôle que tu lui as presque aveuglément cédé sans comprendre pourquoi. Parce que sur ce plan tu n'es pas aussi en contrôle que tu le croyais? Parce que c'est ce que tu aimes même si tu ne le lui avoueras peut-être jamais ou parce qu'il y a autre chose? Tout de ton arrivée est encore si frais à ta mémoire. Si récent dans le bordel que tu essaies d'éviter. Tu ne veux pas être comme tous les zombies que tu as croisé depuis que tu t'es éveillé ici. Tu ne veux pas errer sans but en ressassant un passé que tu as oublié. Des moments comme celui qui vient de se dérouler, c'est ça que tu veux. Tu veux te sentir un moindrement en contrôle. Même si dans la présente situation la chose a été temporaire. Tu veux t'amuser et profiter sans inévitablement devenir une larve dépressive. Tu ne veux pas te rappeler. Le goût acre de l'alcool roulant contre ta langue à ton éveil a été grandement suffisant pour t'en convaincre. Peut-être importe la raison pour laquelle vous êtes ici, tu ne veux pas savoir. Tu veux retarder l'inévitable. Croire que tu peux faire ce que tu veux sans te soucier de ce que tu as pu être ou faire par le passé. Un petit trône d'ignorance à te forger. Une armée à soumettre à tes pieds. Parce que tu sens le besoin de le faire et que tes tripes te le hurlent sans retenue. Tu as besoin de gens dans ton sillage. Il le faut. Parce que seul... Tu sens qu'il manque quelque chose même si tu ne saurais dire quoi. Ce trou béant dans ton torse. Le vide. Le néant que même tout ça n'a pas su combler. Ça risque d'être compliqué à tant t'acharner à te convaincre que tu ne veux pas savoir.

Tu soupires finalement en sentant une présence se glisser dans ton dos. Une présence que tu sens te presser pour que tu avances. Sans doute pour lui faire un peu de place dans cette minuscule douche. « Bordel, je vais finir cramer…t’avais pas assez chaud comme ça ? » Un sourire vient étirer tes lèvres. « Fait pas ta mauviette. » Ce n'est pas le premier commentaire à avoir effleuré ton esprit, mais il devra s'en contenter. Tu devras t'en contenter. Tu sais que même si tu apprécies sentir la présence de son corps si près du tient, ça ne pourra pas durer. Ses lèvres effleurant ta peau à t'en faire frissonner de nouveau. Le danger. Le vice. Même si c'est délicat et discret, c'est là. C'est encré dans ta chaire à t'en donner envie de te presser davantage contre lui, mais il ne faut pas. Tu ne peux pas. Alors tu te tournes simplement pour lui faire face en attrapant le savon pour le laisser glisser contre ta peau. Pour libérer ta chaire de la souillure de vos ébats avant de t'approcher de lui. Toujours si joueur malgré tout ce qui vient de se passer entre vous. Tu le fixes dans les yeux un bref instant en souriant avant de poser le savon contre sa peau pour le savonner un peu à son tour. « J'espère que nous sommes d'accord sur le dénouement de la chose... » Tu t'attardes un peu plus longtemps au creux de ses cuisses en te rapprochant davantage. « Que ce match nul devra à un moment ou un autre trouver sa finalement... » Tu ne précises pas comment. Parce que tu ne le sais pas, mais surtout parce que ça ne t'importe pas. Tu sauras bien trouver comment le faire craquer au moment opportun.

Tu glisses le savon dans sa main en te rinçant. Tes lèvres venant délicatement trouver les siennes une dernière fois. « Merci pour ce petit jeu, sexy. » Passant près de lui, tu te précipites sans doute un peu trop vite hors de la douche pour aller prendre des serviettes et te sécher. « Je te dérangerai pas plus longtemps. Je crois qu'il vaut mieux regarder un peu d'énergie avant le prochain round. Qu'est-ce que tu en penses? »

⬡ ⬡ ⬡ ⬡ ⬡


Will I always be define by my mistakes?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité



An egg in sight. [H01-9] Empty
MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] EmptyLun 20 Mar - 16:18


H01-331 & H01-9

An egg in sight.


Tu le sais, ce petit jeu va devoir se terminer, cesser. Oui, c’est comme ça que ça fonctionne. Tu ne sais pas trop comment l’expliquer, mais c’est ainsi que tu le ressens. Pourtant, ça ne t’empêche pas de le retrouver sur la douche, comme pour prolonger ces instants partagés. Tu veux faire durer, oui, même si il n’y aura jamais rien de plus que ce genre de sensations. Tu veux t’y accrocher encore quelques secondes, quelques minutes. Ton corps glisse sous l’eau et tu grognes. « Fait pas ta mauviette. » Ta main vient s’écraser sur sa fesse droite, claquant celle-ci sans ménagement. « Tu sais ce qu’elle te dit la mauviette. » Tu ricanes légèrement, t’amusant de cette situation. Tu préfères ça à un malaise infernal, lourd, pesant. Oui, il n’y a pas de gênes à avoir, du moins, plus maintenant. Vos corps c’étaient unis dans un débat enflammé, une danse endiablée et, à présent, tu te sentais plus à l’aise. Ton corps se colle légèrement au sien, tes lèvres venant prendre possession de la peau de sa nuque. Tu ne restes pas plus longtemps contre son corps, bien que la douche ne te laisse pas énormément de marge de manœuvre. Tu voudrais t’éloigner davantage que tu n’y parviendrais pas, pas sans te retrouver hors de cette petite cabine qui vous abritait actuellement. Alors oui, au final, ton corps ne cesse de frôler le sien, te faisant quelque peu frissonner. Tu le sens se retourner et plonge ton regard sombre dans le sien, alors que doucement, il entreprend de se laver. Tu le laisses faire, ne le quittant pas des yeux pour autant. Si tu pouvais le bouffer du regard, tu le ferais aisément. Il faut dire qu’il n’est absolument pas vilain à regarder, pourquoi devrais-tu te gêner ?

Le savon se pose sur ta peau et frissonne de plus belle, le laissant faire sans l’en empêcher. Il sourit, tu fais de même. Deux joueurs qui se toise, qui s’observent. « J'espère que nous sommes d'accord sur le dénouement de la chose... » Tu le laisses approcher, sentant le savon s’attarder au creux de cuisse, te faisant légèrement soupire au passage. Il continue à te chercher, comme une deuxième nature et toi, tu te laisses faire, parce que tu adores ça. Le nier serait mal vu, malsain. « Que ce match nul devra à un moment ou un autre trouver sa finalement... » Tes lèvres s’étirent en un petit sourire en coin. Tu es complètement d’accord avec lui. Il allait falloir renverser la tendance, savoir qui de lui ou de toi allait finalement gagner. Ce match nul te laisse sur ta faim. « Je suis totalement d’accord avec toi, nous trouverons bien un moment où un autre pour finaliser ce dénouement je dirais…intéressant. » Oui, tu ne comptais pas en rester là, tu ne comptais pas rester sur ce match nul. Il craquera, la prochaine fois, tu feras en sorte qu’il se laisse littéralement aller, quitte à mettre les bouchées doubles. Il approche davantage, ses lèvres se posant délicatement sur les tiennes pour un dernier baiser que tu lui rends sans broncher. « Merci pour ce petit jeu, sexy. » Tu prends le savon entre tes doigts, toujours ce sourire taquin sur les lèvres. « Ce fut un plaisir. » Passant près de toi, tu le laisses sortir de la cabine sans le retenir. Tu ne comptais pas le garder auprès de toi, le temps des aurevoirs avait sonné et tu ne feras rien pour l’en empêcher. Tu rêves de te coucher dans ton lit, de fermer les yeux et de t’endormir.

« Je te dérangerai pas plus longtemps. Je crois qu'il vaut mieux regarder un peu d'énergie avant le prochain round. Qu'est-ce que tu en penses? » Calmement, tu entreprends de te savonner convenablement, prenant également soin de laver tes cheveux au passage. « Je suis tout à fait d’accord avec toi. Tu ne m’en voudras pas si je ne te raccompagne pas, disons que tu connais la sortie non ? Puis là, je suis plutôt bien sous la douche. » Il n’a pas besoin de toi pour retrouver son chemin, puis, dans un sens, tu voulais lui montrer que oui, pour cette fois-ci, le jeu était bel et bien terminé. Tu laisses l’eau caresser ta peau, te faisant légèrement soupirer au passage, alors que tu l’entends se sécher juste à côté. Tu finis par passer la tête hors de la douche, lui annonçant un sourire provocateur sur les lèvres. « Et la prochaine fois, je te conseil d’être en forme parce que je ne compte pas te faire de cadeau… » Oh oui, tu ne comptais pas lui laisser mener la danse, te faire sombrer dans les abysses le premier. Lui adressant un clin d’œil, tu retournes sous l’eau, le laissant disparaitre.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




An egg in sight. [H01-9] Empty
MessageSujet: Re: An egg in sight. [H01-9]   An egg in sight. [H01-9] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
An egg in sight. [H01-9]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Archives :: Rp-
Sauter vers: